Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Ma-YAWEH - Transcriptions des Sessions animées par les Elohim Yosuel et (...) > Retranscription de la session n° 10-38 à Piégros-la-Clastre le 30/05/2015 - (...)

Retranscription de la session n° 10-38 à Piégros-la-Clastre le 30/05/2015 - Conscience dans votre cheminement

vendredi 28 août 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session à Piégros La Clastre (près de Valence – 26 Drôme)

Animée par les Elohims Yosuel et Arzael et les Maîtres Ascensionnés Elabel

(roi Arthur) et Saint Germain

canalisés par Ma Nanda Aweh

Conscience dans votre cheminement – 10-38

Samedi 30/05/2015

1ère partie  :

 Après les accolades, les présentations, les retrouvailles, tout le monde s’installe….

-  Ma Nanda Aweh  : C’est une joie pour Moi de Vous accueillir ici, d’être ensemble, entre Amies, dans un même élan de Cœur dans notre cheminement personnel, tout en étant cette Puissance que Nous formons, et J’honore Anne de Nous recevoir chez Elle pour cette merveilleuse session numéro 38, dans laquelle Je pense sincèrement que Nous allons encore faire un bond grandiose dans notre propre Conscience, dans ce que Nous Sommes……..

Nous Nous laissons aller………..… Présence à Soi, en son Cœur…………….

Nous prenons une profonde et lente respiration consciente ……………… et Nous expirons très lentement………

Nous sommes Nous, en Nous, sans mental, sans penser, sans aucune interférence de notre personnalité humaine……

Nous prenons une profonde respiration consciente ……………. Nous expirons très, très lentement………… Présence……..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ………………et Nous expirons très, très lentement…………

Et Nous permettons d’être……….. Être Soi...………….. Présence……… sans rien chercher………… Permanence…………

……Pause……..

Nous accueillons la présence des Êtres de Lumière en notre Cœur et en ce lieu…………………. Permettez-Vous de ressentir………. Laissez-Vous aller………….. Ressentez simplement………

………Pause……..

- Yosuel : Mes Amies, Je Vous honore d’être ici présentes. Je Vous honore pour être là, d’être présentes, quel que soit là où d’où Vous venez. Vous avez cette conscience de vouloir aller encore plus loin dans votre profondeur, dans votre conscience « d’être », même si maintenant pour Vous « conscience d’être » est déjà dépassée, mais sachez que Nous œuvrons avec Vous en bien d’autres dimensions dans une toute autre conscience, mais que Nous Nous adressons aussi à Ceux qui n’en sont pas là où Vous en êtes. Alors ne prenez pas au premier degré ce qui est dit, soyez simplement Vous, pleinement Vous, en votre Cœur, et acceptez simplement ce que Vous Êtes……. Acceptez de ne rien chercher, de ne rien vouloir comprendre de ce qui est dit, mais d’intégrer simplement tout ce qui est dit dans votre propre vibration, dans votre propre conscience à être bien au-delà de ce que Vous imaginez être………….. Et c’est ainsi.

Maintenant il Vous faut prendre conscience que Vous toutes ici présentes, mais aussi Ceux qui entendront cette session ou qui la liront un peu plus tard, dans cela le temps n’existe pas, Vous pouvez désormais Vous considérez déjà comme des Consciences avancées, comme des Consciences multidimensionnelles, comme des Consciences Vous permettant de dépasser toujours et encore ce qui se présente à Vous, mais plus dans les même conditions, plus dans les mêmes recherches, plus dans les mêmes dispositions à Vous chercher d’une certaine façon. Vous Êtes, et Vous le savez. Vous Êtes, et Vous le vivez, pas totalement, pas complètement, mais bien au-delà que Vous étiez.

Alors mes Amies, Je vais Vous demander, non pas encore d’être Vous, non pas encore de dépasser quelque chose, non pas encore de vouloir comprendre ce qui se passe en Vous, mais d’être là simplement, d’être conscientes de ce que Vous Êtes, d’être conscientes de ce qui se passe en Vous, sans rien faire d’autre qu’être dans un laisser-aller total, et tout Vous sera révélé à bien des niveaux, et tout Vous sera retourné selon là où Vous en êtes, selon vos propres perceptions en une conscience plus élargie, en une conscience plus performante, en une conscience plus exponentielle. Vous ne devez pas Vous sentir défavorisées par apport à ce qui est dit, par apport à certaines d’entre Vous, par apport à d’Autres dans ce monde, mais Vous considérez comme une Puissance que rien ne peut plus altérer, que rien ne peut plus interférer, et d’accepter simplement là où Vous en êtes…..

Ne Vous considérez plus comme des Êtres démunis par apport à ce qui se passe, par apport à ce que Vous vivez, par apport encore à des interactions qui ne sont plus ce que Vous avez à vivre, qui ne sont plus ce que Vous devez subir, qui ne sont plus pour Vous des contraintes. Vous devez aller au-delà de ça maintenant. Vous ne devez plus Vous sentir inférieur à Qui que ce soit, et surtout à une certaine incapacité à pouvoir Vous réaliser dans ce que Vous avez à cœur de manifester pour Vous. Tout est une question d’être et au-delà du « être ». Tout est une question de conscience parfaitement en conscience que tout est , et que tout peut se manifester si Vous-mêmes ni mettez aucune objection, aucune attente, aucune peur, et surtout aucune demande express envers Nous-mêmes.

Vous le savez maintenant, Vous émettez, Vous impulsez et Vous laissez faire. Ceci est votre condition de Maître, ceci est votre chemin dans la maîtrise.

Maintenant, Je vais Vous dire une chose : il y a des impondérables. Ces impondérables sont comme des obstacles que Vous ne voulez pas toujours franchir, parce qu’ils Vous retiennent un peu dans un jeu, un jeu que Vous affectionnez, un jeu qui représente : - « Je Suis, certes, mais J’ai une réalité, une réalité humaine, et Je ne peux en déroger. » Cela Vous maintient en quelque sorte dans une espèce d’incompréhension par apport à ce que Vous ressentez que Vous Êtes et une réalité qui ne Vous convient plus. Alors qu’attendez-Vous pour lâcher ces impondérables ? Qu’attendez-Vous pour dire : - « Oui « Je suis », et Je Me permets de l’être. Oui « Je suis », et Je le vis. » Et le vivre ne veut pas dire : - « Je retiens quelque chose ! » Je le vis, veut dire : - « Je lâche tout, « Je Suis », et dans cette conscience du « Je suis », Je Me permets de naviguer dans « Tout Ce Qui Est », partout où la vie est, parce que la vie est ce que Moi-même « Je suis ». Il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’impondérable, il n’y a plus de condition, il n’y a plus d’interférence, il n’y a plus de questionnement, il n’y a plus de choix que ce que Vous-mêmes voulez vivre et voir se manifester.

Tout est possible ! Tout est là ! Tout peut se conjuguer bien au-delà de tout ce que Vous avez vécu jusqu’à présent.

Maintenant mes Amies, Nous allons passer à quelques petites révélations qui vont Vous permettre, encore une fois, d’aller au-delà de là où Vous en êtes. Allez au-delà des mots, permettez-Vous de ressentir, permettez-Vous d’être simplement.

-  Ma  : Et Je Vous conseillerai de prendre de profondes respirations à chaque fois pour intégrer et dépasser.

Ce que Vous avez besoin de comprendre maintenant, c’est que Vous ne pouvez plus être ce que Vous étiez, et en étant en conscience de ce que Vous Êtes, Vous allez Vous permettre de ressentir votre Lumière. Et c’est là qu’il Vous faut accepter que c’est ainsi que Vous serez amenés à vivre et que Vous n’aurez plus à en avoir peur, mais être Vous, simplement, être Vous en Amour de Vous-mêmes, et ne plus Vous laisser dériver dans quoi que ce soit qui ne soit pas Vous, qui ne soit pas ce que Vous Êtes, et qui ne soit pas ce que Vous voulez vivre dans la réalisation…

Prenez une profonde respiration ……… et permettez-Vous d’être dans le ressenti de ce que Vous Êtes……. Et c’est ainsi.

…….Pause……

Vous êtes dans une phase où ce qui devait se passer, se produit, parce que Vous aviez à vivre, si Vous n’aviez pas dû recommencer un cycle d’une nouvelle Humanité, donc, ce que Vous aviez à vivre est une longue phase de 13 cycles dans lesquels votre Humanité a recommencé 5 fois, dont 3 fois, Elle fut totalement anéantie. Mais il y a une chose importante que Vous devez prendre en considération, c’est que Vous êtes Tous en grande partie descendants de la lignée Atlante, dont Vous avez ramené d’être solidaires des Uns, des Autres, sans Vous réaliser par Vous-mêmes. Et en cela Nous allons procéder à libérer tous liens avec cette lignée Atlante afin que Vous puissiez, non seulement ressentir maintenant que Vous pouvez Vous réaliser pour Vous, mais aussi que Vous pouvez, en œuvrant que pour Vous, servir l’ensemble. Alors Vous allez Vous permettre d’être Vous, en Vous, sans rien faire d’autre que de laisser cette libération se faire dans l’instant………

……Pause….

Mes Amies lâchez toute perception liée à cette lignée atlante……………..…

……Pause….

Vous ne devez plus Vous en référer, même si Vous avez à cœur d’en parler, faites-le en restant Vous-mêmes, sans Vous y impliquer, simplement un échange, simplement une constatation, simplement un souvenir d’une histoire ancienne. Vous êtes dans une autre conjoncture. Vous êtes dans une autre réalisation. Vous êtes totalement empreints de la réalité Divine que Vous Êtes, et Vous avez dépassez les 8 phases qu’il Vous fallait dépasser pour en arriver à la conscience que tout est une question d’être au-delà du « être » dans la pleine Lumière que Vous Êtes. Vous ne pouvez plus Vous référer à ce que Vous avez vécu. Vous ne pouvez plus Vous référez à ce qui était une marche vers la re-connaissance de ce que Vous êtes à même, maintenant, de ressentir, et donc de Vous acheminer vers un autre paradigme qui est bien plus exponentiel, qui est bien plus multidimensionnel, que tout ce que Vous avez expérimenté jusqu’à présent. Lâchez tous vos liens avec cette lignée atlante…avec même la Lémurie…avec même vos conditions de vie en ces temps et bien après……………………..

……Pause…….

Lâchez tous liens qui Vous retiennent avec tout ce que Vous avez cru Vous devoir être dans l’infinie perception de ce groupe puissant, puisque maintenant Vous Vous en détachez, et que Vous êtes votre propre Puissance. Puissance à expérimenter la Lumière dans la matière, puissance à expérimenter le renouveau, l’Amour de Soi, la création pour Soi, la vie en Soi et pour Soi. Et il en est ainsi…………………..

…….Pause……

Maintenant, acceptez d’être Vous et de pouvoir créer votre réalité à chaque instant pour Vous. Et c’est ainsi………………………………….

Prenez une profonde respiration …….et ne soyez plus en recherche extérieure de votre propre réalité, mais accordez-Vous d’être et d’impulser ce que Vous voulez voir se manifester. Et c’est ainsi……

…..Pause…….

Ce que Vous avez à comprendre, et Nous allons y remédier parce que Vous en êtes arrivés à un moment important dans la prise de conscience de ce que Vous Êtes, c’est que Vous avez la possibilité de Vous libérer en totalité, et Nous y reviendrons dans un instant, et Je vais Vous demander de prendre une décision qui Vous appartient. Donc, laisser-Vous aller, sans penser, sans rien chercher, « être » simplement, être au-delà du « être »…….. Présence………. Conscience consciente……..

Maintenant, acceptez de ne plus être liés à votre Famille biologique……………..

……Pause…….

A Les laisser « être » sans ne plus dépendre d’Eux et sans ne plus dépendre de votre lignée ancestrale………

……Pause……

Maintenant, acceptez de Vous libérer de tous liens avec votre Famille Spirituelle………

…….Pause…….

Acceptez que Vous puissiez être le Maître, et qu’Ils sont là simplement pour Vous accompagner……..

…….Pause……..

Maintenant, acceptez que Vous n’avez plus à dépendre de votre rattachement à un Maître, où qu’Il soit, ici en incarnation ou de notre côté….......

…….Pause…….

Maintenant, acceptez de ne plus dépendre que Qui que ce soit et d’être Vous, le Maître incarné qui prend ses responsabilités, et qui s’assume dans ses choix et son libre arbitre……

…….Pause……

Maintenant, acceptez votre Puissance……..votre Lumière……votre intégrité……votre Souveraineté……et votre Force………

…….Pause…….

Pouvez-Vous faire le choix enfin d’être Vous, et de vivre en conscience, en conscience d’être la Lumière incarnée, d’être la toute Puissance que Vous Êtes, et de ne plus Vous référer à quoi que ce soit qui ne soit pas ce que Vous Êtes, qui ne soit pas ce que Vous recherchez d’une certaine façon, parce que tout est en Vous, et tout est là……….

……Pause…….

Pouvez-Vous faire le choix de vivre enfin pour Vous, et de ne plus Vous attacher à tout ce qui est Humain…………. : - « J’accepte enfin de vivre ce que « Je Suis ». J’accepte de M’attirer ce qui Me correspond, sans ne plus y attacher l’importance de ce que J’ai voulu que ce soit, mais de découvrir que ce que Je veux vivre est ce qui Me correspond en étant venu ici, en incarnation. Et c’est ainsi……

…….Pause…..

Et maintenant, acceptez de réapprendre ce que Vous Êtes dans la Lumière que Vous Êtes. Et c’est ainsi……

……Pause….

Prenez une profonde respiration …..et décidez de Vous écouter et de ne plus être pris dans n’importe quelle influence……

…..Pause……..

Lorsque Vous Vous permettez d’être Vous, sans rien chercher à comprendre, mais « être », Vous pouvez alors être à même de permettre une compréhension allant au-delà de toutes compréhensions au niveau du mental et de votre cerveau, parce que Vous permettez à « la Source » de Vous insuffler ce que Vous êtes à même de comprendre dans une subtilité bien plus élaborée que ce que votre mental, via le cerveau, serait à même de Vous transmettre. Maintenant, il y a aussi le fait que si Vous êtes à même de pouvoir ressentir à des niveaux plus subtils, c’est que Vous êtes à même d’accepter ce qui pourrait Vous être insufflé, sans qu’aucune peur n’intercède cette profonde compréhension. Et c’est ainsi……

Prenez une profonde respiration …..et sachez que tout Vous est révélé selon là où Vous en êtes, et pas autrement………..

…..Pause…..

Vous Vous êtes longtemps demandé si le fait d’être Vous, n’avait pas quelque chose qui Vous échappe. Alors Je Vous dirai : ce qui Vous échappe, c’est d’être totalement en Amour avec Vous-mêmes. Lorsque Vous êtes totalement en Amour avec Vous-mêmes, Vous ressentez alors la joie, la joie de vivre, la joie de créer pour Vous, la joie d’être, la joie de « Tout Ce Qui Est », la joie de partager, d’être en harmonie avec tous Ceux qui sont en résonance dans l’Amour d’Eux-mêmes, et même en résonance avec leur propre Conscience. Vous ne pouvez pas Vous targuer de dire que « Vous Êtes », et jouer des jeux qui ne correspondent pas à cet Amour de Vous-mêmes. C’est la voie de l’Amour, de la sagesse, de l’intégrité, et surtout de la conscience « d’être ». Vous ne pouvez plus dire : - « Je Suis »…et exclure Qui que ce soit. Vous ne pouvez plus dire : - « Je Suis »…et vouloir comprendre les choses encore et encore avec votre personnalité humaine.

Vous ne pouvez plus dire : - « Je suis »…et ne pas être Vous en permanence. Vous ne pouvez pas dire : - « Je Suis »…et chercher encore à l’extérieur la raison de ce qui Vous amène justement à « être ». Vous ne pouvez pas dire : - « Je Suis »…et Vous octroyer le droit de Vous targuer de quoi que ce soit si Vous n’êtes pas Vous-mêmes. Et c’est ainsi……. Prenez une profonde respiration……et acceptez enfin de Vous voir face à Vous-mêmes comme Vous ne Vous l’êtes pas permis jusqu’à présent…………..

….Pause….

Il est important que Vous compreniez que lorsque Vous êtes pleinement Vous et que Vous êtes prêts, Vous pouvez être en connexion avec votre propre Conscience et « la Source », et cette connexion ne peut être effective que si Vous êtes Vous, sans mental, et surtout sans suggestion de votre conscience, et surtout de votre personnalité humaine. Maintenant, cette connexion est vraiment votre Vous, et ne peut être d’aucune façon une suggestion de Vous-mêmes ou d’une autre Conscience quelle qu’elle soit. Et c’est ainsi…

Prenez une profonde respiration …et accordez-Vous d’être Vous, sans rien chercher, mais être en parfaite corrélation avec ce que Vous Êtes et ce que Nous Sommes……….

…….Pause…..

-  Ma  : Nous allons maintenant aborder les compréhensions d’une réalité plus grandiose…..

Laissez-Vous aller…..

…Pause…..

-  Yosuel  : Si Vous envisagiez de pouvoir Vous voir autrement et que cela Vous soit possible, Vous verriez qu’en réalité Vous êtes une multitude et que Vous êtes « Tout ». Mais Vous verriez aussi que dans ce « Tout » il y a une interaction si vaste que cela est ininterprétable, parce que Vous Vous rendriez compte qu’il y a tant, et tant de ce que Nous appelons « Consciences », et qui en réalité sont les facettes multiples de ce « Tout » et que Vous en faites partie. Alors, il est évident que pour le moment les choses ne peuvent être dites que dans votre compréhension, et que viendra le temps où Vous aurez une plus vaste compréhension, même si cela restera toujours qu’une forme d’interprétation. Et c’est ainsi….

Prenez une profonde respiration …..et sachez que Vous êtes bien plus que ce que Vous croyez. Mais acceptez de lâcher toutes formes d’interprétation et de rester simplement dans une forme de ressenti en votre Cœur Vous permettant de ne plus Vous structurer dans quelque chose où Vous voulez Vous identifier d’une certaine façon. Et c’est ainsi…..

……Pause…..

-  Ma  : Laissez-Vous aller…………………

-  Yosuel  : Vous ne pouvez pas être en conscience et ne pas lâcher vos propres conflits. Vous ne pouvez pas « être » et vouloir comprendre encore les choses au niveau de votre faculté de compréhension par le mental. Vous ne pouvez pas « être », et vouloir que les choses soient comme Vous le voulez sans même Vous permettre « d’être » en permanence dans votre Cœur. Vous ne pouvez pas « être », et vouloir que les choses Vous soient dites sans même Vous permettre de ressentir que ce que Vous voulez vivre est votre réalité au-delà de tous concepts humains dans la conformité que l’Humain a mis en place. Et Vous ne pouvez pas « être » si Vous retenez que Vous ne pouvez pas Vous réaliser si Nous ne Vous révélons pas les choses comme Vous Vous voulez que Nous Vous les révélions, parce qu’alors Vous ne Vous faites pas confiance et Vous objectez votre propre Puissance et votre propre Force. Et c’est ainsi…..

Prenez une profonde respiration …..et ne laissez pas votre mental et votre personnalité humaine ne pas Vous permettre « d’être »……..

..…Pause……

Alors mes Amies, Je vais revenir un petit peu sur tout ce qui a été dit. Vous avez ressenti qu’en Vous, Vous Êtes, qu’en Vous, tout peut se créer, qu’en Vous, tout est là, qu’en Vous, tout peut être ressenti différemment, qu’en Vous, il n’y a rien d’autre à faire qu’être, mais qu’en Vous il suffit, il Vous suffit d’impulser ce que Vous voulez voir se manifester sans aucune interférence, sans aucune demande express de notre part, à l’encontre de notre part, sans que Vous Vous fourvoyiez avec Qui que ce soit, et sans ne plus Vous sentir démunis par apport à une réalité que Vous Vous permettez de vivre encore. Vous êtes cette Puissance et cette Force qui Vous permettent de vivre vraiment et réellement ce que Vous Êtes, mais Vous avez encore peur de le vivre en totalité…

Alors Nous allons aborder ce que Ma a appelé la rubrique « libérations » et qui Vous empêche vraiment d’être Vous dans votre cheminement…

-  Ma  : Prenez une profonde respiration ………… Détendez-Vous…… Restez un instant simplement en étant Vous…………….

…..Pause……

Qu’est-ce qui Nous maintient encore en partie dans le fait de ne pas pouvoir être pleinement Soi, en Amour de Soi, et dans la compréhension de toutes choses ? 8 éléments ont été sélectionnés par Yosuel que Nous allons ressentir et vouloir dépasser :

Le 1er élément Pourquoi ne croyez-Vous pas ce que Nous Vous disons ?  : Parce que Vous avez peur d’être obligés de suivre à la lettre ce que Nous Vous révélons, alors que le Maître en Vous est à même de ressentir ce qu’Il Est, ce qu’Il veut vivre, et ce qu’Il veut faire dans sa propre Puissance, dans sa propre Force, à la différence que Vous êtes aussi ce que Nous Sommes et que Nous Vous révélons ce que Vous Êtes, et surtout ce que Vous n’avez plus à vivre. A Vous d’être Vous, à Vous de ne plus Vous jouer à Vous-mêmes, à Vous d’être objectifs et de Vous permettre enfin « d’être ». Et c’est ainsi…

Prenez une profonde respiration ………et sachez que Vous êtes bel et bien une Emanescence de « la Source » qui peut envisager de vivre pleinement ici en incarnation ce que Vous Êtes sans ne plus être pris à partie par des énergies interférentes. Et c’est ainsi…

……Pause….

Le 2ème élément Pourquoi Vous cherchez-Vous encore au travers de Ceux que Vous côtoyez, sans même Vous permettre de Vous positionner, quelle que soit la relation ?  : Parce que Vous avez peur d’être totalement Vous, et que ce que vit l’Autre est pour Vous une référence, mais n’est pas forcément là où Vous en êtes, et qui n’est pas forcément ce que Vous avez à perdurer de vivre. Alors, il va Vous falloir prendre enfin la décision d’être Vous, parce que Vous aurez alors de la difficulté à Vous réaliser et à être pleinement ce que Vous Êtes. Et c’est ainsi……..

Prenez une profonde respiration ………et ne Vous sentez plus obligés d’être conformes à ce que l’Autre est, mais bien d’être Vous, en Vous, dans ce que Vous Êtes, dans ce que Vous voulez vivre pour Vous. Et c’est ainsi…

……Pause….

Le 3ème élément Pourquoi Vous sentez-Vous toujours emprunts à Vous devoir comme les Autres veulent que Vous soyez ?  : Parce que Vous avez peur de lâcher tout dans l’Humain et que l’on ne Vous accepte plus dans ce que Vous Êtes. C’est une façon de Vous jouer à Vous-mêmes, et surtout de ne pas Vous accepter par peur « d’être ». Et c’est ainsi……. Prenez une profonde respiration………et sachez que tout ce que Vous faites est de votre propre décision, et qu’il est temps maintenant de Vous voir vraiment dans ce que Vous Êtes et de prendre la décision sur ce que Vous voulez Vous permettre d’être……

……Pause….

Le 4ème élément Pourquoi voulez-Vous encore jouer le jeu de l’Être qui a peur « d’être » ?  : Parce que Vous n’êtes pas totalement en accord avec une réalité qui dépasse tout ce que Vous avez été, qui dépasse tout ce que Vous ne devez plus être, et qui dépasse tout entendement humain. Alors, il Vous faut être objectifs avec Vous-mêmes et décider ce que Vous voulez réellement vivre, sans ne plus Vous croire dans des obligations, mais être clairs avec Vous-mêmes, être en totale adéquation avec ce que Vous décidez pour Vous, et même d’être en pleine conscience de ce que cela représente. Regardez-Vous………et sachez qu’il n’y a que Vous qui pouvez décider ce que Vous voulez maintenant vivre………

Prenez une profonde respiration ………et accueillez-Vous……….sans peur de ce que cela représente, sans peur d’être face à Vous-mêmes, sans peur de ce que cela implique maintenant dans votre vie……….

……Pause….

Le 5ème élément Qu’est-ce qui Vous contraints à vouloir retenir des parties de Vous ?  : Toujours cette peur « d’être », toujours cette peur de passer à côté d’une vie que Vous envisagiez autrement, mais avec vos perceptions de ce qui peut se vivre en étant conscients que Vous êtes autre chose, tout en gardant toutes vos façons d’être dans certaines parties de l’Humain que Vous avez été, alors qu’il ne Vous est pas possible de vivre en conscience et de vivre avec ces parties. C’est un choix que Vous devez faire, et ce choix Vous appartient, et Vous êtes aimés dans vos choix, à la différence que Nous ne pourrons Vous suivre et Vous guider, parce que certains choix ne peuvent corroborer avec l’illusion et la détermination de rester en partie sous « le voile ». Et c’est ainsi…

Prenez une profonde respiration ………et sachez que Vous seuls pouvez faire maintenant le choix que Vous-mêmes êtes à même de faire……

……Pause….

Le 6ème élément Qu’est-ce que Vous voulez que Nous Vous disions ?  : Alors pourquoi cette question dans cette rubrique que Ma a appelé « libérations », parce que Vous ne voulez pas Vous permettre de ressentir pleinement ce que Vous Êtes, et Vous Vous en remettez à ce que Nous pourrions Vous dire pour Vous conforter dans ce que Vous attendez de Nous. Et c’est là que Nous Vous disons : Nous ne rentrons pas dans vos considérations, parce que vos exigences ne sont pas ce que Nous sommes amenés à Vous répondre. Alors, bien sûr, cela Vous contrarie, mais sachez que lorsque Vous atteignez le niveau de la pleine conscience « d’être », Vous savez et Vous ressentez que Nous pouvons Vous guider dans ce que Vous Êtes, dans ce que Vous choisissez de vivre, parce qu’alors Vous êtes en résonance avec « La Source » dans l’Amour de Vous-mêmes, dans l’intégrité, et surtout dans le ressenti que votre pleine responsabilité à « être » ne peut que Vous amener à co-créer dans l’Amour et la Lumière que Vous Êtes, que Nous Sommes, dans le Chant infini de toute « la Création ». Et c’est ainsi…

Prenez une profonde respiration ………et permettez-Vous d’être Vous, dans la joie, dans l’Amour, dans la pleine Lumière que Vous incarnez ici sur cette Terre. Et c’est ainsi………

……Pause….

Le 7ème élément Comment envisagez-Vous votre vie ?  : Alors pourquoi cette question dans cette rubrique ? Parce que Nous ressentons une telle indécision, qu’il est temps que Vous preniez conscience que là où Vous en êtes arrivés il n’y a plus de tergivergences à avoir, mais d’être dans une telle permanence, que ce que Vous ressentirez, Vous savez que Vous pouvez le créer, mais cela Vous demande d’être dans une intégrité où Vous ne pouvez absolument pas remettre en question la Lumière que Vous Êtes, et la Puissance et la Force créatives de tout ce que l’aspect que Vous êtes de la Source est à même d’engendrer pour Lui et « Le Tout »……

Prenez une profonde respiration ………et sachez que tout ce que Vous Êtes ne pourra jamais être l’objet de compromis et de conditions, parce que « la Source » est Amour, et que l’Amour ne se joue pas à Lui-même. Et c’est ainsi………..

……Pause….

Le 8ème et dernier élément Pourquoi tenez-Vous tant à Vous targuer d’être en conscience auprès de Ceux qui ne le sont pas ?  : Parce que Vous avez besoin d’une certaine reconnaissance, et en même temps Vous savez que Vous n’êtes pas totalement intègres. Alors, soyez ce que Vous Êtes, n’ayez pas peur de ce que Vous Êtes, ne Vous cachez plus, mais restez humbles dans l’accueil aux Autres, en sachant que Chacun est aussi une partie de Vous, et que tout ce que Vous rejetez de l’Autre est ce que Vous rejetez de Vous-mêmes. Et c’est ainsi……..

Prenez une profonde respiration ………et acceptez-Vous dans l’Amour que Vous Êtes, en Amour de Vous-mêmes, et dans la Joie d’être………

……Pause….

-  Ma  : Laissez-Vous aller ………………

-  Yosuel  : Alors mes Amies, ce fut un passage merveilleux, parce que Vous avez ressenti les choses dans une profondeur encore plus subtile. Vous Vous êtes permises d’accueillir, non seulement ce que Vous Êtes, ce que Vous ne voulez plus être, ce que Vous ne voulez plus vivre, et bien des énergies ont été transmuttées, et surtout transcendées. Alors dans cette belle conscience que Vous ressentez d’être ce que Vous Êtes simplement, simplement « être », au-delà du être, permettez-Vous de le vivre en permanence et de le vivre maintenant, à commencer durant votre pause goûter.

Et Je Vous salue. Je Vous aime dans ce que Vous êtes. Je Vous accompagne. Et c’est toujours une joie pour Moi de Vous aider à dépasser ce que Vous devez dépasser pour être vraiment le maître incarné. Je Vous honore et Vous dis à bientôt.

************* Pause goûter******************

2ème partie  :

-  Ma Nanda Aweh  : Nous prenons une profonde respiration ………… Nous expirons très lentement…

Nous prenons une deuxième profonde respiration …………. Nous expirons lentement……….. Présence…. Conscience consciente….sans penser, sans aucune interférence du mental et de la personnalité humaine………..

Nous prenons une troisième profonde respiration …………. Nous expirons lentement………

Soyez Vous, en Vous……….. Conscience……….

…….Pause……..

-  Arzael  : Mes Amies, Je Vous salue, et Je Vous honore d’être là. Je Vous honore pour ce que Vous Êtes. Je Vous honore pour votre chemin parcouru. Je Vous honore dans l’Amour que Je Suis et que Vous Êtes. Je Vous honore, pour Certaines, pour la route que Vous Vous êtes accordée de faire afin de pouvoir participer, en ces instants, à ces puissantes Energies que Nous Vous insufflons, et que Vous avez tant besoin pour être dans votre quotidien un peu plus Vous-mêmes, plus en conscience et moins perturbées. Alors mon intervention va être au sujet de ce qui se passe encore en Vous dans certaines peurs. Il y a des peurs non encore résolues, et certaines sont prêtes à émerger, pour peu que Vous ne les cherchiez pas, pour peu que Vous restiez Vous-mêmes, pour peu que Vous Nous laissiez Vous accompagner dans ces émergences.

Alors mes chères Amies que se passe-t-il en Vous lorsque Vous êtes confrontées à d’autres Êtres qui veulent Vous perturber, qui veulent Vous montrer que Vous n’êtes pas dans votre voie ?

…...Pause……

Ma chère Annie , peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Et Vous le savez, Nous faisons toutes la même chose en Nous-mêmes. Ça Nous concerne toutes à différents niveaux.

-  Annie  : Je ne pense pas être tellement confrontée à cette situation, vu que Je...vu que Je vis totalement repliée sur Moi-même. Après, c’est sûr que par rapport à…à d’autres choses, Je peux Me laisser influencer, mais peut-être pas tant que ça par rapport à…à mon chemin personnel.

-  Arzael  : Alors Je vais Te dire : Tu as été confrontée de plus d’une manière, et surtout Tu as eu très peur que l’on Te juge d’irresponsable par rapport à cette réalité humaine terrestre, et telle que l’on veut que Vous la viviez. Tu as été confrontée à différents niveaux, et même Tu as eu peur que l’on Te fustige. Alors Je vais simplement Te dire : et si Tu cessais de croire que les Autres Te reflètent toujours quelque chose ? Et si Tu acceptais enfin d’être Toi et de Te dire : - « Je Suis, et Je ne M’implique plus dans tout ce que les Autres sont, mais Je Les accompagne en mon Cœur, en rayonnant la Lumière que Je Suis. Si Je dois M’exprimer, Je le fais au niveau de mon Cœur, et Je ne M’implique plus. Je ne cherche pas à savoir ce qu’Ils vivent, Je ne cherche pas à comprendre ce qui se passe en Eux, mais Je Les laisse être et Je reste Moi, en ma présence, en l’Amour de Moi-même, et Je Les accepte comme Ils sont. » En réalité, Tu as vécu beaucoup de peurs qui T’ont toutes ramenées à la non responsabilité de ce que Tu Es, à la non responsabilité de ta vie, à la non responsabilité de Te prendre en main et de Te croire toujours dépendante de quelqu’un.

Alors cette expérience, elle n’est plus de ton ressort, elle n’est plus ce que Tu as à vivre, et elle n’est plus ce que Toi-même Tu espères vivre maintenant. Même si Tu as encore des attaches, quelques soient ces attaches, avec un Être, ou certains autres Êtres, ne Te confonds plus dans la croyance que Tu dépends d’Eux. Accepte simplement qu’Ils sont là, d’une certaine façon pour Te faciliter ce que Toi-même Tu as décidé de Te re-trouver pour enfin devenir autonome, Souveraine et libre de tout attachement, de tout devoir aux Autres, et d’être enfin ce que Tu Es. Il y a des perceptions que Tu n’arrives pas encore à percevoir dans une autre conscience, parce qu’une partie de Toi, cherche encore à comprendre ce que les Autres peuvent Te refléter en étant encore ce qu’Ils sont dans vos relations. Lâche cela mon Amie, lâche cela maintenant………….

Ne T’en fais plus pour ce qui perdure, accepte-le simplement pour quelque chose qui Te permet de cheminer, mais dont Tu sauras Te détacher en totalité le moment venu. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Ne cherche pas à comprendre, sois dans l’acceptation, et transcende toutes peurs liées à une relation, dont Tu crois qu’elles sont une dépendance, et surtout qu’elles sont une ingérence dans ta propre condition d’être. Accepte ce que Tu as mis en place pour le moment………. Accepte-le sans T’en préoccuper……. Vis ce que Toi-même Tu as à cœur de vivre, tout en ressentant, en Toi-même, qu’il y a une émergence plus grandiose que ce que Toi Tu es à même de vivre maintenant. Et c’est ainsi.

-  Annie  : Merci.

-  Arzael  : Alors mes Amies, cela Vous ramène à quoi ?….

……Pause….

Adamantah , chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Adamantah  : Cela Me ramène à quoi, quoi ? Quoi ? …(légers rires)…

-  Arzael  : Je n’ai pas dit : croasse....(rires de Nous toutes)…. J’ai dit : peux-Tu Nous répondre ?

……(fou-rires d’ Adamantah et de Nous toutes à nouveau)

-  Adamantah  : Euh….cela ramène à quoi, quoi ?

..…(nouveau fou-rires de Nous toutes)……

-  Arzael  : Décidément, Je crois que le crapaud, Je vais le transformer en Princesse.

..…(nouveau fou-rires de Nous toutes)…….

-  Adamantah  : Ouais……(rires d’ Anne )…

-  Arzael  : C’est déjà mieux, il y a un mot.

…...(rires de Nous toutes)……

-  Adamantah  : Euh… Par rapport au point précédent, Arzael  ?

-  Arzael  : Oui. Hum…

-  Adamantah  : Hum hum… Ben ça….ça résonnait… J’ai même cru que Tu allais M’interroger Moi parce que ça résonnait bien. Euh…M’interroger….(rires)….levez le doigt !....(fou-rires de Nous toutes)…. Ouh !!! ….(rires de Nous toutes). Voilà, euh, alors euh....oui....(rires de Nous toutes)….

-  Arzael  : On y arrive…

-  Adamantah  : J’essaie de Me recentrer !… Donc, il y a résonance dans le sens que…euh !....par rapport à des Êtres, donc, auxquels Je suis confrontée, mumh….qui Me renvoient certaines choses, J’ai toujours cette….cette….boule au ventre qui vient, et qui, physiquement, est très dérangeante….euh ! ….et J’espère et J’essaie de ne pas rentrer dedans mais c’est très….euh….J’aimerais ne plus être dans cette….cette, comment dire, cette sensation désagréable, face à ces Êtres, voilà. Euh…J’ai la sensation aussi que c’est une résonance à la peur de l’Autre, aux angoisses, à plein de choses…. et physiquement c’est très désagréable.

-  Arzael  : Alors Tu as tout dit. La première chose que Je Te dirai : lâche ton insuffisance par rapport à ce que Tu crois ne pas pouvoir rester Toi face aux Autres. Tu n’as plus à subir Qui que ce soit. Positionne-Toi enfin dans ce que Tu Es. Positionne-Toi dans ta Lumière incarnée. Ne cherche pas à faire ambages de quoi que ce soit, mais sois simplement Toi : - « Je Suis, et Je le vis. » Le vivre cela veut dire : - « Je sais ce que Je Suis, Je sais ce que les Autres vivent, Je sais qu’Ils ne sont pas conscients de « Qui Ils Sont ». Je sais que Je n’ai plus à prendre sur Moi leur propre inconscience de ce qu’Ils Sont, leur propre inconscience à se sortir de ce qu’Ils vivent. Et ce que J’ai fait, Ils peuvent le faire, à Eux de le décider. Ce n’est pas à Moi de faire les choses pour Eux, ce n’est pas à Moi de Les prendre sous mon aile, ce n’est pas à Moi de résoudre leurs problèmes, mais de rester Moi, dans ma Lumière, en sachant que ce que « Je Suis », sans rien faire d’autre qu’être, Les amènera à ressentir autre chose et à faire le choix s’Ils le décident. Je n’ai plus à croire que les Êtres qui souffrent, et que Je côtoie, vont M’en vouloir d’être dans la joie, dans la joie d’être, la joie de vivre, de le montrer, de le rayonner. » Et c’est cette peur qui se manifeste de cette façon, comme Tu l’as dit, une forme de boule en ton ventre. Dégage-Toi totalement de cette peur…….. Dégage-Toi totalement de tout devoir aux Autres……….. Dégage-Toi d’une forme que Tu as créée, qui n’est pas cent pour cent ce que Tu Es, mais qui persiste encore à être là, dans ta création, alors que Tu penses l’avoir dépassée………. : - « Je n’ai pas à trouver de solution pour les Autres, mais Je sais que ma Puissance peut Les aider s’Ils sont en demande, et selon leur choix, selon ce qu’Ils veulent vraiment résoudre dans ce qu’Ils vivent. Je n’ai plus à croire que Je Me dois aux Autres, Je n’ai plus à croire que Je dois M’immiscer dans ce qu’Ils vivent, mais vraiment prendre la décision d’être Moi, dans ma Lumière incarnée, de le vivre pour Moi, sans rien faire d’autre qu’être ». Alors les choses changeront pour Toi, et Tu auras une autre perception quand Tu seras en présence de certains Êtres qui Te perturbent plus que d’Autres. Et c’est ainsi.

-  Adamantah  : Merci. Et J’arrête de croasser.

-  Arzael  : Ça, mon Amie, cela T’appartient. Alors mes Amies, dans ce que Vous vivez au quotidien, y-a-t’il quelque chose que Vous n’acceptez pas encore, dans votre propre façon d’être ?

…...Pause……

Anne , mon Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Anne  : Alors ce qui Me vient spontanément, c’est le fait, euh, de bondir.

-  Arzael  : Pourquoi bondis-Tu ?

-  Anne  : Ben Je pense que c’est comme une forme de protection.

-  Arzael  : Tu Te protège de Qui, de quoi ?

-  Anne  : - Ben, c’est, euh….J’ai l’impression que c’est un réflexe, c’est un réflexe primaire de territoire.

-  Arzael  : Je dirai tout de go : Tu Te protèges de Toi-même. Tu n’as pas à chercher à le comprendre, mais à l’accepter…………parce qu’une partie de Toi Te dit : - « Je ne peux pas Me montrer telle que Je suis, parce que l’on va Me sauter dessus, parce que l’on va avoir du pouvoir sur Moi, parce que l’on ne va pas Me laisser M’exprimer, parce qu’on ne va pas vouloir que Je Me montre telle que Je suis, parce que Moi-même Je ne M’accepte pas encore telle que Je suis. » Alors il Te faut prendre une décision ferme, définitive : que veux-Tu être réellement ? Et là, Je Te dirai : Tu as des perceptions plus subtiles que Tu n’en avais, mais Tu Te demandes si Tu ne vas pas basculer dans quelque chose qui ne Te permettra plus de vivre d’une certaine façon comme Tu le vivais, et surtout que Tu ne vas plus être comprise, et même rejetée par bien des Êtres sur qui Tu comptes encore, sur qui Tu T’appuies d’une certaine façon, et surtout, sur qui Tu Te cherches pour savoir ce que Tu as encore à dépasser, pour savoir ce qu’Ils Te reflètent, pour savoir s’Ils sont encore un peu de Toi. C’est un choix difficile que Nous Te demandons, et il T’appartient. Ce n’est pas une ingérence de notre part, ce n’est pas un commandement, ce n’est pas une insubordination T’amenant dans quelque chose que Tu ne veux pas vivre ou être, c’est de Toi-même à Toi-même. Tu sais ce dont Je parle, Tu sais que Tu as une décision à prendre, et qui T’amènera à faire des choix, pas des choix de rejet, pas des choix d’ego, pas des choix de pouvoir, pas des choix d’insubordination envers les Autres, pas des choix de dédaignement des Autres, pas des choix de rejet de Qui que ce soit, mais un choix conscient qui T’amène réellement à faire le choix de ce que Toi Tu veux vivre pour Toi, de ce que Toi Tu veux décider d’être, de ce que Toi Tu ne veux plus vivre et supporter, de ce que Toi Tu ne veux plus accepter d’être reléguée à un rang inférieur, à un rang de soumission, à un rang de non abondance, à un rang comme le dit mon Ami Adamus de perdurer à habiter « Misère Ville »…. (rires d’Anne)… A Toi de décider de prendre ton baluchon, de quitter « Misère Ville », et de rentrer de plein pied dans « Glorieuse Ville » en laissant à la porte ton baluchon, et d’y rentrer avec des habits de Princesse, et de gagner ta demeure luxueuse, florissante, pleine de joie de vivre, pleine d’Amour de Toi-même, car votre maison est votre propre expression. Alors regarde la façon dont Tu vis. Regarde là où Tu atterris, c’est ta propre expression : que Te dit-elle ?.......

-  Anne  : Mais là dans ce qui s’en vient, Je naviguais, euh, de lieu en lieu…

-  Arzael  : Je Te dis pas ce que Tu vas faire, Je Te dis….

-  Anne  : Là ?

-  Arzael  : Je Te demande : que Te dit-elle ?

-  Anne  : Que Me dit-elle ?

-  Arzael  : Et Je vais Te dire : elle Te reflète la non-acceptation de vivre chichement, richement, aisément, pleine de joie, sans Te devoir à Qui que ce soit, sans Te ressentir redevable de quoi que ce soit, parce que c’est ce que Tu as mis en place. Il est temps de T’en libérer……… . Il est temps de décider de vivre autrement….. Et si cela ne s’en vient pas aussi rapidement que Tu le voudrais, ne Te détache pas en en ton Cœur de ta création à vivre là où Tu as envie de vivre, de vivre aisément, de vivre dans la joie, de vivre librement, et surtout de ne plus Te devoir à Qui que ce soit. Alors si Tu n’y déroges pas, si Tu ressens qu’en ton Cœur, Tu es la pleine Puissance dans la Lumière que Tu Es qui peut manifester les choses autrement que tout ce que Tu as vécu, qui peux manifester ce qui Te correspond, mais attention ne Te limite pas, alors les choses bougeront et Tous T’accompagnerons. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Et il en est ainsi.

-  Anne  : Merci, merci.

-  Arzael  : Maintenant mes Amies, que décidez-Vous, dans tout ce que Vous venez d’entendre, par rapport à tout ce que Vous venez d’entendre…que décidez-Vous pour Vous en conscience de ce que Vous Êtes ?…..

…..Pause….

Ma chère Amie Emaliah peux-Tu Nous répondre ?

-  Emaliah  : Je décide d’être plus le Maître.

-  Arzael  : Pourquoi : plus le Maître ?

-  Emaliah  : Eh bien d’être plus à l’écoute de Moi-même, de ce que….

-  Arzael  : Pourquoi être plus à l’écoute de Toi-même ?... Pourquoi ne décides-Tu pas « d’être » ? D’être à l’écoute de Toi-même, d’être le Maître, d’être ce que Tu Es ?

-  Emaliah  : Ben oui, mais Je suis toujours à faire des efforts au lieu d’être tout simplement.

-  Arzael  : Pourquoi as-Tu besoin de faire des efforts ?

-  Emaliah  : Parce que Je suis toujours encore dans le « faire » et non dans « l’être ».

-  Arzael  : En es Tu sûre ? Est ce que ce n’est pas un jeu que Tu Te joues ?

-  Emaliah  : Ça, ça se pourrait…

-  Arzael  : Et pourquoi Tu ne décides pas de le lâcher ce jeu ?

-  Emaliah  : Si, si Je veux le lâcher parce que ça M’enquiquine.

-  Arzael  : Ça T’enquiquine, ou est-ce-que Tu l’aimes bien ?

-  Emaliah  : Hum hum….interrogation ?…

-  Arzael  : Cherche pas, laisse émerger… Ça T’enquiquine, et Tu l’aimes bien, c’est un paradoxe. C’est un paradoxe, parce que lâcher totalement l’Humain Te repositionne encore une fois de plus, dans la peur « d’être », cette peur d’être qui a tellement de ramifications. Elle va jusqu’à l’inconscience de ce que Vous croyez être, de ce que Vous ne Vous autorisez pas à être, parce que la condition humaine a une forte attraction, une attraction de peur, une attraction de jeu, une attraction de se sentir valoriser. Quand on vit, ce que les Autres vivent, quand on se sent sur le même parcours, dans le même enfermement, on aime se sentir reconnus de cette façon là. Tu sais que c’est le chat qui se mord la queue, et que cela ne mènera à rien, que de perdurer dans les limitations, et surtout dans le jeu des Autres. Pourquoi ne décides-Tu pas maintenant d’être totalement ce que Tu Es, et de ne plus Te retourner, de ne plus Te chercher au travers de tout ce qui se joue, de tout ce que ce monde est encore d’une certaine façon, et de dire : - « Oui, Je Me permets d’être. Oui Je décide de vivre en conscience de ce que Je Suis, et de ne plus Me chercher au travers des Autres, au travers de tout ce qui se vit, mais d’émerger définitivement au-delà de ce voile. Et c’est ainsi……….

-  Emaliah  : Merci.

-  Arzael  : Maintenant, mes Amies, pourquoi Vous ne Vous autorisez pas à accepter que ce que Vous Êtes peut Vous amener carrément à vivre autre chose, quel que soit ce que Vous faites dans cette vie, quels que soient vos lieux de vie, quelles que soient vos relations ?

-  Anne  : Est-ce-que la question peut être répétée ?

-  Arzael  : Pourquoi ne Vous permettez-Vous pas de vivre pleinement en conscience par rapport à ce que Vous Êtes, par rapport à votre lieu de vie, par rapport à vos relations et dans votre quotidien ?..............

…….Pause……

Ama , chère Amie à mon Cœur, peux-Tu Nous répondre ?

-  Ama  : Il y a encore une recherche de compréhension dans les relations par rapport à ce que Je Suis, par rapport à ce que Je ressens.

-  Arzael  : Qu’est-ce-que Tu recherches dans les Autres ?... Est-ce-que Tu T’entends T’exprimer ? Est-ce-que les Autres vont T’apporter la conscience de « Qui Tu Es » ?

-  Ama  : Non, mais Je commence à comprendre… J’ai mis le doigt dessus récemment sur ce que ça voulait dire : se chercher dans les Autres.

-  Arzael  : Peux-Tu Nous l’exprimer ?

-  Ama  : Euh… C’est un peu comment l’Autre Me voit…

-  Arzael  : Et comment Tu Te vois Toi ?

-  Ama  : Il y a des moments, Je Me vois telle que Je Suis, ou dans, dans des choses qui ne sont pas tout à fait ajustées.

-  Arzael  : Pourquoi ne décides-Tu pas de tout lâcher ? Tu veux que Je Te dise : ce que Tu es en train de dire ne Te correspond même pas, ne Te correspond plus, mais c’est un jeu avec Toi-même. Tu sais parfaitement « Qui Tu Es ». Tu l’as ressenti.

-  Ama  : Oui, c’est le paradoxe.

-  Arzael  : Les Autres ne Te reflèteront jamais ce que Tu Es, mais Tu as peur de vivre, totalement, complètement et définitivement ce que Tu Es. Alors Tu cherches dans les Autres, même les plus proches, et Je ne citerai pas de noms, ce que Tu peux comprendre de ce que Tu Es.

-  Ama  : Que Je cherche toujours des compréhensions pour aller encore et encore plus loin, et ça, J’en ai pris conscience.

-  Arzael  : Et qu’as-Tu décidé ?

-  Ama  : Je l’ai compris à la question d’Adamus sur : « Pourquoi Je ne Me suis pas réalisée ? », il y a toujours une…Je dirais une croyance, euh, qu’il y a encore et encore et encore des choses incomplètes, encore et encore des choses à apprendre, euh….voilà, c’est quelque chose que J’ai ressenti, et Je sais que ce n’est plus du tout ajusté.

-  Arzael  : Et pourquoi Tu ne décides pas à l’instant, de tout lâcher, de ne plus chercher quoi que ce soit à comprendre, de ne plus rien chercher à comprendre, de ne plus Te chercher au travers des Autres, car cela peut durer longtemps, et même T’empêcher de Te réaliser dans cette vie.

-  Ama  : Est-ce-que par ha…Moi Je vais poser une question. Est-ce-que par hasard, c’est ce qui Me remonte là, euh, J’ai pas pris, euh, Je sais pas quand, Je sais pas comment, un engagement à ce sujet à un moment donné ?

-  Arzael  : Tu n’as pris…

-  Ama  : C’est un ressenti à un moment donné.

-  Arzael  : Tu n’as pris aucun engagement, Tu as peur d’être totalement ce que Tu Es, et être ce que Tu Es, ça n’est plus du tout vivre comme les Humains vivent. Et ça, c’est quelque chose que Tu as eu de la difficulté à percevoir, au point de perdurer à Te chercher dans les Autres, au point de ne pas vouloir faire le pas définitif dans la pleine Lumière que Tu Es. Cela a différentes ramifications, la première : - « Je ne veux pas quitter ce monde tel qu’il est, Je veux le garder en conscience pour être auprès de Ceux que J’aime, pour vivre encore comme certains Êtres vivent, et pour ne pas lâcher totalement tout ce que J’ai cru qu’il fallait « être » pour être, tout ce que J’ai cru qu’il fallait apprendre pour avancer dans le cheminement de ce qu’est un Être Divin, une Emanescence de « la Source ». Ça, c’est déjà un gros morceau. A Toi de le ressentir, et de décider ce que Tu veux en faire. Pourquoi Tu veux Te maintenir en place dans la condition humaine ?............ Pourquoi Tu ne veux pas lâcher tout ce que Tu as été, tout ce que Tu as cru qu’il fallait faire pour être, et tout ce que Tu as cru qu’il fallait perdurer pour comprendre ce que « être » veut dire ?....... C’est une façon détournée pour ne pas simplement « être », Conscience consciente Permanence, où tout n’est plus ce que l’illusion humaine est, mais où tout peut être créé différemment, autrement, tout en Te permettant d’être ici, dans une certaine réalité humaine. Et il y a une grande différence. Qu’en penses-Tu, et que ressens-Tu ?..........

-  Ama  : Je ressens que Je veux tout lâcher.

-  Arzael  : En es-Tu sûre ?

-  Ama  : Oui.

-  Arzael  : Ton Cœur l’exprime t-il ?

-  Ama  : Oui .

-  Arzael  : Il n’y a aucune tâche qui vient l’obscurcir ?……Pause..…Qu’est-ce-qui T’empêche de répondre spontanément ?

-  Ama  : Je sais pas…(Rires)…..

-  Arzael  : Tu ne sais pas ou Tu ne veux pas savoir ?

-  Ama  : ….(Rires)…… Parce que Je suis dans la joie, et Je…Je ressens de la joie, et Je Me dis : bon, s’Il Me pose la question, il doit y avoir…il y a une anguille sous la roche.

-  Arzael  : Ça, c’est ta personnalité humaine.

-  Adamantah  : Et pourquoi, et pourquoi forcément une anguille sous la roche ?

…… (Rires)…….

-  Arzael  : Voilà, voilà…

……(Rires)……

-  Adamantah  : Et non, c’est là !

……(Rires d’ Ama )……

-  Arzael  : Je crois que Je n’ai plus rien à dire à ce niveau. Maintenant Je Te dirai que Tu as aussi mis de côté, bien au chaud, sous une grosse chape : - « Si Je Me permets d’être totalement ce que Je Suis, de vivre complètement, pleinement, véritablement ma conscience d’être, la Conscience consciente, comme dit notre ami Adamus, est-ce-que Je vais être capable, est-ce-que Je vais être à même, de pouvoir rééquilibrer mon corps et de ne plus avoir besoin de toute une pharmacopée….

-  Ama  : Tu exagères, là !

-  Arzael  : …. : -« Que J’utilise….. »….

..…(Eclats de rires de Nous Toutes)…..

-  Ama  : Alors là…

-  Arzael  : Je dis bien : - « Que J’utilise tous les jours un petit peu de ce flacon, un petit peu de ce flacon…

-  Ama  : Oh non, non, non ! Tu exagères…

..…(Eclats de rires de Nous Toutes)…

-  Arzael  : Un petit peu de ce flacon, et encore un petit peu de ce flacon…

-  Ama  : …(Rires d’ Ama )…. Oui, non, mais…

-  Arzael  : Et là, que Me réponds-Tu ?

-  Ama  : Que J’œuvre aussi avec ma Puissance, avec mon innéité et mes cellules.

-  Arzael  : Demande-leur, là, maintenant, si elles ont besoin de tous ces petits flacons ?.....

-  Ama  : Je sais bien que non.

……(Exclamations d’ Anne )……

-  Adamantah  : Des fois que…J’y suis pas encore tout à fait, alors J’utilise ça et ça.

-  Ama  : Non, c’est pour donner un coup de pouce…

-  Adamantah  : Oui, c’est ça, c’est ce qu’on se dit…

-  Anne  : Tu sais bien qu’on aime nos paradoxes.

-  Adamantah  : Ah, oui...…(Rires)…… Et oui….c’est pas encore tout à fait ça, alors…

-  Arzael  : Que décides-Tu ? Est-ce-que, Tu es prête à soulever le couvercle épais que Tu as mis pour dégager totalement cette partie de Toi que Tu as calfeutrée de peur de pas pouvoir être à même de rééquilibrer ton corps, dans la Puissance que Tu Es au travers, justement, de ton innéité ?

-  Ama  : Oui.

-  Arzael  : Regarde en Toi………… Qu’est-ce-que Tu ressens ?............

-  Ama  : Que l’Amour que Je Me donne n’est pas complet.

-  Arzael  : Ah ! Nous y voilà. ..…(Rires d’ Ama )….. C’était un autre point…. (Rires d’ Ama )….. par rapport à ne pas T’autoriser à être en totalité ce que Tu Es. Alors pourquoi Tu ne T’aimes pas totalement ? Pourquoi Tu n’es pas en Amour avec Toi-même sans que plus rien ne T’interfère ?

-  Ama  : Ben c’est le chat qui se mord la queue sur le même sujet.

-  Arzael  : Ça, Je Te l’accorde… Tu Te dis que : - « S’aimer, véritablement s’aimer, ce n’est pas être conforme à tout ce que ce monde est, à tous les Êtres que Je côtoie, à toutes les misères du monde, à tout ce que J’ai vécu, que ce soit dans cette vie ou dans toutes mes vies, parce qu’on ne peut pas s’aimer si la souffrance perdure. » Alors que Tu sais parfaitement en ton fort intérieur, en ce que Tu Es, que de T’aligner aux Autres et à la souffrance de ce monde, ne permettra jamais à cette souffrance d’être dépassée. Et Tu sais parfaitement en ton fort intérieur, en ta propre Puissance, que si Tu es Toi, en Amour avec Toi-même, tout ce que Tu émettras, permettra au fil du temps, à ce que cette souffrance soit dépassée dans la transcendance. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Tu avais encore quelques lacunes, mais au fil des sessions, Nous reviendrons toujours un peu plus en profondeur, dans ce que Vous êtes à même de vivre en conscience, et au-delà de ce que ce monde est. Et c’est ainsi.

-  Ama  : Merci.

-  Annie  : Je peux poser une question ?

-  Adamantah (en même temps) : Est-ce-que Je peux… Oui, Moi aussi J’aimerais intervenir. ..…(Rires)…… Vas-y, Annie , Je T’en prie.

-  Annie  : Hum, depuis la dernière session, J’ai très souvent une gêne, euh, à gauche du plexus, comme un pli, quelque chose…c’est un peu…un peu comme si ça M’empêchait de Me tenir droite, peut-être de Me redresser face à tout ce qui est en face de Moi, c’est ce qui Me vient…

-  Arzael  : Alors, ma chère petite Amie Annie , Je dirai : ce que Tu as contacté, c’est effectivement une partie de Toi que Tu viens d’émettre, Tu viens de le ressentir, alors accepte-le……… Ne cherche pas à comprendre, et permets son intégration immédiate…… : - « Je Me permets d’être Moi. Je Me permets de Me tenir debout, de ne plus courber l’échine devant Qui que ce soit ou quoi que ce soit, mais enfin de laisser mon Cœur battre la chamade de l’Amour de Moi-même, l’Amour de la vie, l’Amour de « Tout Ce Qui Est », et Je M’en fiche des avis des Autres. Je M’en fiche que l’on ne M’aime pas comme Je suis. Je M’en fiche que l’on Me fasse des remarques, parce que Moi Je sais « Qui Je Suis », parce que Moi J’expanse mon Amour et ma Lumière à tout « Ce Qui Est » et à tout Être, en toute chose et en tout lieu. Je Suis et le serai à jamais. Il est temps que J’en prenne conscience, et que Je le vive. » Et c’est ainsi.

-  Annie  : Merci.

-  Arzael  : Adamantah , Je crois qu’il y avait une question en suspens.

-  Adamantah  : Oui. Euh, Yosuel dans la première partie Nous a fait travailler donc les attachements…euh…famille…euh… Ah ! Je ne sais plus… Et en fait, ce qui M’est apparu flagrant par rapport à l’intervention avec Ama, c’était, en fait, cet attachement, enfin…un gros gros travail à faire, c’est cet attachement à ce monde en fait, parce que c’est….c’est comme si on n’arrivait pas à se détacher d’une de nos créations, quoi, c’est…Tu vois, de sortir de ce monde, et de passer à autre chose. On y est tellement depuis…

-  Arzael  : Alors mon Amie, Je vais Te répondre simplement : ça c’est une question excellente, et Nous allons la dépasser petit à petit au fil des sessions, parce qu’il y a…

-  Adamantah  : Cà pulse, là, il y a un truc, c’est lourd….

-  Arzael  : …il y a plusieurs implications, et la première implication, mes Amies, et c’est ce dont Tu ressens là maintenant : … - « Je n’ai plus à Me fourvoyer dans ce monde, mais Je l’accepte comme il est, Je le respecte, mais ce n’est plus ce que J’ai à vivre, ce n’est plus ce qui Me concerne, et en même temps J’embrasse chaque Être, où qu’Il soit, quoi qu’Il vive, sans ne plus rien rejeter. Mais Moi, J’ai un chemin différent, parce que J’accepte enfin de vivre pour Moi, J’accepte enfin de Me libérer de toutes contraintes, de tout attachement, de toute immersion dans la densité, et de toute immersion sous le voile. Je M’élève en mon Cœur, en ce que « Je Suis » en réalité. » Lâche ta peur de lâcher ce monde.

-  Adamantah  : Tu vois, c’est…J’ai l’image d’un…c’est comme si c’était un déchirement de…c’est comme si c’était son Bébé qu’on laisse au bord de la route, quoi. Tu vois, dans l’application de cette création là.

-  Arzael  : Hum hum, alors considère que ce n’est pas ton Bébé, mais une partie de Toi que Tu intègres, parce que la réalité sur cette Terre, est une partie de ce que Tu as créé, mais pour en faire l’expérience, et non plus la subir. Donc intègre cette partie de Toi…………..

-  Adamantah  : Ah ! C’est costaud, là…

-  Arzael  : Et laisse-la totalement être ce quelle est, sans attachement, sans retenue, sans ne plus croire que Tu abandonnes un Enfant, sans ne plus croire que Tu enfantes de cette Terre, mais qu’au contraire, Tu réintègres la partie de Toi qui en a fini avec les expériences duelles, avec les expériences de la souffrance, avec les expériences de Te chercher au travers des Autres. Et c’est ainsi……

……Pause…..

Et maintenant mes chères Amies, Je Vous laisse, Je passe le relais à mon cher Ami Elabel , mais Je suis très présent avec Vous. Je Vous salue, et Je Vous honore encore une fois d’être présentes à cette session. Vous êtes chères à mon Cœur, et Je Vous aime dans l’Amour que Je Suis, et dans l’Amour que Vous Êtes. Et il en est ainsi.

-  Le Groupe  : Merci… Merci… Merci.

…..Pause…..

-  Elabel  : Mes Amies, ça dépote…

-  Le groupe  : Ça c’est vrai ….(Rires)….

-  Elabel  : Ça sulfure dans les chaumières…….(Nouveaux rires)…. Ça bouillonne dans la marmite.

-  Emaliah  : Qu’est-ce qu’on va pouvoir se régaler après alors…

..….(Rires)…….

-  Elabel  : Ah, tu crois ? ..…(Rires d’ Anne ….soupirs d’ Adamantah )……Tu vas devoir jeter ce bouillon poisseux…

-  Emaliah  : Ah, oui……(Rires)….. D’accord ! Oui, ok ! …(Rires)……

-  Elabel  : Et remplacer les vieux pots par des vraies gamelles reluisantes, par de la porcelaine…

-  Ama  : Par du cristal…

-  Elabel  : Merci mon Amie…

-  Adamantah  : Et arrête la récup…

-  Elabel  : Attends !.........(Rires et exclamations)…. Attends !...

-  Adamantah  : Mais arrête la récup, et offre-Toi de la porcelaine !

-  Anne  : Jette tes chaussettes trouées !

..…(Rires)…….

-  Elabel  : Et ta voiture pourrie !

.. …(Fou rires de Nous Toutes)…..

-  Anne  : Ma voiture n’est pas pourrie.

-  Elabel  : Eh bien comme carrosse on fait mieux !

..…(Rires)…..

-  Anne  : Oui, oui, d’accord, d’accord.

-  Elabel  : Moi Je Te vois parfaitement avec une Bentley.

……(Rires)…….

-  Anne  : Je vois même pas à quoi ça ressemble.

-  Annie  : hum, c’est pas mal…

-  Adamantah  : Et bien vas voir sur internet, fais-Toi plaisir.

-  Ma  : C’est une Roll…...(Rires et exclamations)…. C’est une très belle Roll Royce…

-  Anne  : Il existe des modèles réduits pour Enfants ? Comme ça, Je peux la mettre sur ma voiture, collée avec du scotch.

-  Elabel  : Maintenant mes chères Amies, sérieusement, en votre Cœur, Je vais Vous dire : Moi, Elabel qui fut le Roi Arthur , qu’en mon époque que J’ai vécue, n’en déplaise à tous Ceux qui liront ou entendront cette session, J’ai bien existé….(Rires d’ Anne )…. J’ai été celui, qui furtivement, a vécu en différents endroits, a créé des choses dépassant l’entendement humain, et surtout Je Me suis permis de vivre ce qui à l’époque était invraisemblable et ne correspondait pas à l’époque. Je pense que c’est pour cela que l’on M’a rayé de l’Histoire. Comment un Être qui s’attire des choses invraisemblables peut-Il être un Être réel ? Et qu’Il est préférable de Le reléguer à une légende.

Alors J’ai vécu en différents endroits sur une époque pas très longue, mais suffisante, pour bousculer, tout ce qui se jouait à ce moment là, et surtout pour amener une paix, tant ce monde dégénérait, et tant il fallait y apporter une solution rapide, une solution Divine.

Alors bien sûr J’ai joué le jeu de l’époque, J’ai guerroyé, J’ai eu une suite, des Chevaliers, mais en même temps, Je changeais toutes choses en ce monde et dans les instances du moment. Cela veut dire que J’ai ramené une partie des énergies sombres dans la pleine Lumière, au point que des contrées entières ont été transformées et ramenées à une énergie plus équilibrée, plus véritable dans le contexte de ce qui pouvait se vivre, sans que la déroute et le chaos total, amenés par les énergies de l’ombre, ne submergent tout, ne submergent totalement et définitivement ces contrées, afin que Nous puissions, Saint-Germain et Moi…

-  Adamantah  : Merlin  ?...

-  Elabel  : J’ai dit : Saint-Germain …parce que le Merlin qu’il fut, est comme une couche dans sa légendaire immortalité, et que Nous avons à cœur tous les Deux de dire les choses d’une certaine façon. Mais ne T’inquiètes pas mon Amie, cela n’a pas d’importance. Ce que Je veux dire, c’est surtout, que notre implication a permis que certaines Energies qui avaient de la difficulté à se maintenir, puissent être maintenues, mais aussi que Merlin-Saint-Germain …. tiens, Tu ne dis rien ?

-  Adamantah  : Non, non, parce que J’ai compris le concept d’immortalité de Saint-Germain …. (Rires d’ Anne et d’ Adamantah ).… Je comprends.

-  Elabel  : Donc pour que notre Ami Merlin-Saint-Germain puisse réactiver une vieille Energie qui correspond à des lignes Ley, qui correspond à l’ouverture d’une porte inter-dimensionnelle, et surtout qu’une fluidité permanente puisse permettre que ce que Vous êtes aujourd’hui, Vous puissiez en bénéficier. C’est une forme de résonance qui parcourt une route inter-dimensionnelle, aussi bien dans ce beau pays qu’est l’Angleterre, que dans ce beau pays que J’affectionne, la France. Et Je n’en dirai pas plus.

Alors, mes Amies, après ma petite histoire, qui n’est qu’un minuscule petit bout des révélations que J’ai à faire, que pensez-Vous, dans le ressenti en Vous, de ce qui vient d’être dit, par rapport à ce que Vous Êtes ?..........

……Pause…….

Mon Amie Ama , peux-Tu Nous répondre ?

-  Ama  : J’ai ressenti à travers ce que Tu disais dans le fait de…de manifester beaucoup de choses dans des lieux différents etc, etc, dans la profondeur, ben, Je, voilà…l’Être Divin que Je suis a ces capacités là. Et c’est merveilleux de pouvoir le mettre en place.

-  Elabel  : Alors, ce que Tu as ressenti, c’est que si un Être est capable de faire des choses grandioses, si un Être est capable de bousculer le temps, l’époque, la conception d’une conscience vécue dans le moment, que crois-Tu vraiment « être » ? Est-ce que Tu es un pauvre petit Humain subissant ce qui se vit sur cette Terre, ou es-Tu aussi une Emergence puissante, comme Je l’ai été, quoi que Moi, J’étais vraiment un amalgame de bien des Consciences, mais pour Te dire : Tu ne peux plus Te sous-estimer. Tu ne peux plus Te reléguer à un rang inférieur. Tu ne peux plus croire que Tu n’es pas cette Puissance et cette Force qui peuvent tout transcender, qui peuvent tout changer, qui peuvent tout émettre, qui peuvent tout manifester. Et là mes Amies, cela revient à la question que Je voulais Vous poser dans cette session et qui était : que croyez-Vous que Je suis ?........

…..Pause……

Que crois-Tu que Je suis, ma chère Amie Annie  ?

-  Annie  : Un Créateur, un Maître.

-  Elabel  : Un Créateur, un Maître….et puis ?

-  Annie  : Une partie « du Tout ».

-  Elabel  : Cela va de soi.

-  Adamantah  : Et donc ?

-  Elabel  : Je ne dirais pas « et donc », Je dirais : et aussi ?...

-  Annie  : ……

-  Elabel  : Mais ce que Tu Es, mon Amie.

-  Adamantah  : Oui…. (Rires d’ Anne )….

-  Elabel  : Si Je suis tout ça, et que Je suis une partie de Toi, qui es-Tu ?

-  Annie  : Je suis tout ça et une partie de Toi.

-  Elabel  : Trop facile, ta réponse.

……(Rires de Nous Toutes)……

-  Adamantah  : Perroquet…

-  Elabel  : Je parle de tes ressentis.

-  Annie  : Je vais répondre ?…

-  Elabel  : Mais Je T’en prie….

……(Rires de Nous Toutes)……

-  Annie  : A ce que Je comprends là depuis…enfin, à mon….ma question essentielle, pour Moi, c’est : M’aimer suffisamment pour vivre pour Moi-même et par Moi-même, et Je crois que c’est la solution à tout le monde et à tout . Voilà, alors ça répond pas forcément à la question qui a été posée, mais pour Moi c’est la solution à tout…et c’est mon…

-  Elabel  : Que crois-Tu être ?

-  Annie  : Je sais pas, mais si Je deviens cet Amour, Je serai « Tout ». Je sais pas si ça répond, mais pour Moi ça répond.

-  Elabel  : Et pourquoi Tu ne décides pas de le devenir tout de suite ? Qu’est-ce-que Tu attends ?

-  Adamantah  : Le déluge, il est passé.

……(Rires d’ Emaliah )……

-  Annie  : Il faut que Je crois en Moi.

-  Elabel  : Qu’est-ce-qui T’empêche de croire en Toi ?

-  Annie  : Une partie de Moi.

-  Elabel  : Elle Te dit quoi cette partie de Toi ?

-  Annie  : Que Je suis un Humain.

-  Elabel  : Ah ! C’est ce que Tu crois ?

- Annie : Ben, il y a deux choses qui se…mon côté humain, et puis ce que Je ressens être possible d’autre, que Je perçois…que Je pense connaître, mais que J’arrive pas encore à attraper.

-  Elabel  : Ne l’attrape pas. Ouvre-Toi, ouvre-Toi en Toi. Permets cette ouverture grandiose, et cesse de Te chercher : - « Je Suis, et en mon Cœur Je le ressens. Je Suis, et Je ne pose plus de questions. Je Suis, et Je Me permets de l’être. » Alors tout ça chère Amie, pour Te dire : combien Tu T’aperçois, qu’en réalité Tu n’arrives pas encore à percevoir totalement que Tu es une Puissance, que Tu es la Lumière, que Tu es « la Source », que Tu es « Tout Ce Qui Est ». Permets-Toi enfin de L’incarner. Permets-Toi enfin de laisser ta pleine Lumière couler en Toi, sans ne plus rien retenir, et sans ne plus en avoir peur. Et c’est ainsi.

-  Annie  : Merci.

-  Elabel  : Alors, chères Amies, cela M’amène à ma deuxième question que J’avais préparée pour cette deuxième partie : où Vous situez-Vous actuellement ?.....

…..Pause……

Ma chère Amie Ama peux-Tu Nous répondre ?

-  Ama  : …(Légers rires)…dans ma pleine Puissance.

-  Elabel  : Elle est où ?

-  Ama  : Dans mon Cœur…dans mon ressenti…

-  Elabel  : Dans ma Conscience consciente, dans ma permanence…

-  Ama  : Je Suis …

-  Elabel  : …Dans « le Tout ». Je Suis là et partout. Je Suis là et en toutes choses. Je Suis là et en tout Être. Je Suis là et en toutes dimensions. Je suis là et en tout Univers. Je Suis là et Je Suis. Alors ça remet beaucoup de choses en question. Cela remet en question tout ce que Vous avez cru être tout au long de vos vies, durant la majeure partie de cette vie, parce que cela bouscule tout, parce que cela ne peut plus être conforme à tout ce qui a été dit, à tout ce qui a été écrit, à tout ce que l’on a voulu Vous faire avaler, et Vous le ressentez maintenant. Et Vous ne voulez plus le vivre, Vous ne voulez plus être immergés dans cette densité. Alors que choisissez-Vous pour le vivre ?... Mon Amie Adamantah , peux-Tu Nous dire ce que Tu ressens, et ce que Tu décides ?

-  Adamantah  : Et bien Je Me choisis Moi, dans…sur un autre chemin… J’ai plus effectivement envie d’être immergée dans cette….

-  Elabel  : Pourquoi un autre chemin ?

-  Adamantah  : …Dans cette densité. Et bien parce que pour Moi, c’est un…J’ai fait un bout de chemin dans ce monde, immergée totalement dans ce monde, même si J’étais Moi quelque part…et que maintenant, euh, voilà, J’ai envie d’ouvrir une autre voie qui soit celle qui Me correspond, vraiment, hors de cette densité.

-  Elabel  : Une autre voie, ou la voie de l’Infini que Tu Es ?

-  Adamantah  : Voilà, on peut dire ça aussi….(Petit rire)… Hum…celle qui vraiment est en résonance avec ce qui est Moi, ce que Je Suis…qui est vraiment l’expression de ce que Je Suis, et de ce que J’ai envie d’expérimenter...sur ce monde.

-  Elabel  : Dans cette voie infinie, comment Tu vas T’y prendre pour être ici et vivre en même temps cet Infini ?

-  Adamantah  : Euh….ffh !... Ben en restant en conscience de ce que Je Suis, dans la permanence justement, et…

-  Elabel  : Cela Te demande donc de lâcher en totalité le mental...

-  Adamantah  : Oh ! Là on est bien d’accord…

-  Elabel  : Et la personnalité humaine…

-  Adamantah  : Oui…

- Elabel  : De ne plus faire le yoyo….(Rires de Certaines)….entre, comme Tu dis, ta permanence et la conscience de masse…

-  Adamantah  : Bien sûr.

-  Elabel  : Et T’en es où dans ce parcours ?

-  Adamantah  : Hum, Je prends de plus en plus conscience que justement Je…de ce que Je ne veux plus, et de sortir de…hum !...de cette sacrée personnalité et…et ben Je lâche au fur et à mesure. J’en suis que Je suis sur…voilà, sur cette voie qui n’est pas simple mais qui…et qui en même temps est très simple par moments. Je...

-  Elabel  : Alors déjà, on ne sort pas de cette personnalité humaine…

-  Adamantah  : Hum hum.

-  Elabel  : Elle est partie intégrante de ce que Tu Es ici, et Tu as à l’intégrer dans ta propre Conscience, afin qu’Elle soit pleinement ce que Tu Es, sans ne plus aller chercher dans la conscience de masse toutes les interférences qu’elle Te ramène et qu’elle T’insuffle à tous moments. C’est déjà une grande aventure.

-  Adamantah  : Oui.

-  Elabel  : C’est déjà un grand défi, parce que cette conscience, cette personnalité humaine, c’est comme le cheval de Troie, Tu T’imagines la combattre, Tu T’imagines être Celle qui va défier ta propre création, qui va défier la conscience de masse, qui va défier l’ombre, pour pouvoir à nouveau conquérir « la Maison », « la Source », mais ce n’est pas ainsi. Tu ne peux rien combattre, Tu ne peux que « être », intégrer, et ne plus jouer. Tu ne peux que décider d’être Toi en permanence, d’être « la Source » que Tu Es, d’être la Lumière incarnée. Alors tout s’intégrera comme un aimant, et alors Tu pourras être pleinement Toi, et Tu pourras vivre enfin ce que Tu as envie de vivre, sans ne plus jamais Te sentir démunie par rapport à des attaques, par rapport à des pensées subversives qui surgissent sans arrêt comme des balles, comme des pensées qui surviennent et auxquelles Tu ne T’attendais pas…

-  Adamantah  : Ça c’est sûr.

-  Elabel  : …Comme des pensées impromptues, et ça c’est la puissance que Vous avez accordée à cette personnalité humaine. Alors cette personnalité humaine, elle perd de plus en plus de terrain, parce que plus Vous êtes Vous, en votre Cœur, en votre permanence, plus Vous rayonnez la Lumière que Vous Êtes, et plus elle intègre, dans la pleine Lumière que Vous Êtes, le Cœur même de votre Conscience, le Cœur de votre propre Joyau Cristallin. Et il fallait que ce soit dit.

- Adamantah : Hum, c’est la réflexion que Je Me faisais tout à l’heure justement quand il s’agissait de : - « comment Tu es dans le quotidien, et qu’est-ce-que Tu as…qu’est-ce-que Tu voudrais changer ? » Et en fait, c’est vraiment ce qui M’est venu, c’est heu…il faut pas le prendre par ce bout là, mais effectivement en étant dans sa pleine Lumière, tout va, tout se remet…

-  Elabel  : Tout s’aligne.

-  Adamantah  : Tout s’aligne, voilà, c’est ça.

-  Elabel  : Hum hum hum.

-  Adamantah  : Et qu’il y a pas à travailler dessus, c’est vraiment…euh, au fur et à mesure euh…tout se…

-  Elabel  : Hum. Et Je rajouterai : tout se réajuste et tout se transcende. Et c’est ainsi…

Alors Je vais finir mon intervention par ce que J’avais à Cœur d’élaborer et que J’ai noté dans vos informations que Ma appelle « infolettre » ou « affichette » de présentation, ce que J’ai à Cœur de dire, c’est : « Je Suis et Vous Êtes ». Alors qu’est-ce-que ça veut dire réellement ? Nous en avons vu un aperçu, Je ne sais pas si Vous l’avez bien tous ressenti, mais : - « Je Suis une Emanescence « du Tout », et Vous êtes une Emanescence « du Tout ». Je Suis une partie de la Conscience « du Tout », et Vous êtes une partie de la Conscience « du Tout ». Je Suis Moi, et Vous êtes Vous. Je Suis Moi, et en même temps Je suis Vous. Vous êtes Vous, et en même temps Vous êtes Moi. » Qu’est-ce-que cela peut bien signifier ?…(Pause)……… C’est que dans l’Intelligence « du Tout », il y a une multitude d’interactions dans lesquelles « ce Tout » se reconnaît, dans lesquelles « ce Tout » s’exprime, dans lesquelles « le Tout » expérimente tout ce qu’Il a à cœur d’expérimenter. Et pour reprendre les expressions de Kryeon , Je dirai que c’est une grande soupe, et dans cette soupe, Vous êtes une partie des ingrédients qui la composent, et en même temps, Vous acquérez des particularités qui Vous sont propres, qui Vous amènent à Vous réaliser par Vous-mêmes, pour Vous-mêmes, qui Vous amènent dans la satisfaction de l’Ascension, de la maîtrise du Maître incarné, tout en sachant que quoi que Vous viviez, quoi que Vous pensez être, Vous réintègrerez cette soupe, d’une façon ou une autre.

Vous ne serez plus ce que Vous êtes ici. Vous ne serez plus ce que Vous imaginez être d’une certaine façon ce que Je suis Moi-même ici partie intégrante de la soupe. A la différence que ces particularités que J’ai acquises Me permettent dans cette soupe de pouvoir Me distinguer, et de pouvoir lever le doigt pour M’exprimer, parce que ce que Vous ne comprenez pas encore, et Nous y reviendrons, c’est qu’il n’y a pas une multitude de voies, il n’y en a qu’une, et que Chacun d’entre Nous qui s’exprime, le fait par l’intermédiaire de cette voie unique, mais avec nos particularités. Et c’est ce que Je voulais Vous dire. Cela va Vous bousculer peut-être un peu, cela ne sera pas compris par Certains qui liront ou écouteront cette session, mais viendra le temps de la compréhension, et viendra le temps de l’information où tout sera perçu à différents niveaux et à différentes subtilités. Et il en est ainsi.

Je Vous salue, Je Vous honore, Je Vous enveloppe de tout mon Amour, et Je Vous dis à la prochaine fois, car Nous Nous retrouverons encore, et ce sera une grande joie pour Moi de M’exprimer à nouveau, comme beaucoup de mon côté aimeraient le faire.

Et c’est ainsi.

-  Le groupe  : Merci. Merci…

-  Elabel  : Mais Moi, Elabel , Je voulais Vous dire encore : surtout ne Vous découragez pas par tout ce que Nous Vous disons, ne cherchez pas à comprendre, mais soyez pleinement Vous. Le plus important pour Vous est votre réalisation, c’est d’être pleinement Vous ici en votre incarnation, d’être le Créateur de ce que Vous voulez totalement vivre dans la résonance de ce que « le Tout » Est, et dans la résonance de ce que Nous sommes ensembles, tout en étant Vous, individuellement, dans votre réalisation.

Et c’est ainsi que Je voulais terminer mon intervention.

-  Adamantah  : Et Moi, Elabel , Te Te dis que, Je…euh, c’est pas du tout décourageant ce que Tu Nous dis, et bien au contraire.

-  Ma  : Je pense qu’Il s’adresse à pas mal d’Êtres qui…

-  Adamantah  : Oui d’accord.

-  Ma  : Pas forcément à Nous, mais à Ceux qui écouteront ou liront cette session, même au fil du temps.

-  Adamantah  : Au contraire, c’est un très bel accompagnement pour…de nos Amis.

-  Elabel  : Et c’est une joie pour Moi de T’avoir entendue dans ton expression.

-  Adamantah  : Merci à Toi.

-  Elabel  : Je Te fais une bise particulière.

-  Adamantah  : J’accueille, J’accueille……(Rires d’Adamantah)…..

-  Elabel  : Et c’est ainsi. Je Vous laisse, Je Me retire, même si Je suis très présent avec Vous.

……(Pause)………

-  Ma  : Nous prenons une profonde respiration………….Nous Nous laissons aller……….

……(Pause)…………

-  Saint-Germain  : Mes Amies, Je Me présente, et Je Vous tire ma révérence… Alors, alors……(Rires)…….. Que se passe-t-il dans ce groupe ? Je passe, Je ressens, J’examine, Je tâte…. …(Rires de Toutes)……. N’ayez pas de pensées de travers, s’il Vous plaît Mesdames.

……(Fou rires)…….

-  Emaliah  : On y pensait pas…

-  Adamantah (en même temps) : On y pensait même pas…

……(Rires)……

-  Saint-Germain  : Hum hum, hum hum...… Et bien oui, qu’est-ce-que Je tâte ?

……(Rires)……. Exclamation d’ Anne .

-  Adamantah  : Toi Tu veux Te la faire discrète, mais non ça marche pas….

…….(Rires)……

-  Saint-Germain  : Pas ce que Vous croyez Mesdames. Alors Je vais quand même Me présenter : Je suis ce que Je Suis, le vénérable et honorable Saint-Germain qui Vous tire sa plus belle révérence. Ce que Je tâte, c’est l’insondable par Vous–mêmes de ce que Vous n’êtes même pas conscientes, et qui pourtant est bien là. Alors Moi, Saint-Germain , Je prône au milieu de Vous, et en même temps Je M’exprime en vos Cœurs. Vous avez deux particularités : la première, Vous n’aimez pas qu’on Vous dise les choses d’une certaine façon. La deuxième, c’est que l’on Vous dise des choses, et que rien ne bouge. Alors où est-ce-que Je veux en venir ? Vous Vous en remettez beaucoup à Nous-mêmes, Vous aimez notre relation, Vous aimez communiquer avec Nous, parce que de tout temps, jusqu’à cette période merveilleuse, cela n’était réservé qu’à un nombre très très très restreint. Maintenant cela s’ouvre à beaucoup d’entre Vous. Cela va être quelque chose de possible de plus en plus, mais en même temps, Vous devez comprendre que Vous devez Vous affirmer dans ce que Vous Êtes. Vous devez Vous re-trouver en totalité. Vous devez Vous libérer de tout ce qui Vous a maintenu dans des conditions hypnotiques, dans des incapacités à Vous réaliser, et surtout dans l’incapacité de Vous re-trouver totalement dans ce que Vous Êtes. Nous Nous employons, maintenant, à Vous aider à Vous re-trouver, à comprendre « Qui Vous Êtes », et surtout à Vous libérer de toute cette glue dans laquelle Vous Vous êtes enfoncées.

Mais la particularité primaire, c’est : - « Je veux bien Me re-connaître. Je veux bien Me libérer de tout ce que J’ai amalgamé, mais Je ne veux pas le faire toute seule, Je veux être aidée, Je veux que l’on M’ouvre la voie, Je veux que l’on Me dise les choses comme J’ai envie de les entendre, comme Je veux qu’on Me les dise, et surtout Je veux que l’on Me soutienne sans que Je n’ai rien à faire. » Et là, ça ne marche pas comme ça. Vous devez accepter que Vous êtes venues pour Vous re-trouver, pour être face à Vous-mêmes, à tout ce que Vous avez créé, à ressentir pourquoi ces créations existent, pourquoi Vous Vous êtes permis de les vivre, et comment Vous pouvez les transcender, comment Vous pouvez les dépasser, comment Vous pouvez être Vous, de nouveau en conscience, de nouveau dans votre pleine Lumière, de nouveau en étant le Créateur, mais par Vous-mêmes.

Par Vous-mêmes ne veut pas dire que Vous êtes seuls, que Vous devez Vous débattre sans notre aide, car Nous sommes là, Nous Vous accompagnons, Nous Vous guidons, Nous Vous aidons, mais dans la mesure où Vous-mêmes Vous acceptez tous vos états d’être qui ne sont pas ce que Vous Êtes, dans la mesure où Vous acceptez de Vous voir dans toutes vos créations et de les ramener en votre Cœur. Et une fois que Vous êtes vraiment en conscience, vraiment dans le ressenti de votre Puissance et de votre Force, Vous puissiez impulser sans rien faire d’autre qu’être, sans rien faire d’autre que de Vous laisser aller, tout ce que Vous êtes à même de manifester. Alors toutes les parties de Vous, qui sont dans bien d’autres domaines, dans toutes les dimensions, et bien au-delà, rentrent alors en résonance avec ce que Vous êtes ici, et c’est une grande danse inter-dimensionnelle qui se joue, comme une harmonie, comme une harmonique de sons, de couleurs où tout peut être ressenti, modulé, transformé, expansé.

Voilà ce qu’est un Créateur. Un Créateur n’est pas, celui qui se limite à vouloir un objet dans la matière, ou une résolution à un problème existentiel dans cette matière. Le Créateur est Celui qui prend conscience de sa toute Puissance dans tous les domaines, dans toutes les dimensions, dans tous les Univers, et qui par sa grâce, par son Amour de Lui-même, par sa Joie d’être, par son expression harmonique, va jouer toutes les gammes pour Lui-même, et pour « Tout Ce Qui Est ». Il participe alors à l’expression même de toute la Création, au-delà même de là où Il est, là où Il en est. Ça c’est le Créateur, Il le ressent tout en vivant sa réalité comme Vous dans une incarnation terrestre. Et Je vais y revenir le plus souvent possible, parce que mes Amies, c’est là où Nous allons ensemble.

Et maintenant Je vais Vous laisser dans ce magnifique ressenti intérieur, dans cette expression grandiose de Vous-mêmes dont Vous commencez, à peine, juste un petit peu, à percevoir, mais qui est déjà l’ouverture à votre infinie créativité, à votre infinie expression, comme Je le suis Moi-même. Et il en est ainsi.

Je M’incline devant Chacune d’entre Vous, parce que Je Vous aime telles que Vous êtes, et Je Vous suis de très près. Votre chevalier servant, votre Amour de toujours, Moi le plus incroyable de toutes les Emanescences…. (Rires)…… Et le plus beau de toute la Création, votre Ami Saint-Germain

…..Pause….

 Fin de session avec la Musique de Michel PEPE – Amour Infini – n° 8 du CD L’Eveil du Lotus

***

Transcription : Annie et Emaliah

 Merci de tout Cœur à Vous Annie et Emaliah pour la retranscription de cette session à Piégros-la-Clastre.

Je Vous honore. Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi