Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Session Questions/réponses à Miramas du 17/02/2013

Session Questions/réponses à Miramas du 17/02/2013

vendredi 24 mai 2013, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Rencontre/Discussion-Questions/réponses

Animée par YOSUEL

Le dimanche 17/02/2013 à Miramas

Canalisé par Ma Nanda Aweh

Ma Nanda Aweh  : Vous Vous laissez complètement aller…….. Vous êtes dans le Cœur de votre Être…Vous ne pensez pas….. Vous Vous laissez aller en totalité………… Vous êtes avec Vous, Vous êtes Vous, Vous ne cherchez pas à comprendre les choses…. Vous êtes dans le laisser-aller total…….……………….

……Pause………

Prenez une profonde respiration …………………….

Voilà, maintenant Je laisse Yosuel s’exprimer………

Yosuel  : Ecoutez-Moi mes Amis, Je suis ce que Je Suis, Yosuel , et J’ai à cœur de Vous aider, Chacun, à comprendre ce qu’il se passe en Vous, à Vous aider à dépasser ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes, ce que Vous ne voulez pas accepter, et parfois ce que Vous bloquez. Alors, mes Amis, il Vous faut comprendre que Vous avez besoin de lâcher tout ce que Vous ne voulez pas admettre, tout ce qui Vous interfère, afin de pouvoir être pleinement Vous, sans chercher à comprendre ce à quoi correspond ce qui se manifeste, et surtout ce qui Vous empêche de Vous re-trouver. Vous vivez, pour Certains, des passages, ces passages sont comme des tourbillons d’énergies qui représentent des incompréhensions, et surtout un mal-être qui peut parfois dégénérer si Vous n’accepter pas que cela est une partie de Vous qui demande simplement à être dépassée, pour que Vous puissiez être Vous sans ne plus souffrir de choses qui maintiennent dans un état d’être qui correspond à ce que Vous avez engendré, à ce que Vous avez cru qu’il Vous fallait vivre pour correspondre en partie à ce que l’Autre est. Ne cherchez plus à vouloir être dans ce que l’Autre est, ne cherchez plus à vouloir correspondre à quelque chose qui n’est pas Vous, qui ne Vous correspond, qui ne Vous appartient pas, mais qui Vous maintient dans ces espaces où ces tourbillons Vous enveloppent comme des énergies parasitaires.

Acceptez d’aller au-delà…….. Acceptez de Vous re-trouver…… Acceptez de vivre pour Vous……. Acceptez que la vie peut être vécue autrement……. Acceptez de ne plus plonger dans l’Autre….. Acceptez de ne plus Vous chercher en l’Autre. Acceptez de Vous positionner en Vous……..et de ressentir ce que Vous-mêmes Vous pouvez mettre en place pour que Vous puissiez être Vous, sans rentrer dans le jeu de l’Autre, sans Vous croire dans l’obligation de Vous devoir à l’Autre, sans Vous sentir dans l’obligation de répondre aux besoins et aux attentes de l’Autre, mais d’être Vous, d’imaginer enfin en votre Cœur ce que Vous voulez créer pour Vous, uniquement pour Vous, sans ne plus impliquer dans quoi que ce soit, sans ne plus Vous laisser happer dans des tourbillons d’énergies dans lesquels Vous avez de la difficulté à en sortir, et surtout qui Vous prennent comme dans une spirale où Vous ne pouvez pas en ressortir. Et c’est ce que Je voulais Vous dire.

Et maintenant, Je Me fais un plaisir et une joie de répondre à vos questions qui ne doivent concerner que Vous-mêmes, ce que Vous vivez, ce que Vous voulez comprendre ce que Vous vivez. Et il en est ainsi.

Ma  : Une question ?

Pascal  : J’ai une petite peur par rapport à Yosuel , est-ce qu’Il peut me dire quelque chose par rapport à çà ?

Ma  : Oui, laisse-Toi aller dans ton Cœur, Il va Te répondre. Vous faites Tous la même chose, parce que toutes les questions de Chacun concernent Chacun à différents niveaux.

Yosuel  : Ecoute-Moi, mon Ami, cette petite peur de ce que Je Suis, elle correspond uniquement au fait que Je suis un Être, qui dans l’Amour que Je Suis, ne prendra jamais de gants quant à Vous montrer les parties de Vous si Vous cherchez une résistance, si Vous cherchez à contrecarrer ce qui pourrait Vous libérer, ce qui pourrait Vous faire comprendre vos propres créations, parce que Je réponds à vos demandes, non pas que Je M’impose, non pas que Je veux interférer dans votre vie, mais Je réponds à vos propres demandes de Vous re-trouver, de Vous libérer, d’intégrer, de transmuter tout ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes, parce que Vous avez demandé justement à en être libérer. Vous avez demandé à ce que soit éclairci tout ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes, de pouvoir être Vous, de Vous re-trouver, et de Vous acheminer vers le retour de votre propre conscience « d’être ».

Tu sais parfaitement mon Ami que ce que Je Suis est en partie ce que Tu Es, et que Tu ne dois pas tergiverser entre ta conscience humaine et tes créations dans l’illusion, dans l’enfermement, dans l’incapacité à être Toi, pleinement Toi. Et Tu sais que pour Te re-trouver en totalité, il Te faut lâcher bien des choses auxquelles Tu T’accroches, auxquelles Tu veux comprendre les choses mais au niveau de l’Humain, sans parfois Te permettre de T’abandonner en totalité pour ressentir dans la profondeur de ton Être ce qui pourrait T’amener comme compréhensions subtiles allant au-delà des compréhensions de ta propre personnalité humaine. Alors, accepte que Tu puisses Te re-trouver et être Toi…….. sans avoir peur de ce que Je peux Te dire ou que ce que Nous pouvons Te dire, parce que Je M’exprime, mais n’importe Lequel d’entre Nous ici, de notre côté, pourrait le faire aussi, et ce serait dans le même processus. Même Mère Divine Te dirait les choses en direct, parce qu’Elle a à cœur que tous les Êtres, ici sur cette Terre, puissent dépasser ce dans quoi Ils perdurent et qui n’est déjà plus ce qu’Ils doivent perdurer à vivre. Et c’est ce que Te dire.

Sois Toi-même. Accepte d’aller dans ta profondeur sans aucune interférence……… Accepte enfin d’être confronté à tout ce que Tu as cru et qui Te dessert, à tout ce que Tu as cru et qui n’est pas Toi. Et c’est ainsi…….

Ma  : Une autre question ?

Elfi  : Le mal de tête que J’ai là, Je lai très souvent, Je l’ai au minimum deux fois par semaine, même au travail et tout. Je ne sais pas ce que c’est, d’où çà vient.

Ma  : Alors, Tu Te laisses aller dans le Cœur de ton Être, dans ta profondeur, Tu ne cherches pas à comprendre, Tu n’as n’analyses rien, Tu es dans l’abandon total, tout en étant dans l’acceptation : - « J’accepte avec tout mon Cœur… » Je Vous rappelle que Vous faites tous la même chose en Vous, en votre Cœur, cela Nous concerne Tous à différents niveaux

Yosuel  : Ecoute-Moi mon Amie, Tu as beaucoup de peurs, beaucoup d’attentes, beaucoup d’exigences, et beaucoup d’abnégation de Soi. Il Te faut maintenant prendre la décision, par Toi-même, pour Toi-même, de ne plus jouer aucun jeux qui T’emmènent dans ces tourbillons dont J’ai parlé à l’introduction de cette session de vos « Questions/réponses », pour que Tu puisses enfin Te re-trouver, sans ne plus croire que Tu Te dois à Qui que ce soit, que Tu dois être conforme à quoi que ce soit, que Tu dois répondre aux exigences de l’Autre, des Autres, sans ne plus avoir Toi-même des exigences, mais d’être pleinement Toi en ton Cœur, de réapprendre à ressentir ce que Tu Es, à ressentir l’Amour que Tu Es, de Le donner, de Le vivre, et surtout de Le ressentir à un autre niveau que ce que Tu vis comme demande d’être aimée, parce qu’en réalité, Tu as un tel besoin de Te sentir aimer, que Tu en oublie de T’aimer Toi. C’est en T’aimant Toi, en ressentant cet Amour que Tu Es au cœur même de ton Être, que Tu vas pouvoir dépasser tout ce qui T’a enfermé dan la non-conscience d’être, dans la non-conscience de ta propre Puissance à pouvoir vivre autrement et autre chose que ce que Tu vis.

Il y a une partie de Toi qui se manifeste actuellement, elle Te dit : - « Pourquoi Je subis encore tant de choses. Pourquoi est-ce que Je ne pas être dans joie, dan la Joie d’être. Pourquoi est-ce que Je subis et que Je vis des retours de bâtons, alors que J’aspire à vivre dans la joie, le bonheur, la compréhension de « Qui Je Suis », et Je voudrais tant qu’on M’aime comme Je suis. Je voudrais tant ressentir l’Amour de l’Autre comme Je le veux. Je voudrais que l’on Me comprenne. Je voudrais tant ne plus souffrir des retombées de ce que l’Autre émane, de ce que l’Autre est, et surtout de ce que l’Autre ne veut pas entendre de mes propres exigences. Et c’est là que nous Te disons : accepte enfin d’être Toi……

Il va Te falloir apprendre à passer du temps, en Toi, en ton Cœur, tous les jours, pour être avec Toi, pour apprendre à Te connaître, pour apprendre à ressentir ce que Tu Es en réalité, pour dépasser tout le conditionnement humain qui est dans l’appartenance, dans les attentes, dans le non-respect de Soi, dans la dépendance, et surtout dans l’affiliation de ce que Vous appelez « l’Amour amoureux ». Ce sont des conditionnements qui ne permettent pas aux Êtres d’être Eux-mêmes. Lorsque Tu Te permettras enfin d’aller à la rencontre de Toi-même, de ne plus avoir peur de ce que Tu vas Te découvrir, de ce que Tu vas ressentir en Toi de ce que Tu Es, alors les choses changeront radicalement pour Toi, mais elles changeront dans un sens où Tu pourras enfin être Toi sans ne plus dépendre de Qui que ce soit, mais de T’affirmer, d’être Toi, de T’aimer, d’être dans l’Amour amoureux de Toi-même, de ne plus rien attendre de l’Autre, mais de L’accepter comme Il est, de ne plus rien attendre de l’Autre, et de T’accepter comme Tu es, de ne plus rien attendre de l’Autre, mais de Te respecter et de Le laisser être.

Alors Tu comprendras en Toi combien on peut être soi-même dans la joie, dans l’harmonie, dans ce que Vous appeler « bonheur » quand plus rien ne Nous fait souffrir par rapport à des attentes, des exigences, et surtout dans la non- acceptation de l’Autre. Il Te faut aller au-delà de tout ce que Tu as cru qu’était une relation, il Te faut aller au-delà de tout ce que l’on T’a inculqué par rapport à ce qu’est une vie de couple. Vous êtes des Êtres qui avez besoin de Vous re-trouver, de ressentir ce que Vous êtes en réalité, de ressentir cet Amour que Vous Êtes, de ressentir que Vous pouvez être autonomes et pleinement en phase avec Vous-mêmes. Alors s’en suivra non seulement de grandes libérations, des compréhensions subtiles émanant de la profondeur de votre Être, émanant de votre propre conscience Divine, émanant de « la Source » Elle-même. Vous ne pouvez pas continuer à perdurer dans ces tourbillons d’énergies qui Vous enferment et dans lesquelles Vous Vous maintenez comme une décision que Vous prenez, parce que Vous ne voulez pas admettre que Vous êtes avant tout une Conscience qui ne doit plus dépendre de Qui que ce soit ou de quoi que ce soit, mais de vouloir absolument Vous maintenir dans ce que Vous croyez être votre réalité, dans le maintient de ce que l’on Vous a inculqué par rapport à ce que l’Autre doit répondre à vos attentes et à vos exigences. C’est comme si Vous Vous dites : - « Les choses doivent être comme çà, c’est comme çà qu’elles se passent, c’est comme çà que nos Parents ont vécu, c’est comme çà que les choses se sont toujours faites, et c’est comme çà que Moi Je veux que les choses soient faites. » C’est une gageure, c’est une prison, une prison énergétique dans laquelle la majorité des Humains se sont enfermés. Il faut accepter le changement radical pour Vous re-trouver et Vous acheminer vers une autre compréhension, mais une compréhension qui n’a rien à voir avec tout ce que Vous pouvez comprendre au niveau de votre intellect ou votre personnalité humaine, mais une compréhension émanant de ce que Vous Êtes en réalité.

Il Vous faut accepter de dire : - « Oui, Je veux être ce que Je Suis. Oui, Je veux vivre pour Moi. Oui, Je veux apprendre à Me connaître. Oui, Je Veux aller au-delà de tout enfermement, de tout conditionnement. Oui, Je veux apprendre à ressentir l’Amour et la Lumière que Je Suis, et vivre enfin pour Moi, sans ne plus rien attendre de Qui que ce soit, mais de pouvoir enfin échanger avec l’Autre cet Amour que Je Suis, que Je vis et que Je Me donne en étant libre, en étant Moi, en créant pour Moi. » Et il en est ainsi.

Sois en paix mon Amie, accepte enfin d’aller à la rencontre de Toi-même….. Accepte de Te libérer de toutes tes exigences….. Accepte de ne plus rentrer dans le jeu de l’Autre…..mais de vivre enfin pour Toi, d’apprendre à T’aimer, de passer du temps en Toi, avec Toi, de prendre tes décisions au niveau du Cœur, et non au niveau de ta personnalité humaine, et d’envisager enfin de vivre autrement et autre chose dans une grandiosité que Toi-même à toujours espérée. Alors ton quotidien changera, alors ta vie changera, mais il Te faut accepter de cheminer, de persévérer, d’être ferme en Toi, de Te positionner en Toi, et d’avoir la volonté de changer, sans ne plus T’en remettre à l’Autre…. Accepte de T’exprimer, sans avoir peur de T’exprimer, mais fait-le au niveau du Cœur….. Accepte de dire toutes choses comme elles doivent être dites au niveau du Cœur…… Accepte de ne plus rentrer dans aucun jeu, mais d’apprendre à être Toi, Toi comme Tu ne l’as jamais été, comme Tu ne l’as jamais compris, et comme Tu Te l’ai jamais permis d’être……. Maintenant, il T’appartient enfin de prendre la décision pour Toi, en Toi, d’être ce que Tu Es, sans ne plus souffrir de tout ce qui T’environne, de ce que les Autres sont, disent et émanent, mais vraiment de faire le chemin en Toi-même pour Te découvrir et ressentir cet Amour dont Tu as la possibilité de ressentir, de vibrer, de Te donner, et surtout d’accepter. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Et c’est ainsi.

Ma  : Une autre question ?

Stéphane  : Je voudrais savoir pourquoi J’ai un mal-être qui Me poursuit, quoi que Je fasse où que J’aille ?

Ma  : Laisse-Toi dans le Cœur de ton Être, ne cherche pas à comprendre, n’analyse pas ce qui est dit, Tu es dans l’abandon total et Tu es dans l’acceptation, et Nous faisons Tous la même chose en notre Cœur, car cela Nous concerne Tous à différents niveaux.

Yosuel  : Alors là mon Ami, Je vais être direct. Pourquoi Je vais être direct, parce qu’une partie de Toi a toujours été en demande de comprendre « Qui Tu Es ». Nous Nous sommes déjà rencontrés, Tu as fait un petit bout de chemin, mais Tu T’es très vite écarté, parce que Tu n’acceptes pas que l’on puisse Te dire les choses si Toi-même Tu n’es pas en accord avec le fait de dépasser ce que Toi-même Tu as mis en place, ce que Toi-même Tu as créé, et ce que Toi-même Tu ne veux pas lâcher.

Vous Tous sur cette Terre, Vous êtes dans une illusion, une illusion totale où Vous jouez les Uns envers les Autres, où Vous Vous cherchez au travers de l’Autre, alors qu’en réalité, Vous n’êtes pas du tout cet Humain que Vous croyez être. Ici sur cette Terre, Vous vivez l’expérience de ce que Vous êtes dans la compréhension de ce que l’Autre Vous reflète. Lorsque tous ces reflets sont acceptés, intégrés, transmutés, alors l’Être se retrouve dans sa totalité, et Il n’a plus besoin d’être sur cette Terre. Mais en vérité, tout ce que Vous vivez ici, est ce que Vous-mêmes avez décidé de vivre pour Vous comprendre et dépasser tout ce que l’Autre Vous reflète. Bien sûr, Vous avez vécu des éons d’expériences au travers de l’Autre, au point même de parfois trucider l’Autre. Maintenant, Nous en sommes arrivés à une période qui va clôturer toutes vos expériences, mais cette période va s’étaler encore sur une certaine longueur de temps, de votre temps terrestre, mais cette période qui a débutée en cette année de vos années terrestres, en cette année de 2013 comme l’a appelé mon Ami Métatron « L’An 1 du retour ». Ce qui veut dire que maintenant il n’est plus permis, et Je le dis, que toute expérience perdure dans la recherche de Soi en l’Autre, dans la souffrance, l’abnégation de Soi, les peurs, les croyances, la soumission, et tout ce qui a fait de Vous un Être dans la dualité.

Alors tous les Êtres qui sont en recherche de ce qu’Ils Sont en réalité, doivent maintenant s’aligner à ce qui a été mis en place pour que Vous puissiez enfin, non seulement Vous libérer de tout ce que Vous avez vécu, de réintégrer toutes parties, de Vous libérer de toutes vos créations, mais aussi de pouvoir Vous re-trouver dans votre réalité Divine.

Alors cette période « du retour » qui clôture définitivement le cercle des expériences entrepris y a des éons déjà, bouscule tous les Êtres, mais Je ne parle pas que de Vous, Je parle de l’Humanité en totalité, et cela va amener beaucoup d’Êtres à faire des choix, et si ces choix Ils n’arrivent à les dépasser, Certains Nous reviendront, car il n’est plus permis à l’heure actuelle que les choses n’aillent pas dans le sens de ce que Nous Nous sommes efforcés à mettre en place pour que « le retour sur Soi » puisse se faire.

Ce qui veut mon Ami, que Tu ne peux plus perdurer dans ce que Tu vis, mais que Tu dois faire le choix conscient, pour Toi, de décider de Te re-trouver, de ne plus avoir peur de faire face à Toi, à Toi-même, de laisser émerger tout ce que Tu dois libérer, sans en avoir peur, et si Tu fais le choix conscient de Te re-trouver, alors Tu apprendras que chaque fois que quelque se manifestes, Tu n’as pas à le vivre, Tu n’as pas à en souffrir, mais simplement à Te poser dans l’instant, à l’accepter avec tout ton Cœur, de prendre un petit instant de pause, sans rien faire d’autre que de T’abandonner à ce que Tu Es et de Nous laisser T’aider à transmuter cette partie qui se présente à Toi, puis de prendre une grande respiration, de T’affirmer dans ce que Tu Es, et de continuer ton quotidien ou tes activités.

Ce qui veut dire que Vous avez la possibilité maintenant de Vous libérer de tout ce qui se manifeste, parce que ce sont vos propres énergies qui n’ont plus à Vous empêcher d’être, mais qui sont vos créations, et vos créations Vous ne devez pas les rejeter, mais les accepter. Et c’est ainsi que petit à petit Vous allez Vous libérer de toutes vos créations et Vous re-trouver, et être de plus en plus Vous-mêmes. Ce que Je veux Te dire, c’est que Tu vis un mal-être perpétuel, tant Tu es en contrariété totale avec la partie de Toi qui aspire à ne plus vivre tel que Tu le vis, et la partie de Toi qui lutte pour ne pas lâcher tout ce que Tu retiens, parce que Tu as peur, Tu a peur d’être Toi, Tu as peur de Te re-trouver, Tu as peur des exigences des Autres, de l’Autre, mais Toi-même Tu es dans tes propres exigences, Toi-même Tu ne Te permets pas d’être, Toi-même Tu cherches à Te confondre dans l’Autre, Toi-même Tu cherches à vivre aux dépends de l’Autre, Toi-même Tu veux que l’Autre réponde à tes exigences. C’est votre reflet, mais lorsque ce reflet Vous l’acceptez, alors Vous pouvez Vous libérer de tout ce que l’Autre Vous reflète. Vous intégrez ainsi toutes les parties de Vous en tous les Êtres, jusqu’au moment où Vous pouvez Vous re-trouver, Vous, avec Vous, pleinement Vous.

Alors mon Ami, il Te faut prendre la décision pour Toi, en conscience, de ce que Tu veux réellement vivre. Que veux-Tu faire pour Toi ? Que veux-Tu créer pour Toi ? Que veux-Tu vivre pour Toi ?...sans ne plus dépendre de Qui que ce soit, sans ne plus être dans l’attachement, sans ne plus Te croire de Te devoir aux Autres, sans ne plus croire qu’il Te faille être comme ci ou comme çà, sans ne plus croire qu’il Te faille répondre à ce monde tel qu’il est, mais de prendre la décision, enfin, d’entamer le chemin du retour à Soi, en Toi. Il Te faut avoir le courage de ne plus jouer à certains jeux qui Te maintiennent, non seulement dans le déni de Soi, mais dans l’abnégation de Soi. Tu as la possibilité, comme Je l’ai dis à ce cher Être Elfi, de prendre du temps pour Te re-trouver, d’être avec Toi, tous les jours, et de ne pas avoir peur d’aller à la rencontre de Toi-même, de ne pas avoir peur de la manifestation de tout ce qui s’en revient à Toi et qui sont tes créations, comme Je le dis et Je le répète et le répèterai encore, toutes vos créations se manifestent, pas pour que Vous les viviez et en souffriez, mais pour que Vous les acceptiez dans l’instant, que Vous Vous pausiez, que Vous Nous laissiez pendant un court instant Vous aider à les intégrer, à les transmuter, afin qu’elles ne soient plus des énergies interférentes Vous empêchant d’être Vous-mêmes.

Si Vous ressentez ce qui est dit, si Vous l’acceptez, alors Vous allez Vous sentir de plus en plus Vous-mêmes, Vous allez Vous sentir de plus en plus libres, Vous allez Vous sentir de plus en plus Vous sentir dans la Joie d’être, et Vous allez pouvoir enfin envisager de vivre ici sur cette Terre autrement que ce que Vous vivez, parce que plus Vous serez Vous-mêmes, plus Vous ressentirez cet Amour que Vous Êtes, et que Vous Vous Le donnerez, et que Vous Le vivrez, alors Vous serez à même de reprendre vos facultés Divines, et de créer par Vous-mêmes et pour Vous-mêmes ce que Vous voulez réellement vivre ici sur cette Terre sans ne plus être dans le conditionnement, l’hypnose, et dans tout ce que l’on Vous a obligé d’être pour être conformes à Ceux, qui un jour, ont créé un processus pour Vous enfermer dans quelque chose Leur permettant de se nourrir de Vous et ainsi de perdurer dans leur pourvoir. Il T’appartient mon Ami de faire le choix de vouloir Te re-trouver, et de dépasser tout ce que Tu retiens, de tout ce que Tu ne veux pas lâcher, et de tout ce que Tu as peur d’aller à la rencontre, tant Tu crois que cela va Te faire revivre des souffrances. Ce n’est pas ainsi, Nous Vous le disons, ce n’est pas ainsi, mais Vous devez faire face à toutes vos créations, pas pour les vivre et en souffrir, mais pour les voir telles qu’elles sont, telles que Vous les avez crées et Vous en libérer. Mon Ami accepte enfin d’être Toi……….. Accepte d’aller à la rencontre de Toi-même……… Accepte de ne plus Te fier à tout ce qui se dit, à tous les Êtres qui veulent que Tu sois comme Ils veulent que Tu sois, à tous Ceux qui veulent Te diriger, Te manipuler, Te conditionner…….. Accepte enfin de Te positionner, mais sans peur de ce que l’Autre est, sans peur de ce que ce monde est, sans peur d’être Toi-même et de Te re-trouver, sans peur de T’affirmer, sans peur de tout exprimer, mais exprime-le au niveau de ton Cœur, mais pas au niveau de ta personnalité humaine………. Et il en est ainsi.

Ma  : Une autre question ?

Annie  : Je M’aperçois que depuis deux ou trois sessions, en arrière, çà a été d’abord très fort à Avignon, ensuite à Bordeaux, et maintenant ici, Je baille, Je baille, je baille, mais à M’en arracher la mâchoire, et presque à en pleurer, en étant au bord des larmes.

Yosuel  : Et là mon Amie, Je vais Te dire une chose….

Annie  : Aie, Je M’accroche….

Yosuel  : …Tu vis un renouvellement de ce que Tu Es en réalité. Tu vis un retour sur Soi. Tu as eu beaucoup de courage, parce que Tu T’es permis de bousculer beaucoup de choses dans lesquelles Tu T’étais enfermée, dans lesquelles Tu croyais. Tu as eu cette volonté, malgré encore certaines retenues, de vouloir faire bouger les choses, et ce bâillement il correspond à l’acceptation que les choses bougent pour Toi, que les énergies soient transmutées, et que Tu puisses être Toi au-delà de tout ce que Tu as été, au-delà de tout ce que Tu as forgé, et donc Tu ressens que cela ne Te correspond plus, et que cela n’est pas Toi. Il Te faut encore accepter d’aller de plus en plus dans ta profondeur, sans rien contrôler. Cela veut dire être de plus en plus Toi, sans chercher à comprendre les choses, sans Te poser de questions, mais être de plus en plus ce que Tu Es, simplement dans un état d’être naturel, car tous les Humains ne vivent pas dans un état naturel, et Tu T’achemines petit à petit vers cet état naturel. Alors cela fait bouger beaucoup de choses…

Annie  : …cela Me vide…

Yosuel  : ….cela ne Te vide pas, cela Te met face à une autre réalité, et cette autre réalité, elle Te fait lâcher petit à petit tous tes repères, toutes béquilles, tout ce que Tu avais cru qu’il fallait être, tout ce que Tu as cru qu’il fallait être conforme à ce monde, à cette société telle qu’elle est. Alors ta biologie s’exprime, elle lâche. Le bâillement c’est comme un relâchement, et en même temps, pour ne pas Te sentir dans ce vide, dans cette lourdeur, on va dire, et bien en même temps, maintiens-Toi dans ta propre expression de Joie, dans ta propre expression « d’être », dans ta propre Lumière. Si Tu ne Te laisses pas tomber par toutes ces libérations, et ces relâchements, mais que Tu restes bien Toi-même en T’affirmant dans ce que Tu Es, alors Tu Nous permets de Te maintenir dans tes Energies, et c’est ainsi que Tu vas comprendre petit à petit que même si on libère des choses, mêmes si on ressent un changement, une bousculade, on peut apprendre à rester pleinement dans notre Energie, dans la Lumière, sans se sentir tomber. Sois Toi mon Amie, Nous T’accompagnons, Nous sommes pleinement avec Toi, et il est temps que Tu T’écoutes en totalité, sans ne plus laisser ton mental encore turbiner plein pot. Et c’est ce que Je Te dirai.

Annie  : Je T’honore et Je suis pleine de gratitude pour toutes ces paroles Me font beaucoup de bien.

Yosuel  : Aimes-Toi, ressens cet Amour que Tu Es, ressens cet Amour que Tu Te donnes et vis-le pleinement pour Toi, uniquement pour Toi, et c’est ainsi que Tu comprendras encore les choses d’une façon plus subtile, et toujours plus subtile, et encore plus subtile dans ta profondeur. Et il en est ainsi.

Annie  : En fin de compte, il s’en est passé des choses pendant ces 2 semaines où J’ai été malade.

Ma  : Bien sûr.

Annie  : Ho, la la…

Ma  : Oui, mais c’est le passage… Accepte que c’est ainsi que Tu as pu passer un cap et libérer pleins de choses, c’était presque nécessaire, cela a été une forme de transmutation, et la biologie il faut qu’elle suive cette transmutation… Une autre question ?

Elfi  : A chaque fois que Je Me donne un peu d’Amour, et que J’arrive à être conforme, J’en prends plein la gueule, en faisant un tout petit peu, pas beaucoup…et çà c’est pour répondre à tout à l’heure…et autre chose, c’est que depuis longtemps en fait, Moi J’aimerais bien créer quelque chose, mais Je n’arrive même pas à savoir ce que Je veux, à savoir comment l’imaginer tellement Je veux pleins de choses, y a trop choses que Je veux…Je bouillonne, et J’ai la sensation vraiment déjà de ne pas savoir où commencer, et de ne pas avoir d’énergie, Je suis vidée, J’ai aucune énergie, y pleins de choses que J’ai envie de faire, que Je ne peux pas faire, c’est physique.

Ma  : Bien, Tu Te laisses aller dans la profondeur de ton Être……… Surtout pas d’interférences du mental ni de ta personnalité humaine…. Tu es ouverte au ressenti de ta profondeur…et Tu es dans l’acceptation.

Yosuel  : Mon Amie, Je vais être très clair avec Toi. Si Tu as ressenti ce que Nous T’avons dit de ce que Nous avons ressenti en Toi, alors Tu peux décider de reprendre en totalité le chemin de ton Cœur, mais sans le faire un petit peu, et puis après Je suis totalement prise dans l’humain, puis Je reviens un petit peu, puis Je suis totalement pris dans l’Humain, c’est une décision ferme de Toi à Toi, pour Toi. Alors petit à petit, Tu ressentiras les choses comme jamais Tu ne les as ressenties, mais il Te faut T’affirmer, il Te faut avoir la volonté de ne pas lâcher, et de vouloir vraiment et réellement apprendre à Te connaître, à être Toi, en Toi, pour Toi. Accepte qu’il y a un cheminement………….et qu’à un moment donné, lorsque Tu ne seras plus du tout prise dans cette spirale où Tu T’es enfermée pour vivre en conformité de la façon dont on Te l’a inculqué, lorsque Tu seras de plus en plus Toi-même et que Tu Te permettras de ressentir toujours de plus en plus les choses dans ta profondeur, et bien, ce que Tu es venue faire sur cette Terre émergera, Tu l’accueilleras et Tu mettras les choses en place pour vivre réellement ce que Tu as envie de vivre.

Et Je peux Te le dire mon Amie : ta création elle est déjà là, ta vie est déjà autrement que ce que Tu vis. Il Te faut décider maintenant de dire : - « Oui, Je veux apprendre à Me connaître. Oui, Je veux apprendre à être Moi. Oui Je veux apprendre à Me libérer de tous les conditionnements, de toutes mes exigences, de toutes mes peurs, mes croyances. Je veux apprendre à ne plus dépendre de mon mental et de ma personnalité humaine. Je veux apprendre à ressentir dans la profondeur de mon Être comment l’Energie peut Me servir, comment Je peux laisser émerger ce que Je suis venue faire sur cette Terre, ce que J’aspire à faire et à créer pour Moi. » Alors ce temps est déjà ta réalité. Mais il Te faut apprendre comment Tu y es arrivée, et Nous Te le disons : surtout ne désespère pas, ne tombe pas dans l’accablement, ne Te laisse plus emporter par ta personnalité humaine, par des renonciations dues à des découragements, parce que c’est ce que veut ta personnalité humaine. Sois plus forte, positionne-Toi, sois ferme avec Toi, alors Tu pourras voir le bout de tout ce qui T’a empêché d’être Toi-même.

Sois dans l’acceptation de tout ce qui T’a été dit, car tout ce qui T’as été dit n’est pas notre ingérence, c’est ce que Nous ressentons en Toi que Tu ne vois pas, que Tu ne ressens pas et qui sont là, tes propres créations. Accepte-le avec tout ton Cœur…………..et décide maintenant de cheminer pour changer le cours de ta vie telle que Tu aspires maintenant à la vivre. Et c’est ainsi.

Ma  : Oui, Pascal .

Pascal  : Ce n’est pas vraiment une question, mais en fait c’est une question quand même, Je Me suis rendu compte à un moment donné, que quand J’étais dans la profondeur de mon Être…euh…que tout d’un coup ma profondeur correspondait à la superficie, à la superficie de mon Être, si Je Me mets…Je Me rends compte…Je Me relaxe…et Je Me mets à la superficie de mon Être…que Je descends dans mon Cœur et que Je laisse l’Enfant s’exprimer, Je M’imagine courir dans les champs…nager…comme çà…et Je ressens, comme Je le disais hier, cet Amour pour la Création. Et Je crois que tous les Êtres ont cet Amour pour la nature, pour la Création, pour les oiseaux, pour les fleurs. Et çà en fait, c’est paradoxalement…J’ai l’impression que ce n’était pas dans la profondeur, c’est presque ce qui est le plus proche de Nous-mêmes, au plus proche de Nous-mêmes ce qu’on ressent dans notre Cœur de cet Amour pour la Création, et J’étais partagé à un moment donné à le chercher dans cette superficie, et chercher dans en profondeur, et en fait J’ai eu l’impression finalement que cela se rejoignait, parce que en profondeur on est aussi Amour pour tous les Êtres, mais des fois quand on cherche dans la profondeur, on cherche trop loin ce qui est au plus proche de Nous-mêmes.

Yosuel  : Ce que Tu viens de dire, Je dirai que moins Tu chercheras dans la profondeur, et plus cette profondeur s’exprimera d’elle-même.

Pascal  : A voila !

Ma  : C’est çà « d’être », d’être simplement, d’être simplement Soi en son Cœur, simplement. Plus Nous Sommes, et moins on cherche, moins Nous sommes dans le contrôle, moins on va vouloir « être » d’une certaine façon, plus Nous lâchons tout, plus Nous sommes simples en Soi, simplement Soi, à ce moment là tout se manifeste.

Pascal  : Et Je voulais remercier Yosuel par rapport au fait que aussi, paradoxalement, par rapport à ce que Je viens de dire, c’est qu’effectivement quand on est ancré dans sa profondeur, on peut vivre dans cet Amour en permanence.

Yosuel  : Et si Tu acceptes maintenant de lâcher en totalité tout ce que Tu as cru d’une certaine façon que Tu étais. Et si Tu T’abandonnes simplement à « être », sans ne plus Te poser de questions, sans même de ne plus réfléchir, sans ne plus chercher à comprendre les choses, mais être simplement Toi. Alors, Nous pourrons T’impulser ce que Toi-même Tu Es, parce que ce que Tu Es est aussi ce que Nous Sommes. Cela veut dire, qu’au-delà de toute la conscience à rechercher ce que Vous Êtes, il Vous suffit simplement d’être pour percevoir au-delà d’une certaine réalité ce que Vous-mêmes Vous Êtes dans ce que Nous appelons « le Tout », dans ce que Vous appelez et que Nous appelons « la Création ». Pourquoi ? Parce que tout est « Un », rien n’est dissocié, mais dans ce « Un » qui est Lumière absolue, qui est Lumière pure, Vous avez, et Nous avons, des particularités. Peux-Tu comprendre et ressentir qu’en Toi, Tu peux « être », mais sans ne plus avoir peur d’être Toi, sans ne plus Te confondre dans ce que Tu crois être « la Source », et qui en réalité est aussi ce que Tu Es sans ne plus croire que Tu dois être d’une certaine façon par rapport à ce que Tu aspires à vivre. Surtout ne cherche pas à comprendre mon Ami, mais ressens. Et c’est ainsi.

Pascal  : Est-ce que Vous pourriez juste M’aider…c’est que Je voudrais juste Me souvenir…Il disait que par rapport à la compréhension de ce qu’est la profondeur, c’est parce que quand « On Est » sans chercher, Il disait, c’est la profondeur qui se manifeste, c’est çà qu’Il disait…

Annie  : Donc Tu lâches tout….

Pascal  : Quand Tu lâches tout….

Ma  : Quand Tu es Toi, là, simplement Toi. Simplement Toi au moment nécessaire d’une compréhension cela remontera tout seul…..

Annie  : On le permet…

Ma  : La profondeur ne se manifeste pas en permanence, Tu Es simplement là (dans le Cœur), Toi ! Et chaque fois que Tu auras une compréhension qui sera nécessaire, hé bien, sans que Tu n’ais rien à faire d’autre, çà remontera dans une compréhension subtile, grandiose, que Tu n’aurais même pas imaginé… Oui, Elfi

Elfi  : J’ai une résistance, là, à chaque fois là, c’est quand Tu dis…J’ai écouté ce que Tu dis, mais…çà résonne dans la tête comme si Je devais à chaque fois renoncer à un couple ou à un attachement, et Je sens une résistance…

Ma  : Parce que Tu écoutes, Tu analyses, Tu cherches à comprendre…la tête, mental, personnalité humaine… Si Tu Te laissais aller, sans chercher à comprendre, sans analyser, en allant au-delà des mots dans la profondeur de ton Être, Tu aurais une toute autre compréhension que ton mental Te dis….

Elfi  : ….Si Je pouvais Je le ferais…

Ma  : …..Laisse-Toi aller…. Sois Toi-même, descends dans ta profondeur….. Cherche pas à comprendre, n’analyse rien…n’écoute pas les mots, va au-delà des mots, mais ressens….ressens…pas avec les ressentis humains, ressens dans la profondeur de ton Être…………. Et c’est justement là, avant de laisser Yosuel s’exprimer, qu’il y a un chemin à faire, parce que ce chemin va T’amener de plus en plus à ressentir les choses dans cette profondeur avec des compréhensions subtiles. Or les Humains fonctionnent avec leur mental et leur personnalité humaine, et tant que cette ouverture, cet abandon à Soi, ne sont pas effectifs, qu’il n’y a pas un cheminement de fait en Soi, on ne peut pas comprendre les choses dans une certaine subtilité, cela restera toujours mental, dans les peurs, dans la personnalité humaine. C’est vraiment et un chemin qui demande un certain temps pour acquérir ce ressenti dans la profondeur. Et là quand Tu commences à ressentir dans la profondeur, Tu Te dis : - « Mais mon Dieu, comme Je comprends ces blocages et ces limitations. Je ne pouvais pas effectivement comprendre et ressentir les choses, parce que Je n’étais pas dans cette ouverte. » Maintenant, Je vais laisser Yosuel s’exprimer par rapport à ce que Tu viens de dire….

Yosuel  : Il Te faut, mon Amie, accepter, qu’il n’a jamais été dit que les Êtres ne pouvaient pas vivre en couple, parce que justement, déjà physiquement, Vous êtes une moitié de ce qu’Autre Est. Intérieurement, Vous êtes des Êtres entiers. Ce que Nous voulons Te dire, et que Nous disons à l’ensemble et au monde entier, c’est que Vous ne pouvez pas vivre une relation si Vous n’apprenez pas à Vous re-trouver, à être Vous, si Vous cherchez continuellement à Vous confondre dans l’Autre, à être dans les exigences par rapport à l’Autre, à ne pas accepter l’Autre comme Il est, à ne pas Vous voir dans votre réalité Divine au cœur même de votre Être, à ressentir l’Amour, à Vous Le donner et à Le vivre, parce que Vous Vous projetez dans l’Autre, Vous cherchez l’Amour en l’Autre, et cela ne peut amener qu’au déni de Soi, l’abnégation de Soi, la souffrance, la dualité, et la persévérance dans la dépendance.

Il y a à l’heure actuelle, depuis le début du commencement de l’éveil des Êtres, un certaine nombre d’Êtres sur cette planète, qui vivent en parfaire harmonie dans leur relation. Ils ne se jugent plus, Ils ne sont plus dans les exigences, Ils ne cherchent plus l’Amour en l’Autre, Ils ne se confondent plus en l’Autre, Ils acceptent l’Autre comme Il est, Ils ressentent l’Amour qu’Ils Sont, Ils Le vivent pour Eux, et en Le vivant pour Eux, Ils sont à même de Le partager avec l’Autre. Alors il y a liberté, il a Joie d’être, il y a humour, il y a rires, il y a bonheur, il y a harmonie, il y a joie, il y a l’Amour de la vie, l’Amour de Soi, la communication et la fusion. Voilà mon Amie ce que Je peux répondre à ta question.

Pascal  : Je peux revenir sur ce que Je disais tout à l’heure que J’avais posé sous forme question…est-ce que Je dois chercher dans la superficie au plus proche de mon Être….

Yosuel  : Mon Ami, Je T’arrête tout de suite… Je Te dis : lâche toutes recherches, lâche tes questionnements, lâche ton mental. Mon Ami Soit ! Sois simplement Toi en ton Être. Ouvre-Toi simplement en étant Toi en ce que Tu Es, cela émergera tout seul…. Dis-Moi mon Ami comment Tu Me considères ?

Pascal  : Comment Je Te considère ? D’abord J’ai une reconnaissance infinie par rapport à tout ce que….

Yosuel  : Je Te demande comment Tu Me considères ?

Pascal  : Je ne sais pas, y a un moment donné, J’ai…J’aimerais bien M’en sortir….

Yosue l : Mon Ami, Je T’aime. Tu cherches quelque chose…Je Te demande simplement…là sois Toi…comment Tu Me considères ?

Pascal  : Comme un très grand Maître, Je ne sais pas comment dire...et un Être d’Amour, même si à un certain moment donné, J’ai eu une crainte ou une peur ou Je ne sais pas… Même si Je crois que Tu es un très grand Maître, à la base à priori avec énormément d’Amour pour Nous…par compassion pour Nous aider à Nous trouver Nous-mêmes, il faut pour çà énormément d’Amour, et d’Amour véritable.

Yosuel  : Et si Je Te disais : tout ce que Tu penses de Moi, c’est ce que Tu penses de Toi… Qu’est-ce que Tu crois que Je suis en train de Te dire ?

Pascal  : J’ai pas très bien compris…

Yosuel  : Ce que Je veux Te dire, c’est que Tu es encore dans la dissociation. Je viens de Te dire que Nous sommes Tous « Un », donc tout ce que Nous Sommes, Vous Êtes !

Pascal  : Je suis conscient que quand on arrive au fond, il y a une Unité.

Yosuel  : Au fond de quoi de mon Ami ?

Pascal  : Au fond de Soi-même. Quand on est au fond de Soi-même, on est en unité.

Ma  : Quand Tu Es, Tu ressens cette Unité. Le « ici et maintenant » est une vérité pour se positionner, mais le « ici et maintenant » est encore un espace-temps limité, parce qu’il faut savoir que le passé, le futur et le présent sont un même instant, comme tout ce que ce nos vies ont été. Et tout ce que Nous vivons dans cette vie est le reflet de tout ce que Nous avons vécu depuis des millions d’années.

Pascal  : Dans la profondeur de son Être on est vraiment strictement calme. J’écrivais dans mon journal que notre état naturel c’est un état d’Amour pour tous les Êtres, cet Amour pour « la Création » que Je parlais tout à l’heure, c’est notre état naturel. Il suffit simplement d’être pour se re-connecter. Quand on se re-connecte à Soi-même, on se re-connecte à cet Amour.

Yosuel  : Lorsque Tu comprends, mon Ami, qu’effectivement Tu n’es pas une personnalité humaine, que Tu le dépasses et que Tu ressens et que Tu comprends que Tu es une partie « du Tout », il Te faut alors accepter que ce que Tu Es, Tu dois le manifester en Toi, pour Toi, en étant ici sur cette Terre, pour vivre ici sur cette Terre dans la matière ce qu’est le Divin. Cela veut dire que Tu es venu ici sur cette Terre pour manifester le Divin dans la matière, c’est-à-dire Te positionner en tant que Maître, qui dans cette matière, peut créer sa réalité pour Lui, uniquement pour Lui, en créant tout ce que Tu as envie de faire, en créant tout ce que Tu veux voir se manifester. Et alors là, Tu transcenderas toutes choses dans la perception de ta propre Puissance de créativité, et çà c’est Toi qui dois le maîtriser.

Pascal  : Et Je remercie vraiment pour ce que dit Yosuel qui M’a fait prendre encore plus clairement du fait que : il s’agit vraiment de se re-trouver et de prendre conscience de ce potentiel de création qui est en Nous.

Ma  : Parce que c’est ainsi que « la Création » peut s’expanser…

Pascal  : Et devenir conscient d’elle-même.

Ma  : Mais çà Tu en deviens conscient dans ton propre état d’être Toi.

Pascal  : Et aussi dans la création quand on commence…parce que tout le monde crée sans le savoir, mais il s’agit justement maintenant de le devenir consciemment « Créateur ».

Ma  : Et de créer différemment.

Pascal  : Le créer différemment à partir de son Cœur.

Ma  : Parce que quand Tu as une pensée de peur, Tu crées cette peur, donc maintenant crée une pensée qui correspond à ton état d’être dans l’Amour de Toi-même et pour vivre en conscience ce que Toi Tu veux vivre pour Toi.

Yosuel  : Ecoute-Moi mon Ami, Je veux simplement ajouter une chose : Tu dois maintenant être conscient que Tu es un Maître qui peut créer sans se soucier de ce qu’est « la Création », de ce qu’est « le Tout », de ce qu’est « le Un », mais de créer en Toi, pour Toi, en conscience que Tu es autre chose qu’un Humain limité, c’est ce que Vous êtes venus faire sur cette Terre. Alors affirme-Toi, sois ce que Tu Es, et ne sois plus dans les Alléluias, mais affirme-Toi en tant que Maître.

Stéphane  : Moi, J’ai beaucoup travaillé des années, J’ai évolué, mais là maintenant J’ai l’impression de ne plus évoluer, de stagner, et d’avoir perdu quelque chose.

Yosuel  : Tu n’as rien perdu mon Ami, Tu T’es simplement pas permis d’aller au-delà de ce que Tu cherchais d’une certaine façon, parce que Tu sais pertinemment que toutes tes recherches n’aboutiront jamais à ce que Tu veux vivre et obtenir. Tu as compris et ressenti que c’était en Toi que se trouve la solution, mais c’est une décision que Tu as réfutée en quelque sorte tant Tu as cherché à l’extérieur la solution à une joie de vivre, à une manifestation Te permettant de comprendre les choses qui Te donneraient la clé. Et maintenant Tu sais que ce n’est pas ainsi que Tu pourras trouver de solutions, et qu’à l’extérieur il n’y a aucune clé. C’est en Toi que se trouve toutes les solutions, c’est en Toi que Tu comprendras la compréhension de ce que Tu Es, et cela en passe par le choix conscient et décisif de vouloir reprendre conscience de ce que Tu Es, de ta Puissance de créativité, de tout ce que Tu peux vivre, faire et créer par Toi-même et pour Toi-même. Et cela demande du temps, de la persévérance, du courage, de la volonté.

Il y a beaucoup d’Êtres qui ont cheminé en leur Cœur en permanence, et qui au jour d’aujourd’hui commencent à vivre complètement différemment, commencent à comprendre ce qu’est le chemin de la liberté et de la manifestation de toutes choses. Tu ne peux pas atteindre ce niveau de conscience si Tu n’es pas persévérance à être en permanence en ton Cœur, à Te libérer de tout ce que Tu as créé, à intégrer toutes les parties de Toi qui doivent l’être, à dépasser tout ce que Tu as été dans l’Humain, à ne plus Te référer à ton passé, mais apprendre à être Toi, en Toi. Alors, là oui, Tu ressentiras petit à petit les choses au-delà de tout ressenti humain, et là Tu pourras commencer à comprendre comment Tu peux envisager les choses pour Toi sans ne plus avoir peur de les manifester, et surtout sans ne plus avoir peur de ce que Tu Es, car l’Eveil amène tous les Êtres à avoir peur de ce qu’Ils Sont en réalité. Il faut accepter cette peur et la dépasser et s’affirmer en Soi, et avoir le courage d’aller au-delà de tout ce qui a fait de Toi un Humain. Dans tout ce que l’Humain est dans la plus grande largeur de ce terme. Et c’est ainsi.

Pascal  : Je pourrais dire quelque chose ?

Ma  : Oui.

Pascal  : Par rapport à cette peur d’être Soi, J’ai pris conscience, suite aussi aux soins de la dernière fois, que c’est souvent cette peur d’être Soi vient du fait que en Soi-même des fois on peut tomber dans l’ego et être dans l’agressivité ou des choses comme çà, et c’est la raison laquelle on a peur de Soi. Et je voudrais dire quelque chose par rapport à l’agressivité, J’ai pris conscience parce que Je travaille sur les choses de la petite enfance, que si l’enfant est agressif à un moment donné, c’est parce qu’Il a peur de manquer d’Amour ou carrément peur que la Mère ne reviendra jamais, alors Il devient agressif et on peut le dire aussi envers son Frère ou sa Sœur, parce qu’on a peur à un moment donné quand la Maman n’est pas là et qu’Elle s’occupe du petit Frère ou de la petite Sœur, on peut avoir peur qu’Elle ne reviendra pas et exprimer à ce moment là de l’agressivité. Et le tout, c’est de voir que l’Amour de la Mère en fait est infini, et que la Mère peut toujours pouvoir, si Elle sent que le petit soudainement se sent abandonné, Elle se précipite vers Lui pour Le bercer et Le calmer, et ce qui se passe, c’est qu’on peut vouloir à un moment donné, si on ressent cette agressivité en Soi, c’est simplement dire : - « Maman J’ai cru que Tu ne reviendrais jamais, Je Te demande, Maman, J’ai besoin d’Amour, Je Me suis senti abandonné, J’ai cru que Tu ne reviendrais jamais. » Et là, la Mère, Elle se précipite, Elle Te prend dans les bras et Elle Te donne tout l’Amour. Et Tu comprends qu’à un moment donné quand Tu étais enfant, Tu n’avais pas compris que la Mère reviendrai, et ce qui est essentiel dans le processus thérapeutique c’est justement d’oser dire : - « Maman Je Me suis senti abandonné, J’ai besoin de ton Amour, J’ai cru que Tu ne reviendrais jamais et à cause de çà Je suis même devenu agressif. » Etc… Et simplement la guérison commence par le fait qu’à un moment donné on va oser exprimer ce besoin d’Amour, ce sentiment d’avoir été abandonné, ce besoin d’Amour : - « Et même Maman, Je M’excuse J’étais même agressif parce que Tu n’étais pas là. » Et pas avoir peur de cette agressivité, parce que la Mère Elle-même, tout ce qu’Elle voudra, quand on Lui dira que l’on s’est senti abandonné, c’est revenir pour Nous donner cet Amour. Et que la guérison passe par le fait de demander, d’oser demander, dire : - « Je Me suis senti abandonné, J’ai besoin de ton Amour. » Voilà, Je voulais juste dire çà.

Yosuel  : Me permets-Tu de compléter ?

Pascal  : Oui, bien sûr.

Yosuel  : Et de Te dire une chose : déjà, quand Je dis que tous les Êtres en passe par la peur de se re-connaître, d’être Soi, cela concerne surtout la peur d’être face à une possibilité dépassant l’entendement humain, comme le fait d’émettre en son Cœur : - « Je peux manifester des choses que jamais Je n’aurais pu imaginer. » Crois-Tu qu’il soit vraiment simple à un Humain d’en passer par des limitations extrêmes dans lesquelles Vous avez vécu depuis des éons, à une manifestation grandiose rien qu’en émettant dans le Cœur ce que Vous voulez voir arriver. Cela peut être très perturbant, mais aussi à ne pas vouloir que ces manifestations aient lieu, parce que cela remet en question totalement tout ce que l’Humain a baigné dans l’impossibilité de créer par Lui-même, et d’être face à des manifestations Divines qu’Il a peur de ne pas comprendre, mais surtout de ne pas maîtriser. parce que Vous croyez que ce que l’on Vous a dit sur un soi-disant Dieu, mais aussi les Anges, les Archanges, les grands Maîtres, sont les seuls qui peuvent avoir un pouvoir et non Vous, Vous les Petits, Vous le Humains. Et lorsque l’Être comprend qu’en réalité cette image qu’on Lui a inculqué de Dieu, des Archanges, des Anges des grands Maîtres, c’est exactement ce qu’Il est Lui, cela peut être très perturbant psychologiquement. Et cette peur vraiment de se re-trouver et d’être Soi, est un dépassement que chaque Être doit accepter en son Cœur, sans avoir peur de manifester toutes choses comme ce que on Leur a inculqué que seul un Dieu, les Archanges, les grands Maîtres, pouvaient manifester. C’est ce que Je voulais Te dire.

Maintenant, Je vais rajouter une autre chose, c’est que par rapport à ce que Tu as dit, il y a certes une vérité, mais il y a surtout la compréhension de ce que Tu as laissé émerger de ta profondeur pour dépasser une souffrance que Tu viens de libérer.

Pascal  : Je voudrais dire quelque chose, qu’en fait Je crois, Moi, c’est la croyance que cette peur d’être soi-même, Je ne crois pas qu’elle vient de ce qu’On Est véritablement, parce qu’en fait ce qu’On Est véritablement, justement, c’est au fond de Soi, au-delà des contingences du monde, au-delà des difficultés du quotidien, au-delà de tout çà, ce qu’On Est véritablement, ce qu’on ressent c’est cet Amour pour « la Création », cet Amour pour tous les Êtres, qu’on a en fait pas peur de çà, c’est pas çà qui Nous fait peur, ce qui Nous fait peur en réalité, c’est qu’il y a des zones d’agressivité, où des zones où on est pas en accord avec le Divin. Et que la peur ne vient pas de ce que l’On Est véritablement, mais justement de toutes ces scories qu’on a accumulées, où on a ressenti de l’agressivité, de la haine, où on a eu envie de faire du mal, etc… La peur du Divin elle vient justement pas de ce qu’On Est véritablement, mais de tout ce qu’on a à nettoyer…

Yosuel  : Alors, mon Ami, ce que Tu cherches à comprendre, c’est pourquoi tant de souffrances quand on peut être Soi en ressentant justement ce qui Nous a empêché de pouvoir comprendre une situation vécue dans l’enfance, alors qu’en réalité, Tu peux aussi accepter que Tu puisses maintenant aller au-delà de cette souffrance et ne plus Te laisser aller dedans, mais de Te dire combien il est important maintenant d’être Soi, en Soi, en Amour avec Soi-même, sans ne plus revenir inlassablement sur des faits qui T’empêchent d’être Toi et de vivre pour Toi.

Pascal  : Je pense que dans l’intime de Soi-même, quand on est dans l’intime de Soi-même, de ce que l’on est vraiment, cet Amour qu’on est naturellement, à l’état naturel, y a pas de peur du Divin, la peur du Divin elle vient de ce qu’à un moment donné on s’est éloignée….

Yosuel  : Mon Ami, ce que Je veux Te dire, c’est que Tu souffres d’avoir cru que Tu as été abandonné, et Nous T’avons dit combien cela n’était pas une réalité, et combien Tu devais maintenant faire le choix enfin de vivre pour Toi et de ne plus Te référer à ton passé, à ce que Tu as cru qu’il s’était passé et que Tu ne veux pas dépasser, tant Tu T’accroches à cette souffrance pour ne pas Te voir dans ce que Tu Es, et ne pas vivre pleinement cette vie comme Tu devrais la vivre si Tu acceptais enfin de vivre pour Toi. Et c’est ainsi.

Pascal  : Et où il y a justement l’agressivité, de la haine et tout çà….

Yosuel  : Mon Ami, Je veux juste Te dire combien Tu n’acceptes pas que Tu puisses enfin vivre pour Toi sans Te référer à tout ce qui se passe, mais d’être Toi, en Toi, et d’aller de l’avant dans ce que Toi Tu veux réellement vivre maintenant pour Toi.

Pascal  : Ce sont nos zones d’ombre qui sont la cause de la peur du Divin, Je crois, ce n’est pas la Lumière Elle-même, si la Lumière Nous fait peur, c’est parce qu’on a en Nous des zones d’ombre, si on pousse les zones d’ombre et qu’on est face à la Lumière, on a pas peur, c’est à cause des zones d’ombre, d’où le travaille….

Annie  : …que Nous faisons… Oui, d’accord, le nettoyage…

Pascal  : …C’est parce qu’on a des choses à nettoyer qu’on a peur, c’est pas le Divin Lui-même, parce que le Divin c’est qu’Amour, Il est qu’Amour infini justement. Et alors Moi ce que Je voudrais en tant que Maître ce serai de dissiper cette peur du Divin, parce que le Divin Il est qu’Amour, Il est qu’Amour, et qu’en fait on n’a pas à avoir peur de Lui, et si on a peur de Lui c’est parce qu’il y a en Nous des zones d’ombre, de l’agressivité, des choses comme çà Et ce que Je voulais dire tout à l’heure pour redonner espoir, et Je disais en particulier…pour Toi Elfi, c’est que le Divin Il est qu’Amour, et si on a en Soi des zones irrésolues d’agressivité, d’aigreur, de tout çà, y a pas à avoir peur, il faut savoir qu’au fond si on a cette agressivité fondamentale, c’est parce qu’on avait peur que Maman reviendrai jamais ou que l’Autre ne reviendrai pas, et que c’est cette peur qui est la cause de notre agressivité. Il faut voir que l’Amour de ma Mère…où l’Amour…il faut apprendre c’est à dire : - « Je Me suis senti abandonné, et J’ai même de l’agressivité, et bien, J’ai cru Maman que Tu ne reviendrais jamais. » Et quand Tu arrives à exprimer çà et le dire à la Mère, à dire : - « Maman… » Et à un moment donné, dire à Papa : - « J’ai de l’agressivité envers Toi, parce que Maman n’était pas là… » Mais qu’Il s’occupait de Toi, ou : - « J’ai de l’agressivité envers mon petit Frère ou ma petite Sœur à cause de çà. Tu l’exprimes, et la Mère Elle vient et Elle Te prend dans les bras, et puis Elle Te berce jusqu’à ce que l’agressivité disparaisse, et ensuite Tu Lui dit : - « J’ai besoin de ton Amour, Maman. » Et l’important c’est de l’exprimer, maintenant Tu l’as exprimé, la Mère Elle revient naturellement pour Te donner son Amour. C’est simplement çà que Je voulais exprimer.

Yosuel  : Mon Ami, laisse-Toi aller…………… Et Je vais être clair, et Nous n’allons pas perdurer dans ce genres d’explications. Nous T’honorons. Ce que Tu as apporté, est une petite explication sur la souffrance humaine, et Je dis bien petite, parce que tout ce qui englobe en réalité ce que l’Humain est dans son expérience à se chercher au travers de l’Autre est beaucoup plus complexe. Il comprend une infinité de choses qui vont même au-delà de ce que l’Humain a souffert dans le manque d’Amour. Car en réalité, il existe une multitude de paramètres allant bien au-delà de ce que Tu viens de donner comme explications, et ce que Tu as dit est une vérité, mais une vérité qui a immergé de Toi dans ce que Tu avais, Toi, à libérer que Tu n’avais pas encore accepté. Mais la réalisation de l’Être comprend des paramètres bien, bien, bien plus multiples….

Pascal  : J’ai voulu très modestement apporter une clé. Modestement, c’est une clé que J’ai voulu apporter. Je n’ai pas la prétention d’avoir la connaissance de tout, mais de dire une clé qui pour Moi était essentielle.

Yosuel  : Maintenant, écoute-Moi mon Ami, Il Te faut accepter une chose, c’est qu’il y a tant de paramètres, que lorsque Tu partages une clé, comme Tu dis, fais-le en comprenant que ce n’est qu’une partie infime de ce que l’Humain a à dépasser, libérer, intégrer. Et c’est ce que Je Voulais Te dire. Et il en est ainsi.

Mes Amis, Nous allons clore cette rencontre/discussion, parce que cela Vous a permis, non seulement de libérer beaucoup d’énergies, de comprendre les choses dans une autre subtilité, de Vous ouvrir un peu plus Chacun à se mesure à ce qu’Il est en son Cœur, et Chacun maintenant doit cheminer en Lui, selon ce qu’Il veut maintenant décider de vivre pour Lui sans ne plus croire que rien ne soit possible. Nous Vous accompagnons, Nous Vous aimons, Nous Vous tenons la main, et c’est Vous qui devez décider d’aller à la rencontre de Vous-mêmes, d’être Vous, et enfin de créer par Vous-mêmes et pour Vous-mêmes afin de vivre autre chose que ce que Vous vivez, et de ne plus Vous laisser impressionner par tout ce qui se dit, et par tout ce que ce monde est.

Je Vous salue, Je Vous bénis, Je Vous honore pour ce que Vous Êtes, et Vous accompagne en votre Cœur, ici et maintenant, et à jamais. Et il en est ainsi.

Pascal  : J’aimerais juste rajouter encore quelque chose, c’est que cette petite clé que J’ai voulu apporter, elle correspond à un travail que J’ai fait sur Moi-même, et J’ai pas la prétention de donner un…

Ma  : Non, non, on ne parle pas de prétention…

Pascal  : Ce que Je voulais dire, c’est qu’elle a quelque chose d’essentielle, c’est que l’Enfant, Lui, Il vit dans le fait de demander de l’Amour et Le recevoir, et Il vit comme çà. Et on trouve le sens de la vie, Je crois, c’est ce que Je crois, on trouve le sens de la vie à partager de l’Amour, et que l’agressivité qui Nous fait peur fondamentalement… l’agressivité…d’avoir finalement de l’agressivité envers son Père et sa Mère et envers son Frère ou sa Sœur, c’est une peur qu’on a d’avoir cette agressivité, et ce que Moi Je voulais inviter, c’est de ne pas en avoir peur, d’en prendre simplement conscience, et de prendre conscience que cette agressivité, eh bien c’est tout simplement de la peur que le Père ou la Mère ou le Frère ne reviendraient pas. Et que ce que l’on a simplement à exprimer ce besoin d’Amour et de dire : - « Oh, J’ai eu peur que Tu ne reviendrais jamais Maman. » et simplement en disant çà…et l’Amour de la Mère est tel, l’Amour infini de la Mère est tel, que Elle revient naturellement en disant : - « Mais, mon Chéri… » Et Elle Te prend dans les bras. Et que c’est comme çà qu’on guéri.

Ma  : En fait si Tu veux, ce que Tu exprimes, c’est ce que Tu as vécu….

Pascal  : C’est ce que J’ai vécu, oui…

Ma  : Mais, il faut maintenant que Tu l’acceptes, que Tu le comprennes en ton Cœur, et que Tu saches qu’en apprenant à T’aimer, Tu vas aller au-delà de cette souffrance, sans ne plus la ressasser, sans ne plus souffrir de quelque chose qui ne Te permet pas d’être pleinement Toi, en Amour avec Toi-même, mais aussi de ressentir que l’Enfant que Tu étais, était dans une telle demande d’être aimé qu’Il n’acceptait pas un seul instant que son Père ou sa Mère ne soit pas présent. Sur ce que Tu as exprimé, il y a une chose que Tu dois comprendre, c’est que Tu as souffert d’une blessure que toute l’Humanité a vécu et vit encore, parce que cela fait partie de l’expérience de se nourrir de l’Autre, d’être dans l’attente de l’Autre, et un jour les choses seront différentes, les choses seront vécues sans cette souffrance, parce qu’il y aura plus de partage entre les Êtres, et dès la naissance les Enfants n’auront plus la même éducation, et Ils n’auront plus à souffrir de cette blessure de séparation d’un membre de leur Famille.

Yosuel  : Soyez-Vous les Amis, acceptez enfin d’être ce que Vous Êtes et d’aller en introspection en votre Cœur pour comprendre ce que Vous Êtes et Vous permettre de le vivre sans ne plus Vous croire dans l’impossibilité de vivre autre chose et autrement.

Et il en est ainsi.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi