Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Transcription de la session Rencontre discussion/Questions-réponses du (...)

Transcription de la session Rencontre discussion/Questions-réponses du 09/06/2019 à Chaponost (69 - Rhône)

jeudi 25 juillet 2019, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session Rencontre discussion-Questions/réponses

à Chaponost (Rhône – 69)

Animée par Yosuel

canalisé par Yawaeh

Dimanche 09/06/2019

 => Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

-  Yawaeh  : Nous sommes Nous, en Nous, Présence………

Nous prenons une profonde et lente respiration…… Présence en Soi, sans penser …...

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration ……..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration ……….. Vous êtes Vous, en Vous, Présence effective…… Et dans cette Présence effective, on Est, simplement…..

Et c’est une joie de se retrouver, ce petit groupe d’Amis, Nous allons Nous alléger individuellement et en Groupe de ce qui Nous empêche encore d’être pleinement Nous et Je Vous dis : Ha Lhy Ah à Vous les Amis !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi Yawaeh  !

...….. Pause……..


-  Yosuel  : Mes Amis, mes chers Amis, Je Vous salue, Oh Be Ahn à Vous !

-  Tous  : Oh Be Ahn à Toi Yosuel  !

-  Yosuel  : Quelle joie de Vous retrouver, quelle joie de Vous ressentir, quelle joie de participer en Vous à une plus grande expression de ce que Vous Êtes.

Alors, c’est en cela que Je M’apprête à répondre à vos questions, qui comme Vous le savez, ne doivent concerner que ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes. Et il en est ainsi ! Et Je le dis…

-  Yawaeh  : Une question ?…

-  Anavahiah  : Une petite question… Hier, au restaurant, J’ai dis que la tête tournait et que le Kir était fort, mais ce n’était pas le Kir, parce que ça continue….

-  Yawaeh  : Donc Tu es Toi, en Toi, ressens, ne cherche pas, ressens, ressens en étant en Amour de Toi-même, en connexion, Présence effective….. Et Nous faisons toutes la même chose en Nous !

-  Yosuel  : Mon Amie, Tu T’es permis de ressentir réellement la connexion. C’est comme si Tu Te retrouvais dans des effluves d’énergies qui n’ont plus rien à voir lorsque Tu es totalement immergée dans les énergies duelles, dans les énergies que Vous côtoyez en permanence, au quotidien.

Alors ne les cherche pas, mais Tu peux comprendre que cela peut Te permettre maintenant d’être Toi, en Toi, en permanence, dans ton quotidien, sans forcer, sans rechercher cet état d’Être, parce que, comme Nous Vous l’avons dit, c’est à Vous de Vous maintenir en Conscience, où que Vous soyez, quoi que Vous fassiez et avec Qui que Vous soyez. C’est un état d’Être que Tu retrouveras chaque fois que dans certains moments de détente cela Te sera favorable, entre temps, Tu sais maintenant que Tu peux être Toi et que ce que Tu as ressenti, que Tu ressens encore, est quelque chose qui est bien au-delà de ce que Tu vivais auparavant.

Alors, à Toi de Te permettre de rester Toi, simplement, en Toi, Présence. C’est ainsi que graduellement, Tu vas pour Te stabiliser, être moins affectée, être de plus en plus dans le ressenti de ce que Tu Es et de ce que Nous sommes à même de T’insuffler. Et il en est ainsi pour le moment !

-  Anavahiah  : EIO  !

-  Yosuel  : EIO à Toi !

…….Pause………..

-  Yawaeh  : Une autre question ?…

-  Anavalayah  : J’ai le souhait de partir marcher en Bretagne, et en même temps J’ai plein d’interférences qui Me disent : mais non, Tu ne peux pas, Tu vas avoir un sac trop lourd, Tu ne va pas pouvoir Te loger, ça coûte trop cher…en fait il y a plein de choses qui sont des réalités, mais…ma question, c’est vraiment est-ce que Je fais ça vraiment pour Moi… En fait, Je ne sais plus, Je ne sais plus si J’ai envie juste comme ça, en sachant qu’il y aura des difficultés, qu’elles ne sont pas insurmontables. Je ne sais pas si c’est très clair ce que Je dis, mais, J’ai envie d’être un peu plus clair sur ce que J’entreprends.

-  Yawaeh  : Donc, Moi ce que Je Te dirai, c’est que les Maîtres ne Te diront jamais : fais-ci ou fais-çà, ou ce n’est pas bien pour Toi, ou c’est bon, Ils ne prendront jamais de directive dans ta vie, mais Ils vont appuyer sur les énergies qui stagnent, qui se maintiennent, qui T’amènent dans des questionnements, qui T’amènent à ne pas être pleinement Toi, en Toi, et de ressentir ce que Tu Es. Voilà, c’est ce que Je Te dirai.

Donc, Tu es Toi, Présence…… Pas de mental, permets-Toi de ressentir, laisse émerger ce qui doit l’être pour ressentir l’Amour qu’il y a derrière tes questionnements, tes blocages, l’intégrer, le dépasser…...

-  Yosuel  : Mon Amie, Tu as peur, peur de ta condition de vie, de ta condition d’Être, peur de ce qui va se passer, peur du déroulement de ce voyage, peur de ne pas Te retrouver, peur des impondérables, car vois-Tu, il y a quelque chose que Tu as créé au plus profond de Toi, suite à ce qui s’est passé au voyage que Tu as entrepris avec Christian…

-  Anavalayah  : Avec Christian  ?

- Yawaeh : Oui, où est-ce que Vous avez été ?

-  Anavalayah  : C’était Jean-Paul

-  Yawaeh  : Non, non, non, ne cherche pas… Ouh la la…le mental il interfère partout là ! Ressentez ce que votre propre Émulsion, les Maîtres , « La Source » Vous insufflent…

-  Anavalayah  : A Madère…

-  Yawaeh  : Ressens, pas de questionnements, pas d’interférence du mental, jamais, jamais… Vous êtes à même de ressentir ce qui Vous est impulsé….

-  Yosuel  : Et donc Je disais, suite à ce voyage avec Christian , à Madère, puisque Tu l’as précisé, il y a une peur qui s’est installée… : - « Où que J’aille, il peut M’arriver quelque chose, il peut y avoir des impondérables, il peut y avoir des choses auxquelles Je ne peux pas faire face, des choses désagréables. »…

C’est une condition de vie que Tu T’es mise. Il Te faut la ressentir, l’accepter et aller au-delà……..

Ne Te mets aucune condition de vie, ne Te projette plus, ne Te projette pas. Permets-Toi de ressentir en Toi, ce que Toi, Tu as à cœur de vivre, ce que Toi, Tu as à cœur de T’accorder, de découvrir dans ce que Tu veux entreprendre. Alors, soit rien ne T’interférera et Tu pourras entreprendre ce que Tu as à cœur de faire, sans aucune condition, mais encore une fois, et Je vais appuyer de plus en plus là dessus mes chères Amies, lorsque Vous impulsez en Vous ce que Vous avez à cœur de vivre, il Vous faut le ressentir, non pas de la façon dont cela va se dérouler, ou qu’est-ce qui va se passer, ou comment les choses vont s’articuler, mais comme cela Vous a été amené à ressentir, hier dans votre session, cette impulsion, elle est comme un ressenti, au-delà du ressenti, que c’est quelque chose que Vous vivez déjà, que c’est quelque chose qui Vous correspond, c’est quelque chose qui Vous amène de la joie, cela est déjà votre réalité.

Cela Vous a bien été amené dans le ressenti et par une métaphore que Yawaeh Vous a amenée. Si Vous ne dérogez pas à la Conscience en Vous, si Vous ne dérogez pas à la Puissance qui peut s’exprimer en Vous, alors Vous ressentirez, Vous saurez que ce que Vous avez émis, Vous correspond ou pas. Tout le reste est fabulation qui peut Vous amener dans des contrariétés, dans des peurs, des suggestions, des supputations.

Mon Amie, à Toi d’être Toi, à Toi de sentir véritablement si Tu es en phase avec ce que Tu as envie d’entreprendre ou s’il y a quelque chose qui Te dérange. Ce quelque chose qui Te dérange est une aptitude à concevoir les choses selon ta perception mentale et non ce que Tu es à même de ressentir en Toi, en ta profondeur, en Conscience, et surtout pas selon ce qui peut T’être amené pour contrecarrer ce que Tu es à même de ressentir à bien d’autres niveaux.

Alors mon Amie, accepte que tout peut s’ouvrir à Toi si Tu n’interfères pas, et surtout si Tu Te permets de ressentir sans que le mental y mette son grain de sel. A Toi d’être plus présente à Toi, à Toi de ne plus chercher la raison d’être de chaque chose, mais de Te permettre de ressentir enfin en T’ouvrant à ce que Tu as toujours eu peur de véritablement T’ouvrir à ce que Tu es à même de ressentir, au-delà de toues suggestions et de toutes fabulations.

Mon Amie, Tu en as cette capacité, mais veux-Tu réellement le vivre ? C’est là qu’il Te faut être objective et de comprendre que Tu as toujours eu peur de ressentir en totalité ce qui T’est insufflé, par peur d’être contrariée, ou par peur d’être guidée dans quelque chose qui ne correspond pas à ta vie, à ta vie terrestre, à ce que Toi Tu veux vivre, à ce que Toi Tu veux prendre les rênes de ta vie dans tous les domaines.

Alors il y a bien des choses que Tu as lâchées et qui T’ont permis de développer des réalités qui Te correspondent et Tu en ressens la joie, Tu en ressens l’effective création pour Toi, et cela n’est pas perçu dans tous les domaines de ta vie. Il y a des choses auxquelles Tu Te permets de T’ouvrir et il y a des choses où la dubitativité s’infiltre, s’insinue. c’est comme si Tu Te disais… : - « Je crois en ce que « Je Suis », il y a bien des choses qui M’ont servie, qui M’ont répondue, mais il y en a d’autres où il faut quand même que Je reste à l’écoute de ce que ma propre conscience humaine Me dit, de ce que l’Humain que Je suis doit d’une certaine façon être conforme de ce qui se passe dans cette vie. »…

Alors mon Amie, en Toi il y a beaucoup de contrariétés, de recherches, de questionnements et surtout de peurs, peurs de lâcher en totalité tous contrôles, tout fonctionnement dans l’Humain, toutes recherches quelles qu’elles soient. Il Te faut accepter que Tu as toujours voulu comprendre ce que Tu étais en réalité, mais en même temps Tu n’as jamais voulu totalement lâcher tout ce qui est afférent à l’Humain.

Alors il Te faut prendre la décision, non pas de Te retrouver dans l’incapacité à pouvoir prendre tes décisions, mais à T’acheminer en décidant d’être plus présente à Toi, en Toi, dans cette Présence effective que Nous Vous amenons à ressentir de plus en plus, de T’ouvrir graduellement à ce que Tu Es afin que ce que Tu perçois parfois, et qui T’amène dans une réalisation qui Te correspond, à pouvoir l’ouvrir définitivement pour tous les domaines de ta vie.

Voilà ce que Je Te dirai en l’instant, c’est là où Tu en es. Tu as la possibilité de ressentir un peu plus en profondeur ce que Tu es à même d’être insufflée et qui T’a permis dans certains cas de ne pas Te perdre et de trouver la résolution à certaines situations. Tu le sais au plus profond de Toi, alors ne Te bloque plus pour le reste de ta condition de vie. Et il en est ainsi pour le moment, ma chère Amie.

-  Anavalayah  : Merci !

…….Pause……

-  Yawaeh  : Nous prenons une profonde et lente respiration …… On se détend, on lâche tout……

Une question ?…

-  Géraldine  : J’ai deux questions… La première : vendredi soir, Je suis allée rapidement en ville pour faire une petite course avec mon Compagnon et une fois la course terminée, Il Me dit : - « On pourrait aller boire un verre ! »… Alors ce n’est pas quelque chose que Je fais de bon cœur habituellement, ça fait un moment qu’on n’a pas grand-chose à se dire, et donc boire un verre ça n’a pas beaucoup de sens, et voilà on était attablé tranquillement, c’était assez serein et Il M’a un peu plus posé des questions sur ce qu’on faisait ensemble, sur le groupe du Tibet. Moi, J’ai parlé librement en fait de ce qui se passait, et là, Il M’a dit : - « C’est vrai que entre Nous ça se passe tout de même bien, il y a une tolérance en fait de ce que l’Autre peut faire ou a envie de faire. »… On a trouvé une sorte d’équilibre, d’harmonie et malgré tout, Je sais très bien qu’on prend des chemins extrêmement différents et qu’un jour, on va se séparer. Il Me dit : - « Je ne suis pas inquiet, parce que ça va se faire naturellement, ça sera paisiblement. »… Et là, même si c’est quelque chose que J’espérai, où Je travaillais dans ce sens-là, tout d’un coup, il y a plein de choses qui Me sont arrivées dessus et Je Me suis sentie triste, en colère, J’ai eu très peur, Je Me suis sentie coupable aussi. Finalement c’est Moi qui suis différente, c’est Moi qui part…soulagée, mais c’étai très multiple, très inconfortable malgré tout… J’ai pris ça en pleine figure, et Je sens qu’il y a quelque chose qui…c’est ce que Je veux et pourtant ça Me dérange…c’est compliqué quoi !

-  Yawaeh  : Donc Je vais vraiment Te demander de Te laisser aller en Toi, d’être Toi, en Toi, Présence…. Surtout pas de mental, on ne cherche pas à comprendre, Tu laisses émerger ce qui doit l’être, dans le ressenti de l’Amour qu’il y a derrière toutes expériences qui peuvent être équilibrées et retourner à la pleine Lumière.

Ce que Je Te dirai, et qui Nous est dit en permanence : dès que l’on ressent quelque chose, tout ce que Tu viens d’émettre, en l’instant Tu prenais une profonde respiration ….wouahhhhh, tout ce qui émerge, Je l’accueille avec Amour, dans ma joie, et ma peine, ma colère, mes peurs, Je les accueille parce que ce sont des énergies latentes en Moi, autour de Moi, qui M’empêchaient d’être Moi…comme Je les accueille, Je les intègre en l’instant-même et Je les dépasse et Je M’honore. Je M’honore d’en avoir pris conscience et de les avoir ressentis, car dans le ressenti, tout est dépassé.

Comprendre les choses est une première étape, mais cela subsiste, c’est quand on ressent, qu’en l’instant on accueille, on intègre, on dépasse, on laisse les Maîtres Nous aider dans cette intégration et c’est fini, en l’instant, et en l’instant on passe à autre chose. Voilà ce que Je voulais rappeler qui est important !

Donc maintenant permets-Toi de ressentir, simplement en étant Toi, Présence…..

-  Yosuel  : Mon Amie, ce que Je Te dirai, c’est que Tu as vécu de nombreuses vies où tout s’entremêlait : le devoir aux Autres, l’attachement, la peur d’être libre, de vivre par Soi-même, la peur de faire de la peine, donc culpabilité… : - « Je reste accroché aux Autres pour ne pas Les abandonner, Les laisser à leur sort. »… Peur de ce que cette vie peut T’amener à vivre si Tu es seule face à Toi-même, sans ne plus avoir recours, à ce que Tu crois, à une épaule, une certaine sécurité, que l’on Vous a fait croire, en étant en couple… Peur que rien ne se déroule comme Tu aimerais vivre, comme Tu aimerais créer pour Toi, comme Tu aimerais que tout s’en vienne à Toi… Peur que tout ce que Nous Vous disons soit un leurre, une non-réalité, et qu’il vaut mieux s’accrocher à toutes les conditions de vie que l’on Nous a inculquées et qui représente quand même une certaine sécurité, sécurité dans ce système, une certaine prise en charge, sécurité dans ce que l’Autre peut Nous amener, Nous donner, Nous fournir…et surtout… : - « Peur que rien ne se déroule comme Je perçois que J’aimerai réellement vivre pour Moi, dans toute une belle création, dans un beau déroulement de vie. »…

Alors, ce que Tu as ressenti, ce sont toutes tes expériences dans tous ces domaines, ces aspects, ces turbulences, ces perturbations. Cela T’a maintenu dans de nombreuses vies à Te fourvoyer à être dépendante des Autres, à Te devoir aux Autres, à surtout ne jamais Les contrarier, à Te rabaisser, à être inférieure, à ne pas penser à Toi, à ne pas vivre pour Toi, à ne pas créer pour Toi…

Et là ton Compagnon T’a mis face à tout ce que Tu es à même maintenant de dépasser. Honore-Toi, honore-Toi car Tu n’as pas ressenti au plus profond de Toi-même que tout ce que Tu as cheminé depuis que Tu as accepté de Te re-connaître, en étant ce que Tu Es de toute éternité, en décidant d’aller au plus profond de Toi-même, de T’ouvrir à ce que Tu Es, a permis que bien des énergies soient transcendées, transmutées, de part et d’autre et c’est ce qui a fait que d’une certaine façon, Vous avez pu atteindre un équilibre qui Vous permet d’être conscients d’une certaine réalité et de l’exprimer, sans rentrer dans le jeu duel et conflictuel.

C’est quelque chose que Tu ne T’es pas permise de ressentir au plus profond de Toi, et pourtant qui a amené ce que maintenant Tu peux percevoir comme une réalité, qui sans que Vous ne bousculiez rien, mais que Vous persévériez tous les deux dans votre cheminement, Chacun là où Il en est, Chacun en Lui, jusqu’à ce qu’à un moment donné tout pourra se faire dans une harmonie, une joie, surtout sans que ni l’Un, ni l’Autre ne déleste l’Autre, mais Chacun aura trouvé sa voie, son équilibre, et si Tu ne lâches pas, mais cela T’appartient, personne ne peut T’imposer quoi que ce soit, mais si Tu ne lâches pas, de persévérer en Toi, à ressentir toujours un peu plus et graduellement ce que Tu Es, la Puissance que Tu Es, la Puissance qui peut s’exprimer en Toi, alors viendra le moment où ta voie sera ouverte et où tout pourra Te correspondre, sans que rien ne vienne interférer ce que Tu as à cœur de créer pour Toi, ce que Tu as à cœur de vivre pour Toi. Et Nous y reviendrons, et il en est ainsi pour le moment !

-  Géraldine  : EIO  !…. La deuxième chose est plus compliquée, c’est confus, c’est compliqué, Je suis franchement paumée. C’est cette impression d’être…de ne plus vouloir avancer, plus Je veux avancer, plus Je recule, plus Je mets la main sur le couvercle, que J’appuie fort…ne pas vouloir aussi M’ouvrir pour les bonnes raisons… J’ai toujours été un mouton à cinq pattes, pas adaptée du tout et il en est toujours découlé un mal-être, et en même temps une fierté…non, c’est pas ça, ça Me convient très bien de n’être pas comme tout le monde puisque Je ne veux pas l’être, et J’ai peur de faire ce que Je fais justement pour ne pas être comme tout le monde, et du coup ce ne sera pas la bonne raison, t M’agripper à ce mental justement pour… c’est super compliqué en fait… Pourquoi Je M’allie à ce super mental puisque ce que Je veux c’est justement ne pas rester dans l’Humain… C’est maintenant, Je le veux maintenant, et plus Je Me dis que Je le veux maintenant et plus J’ai mal et plus J’appuie dessus et Je n’y arrive pas, ça bloque, ça bloque sérieux là… Et franchement Je ne sais plus quoi faire !

-  Yawaeh  : laisse-Toi aller…… Tu es Toi, en Toi………. Et justement, là, à l’instant, pas de mental !....

Être justement en Toi, Présence….. Je suis Moi, en Moi…..

Juste avant de laisser Yosuel s’exprimer, Je Te dirai que dans ce que Je ressens et qui a été dit à ta première réponse de ta première question, c’est que finalement Tu as bien cheminé en Toi, Tu as permis que bien des énergies soient libérées, Tu as permis qu’un certain équilibre se fasse et que progressivement Tu vas T’acheminer, si Tu ne lâches pas bien sûr et cela T’appartient, vers ta propre autonomie, ton indépendance, ta liberté, ta créativité, dans la joie de créer tout ce que Tu as envie de vivre, dans l’abondance, et ça, Tu ne Te permets pas de le ressentir, parce que si Tu Te permettais de le ressentir, et bien, sans y mettre de condition de vie ou de temps, Tu saurais que Tu es en bon chemin, que Tu peux T’honorer et que finalement Tu es sur ta bonne voie de ta liberté, de ce que Tu Es, et de reprendre totalement conscience de cette Puissance qui peut s’exprimer en Nous.

Voilà ce que J’ai ressenti et que Je voulais Te dire. Donc maintenant, pas de mental, Tu es Toi, en Toi et ressens ce que Tu es à même de laisser émerger pour le dépasser…

-  Yosuel  : Mon Amie, ce que Je rajouterai, c’est que Tu Te joues à Toi-même, parce que Tu sais parfaitement qu’en Toi il y a une Force, une telle Force que cela T’as permis d’en être là où Tu en es. Cette Force que très peu d’Êtres ont et en cela Ils peuvent sombrer et Je ne vais pas épiloguer là-dessus car le panel est très large. Tu as cette Force en Toi, mais Tu Te joues à Toi-même parce que Tu as peur de Te montrer d’une certaine façon dans ce que Tu Es en réalité, tant Tu es conditionnée pour répondre à tous les besoins des Autres et de ce système.

Alors, comme cela T’a été dit, ne bouscule rien. Plutôt que d’envoyer un boulet dans un jeu de quilles, rentre dans un beau champ de fleurs et désherbe les mauvaises herbes afin qu’il ne reste toutes les magnifiques fleurs qui sont tous les potentiels que Tu choisiras de vivre et de créer pour Toi selon ce que Tu es venue faire sur cette Terre, selon la Puissance du Maître que Tu Es. Ne crois plus que ton mental interférent puisse T’empêcher d’Être, de créer et de vivre ce que Toi Tu as envie de créer et de vivre pour Toi !

Tu sais qu’il faut du temps, mais que chaque instant vécu dans la joie en l’instant, en Soi, permet de faire bouger les choses, de voir des choses se manifester, de voir une ouverture grandiose dans l’expectative de vivre autrement que dans cette enfermement dans lequel tous les Humains se meuvent encore et dans lequel Ils émergeront le moment venu, parce que Vous Tous, les Maîtres incarnés qui êtes en Conscience d’une certaine façon de ce que Vous Êtes, plus Vous déblayez le terrain et plus Vous Leur permettez de s’ouvrir à ce qu’Ils ne sont pas en conscience pour le moment.

Alors permets-Toi d’Être, ne combat pas ton mental, mais ne lui donne plus d’intérêt, chaque pensée interférente, laisse-la aller, ne rentre pas dedans, de leur donne pas d’importance, d’intérêt, repositionne-Toi, permets-Toi de ressentir, toujours graduellement, ce qui se passe en Toi, dans l’assurance qu’à un moment donné, Tu puisses ressentir que ce qui Te correspond.

Tu es en chemin mon Amie, les choses s’accélèrent, elles vont de plus en plus vite, mais dans cette accélération dont le Maître et Seigneur Métatron a déjà parlé, s’est déjà exprimé dans certaines de ses canalisations, si Vous Vous maintenez en Vous, sans lutter, sans rien chercher, sans fabuler, alors tout ce qui Vous empêche d’être Vous, qui émerge, qui se présente à Vous, peut être en l’instant ramené à la pleine Lumière, rééquilibré et votre avènement se précipitera. Prenez-en conscience, soyez en conscience que les choses s’accélèrent et que votre chemin peut s’ouvrir de plus en plus si Vous ne jouez plus aucun jeu, si au contraire Vous dépassez tout ce qui se manifeste, ou alors les choses peuvent se compliquer et durer si Vous rentrez dans tous les jeux humains, dans tout ce qui se manifeste, dans tout ce qui Vous interfère, dans tout ce qui essaie de s’immiscer en Vous, de s’infiltrer en Vous. Si Vous Vous maintenez en conscience que tout ce que Vous ressentez qui n’est pas Vous, Vous ne lui donnez pas d’importance, Vous le dépassez, alors cette accélération sera bénéfique pour Vous, et Je n’en dirai pas plus. Et il en est ainsi.

-  Géraldine  : EIO  !

-  Yosuel  : EIO mon Amie !

……Pause……

-  Yawaeh  : Une autre question ?…

-  Ayaweh  : Une p’tite question…

-  Yawaeh  : Chante un air sur le nom d’ Yawaeh  !...

-  Ayaweh  : Je Me suis bien marée quand Il a parlé de désherber…on a désherbé le champ pour les chevaux !... D’ailleurs il doit certainement rester quelques mauvaises herbes. Et celle-là elle est bien enracinée… Ça fait un moment et ça fait plusieurs fois qu’on en parle, et c’est à nouveau là, que Je ressens une peur ou une anxiété, avec un ressenti assez fort au niveau de mon plexus et J’ai un petit peu de difficulté à M’en libérer….

-  Yawaeh  : Oui, oui, Je ressens, Je comprends, parce qu’Ils M’amènent à ressentir des choses de plus en plus puissantes, des choses qui sont très difficiles à partager et qui sont absolument grandioses. Ils M’amènent de plus en plus à ressentir tout ce qu’on a cru et qu’il va falloir dépasser, qui n’est pas du tout la réalité par rapport à toues les croyances humaines et de tout ce qui se passe sur cette Terre et que les choses sont bien au-delà, et en même temps Tu ressens ça…wouahhh ! J’y vais, de toute façon Je suis là, pas de soucis. Mais oui c’est ça, c’est cette compréhension, ce ressenti profond, mais il y a toujours le petit hiatus humain qui fait que…

-  Ayaweh  : C’est tout à fait ça !

-  Yawaeh  : On y va !

-  Yosuel  : Et bien mon Amie, ça y est, Vous avez fini vos petits partages, vos petites connivences… Ça y est les petits intermèdes sont ressentis…et quand Yawaeh dit : - « On y va ! »…mais Vous êtes où ? J’aimerai bien que Vous Me le fassiez ressentir…

Bon, les Amies, il est temps que Vous lâchiez en totalité, définitivement, la peur de ne plus du tout, et Je dis bien : du tout, et définitivement…suis-Je clair ?…être un Humain !…tout en Vous mouvant dans ce corps que Vous honorez, que Vous amenez à vibrer à des niveaux suffisamment élevés pour qu’il ne soit plus pris à partie dans des déséquilibres quels qu’ils soient

Alors mon Amie Ayaweh , Tu sais très bien que Tu as la possibilité, non seulement d’aller au-delà de l’Humain et de tout orchestrer, non plus en contrôlant quoi que ce soit, non plus en émettant par Toi-même les choses du quotidien, mais en ressentant tout ce qui peut être insufflé. C’est exactement là où Tu en es, et comme Yawaeh vient de l’exprimer, cela peut être ressenti, accepté, vécu, ou alors il y a des retenues, des retenues par peur de la différence, par peur de ne pas savoir ce qui s’en vient, par peur de ressentir qu’en réalité tout Maître où qu’Il soit ne prend jamais aucune décision par Lui-même mais s’en réfère toujours à toutes les Confédérations Galactiques, Intergalactiques et tout ce qui régit les mondes en général. Je ne vais pas M’étaler là, c’est d’une très grande complexité, mais votre livre «  Ami  » Vous l’a très bien explicité, et Nous y reviendrons au fil du temps.

Tu sais très bien qu’un Maître peut largement vivre tout ce qu’Il a à cœur de vivre, mais plus dans les contextes de ce que les Humains vivent, et là Nous atteignons des niveaux de conscience élevés, où plus rien dans l’Humain ne doit Vous empêcher d’accéder maintenant à la configuration des Maîtres, dans la Confédération Galactique et Intergalactique.

Alors mon Amie, la seule chose que Je Te dirai, c’est de lâcher toutes tes retenues et de Te permettre enfin d’être Toi en permanence, et Je dis bien en permanence. Accepte de ne plus retenir quoi que ce soit vis à vis de Qui que ce soit, que ce soit au niveau de tes Filles biologiques, de Ceux que Tu côtoies, de « tes Patients » et des Humains en général, sans bien sûr rentrer dans le jeu de l’orgueil spirituel, sans rentrer dans le jeu de l’orgueil : - « Je sais tout et Je peux tout Vous révéler » ! Alors là mon Amie, Tu en es bien loin, car tous les Maîtres se découvrent à chaque instant, même les Maîtres des Consciences les plus élevées, c’est ce que beaucoup d’Êtres en éveil sur cette Terre n’arrivent pas à ressentir : c’est qu’un Maître est toujours dans la joie, l’humilité, la simplicité, mais rentre en coordination avec tous les autres Maîtres où qu’Ils soient et toutes les Confédérations quelles qu’elles soient. Tout est échangé, tout se coordonne et jamais un Maître ne prend une décision seul, et donc, à un certain niveau, l’orgueil n’existe plus !

Mon Amie, il Te faut réapprendre à être ce que Tu Es de toute éternité, sans ne plus fabuler par rapport à des croyances, par rapport à des choses établies, par rapport à des supputations, des interprétations, de tout lâcher et simplement ressentir cette Puissance qui peut s’exprimer à travers Toi, et dans cette Puissance Te mouvoir selon ce que Tu es venue faire ici en incarnation, selon ce que Tu es à même de créer ici et ailleurs, selon ce que Tu as à cœur de vivre, mais toujours en concordance avec toute « la Création » et au service de cette Humanité, en participant à la création du nouveau et renouveau, surtout à ton niveau, au renouveau.

Mon Amie, Tu dois dépasser un à un tout ce que Tu retiens, tout ce que Tu as créé, tout ce que Tu as fabulé, tout ce que Tu as interprété, pour Te retrouver « à nue » et laisser enfin la Lumière s’exprimer en Toi, en partenariat avec tous les Maîtres . Et il en est ainsi pour le moment.

-  Ayaweh  : EIO .

…….Pause……

-  Yosuel  : Mes Amies, ce que Vous avez ressenti concerne tout dans votre vie. Vous avez « le mode d’emploi », même s’il n’y a pas de mode d’emploi, il n’y a pas de normes, il n’y a pas de notices, mais Vous savez ce dont Je parle. A Vous de Vous permettre d’être Vous, en Vous, Présence, Présence effective, en Conscience, de dépasser tout ce qui émerge, de Vous ouvrir à ce que Vous Êtes, de Vous permettre de ressentir ce qui Vous est impulsé, alors votre voie en sera facilité. Et il en est ainsi.

Je Vous salue OIO * à Vous chers Maîtres !

-  Tous  : OIO à Toi Yosuel  !

Petit rappel : OIO = Son alchimique qui influe sur tout ce qui doit être ramené à la Conscience : Je vais là où Je dois aller, sans que plus rien ne Me contrecarre.

* * * * * * * * * * * * *

Transcription : Mélanalayah

Relecture : Elamah

Merci de tout Cœur à Vous Mélanalayah et Elamah pour la transcription et la relecture de cette session Questions-Réponses à Chaponost du 09/06/2019.

Je Vous honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yawaeh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi