Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Retranscription de session guidance spéciale à Créon le 14 Mai (...)

Retranscription de session guidance spéciale à Créon le 14 Mai 2015

mercredi 27 mai 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session guidance spéciale à Créon (33 - Gironde près de Bordeaux)

le 14 Mai 2015

Yosuel et Saint-Germain

Canalisés par Ma Nanda Aweh

Ma  : 14 Mai 2015 Guidance spéciale à Saint Léonard…

…Rire général…et en cœur : - « A Créon. »…

Ama  : Bon, T’a pas décroché, là On est à Créon en lien avec Saint Léonard (car MaA est en ligne par téléphone)

Ma  : Bien…hé bien, Je Vous salue Tous. C’est une joie pour Moi que Nous soyons réunis. J’ai décidé, vu les circonstances, vu les Energies qui sont de plus en plus puissantes et qui vont s’accélérer, vu tout ce que J’ai ressenti, dépassé, et que J’ai à cœur de partager avec Vou…J’ai ressenti de Vous réunir pour que Vous ayez une guidance là où Vous en êtes, dans ce que Vous traversez, dans ce que Vous vivez, parce que Nous en avons besoin. Nous avons besoin de ces réunions, de ces sessions quelles qu’elles soient…improvisées… afin de pouvoir Nous re-centrer…afin de pouvoir ressentir ce que Nous Sommes, et le vivre dans notre quotidien. Donc, J’ai demandé à Yosuel d’animer cette guidance, et Je pense que peut-être il y en aura d’Autres qui interviendront, Je ne sais pas, mais Je le pense…et donc, Il M’a répondu que c’était approprié

Amélah  : Il aurait pu dire c’est jour férié…

Yosuel  : Nous ne connaissons pas les jours fériés, cher Amis.

Ma  : Et donc, c’est une joie pour Moi que Vous ayez répondu à cet appel pour Vous, parce que Nous en avons besoin. Donc, Je vais Vous demander de Vous laisser aller………… D’être Vous, en Vous, sans penser, sans interférence de votre mental, de votre personnalité humaine…………

Prenons une profonde respiration ………….… Conscience… Présence en Soi……….

Prenons une profonde respiration ……………. Expirons lentement………. Je Suis……. Je suis ce que « Je Suis »………… Présence……………

Prenons une profonde respi ration………….… J’accepte « d’être »……….… Je Me le permets………..

……Pause…….

Alors mes chers Amis ici présents, Moi Ma , avant de laissez Yosuel s’exprimer, J’ai à cœur de Vous dire combien il est important à tous moments, à chaque instant de tous les instants, d’être présents en son Cœur, dans la conscience de « Qui Nous Sommes », comme le dit Adamus « Conscience consciente », dans notre propre Lumière, dans notre propre Puissance, et de comprendre que dans cette propre Conscience, dans notre propre Lumière, sans rien chercher, sans rien forcer, « être » simplement, Nous sommes dans notre Force de créativité, cette Force de créativité c’est la Conscience consciente. Lorsque Nous peignons, lorsque Nous avons une activité qui Nous plaît, lorsque Nous chantons, lorsque Nous dansons, lorsque Nous faisons des p’tites emplettes ou quoi que ce soit, c’est la joie de vivre, mais ce n’est pas la création. La création, c’est vraiment la Présence, et que dans cette conscience de notre Présence, dans la Lumière que Nous sommes, cette Lumière incarnée infinie qui englobe tout, Nous sommes « la Source », et en notre Cœur, chaque fois que Nous imaginons que Nous voulons que quelque chose se manifeste pour Nous, Nous avons comme une impulsion, une impulsion émanant du Cœur, une impulsion sans que Nous Nous en rendions compte d’une Energie puissante qui va faire son chemin par Elle-même sans que Nous La contrôlions, sans Nous poser de questions, sans savoir ni quand, ni comment, mais Elle fait son chemin, libre, Elle est toujours libre. Et à un moment donné, Elle va rencontrer, comme par attirance, sa correspondance, et cela va d’autant plus être plus puissant, plus fort, et cela va se manifester dans la matière.

Il est important de comprendre actuellement que dans cette Puissance de la Lumière incarnée que Nous Sommes, là où Nous en sommes, Nous ne devons plus jouer aucun jeu dans l’Humain, aucun jeu. Chaque fois que Vous êtes amenés à vouloir critiquer Qui que ce soit, Vous n’êtes pas Vous, Vous n’êtes pas le Maître, Vous n’êtes pas la Lumière incarnée. Chaque fois que Vous avez des pensées duelles, chaque fois que Vous alimentez des conversations qui ne soient pas dans l’Amour, c’est Vous-mêmes que Vous critiquez, c’est Vous-mêmes qui n’êtes pas en Amour de Vous-mêmes, c’est Vous-mêmes qui êtes en dualité encore avec Vous-mêmes. Le Maître est Lumière, le Maître est joie, le Maître sait que ce qu’Il imagine en son Cœur, ce qu’Il impulse, est déjà sa réalité.

On n’a plus à se retourner sur le passé, On n’a pas à se soucier du futur. Le passé, le présent, le futur sont un même instant. Tout ce qui se passe dans ce monde est le reflet des pensées, des actions de chaque Être. Ce monde est en transmutation, et pour que cette transmutation, qui va dans le sens de l’Ascension planétaire, se fasse, il faut que tout ce qui a été vécu soit compris et ressenti. C’est pour cela que cela demande du temps, c’est pour cela que encore pendant un certain temps, il y aura du chaos, de la souffrance, des guerres, des combats, mais ce sont les Humains qui ont créé tout cela, par leur façon d’être. Alors, Nous aujourd’hui, là où Nous en sommes, n’alimentons plus un seul instant, des pensées qui ne soient pas ce que Nous Sommes, qui ne soient pas l’Amour et la Lumière que Nous Sommes, qui ne soient pas la Puissance de créativité pour le renouveau de ce monde, car Vous avez encore de la difficulté à comprendre que la moindre pensée qui ne soit pas dans l’Amour alimente ce qui se passe à l’extérieur.

Alors il est temps maintenant d’être responsables, responsables de Soi-même, responsables de ce qui se passe à l’extérieur. Bien des choses se créent en ce moment d’une façon merveilleuse et magnifique, et honorons-Nous d’y participer. Cessons de jouer les jeux humains quels qu’ils soient. Ce que Vous ne comprenez pas toujours, c’est qu’à certains moments Vous êtes Vous, et Vous avez des ressentis profonds, mais Je le dis, même Ceux qui ont des ressentis développés, si Vous n’êtes pas en Amour avec Vous-mêmes, si Vous n’êtes pas totalement le Maître dans sa propre Lumière, hé bien Vous allez avoir des ressentis à différents niveaux que Vous croyez être vos ressentis et qui ne sont pas réellement vos ressentis, ce sont des ressentis emprunts d’énergies venant de différents plans, et Vous les croyez vrais, parce ce que quelque part, ils émanent de ce que Vous croyez être votre Cœur, mais ce n’est pas réellement le Cœur. Je sais que c’est un peu complexe, mais tout ce que J’ai traversé, tout ce que J’ai vécu, M’a permis de comprendre tous les différents niveaux de ce qui peut se jouer en croyant que Nous sommes vraiment Nous, et c’est un leur, c’est une gageure. Et souvent ces ressentis dont on croit qu’ils viennent de notre profondeur, en fait sont tronqués tant que Nous n’avons pas libéré en totalité certaines choses que Nous alimentons en Nous.

Alors soyez conscients qu’avant d’émettre des choses en pensant que cela vient de vos ressentis profonds, ressentez d’abord si Vous-mêmes, Vous êtes vraiment en Conscience, dans la Lumière que Vous Êtes. Si vraiment vos ressentis viennent de votre propre Conscience Divine et de « la Source », cela fait une grande différence, c’est un apprentissage. Ne Vous jugez pas. Chaque fois que Vous ressentez que quelque chose a été émis par Vous et qu’elle n’est pas ce que Vous Êtes, honorez-Vous, car cette prise de conscience si Vous l’accueillez, si Vous le ressentez, et que réellement Vous Vous dites : - « Ha, mais oui, le Maître que Je Suis, ne peut pas avoir ce genre de pensées. » Alors Vous faites un bon en avant ; alors Vous rentrez un peu plus en conscience dans votre propre Conscience. Ne culpabilisez jamais, soyez simplement face à Vous-mêmes pour chaque parole et pensée émise qui ne soit pas Vous. Un Maître ne peut pas dire : - « Tel ou tel Être a dit ça ou fait ça, Je Le rejette. » Ce n’est pas la Lumière incarnée que Vous Êtes, c’est vos parties que Vous n’avez pas libérées. Personne n’est jamais en cause de ce que Vous vivez. C’est très difficile à accepter et à ressentir, tant Nous avons tendance à être dans l’injustice et la réaction, mais à partir du moment où Nous décidons fermement : - « Je Suis, J’existe, Je suis la Lumière incarnée, Je ne joue plus le jeu sous le voile, Je suis pleinement Moi, et dans ma Lumière J’imagine ce que Je veux vivre et voir se manifester pour Moi…et Je l’impulse sans contrôle, Je sais que c’est déjà réalisé, que c’est déjà ma vérité. » Alors Vous comprenez, Vous ressentez cet Amour immense de Vous-mêmes et pour tous les Êtres, pour tout ce qui existe, pour tout ce qui est Vie, alors Vous ressentez qu’il y a une solution à tout ce que Vous vivez, parce que dans la Lumière, sans contrôle, sans intention sur Qui que ce soit, simplement dans la Lumière : - « Dans la Lumière, Je Suis. Dans la Lumière Je vis ma Présence, Je vis mes expériences en tant que Maître incarné, en tant que Lumière incarnée. Dans la Lumière que Je Suis, tout trouve sa résolution. A ce moment là, Je suis dans une joie permanente et Je M’amuse avec toutes mes créations. Toutes pensées impulsives, Je ne M’y arrête pas, ce n’est pas ce que « Je Suis ». Dans ma Lumière, rien ne M’interfère, Je suis responsable de ma vie, de mes créations. »

Et c’est ce que J’avais à cœur de partager avec Vous, parce que Chacun, Chacune ici présents, Ceux qui liront ou entendront cette mini session-guidance, Vous êtes Tous des Êtres merveilleux, Vous êtes Tous des Maîtres, Vous êtes Tous des Emanescences qui maintenant pouvez décider de vivre autrement et autre chose pour Vous, tout en le partageant, tout en étant dans la joie et l’amusement, et en Amour avec Vous-mêmes. Il est important de comprendre que la vie peut être vécue à chaque instant dans le ressenti que tout peut être justement ressenti comme une joie à chaque instant, dans la sensualité : - « Chaque instant, Je Me permets de voir la beauté des fleurs, de M’amuser des oiseaux qui chantent, de ressentir la pluie dans sa beauté, le vent, le Soleil, de voir chaque chose, tout ce que Nous voyons comme notre création, comme une joie, comme une beauté… »

Chaque Être que Nous côtoyons dans la rue, dans les magasins, partout, quelle que soit leur attitude, leur façon d’être, sont des Êtres Divins qui ne le savent pas. Nous en prendrons conscience dans cette vie, dans une autre vie, 10 vies, 100 vies, peu importe, mais l’Humanité va vers son Ascension, donc un jour ou l’autre, Nous y arriverons Tous, mais Nous, Nous avons décidé, ça a été le choix de Chacun, Chacune, ici présents, à un moment donné de le vivre dans cette vie, de ne plus s’adonner aux jeux des Humains, et bien comprendre, que tout ce qui est dans le jugement, la critique, la médisance, le pouvoir, l’ego, la réaction... alimentent « le virus de l’énergie sexuelle » On se dit : - « Mais Je suis en conscience, Je sais Qui Je Suis maintenant, Je fais en sorte de le vivre, Je Me suis libéré du virus de l’énergie sexuelle. » Hé bien non, pas complètement, en grande partie. Et lorsque Nous jouons des jeux, hé bien Nous l’alimentons, à des degrés moindres, plus comme avant, c’est sûr, mais Nous l’alimentons quand même un petit peu, et il est temps de décider de ne plus l’alimenter du tout.

Voyez-Vous avec les Êtres de Lumière, avec Yosuel , parfois J’ai des conversations, Je demande où en est telle ou telle personne, ce qu’elle traverse, parmi Ceux qui ont abandonné, où Ils en son. Croyez-Vous que si J’étais dans le ressentiment, la critique, le jugement, il y aurait cet échange entre Nous ? Leur Amour est grand et Ils ne jouent aucun jeu d’humain, et si cet échange a lieu, cela Me permet d’avoir de la compassion et d’expanser mon Amour et ma Lumière sur chaque Être à qui Je demande où Ils en sont, parce qu’il est possible d’échanger sur un Être lorsque Vous êtes totalement dans l’Amour, totalement en Amour avec Vous-mêmes dans la compassion pour Vous-mêmes et pour les Autres.

Cela Nous demande d’être objectifs et attentifs, mais attentifs sans obsession, sans contrôle, attentifs sans être attentifs, cela veut dire être conscients d’une façon naturelle, Soi-même, mais d’une façon que si on n’a un petit imper, si on n’a une petite déviance, on puisse le ressentir. Quand on est vraiment Soi, dans sa joie, en conscience de « Qui Nous Sommes », on peut ressentir le petit dérapage. Mais lorsque qu’on se laisse dévier Nous-mêmes, hé bien lorsque l’on fait un dérapage, hé bien on va s’immiscer complètement, et on va l’alimenter. On n’est pas encore parfaits, on peut avoir des petites déviances, mais lorsqu’on est en Amour de Soi-même et en conscience, on peut le ressentir et faire oups !…s’en amuser. On peut s’amuser de nos petites déviances, de nos petits dérapages, parce que quand on est dans la Lumière en permanence, hé bien on se voit faire, et on le ressent. Mais si Vous glissez totalement dans le dérapage, c’est que vous n’étiez pas en Amour avec Vous-mêmes, en conscience, et dans votre propre Lumière. C’est ce que J’avais aussi à cœur de partager avec Vous.

Et il est important de s’amuser, de se taquiner, d’être dans l’humour, mais toujours avec le Cœur qui chante, et ça fait toute la différence dans la relation. Être en conscience « d’être » ne veut pas dire être sérieux, solennels, mais c’est s’amuser, plaisanter, mais toujours dans la Lumière que l’On Est, en Soi, pour Soi, sans se nourrir de Qui que ce soit. Et lorsqu’on est totalement dans cette Présence, tout se manifeste pour Nous. Et si une problématique se présente, dans la Lumière la résolution est immédiate, il faut que Vous en preniez conscience, car c’est ce que Je vis. Quelle que soit ma situation, Je ne déroge plus un instant au ressenti dans la Lumière, que ce que Je veux vivre est déjà ma réalité.

Et sachez que Vous pouvez vivre ce que Vous avez envie de vivre, sans Vous référer à ce que l’Un ou l’Autre vit, c’est de Vous dont il s’agit. Ce n’est pas parce qu’un Être a encore des expériences qu’Il se donne le droit de vivre, que Vous devez rentrer dans le jeu qui ne soit pas réellement ce qu’Il Est, car Chacun vit ses expériences, vit ce qu’Il est venu faire sur cette Terre. Et Vous devez être conscients que Vous-mêmes, Vous avez à Vous réaliser, sans Vous en remettre à Qui que ce soit, mais Chacun individuellement Nous pouvons Nous retrouver, Nous pouvons échanger, mais sans se confondre dans Qui que ce soit et sans rentrer dans le jugement de Qui que ce soit. Prenez vos propres responsabilités pour Vous-mêmes.

Tout s’est intensifié et accéléré depuis une dizaine d’années. Tout s’est intensifié et accéléré encore plus profondément depuis le passage de 2012, et cela va s’intensifier et s’accélérer de plus en plus sans jamais s’arrêter. Il va y avoir...il y a déjà de grands déferlements, mais dans ces changements, dans ces intensités, Nous pouvons décider d’être dans la joie, dans l’amusement, dans la créativité pour Nous maintenant, et traverser tout ce qui se manifeste en étant à la fois bien présents ici en incarnation, tout en étant dans la multi-dimensionnalité, tout en étant avec « la Source », tout en étant avec nos Amis qui vont se manifester de plus en plus et qui Nous suivent, comme les Pleïadiens. Nous pouvons naviguer et Nous mouvoir aussi bien en étant très ancrés ici sur cette Terre et avec Eux.

Joie de vivre, Amour de Soi, amusement, créations, Présence présente, état naturel, simplicité, Lumière permanente, sont les clefs, les outils de la maîtrise du Maître incarné, de la réalisation, et J’aurai toujours à cœur de le partager avec Vous, en sachant que tout ce que J’émets est aussi ce que Vous Êtes, et que le Maître que Je Suis honore chaque Maître que Vous Êtes. Et il en est ainsi ! D’où l’importance que J’ai ressentie qu’il fallait que Nous échangions ensemble pour pouvoir à nouveau Nous re-centrer, prendre conscience de choses dont on sait, mais dont on ne se permet pas de vivre, et les petits rappels sont nécessaires régulièrement.

De mon Cœur à votre Cœur, Je Vous salue, et Je vais laisser Yosuel s’exprimer.

…….Pause …….

Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue. Alors dans cette session improvisée, il est important de rappeler que tout est une question « d’être », tout est une question de prise en compte de ce que Vous Êtes, de ce que Vous voulez vivre pour Vous, de ce que Vous voulez être sans ne plus Vous référer à tout ce que Vous avez vécu, sans ne plus Vous laisser prendre à tous les pièges qui peuvent être émis à tous moments, à toutes ces énergies qui Vous traversent ou qui Vous environnent. Lâchez tout ce que Vous ne voulez plus voir se manifester dans votre vie et qui n’est pas ce que Vous Êtes…………… Lâchez tous vos impondérables……. Lâchez tous les jeux à quoi Vous jouez………… Lâchez tout ce que Vous n’êtes pas…………..

Vous avez encore de la difficulté à être totalement Vous, et en même temps Vous êtes merveilleux, en même temps Vous êtes déjà les Lumières incarnées, en même temps Vous êtes les Maîtres que Nous suivons. Mais si parfois Nous Vous bousculons, si parfois Nous disons les choses comme Vous n’aimez pas les entendre, c’est parce que si On Vous frottait toujours le dos, Vous ne dépasseriez pas ce que Vous avez peur « d’être », Vous ne dépasseriez pas ce que Vous retenez, Vous ne dépasseriez pas vos jeux, et Vous Nous l’avez demandé. Vous avez été en accord avant votre incarnation : - « Surtout ne Nous laissez pas mariner, surtout ne Nous laissez pas jouer sous « le voile », surtout ne Nous laissez pas encore piétiner dans la glu, dans le marasme, dans ce qui est sombre. »

Et puis il y a aussi le fait que lorsque Nous Nous exprimons un peu durement, lorsque Nous Vous bousculons, lorsque Nous disons des choses qui ne Vous plaisent pas, hé bien soit Vous réagissez et Vous Vous permettez de ressentir ce qui Vous empêche d’être Vous, de dépasser ce qui ne Vous permet pas d’être Vous-mêmes, et dans ces moments là, Vous Vous en réjouissez, Vous Vous re-trouvez, Vous êtes à nouveau dans votre pleine Lumière, et Vous avez dépassé des paliers. Par contre si Vous n’acceptez pas ce que Nous Vous disons, c’est que Vous-mêmes ne voulez pas libérer et dépasser certaines parties pour continuer à les expérimenter, et en même temps Vous savez, et c’est là le paradoxe, que Vous ne voulez pas y rester, Vous ne voulez pas continuer à jouer certains jeux. Alors Vous rentrez en réaction, et quand Vous en avez marre de Vous sentir mal et de souffrir dans votre corps, parce que le corps à ce moment là manifeste ce qui ne lui correspond pas, hé bien Vous revenez, et là Vous êtes prêts, et Nous Vous aidons, et Vous laissez enfin émerger ces parties de Vous, et Vous les intégrez, Vous les transmutez, Vous les transcendez et Vous les dépassez. Et dans ces moments-là Nous sommes en joie avec Vous, dans ces moments là Nous sommes en Unité, et Nous Nous amusons. Vous savez que Nous pouvons être dans l’amusement, l’humour et la joie avec Vous, mais jamais Nous ne jouerons vos jeux, et même Nous Vous les montrerons.

Je ne dirai pas comme Adamus  : Je Vous enfonce la tête sous l’eau jusqu’à ne plus respirer, mais Je dirai que énergétiquement, Je et Nous Tous de notre coté, Nous Vous le faisons ressentir jusqu’à ce que Vous décidiez enfin d’en sortir.

Alors mes Amis, il y a une grande joie dans ce moment, dans cette Présence, parce que Vous comprenez de plus en plus que chaque fois que Vous n’êtes pas Vous-mêmes, c’est parce que Vous ne Vous le permettez pas. Vous savez maintenant qu’il Vous est possible de vivre en permanence ce que Vous Êtes, et de trouver la résolution à tout ce que Vous ne voulez plus vivre. Il Vous suffit maintenant d’être conscients, conscients de « Qui Vous Êtes », conscients de chaque instant, conscients de votre Présence, de votre Puissance, de ce que Vous êtes ici en incarnation, et qui n’est pas séparé de ce que Nous Sommes, de ce que Vous êtes aussi, ici avec Nous, de ce qu’est « la Source » que Vous Êtes. Vous savez maintenant que chaque instant est « permanence ». Vous savez que chaque instant doit être ressenti comme un instant de tous les instants, comme un instant de tous les possibles, comme un instant dans la création de ce que Vous voulez vivre. Inutile de penser au futur, bien sûr il n’est plus question de se retourner sur le passé, mais vraiment de prendre conscience que tout peut être vécu autrement dans l’instant, dans la Lumière que Vous Êtes, dans l’expansion de votre propre Lumière, et que tout se crée selon ce que Vous impulsez au moment où Vous décidez de créer ce que Vous voulez voir se manifester pour Vous. Et il en est ainsi !

Il était important de réajuster ce qui devait l’être, de réajuster votre quotidien, votre état d’être, votre façon de Vous maintenir encore dans les peurs et les retenues. Il est important effectivement, que chaque fois que cela sera possible, de participer à ces réajustements. Et Je Vous honore mes Amis d’y avoir répondu. Et Vous êtes les Maîtres qui expansez la Lumière. Vous êtes les Maîtres qui faites bouger les choses. Vous êtes les Maîtres qui Vous réalisez en quelque sorte, mais décidez fermement de le vivre à chaque instant de tous les instants. Et Nous y reviendrons aussi souvent que cela sera nécessaire, parce que vous avez besoin d’être guidés. Vous ne pouvez pas œuvrer seuls, Vous le faites déjà dans votre quotidien, mais Vous le ressentez, cela demande des réajustements plus profonds par notre présence lors de vos regroupements. Je le dis et Je le redirai, cela est important pour votre cheminement, pour ce qui s’en vient.

Et il en est ainsi.

Arizel  : Mais T’es en train de dire quoi là, Yosuel , que Tu Nous recalibres là en ce moment.

Ma  : Pas que Lui…

Arizel  : On est recalibré, c’est ça ?

Ma  : Réajustés.

Enyéah  : On le sens.

Yosuel  : Je Suis, et Je Vous salue, Moi le plus merveilleux de tous les Elohims, et J’aime à le dire.

….Rires de Tous….

Yosuel  : Et si l’Un de Vous disait : - « Je Te salue Yosuel , Moi le plus merveilleux de tous les Maîtres incarnés sur cette Terre ! ….Rires… Mais Vous ne l’osez pas encore.

Amélah  : Mais on le pense très fort…

Enayah  : Ou on a un peu peur de le dire.

Yosuel  : De Me le dire ou de Te le dire par peur ?

Enayah  : Ben Non, parce que J’ai peur que Tu Me grondes, comme Tu disais tout à l’heure…. Rires.....

Yosuel  : Alors mon Amie, Tu ne Te connais pas, car quand Tu dis que Je Te grondes, c’est Toi-même qui Te grondes. Le jour où Tu ressentiras que Tu fais partie de toute « la Source », que Tu es « la Source », et que Tu es aussi ce que Je Suis, ce que Nous Vous disons parfois, et qui ne Vous plaît pas est exactement ce que Vous Vous dites. Là Nous le retravaillerons petit à petit, parce qu’il y a une petite difficulté à comprendre ce que Vous Êtes réellement.

Enyéah  : Oui, ça c’est vrai.

Arizel  : C’est ben Vrrai ça…(Justin Bridou ou la Marie ?)….Rires….

Yosuel  : Ne Vous prenez pas la tête avec cela, surtout soyez dans votre Présence, votre joie, votre moment présent, le moment de tous les instants, le moment de tous les possibles, dans votre Puissance et votre Lumière, dans votre simplicité, votre authenticité, votre responsabilité, en Amour avec Vous-mêmes, sans ne plus rien alimenter. Et il c’est ainsi !

Enayah  : Merci.

Ma  : Prenons une profonde respiration ……….. Conscience… Présence…….. Euh, il y a un Être qui se présente, mais avant de Le laissez s’exprimer, hé bien vois-Tu le Maître que Je Suis et qui T’aime et qui a envie de partager avec Toi Biba , avec le Maître que Tu Es, c’est pour cela que J’ai à cœur, quand c’est possible en dehors des sessions que l’on se regroupe, si Tu as ressenti dans ton Cœur, dans ta Présence ce que J’ai dit en première partie, hé bien quand Tu dis : - « Ben J’ai peur de l’exprimer. » Si avant d’émettre cette pensée, Tu avais ressenti la Puissance et le Maître que Tu Es, Tu ne l’aurais pas émis. Mais non, c’est une impulsion, une impulsion dans l’Humain : - « Ce n’est pas ce que Je Suis. » Parce que justement, dans l’amusement, dans la conscience : - « Ben oui, J’ai à cœur de dire, Yosuel , le Maître que Je suis ici sur Terre Te salue. La plus belle des Maîtres que Je suis ici sur Terre Te salue. » Et Tu es Toi, Tu es authentique, mais Tu vois c’est la partie humaine, encore humaine sous le voile, bien, accepte-là……. : - « Je l’intègre, et Je M’honore d’en prendre conscience, Je ne culpabilise pas, Je ne Me juge pas, Je ne culpabilise plus, Je ne juge plus personne, ni Moi-même, mais J’en prends conscience, et en en prenant conscience, Je grandis, J’intègre, Je transmute. Oui, Je Me permets. Bon bien sûr, Je Me rends compte que Je ne peux pas le dire dans mon travail ou à n’importe Qui, mais là, entre Nous, Je Me permets de le dire, çà Me fait plaisir. » C’est dans ces moments là qu’on peut s’exprimer, parce que personne va Te regarder en disant : - « Ben dis donc... » Non, Nous sommes là, et le Maître que Tu Es peut le dire, mais oui, et on s’amuse et on en rit.

Arizel  : Mais tant qu’on n’est pas réalisé, derrière y le ressenti aussi qu’il y a encore un cheminement, donc on n’ose le dire tant qu’on n’est pas réalisé non plus.

Ma  : Mais si Tu attends de Te réaliser, Tu peux attendre….

Enyéah  : …Longtemps !

Ma  : Je ne dirai pas « longtemps », mais si Tu attends « d’être » ou de T’exprimer dans ce que Tu Es en étant ensemble, Tu peux attendre un certain temps. Décide maintenant…

Arizel  : Oui, oui y a une différence entre c’que…

Ma  : …Je Me permets maintenant, et Je prends conscience que Je suis dans ma réalisation. Je suis déjà le Maître…

Arizel  : Oui, c’est pas l’cas, c’est pas l’cas…

Ma  : Je suis déjà….

Arizel  : Non, non, non, non… Les Êtres de lumière, Eux Ils sont réalisés, enfin…Eux Ils peuvent le dire en toute conscience, parce que Nous justement on est trop conscients de…

Enayah  : Toi aussi Tu es un Être de Lumière.

Arizel  : Moi Je le dirai…y a une certaine pudeur……

Ma  : Arizel stop ! C’est ta partie humaine que réagit, descends dans ton Cœur……… Tu ne penses pas…et Tu laisses ta Conscience Divine s’exprimer. Et là dans le ressenti profond, Tu Me laisses M’exprimer, et Je Te dis : Tu es déjà dans la réalisation, Tu es déjà le Maître Ascensionné, sauf que Tu fais l’expérience de comment Tu y es arrivé, c’est ça que Tu ne M’as pas laissé exprimer. A Toi, en étant dans ta Lumière, sans interférence de ton mental, de prendre conscience : comment Tu as fait pour y arriver.

Arizel  : Oui, J’en ai pris conscience de ça cette semaine.

Ma  : Ce que Je veux dire : est-ce que Tu peux Te permettre de ressentir ce que Je veux exprimer quand Je dis qu’on se laisse trop facilement répondre en tac au tac avec notre mental et notre personnalité humaine, plutôt que de rien penser, et dans cette pleine Lumière, et dans la pleine Lumière que l’On Est, ta propre Conscience va T’insuffler la réponse. Ta propre Conscience, plutôt que de T’être exprimé comme Tu as exprimé, sans penser, Elle T’aurait dit : - « Tu es le Maître incarné, Tu fais simplement l’expérience de comment Tu y es arrivé. » Hé bien, permets-Toi maintenant « d’être », permets-Toi d’être dans ta Lumière, permets-Toi d’impulser ce que Tu veux vivre.

Arizel  : Disons que ce sera plus aisé de le dire quand on sera vraiment le Maître, Tu comprends, quand ça sera vraiment…quand on sera réalisé, là on pourra le dire vraiment….

Ma  : Hé bien dans l’instant, dans ta Lumière, Tu peux Te voir réalisé…. ( Arizel rit)… parce que là, comme Tu T’exprimes, y a un décalage.

Arizel  : Mais y a un décalage de toute façon…

Ma  : Décide qu’il n’y a plus de décalage. Ce décalage est en réalité la perception que Tu émets dans l’incompréhension entre ce que Tu vis et ce qui est dit, Je Te comprends, et Je ressens ce que Tu dis…

Arizel  : Ca c’est comme le badge d’ Adamus que J’ai reçu, Je le porterai quand Je manifesterai les choses instantanément.

Ma  : C’est ton choix, c’est ton expérience. Voilà c’est ce que Je peux Te dire.

Enayah  : Mais on peut, on peut comment Je veux dire…Je réponds à ce que dit Arizel , cette semaine, Je vais Vous dire, Je Me suis rendue compte qu’il M’est arrivé des choses dans l’instant…euh…la pensée a été là, et dans l’Humain, Je sais pas comment l’exprimer, mais J’avais pas l’impression...c’était ! J’étais sur mon vélo, par exemple, parce que sur mon vélo il M’en arrive des choses, à part tomber, et J’ai vu par exemple la semaine dernière un chiffre, un chiffre, et quand Je suis arrivée Je savais que ce chiffre était là, qu’elle avait réalisé ce chiffre. Et aujourd’hui y a plein de choses dont Je Me rends compte que Je Me suis permis en plus ça s’est beaucoup ouvert à notre dernier entretien, et là dans ce que Tu Me disais quand Tu M’as repris…euh, J’ai pris conscience que J’ai un Amour invétéré et tellement dimensionnel par rapport à Yosuel et par rapport aux Êtres de Lumière et Moi-même maintenant, et Moi-même. Je Me suis rendue compte que J’étais de plus près de Enayah (son nom Divin), et Je disais même à Ama que Je sentais qu’y avait une autre vibration, ça m’est venu le matin, J’ai dit : tiens, Je sens que J’évolue sur une autre dimension qu’ Enayah , mais, c’est pas...ça vient comme ça, ça vient du Cœur, ça vient de cette énergie du Cœur que Je ressens. Et Je sais que quand Je suis sortie du travail l’autre jour, ça M’est venu : on Te remerciera ou Tu Te remercieras en fonction de…Tu vas recevoir autant que Tu reçois dans ta persévérance et dans ton courage. Je Me parle pas, c’est pas mon mental, Je commence à ressentir… Voilà.

Ma  : Par rapport à ce que Je Te dirai c’est que, par exemple, peut-être que sur ton vélo Tu Te permets « d’être »…c’est là…c’est que quand on se permet d’être, qu’y a plus de pensée, y a des choses qui émergent, comme ce chiffre…comme…y a des révélations, y a des intuitions, quand on est dans le lâcher-prise, quand y a plus rien qui Nous interfère, dans cette Présence...ça émerge tout seul, et c’est là qu’on se rend compte que.. wouah...on a toutes les réponses, tout s’en vient. Et là où on en est dans notre cheminement, hé bien c’est de vivre ça en permanence…mais tout en s’amusant, tout en riant, tout en s’occupant de nos activités, de ce que l’on à faire, de nos courses, de nos enfants, etc…de tout, mais sans ne plus penser. Être dans notre Lumière, notre Présence, sans même savoir si on y est, mais dans la Joie d’être, on y est... Tout en faisant quelque chose dans son activité, en vendant tes beaux vêtements dans ton magasin, par exemple, chère Enayah, avec passion, Tu n’es plus prise dans le mental, Tu peux avoir quelque chose qui émerge, comme le fait qu’une Personne soit amenée à ressentir la joie de ta passion dans ce que Tu fais, dans ce que Tu crées, sans que Toi Tu émettes des attentes, sans que Toi Tu n’émettes aucune intention que Qui que ce soit, Tu es dans cette simplicité, ce calme, Tu es Toi, Tu es dans ta Lumière, et puis tout d’un coup, cette Personne va T’acheter pour 1.000 euros de tes beaux vêtements dans le partage et en se faisant plaisir. C’est la prise de conscience que Nous vivons dans une autre dimension que cette 3D limitée et qu’à ce moment là tout peut s’ouvrir… Voilà c’est ça

Enayah  : Moi, il M’a fallu du temps.

Ma  : Oui, il faut du temps pour atteindre un niveau de conscience où tout peut se manifester parce que l’on comprend à ce moment là que tout est là, et que tout peut s’en venir quand on croit en Soi et que plus rien ce Nous infère. Il Nous faut accepter ce temps et…

Enyéah  : Chacun on a un temps différent.

Ma : Tout à fait, selon ce que Chacun chemine et libère ce qui L’empêche d’être Lui… Sauf que aujourd’hui, maintenant là où on en est, Nous avons la possibilité de ne plus rentrer dans ce qui se présente et être Soi plus facilement, se permettre de se réajuster régulièrement pour pouvoir individuellement avancer sans ne plus être pris dans certains filets… Voilà c’est ça ! Au jour d’aujourd’hui on a besoin de se rassembler pour se réajuster ; pour que dans notre quotidien on puisse ne pas se laisser prendre à tout ce qui se manifeste extérieurement et intérieurement d’une certaine façon. On a déjà tellement libéré de choses, on a tellement galéré, on a déjà tellement vécu de choses, hé bien là, maintenant, permettons-Nous de vivre enfin pour Nous, de vivre autre chose que ce que Nous vivions, d’être en Amour de Soi-même et de s’attendre sans penser, en se laissant aller, à ce que les choses s’en viennent à Nous, même si parfois cela ne correspond pas à ce que Nous croyions qui allait se manifester, mais qui sera toujours plus grandiose que ce que Nous avions cru qu’était notre réalité.

Il faut aussi savoir que l’ombre, le côté obscur n’a jamais été aussi virulent depuis une décennie, parce qu’il ne veut pas perdre du terrain, parce qu’il ne veut pas que Nous ne soyons plus sa nourriture. Et sa manifestation est très insidieuse et elle peut se montrer sous différents visages et différentes façons, c’est là qu’il faut être vigilant pour être Soi dans sa Conscience, dans sa Présence, dans sa Lumière.

Enyéah  : Il faut réellement être centrés pour le ressentir.

Amélah  : Quand T’as le mental qui arrête pas de ressasser des vieux souvenirs, des trucs, des conneries, auxquels Tu pensais pas, c’en est ça…c’est la partie de l’ombre aussi ?

Ma  : Tu laisses aller. C’est aussi la partie de Toi qui a la difficulté à faire le pas définitif pour être, donc on s’accroche un petit peu au passé, à ce que l’on a été et à l’Humain. Mais c’est aussi et surtout un besoin de rechercher dans le passé ce qui correspond à l’instant, parce que tant qu’on ne lâche pas le passé, on se permet d’aller à la rencontre de choses qui pourraient avoir un sens dans le présent.

Amélah  : Oui mais c’est très « con », J’ai eu des pensées, mais des souvenirs que J’avais complètement oubliés qui revenaient comme ça, ça arrêtait pas toute une journée, c’était incroyable ! J’ai dit « stop ! », J’en ai rien à faire de tout ça. Oui, mais c’est vrai !

Ma  : Dans ce cas, respire profondément ……. Pose-Toi ! Pose-Toi tout de suite. Stop ! Et Tu passes un petit moment sans penser, et Tu fais vite quelque chose que Tu as à cœur de faire : ton jardin, par exemple, sans penser. Voilà.

Prenons une profonde respiration ………. Laissons-Nous aller……… Lâchez prise, plus de mental, plus de pensées…………

…..Pause……..

Saint-Germain  : Mes Amis, Je Vous tire ma révérence… Je suis ce que Je Suis, l’honorable Saint-Germain , le grand Maître de tous les temps, le grand Maître Éternel, le grand Maître aux mille visages, le grand Maître qui s’amuse à être là, et là, et là, et partout ! Le grand Maître qui peut à un moment donné rentrer dans un Être que Vous allez croiser, ou qui va se trouver en face de Vous, juste un instant, pour Vous montrer ce qu’Il Est, ce que Vous ne Vous permettez pas d’être. Je suis Celui qui côtoie tout et toutes choses. Je suis Celui qui de tout temps a balayé bien des choses, en a bousculé bien d’autres, et surtout, J’ai toujours eu à cœur de Vous accompagner. Mais il ne M’a pas toujours été facile de pouvoir Vous transmettre ce que Je voulais Vous dire.

Aujourd’hui les choses sont bien plus faciles, aujourd’hui les choses sont bien plus aisées pour Vous, même si d’une certaine façon Vous galérez encore. Alors bien sûr, il Vous faut dépasser encore une conscience, Je dirai un peu archaïque, un peu primitif….. (Rires)…

Arizel à Ama  : Tu vas pas choper une crampe avec ton téléphone depuis 1 heure là ? (parce que MaA est en ligne avec Nous depuis la Sarthe) Mais pose-le !

Saint-Germain  : Bon ! Mes Amis, Je peux continuer ?

Méryhael  : On T’écoute, on est toutes ouïes…. (Rires)……..

Saint-Germain  : Ce que Je veux Vous dire, c’est que Vous avez encore une conscience qui ne soit pas totalement ouverte à votre réalité Puissante, mais petit à petit cela s’en vient. Vous êtes déjà dans des compréhensions que la majorité des Humains n’ont pas, ne se permettent pas d’atteindre. Moi Saint-Germain J’aurais envie de Vous dire : mais cessez de bartavaler !.......

Ama  : De ?....

Arizel  : Ça c’est vieux, c’est une bonne image ça.

Enyéah  : Ça veut dire quoi ?

Ma  : Si dans certaines régions comme en Savoie, c’est pour ça qu’Il s’amuse, parce que Je viens de la Savoie, euh bartavaler ça veut dire : parler pour ne rien dire. Cela vient du provençal « bartavelo », dérivé de la crécelle, et une voix de crécelle est une voix perçante et désagréable. Oui c’est une expression de cette région et d’autres aussi…

Saint-Germain  : ….Le meilleur outil que Vous ayez pour être dans une conscience plus consciente, est de Vous permettre « d’être » sans penser, sans chercher de réponses au travers de votre personnalité humaine qui elle, répondra toujours de la façon archaïque dont elle avait l’habitude de s’exprimer et de Vous parler. Lâchez cette façon d’être. Vous avez un potentiel illimité en Vous, qui peut Vous donner des réponses qui n’ont rien à voir avec ce que votre personnalité humaine a toujours exprimé. Votre personnalité humaine c’est le bâton du petit Laboureur, alors jetez-le, et soyez pleinement Vous debout. Soyez pleinement Vous le Maître. Soyez pleinement Vous avec votre étendard, votre propre étendard : - « Je Suis, Je le vis, Je l’exprime, et Je ne Me laisse plus avoir par quoi que ce soit, ou Qui que ce soit. »

Je suis Celui qui de tout temps Vous a enseigné. Je suis Celui qui de tout temps Vous a montré le chemin, tout en sachant qu’il y aurait une longue période, qu’il y aurait beaucoup de traversées, beaucoup de lacunes, et surtout à déverrouiller une conscience emprunte de tout ce qui lui a été gravé, et surtout conditionnée, afin que le moment venu tout cela soit déverrouillé, déprogrammé, et que cette conscience s’ouvre à elle-même et que cette conscience se libère enfin de toutes les emprises quelles qu’elles soient. Alors maintenant Je Me targue de pouvoir Vous enseigner différemment, de pouvoir Vous dire les choses telles qu’elles doivent être dites, et en même temps de pouvoir Vous prendre la main pour Vous montrer les choses que Vous n’étiez pas à même de voir, tant la beauté de tout ce qui est à découvrir au-delà de la vision limitée humaine est grandiose est illimitée.

Et là Nous commençons une autre perspective sur ce chemin, et c’est ce que J’attendais depuis fort longtemps. Et maintenant Nous y arrivons, et maintenant Nous y allons. Alors Nous cheminons ensembles dans la joie, l’amusement, et Je ne serai pas tendre si à un moment donné Vous essayez de Vous prendre à vos propres pièges et aux pièges qui Vous sont tendus, parce que là où Vous en êtes, maintenant mes Amis, Vous pouvez ne plus Vous laisser prendre à tous ces jeux, et décider fermement d’être Vous, Vous dans la joie, Vous en Amour avec Vous-mêmes, Vous dans la perspective du changement, et surtout de la création infinie qui peut Vous amener à côtoyer bien des choses dont Vous n’êtes même pas conscients, mais que Je Me ferai une joie et un immense plaisir de Vous faire découvrir en Vous-mêmes, pour Vous-mêmes, par Vous-mêmes, et ensembles en Unité.

Alors décidez d’être Vous, décidez d’être en conscience, décidez de lâcher tout ce qui n’est pas Vous, et décidez enfin de vivre réellement ce que Vous avez envie de vivre. Et Je M’exprime en chacun d’entre Vous, que ce soit maintenant, ou à tout moment individuellement. Vous allez apprendre à Vous ouvrir et à Nous écouter, à Nous ressentir, afin que Vous preniez Vous-mêmes vos propres décisions, mais en conscience de ce que Vous voulez vivre, et non plus au travers des peurs, plus au travers de soit disant manipulations, ingérence, interférences, ou toute autre connerie que Vous alimentez. Il fallait que Je le dise !

Je Vous salue, le grand Maître Royal que Je Suis, Vous tire sa révérence.

Enayah  : Ha, mais Saint-Germain , Je Te pose une question. En fait, Je Te pose pas une question, parce que ça M’est venu…J’ai dit à ma fille : J’ai l’impression que Je ne vieillis plus et c’est au niveau de la texture de la peau, J’ai l’impression qu’il y a une régénérescence …

Saint-Germain  : Qu’est-ce que Tu décides pour Toi chère Amie ?

Enayah  : Moi, J’veux pas vieillir, J’veux être toujours belle ! ……(Rires…)……. Tu vois J’Te réponds spontanément…….(Rires)…….. Non, mais c’est vrai hein, c’est pour de la vraie.

Saint-Germain  : Alors décide-le, mais attention à des ressentis par rapport à cela. Décide-le pour Toi dans la pleine Lumière que Tu Es, sans peur de la mort, sans peur de la dégénérescence, sans peur de ce que Tu ne veux pas voir : - « Je décide la régénérescence de mes cellules parce que Je suis Lumière, parce que Je suis un Être éternel, parce que pour Moi la mort n’existe pas. » Et sans émettre aucune peur : - « Je comprends tout ce qui se passe. Je comprends le processus du vieillissement. Je comprends ce à quoi il est livré. Je comprends pourquoi il existe, et en mon Cœur Je décide de ne pas le vivre, parce que Je sais que tout peut être transmuté, mais sans Me targuer de vie éternelle pour jouir de quelque chose que de toute façon Je n’aurai pas à cœur de vivre. » Et Nous en reparlerons, Nous y reviendrons, et sachez qu’avec Ma , Je suis entrain d’écrire mon premier manuscrit où J’exprime ce que J’ai vécu, mes longues vies, ce que J’ai créé, ce que cette Humanité est, le début, les différents recommencements, et bien des choses. Alors Vous y trouverez bien des réponses, et cela Vous amènera à comprendre bien des choses qui ont été contrecarrées et qui doivent maintenant être révélées et réajustées.

Voilà mes Amis, c’en est fini pour Moi. Je Me retire, mais mes Energies Vous accompagnent, et Je Vous suis de très près.

Enayah  : Merci.

Enyéah  : Tant mieux !

Saint-Germain  : Et c’est ainsi.

Ama  : Merci.

Enayah  : Tout à l’heure Ma Tu parlais du plus beau des plus beaux des Elohims, J’ai éclaté de rire ; Tu parlais de Yosuel ?

Ma  : Oui, c’est Yosuel qui se présente ainsi, Il parle de Lui…

Enayah  : Parce que J’en ai vu un Autre.

Ma  : Oui, Ils sont nombreux, hein !

Méryahel  : Ils ont tous le même statut en fait, c’est leur p’tit jeu quand Ils viennent….. Rires……

Ma  : Voilà cette session/guidance que J’avais à cœur d’organiser prend fin, donc Nous restons bien dans notre Présence, dans notre Lumière pour ce réajustement. Ok, voilà, c’est très important, parce qu’on en a besoin d’être régulièrement recentrés.

Enyéah  : Oui.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi