Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Transcription de la session Rencontre discussion/Questions-réponses du (...)

Transcription de la session Rencontre discussion/Questions-réponses du 17/02/2019 à Chaponost (69 - Rhône)

vendredi 15 mars 2019, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session Rencontre discussion-Questions/réponses

à Chaponost (Rhône – 69)

Animée par Yosuel

Intervention d’ Hévoharaeth

canalisés par Yawaeh

Dimanche 17/02/2019

 => Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……

-  Yawaeh  : Ha Lhy Ah à Vous les Amis !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi Yawaeh  !

-  Yawaeh  : Quelle joie que Nous Nous retrouvions ce petit Groupe et J’honore Ayaweh de Nous recevoir…

-  Ayaweh  : C’est un honneur pour Moi !

-  Eliaraeth  : Tu ne Me dis pas ça quand Je rentre à la maison !

-  Yawaeh  : Ça c’est votre problème mes Chéris, ce n’est point le mien !... Donc Nous sommes ensemble dans cette joie et Nous Nous apprêtons à aller au-delà de ce qui Nous empêche encore d’être Nous, et c’est un partage merveilleux, individuel et collectif en Groupe…

Donc Anavahiah , chaque fois que Je dis : Prenons une profonde et lente respiration, c’est maintenant toujours la respiration en 6 temps. Je ne le rappelle pas à chaque fois.

Donc détente....... Présence en Soi...... Joie d’Être…….

Nous prenons une profonde et lente respiration …… (du bruit se fait entendre)….. Dans cette joie d’être ensemble, Nous avons aussi la présence de Chouchou , la charmante chatte de Ayaweh ……..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration …….. Présence… Présence en Soi sans penser…. Joie d’Être… Conscience… Conscience dans la joie….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration ………..

...….. Pause……..
-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue, Ha Lhy Ah à Vous ! Quelle joie de Vous retrouver, et là, c’est bien Moi qui M’exprime !

-  Anavahiah  : Ha Lhy Ah à Toi Yosuel  !

-  Yosuel  : Je T’honore mon Amie ! Je Suis, Je Suis le vénérable Yosuel qui a à cœur de Vous emmener à ressentir de plus en plus ce que Vous Êtes et surtout à Vous libérer de tout ce qui Vous empêche d’accéder à la pleine Conscience de ce que Vous Êtes.

Alors mes Amis, Je Me fais une joie de répondre à vos questions, qui comme Vous le savez, selon la formule habituelle, ne doivent concerner que ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes en Amour de Vous-mêmes. Et il en est ainsi. Et sachez que Je Vous suis de très, très, très près, Chacun individuellement, il fallait que Je le précise.

-  Yawaeh  : Une question ?…

-  Anavahiah  : J’ai deux questions… la première : vendredi on a eu une réunion de travail où on Nous a annoncé des orientations, pour Moi, arbitraires et totalitaires. Avant cette réunion, Je Me suis mise dans la Lumière, J’ai mis chaque Personne dans la Lumière et la situation aussi. Ça c’est très, très bien passé et J’étais étonnée parce que J’ai émis une parole avec beaucoup de bienveillance, mais J’ai mis à plat tous les dysfonctionnements, toutes les incohérences et suite à cette réunion, dans la nuit de vendredi à samedi, J’ai yoyoté toute la nuit et ce qui en est ressorti, ça n’avait peut-être pas de lien avec la réunion, mais c’était vraiment quelque chose au niveau de l’injustice, très, très profond. J’ai pleuré tout le samedi, et depuis…là Je ris, mais Je suis au bord des larmes tout le temps, tout le temps en fait…

-  Yawaeh  : Quand Tu as ressenti cette émergence, est-ce que Tu T’es posée tout de suite, dans l’instant : - « J’accueille, J’intègre, ce n’est pas du tout ce que Je Suis, mais ça se manifeste parce que c’était latent et que ça devait être intégré et dépassé. »... On n’a pas, maintenant là où l’on en est, on n’a plus à subir un aspect ou quelque chose de Soi, surtout durant un certain temps car cela Nous aspire dans des considérations qui ne Nous permettent plus d’être pleinement en phase avec ce que Nous Sommes, parce que plus on reste dedans, à ce moment-là, Nous ne pouvons plus être dans le ressenti qu’en réalité ce n’est pas ce que Nous avons à perdurer à vivre, alors que, même si sur le moment ça Nous fait mal et qu’on pleure et Moi ça M’arrive dans ce qui se présente, on le ressent, on l’intègre, en laissant les Maîtres Nous aider dans cette intégration.

Ils Nous impulsent pour Nous faire ressentir l’Amour qu’il y a dans cet aspect qui était encore présent et qu’on a vécu certainement de nombreuses vies. Ils Nous font ressentir l’Amour de cette expérience et d’en tirer la sagesse qui Nous libère et on va au-delà. On ne doit jamais rester dans quelque chose qui émerge pendant de longues durées, parce qu’à ce moment-là, on est aspiré dans cet aspect et à ce moment-là il y a plein de choses qui peuvent se nourrir de ça, Nous influencer et Nous insister dans le corps émotionnel, alors que l’Émulsion de « La Source » que l’on Est, c’est la Puissance de la Lumière, qui n’est jamais affectée dans un différentiel lourd de basses fréquences.

Il faut bien en prendre conscience, et de plus en plus Ils Nous le disent déjà depuis un certain temps, mais c’est un très bon exemple encore.

-  Anavahiah  : Alors, comment dire, J’ai respiré… Je dis l’injustice, parce que c’est après coup seulement et le fait de pleurer, J’avais l’impression que c’était pourtant pas du tout lié à cet événement, mais comme quelque chose qui lâchait, lâchait…

-  Yawaeh  : Ça, c’est approprié et Tu peux ressentir cette injustice comme quelque chose que Tu vas au-delà. Il n’y a pas d’injustice ou de justice dans la Conscience de la pureté de la Lumière que l’on Est. Ce que Je veux dire, c’est qu’il ne faut pas y rester une journée ou deux jours ou trois jours…

-  Anavahiah  : Je ne suis pas restée par rapport à l’injustice, mais dans la nuit, Je Me suis dit : ah, mais il y a encore ça qui est là…

-  Yawaeh  : Mais Tu as dit que Tu avais pleuré tout le samedi…

-  Anavahiah  : Oui… Je Me suis fait agressée, mais c’était parce que J’étais extrêmement fatiguée. J’avais l’impression d’être à fleur de peau et que c’était lié à rien…

-  Yawaeh  : Donc, laisse-Toi aller........ Nous faisons Tous la même chose en Nous….. Tu es Toi en Toi, surtout Tu ne cherches pas à comprendre, permets-Toi d’être dans cette Présence effective en Toi et ressens à d’autres niveaux…

-  Yosuel  : Mon Amie, Je Te salue dans l’Amour que Nous Sommes. Alors ce que Je Te dirai, c’est qu’il ne faut plus que Tu Te crois persécutée, que Tu sois toujours agressée, et surtout que l’on ne Te comprenne pas. C’est comme si, et Vous Tous, ressentez…..lorsque Tu es restée Toi, lorsque Tu as pu pleinement T’exprimer, tout s’est très bien passé, Tu étais en phase avec Toi-même, Tu étais en quelque sorte, bien. Mais ensuite, Tu T’es laissée aspirer, non pas dans quelque chose qui T’appartenait, et Je le dis, mais dans une forme évolutive que Tu as contactée, parce qu’au lieu de rester Toi, en Toi, Présence, joie, Conscience, sans penser, sans rien émettre, il y a une partie de Toi qui a cherché à savoir si malgré que tout se soit bien passé, si malgré que Tu Te sois bien sentie, si malgré Tu étais en phase d’avoir pu T’exprimer, il y a une partie de Toi qui est allée chercher : - « Est-ce qu’Ils M’ont bien compris, est-ce qu’Ils vont faire les choses maintenant dans ce qui peut être un développement plus approprié, est-ce que cela, à un moment donné ne va pas se retourner contre Moi, est-ce que maintenant on ne va pas Me regarder d’une drôle de façon. »...

C’est exactement ce dans quoi Nous Vous amenons à comprendre et à ressentir, mes Amis. Vous avez de la difficulté à rester Vous, pleinement en Vous. Lorsque Vous êtes Vous, lorsque Vous Nous laissez Vous insuffler, lorsque Vous Vous exprimez pleinement, lorsque Vous êtes bien, lorsque Vous êtes en Conscience et dans votre centre effectif, tout de suite après, Vous Vous décentrez et Vous Vous laissez aspirer dans des tas de fabulations, lorsqu’on Vous dit : ne fabulez pas, cela est un très bon exemple et à ce moment-là, Vous contactez, non pas des parties de Vous, mais des différentiels dans lesquels Vous Vous perdez, des différentiels qui Vous affectent, alors que cela ne le devrait pas.

Vous avez beaucoup de difficultés à accepter que Vous puissiez Être et le vivre en permanence, sans ne plus Vous impliquer dans tout ce qui se passe, mais de rester dans une conscience plus élevée, sans ne plus chercher quoi que ce soit et c’est un très bon exemple mon Amie, et Nous T’honorons, car cela sert tous Ceux qui sont présents ici, Ceux qui écouteront ou liront cette session.

Tu viens de comprendre une chose, c’est que Tu T’infliges Toi-même dans des choses qui ne sont pas ce que Tu Es, qui ne Te concernent pas et dans lesquelles Tu peux jouer un drame affectif qui n‘avait pas lieu. A Toi d’être à nouveau Toi-même, à Toi de Te permettre de ressentir ce que Nous venons de Te dire et de décider de toujours rester Toi, en Toi, Conscience.

-  Hévoharaeth  : Hévoharaeth Je Suis, Hévoharaeth Je Vous salue, Ha, Thy Ah à Vous les Amis !

-  Tous  : Ha Thy Ah à Toi Hévoharaeth  !

-  Hévoharaeth  : Ressentez…........

Présence effective….......

Présence en Vous…….

Différentiels réajustés…......différentiels rééquilibrés.......

Ressources intempestives dans la recherche de sa propre dévalorisation…remis à sa juste valeur, dans l’Amour de Soi-même...

Implication intempestive à d’autres niveaux…absoutes......

Énergies rééquilibrées à l’instant même.......

Énergies de surcroît affectant le psychisme et infectées d’émulsions extérieures…remis dans l’équilibre du paramétrage cérébral......

Et il en est ainsi…

Soyez-Vous mes Amis, Je Vous suis de très près, Je suis à même de répondre à vos demandes si Vous êtes parfaitement connectés, en Amour de Vous-mêmes. Et il en est ainsi.

-  Yosuel  : Alors les Amis, les choses sont dites. Au suivant ou à la deuxième question, ma chère Amie…

-  Anavahiah  : Je ne sais pas si elle a encore lieu d’être…

-  Yawaeh  : Souvent, c’est comme ça que ça se passe !

-  Anavahiah  : Dans la semaine, J’ai eu à un moment donné un gros ras-le-bol. J’en avais marre d’être seule, dans ce désir vraiment profond de partager. Alors Je parle d’un Compagnon, Je ne parle pas d’Amis, de partager. Bon, Je suis un peu solitaire, Je suis un peu sauvage, donc c’est pas quelque chose…mais là, c’était vraiment : mais là J’en ai vraiment envie ! Et du coup, il y a des moments présents que Je vis…ce n’est pas que Je les ai mal vécus, mais, mais Je n’ai pas pu en profiter comme J’aurai pu en profiter. Donc Je Me demandais si c’était quelque chose qui était à lâcher ou pas… Et là, Je Me sens en joie, donc…

-  Yawaeh  : Donc ressens........pareil, sans mental, sans chercher à comprendre, vraiment dans cet espace effectif… Présence effective… Tu es Toi, en Toi, Présence………

-  Yosuel  : Mon Amie, après ce cour intermède (amusement du Groupe sur les chaussettes de Yawaeh ), Je Te dirai que ce que Je ressens en Toi, il n’est pas une recherche à Te devoir à quelqu’un, à supporter quelqu’un, mais vraiment à partager, partager dans la joie, partager dans l’humour, partager dans l’harmonie tous les moments où Tu auras envie de ces partages. Cela Tu ne dois pas le vivre comme un manque, comme une demande, comme un besoin, mais bien plus ressentir en Toi, en ta Présence effective, en Amour de Toi-même, que c’est quelque chose que Tu peux vivre et T’amener en le ressentant comme une joie, non plus comme un besoin, comme une présence dans l’Amour de Toi-même et non plus comme quelqu’un sur qui T’appuyer, mais comme des moments de partages où Tu pourras T’exprimer, où Tu pourras avoir une fusion, si c’est ton choix, où Tu pourras vivre des moments d’allégresse, où Tu pourras vivre pleinement Toi, libre et de faire tout ce que Tu as envie de faire.

Ressens-le en Toi, sans injonction d’aucune sorte, sans aucune intention sur Qui que ce soit, mais le ressentir comme une joie dont ton cœur a vraiment à cœur d’exprimer. Alors ne sois plus en peine dans ces moments où Tu ressens une certaine solitude, mais ressens en Toi la joie que cela est quelque chose que Tu peux Te permettre de vivre et de T’attirer. Et il en est ainsi.

-  Anavahiah  : Merci !

……Pause………

-  Yawaeh  : Une autre question ?…

-  Anavalayah  : Je ne sais pas par où commencer en fait… Cette nuit était très agitée en Moi, J’ai eu des temps d’éveil très longs, ce qui M’arrive assez fréquemment, et Je ressens en mon corps, comme si Je ne pouvais pas Me poser, il y a quelque chose qui ne peut pas se poser vraiment. Je suis là, mais Je ressens plus des tensions et ce matin Je ressentais vraiment des angoisses, comme ça ne M’arrive pas souvent en ce moment et de nouveau une impossibilité de sensations physiques que Je ne peux pas Me poser…

-  Yawaeh  : Donc ressens… Sois-Toi, en Toi…. Yosuel s’est déjà exprimé ce matin et Nous faisons Tous la même chose en Nous cela Nous concerne Tous à différents niveaux…

-  Yosuel  : Mon Amie ressens…… Tu as entendu ce que J’ai exprimé suite à ta demande, mais Tu ne T’es pas permis de le ressentir, laisse émerger ce qui doit l’être afin que cela ne soit plus quelque chose qui Te perturbe, mais être plus Toi, Toi en Toi, Présence… Toi, en Amour de Toi-même... Toi dans la joie d’Être de chaque instant…... Ressens ce qui émerge, sans le chercher, sans rien interpréter….. Accueille, ressens….

Tu vas entreprendre un voyage qui peut T’être bénéfique si Tu restes Toi-même, si Tu ne T’impliques pas, si Tu ne veux pas prendre les choses en main d’une certaine façon. Il Te faut avoir du recul, la joie de Te permettre de vivre ce que Tu as décidé de vivre, mais attention mon Amie, Tu vas côtoyer bien des Êtres, bien des énergies, bien des choses qui vont Te traverser. A chaque instant, il Te faudra rester Toi, en Toi, Présence, de Te permettre de ressentir ce que Nous T’insufflons, de ne T’impliquer dans rien, et de vivre chaque instant en Conscience, en Amour de Toi-même et dans la joie d’Être.

Tu as ressenti que Tu allais vivre des choses dont Tu Te demandes si Tu as fait le bon choix, si ce voyage ne T’a pas été impulsé par quelque chose en Toi, qui finalement ne Te concerne pas.

Alors ce que ton corps Te dit, c’est simplement : - « Je crois M’investir dans quelque chose alors que J’ai tant à faire ici dans ce que Je ressens déjà, J’ai tant à développer des choses qui Me portent dans la joie, dans la joie de l’échange, de transmettre. J’ai ressenti des choses merveilleuses en Moi dans ce que Je transmettais, dans ce que Je faisais, alors qu’est-ce que Je vais chercher là-bas, dans un pays et un monde qui n’est pas ce dans quoi Je dois M’investir, mais il y avait une partie de Moi qui Me titillait sans arrêt, qui Me disait : il faut que Tu partes, il faut que Tu T’éloignes d’ici, il faut que Tu vois du pays, il faut que Tu fasses des choses ailleurs. »....

Et dans ce que Tu viens de Te permettre de vivre ces derniers temps, il y a une controverse, qui dans le retournement, T’amène à ressentir que tout ce que Tu as contacté à un moment donné était la peur de T’investir par Toi-même, pour Toi-même, dans la joie et la passion de faire ce que Tu es à même de faire et de créer pour Toi en le transmettant dans la pleine Lumière que Tu Es.

Alors ton corps a émis de fulgurantes expressions dans cette controverse. Il Te faut le ressentir, l’accepter. Va au bout de ce que Tu as entrepris, mais encore une fois, ne Te laisse pas aspirer dans quelque chose qui ne Te concerne pas, qui n’est pas ce que Tu es venue faire sur cette Terre et qui n’est en rien ce que Tu as imaginé, imaginé dans la peur de Te re-trouver, dans la peur de créer pour Toi, et Je dis bien pour Toi, comme si Tu as cru que T’investir dans une communauté, dans un Groupe était une façon pour Toi de Te sentir vivante et c’était un leurre.

Le Maître se réalise en Lui, en Conscience et participe dans sa propre création à servir l’Ensemble. Cela a émergé en Toi, cela T’a déstabilisé, cela s’est manifesté de cette façon-là. Alors accueille cette partie, ressens-là, ressens l’Amour en Toi-même, l’Amour qu’elle T’amène à comprendre que maintenant Tu as la faculté de vivre des choses merveilleuses, dans ce que Toi Tu as à cœur de développer pour Toi, tout en amenant bien des Êtres à profiter de ta propre création. C’est l’apanage du Maître. Et il en est ainsi.

Permets-Toi d’intégrer cette partie.......et surtout mon Amie, encore une fois, sois consciente à chaque instant de ce que Tu Es en Toi, sans Te laisser dérouter par tout ce que Tu vas entendre et voir, mais d’expanser ton Amour et ta Lumière, de rayonner, et que ta Présence amène bien des énergies à être transmutées et transcendées sans que Tu T’impliques. Vis chaque moment dans la joie, chaque moment en Conscience. Et il en est ainsi.

-  Anavalayah  : Merci Yosuel  !

-  Yosuel  : Présence effective….....

Présence de toute éternité….......

Réajustement en l’instant-même…......

Réajustement de tous les leurres….......

Réajustement dans la joie d’Être…......

Réajustement dans les non-implications en quoi que ce soit et envers Qui que ce soit…….

Et il en est ainsi mes chers Amis.

……Pause………

-  Yawaeh  : Une autre question ?…

-  Elaraeth  : Moi, c’est une question récurrente à laquelle on M’a déjà répondu, mais Je ne dois pas le ressentir, donc ça ne change rien.

-  Yawaeh  : Mais des fois Tu ressens, mais ressentir et accepter de ne plus le vivre n’est pas quelque chose que Nous Nous permettons toujours, et en cela Nous allons plutôt dévier et chercher autre chose, c’est souvent ça !

-  Elaraeth  : Donc J’aimerai comprendre ce qui Me fait dévier et chercher autre chose. Ça doit être une peur forcément, parce que là, on cherche des maisons et ce serait bien d’en trouver et sur le plan professionnel, hier, Je Me suis fait renvoyer, J’avais peur d’être Qui Je Suis…

-  Yawaeh  : Renvoyer ce qui est ressenti en Toi !

-  Elaraeth  : Oui…et J’aimerai que ça change tout ça, et pour autant ça ne change pas !

-  Yawaeh  : Que Tu crois !

-  Elaraeth  : Que Je crois…

-  Yawaeh  : Parce qu’il y a plein de choses qui changent et qui bougent à chaque instant, mais on n’en ressent pas souvent la profondeur, mais toujours ce que l’on constate et non ce que l’on vit en l’instant qui est bien autre chose.

-  Elaraeth  : C’est dans le fond ce que J’exprime en fait : J’aimerai déménager, vivre dans la nature. Exercer, mais Je ne sais pas de quelle manière.

-  Yawaeh  : Donc, sois-Toi, ressens…... Pas de mental Tu ne cherches pas à comprendre. Dans cette Présence effective, tout peut être perçu dans l’émergence de ce qui doit l’être afin de l’accueillir, de le transcender, de le dépasser…

-  Yosuel  : Mon bourricot préféré… Il y a plusieurs choses et ce sera la dernière question qui en comprend deux, parce que cela Vous amène Tous à différents niveaux dans des compréhensions où tout s’inter-relie. Donc inutile de tourner en rond dans des choses qui, lorsqu’elles sont ressenties en profondeur, amènent la compréhension de tout ce qui est vécu et qui peut être vécu différemment.

Tu as hâte d’être là où Tu aimerais aller, et c’est louable. Tu as hâte de vivre autrement que ce que Tu vis avec ta Partenaire dans un lieu qui ne Te correspond pas, et c’est louable. Tu as hâte de T’exprimer dans un espace où Tu puisses développer ta créativité, comme Tu aimerais l’exprimer, la développer, et c’est encore plus louable, mais vois-Tu mon Ami, il y a des choses qu’un Maître, et Je ne parle pas de tout un Chacun, Je M’adresse véritablement à la Puissance émergente du Maître que Tu Es qui a à cœur de se réaliser, non pas comme tout un Chacun qui dans l’effort d’être, dans l’effort de se voir autrement, dans l’effort de lâcher bien des choses qui L’empêche de vivre une vie meilleure, parce que le Maître qui a à cœur de s’exprimer dans sa propre réalisation, non pas à vouloir foncer et provoquer une soi-disant réalisation Lui correspondant, mais bien de ressentir qu’il y a une Puissance en Lui, et c’est cette Puissance qui doit Te permettre de ressentir qu’en Amour de Toi-même, dans cet Amour effectif, dans cet Amour ressenti, Tu peux émettre que ce que Tu as à cœur de vivre correspond à ce que Tu Te permets de ressentir en Amour de Toi-même, que cela est aussi en Amour de « Tout ce qui Est », dans l’Amour inconditionnel, sans fuir Qui que ce soit ou quoi que ce soit, sans rejeter Qui que ce soit ou quoi que ce soit, sans vouloir se targuer auprès de Qui que ce soit ou sur quoi que ce soit, sans vouloir prouver quoi que ce soit envers Qui que ce soit, mais en simplicité et en humilité, dans la joie, dans l’immense conscience de ce qu’est l’Amour, alors tout peut se mouvoir et être amené dans une réalité qui correspond à ce que le Maître est à même d’exprimer en étant ce qu’Il Est, en créant au niveau de la Nouvelle Terre et en laissant la Puissance de la Lumière se déployer en Lui, sans qu’Il ne contrôle rien.

Cela ne veut pas dire que Tu dois cesser de chercher s’il y a un endroit qui Te correspond, mais de ressentir et de prendre du temps en Toi pour ressentir ce qu’est véritablement ton implication dans ta propre création qui doit être bien au-delà de toutes fabulations humaines. Permets-Toi de ressentir ce qui vient d’être dit, afin de le ressentir toujours un peu plus en profondeur jusqu’à ce que Tu le ressentes d’une telle façon à des niveaux plus élevés que cela sera pour Toi une évidence et alors Tu ne douteras plus du tout de ta Puissance de créativité.

C’est ce que Je peux Te dire en l’instant, Je ne peux pas répondre à tes besoins et Tu le sais, mais Je peux T’amener à ressentir ce qui ne Te permet pas de développer ta Puissance de créativité en étant le Maître que Tu Es. Et il en est ainsi pour le moment.

Sois-Toi, pleinement Toi, en Toi, en permanence, c’est la clé. Présence effective, sans Te projeter, sans rien émettre d’autre qui ne soit l’Amour de Toi-même en l’instant présent, dans la Présence effective, dans l’impulsion-même de ce que Tu as à cœur de vivre, mais en Te permettant de ressentir à différents niveaux ce qu’est la réalité de la Présence effective où le Maître peut s’exprimer. Et il en est ainsi pour le moment.

Quant à ta deuxième question, elle rejoint la première. Tu dois ressentir que Tu ne peux pas simplement droguer des Êtres, mais sans vouloir Leur imposer quoi que ce soit qu’Ils ne comprendraient pas, sans vouloir faire ambages de quoi que ce soit, permets-Toi de ressentir ce que Tu peux Leur amener en faisant ce que Tu Es, et en comprenant que pour le moment Tu ne peux pas faire autre chose que ce que Tu fais, mais que Tu pourras développer autre chose le moment venu et Tu le ressentiras.

En attendant, Tu as cette Puissance en Toi qui peut changer les molécules de ce que Tu prescrits pour qu’à la fois cela amène un certain rééquilibrage chez l’Être, sans subir les effets secondaires. C’est là que cela va Te permettre, comme un bond, en attendant de ressentir ta Puissance sans faire ambages de quoi que ce soit, simplement Toi, en Toi et également d’expanser ta Lumière et ton Amour à chaque Être qui se présente à Toi, tout en restant Toi, tout en T’affirmant, tout en Te positionnant, surtout ne jamais rentrer dans les énergies de Quiconque. Et il en est ainsi pour le moment.

Mes Amis, Je vais clôturer cette session, si Vous Vous êtes permis de le ressentir, il y a une grande Puissance qui a déferlé, qui s’est déployée et qui Vous a amené à ressentir la Force et la Puissance de la Lumière qui peut s’exprimer en Vous, qui peut se déployer à travers Vous et qui peut Vous amener à vivre autrement, autre chose, en Conscience, en l’instant présent, et changer complètement la face de votre vie. Et il en est ainsi pour le moment.

Ha Lhy Ah à Vous !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi Yosuel  !

* * * * * * * * * * * * *

Transcription : Mélanalayah

Relecture : Elamah

Merci de tout Cœur à Vous Mélanalayah et Elamah pour la transcription et la relecture de cette session Questions-Réponses à Chaponost du 17/02/2019.

Je Vous honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yawaeh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi