Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Session n° 17 - Vivez votre vérité - Phase 1 - Initiation > Transcription de la session n° 17 à Chaponost du 08/06/2019 - Vivez votre (...)

Transcription de la session n° 17 à Chaponost du 08/06/2019 - Vivez votre vérité - Phase 1 - Initiation

dimanche 4 août 2019, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 17 à Chaponost (Rhône – 69)

« Vivez votre vérité »

Phase 1 – Initiation

Animée par Yosuel

Interventions de l’Archange Aranael et de Métatron

canalisés par Yawaeh

Samedi 08/06/2019

1ère Partie  :

 => Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

-  Yawaeh  : Ha Lhy Ah à Vous les Amis !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi Yawaeh  !

-  Yawaeh  : Ho Hy Ha Weh  ! (Salut Maîtres !)

-  Tous  : Ho Hy Ha Weh  !

-  Yawaeh  : Quelle joie de se retrouver dans cette ambiance d’Amis, dans cette ambiance de joie, dans cette ambiance d’humour où Nous Nous regroupons pour cheminer individuellement et ensemble. Vous le savez maintenant, le regroupement est très, très puissant pour Chacun d’entre Nous et aussi pour toute cette Humanité et bien au-delà.

Vous êtes Vous, en Vous, Présence……. Présence en Vous, sans penser, sans interférence……. En Vous Vous êtes……. Permettez l’ouverture, permettez la connexion. Rien de spécifique à faire, il n’y a rien à chercher, simplement être là en votre centre, simplement, permettre l’ouverture, permettre la connexion et être là simplement, sans rien chercher……...

Vous prenez une profonde et lente respiration ……… Présence….

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration ………

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration ………

………Pause…….

Si c’est votre choix, Nous accueillons en notre Cœur, en notre espace, en ouverture en Nous, la Présence de Yosuel, des Archanges, des Maîtres Ascensionnés, des Maîtres Intergalactiques, des Maîtres Dragons Sacrés… Oartz Me dit : - « Je suis là, mais Je n’ai qu’un bout de patte ! »… La Famille des Dragons qui Nous suit et tous les Maîtres où qu’Ils soient…..

Nous honorons notre chère transcriptrice Mélanalayah , et Nous honorons notre Conscience de Groupe Amalanael ...

………Pause…….

-  Yosuel  : Mes Amis, mes chers Amis, Oh Be Ahn à Vous !

-  Tous  : Oh Be Ahn à Toi, Yosuel  !

-  Yosuel  : Je M’étire… Oui, J’ai bien dit : Je M’étire pour M’avancer très doucement en Chacun d’entre Vous…..

(Et là Yosuel passe d’un Être à l’Autre)…. Alors là, ça péclotte…. Là, Je Me sens mieux….. Là, Je ne dirai rien…… Là ça s’ouvre de plus en plus….. Là J’ai des chaleurs…… Là, Je ne sais pas si ça va à droite ou à gauche……. Là Je ne dirai rien…… Là ça tangue…… Là ça va à peu près……. Là ça…ah, on passe……. Là il y a…comment Tu dis ma Chérie…ah oui, y a du boulot Paton (en Africain-francisé avec Amour et humour)….

-  Yawaeh  : Oui, comme nos Amis de couleurs qui sont beaux comme tout, noir de peau, quand Ils parlent….

-  Yosuel  : Alors, mes Amis, par rapport à ce que Je Me suis avancé en Chacun et que J’ai ressenti, et bien on y va !

-  Ayaweh  : Ah, ça promet !

-  Elivarael  : Moi, J’étais tellement surpris que Je n’ai pas mémorisé ce qui a été dit pour Moi ! J’étais le premier, Je ne M’attendais pas à une découverte.

-  Tous  : C’était « ça péclotte ! ».

-  Elivarael  : Ca veut dire quoi ?

- Eliaraeth : Il ne vaut mieux pas savoir !

-  Yawaeh  : Ca péclotte, ça veut dire…

-  Eliaraeth  : Il y a des ratés dans le carburateur !

-  Yawaeh  : Voilà, exactement !

-  Elivarael  : Je vais y amener un remède…

-  Yosuel  : Il y a longtemps que J’entends ça, mon Ami !

-  Elivarael  : Ha bon ! (innocemment). Cette semaine, Je dois quand même dire quelque chose…dans ce qui vient de M’être dit en interpellation, cette semaine J’ai lâché une merdouille de mental que Je croyais incontournable, et hop, en touche ! Bien mis dehors ! Là, J’ai pris des biscoteaux…

-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous attends…. Vous êtes Vous, en Vous…... Vous êtes Vous, en Vous, Vous lâchez tout…… Vous ne pensez plus, Présence……

Et tiens donc mon Ami Elivarael , Présence, ça veut dire quoi pour Toi ?…. Je ne veux pas de discours...

-  Elivarael  : Intériorité, voilà ! Totale...

-  Yosuel  : Y es-Tu ?… Il n’y a pas besoin de chercher, c’est ou Tu es dans ton centre, ou Tu es dans ta tête… Mon Ami, mon cher Ami, J’ai bien dit, il n’y a pas besoin de chercher… Tu peux être là (dans ton centre) en permanence tout en faisant tout ce que Tu as à faire dans ton quotidien, il n’y a pas à forcer, il y a juste à ressentir si Tu es là (dans ton centre) ou dans la tête. Tu peux ouvrir les yeux, Tu peux parler, Tu peux faire ce que Tu as à faire et ressentir que Tu es bien là (dans ton centre) et non dans ta tête, alors cela change tout.

Mes Amis, le percevez-Vous ?…… Alors, quand Vous êtes en votre centre et que Vous ressentez qu’il n’y a aucune pensée, il n’y a rien qui ne Vous interfère, pouvez-Vous accepter que c’est ainsi que graduellement Vous allez pouvoir Vous ouvrir en totalité à ce que Vous Êtes de toute éternité et que la connexion sera établie. Qu’est-ce que Vous en pensez ?…….. Ayaweh peux-Tu Nous répondre ?

-  Ayaweh  : Tout à fait d’accord !

-  Yosuel  : Tu le ressens ?

-  Ayaweh  : Ouais…en partie…que Je suis centrée dans ma Présence effective, oui...

-  Yawaeh  : Là à l’instant, Tu as les yeux ouverts, Tu Me regardes…et alors, Tu Es ?… Tu es centrée ?… Tu es en Présence effective… Tout se rejoint, il ne peut pas y avoir un hum, hum et hum…c’est tout la même chose…

-  Ayaweh  : Hum…hum…

-  Yosuel  : C’est tout la même chose… Et qu’est-ce qui fait que dans ton quotidien, Tu n’y restes pas en permanence puisqu’il n’y a pas besoin de forcer, il y a juste à Être ?

-  Ayaweh  : C’est une excellente question…

-  Yosuel  : Qui est l’apanage du Maître !…… Mon Ami Eliaraeth , on ne dort pas !

-  Ayaweh  : Il y a de petites interférences qui traînent par ci, par là…

-  Yosuel  : Donc mon Amie, Tu es à même de ressentir que Tu peux être dans ta Présence, que Tu peux être dans la Présence effective en ton centre, peux-Tu accepter que c’est quelque chose que Tu peux Te permettre d’Être et de vivre dans ton quotidien, sans penser, sans aucunes interférences, est-ce que cela Te semble difficile ?

-  Yawaeh  : Et Nous faisons Tous la même chose…

-  Ayaweh  : Non…

-  Yosuel  : Et pourquoi Tu ne Te le permets pas ?

-  Ayaweh  : C’est une excellente question…

-  Yosuel  : Je n’ai que d’excellentes questions…c’est la deuxième que Tu mentionnes…

-  Ayaweh  : Hum, hum !…

-  Yosuel  : Mes Amis, Vous venez de comprendre une chose. En l’instant Vous pouvez Être, Vous pouvez être dans votre Centre, Vous pouvez être dans cette Présence effective, mais Vous ne savez pas y rester en permanence, sans rien émettre. Voilà ce à quoi Je voulais Vous mettre face, parce que c’est ce qui va Vous permettre cette fameuse ouverture qui n’est pas effective, et pourtant Vous croyez d’une certaine façon qu’elle est effective. Alors Je ne parle pas pour Tous, mais pour la majorité, aussi bien pour Ceux qui sont ici que Ceux qui liront ou écouteront cette session. C’est quelque chose qui à l’heure actuelle, depuis que Vous cheminez, même pour les plus récents, et Je dis donc que c’est quelque chose que Vous êtes à même maintenant de pouvoir maintenir, même s’il y a de petits décentrages, ce qui est approprié pour le moment, mais dans la globalité de votre quotidien c’est quelque chose qu’il Vous est possible de maintenir, et Je le dis.

Alors toute incapacité à pouvoir Vous maintenir en cette Présence effective, en Vous, en votre centre, va Vous permettre d’être de plus en plus conscients de la façon dont Vous opériez, et Je ne veux pas entendre le Docteur s’exprimer, dans votre façon d’Être, où Vous savez maintenant que Vous pouvez être en Vous en permanence, mais que Vous ne voulez pas Vous le permettre, et là, J’accentue sur : Vous ne voulez pas Vous le permettre, parce que si Vous le vouliez vraiment, et Je dis bien sans forcer, comme un état naturel, cela devrait déjà être effectif pour la grande majorité d’entre Vous.

Alors, pourquoi Vous ne voulez pas Vous le permettre ?

-  Elivarael  : C’est pas qu’on ne veut pas !

-  Yosuel  : Oh si mon Ami, ressens……… Là, Tu n’es plus en ta Présence, Tu es dans la tête. En ta Présence, si Tu ressentais ce que Je Vous insuffle et qui n’est pas une interférence dans votre vie, mais ce que Nous ressentons en Vous qui stagne, qui perdure, qui se promène autour de Vous, qui est ce que Vous cherchez, qui est ce que Vous maintenez, qui sont toutes les interférences auxquelles Vous faites appel…si Tu Te permettais d’être en Toi, dans ta profondeur, en ouverture de ce que Tu Es, en ta Présence effective, alors Tu ressentirais ce que Je T’insuffle, mon cher Ami….

…et donc Je reprends, Vous ne Vous le permettez pas, parce qu’il y a un amalgame de choses, il y a encore bien des peurs, des insubordinations et surtout une dubitativité fluctuante… : - « J’ai peur d’être ce que « Je Suis » en réalité. J’ai peur de ne plus correspondre à ce monde. J’ai peur de ne plus être en phase avec cette réalité. J’ai peur que l’on ne Me comprenne plus. J’ai peur de tout ce qui Nous est révélé maintenant. J’ai peur que rien ne Me corresponde. J’ai peur que l’on Me raconte des bêtises et que la vraie vie n’est pas ce qui est transmis à travers Yawaeh . J’ai peur que rien ne concorde avec cette réalité et de ne plus M’y retrouver. J’ai peur que l’on ne M’accorde plus d’intérêt parce que Je serai différent, parce que l’on ne Me comprendrait plus et parce que Je ne pourrai plus échanger avec les Autres. »…

Voilà mes Amis un sacré amalgame de peurs. Il y a beaucoup de contradictions en Vous. Ces contradictions, elles Vous disent… : - « Oh oui, J’aimerai bien vivre pleinement et en totalité ce que « Je Suis » et que parfois Je ressens, et ce que Je ressens en Moi parfois M’amène à comprendre qu’il y a quelque chose, quelque chose dont Je n’avais pas accès avant, quelque chose de grandiose, de merveilleux, mais il ne faut surtout pas que Je lui donne de l’importance, parce que ce grandiose, ce merveilleux, Je ne sais pas où il va M’entraîner, Je ne sais pas s’il n’y a pas une fabulation derrière tout ça, et si c’était de vilains petits diables qui jouent aux bons Anges pour M’attirer dans leurs filets. »…

Alors mes Amis, cela Vous étonne, mais si Vous pouviez voir, ressentir, ce que votre propre Émulsion et Nous-mêmes, votre propre Émulsion qui est avec Nous, Vous seriez étonnés de toutes les fluctuations d’énergies que Vous alimentez, et ce que Je viens de Vous dire, n’en est qu’un tout petit, petit aperçu, mais tout peut être balayé, transmuté, transcendé si Vous ne jouiez pas à Vous-mêmes, si Vous ne Vous laissiez pas perturber par tout ce que Vous ressentez et qui Vous affecte, parce que ce que Vous ne comprenez pas mes Amis, et Je vais schématiser, il y a comme une grande voie que Vous avez décidé de prendre et sur le chemin de cette grande voie, il y a des traversées incessantes de perturbations, et plutôt que de mettre les essuie-glaces et de continuer à voir votre voie et à cheminer sur cette grande voie, Vous ressentez ce que sont ces perturbations, au point que Vous n’êtes même plus conscients de votre voie et qu’elle embrouille en totalité, ou partiellement votre pare-brise. C’est une métaphore pour Vous dire combien au plus profonde de Vous-mêmes Vous avez à cœur de vivre et de redécouvrir ce que Vous Êtes, mais combien Vous en avez peur, au point d’intercepter tout ce qui est perturbant et de le laisser Vous gérer.

Alors ceci pour Vous dire mes Amis, que malgré tout ce que Nous Vous amenons à ressentir, malgré tout ce que Nous Vous révélons, malgré toutes nos intenses insufflations, lorsque Vous n’êtes plus dans les sessions, Vous ne Vous souciez même plus de ce que Vous avez ressenti, et toutes les énergies fluctuantes ont alors la porte ouverte en Vous et s’engouffrent, et votre quotidien recommence avec tout ce que Vous vivez qui Vous dérange, qui Vous affecte, qui Vous met à mal.

Mes Amis, il est temps de Vous reprendre, il est temps de Vous permettre de faire le choix conscient, et ne dites pas en l’instant… : - « Oui, Je fais le choix conscient… »…et passé la porte, c’est reparti, mais de faire le choix conscient en Vous, en votre espace, de ce que Vous voulez réellement vivre et décider de le vivre et de mettre en pratique tout ce que Nous Vous amenons à ressentir et qui Vous permet véritablement dans votre quotidien de le vivre.

Alors, si Vous le décidez, si Vous Vous permettez de le vivre au quotidien et qu’il y a un moment de dérapage, cela n’a pas d’importance, parce que là Vous êtes en Conscience, là Vous le décidez, et les dérapages Je dirai que jusqu’à un certain niveau de conscience sont d’une certaine façon « normal ». A Vous de Vous reprendre, à Vous de Vous recentrer et Nous sommes là, Nous ne Vous lâchons pas, Nous Vous guidons, Nous Vous tenons la main, parce que malgré ces dérapages, il y a cette volonté d’être Vous, en Vous en permanence, mais si Nous ressentons que lorsque Vous retournez à votre quotidien, il n’y a même plus de Conscience, Vous retournez en totalité dans vos problématiques, votre façon de penser et votre façon de Vous chercher, alors Nous Nous écartons et cela deviendra pour Vous de plus en plus difficile que Nous ne Vous impulserons pas, et Je le redis encore une fois, cela n’a rien à voir avec Celui qui décide véritablement de vivre ce qu’Il Est, mais qui se décentre régulièrement, mais en en prenant conscience et en revenant à Lui, là Il est aidé et Nous ne Le lâchons pas et Il est impulsé.

Alors Nous insistons et Nous allons insister de plus en plus, pas pour Vous diriger, pas pour Vous contrôler, mais parce que mes Amis, ressentez-le et prenez-en conscience, le temps est compté, et si Vous ne suivez pas cela va être d’autant plus difficile pour Chacun. Le temps est d’autant plus compté que l’avènement de Christos se profile, le temps s’accélère, et lorsque Vous voyez que par votre façon d’être, une petite avancée peut prendre des mois, presque des années, et qu’il Vous faut pour participer à cet avènement, pour être dans la vibration de ce qui va amener tous les Êtres à être dans une dimension bien plus élevée, il Vous faut avoir atteint un niveau de conscience ou quasiment plus rien ne Vous perturbera.

Alors permettez-Vous de le ressentir, n’en ayez pas peur, ne fabulez pas, ne pensez pas, le simple fait de prendre votre décision et de dire… : - « Oui, cette fois-ci Je M’y mets, oui, cette fois-ci Je vais faire en sorte d’être Moi, en Moi, Présence, sans rien forcer, sans obstination, sans obsession, mais être en Conscience. »…alors les choses iront bien plus vite. Et il en est ainsi. Et c’est ce que Je voulais Vous exprimer et Nous y reviendrons encore et encore, parce que bien des choses vont Vous être révélées que Vous ne Vous attendez même pas, et si Vous n’avez pas suivi, Vous ne pourrez pas graduer au niveau de ressentir ce qui est maintenant une vérité qui ne peut plus être occultée.

……..Pause……...

Alors mes Amis, en Vous, Vous Êtes……...

On ne joue plus, en Vous, Vous Êtes…...

En Vous, Vous Vous permettez de ressentir sans rien chercher……

En Vous, Vous Êtes……

En Vous il n’y a plus aucunes interférences mentales……

En Vous, Vous Vous permettez d’être là simplement……

En Vous, que ressentez-Vous ?.........

Que se passe-t-il là en l’instant même ?..........

Est-ce qu’il y a une perturbation ou une accalmie ?……

S’il y a une perturbation, c’est que Vous ne Vous permettez pas simplement, simplement d’être là, sans rien chercher, simplement être là et tout lâcher, simplement être là et ne plus fabuler, ne plus penser, ne plus rien contrôler……

Et s’il y a une accalmie, c’est que Vous êtes déjà en ouverture et cela sera d’autant plus facile pour Vous que Vous savez maintenant comment Être, sans forcer, sans rien chercher…… A Vous de ressentir ce qui se passe en Vous et de quelle catégorie Vous êtes en l’instant.

S’il y a perturbation, prenez une profonde et lente respiration …… Revenez à Vous……et lâchez tout…...

S’il y a encore perturbation, cela veut dire que Vous ne Vous le permettez pas, et malgré vos fabulations à dire… : - « Mais oui, Je suis en Conscience, Je sais maintenant. »…et bien mes Amis, pas du tout, c’est juste mental ! On ne parle plus de mental, on parle de ressenti, et donc s’il y a encore perturbation, c’est que Vous ne Vous permettez pas d’être Vous, en Vous, Présence en votre centre, simplement…..

Alors en l’instant à Vous de décider ce que Vous voulez faire…… Nous allons appuyer de plus en plus sur cette Présence effective, parce qu’Elle va Vous amener à ressentir puissamment, non seulement ce que Vous Êtes, mais tout ce que Nous allons Vous révéler sans que le mental interfère, et cela est une d’une grande importance.

……Pause……

Alors mes Amis, combien parmi Vous ont encore des interférences, plutôt que d’être dans cette accalmie simple en Vous ?…… Pouvez-Vous levez la main pour Ceux qui ont encore des interférences…...

-  Elivarael  : La vigilance s’échappe très vite…

-  Yosuel  : C’est là mon Ami que Je Te dirai : sois là (dans ton centre) et lâche ta vigilance…… Tu viens de comprendre que Tu cherchais à Être, et ça n’est pas. Donc lâche ta vigilance, ouvre les yeux, état naturel….

-  Elivarael  : Je sens que c’est artificiel…..

-  Yawaeh  : Tu es là dans ton centre… Tu le sens…et Tu n’es pas dans la tête….

-  Elivarael  : Alors pourquoi ça ne dure pas, parce que le matin, J’ai beau dire, Vous êtes bien Tous là avec Moi…ça va durer, Je ne sais pas 1/2h, 1/4h, 3 minutes 30 secondes, et puis Je vais être où après ?

-  Yawaeh  : Et là Tu fabules…

-  Elivarael  : Je ne fabule pas…

-  Yawaeh  : Et voilà Tu fabules….. Tu Te lèves le matin, déjà Tu ne dis pas : - « Vous êtes là et Vous M’accompagnez. »…mais plus être en Conscience par Toi-même de ce que Tu Es… : - « Je suis là, Je Me lève… (Je ne sais pas ce que Tu fais, mais Je vais imaginer). Je suis là, Je Me lève en chantant… Je suis toujours là… Je vais aux toilettes, Je suis toujours là… Je vais dans la cuisine, Je suis toujours là… Je sors mon bol, Je suis toujours là… Je Me coupe une tartine, Je mange un fruit, Je suis toujours là… »…c’est un état naturel et il n’y a pas à chercher, et il n’y a pas à s’imaginer ceci ou cela, mais bien de rester en ton centre, en Conscience simplement. C’est ça que l’on Vous emmène de plus en plus à ressentir et à Être.

-  Elivarael  : C’est ce que l’on cherche…

-  Yawaeh  : Ne cherche pas, plus Tu chercheras, moins Tu trouveras…

-  Méliayah  : Je voudrai demander une précision par rapport à ce qui vient d’être dit, J’essaye de plus en plus d’être en Moi…

-  Yawaeh  : Oui, et Tu es là dans ton centre, Tu T’exprimes…

-  Méliayah  : Un exemple : J’épluche des légumes, des carottes, Je suis dans ma carotte, Je M’applique dans ce que Je fais…ou Je désherbe, Je fais des fleurs etc. et puis plouf…Je redescends…

-  Yawaeh  : C’est ce que Yosuel vient de Nous exprimer, même si Tu dévies Tu es guidée, accompagnée, parce que Tu as la volonté, sans forcer…

-  Méliayah  : …Sans forcer…mais Je Me rends compte que mon esprit part, que mon entourage M’appelle...

-  Yawaeh  : Encore une fois, c’est exactement ce que Yosuel vient de Nous faire ressentir, qui n’a rien à voir avec le fait de toujours vouloir être dans le contrôle de tout et de fabuler en permanence sans véritablement prendre conscience de la façon dont Nous Nous laissons manipuler par la conscience de masse sans même vouloir revenir à Soi. Vous voyez la différence ? Donc prenez-en conscience, c’est de tous les instants.

-  Amalanayah  : Si on est dans nos occupations, on ne se pose même pas la question, parce qu’on reste de grands laps de temps et on n’a pas l’impression d’être occupé par quelque chose…

-  Yawaeh  : Mais si Tu sens que Tu es Toi, mais si Tu sens que Tu n’es pas dans le mental qui turbine, mais que Tu es là et c’est ce fait d’être là qui va faire que petit à petit quelque chose va s’ouvrir de plus en plus en Toi et Tu vas le ressentir.

-  Méliayah  : Là, on est en paix !

-  Yawaeh  : Oui !

-  Anavalayah  : Moi, Je Me sentais dans quelque chose de très paisible, mais c’est comme un endormissement…comme une sensation que Je vais M’endormir, et tout d’une coup Je Me pose la question : mais qu’est-ce que Je fais là…

-  Yawaeh  : Là, c’est parce que dans l’instant, Tu Te laisses aller…et il y a comme une forme de bien-être et une forme de recherche dans ce bien-être, et également pour d’autres raisons, il y a un besoin de ne plus penser et donc de ne plus être pris à partie par les pensées, parce qu’aussi on Vous insuffle et cela Vous amène à ressentir à être là, sans perturbations du mental au quotidien et alors Nous ressentons le besoin de lâcher et de se laisser aller.

-  Amalanayah  : Quand Je suis en méditation, au moment où Je lâche le plus, J’ai comme un trop plein d’énergies au niveau des yeux, c’est une focalisation comme une concentration…

-  Yawaeh  : Dans ces cas-là, dans ce que Tu appelles « méditation », quand Tu veux prendre un moment pour être Toi, en Toi, ne force rien, ne cherche pas, laisse-Toi simplement Être, et si Tu ressens que quelque chose se passe comme Tu viens de le dire, alors permets-Toi de le ressentir, puis après reviens à Toi simplement, en ton centre, sans le rechercher, et surtout permets-Toi de ressentir que Tu Es.

-  Yosuel  : Accepte que Tu puisses être Toi, sans qu’il y ait toujours quelque chose de fulgurant qui se manifeste. Ne le recherchez pas, mes Amis, ce que l’on Vous amène de plus en plus à ressentir, c’est d’être Vous, en Vous, en permanence, état naturel simplement. Après, certains états fulgurants que Nous Vous impulserons seront dans des moments de détente, quand ce sera un moment approprié, mais en général, Nous Vous amenons à simplement, simplement Être, Vous, en Vous, sans perturbations, c’est tout !

C’est ce qui va Vous amener de plus en plus à une ouverture et à une connexion qui va faire que Vous allez de plus en plus ressentir que ce que Vous Êtes, toujours graduation par graduation, et toujours avoir la possibilité que Nous Vous insufflions des révélations en Vous.

Accepte maintenant mon Amie que Tu puisses être là, en Toi, sans rien chercher, sans rien forcer, et surtout ne crois pas que si Tu ne ressens pas quelque chose de spécifique ou de fulgurant, Tu n’Es pas. Non… Tu Es. Les choses spécifiques ou fulgurantes c’est pour certains moments. Et c’est ainsi pour le moment.

-  Evanarayah  : Ma difficulté est à mon travail. Quand Je fais ce que Je fais, Je suis ce que Je fais…

-  Yawaeh  : Mais Tu suis ce que Tu fais là (en ton centre) ou la même chose en étant ici (dans la tête) ?

-  Evanarayah  : Les deux !

-  Yawaeh  : Tu peux être compétente dans ton travail, Tu peux avoir de bonnes idées, Tu peux échanger avec les Autres tout en ressentant que Tu es dans ton centre, mais en étant uniquement dans ta tête, Tu vas avoir des interférences qui vont faire que parfois Tu n’auras pas la bonne idée, ou parfois Tu vas T’exprimer dans ce que Tu n’aurais pas dû T’exprimer.

-  Evanarayah  : Il y a ce que Je ressens un peu plus, c’est qu’il y a des moments où il y a quelque chose qui n’était pas là avant et qui est là. Alors là maintenant, Je crois reconnaître et ça, Je Me dis : ça c’est une insufflation ou une connexion…

-  Yawaeh  : C’est l’état naturel d’Être, et au début on ne va pas ressentir quelque chose de spécifique, ni d’avoir de connexion ou autre et pourtant c’est là, parce qu’on doit réapprendre par Soi-même à lâcher l’Humain et à être là simplement. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’Ils Nous insufflent et qu’on reçoive des choses puissantes tout le temps. Non, Ils sont là, Ils Nous insufflent mais à dose homéopathique pour que par Nous-mêmes Nous soyons conscients de « Qui On Est », qu’on ne joue plus dans l’Humain et qu’on se permet d’être là.

-  Evanarayah  : C’est que J’ai remarqué, c’est que le lendemain de la session, le surlendemain, on va dire le dimanche, le lundi, le mardi, Je fais le yo-yo, mais Je suis comme Toi, Je sais quand Je M’en vais et…

-  Yawaeh  : Et là, Tu seras toujours insufflée, Tu seras toujours accompagnée…

-  Evanarayah  : Et là, la fin de semaine arrive, et là…

-  Yawaeh  : Ne retiens plus cette façon d’être, Tu n’es pas comme quelqu’un qui est complètement tous azimuts quand Il sort des sessions, c’est mental, mental, mental…pas du tout pour Toi. Tu as à cœur d’Être en permanence et en cela lorsque Tu n’arrives pas à être pleinement Toi en permanence, Tu le ressens et Tu fais en sorte de revenir en Toi, et Tu es guidée, accompagnée, c’est ça qu’Ils veulent Vous faire ressentir, parce que c’est important pour la suite des choses et pour Vous, bien sûr pour Tous.

-  Evanarayah  : Je le ressens bien au fur, et à en fin de semaine, ma fréquence baisse.

-  Yawaeh  : Décide qu’en fin de semaine ta fréquence ne baisse pas, décide-le…

-  Evanarayah  : Oui d’accord, Je comprends…

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Vous Vous êtes exprimés et J’ai ressenti qu’il y avait une volonté. Surtout maintenez Vous-y, et pour Ceux et Celles qui auraient encore de grandes difficultés à lâcher le mental interférent, décidez en l’instant que ce mental interférent est simplement la peur de Vous re-trouver et d’être véritablement Vous………..

Car Vous êtes trop attachés à vos histoires humaines, trop attachés à tout ce que votre mental brode, comme suppositions, comme supputations, surtout broder des histoires, broder des interférences, broder des projections, parce que c’est ce que Vous aimez…et de ne plus du tout avoir ce mode de fonctionnement Vous fait peur.

Alors décidez de lâcher cette façon d’Être…….

Décidez sans en avoir peur, de Vous permettre de ne plus penser, d’être Vous, en Vous…….

Et comme Je Vous le dis : s’il y a des dérapages ou des décentrages, mais que Vous en êtes conscients et que c’est votre volonté d’être dans votre Présence effective, Nous Vous tiendrons la main, mais ne partez pas tous azimuts dans des tas de conflits intérieurs où c’est la porte ouverte à bien des émulsions qui s’infiltrent, et Nous y reviendrons.

………Pause……….

Mes Amis, ces moments de Présence, de Conscience, sont importants, ils sont importants pour Vous, parce qu’en même temps, lorsque Vous Vous permettez d’être en Vous, Présence, Vous allez ressentir de plus en plus que ce que Vous Êtes en Vous, Je dis bien : ce que Vous Êtes en Vous ne peut plus Vous amener à Vous dévaloriser, à Vous tirer en arrière et à croire que Vous êtes un Être inférieur. Plus Vous serez en Vous dans cette Présence effective, et plus ce genre de réflexions, de croyances sera impossible, et c’est là que Je Vous dirai : parfois Vous avez peur de Vous maintenir en votre Présence, parce que ressentir la Puissance qui peut s’exprimer en Vous est quelque chose qui ne Vous permet plus de contrôler quoi que ce soit.

C’est là que cela devient compliqué… : - « Parce que si Je ne contrôle plus rien, qu’est-ce que Je fais, Qui suis-Je ? »… Et ce genre de questionnement est tout à fait l’inconscience de ce que Vous Êtes. C’est là que Vous pouvez Vous permettre de ressentir que lorsque Vous avez ce genre d’interférences, non seulement Vous n’êtes pas en Conscience, mais en plus Vous aimez jouer dans ces jeux pour ne pas faire le pas et de garder en quelque sorte le contrôle de votre vie, de tout ce qui se passe, de ce que Vous voulez savoir à l’avance, de ce que Vous voulez Vous chercher en les Autres.

La Présence est une ouverture où Vous ressentez que ce que Vous Êtes peut permettre que la Puissance de la Lumière s’exprime dans ce que Vous avez impulsé de vouloir vivre en l’instant.

Alors Je M’exprime ainsi pour le moment, car Vous n’en êtes pas encore arrivés au niveau de conscience où ce genre d’expression n’aura plus lieu et ne Vous parlera même pas, parce que « Vous Serez », et là c’est autre chose et c’est une autre conscience en Vous.

Alors pour le moment, Nous Vous amenons de plus en plus à ressentir qu’en Vous, il suffit simplement de rester pleinement Vous, en Conscience, alors ne jouez pas au théâtre bien sûr… : - « Je vais traverser la route, rien ne grave ne M’arrive. Je vais Me garer, J’ai ma place de parking, et ceci, et cela… »… Ne jouez pas à vouloir tout contrôler dans ce que Vous comprenez de ce que Nous Vous disons. Permettez-Vous simplement, en Vous, de ressentir qu’à chaque instant, tout ce qui Vous correspond, Vous le vivez. C’est une première approche, et en cela mes Amis, plus Vous serez Vous, plus il n’y aura rien qui Vous interfère, plus Vous serez dans cette plénitude intérieure et plus Vous ressentirez ce qu’est l’Amour de Soi-même et alors Vous n’aurez plus à Vous chercher en l’Autre, en les Autres.

Instant présent, instant puissant……

Instant présent sans penser… Être simplement……

Instant au-delà de tous les instants… Être simplement……

Présence effective……. Présence sans forcer…… Présence dans un état naturel simplement.…

C’est une approche grandiose pour Vous qui va Vous permettre d’être Vous de plus en plus dans votre quotidien, sans ne plus avoir peur de ce que Vous Êtes, sans ne plus subir ce que Vous subissez, en ressentant que Vous êtes en Amour de Vous-mêmes et en ressentant que toute situation peut être transmutée, transcendée et changée en l’instant.

………Pause……….

Mes Amis, c’est un moment de Grâce, c’est un moment de Conscience, c’est un moment de Présence, c’est un moment pour Vous, en Vous, c’est un moment que Vous Êtes, c’est un moment qui va Vous permettre de graduer toujours un peu plus, car ce moment, en l’instant, est une Puissance que Vous allez pouvoir vivre, sans ne plus Vous chercher, sans ne plus Vous croire démunis par rapport à tout ce qui se passe, mais véritablement ressentir qu’en réalité tout, absolument tout peut être vécu autrement. Et il en est ainsi pour le moment.

………Pause……….

Présence effective réajustée…….

Présence effective en Vous……..

Mes Amis, « Je Suis », Je Me déploie, ressentez……..

Recevez……..

Ressentez, même si Vous ne ressentez rien de spécifique, cela n’a pas d’importance. Si Vous êtes Vous en Vous, sans penser, c’est une forme de ressenti, primaire certes, mais un beau début…….

Ressentez………

Recevez…….

Ressentez…..

Soyez……

Ressentez, et ne fabulez plus…..

Ressentez et permettez-Vous d’Être, d’être Vous, en Vous, Présence….. Permettez-Vous d’être en Vous, en permanence…..

………Pause……….

Mes Amis, et il en est ainsi pour le moment, Je Vous ressens Chacun, Chacune, à Vous de Vous maintenir sans forcer dans cette Présence effective et Je le ressentirai durant votre pause goûter. Et Je Vous retrouve tout de suite après. Ha Lhy Ah à Vous !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi Yosuel  ! EIO  !

***************PAUSE GOÛTER*************

2ème partie

-  Yawaeh  : Vous êtes Vous, en Vous, Présence….….. Vous êtes Vous, en Vous, sans penser……

Nous prenons une profonde et lente respiration …..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration …..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration …..

Vous Vous laissez aller, Vous êtes Vous, en Vous, sans mental interférent……. Vous ne cherchez pas à comprendre quoi que ce soit…. Et dans cet état naturel d’Être, en votre Présence effective, ressentez….

Maintenant pouvez-Vous Vous voir devant Vous, Humain……….

Vous regardez cet Humain que Vous êtes…………

Il a des peurs, Il a des doutes, Il est souvent pris dans le mental, Il se demande « Qui Il Est », qu’est-ce qu’Il vit, qu’est-ce que c’est que ce monde, qu’est-ce qu’on Lui révèle maintenant, où est sa place, tous les jeux dans lesquels Il se cherche à travers les Autres, les interférences qu’Il a avec la dubitativité………

Regardez cet Humain que Vous êtes…….

Regardez comme c’est ce que Vous vivez en grande partie….

Et en face de Vous, à côté, il y a la magnificence de la Lumière……

N’imaginez pas une Lumière, mais c’est comme si Vous perceviez cette magnificence qui a à cœur de s’exprimer en Vous, qui a à cœur que Vous La laissiez s’exprimer et répondre à tout ce que Vous avez besoin………

Elle est la Puissance-même qui, en Vous, peut tout transcender, tout transmuter, tout changer, trouver la résolution à toute situation……….

Et à côté l’Humain, dans tout son enfermement, regarde cette magnificence, et Il sait que s’Il accepte alors tout ce qu’Il vit dans cet enfermement, tout peut être intégré et dépassé. Alors, que décidez-Vous ?………

Si c’est votre choix de réellement vivre ce que Vous Êtes de toute éternité, et que Vous Lui permettiez d’être là, en Vous, alors regardez comme l’Humain enfermé se fond dans la magnificence de la Lumière que Vous Êtes aussi !.........

Il ne reste plus alors que cette Présence de la magnificence de la Lumière, et en l’instant, Vous La voyez intégrer l’Humain au centre même de Vous-mêmes, de ce que Vous Êtes ici et dans cette magnificence de la Lumière infinie Vous Vous re-trouvez en Vous.

Pouvez-Vous ressentir que cette métaphore, elle Vous met face à une réalité que Vous ne vouliez pas voir et admettre. Maintenant à Vous de décider ce que Vous voulez en faire maintenant que Vous savez qu’est-ce que Vous voulez vivre maintenant pour Vous.

……Pause………

-  Yosuel  : Alors mes Amis, cette métaphore était nécessaire, c’est un jeu bien sûr, mais oh combien réaliste de ce que Nous essayons en quelque sorte de Vous amener à ressentir et qu’il Vous est difficile de ressentir, de Vous permettre de le vivre, de Vous permettre de faire le choix définitif de ne plus jouer aucuns jeux dans l’Humain des basses fréquences et de Vous élever en Conscience pour que petit à petit, graduellement, Vous Vous permettiez de vivre ce que Vous Êtes de toute éternité et d’en ressentir la Puissance qui va Vous amener à vivre autre chose et autrement, sans ne plus avoir peur de Vous départir de tout ce qui se vit en ce monde, mais d’être Ceux qui éclairez toute cette Humanité et bien au-delà, tout en vivant ce que Vous avez à cœur de vivre, tout en ne Vous confondant plus dans Qui que ce soit, mais de Vous permettre d’être enfin Vous, en Vous, dans cette Présence effective, où, dans un état naturel Vous permettez que la Lumière s’exprime.

Et Nous y reviendrons encore et encore, car cela est bien plus complexe, mais c’est déjà un bon début, un bon début vers une réalité allant bien au-delà de tout ce que Vous avez cru être, ici en cet Humain, et vos sessions futures vont Vous amener à le vivre graduellement et de plus en plus puissamment, mais il Vous faut décider, comme Nous Vous l’avons dit dans cette première partie de session, de ne plus Vous égarer intempestivement en Vous éloignant de votre Présence effective et en jouant encore à 100 % dans les jeux humains. Et il en est ainsi.

……..Pause……..

Mes Amis, permettez-Vous de Vous laisser aller….. Vous êtes Vous, en Vous, Présence…….

Dans cette Conscience d’Être, que se passe-t-il ?……….

Et bien justement mon Ami Elivarael , que se passe-t-il ? Je ne veux pas de longs discours, Je veux un ressenti net et précis, et Je parle de l’instant……..

-  Elivarael  : La paix…

-  Yosuel  : Cette paix, comment la conçois-Tu ?…… Vous faites bien Tous en Vous mes chers Amis………

-  Elivarael  : Elle est gratifiante….

-  Yosuel  : C’est quoi pour Toi gratifiante ?

-  Elivarael  : Il y a comme un fond de satisfaction, il y a un parfum de bonheur… Il y a de la paix, c’est bien, c’est un moment de grâce… Alors les mots sont très forts là, parce qu’après avec les mots ça peut trahir…

-  Yosuel  : Lâche ton mental !… Non, non, non, là Tu pars… Tu avais bien commencé, et là Tu pars ! Reste-Toi, en Toi…

-  Elivarael  : Je ne rajouterai pas un mot !

-  Yosuel  : Est-ce que Tu es prêt maintenant à le vivre au quotidien, sans forcer ?

-  Elivarael  : C’est ce que Je désire, c’est plus que du désir…comme tout le monde ! Le oui est spontané et en même temps, il est risqué…

-  Yosuel  : Et voilà mon Ami, Je T’attendais au tournant !

-  Elivarael  : Et voilà, Je Me suis fait avoir au virage !

-  Yosuel  : Exactement ! Alors reprends-Toi et Vous aussi…… Tu es dans cette plénitude, dans cette grâce, ce bien-être, Tu es bien……. Je ne sais pas pourquoi, mais Tu ne penses plus…et dans ce bien-être, est-ce que Tu peux ressentir ce que « Je Suis » ?…. Attention, ne monte pas là-haut ! Reste dans ta Présence…….

-  Elivarael  : Il y a une échelle ?

-  Yosuel  : Reste là….

-  Elivarael  : Le « Je Suis » est là, oui, oui…...

-  Yosuel  : Voilà, reste-y……. Est-ce que Tu peux concevoir que Toi et Moi, on est qu’Un ?

-  Elivarael  : Oui !

-  Yosuel  : Ca ne Te dérange pas !

-  Elivarael  : Non !

-  Yosuel  : Peux-Tu concevoir alors que c’est l’état Souverain ?

-  Elivarael  : Oui ! Oui ! Oui !

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu décides maintenant pour Toi, en sachant que ce que Tu Es est aussi ce que Je Suis et que ce que Je Suis est aussi ce que Tu Es, un Être d’Amour, un Être qui ne peut plus émettre quoi que ce soit qui ne soit pas dans l’Amour, à commencer par être en Amour de Toi-même… : - « Je suis là, Je suis bien… Je suis là, rien ne M’interfère… Je suis là, donc Je peux ressentir qu’en réalité plus rien a à voir avec l’Humain limité et conditionné et pris dans l’engrenage des basses fréquences. »…

-  Elivarael  : Là, tout est parfait !

-  Yosuel  : C’est Toi qui le dit mon Ami ! Parce qu’il y en a encore des choses à déblayer. En l’instant, Tu Te permets d’Être simplement ce que Tu as de la difficulté à être simplement dans ton quotidien… : - « Je Suis, rien ne M’interfère... »…on est d’accord !... : - « Je Suis, alors Je peux accepter qu’en l’instant-même, en conscience de ce « Je Suis », Je suis en Amour de Moi-même… Dans cet Amour de Moi-même tout peut Me répondre parce que lorsque Je suis en Amour de Moi-même, il y a une telle joie qu’elle ne peut M’amener qu’à ressentir que tout ce que Je veux vivre, Me répond ? Cela ne peut pas en être autrement. »… Suis-Je clair ?....

Donc au-delà de « suis-Je clair »… : - « Je Me permets de ressentir que dans ce rien qui n’en est pas un, dans cet espace où Je Me situe sans Me localiser, dans ce rien qui n’en est pas un et où Je Me sens bien, dans cet espace d’Amour en Moi, tout peut être vécu autrement que tout ce que Je vivais au niveau de l’Humain qui ne comprenais pas ce qu’Il était. »…

Maintenant, dis-Moi ce que Tu ressens ?……….. Et Vous faites Tous la même chose…..

-  Elivarael  : Je prends le risque de dire que Je Me remercie de M’être mis dans cette voie, et il n’y a pas qu’elle. Pardon, il n’y en a pas d’autres qu’elle, voilà. C’était ce que Je voulais dire.

-  Yosuel  : Et qu’est-ce que Tu comptes faire maintenant ?

-  Elivarael  : Durer…

-  Yosuel  : Alors décide-le ! Mais attention, sans chercher, sans forcer, sans rien interpréter, Présence naturelle dans tout ce que Tu émets, dans tout ce que Tu fais, en permanence.

Qu’est-ce que, mes Amis, Vous en interprétez ?………. Je sais qu’il ne faut rien interpréter, mais là, dans ce contexte, dans ce ressenti en Vous, par rapport à ce que Je viens de Vous faire ressentir et que Je Vous ai impulsé, qu’est-ce que Vous en interprétez ?………..

Mon Amie Avélah , peux-Tu Nous répondre ?……….

-  Avélah  : Je n’en sais strictement rien, parce que Je ne pense pas, il n’y a rien…

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu peux interpréter de tout ce que Je viens de Vous amener à ressentir ?

-  Avélah  : Un état d’Être profond, un état d’Être de bien-être très, très profond, une très grande sérénité. Il y a aussi un très grand Amour envers Moi-même…

-  Yosuel  : C’est là que Je voulais en venir ! Tu es en train de toucher ce qu’Est l’Amour de Soi-même, et Tu peux concevoir que cela ne pouvait pas être ressenti avant que Tu n’aies déblayé un sacré terrain. Maintenant que Tu as accepté que dans cet Amour de Toi-même, Tu ne peux plus émettre le moindre déni de Toi, la moindre pensée qui ne soit pas cet Amour de Toi-même, la moindre infériorité, la moindre suggestion mentale qui ne soit toujours pas cet Amour de Toi-même.

Peux-Tu Te permettre de le ressentir, de l’accepter, et d’en faire ton état d’Être au quotidien…….

Mes Amis, y a-t-il quelque chose qui Vous perturbe ?………..

-  Anavahiah  : Oui, il y a des images qui Me perturbent…

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller, Tu es Toi en Toi…. Tu Te laisses aller en totalité…… Peux-Tu émettre maintenant ces images, quelles qu’elles soient ?

-  Anavahiah  : C’est fugace…

-  Yosuel  : Que représentaient-elles en gros…

-  Anavahiah  : Là, il y a une forme féminine, Je dirai plutôt de type indienne…

-  Yosuel  : Mon Amie, laisse-Toi aller……..

-  Anavahiah  : Là, il y a l’image du Dieu Ganesh

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller… : - « « Je Suis »… Je ne tombe pas dans la désapprobation. Je regarde, J’ai du recul, Je suis en Conscience… Quel que soit ce qui se présente à Moi, Je reste Moi, en Conscience et Je n’adhère plus à toutes ces représentations et même Je les laisse aller. »… C’est comme si Tu étais assis à une tribune et que Tu vois défiler des personnages ou des choses et Tu les laisses aller, mais Toi, l’Être Souverain, assis à la tribune, ne Leur donne pas d’importance.

Tu as renoué avec certaines mémoires, elles ne sont pas ce que Tu Es, elles n’ont pas à Te déranger, elles n’ont pas à T’amener dans le désœuvrement, mais à les laisser se fondre dans la Puissance de la Lumière, tout en restant Toi, dans la Joie, en Conscience, Présence……. Et il en est ainsi !

-  Yawaeh  : Je pourrai Vous dire que en 20 ans, J’en ai vu défiler, défiler des Êtres de toutes époques, parfois des monstres, parfois des choses bizarres, parfois même des Êtres pas de cette Terre. Il M’est arrivé d’en voir quelques uns, J’expansais mon Amour et ma Lumière. Il M’est arrivé de rester parfois une heure ou deux avec des défilés incroyables, par centaines et centaines et centaines, et Je respirai, Je restais Moi, Je laissais défiler…et quand Ils ont fini de s’exprimer, On M’impulsait que J’avais permis à bien des choses, y compris un grand nombres d’Êtres de pouvoir retourner à la Source-même de ce qu’Ils sont et de ne plus perdurer à être là où Ils n’ont plus à être.

On ne rentre pas dans tout ce qui se présente en image, on reste en conscience de la Puissance de la Lumière que l’on permet qu’Elle s’exprime en Nous, que l’Émulsion de « La Source » que Nous Sommes, sans ne plus rentrer dans quoi que ce soit. Rien, absolument rien ne doit plus jamais Vous impressionner. Il n’y a rien au-dessus de la Lumière.

-  Amalanayah (qui ne se sent pas bien) : Yawaeh

-  Yawaeh  : Oui, laisse-Toi aller……. Respire profondément …. Tu Es…...

-  Amalanayah  : C’est un grand stress…

-  Yawaeh  : Oui, accueille-le…… Ce n’est pas ce que Tu Es, c’est quelque chose qui se manifeste. Tu restes Toi, en Toi, Présence….. Sois en conscience du Maître que Tu Es…… Tu laisses la Puissance des Maîtres œuvrer à travers Toi…..

…… Yawaeh demande à Alavaeth d’intervenir auprès d’Elle : - « Tu Lui poses une main au-dessus de la tête et une main sur la poitrine)…....

-  Yosuel  : Voilà, laisse-Toi aller…… J’accueille… : - « Je viens enfin de laisser émerger la peur d’être en contact avec des mémoires, avec des émulsions, avec des Êtres en tous genres, venant de partout, de tous les interstices, les interdimensions, les différentiels. Je viens enfin de ressentir ce qu’est la possession, l’interférence et Je n’ai plus à le subir. Je l’ai vécu durant de nombreuses vies et Je sais maintenant que Je n’ai plus à le subir parce que Je sais simplement que Je peux les regarder et leur dire : tchao bye, bye, Vous n’êtes pas ce que Je Suis, Vous n’avez plus à M’interférer, à M’ingérer, à Me posséder, car maintenant Je sais la Puissance que Je Suis en Moi et qui ne peut pas être interférée par Qui que ce soit ou quoi que ce soit. La Puissance de la Lumière que « Je Suis » et que Je permets qu’Elle s’exprime en Moi ne peut plus permettre aucune ingérence. Je suis un Maître ou Je ne le suis pas. »… Ressens-le……

Tu n’as plus à vivre ce genre de choses, honore-Toi, réjouis-Toi d’en être là où Tu en es, réjouis-Toi d’être la Puissance du Maître que Tu Es, la Puissance de la Lumière que Tu permets maintenant qu’Elle s’exprime en Toi, et Nous T’accompagnons. Tu n’as plus désormais à croire un seul instant que Tu puisses être possédée par quoi que ce soit ou Qui que ce soit. Cela ne Te concerne plus ma chère Amie !

Il est temps que Tu prennes conscience de ce que Tu Es en réalité et de Te permettre de le vivre en permanence. Et il en est ainsi.

Prends une profonde et lente respiration …..re-trouve-Toi…… Tu es Toi, en Toi, définitivement en ouverture de ce que Tu Es, définitivement Présence……et bien des Maîtres sont présents pour T’aider dans ce réajustement, dans ce dépassement, dans cette transcendance, dans cette transmutation.

-  Amalanayah  : C’est ça qui M’empêchait d’avancer au niveau de mon corps ?

-  Yosuel  : Oh, si Tu savais mon Amie… Sois-Toi en l’instant, réjouis-Toi et ne Te pose plus de questions…

-  Amalanayah  : Je ne pensais pas du tout à ça…

-  Yosuel  : Oh, si Tu savais mon Amie… Honore-Toi d’en être là où Tu en es et d’avoir permis de graduer et de T’extraire de quelque chose qui Te maintenait dans l’incapacité d’aller au-delà de ce qui Te contraignait encore dans une certaine ingérence…. Et il en est ainsi. N’y reviens pas, sois-Toi… Conscience… Puissance de la Lumière que Tu permets qu’Elle s’exprime en Toi...

-  Amalanayah  : Mahalo à Tous !

-  Yosuel  : EIO à Toi mon Amie ! EIO à Toi pour T’avoir permis de dépasser quelque chose qui était une sacrée ingérence et qui n’a plus lieu d’être maintenant, et en même temps d’avoir permis à bien des Êtres, et quand Je dis bien des Êtres, Je parle, non seulement de Ceux qui sont présents à cette session, de Ceux qui écouteront ou liront cette session, mais aussi à bien des Êtres de toute cette Humanité, et c’est là qu’il Vous faut prendre conscience que tout ce que Vous dépassez, que Vous ressentez, comprenez à d’autres niveaux, et qu’en Amour de Vous-mêmes Vous Vous permettez d’aller au-delà, Vous émanez alors une énergie puissante qui sert tous Ceux qui sont à même de se libérer de cette même ingérence s’Ils sont prêts, s’Ils l’acceptent. C’est ainsi que vos regroupements sont importants mes Amis. Vous allez en prendre conscience de plus en plus…

…….Pause……

Et bien mes Amis, on souffle un moment, on se détend, on est Soi, en Soi, sans penser………

…….Pause……

Alors cette puissance de libération M’amène à Vous dire, ressentez-le….. Vous pouvez vivre ce que Vous Êtes, Vous pouvez Vous permettre de le vivre au quotidien, Vous pouvez Vous permettre de dépasser et d’aller au-delà de tout ce qui Vous interfère et de ne plus avoir peur de quoi que ce soit… : - « Quoi qui se présente, eh bien, ce n’est pas ce que Je Suis, ce n’est pas la pleine Lumière que Je permets qu’Elle s’exprime en Moi maintenant. »…

Rien de plus sombre, du plus sombre, du plus sombre, n’a de pouvoir sur Vous si Vous ne le lui permettez pas ! Présence en Vous……… Présence en Amour de Vous-mêmes qui est l’état d’Être dans sa magnificence où rien ne Vous interfère et où alors tout peut alors être conçu différemment que tout ce que Vous pouviez concevoir avec votre mental humain, avec vos perceptions humaines, avec votre compréhension basique de toutes choses de ce qu’est la Vie, de ce que sont toutes les situations que Vous n’avez plus à vivre……….

Cela Vous ramène donc à quoi ?………. Evanarayah mon Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Evanarayah  : Cela Me ramène à ce que « Je Suis », une Émulsion dans la Lumière qui émet la Lumière… C’est ce qui M’est venu !

-  Yawaeh  : Tu ressens en quelque sorte que c’est la Lumière qui s’exprime en Toi, dans cette ouverture que Tu permets qu’Elle puisse effectivement s’exprimer.

-  Yosuel  : Ce que Je voulais mon Amie que Tu ressentes, c’est qu’en l’instant présent, dans cette Présence effective où Tu es Toi, en Toi, où Tu ne cherches rien, où Tu n’interfères nullement, quelles que soient les situations, la Puissance de la Lumière que Tu permets qu’Elle s’exprime en Toi amène toute résolution en l’instant.

Présence……

Qu’est-ce qui T’empêche de le vivre en permanence ?……

Et Je Vous attends Tous au tournant ! Ressentez………

Toutes réflexions mentales fait que Vous ne Vous permettez pas de ressentir en profondeur, comme s’il n’y avait plus de mental……

Alors mon Amie ?…….

-  Evanarayah  : Peux-Tu répéter la question ?

-  Yosuel  : J’aime bien quand on ressent ce que J’impulse……. Lorsque Tu ressens ce que Tu Es, en Amour de Toi-même, lorsque Tu sais que dans cette Présence effective la Puissance de la Lumière peut s’exprimer et ainsi ramener toutes choses à sa réalité intrinsèque, lorsque Tu Te permets de ressentir qu’en Toi cette Puissance peut amener à faire bouger toutes choses, qu’est-ce qui T’empêche au quotidien de laisser cette Puissance s’exprimer sans ne plus avoir peur de Qui que ce soit, de quoi que ce soit, de quelle situation qui peut se présenter ?

-  Evanarayah  : Plus rien, si Je suis effectivement dans ma Présence, Je ressens, Je vais exprimer ce que J’ai ressenti…

-  Yosuel  : Peux-Tu accepter une chose ?... : - « Ce que Je ressens à l’instant… »ce qui Vous est impulsé, Tu n’as pas à le chercher, Tu n’a pas à le contrôler, Tu n’as pas à le forcer, mais à Être simplement.

Dans ce « Être » simplement, Présence effective, Tu peux concevoir alors que tout Te répond et que tout peut être ramené alors à la Puissance de la Lumière qui répond au Maître qui impulse que ce qu’Il veut vivre n’est pas la situation présente qui ne Lui correspond pas, alors tout peut bouger et tout peut être ramené à la Puissance de la Lumière qui alors transcende tout, parce que ce que Tu émets, sans grand discours, sans chercher à épiloguer, mais comme une fulgurante impulsion, où toute situation en l’instant, est déjà transmutée, bien sûr sans aucune intention sur Qui que ce soit, Nous sommes d’accord !

Alors mon Amie, ne Te confonds plus dans tous Ceux que Tu côtoies, et accepte enfin que ce que Tu Es de toute éternité peut T’amener à vivre bien autre chose que tout ce que Tu vis dans ce qui T’est amené à Te déstabiliser… : - « J’honore chaque Être, J’honore tout ce qui se joue, mais en Moi Est la Puissance qui, sans La contrôler, sans L’imaginer d’une certaine façon, mais rien que dans mon impulsion fulgurante, Je sais que tout Me répond. »… Et il en est ainsi.

-  Evanarayah  : Merci !

……Pause………

-  Yawaeh  : Ce n’est pas évident, ni facile de concevoir ce qu’est cette impulsion fulgurante. Si Je reprends le tout premier exemple où Elaweh Nous a demandé de fournir une attestation comme quoi quelqu’un de notre Famille garantissait notre voyage en totalité et prenait tout en charge.

Donc, d’après ce que l’on Nous a fait ressentir, on va être tenté de : - « Je suis dans la Lumière, ça y est, J’ai mon papier, c’est fait, tout est réglé. »… Ça, c’est une première approche qui n’est pas mauvaise, mais mental humain.

La réalité ce n’est pas comme un flash, mais comme quelque chose de fulgurant : - « C’est fait, c’est là ! »… Il n’y a plus d’image, il n’y a plus que…c’Est ! C’est très difficile à exprimer, mais c’est la Puissance que l’on Est… On ressent… C’est là, c’est déjà fait. C’est ça la Puissance fulgurante, et Je reconnais que ce n’est pas facile, ni évident ! Mais c’est ainsi pour tout, tout, tout au quotidien dans notre vie, c’est ainsi que maintenant on peut concevoir et vivre en permanence, et en étant en Conscience en permanence.

………..pause………

-  Yosuel  : Mes Amis, mes chers Amis, ce fut une session intense, puissante, il fallait que le terrain soit déblayé, il fallait que Vous Vous permettiez de ressentir à un autre niveau ce qu’Est l’Amour de Soi-même, ce qu’Est la Puissance de la Lumière qui peut s’exprimer en Vous, ce que Vous êtes à même de vivre maintenant en Conscience, dans votre Présence effective, pour tout un Chacun, et cela va être d’autant plus nécessaire de Vous permettre de ressentir ce qui Vous a été insufflé pour tous Ceux qui vont faire ce fabuleux voyage au Tibet, et Nous y reviendrons. Et il en est ainsi !

Je Vous salue, Je Vous honore, Je Vous aime, Je Vous suis, Je Vous tiens la main, mais positionnez-Vous en tant que Maîtres, en Vous, Présence, simplement. EIO à Vous les Amis !

-  Tous  : EIO à Toi Yosuel  !

……Pause…………

-  Yawaeh  : Laissez-Vous Être, restez-Vous, en Vous, Présence…..

Nous prenons une profonde et lente respiration ….. Présence simplement….

-  Archange Aranael  : Mes Amis, Je Vous salue, Je Vous enveloppe à l’instant-même de tout mon Amour, de toute ma Puissance, ressentez…….

Je suis ce que Je Suis, l’Archange Aranael . Je fais partie de toute l’escouade des Archanges qui Vous permettent d’aller au-delà de bien des perturbations, de biens des turpitudes, et surtout de Vous renvoyer, à des fins de transmutation, tout ce qui configure en grande partie ce retournement.

C’est ce que Nous Sommes, Nous les Archanges , vos Accompagnateurs qui Vous permettent de prendre contact avec ce que Vous n’avez plus à perdurer à vivre et ainsi de faire bouger les énergies pour qu’à un moment donné tout puisse se reconfigurer dans l’Amour de Vous-mêmes, dans la transcendance de toutes choses, et surtout la liberté de pouvoir faire vos choix au-delà de toutes pressions, de tout ce qui Vous a ingéré, de tout ce que ce Cosmos est configuré, et donc de toutes les expériences que chaque Être est amené à faire, puis à dépasser, pour pouvoir atteindre la Maîtrise.

Nous les Archanges , Nous Vous accompagnons dans ce grand déballement qui est inextricable, énergies duelles, mais pas seulement. Vous le savez, cela Vous a été révélé, il y a bien d’autres choses qui s’en mêlent, au-delà de toutes configurations, du simple fait de ressentir tout ce qui configure la dualité en elle-même.

Alors Je ne vais pas M’étaler là-dessus, Nous les Archanges , Nous Nous déployons dans tout ce qui Vous est ramené et Nous Vous aidons, si Vous êtes prêts, si Vous en faites le choix, à le transmuter pour que tout revienne à la pleine Lumière, pour que tout revienne à l’énergie pure et soit à nouveau resservie dans une configuration de pure intégration, de pure transcendance, de pure Lumière, lorsque l’Amour est ressenti au travers de toutes ces expériences.

Je sais, c’est un peu complexe, mais Vous avez traversé le plus gros mes Amis. A Vous de ne plus Vous laisser aspirer dans ce que Vous pourrez plus facilement traverser, mais il y a des pièges. Vous le savez, ces pièges sont toutes les émulsions qui cherchent à Vous déstabiliser, à Vous interférer, à s’infiltrer.

Cela ne Vous correspond plus, cela n’est plus ce que Vous avez à subir, mais cela peut encore être vécu et expérimenté lorsque Vous ne Vous permettez pas d’être Vous, lorsque Vous jouez le jeu des peurs, lorsque Vous jouez le jeu de l’affolement, du dénigrement de Soi, de l’obstination à vouloir comprendre les choses, l’obstination à vouloir Vous immiscer ce dans quoi Vous n’avez plus à aller. Alors il y a détour de votre propre Présence, alors il y a détour dans le flux et le reflux qui ne peut circuler, selon ce que Nous-mêmes, pouvons Vous aider à le maintenir.

Cela Vous étonne, mais que croyez-Vous que Nous Sommes ? Certainement pas de grands Êtres avec des ailes, mais une Puissance subatomique qui ne se définit pas, ne se représente pas, mais qui s’infiltre partout, où tout peut être ramené à l’Amour, à la pleine Lumière, à la transcendance et au réajustement.

Nous œuvrons de concert avec les Maîtres Intergalactiques et tous les Maîtres où qu’Ils soient. Nous œuvrons de concert pour Nous infiltrer en Vous, si Vous ne Vous décentrez pas, si Vous ne jouez plus aucuns jeux dans les basses fréquences ou dans les interstices où il Nous sera plus difficile de Vous y déloger.

Alors ne tombez pas dans la déconcertation, comme cela Vous a été insufflé durant votre session, lorsque votre Cœur est pur, lorsque votre volonté est de Vous réaliser, même si Vous Vous écartez du chemin, Nous sommes là et Nous Vous aidons, mais si délibérément, Vous vivez en permanence dans le remous infernal de tout ce qui se joue, alors tous les Maîtres où qu’Ils soient s’écartent et Vous respectent dans votre choix de perdurer dans les jeux humains.

Vous savez maintenant de quoi il en retourne, Vous savez de quoi maintenant Nous parlons, à Vous de prendre vos décisions, à Vous de ressentir ce que Vous voulez vivre, et chaque Être, quel que soit ce qu’Il décide, où qu’Il soit, est aimé, et Je n’en dirai pas plus pour le moment.

Ce fut une joie pour Moi de pouvoir M’exprimer, d’intervenir, de Vous impulser, de Vous insuffler ma toute Puissance qui est aussi la vôtre, n’en doutez pas. Nous sommes avec Vous, Nous œuvrons en Vous, pour Vous, selon ce que Vous êtes à même de dépasser et surtout selon ce que Vous êtes à même maintenant de vivre un peu plus en Conscience et de graduer de plus en plus dans la véritable Conscience d’Être ce que Vous Êtes de toute éternité. Et il en est ainsi pour le moment mes Amis.

Soyez-Vous, pleinement Vous. Nous les Archanges , Nous Nous déployons et Nous procédons à tous les retournements selon ce que Vous êtes prêts à traverser dans ce que Vous ne voulez plus vivre et subir. Et il en est ainsi mes Amis. Ho Hy Ha Weh .

-  Tous  : Ho Hy Ha Weh Aranael , EIO à Toi !

……Pause……….

-  Yawaeh  : Permettez-Vous de ressentir, de vibrer cette belle musique pour Vous, en Conscience…….

 => Musique de fin de session : STAEHLE Jean-Marc – Dimension Lumière (La Rosée du Matin)

-  Yawaeh  : Nous prenons un instant, Présence……..

Présence en Vous dans la Lumière que Vous permettez qu’Elle s’exprime en Vous, en Amour de Vous-mêmes……….

Vous expansez votre Amour et votre Lumière à toute cette Humanité, tout en laissant l es Maîtres où qu’Ils soient, s’exprimer en Vous………….

…..Pause…….

-  Métatron  : La Puissance qui s’exprime en Vous mes Amis, est la Puissance que Je Suis qui englobe tout et que Vous Êtes, Moi Métatron Seigneur de Lumière. Il fallait que Je M’exprime, il fallait que Je Vous impulse, il fallait que Vous Me ressentiez, que Vous Vous ressentiez…..

Tout se reconfigure à l’instant-même dans votre magnificence…….

Bien des choses ont été libérées, transmutées et maintenant Vous passez à une autre graduation. Il fallait que Je Vous l’exprime, mais surtout mes Amis, ne jouez plus aucuns jeux dans l’Humain.

Quels que soient vos dévers, si Vous êtes intègres, si Vous êtes Vous, si Vous êtes en votre Présence, Je serai là, Nous serons là. Et il fallait que Je Vous l’exprime.

Puissance expressive en l’instant-même, en Vous………

Puissance expressive en l’instant-même, en Vous, pour Vous, et pour toute cette Humanité……...

Puissance expressive de toute éternité…..

Présence expressive permettant l’élévation de conscience de cette Humanité….

Vous les Maîtres incarnés, ici présents, le permettez, Vous le Groupe France C.C.U. et Je Vous honore, et comme Je Vous l’ai dit, Je M’implique personnellement pour ce groupe France C.C.U. .

Soyez-Vous, Vous en Conscience, Vous à tout instant, Vous en Vous, Présence, Conscience, et Nous Nous retrouvons très vite mes chers Amis. Oh Be Ahn à Vous !

-  Tous  : Oh Be Ahn à Toi Métatron  ! EIO  !

* * * * * * * * * * * * *

Transcription : Mélanalayah

EIO à Toi Mélanalayah pour la transcription de cette session n° 17 à Chaponost du 08/06/2019.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yawaeh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi