Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > A - Partage de ce que Je veux exprimer par Ma > Partage du 05/10/2015 - La compréhension dans la peur du dépassement

Partage du 05/10/2015 - La compréhension dans la peur du dépassement

lundi 5 octobre 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Partage du 05/10/2015

La compréhension dans la peur du dépassement

Namasté,

J’ai à cœur d’échanger avec Vous ce que J’ai partagé avec un Être qui M’est cher et qui concerne tous les Êtres qui, dans la re-connaissance de « Qui Ils Sont », peuvent être amenés à traverser une période délicate Les amenant encore dans des incompréhensions dues à des parties d’Eux qu’Ils ont de la difficulté à traverser, à admettre, parce qu’Ils ne peuvent pas totalement ressentir ce qui Les empêchent de dépasser un impondérable dans la totale re-connaissance de la Lumière qu’Ils Sont.

C’est quelque chose que J’ai vécu, traversé, et qui M’a demandé d’aller bien au-delà de toutes considérations dans l’Humain, mais surtout de toutes retenues, aussi profondément ancrées et perturbatrices qu’elles soient, en en passant par des moments terribles de questionnements, de peurs, et surtout d’incompréhensions, tout en M’accrochant inéluctablement à ma propre Conscience d’être une Puissance au-delà de tout ce que l’Humain est, et sans jamais remettre en question l’Amour que Je Suis, l’Amour de « Tout Ce Qui Est », dans la simple Conscience consciente.

Nous avons Tous des passages difficiles à dépasser, et ce, en un temps relativement court, même si cela Nous parait une éternité, et Je dirai comme les contractions d’une Maman qui va mettre au monde son Enfant, relativement rapprochées, mais Nous avons à ne pas déroger un seul instant de cette certitude que ce que Nous Sommes doit obligatoirement Nous amener à dépasser toutes nos retenues conscientes ou inconscientes, et qu’il ne peut pas en être autrement qu’à un moment donné Nous soyons totalement dans notre pleine Puissance de créativité, notre Puissance dans la Lumière que Nous Sommes, parce que Nous sommes des Créateurs, des Particules Divines, et que Nous devons arriver à créer pour Nous, en conscience, tout en participant aussi à la continuité de l’évolution dans le continuum du dépassement de tout ce qui fut les 7 aspects de notre ombre et des 12 sphères de Lumière qui expanse à l’infini toute « la Création » au-delà du côté obscur.

Et cela, il Nous faut le ressentir si profondément, si clairement, si puissamment, que dans nos moments les plus terribles Nous savons qu’en étant en conscience de la Lumière que Nous Sommes, sans ne plus Nous en remettre à l’Humain, mais bien à la Conscience consciente, Nous dépasserons tout ce qui doit l’être, parce que Nous savons que Christ en Nous et que Nous Sommes, que l’Amour de « Tout Ce Qui Est », que l’Amour infini en tout Être, est le fil d’argent qui Nous amènera à accepter ce que Nous avons de la difficulté à accepter si Nous Nous permettons vraiment de ne pas Nous en remettre à Quiconque et de ne plus être dans l’exigence envers Ceux qui Nous guident pour trouver une réponse à notre non-réalisation, alors que c’est Nous, et uniquement Nous, qui sommes à même de ressentir la Puissance que Nous Sommes, sans jamais croire que Nous n’y arriverons pas. Marie Me précise que c’est ce qui « est » pour l’instant, tant que l’Être est en lien avec cette incarnation, ce qui n’existe plus quand l’Être est en conscience qu’Il est une partie « du Tout ».

Je comprends que Nous voulions à un moment donné prendre le large, et Nous n’avons pas à penser que le groupe avec lequel Nous évoluons pour ressentir ensemble et individuellement ce que Nous Sommes et ce que Nous avons à dépasser, puisse émettre quoi que ce soit, parce qu’alors Nous ne Nous permettons pas d’être pleinement Nous dans ce que Nous Nous permettons de vivre, et surtout dans ce que Nous voulons dépasser et qui Nous appartient. Nous avons à être Nous, dans la Conscience Pure de la Lumière où rien ne peut Nous interférer, et jouer, et danser parmi tous les Êtres, sans ressentir quoi que ce soit qui puisse Nous empêcher d’être Nous, parce qu’alors Nous avons dépassé tout ce que l’Autre ou les Autres auraient à Nous refléter.

Je peux Vous dire que J’ai traversé des compréhensions, des recalibrages, des encodages, dans des perceptions toujours plus grandioses de ce que Nous Sommes, de la Lumière que Nous Sommes, et de bien des subtilités allant au-delà de ce que Nous pourrions imaginer, et cela à chaque instant, jour et nuit, avec des moments d’accalmie, heureusement, parce que cela en passait par des phases difficiles, de larmes, des incompréhensions, des colères, de grandes tristesses, et toujours, par ma volonté, l’acceptation, l’intégration, le dépassement, dans des retombées grandiose de ce qui dans l’Humain Nous retient, Nous empêche de voir les choses autrement, même là où Nous en sommes, et là où Nous en sommes pourtant est bien bien bien loin de la majorité de l’Humanité.

Alors, il y a nos demandes, nos besoins au niveau de l’Humain, et là rien ne se passera (bien sûr, il y a des signes, des réalisations, des synchronicités, et beaucoup verront les choses bouger pour Eux, parce qu’une partie d’Eux croient en ce qu’Ils émettent), mais pour Ceux qui veulent réellement vivre la Lumière incarnée, il faut aller plus loin, plus en profondeur, et ressentir qu’en réalité Nous sommes la Lumière, bien au-delà de cette Terre, bien au-delà de ce Cosmos, bien au-delà de cet Univers et de tous les Univers… Une Particule gigantesque et à la fois petite dans l’immensité, une Particule grande comme la France qui s’interconnecte avec les Autres et forment l’infinie de « La Fleur de Vie ».

Alors, quand Nous ressentons que ce ne sont pas nos désirs humains qui manifestent tout, mais la Lumière que Nous Sommes en Nous permettant de L’incarner, dans cette Lumière tout est là ! Faut-il encore accepter de Lui permettre, sans aucune interférence, de Nous servir, sans être pris à partie par tout ce qui se passe autour de Nous, mais d’avancer dans cette Lumière avec l’Amour de Soi qui permet d’accepter tout Être et toutes choses comme elles sont, et que dans ce que Nous Sommes , bien au-delà de ce que l’on Nous a dit, qui était pourtant une approche pour en arriver à comprendre que le Maître transcende tout -c’est çà l’alchimie- hé bien, par sa propre Conscience, toujours au-delà de toutes les turpitudes de ce monde, Nous sommes à même de créer ce que Nous avons envie de vivre dans l’expectative d’être ce que Nous Sommes ici, sans peur et sans doute d’aucune sorte..

Alors, voilà où Nous en sommes, et Nous pestons, et Nous ne comprenons pas qu’en réalité tout vient de Nous dans la peur de passer à cette compréhension de la Lumière incarnée que Nous Sommes qui est Puissance, Force et manifestation, parce qu’il Nous faut Nous abandonner en totalité à notre Lumière, et cela change tout, parce que dans les moments où Nous lâchons tout, Nous ressentons une plénitude où il n’y a plus de mental, il n’y a rien, parce que rien ne Nous empêche maintenant de vivre la Conscience consciente, et que tout ce qui peut être dit est quelque chose que Nous prenons comme une peur de l’Autre, des Autres, qui ne Nous concerne plus. Est-ce que Nous sommes prêts à le vivre tout en étant ici dans ce monde face à tout ce qui Nous entoure ? Mais en sachant que Nous allons œuvrer complètement et totalement différemment, et que tout peut trouver une résolution quand le Maître EST simplement, et qu’Il permet à la Lumière qu’Il Est d’entrevoir « tout » autrement, et ainsi de faire bouger les énergies dans un autre contexte…

Les réactions Nous viennent parce que Nous n’acceptons pas que tout vient de Nous, et que Nous avons décidé d’atteindre ce niveau où tout se modulera selon l’impulsion en notre Cœur, dans la Lumière incarnée que Nous Sommes, et que Nous pourrons enfin œuvrer comme si tout se transformait dans le ressenti subtil que Nous créons pour Nous dans la grande évolution « du Tout », dans l’immense vague de la continuité de l’évolution, vers une évolution grandiose de toute la Création, rien qu’en émettant pour Nous, dans notre Lumière, ce que Nous voulons vivre. C’est ce vers quoi On Nous guide, en sachant qu’il Nous faut dépasser toutes nos recherches dans ce qui se vit, dans ce que les Autres sont, dans tout ce qui se joue, dans tout ce qui se passe. C’est notre réalisation, et Nous l’avons demandé ardemment, pour pouvoir enfin vivre la Puissance ici en incarnation.

Cela demande clairement ce que Nous voulons réellement, et ce, sans se jouer au travers de tout ce qui se passe, et de ce que Nous pourrions encore rechercher au travers des Autres, sans se jouer à Nous-mêmes, parce Nous avons encore cette appréhension du changement radical et que Nous Nous accrochons à des justifications, à des excuses, pour ne pas se permettre de ressentir en totalité la pleine Lumière que Nous Sommes. Maintenant, lorsque Nous ressentons encore qu’il y a des choses qui Nous dérangent chez les Autres, c’est qu’il y a quelque chose qui Nous dérange en Nous, parce que Nous n’acceptons pas encore que les Autres puissent être ce qu’Ils sont et de Les voir autrement que d’après leur apparence.

Je Me suis encore heurtée un petit peu à ce genre de chose, mais très vite Je l’ai dépassé, quoi que les Autres sont, Je Les aime ! Et si Je n’ai pas envie d’être en leur présence, alors Je Me le permets, mais Je Les accepte Tous comme Ils sont, et combien Je comprends que le chemin n’est pas facile, mais qu’Ils sont aussi des Êtres Divins au-delà de leur apparence, au-delà de là où Ils en sont. Rien, absolument rien des Autres n’est la cause de ce que Nous vivons, et là, Je sais que c’est très difficile à entendre, et même que l’on peut rentrer dans une réaction intempestive, mais Je ne peux plus dire les choses autrement, ayant Moi-même été confrontée à certains jeux, certaines tornades, mais quand enfin Nous comprenons que Nous ne sommes pas l’Humain pris dans le tourbillon de la conscience de masse, mais que Nous sommes la Puissance de la Lumière, et que dans cette Lumière Nous pouvons tout impulser, transformer et transcender, alors rien ici n’a d’importance, mais Nous pouvons accueillir, Nous pouvons jouer au niveau de la Lumière, et çà change tout.

Ce que J’ai vécu et ressenti est grandiose, il n’y a pas de mots pour l’exprimer, et pourtant Je ne le vis pas encore totalement, et Je ne suis toujours pas dans mon lieu de vie que Je ressens de plus en plus fortement, mais voilà, il Me faut « être » en permanence dans ce que J’ai pu être amenée à ressentir au-delà de ce que Nous vivions auparavant. Et cette force que Je Me permets de vivre de plus en plus, Je sais qu’Elle va M’amener à vivre enfin ce que Je choisis de vivre, mais cela a demandé d’aller encore et encore plus en profondeur, encore et encore au-delà de l’Humain pour en arriver au dépassement total et définitif de tout ce qu’est l’Humain, tout en étant ici en incarnation et d’accueillir tout Être et toutes choses comme Ils sont.

Et ce qui Nous amène à faire le choix de ce dépassement, c’est quelque chose de profond, de fort, de puissant en Nous qui dit : - « Je ne peux plus vivre de la façon dont Je vis, alors oui, J’accepte de M’abandonner totalement et définitivement à la pleine Lumière que Je Suis, tout en impulsant tout ce que Je veux voir se manifester pour Moi. »

Cela Nous amène à ressentir la danse de la Lumière ici en incarnation, la danse joyeuse dans les jeux de la Création, de la Joie, de l’humour, avec les Êtres de Lumière, en comprenant que notre relation peut être une Joie ou un moment d’incompréhension difficile, parce qu’Ils ne jouent pas dans ce que Nous jouons dans la conscience de masse, et qu’Ils peuvent alors Nous amener à Nous faire voir ce que Nous ne voulons pas voir, accepter, et surtout dépasser. Alors, il peut y avoir des réactions contre Eux, contre la Source, parfois violentes, et c’est toujours Nous qui sommes en cause, jusqu’à ce que Nous admettions enfin de dépasser ce que Nous ne voulons pas dépasser et que notre mental et notre personnalité humaine Nous resservent. J’ai ressenti tellement cette interaction qui ne peut pas être comprise quand on s’enferme dans le rejet, la réaction, et surtout lorsque Nous tenons absolument à comprendre les choses au niveau de notre mental…alors, c’est dur, difficile, souffrant… Alors, que Nous pouvons Nous faciliter les choses sans ne plus vouloir Nous maintenir dans certaines parties humaines.

Je terminerai par 2 passages que Métatron Nous a Effusionnés aux 4 Petites Mères un soir à Mimizan :

Métatron  : - « …Vous ne pouvez pas dépasser ce que Vous n’êtes pas à même de dépasser dans la compréhension de ce qui doit Vous être amené. Cela, il faut que Vous le compreniez, que Vous l’acceptiez, et surtout que Vous le ressentiez, afin de ressentir que chaque niveau doit être dépassé dans la compréhension de ce que cela Vous amène à des niveaux plus élevés, sans l’attirance de la 3D. Cela ne peut pas se faire lorsque le moment n’est pas venu, lorsqu’il y a encore des choses qui ne sont pas dépassées, lorsque Vous n’êtes pas prêtes à passer le niveau prévu, ce qui ne Vous empêche pas d’être Vous, d’être dans la joie du moment, de chaque instant, dans l’Amour de Vous-mêmes, et de lâcher en totalité toutes demandes d’incompréhensions, tout état d’être non-conforme à votre conscience d’être, à la conscience de la Lumière que Vous Êtes, et que Vous commencez à percevoir. Vous ne pouvez pas exiger quelque chose que Vous n’êtes pas à même d’atteindre. Il faut un temps pour amener ce qui doit être dépassé quand Vous êtes prêtes à percevoir ce qui doit être dépassé dans une subtilité qui n’a plus rien à voir avec une quelconque compréhension au niveau de la conscience humaine. Cela est le chemin, et cela doit être ainsi.

Maintenant, ce que Je peux Vous dire c’est que Vous parvenez toujours, de plus en plus, un pas à la fois, à une élévation de conscience où Vous êtes confrontées, non seulement à Vous-mêmes, à ce qui Vous dérange encore, à ce que Vous n’acceptez pas encore, à certaines incompréhensions, et surtout à tout ce qui Vous touche de plein fouet par Ceux que Vous côtoyez, par Ceux que Vous affectionnez, par Ceux qui Vous sont proches, mais aussi par d’autres influences extérieures, qu’elles soient terrestres ou non. Bien sûr, Vous n’êtes pas livrées à Vous-mêmes, Nous sommes là pour Vous aider, pour Vous accompagner, pour Vous soutenir, et c’est à Vous de Vous accrocher pleinement à la conscience de la Lumière que Vous Êtes, et non plus de jouer dans le terrain des consciences humaines… »

Avec tout mon Amour,

Ma


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi