Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Ma-YAWEH - Transcriptions des Sessions animées par les Elohim Yosuel et (...) > Retranscription de la session n°11-39 à Mirabel et Blacons le 04/07/2015 - (...)

Retranscription de la session n°11-39 à Mirabel et Blacons le 04/07/2015 - Etat de votre Conscience

dimanche 8 novembre 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session à Mirabel et Blacons n° 11-39 (près de Valence – 26 Drôme)

Animée par les Elohims Yosuel et Arzael, les Maîtres Ascensionnés Elabel (Roi Arthur) et Saint-Germain

canalisés par Ma Nanda Aweh

Etat de votre Conscience

Samedi 04/07/2015

1ère partie  :

 Après les accolades, les présentations, les retrouvailles, tout le monde s’installe….

-  Ma Nanda Aweh  : Voilà, Vous Vous laissez aller dans le Cœur de votre Être………………….

Hé bien une fois de plus c’est une joie pour Moi, que Nous Nous retrouvions ce bon groupe venu des 4 coins de la France, ce groupe d’Amis qui cheminons ensemble, ce groupe où il y a une belle résonance, ce groupe qui a vraiment le cœur « d’être », de vivre autre chose, de vivre en conscience, et vraiment de créer sa réalité pour vivre vraiment cette vie dans la joie, dans la manifestation, et ne plus être pris sous le voile de la conscience de masse. Un groupe qui a vraiment le Cœur d’être en conscience, Conscience consciente.

Alors c’est une joie aussi pour Moi, Ma , d’accueillir Jean-Charles et Corine , des Êtres merveilleux, et pour poursuivre un petit peu notre discussion, Je dirai, hé bien, il n’y a pas de hasard si Vous êtes ici, Vous avez été guidé. Vous avez été guidé parce que quelque chose en Vous, Vous appelle, c’est votre propre Conscience, c’est votre propre Emanescence, parce que Vous avez à cœur de Vous re-trouver, Vous avez à cœur de ne plus être pris dans ce tourbillon dans lequel vivent tous les Êtres, Vous avez à cœur de Vous libérer de vos souffrances, de vos croyances, de vos limitations, de tout enfermement, de toutes dépendances, de tout attachement, pour être vraiment Vous, en Vous, et cesser aussi ce système d’incarnations répétées dans le karma, afin que Vous puissiez choisir de revenir légers, libres, et vraiment en conscience d’être, sans ne plus ramener de lourdes valises, et de décider pour Vous-mêmes et par Vous-mêmes, de dire : - « Ca y est, toutes les expériences possibles et inimaginables que J’ai faites pour comprendre ce que J’étais à travers l’ombre et la Lumière que Je Suis, comprendre ce qu’est la dualité, comprendre ce qu’est l’Autre, comprendre ce que Je suis dans ma propre Lumière avec tout ce que cela comporte. Hé bien oui depuis des éons, J’ai fait tant et tant et tant d’expériences, que maintenant Je veux y mettre un terme et passer à autre chose, vivre pour pouvoir vivre sur cette Terre en conscience que Je suis la Lumière incarnée, que Je suis un Créateur, que Je suis une Puissance de créativité qui Me permet de vivre ce que J’ai envie de vivre, comme J’ai envie de le vivre, et de créer ce qui Me correspond pour Moi, uniquement pour Moi, mais en sachant que Je sers « le Tout ». »

Alors pour reprendre le chemin de son Cœur, et bien, très succinctement, Je vais dire : il faut apprendre à être en permanence dans son Cœur. Alors bien sûr, c’est comme si Vous descendiez, plutôt que d’être dans la tête, Vous descendez au niveau du Cœur. Alors bien sûr, pour être dans son Cœur en permanence, cela va demander du temps, acceptez ce temps………. Acceptez là où Vous en êtes……….. Faites en sorte d’être toujours dans votre Cœur, mais même si Vous n’y êtes pas toujours, cela n’a pas d’importance. Vous savez qu’il Vous faut réapprendre à être dans votre Cœur. Par contre, passez tous les jours des petits moments, même si ce n’est que 10 mn, mais tous les jours à Vous poser, à être dans votre Cœur sans penser, et à ressentir, mais ressentir au-delà des ressentis humains, ressentir en ouvrant votre Cœur à votre Conscience Divine, Lui permettre d’être là ( Ma pose bruyamment sa main sur son Cœur), réapprendre à écouter votre Cœur, à Vous écouter, réapprendre à ne plus parler pour parler, à ne plus alimenter des conversations qui ne mènent à rien ou qui peuvent Vous décentrez ou Vous attirez à nouveau dans la conscience de masse, mais apprenez à ressentir ce que Vous voulez émettre dans une conversation au niveau de votre Cœur. Apprendre à ne plus penser, et respirez profondément le plus souvent.

Donc, Yosuel Nous a dit, par apport à la respiration :

- La respiration consciente permet à ce que Vous soyez Vous, et en parfaite corrélation en conscience.

- La respiration consciente Vous permet de lâcher tout ce que Vous vivez de tensions et surtout d’émotions.

- La respiration consciente amène chaque Être à ressentir en Lui sa Présence, et surtout sa capacité à être Lui dans le laisser-aller.

- La respiration consciente c’est le mouvement, c’est l’interaction entre la conscience de l’Être et « La Source ».

- La respiration consciente est bénéfique à chaque Être qui se permet d’être Lui, sans aucune interférence, et surtout sans penser.

Et c’est ainsi.

Donc, Vous êtes dans votre Présence, dans le Cœur de votre Être, soyez simplement Vous, et laissez-Vous aller, lâchez toute emprise de votre mental……………………puis inspirez profondément par le nez …………l’air que Vous inspirez oxygène tout votre corps, et permet une amplitude qui va bien au-delà de votre corps……….. Vous ressentez que cet air descend jusque dans votre ventre qui se gonfle alors comme un gros ballon……………… Puis Vous expirez lentement………votre ventre se dégonfle en rentrant à l’intérieur, l’air ressort par le nez……………….

Prenez une autre respiration profonde et lente …………..…. Un souffle à la fois, un souffle à la fois…………….

Nous accueillons en notre Cœur, et en ce lieu, la présence des Êtres de Lumière, des Maîtres Ascensionnés, et de tous nos Amis………………….

……..Pause…………

Prenez une autre profonde respiration en conscience …………………et expirez très, très lentement………………

Vous êtes dans votre Présence, sans penser, sans aucune interférence……………..

Laissez-Vous aller, simplement « être », Vous êtes Vous, en Vous, avec Vous....................

…….Pause………..

Prenez une profonde et lente respiration en conscience …………… et Vous expirez très, très lentement…………… Permettez-Vous de ressentir ce qu’il se passe………

Laissez-Vous aller………. Présence………… Ressentez simplement………….

……Pause………..

Yosuel  : Mes Amis Je Vous salue, alors Moi, Yosuel , Je suis tout content d’être là. Certains Me ressentent, Certains s’impatientent de ce que Je vais dire, Certains se demandent si Je ne vais pas Les secouer un petit peu. Il y en a d’Autres qui n’en ont rien à faire… (Rires)…….. Vous êtes, et Je Vous aime comme Vous êtes. Vous êtes, et c’est bien ainsi.

Alors mes Amis que se passe-t-il ? Il y a du remue-ménage dans les chaumières. Vous savez que ça bouge, Vous savez que Vous êtes secoués, Vous savez que les énergies sont puissantes, et elles vont l’être de plus en plus, mais ne Vous inquiétez pas, Vous avez déjà dépassé le plus gros, cela est au tour des Autres maintenant. Mais par contre pour Vous, il Vous faut Vous maintenir dans ce que Vous Êtes, il Vous faut acceptez de le vivre, il Vous faut accepter de dépasser là où Vous en êtes, il Vous faut acceptez d’être le Maître ici en incarnation, jusqu’à ce que Vous compreniez, parce que pour le moment cela Vous aide, que même le mot Maître ne veut rien dire. Vous êtes une Puissance, et c’est cette Puissance, que Vous devez maintenir, pour qu’à chaque instant, Vous puissiez aller au-delà de tout ce qui se passe, au-delà de toutes les turpitudes qui se jouent, qui se manifestent, et parfois Vous traversent. Il Vous faut aller au-delà de tout ce que ce monde joue, mais sans ne rejeter Personne, être en Amour avec Vous-mêmes, être en Amour de « Tout Ce Qui Est ». Simplement être Vous, simplement accueillir, simplement vivre ce que Vous Êtes, sans vouloir faire ambages de quoi que ce soit, sans Vous montrez plus haut que les Autres, mais comprendre ce qu’Ils traversent, ce qu’Ils vivent, ce qu’Ils font encore comme expériences, et cela ne Vous concerne plus, mais Vous devez Vous montrer rayonnants, dans la Joie d’être, dans la joie de vivre, afin que sans rien faire d’autre, Vous soyez Ceux par qui Nous pouvons expanser la Lumière dont Ils ont tant besoin. Et c’est ce qui fera que ce monde évoluera. Ne rentrez dans aucun jeu, ne Vous immiscez pas dans ce qui se passe, dans ce qui se dit, dans ce qui se trame, ou dans ce que l’on veut Vous faire croire. Ne rentrez dans aucun jeu de peurs, car l’ombre redouble de vaillance pour maintenir les Êtres dans la peur, et tous les sujets sont bons, alors que Vous, Vous pouvez être au-delà de toutes les peurs, et participer à ce que l’ombre ne gagne plus de terrain, et d’aider tous les Êtres qui se laissent prendre à son piège puissent décider par Eux-mêmes, quand Ils le voudront, de dire : - « Stop, Je ne veux plus vivre dans cette misère. Je ne veux plus être dans l’enfermement. Je ne veux plus subir. Je ne veux plus être la proie de Ceux qui se nourrissent de Moi, qui veulent que Je sois comme Ils veulent que Je sois, et qui ne veulent pas que l’on soit libres. » Alors Ils viendront à Vous, et Vous les accueillerez, et Vous les guiderez en Les laissant évoluer selon leurs capacités à intégrer un taux de Lumière dans le moment, et aussi à Les aider à intégrer tout ce qui doit l’être au fur et à mesure qu’Ils seront prêts à ressentir ce qu’Ils doivent dépasser, à Les aider à aller de l’avant, selon leur rythme, selon leurs demandes, selon leurs choix, selon leur capacité à cheminer.

Il était important de le dire. Vous ne devez pas Vous impliquer dans quoi que ce soit. Vous ne devez pas prendre sur Vous quoi que ce soit ou Qui que ce soit, mais être le Maître rayonnant, le Maître joyeux, le Maître qui aime la vie et qui la vit selon ce qu’Il a envie de vivre, selon ce qu’Il veut créer pour Lui, selon ce qu’Il veut vivre au-delà de cette réalité, et se permettre d’œuvrer dans la multi-dimensionnalité. Cela Vous est possible, cela Vous pouvez Vous le permettre. Et il en est ainsi.

Alors mes Amis, soyez-Vous à chaque instant, soyez-Vous dans ce que Vous Êtes, et n’ayez plus peur d’être simplement Vous, simplement ressentant que Vous pouvez dépasser tout ce que Vous avez été, sans ne plus jamais rien retenir. Et c’est ainsi….

Alors mes Amis, Nous allons aborder quelques «  compréhensions sur ce que Vous traversez  ». Ne cherchez pas à comprendre, ressentez. Allez au-delà, et si Vous êtes prêts, dépassez-le…………… 
- Ce que Vous avez à cœur de vivre, c’est d’être Vous, en Vous, en conscience d’être , sans ne plus souffrir, sans ne plus être pris à partie par des parties qui Vous empêchent d’être Vous et de Vous réaliser. Alors, il Vous faut accepter de ne plus Vous chercher d’aucune façon au travers de tout ce que Vous avez été, et de Vous reconsidérer dans ce que Vous Êtes, mais aussi d’accepter que la liberté est d’être Vous, sans Vous immerger d’aucune sorte dans l’Humain que Vous étiez, et dans ce que ce monde est, mais de Vous voir dans votre Puissance, et de ne plus avoir peur de ce que Vous Êtes, d’être Vous en conscience, et de ressentir que tout peut être transmuté si Vous ne dérogez pas à votre conscience d’être……….

Prenez une profonde respiration ……… et sachez que Vous avez à « être », dans la Joie d’être, dans l’Amour de Vous-mêmes, et dans l’Amour de « Tout Ce Qui Est ». Et c’est ainsi….

…….Pause……

- Il y a une chose que Vous devez comprendre, c’est que Vous êtes toujours dans une réalité dont Vous ressentez qu’elle peut Vous attirer….et c’est là qu’il Vous faut toujours rester Vous-mêmes pour ne pas Vous faire aspirer dans ce qui ne Vous correspond plus, et surtout dans ce que Vous n’avez plus à cœur de vivre. Alors, pour cela, il est important de ne plus Vous laisser prendre aux jeux de tous Ceux qui cherchent à Vous attirer dans leurs énergies pour se nourrir de Vous, de Vous accaparer. Acceptez d’être Vous, en Vous, sans ne plus Vous laisser impressionner par quoi que ce soit, et d’être pleinement Vous dans votre vibration, dans votre conscience d’être, et soyez très vigilants quant à tout ce qui se passe, et quant à ce que Vous voulez vivre. Et c’est ainsi….

Prenez une profonde et lente respiration en conscience …….et sachez que tout est approprié, à Vous de savoir ce que Vous voulez maintenant réellement vivre, tout en étant en conscience, tout en étant ici sur ce plan terrestre Et c’est ainsi……

…..Pause…….


- Vous avez toujours cru qu’il Vous fallait vivre selon un modèle, et ce modèle est encore très présent, parce que Vous voulez croire encore que ce que Vous avez vécu était une réalité Vous appartenant, alors que ce n’est pas Vous, ce sont des aspects que Vous avez expérimentés, et Vous devez Vous pardonner pour ne plus les vivre…………pour ne plus croire que c’était Vous, et que c’était une réalité, même si Vous l’avez vécu, même si cela fait partie de quelque chose que Vous avez ressenti, que Vous avez souffert. Pouvez-Vous, en votre Cœur, dire : - « Je ne suis pas ces aspects. Je suis ce que Je Suis, et Je les intègre pour ne plus les revivre, pour ne plus en être affectés »………….. Maintenant, reconsidérez-Vous, Vous êtes la puissance de La Lumière qui peut se permettre de tout transcender , et d’aller au-delà de tout ce que Vous avez vécu, de tout ce qui est illusion dans un paradigme………

……Pause…….

Prenez une profonde respiration …..et acceptez enfin de Vous voir autrement, sans ne plus Vous croire démunis de votre capacité à dépasser tout ce que Vous ne voulez plus vivre…………… Et c’est ainsi….

…..Pause…….. 

- Vous avez vécu beaucoup de vies et beaucoup d’expériences qui ont fait que, même dans cette vie, Vous avez vécu une incroyable traversée de beaucoup de choses qui Vous ont amenée à vivre la densité d’être pris sous le voile, sans même savoir ce que Vous viviez, sans même savoir ce qui était votre vérité. Alors maintenant, pouvez-Vous Vous reconsidérer, et Vous voir dans votre propre Beauté intérieure........ Et dans cette Beauté intérieure, Vous comprenez, et surtout ressentez que tout votre passé, y compris vos vies antérieures , était ce que Vous Vous êtes permis de vivre, mais qu’il y avait des potentiels incroyables, grandioses, dont Vous ne Vous êtes pas permis d’accéder et qui auraient pu changer le cours des choses……… Ne Vous croyez plus fautifs et coupables de quoi que ce soit, mais acceptez maintenant d’être présents en Vous………… Présence consciente……… Conscience consciente…….. C’est maintenant que tout ce passe, c’est maintenant que Vous Êtes, c’est maintenant que Vous reconsidérez tout ce qui s’est passé comme étant des expériences dans l’Amour que Vous Êtes, dans la projection que tout est expériences, et dans cette projection, tout est unifié dans l’Amour que Vous Êtes, dans la Lumière que Vous rayonnez. Et qu’en réalité Vous êtes bien au-delà, et qu’en réalité Vous êtes l’Amour en Vous-mêmes, pour Vous-mêmes, de Vous-mêmes……..… Et c’est ainsi…….

……Pause……..

Maintenant, permettez-Vous de ressentir que tout aurait pu être autrement………………et que tout aurait pu Vous amener à vivre une autre réalité, et qu’en cela, ce que Vous avez vécu, n’est qu’une possibilité……… Et tout ce que Vous Êtes, et donc tout ce qui a été expérimenté n’est pas Vous, mais un hologramme parmi tant d’autres, et que Vous n’avez plus à souffrir d’un choix, alors que Vous Vous permettez maintenant d’en faire d’autres……….

……Pause……

Prenez une profonde respiration …..et acceptez que Vous n’avez plus à Vous retourner, mais de créer maintenant une réalité sur ce que Vous voulez réellement vivre…………. Et c’est ainsi……

…..Pause…..


- Lorsque Vous Vous cherchez, Vous voulez comprendre ce que Vous Êtes, et Vous ne le pouvez pas, parce que Vous Êtes déjà ! Et c’est ce qui fait que lorsque Vous comprenez enfin qu’il Vous faut tout lâcher et ne plus penser, ne plus rien chercher, ne plus rien comprendre, alors tout se révèle, tout est là ! Mais en réalité, il Vous faut aussi prendre en compte que Vous avez un quotidien, et que dans ce quotidien Vous n’êtes pas toujours amenés à être présents, et c’est là que Nous Vous disons : soyez Vous en tout instant, et si Vous ne dérogez pas à ce que Vous Êtes, même dans ces moment-là, Vous Êtes ! Et c’est ainsi…….

Prenez une profonde respiration ……et acceptez d’être Vous quoi que Vous fassiez, et quel que soit ce que Vous êtes amenés à faire……… Et c’est ainsi…..

….Pause…. 

- Lorsque Vous Vous permettez de ne plus penser, d’être juste là, Vous pouvez alors Vous entendre, mais à un autre niveau, entendre votre propre voix dans « La Source », votre propre « Je Suis », et la voix de « La Source ». Alors les choses Vous sont impulsées selon ce qui Vous correspond, et même selon ce que Vous-mêmes, maintenant, avez à cœur de voir les choses être dites et ressenties. N’essayez pas de lutter, mais transcendez ce qui a été depuis si longtemps des suggestions de votre mental programmé par la conscience de masse, programmé pour Vous resservir inlassablement les mêmes pensées dans le déni de Soi. Changez votre réalité par transcendance de ce qui Vous est suggéré et qui n’est pas Vous. Et c’est ainsi…

Prenez une profonde respiration …et sachez que Vous pourrez toujours Vous re-trouver en Vous si Vous ne Vous laissez pas aspirer par cette conscience de masse…….

…….Pause….

Ma  : Laissez-Vous aller…….. détendez-Vous……

…….Pause……

Alors, Moi, Ma , J’ai eu à cœur de reprendre un passage de Métatron dans l’une de ses canalisations au travers de James Tyberonn . Ressentez en votre Cœur, au niveau de votre conscience…… :

- « En combinant des modèles géométriques de pensées avec le désir, avec l’attention, et ainsi, toutes choses se rassemblent de la même manière. Car toutes les pensées, toutes les choses, tous les Êtres sont des représentations électromagnétiques de la Conscience, de la manifestation, de tout ce qui a jamais été ou qui sera. Et certaines choses, certaines pensées, certaines créations, se déplacent à des vitesses plus grandes, selon des fréquences plus rapides à l’intérieur de la matrice géométrique. D’autres sont plus denses et se déplacent plus lentement, plus paresseusement, mais de la même manière elles semblent arriver en ordre parfait, en alignement avec la nature de leur création, et de leurs instances créatrices. Car l’Univers, le Cosmos, est perfection en soi, indépendamment de la perception, ou de l’interprétation dimensionnelle qu’on peut en avoir. Dans un sens mécanique, en tangente quantique, toute chose dans le champ unifié agit précisément et parfaitement selon sa nature, son intégrité architecturale. Cependant certaines sont créées à de plus hautes fréquences, à une plus haute résonance vibratoire que d’autres. »……

Donc, si Vous émettez avec votre Cœur, pour Vous, pour votre réalité, pour votre manifestation, et en laissant les Energies Vous servir, Vous serez à même de voir les choses se manifester. Mais cela ne doit jamais être l’enjeu de controverses, d’instances auprès de nos Amis Célestes (comme Je Les appelle), de compromis, d’intentions dans le manque de confiance et d’Amour de Vous-mêmes, de croyances, de peurs, et d’attentes conflictuelles, parce qu’alors Vous ne comprenez pas que c’est Vous qui créez, et que la co-création ne peut être effective que si Vous êtes Vous, en conscience de votre propre Puissance, et de votre propre créativité, en sachant que tout doit se conjuguer selon ce que les Êtres sont à même de créer dans la grande réalisation englobant toutes choses, et selon ce que chaque Être est à même d’engendrer dans sa propre créativité au niveau de la compréhension de ce qu’Il Est, et donc de ce qu’EST « La Source » pour que tout soit en harmonie et dans l’expression de tout ce qui doit l’être. A la différence que Vous ne pouvez pas créer si Vous n’êtes en phase avec Vous-mêmes dans votre propre conscience « d’être ». Et c’est ainsi….

Prenez une profonde respiration…..et acceptez de créer pour Vous, sans que rien ne Vous interfère. Et c’est ainsi…..

……Pause….. 

- J’ai aussi à cœur de partager avec Vous un autre passage de Métatron  : - « L’être humain atteint la vibration cristalline par sa détermination et son impeccabilité. Qu’est-ce que l’impeccabilité ? Cela consiste simplement à accorder ses actes à ses paroles, à vivre dans l’intégrité, à éliminer la peur et l’inquiétude, à faire toujours de son mieux, à honorer les autres, et, ce qui n’est pas le moins important, à s’aimer soi-même. Certes, cela est plus facile à dire qu’à faire, mais est essentiel à l’activation de votre champ cristallin. L’être humain peut-il réaliser l’activation des qualités cristallines sans se rendre sur les lieux sacrés ? Oui, certainement. Mais ceux qui choisissent de le faire se trouveront dans des points d’infinité au sein d’un champ cristallin qui est déjà là, et ce faisant, le processus en sera grandement facilité. La cristallisation n’est pas seulement un ordre atomique/moléculaire en physique/chimie, c’est aussi une vibration obtenue par la métamorphose de l’alchimie cristalline. Cette vibration raffine une clarté intégrale qui re-définit le champ d’énergie électromagnétique humain…en tant que géométrie sacrée immaculée de la Merkabah et la Merkivah. Quand vous acceptez d’activer votre champ cristallin, vous reconnaissez, définissez et renforcez la Divinité de votre Soi. Vous transportez alors partout où vous allez le plus précieux des lieux sacrés : le cœur humain. Au cours de l’activation cristalline, le cœur émet une fréquence de spirale basée sur le nombre d’or qui provient du tétraèdre étoilé merkabique, et cette fréquence joue la mélodie symphonique de l’Ascension, avec les instruments de chaque site sacré accordés selon une perfection cristalline, et cela se propage en extase dans le Cosmos. »…..

Ceci afin que Vous compreniez qu’il n’y a pas à vouloir chercher à « être », mais de ressentir simplement en Vous ce que Vous Êtes, ..et de le vivre dans l’instant de tous les instants, et alors Vous Êtes !…

Pas besoin de Vous dire : - « Il faut que Je sois dans l’impeccabilité, il faut que Je sois comme-ci ou comme-çà… » Lorsque Vous comprendrez « qu’être » est simplement « être Soi », en Soi, sans ne plus œuvrer dans la conscience de masse, et surtout sans ne plus jamais croire que le simple fait « d’être » ne Vous permet pas de Vous voir dans votre grandiosité, de vivre toutes choses dans sa manifestation, et bien sûr de ne pas pouvoir Vous réaliser. Car en réalité, tout se fait sans que Vous n’ayez rien d’autre à faire « qu’être », et dans le ressenti de ce que Vous Êtes, et alors tout se conjugue ensemble : votre réalisation, les manifestations, l’activation du Champ Cristallin, la mélodie symphonique de l’Ascension, tout est en synchronicité……

Prenez une profonde respiration …..et acceptez d’être Vous simplement……..

..…Pause……

Prenez une profonde respiration ………… Détendez-Vous………….et restez un instant simplement en étant Vous……………..

…..Pause……

Alors, Moi-même, J’avais aussi encore envie de partager avec Vous, quelque chose qui M’a beaucoup apporté tout au long de mon cheminement, c’est de prendre du temps pour Vous, pour Vous ressentir par l’écriture. C’est une expérience que Vous pouvez faire et qui apporte beaucoup. C’est-à-dire que, lorsque Vous êtes un peu trop pris dans votre mental, eh bien, posez-Vous, sans penser, prenez un grand cahier, un grand, grand cahier, puis écrivez ce que Vous ressentez dans l’instant, écrivez ce qui remonte, écrivez vos ressentis au-delà des ressentis humains. Lorsque Vous avez des émergences fabuleuses, courez vite à votre grand cahier et écrivez-le, écrivez ce que Vous avez ressenti, parfois c’est difficile d’exprimer en mot ce que l’on a ressenti, mais faites le simplement, peu importe s’il n’y a pas une certaine profondeur, parce qui est ce qui est ressenti en Soi, personne ne peut le ressentir que par Lui-même, mais ça sera déjà quelque chose qui sera émis d’une certaine façon.

Combien de fois il M’est arrivé de prendre des anciens enseignements, quand Je dis anciens, qui correspondent à ce que nos Amis Nous enseignent maintenant, mais qui peuvent remonter il y a un an ou deux, que ce soit Adamus , Métatron , Yosuel , Kryeon ou d’Autres, hé bien parfois J’ai des ressentis sans penser, sans chercher à comprendre, rien qu’avec le Cœur J’ai des ressentis différents, plus subtils, plus profonds, hé bien écrivez-les. Ecrivez ce qui émerge subrepticement. Ecrivez un soir dans le calme, écrivez sous un arbre, au bord de l’eau, sur une terrasse d’un café, peu importe, faites l’expérience de l’écriture.

Lorsque J’écris, Je Me re-trouve, il y a un certain calme, une certaine plénitude intérieure, il n’y a pas de pensées, Je laisse ma propre Conscience s’exprimer, ou parfois c’est ma conscience humaine mais dans la danse avec ma Conscience Divine, mais parfois ça donne quelque chose de surprenant, souvent J’ai pu faire des partages dans des ressentis profonds sans que le mental ou la personnalité humaine interviennent.

Parfois dans ce calme, sans penser, simplement dans le ressenti de ce que Vous Êtes, allant même au-delà de ce ressenti, Vous allez être impulsés, il y a des compréhensions qui vont émerger, écrivez-les. Et lorsque Vous aurez fini votre cahier, hé bien, relisez tout ce que Vous avez écrit, alors il y aura peut-être des choses qui seront encore plus approfondies avec des tournures encore plus subtiles, plus profondes, et il y aura une telle grandeur, une telle cohérence, que Vous aurez peut-être l’idée d’un titre à tout ce qui a été écrit, et qui sait, ce sera peut être votre premier livre. Et Je tenais à le partager avec Vous…

Prenez une profonde respiration ………… Détendez-Vous……………et restez un instant simplement en étant Vous……………..

…..Pause……

Yosuel  : Alors mes Amis, après cette merveilleuse élocution, sur ce que Ma voulait partager avec Vous, Je vais Vous dire une chose : ne cherchez plus à être dans des obligations, ne cherchez pas à être d’une certaine façon, ne Vous croyez plus Vous devoir aux Autres, ne Vous laissez plus perturber par des pensées qui ne sont pas les vôtres, mais acceptez d’être Vous……..

Acceptez d’aller au-delà de tout ce qui a fait de Vous un Être qui n’était pas en concordance avec Lui-même….…

Alors que maintenant Vous pouvez être Vous, en votre Cœur, dans votre propre joie, dans votre propre harmonie. Soyez ! Soyez-Vous, soyez-Vous au-delà « d’être », soyez-Vous dans votre pleine Lumière, soyez-Vous dans l’instant de tous les instants, soyez-Vous dans « Tout Ce Qui Est », soyez-Vous dans tout ce que Vous voulez vivre, et ne Vous cherchez plus.

Lâchez tout ce qui Vous empêche d’être Vous…………..

Lâchez tout ce que Vous avez peur d’être……………

Et Nous allons y venir….

Prenez une profonde respiration ………… Détendez-Vous…………….et restez un instant simplement en étant Vous……………..

…..Pause……

Ma  : Maintenant dans la rubrique « libérations » : Qu’est-ce qui Nous maintient encore en partie dans le fait de ne pas pouvoir être pleinement Soi, en Amour de Soi, et dans la compréhension de toutes choses  ? »..........

6 éléments ont été sélectionnés par Yosuel que Nous allons ressentir et vouloir dépasser :

-  Elément N° 1 Pourquoi avez-Vous toujours des pensées que Vous entretenez dans la peur que les choses ne se manifestent pas ?  :

Parce que Vous Vous mettez des pressions quant à : - « Comment et quand cela va se manifester ? » Et c’est là qu’il Vous faut accepter de lâcher en totalité votre mental, de croire en Vous, et de Vous voir dans votre propre Lumière, et de laisser les choses s’en venir, quel que soit le temps, quel que soit ce que Vous vivez, quelle que soit votre situation et tout ce qui se passe autour de Vous. C’est à Vous de Vous maintenir dans ce que Vous voulez réellement vivre, sans remettre en question ce que Vous Êtes. Et c’est ainsi… Prenez une profonde respiration………et ne cédez jamais à votre mental programmé dans l’incertitude et le conformisme……

……Pause….

-  Elément N° 2 Qu’est qui fait que Vous n’êtes pas toujours capables de vivre en conscience ?  :

C’est toujours le même scénario : Vous ne voulez pas croire que ce soit une condition possible, parce que Vous croyez que Vous devez être présents mentalement à cette réalité. Alors, il Vous faut faire un choix : soit Vous Êtes, soit Vous perdurer mentalement dans la condition humaine, en sachant que Vous aurez alors toujours des moments plus ou moins difficiles, parce que dans la condition humaine, Vous ne trouverez jamais la paix, et même, Vous serez toujours en phase de vouloir dépasser quelque chose qui n’est pas Vous, mais qui Vous maintient dans une survie au niveau des Autres. Et c’est ainsi……..

Prenez une profonde respiration ………et faites le choix que seul votre Cœur est à même de Vous dire…… Et c’est ainsi…

……Pause…

……Le téléphone sonne dans la salle du rez-de-chaussée…..

-  Adamantah  : Je ne sais pas qui va décrocher ?

……Rires…..

-  Une de Nous  : Ce n’est pas pour Nous.

-  Yosuel  : Décrochez de certaines de vos pensées….(Rires)……... il avait un petit rappel à faire. Allo, ici La Source, tout est calme… Allo ici La Source, il n’y a plus de pensées… Allo ici La Source, Nous dansons ensemble…

-  Elément N° 3 Pourquoi Voulez-Vous encore que Nous Vous disions les choses, quand Vous savez par Vous-mêmes ce qu’elles sont…et là où Vous en êtes ?  :

Parce que Vous avez toujours besoin d’être rassurés, d’être réajustés, d’être recentrés, et surtout de toujours entendre ce que Vous croyez que Vous n’êtes pas. Alors, acceptez enfin d’être Vous…………de ne plus Vous jouer à Vous-mêmes….… Et là, Nous Vous accompagnons pour Vous réapprendre ce que Vous Êtes, et non plus ce que Vous n’êtes pas. Et c’est ainsi… Prenez une profonde respiration………et assurez-Vous d’être Vous en permanence dans votre permanence…… Et c’est ainsi……

……Pause….

-  Elément N° 4 Où voulez-Vous réellement aller quand Vous Vous cherchez ?  :

Et là, Je Vous dirai mes Amis que Vous avez peur de Vous révéler en totalité, parce que Vous avez peur que Nous ne Vous amenions pas à une réalité, à une réalité que Nous Vous annonçons et qui dépasse totalement tout entendement humain, et qui Vous ramène encore à l’incompréhension de ce qu’est réellement la conscience d’être. Alors, la seule façon pour Vous de ne plus tergiverser dans cette incompréhension est d’accepter enfin « d’être », d’être en Vous, sans rien chercher, et de Nous laisser Vous amener à ressentir votre magnificence qui Vous amènera enfin à ressentir ce qu’est l’état « d’être », et de vouloir le vivre, parce que cela Vous fera enfin comprendre que c’est ainsi que Vous pourrez envisager de vivre vraiment ce que Vous avez envie de vivre sans douter un seul instant de votre réalité Divine. Et c’est ainsi….

Prenez une profonde respiration ………et sachez que Vous seuls pouvez vraiment sentir en Vous ce que Vous Êtes, et décider vraiment de vivre en conscience. Et c’est ainsi…

……Pause….

Elément N° 5 Qu’est-ce qui Vous fait peur dans l’expectative de lâcher « tout » dans l’Humain ?  :

Le fait de ne plus être reconnu par tous Ceux que Vous affectionnez, par tous Ceux que Vous côtoyez, par votre société, par le monde en général. Et c’est là que Vous Vous leurrez, parce que plus Vous serez à même de vivre autrement, plus Vous rayonnerez, et plus Vous serez appréciés, mais à d’autres niveaux, dans d’autres contextes que dans lesquels Vous viviez, et surtout d’une façon bien plus spectaculaire que la façon dont on Vous appréciait, parce que c’était toujours en correspondance avec la nourriture énergétique, et même en correspondance avec ce que Vous reflétiez dans ce que les Autres vivaient. Alors, laissez vos croyances……..et permettez-Vous enfin d’être ce que Vous Êtes, si c’est votre choix, et si Vous le décidez. Et c’est ainsi…

…….Pause…….

Prenez une profonde respiration ………et permettez-Vous de ressentir une réalité allant bien au-delà de tout ce que Vous avez été………

……Pause….

Elément N° 6 Pourquoi cherchez-Vous toujours en l’Autre ce que Vous ne voulez pas voir en Vous ?  :

Simplement parce que cela Vous demande de Vous voir autrement, cela Vous demande de Vous détacher des Autres, cela Vous demande de ne plus Vous chercher dans ce que les Autres sont et vivent, et cela Vous demande de ne plus vouloir croire en tout ce que l’on Vous a dit, en tout ce que l’on Vous dit. Alors, bien sûr, il Vous faut relativiser, et accepter d’être Vous, sans penser, et de décider de Vous détacher en totalité et complètement des Autres. Et c’est ainsi…

Alors Moi, Ma , Je rajouterai à cette réponse de Yosuel , à ce qu’Il vient de Vous faire ressentir et comprendre, c’est qu’il ne s’agit nullement de renier Qui que ce soit, mais d’aimer à un autre niveau, un niveau de pur Amour, à un niveau où on est, on accueille, dans la joie, en laissant l’Autre être, en étant toujours présent si l’Autre est en demande… Prenez une profonde respiration………et permettez-Vous d’être Vous, et de ne plus rien chercher dans tout ce que les Autres vivent, émettent et sont. Et c’est ainsi…

Détendez-Vous, laissez-Vous aller……………….

…….Pause……..

J’ai à cœur que Nous fassions la respiration consciente que Saint-Germain a émise, Vous la retrouverez aussi dans mon site à la rubrique : « Médidétentes » :

-  J’inspire profondément l’Infini …………. Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale de l’intuition, située au niveau du troisième œil…….et J’expire lentement, Je suis dans l’Infini…… (et à chaque fois, le temps que Je M’exprime, si Vous n’avez pas le temps de faire, on prend du temps pour le refaire)

……Pause…..

-  J’inspire profondément l’Eternité ……… Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale de l’intuition… J’expire, Je suis l’Eternité….

…….Pause…..

-  J’inspire profondément la Liberté ……… Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale de l’intuition… J’expire, Je suis la Liberté….

……Pause……

-  J’inspire profondément ma Puissance ……. Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale……… J’expire, Je suis ma Puissance….

……Pause…….

-  J’inspire profondément ma Force ………. Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale…… J’expire lentement, Je suis ma Force….

……Pause…….

-  J’inspire profondément la Lumière ……… Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale……. J’expire lentement, Je suis la Lumière…..

……Pause…….

-  J’inspire profondément que Je suis « la Source » ….… Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale…….. J’expire très lentement, Je suis « la Source »…..

……Pause……

-  J’inspire la conscience « d’être » ………. Je retiens l’inspiration en Me concentrant dans la glande pinéale…….. J’expire lentement, Je suis ce que Je Suis, Je suis la conscience d’être, Je suis la Lumière, Je suis l’incarnation de la Lumière, et Je M’identifie plus à quoi que ce soit. Et c’est ainsi…

……Pause…….

Laissez-Vous aller…..

Donc, à la suite de tout ce que l’on a vécu au cours de notre cheminement, et qu’on Nous le répète en permanence : - « Vous avez peur d’être, peur de vivre en conscience, Vous avez peur de lâcher l’Humain, Vous avez peur de Vous re-trouver en totalité… » Hé bien, J’en suis arrivée à faire un petit schéma de cette peur « d’être », de cette peur de tout lâcher dans l’Humain, la peur d’aller au-delà de tout ce que l’on a été. Et J’ai demandé à Adamantah qu’Elle M’en fasse un grand modèle pour que Vous puissiez le comprendre. Dont, si Vous voulez, dans le ressenti de cette peur d’aller au-delà de tout ce que l’on a été, on peut dire qu’on a cheminé, comme Adamus ...Je ne sais pas si Tu avais lu le shoud....quand Il parlait « du tube », ça remonte à quelques années ?

-  Jean-Charles  : Non.

-  Ma  : Donc Il expliquait que, si Tu veux, notre cheminement avec toutes nos vies et toutes nos peurs et toutes nos croyances et tout, c’est toujours des cercles, mais Lui avait, pour mieux Nous faire comprendre, Il avait schématisé, c’est une métaphore, un tube, on est enfermé dans ce tube. Ce tube c’est la conscience de masse, on est enfermé dedans, et à un moment donné, donc on chemine, on a beaucoup de vies, et puis tout est fait pour arriver à cette période du « retour sur Soi ». Donc, on a à cœur de reprendre conscience de « Qui On Est », et dans notre Cœur on va cheminer.

Et pendant quelques années, hé bien, on va dans ce tube intégrer bien des choses, intégrer des parties de Nous, on va libérer des limbes, des interstices, des interfaces, on va être confrontés à tout ce qui est dans l’Humain, dans les peurs, les croyances, l’attachement, la soumission, la dépendance, la manipulation, etc, etc…tout ce qui brasse dans l’Humain. Et à un moment donné, donc ce que J’ai appelé : « cheminent dans le tube », et ça, ça dure quelques petites années, et on peut dire que c’est ce que Nous avons fait, et après on arrive au niveau de cette sortie du tube, et Je rappelle entre parenthèses que c’est une métaphore que J’avais expliqué dans une autre session sur « la maîtrise du Maître », et J’avais dit : ha, on est à la sortie de ce tube, il y a une petite dune, cette petite dune, elle est difficile à passer pour être pleinement Nous pour passer à autre chose. Hé bien cette petite dune, elle représente cette peur « d’être », et on va alors, Nous qui avons libéré, œuvré en Nous, tout le temps, tout le temps, pour libérer tout le temps et intégrer, hé bien on va créer d’autres aspects pour dépasser cette petite dune, parce que Nous avons ressenti ce choix d’être en conscience, et puis là, ce sont créés plein d’aspects : - « Et nos petits Chéris, nos Enfants et nos Amis, et le reste, et on ne va pas être acceptés… »

Et on a créé plein de nouveaux aspects, et à ce moment-là, hé bien on retient bien des choses en arrière dans l’Humain, dans le tube. C’est comme si on était presqu’à la sortie de ce tube, il y a cette petite dune, on est prêt à faire le pas, on ressent plein de choses, ha ! Ha ! Il y a cette Lumière que l’On Est, puis derrière il y a un aspirateur, voilà. Donc on est au niveau de cette dune, c’est comme ça que Nous avons un pas de l’autre côté, et un autre pas qui reste en arrière. On sait que tout ce qui est dans le tube, ça n’est pas Nous, ça n’est plus Nous, ça n’a jamais été ce que l’On Est, et en même temps on a à cœur d’être pleinement Soi, d’être dans le lâcher total de tout, mais tout lâcher dans l’Humain, c’est comme si On allait plus se reconnaître, c’est comme si On avait peur de ne plus exister, c’est comme si : - « Qu’est-ce que Je vais devenir ? » Mais ça, c’est la personnalité humaine, c’est aussi la peur que, si On est totalement dans cette Lumière, si On est totalement Nous, hé bien On va être coupés de ce monde, On va être coupés de cette réalité, On va être coupés des Autres, et c’est un leurre, ce n’est pas la réalité du tout.

Alors comme Je l’ai marqué sur ce schéma, dans la peur « d’être » On va créer donc d’autres aspects, et On va encore jouer dans la conscience de masse, et dans cette conscience de masse, en partie, On sert l’ombre, et en partie, On alimente aussi quelque peu l’énergie du virus de l’énergie sexuelle.

Donc, On va créer des retenues, On va créer d’autres peurs, et en même temps, et c’est ça qui est une controverse, On a ressenti cette Force, cette Lumière en Nous, et comme On crée d’autres aspects de peur « d’être » complètement, hé bien quelque part, On renoue à nouveau avec l’abnégation de Soi. C’est incroyable, ça parait incompréhensible, et pourtant c’est ainsi. Et à ce moment-là, hé bien On va se chercher des excuses, et On ne va pas être en total accord avec tout ce qui Nous est dit, avec notre propre Conscience et avec la ou le Transmettrice, Transmetteur, le Canal, le Channeler, et On va Lui trouver une forme d’interférences et d’ingérence en Nous. Voilà, donc c’est pour cela que quand On en arrive là, il y en a beaucoup qui lâchent et qui vont même tout remettre sur le Transmetteur ou la Transmettrice, parce que c’est une partie de Nous avec laquelle Nous ne sommes pas en accord.

Alors pour Certains, il y a des choses dans l’Humain dont on ne peut pas aller au-delà, quoiqu’On Nous dise, On ne peut pas, il y a un blocage, sinon On n’est pas dans la réalité et On ne peut pas être pleinement ici avec les Autres, c’est inconcevable, il y a une partie de Nous qui dit : - « C’est inconcevable de lâcher tout dans l’Humain, ce n’est pas réaliste de la réalité, ce n’est pas responsable par apport à cette vie et ce qui va être engendrer. » C’est une prise de conscience, c’est un état d’être que l’Être ne peut pas dépasser, parce que pour Lui, il est inconcevable de vivre dans la pleine Lumière, de tout lâcher dans l’Humain, et surtout de ne pas faire comme les Autres, parce que se sentir un peu dans ce que les Autres vivent, c’est se sentir vivant. Alors qu’en vérité, c’est survivre, c’est danser dans les énergies sombres, c’est danser dans les expériences difficiles, c’est danser dans la densité. Ok. Et à ce moment-là, hé bien il va y avoir une certaine indignation, il va y avoir un rejet, il va y avoir l’incompréhension, il va y avoir la médisance, la suspicion, le questionnement, la réaction, les jeux, l’incertitude, et encore une forme de l’abnégation de Soi. Et c’est en partie une maintenance dans l’Humain limité et dans l’ancienne programmation dont certains éléments sont reconnectés et réajustés dans ce processus.

Donc, On a fait tout ce cheminement dans le tube et On est arrivé à pouvoir en sortir d’une certaine façon, à pouvoir être Soi, et pououfff…il y a cette peur « d’être » et elle va engendrer donc tous ces aspects. Ce sont des nouveaux aspects, et donc toutes ces réactions qui étaient vécues dans le tube à d’autres niveaux, avec d’autres Êtres, avec des danses, mais là, ça va être vécu uniquement entre Soi et sa Conscience, Soi et « La Source », Soi et le Channeler. C’est incroyable ! Ça, il fallait que ce soit dit. Alors le Maître qui accepte de dépasser cela, et il ne faut pas en avoir honte, à Vous de dire : - « Bien oui, Je vais le dépasser, oui J’accepte, c’est mon orgueil, J’accepte, c’est ma peur. J’accepte vraiment sincèrement. » Et à ce moment-là le Maître ou l’Être en conscience, n’est plus dans tout ça. Il est Lumière, Il est Force créatrice, Amour de Soi, Amour de « Tout Ce Qui Est », Il est Créateur, Il Est, simplement. Il comprend ! Il a de la compassion pour tous Ceux qui sont encore prisonniers dans tout ça. Le Maître Est ! Il sait que tout est là ! Il vit dans la joie, dans la Joie d’être, l’amusement. Il crée sa réalité, Il vit plein de choses à la fois, Il est multidimensionnel, Il est dans l’instant de tous les instants et inter-réagit avec chaque chose, chaque instant, Il est dans la permanence, Il est conscient de ce qu’Il Est.

Il fallait que ce soit dit, est ce que c’est vraiment perçu ce passage ? Parce que quand J’expliquais ce fameux tube avec la petite dune, les choses étaient dites d’une certaine façon, mais Je pense qu’elles n’étaient pas encore bien perçues d’une façon subtile, comme maintenant On est capable encore de le dire, parce que effectivement, On a Tous, Toutes étaient pris dans cette peur « d’être », et de passer totalement dans la Lumière, ce que maintenant Nous avons dépassé. Notre soucis, Je dirai pour Nous, est de le vivre. Voilà, c’est de ne pas avoir le petit spisst, mais On en est plus dans ça, c’est fini. Mais ça a pris du temps, des jours, des nuits, chaque instant, chaque moment, ça a pris du temps...

-  Anne  : Mais quand Tu dis : - « Nous » ?

-  Ma  : Ceux qui sont là et Ceux qui écouteront qui en sont là où l’On en est.

-  Anne  : D’accord.

-  Ma  : Ou qui liront cette session, ça concerne tous les Êtres qui n’en sont plus là.

-  Anne  : Mais si on en est là, c’est que déjà On est sorti du tube et que…On a…

-  Ma  : Je dirai, On n’est pas complètement sortis du tube, mais On est passé de l’autre côté de la dune… Ha !

….Rires….

-  Ama  : Il Me semble qu’il manque un truc, il y a quelque chose, enfin…Tu sais entre : Je monte la dune et après Je la descends la dune, et entre la redescente et justement la fin, là…pour être pleinement, pleinement, pleinement…il me semble qu’il y a un petit truc….

-  Ma  : Et ce petit truc, c’est…

-  Ama  : Moi, Je le ressens comme ça.

-  Ma  : Bien sûr, c’est de le vivre en permanence sans avoir…

-  MaA  : Se permettre de le vivre en permanence.

-  Ma  : Voilà, se permettre de le vivre en permanence, parce que Nous avons encore des interférences. Alors ça n’est plus ça, mais ce sont des interférences. C’est là où On en est.

-  Yosuel  : Il n’y a plus lieu d’avoir peur maintenant « d’être », il n’y a plus lieu d’avoir peur d’être pleinement la Lumière incarnée, il n’y a plus lieu d’avoir peur de vivre maintenant et pleinement le « Je suis ». Et là où Je Te rejoins mon Amie Ama : - « Et si Je le vis pleinement, ça y est Je suis la Lumière incarnée, il n’y a plus rien qui interfère, est-ce que Je ne vais pas être tentée de repartir ? »…. (Rires, et Haaaa !)…. Et c’est là le pas définitif.

-  Ama  : Et oui, et oui, mais bon.

-  Yosuel  : Et là Je Te dirai, c’est à Toi de faire le choix, et selon ton choix, hé bien Tu seras plus ou moins impulsée. Si Tu veux revenir Tu auras le ressenti au niveau profonde de ta propre Conscience, et Tu impulseras Toi-même ce profond choix. Mais si Tu veux rester, Tu seras aidée en étant juste dans la vibration nécessaire pour que Tu puisses « être » sans trop ressentir la pleine Lumière et être alors tentée de repartir.

-  Ma  : Oui, Tu seras juste impulsée, juste ce qu’il faut pour rester dans cette incarnation tout en étant ici et dans une autre dimension et ailleurs.

-  Adamantah  : C’est déjà ce que Tu veux ?

-  Ama  : Oui…. (Rires)… C’est le ressenti qui est important.

-  Ma  : Mais c’est le ressenti profond que l’on a, quand même, Tu fais ton choix, mais Tu as quand même ce ressenti qui est là. En Toi Tu ressens ça, que Tu as ce choix de pouvoir de…

-  Adamanath  : Oui, mais çà on l’a ressenti plusieurs fois ce choix.

-  Ma  : Oui, mais si Tu veux…Il y a cette peur de trop…les mots sont limités…de trop ressentir ce que Tu Es, et que malgré ton choix….

-  Adamantah  : Il y a toujours cette sorte d’incertitude de dire : est-ce que Je vais….

-  Ma  : Ce n’est pas une incertitude.

-  Adamantah  : Est-ce que Je n’ai pas le choix…pas modifier le choix, parce que…

-  Ma  : Je peux être amené, ça va être trop fort….Je peux être amené à repartir.

-  Adamantah  : Humhum, d’accord, une sorte de peur.

-  Ma  : Non ce n’est pas une peur, c’est un état d’être, le mot est limité.

-  Ama  : C’est la puissance de l’état d’être.

-  Ma  : Oui, voilà c’est ça.

-  Ama  : C’est le ressenti de sa puissance, petit à petit, Tu es amené à le ressentir et à le vivre, mais Tu ne l’as pas ressenti en totalité. Tu vois ce que Je veux dire.

-  Adamanatah  : Non bien sûr. Un autre choix s’impose.

-  MaA  : Il y a quelque chose qui Nous a fait vraiment ressentir vraiment dans sa pureté, et puis Tu ne sais pas pourquoi, un truc, paff, ça y est c’est terminé

-  Adamantah  : C’est fugace.

-  MaA  : Ce n’est pas une peur, c’est quelque chose…

-  Ama  : C’est parce qu’il n’y a pas une permanence, à partir du moment où c’est…en permanence, après, entre temps il y du travail, on traverse la dune avec des cahots….. (Rires)….

-  Jean-Charles  : Ce qui M’était arrivé une fois, Je Lui avais expliqué, c’est que à l’époque Je faisais pas mal de méditation et des choses comme ça, et J’étais dans un tel bonheur que, tout d’un coup Je Me suis senti dans un état comme ça, et J’ai eu très peur, J’avais l’impression que Je ne savais pas si J’allais revenir, mais Je Me suis vu monter d’un coup, et là J’ai dit : non stop !….

-  Adamantah  : Mais, oui, c’est la grande inconnue, qu’est-ce qui se passe après ?

-  Jean-Charles  : On peut l’appeler la béatitude, un bonheur, un état d’Amour, de joie, intense. J’ai une idée lumineuse……J’ai eu peur et ça ne Me l’a jamais refait.

-  Ma :Alors Yosuel Te répond…

-  Yosuel  : Cher Ami, dans ces cas-là, reste Toi en Toi. Accepte-le. Permets-Toi de le vivre, parce que si Tu es venu sur cette Terre dans un rôle précis, il n’y a aucune raison que Tu Nous reviennes, et si Tu décolles, On Te recolle……. (Rires)……..

-  Jean-Charles  : D’accord.

-  Yosuel  : Si Tu remontes trop, On souffle très fort, et crois-Moi, Tu redescends vite. Il n’y a pas de raison que Tu Nous reviennes si Tu n’as pas fini ce que Toi Tu as envie de vivre, ce que Toi Tu es venu vivre ici en incarnation. Alors, au contraire, permets-Toi de le vivre, de le vibrer, d’être dans cette extase. Et c’est ainsi.

-  Ma  : Il allait dire autre chose…. (Rires)….. Et : - « Je ne dirai rien !" qu’Il dit.

-  Adamantah  : C’est vrai des fois, Tu reviens…c’est comme si T’étais bien, c’est trop…et c’est trop que Tu puisses en supporter d’un coup.

-  Ma  : Oui, oui…Il ne voulait pas le dire, mais Moi Je vais le dire, c’est que, ça peut porter des extases encore plus fort qu’une relation sexuelle dans l’Amour.

-  Adamantah  : C’est plein d’Amour.

-  Jean-Cha rles : C’est autre chose, ça c’est sûr, Je préfère ça que…… (Rires)…

-  Ma  : Il faut savoir que la relation entre un couple peut être quelque chose de merveilleux. Alors on sait que maintenant dans la relation, Chacun est en Soi, en Amour de Soi, on le sent, et à ce moment-là il y a une très belle fusion, et croyez-Moi, il y a du monde à ce moment-là…… (Rires)…….. Vous émettez une belle Lumière, et Vous, Vous avez de la jouissance, Chacun pour Vous, mais en harmonie. Il n’y a plus vol d’énergies de l’Autre et l’Autre ne cherche plus à Vous voler votre Energie, mais il y a « un chant harmonieux » dans l’extase. Vous n’êtes plus dans cette relation à donner à l’Autre vos problèmes, parce que c’est ce qui se passe bien souvent dans les relations sexuelles, c’est que les Uns se chargent de tout de l’Autre, et c’est très lourd et ça alourdit chaque Être, et c’est ainsi que se transmet encore une fois « le pouvoir ».

-  Ama  : A nourrir le virus de l’énergie sexuelle.

-  Ma  : Et ça nourrit le virus de l’énergie sexuelle, alors que lorsqu’on a cette relation de couple, Chacun étant en Soi, pour Soi, mais dans le partage de ce que Nous Sommes avec l’Autre, dans la joie, sans mental, sans problème, sans rien, à ce moment-là, il y a une très belle fusion, il y a une très belle Lumière et ça sert l’ensemble… Vous avez l’impression d’être que tous les deux… (avec amusement) Non, non, il y a du monde, Ils sont des millions et des millions à participer, à être là… (Rires)……

-  Ama  : Ce n’est pas intime.

-  Ma  : Non, et ça sert tout le Cosmos… (Rires)…..et tout l’Univers…. (Rires….)

-  Jean-Charles  : Ah ! Si J’avais su çà avant….

-  Ma  : Et ça a une résonance dans tout l’Univers et à tous les niveaux. Voilà. Fallait que ce soit dit……(Rires)….

Donc, prenons une profonde respiration ………… Détendez-Vous…….…et restez un instant simplement en Vous……………..

……Pause…….

Et Yosuel va clôturer cette 1ère partie.

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Je vais effectivement clôturer cette 1ère partie, et Je peux Vous dire qu’il y a bien des choses qui se sont libérées, d’autres ont été intégrées, et Vous savez quoi, Vous êtes rayonnants, alors restez-le, ressentez-le, vivez-le, en prenant plaisir à votre pause, lors de votre pause goûter. Et c’est ainsi. Et Moi Je Vous laisse, J’en ai fini.

-  Ma  : Merci Yosuel . Namasté.

-  Ama  : Namasté.

-  Yosuel  : Mais Je suis très présent, et à travers Ma , Je peux être en communication avec Vous si Vous le désirez.

-  Adamantah  : Dispo. H 24.

-  Yosuel  : J’allais Te le dire mon Amie.

************* Pause goûter *****************

2ème partie  :

-  Ma Nanda Aweh  : Nous prenons une profonde respiration ……… Nous Nous laissons aller……….

Présence… Conscience consciente……

Nous respirons profondément ………… Permanence, sans aucune interférence du mental ou de la personnalité humaine……….

……Pause……

-  Arzael  : Mes Amis, Je Vous salue. Alors Moi, Arzael , Je vais Vous aider à comprendre certaines choses dans le ressenti profond de ce qui peut Vous amener à être un peu plus en conscience, mais à bien d’autres niveaux, quelque soit les Nouveaux à ce groupe, Ils en tireront un grand bénéfice, et bien sûr, s’Ils persévèrent, alors Ils seront guidés à leur juste niveau… Mes Amis comment Vous sentez-Vous ?.....

…….Pause……

Adamantah , ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Et Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose, puisque cela Nous concerne Tous à différents niveaux.

-  Adamantah  : D’un côté beaucoup de joie…et d’un autre côté, ben, surtout dernièrement, un certain agacement sur un…par rapport aux contraintes : contraintes de temps, contraintes de ce système, contraintes de tout ce... Voilà. Sinon ça va.

-  Arzael  : Qu’est-ce-que Tu attends pour « être », pour aller au-delà de ces contraintes, pour rester Toi, quelque soit ce que Tu as à faire, puisque Tu sais parfaitement, que pour le moment, Tu es amenée à faire ce que Tu fais ?

-  Adamantah  : Eh oui.

-  Arzael  : Mais Tu peux le faire avec légèreté, avec la joie dans le Cœur…

-  Adamantah  : Aussi oui.

-  Arzael  : Sans souffler constamment, parce que Nous T’entendons…

- Adamantah : Oh, Je sais que Vous M’entendez, d’ailleurs ça Me fait bien rire, car Je sais que Vous M’entendez.

-  Arzae l : Sans rouspéter en continu…

-  Adamantah  : Oh, en continu, il faut pas exagérer non plus…..(Rires)…

-  Arzael  : Si J’avais un de vos appareils, Je T’enregistrerais…(Rires de Nous Tous)…et Je Te le ferais réécouter…

-  Adamantah  : Oh oui, On se marrerait ensemble, oui.

-  Arzael  : Ça, ce serait une joie, parce que Moi, Je M’amuse…

-  Adamantah  : Je sais que Tu T’amuses…

-  Arzael  : Et Toi Tu pestes.

-  Adamantah  : Je peste et Je M’amuse…après coup.

-  Arzael  : Tu pestes et Tu es agacée.

-  Adamantah  : Oh oui, ça c’est sûr.

-  Arzael  : C’est pas vraiment de l’amusement.

-  Adamantah  : Non, Je M’amuse après coup, de ma…comment dire ? De Me laisser embarquer là-dedans quoi, de…

-  Arzael  : De ton incapacité à « être ». Parce que comme Tu sais que Tu dois faire ce que Tu dois faire, alors réapprends à faire toutes choses avec ton Cœur, avec amusement, quelques soient ces contraintes. Et plus Tu dépasseras un certain niveau de lassitude, un certain niveau d’agacement, un certain niveau d’incompréhensions sur ce que Tu vis, Tu pourras alors accélérer, mais sans y penser, sans mettre de compromis, sans être dans l’attente, simplement être Toi à chaque instant, dans l’instant de tous les instants, dans ta Présence. Alors Tu pourras accélérer le processus où Toi-même Tu comprendras ce que Tu Es à différents niveaux de ta Conscience, et Tu pourras alors commencer à créer pour Toi, et Nous y reviendrons. Et il en est ainsi pour Vous Tous.

Vous savez que pour le moment, Vous êtes amenés à faire ce que Vous, Vous êtes amenés à faire. Acceptez-le dans la conscience d’être, acceptez-le dans la pleine Lumière que Vous Êtes, et procédez à votre reconversion sans Vous sentir désabusés, mais surtout sans Vous sentir démunis par rapport à ce que Vous savez maintenant de ce que Vous Êtes, par rapport à une continuité dans ces contraintes, et surtout par rapport à ce que Vous ne voulez plus vivre.

-  Annie  : J’ai une question ?

-  Arzael  : Je T’en prie mon Amie.

-  Annie  : Et les impondérables ? Les impondérables financiers qui tombent comme ça quand on n’en veut plus ?

-  Arzael  : Oh mon Amie, Nous y reviendrons….(Petits rires de Certaines)….car ces impondérables financiers correspondent en totalité à ce que Tu as à dépasser pour ressentir pleinement, en Toi, ta propre Puissance à générer toutes choses dans la Lumière, sans ne plus vivre un seul instant le manque, les peurs, les soucis, la réaction, l’incapacité à « être », à rester Soi, à tourbillonner encore dans l’Humain. Lorsque Tu comprendras que dans ta propre Lumière tout peut être généré facilement, tout peut être créé à l’instant, mais sans qu’il n’y ait aucune interférence au niveau des énergies duelles. C’est là où Tu en es. Il Te faut persévérer, ne pas Te décourager, et savoir qu’à un moment donné, Tu vas avoir une perception de ce qu’est, dans la pleine Lumière, le dépassement de tout ce qui est vécu dans l’Humain. Comment peux-Tu dire : - « Je suis un Être qui dans la Lumière peut tout manifester. »…si Tu n’arrêtes pas de penser à tes soucis, de penser au manque, de penser à tes factures à payer, de penser à tout ce que Tu vis. Alors bien sûr, Tu vas Me dire : - « C’est une réalité. » Et Moi, Je Te dirai : effectivement, c’est une réalité, mais une réalité au niveau de ce que Tu Te permets de vivre et de penser, et donc de créer. Lorsque Tu ressentiras que dans la pleine Lumière que Tu Es, tout cela n’existe pas et qu’il y a simplement à « être », sans que tout ce que Tu vis ne sois déjà plus ce que Tu Es, alors Tu seras à même de changer ta réalité et d’en créer une autre.

C’est ce que Nous Vous révélons petit à petit, c’est ce vers quoi Vous-Vous acheminez, et Vous savez qu’il Vous faut encore dépasser certaines choses, tant Vous êtes encore pris dans certaines pensées limitatives, et surtout créatrices d’une vérité que Vous Vous permettez de vivre, alors que Vous pouvez en changer la conception, mais cela est le chemin, et cela est ce que Tu dépasseras si Tu ne lâches pas, si Tu ne Te décourages pas, et si Tu décides fermement que ta condition de vie est quelque chose que Tu n’es pas encore à même de dépasser, mais que Tu es à même de dépasser le moment venu. Alors Je Te le dis : bien des choses changeront pour Toi, et Nous T’accompagnerons. Cela devait être dit, et Je le dis…

-  Annie  : Merci.

-  Arzael  : Alors maintenant ne crois pas surtout que cela va perdurer. Cela T’appartient dans ton cheminement de décider que les choses peuvent changer, et que le Maître incarné que Tu Es, dans la pleine Lumière qu’Il Est, peut concevoir les choses différemment, autrement, et accepter qu’au delà de ce que Tu vis, Tu peux concevoir une vérité dans laquelle Tu Te vois vivre, dans la certitude que ce que Tu émets pour Toi, est déjà ta réalité. Alors ce que Tu émets est une impulsion qui trouvera sa résonance avec une autre impulsion, et la force ainsi engendrée amènera la réalisation. C’est ce que Nous allons Vous apprendre petit à petit, ne désespérez pas, ne croyez pas que ce que Nous Vous disons est un leurre, mais réapprendre la puissance de la Lumière, demande des dépassements jusqu’au ressenti de ce qu’est la puissance de la Lumière, de ce que Vous êtes ici en incarnation, au-delà de l’Humain que Vous avez cru être. Et Nous y reviendrons à chaque fois. Et Je Te laisse mon Amie.

Alors qu’est-ce-que cela Vous a amené à ressentir ? Je voudrais bien le savoir pour pouvoir épiloguer et aider tous Ceux qui sont dans cette même condition et qui écouteront ou liront cette session. Jean-Charles peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Et Nous faisons Tous la même chose, en Nous, cela Nous concerne Tous.

-  Jean-Charles  : Moi Je…J’ai trouvé ce passage euh, excellent, excellent parce que c’est…Je le ressens et J’y crois, J’y crois à cent pour cent. C’est…

-  Arzael  : Tu y crois à quel niveau ?

-  Jean-Charles  : J’y crois euh…Je pense plus au niveau mental, qu’au niveau du Cœur, mais hum, Je M’entraîne tous les jours à le ressentir…

-  Arzael  : Alors accepte une chose : Tu es dans une perception bien plus élevée que la majorité des Humains. Ne Te crois pas arrivé, car le chemin est long et interminable…

….(Petits rires et exclamations de certains d’entre Nous)…

-  Adamantah  : Ah, encore Arzael

-  Ma  : Non, Je comprends ce qu’Il veut dire

-  Adamantah  : Non, mais Je comprends aussi, on le sait…….(Rires)…

-  Arzael  : Cela veut dire que lorsque Tu lâcheras, et Tu peux le faire maintenant, ainsi que Vous Tous : - « Ce que Je ressens est ce que Je Suis, et ce n’est pas une fin en Soi. » C’est même, Je dirais, le début du tout début, du début du tout début…(Rires)…et du début du tout début…

-  Adamantah  : C’est une merveilleuse aventure…

-  Arzael  : …De ce que Vous allez être amenés à vivre au-delà de toute expérience vécue depuis des éons, et même bien au-delà, et que Vous allez rentrer pas à pas dans une conscience plus élargie, dans une conscience qui Vous permettra, si c’est ton choix dès cette vie, de générer bien des choses, de vivre au-delà de ce que les Humains vivent, et de créer une autre réalité que ce que Vous vivez, à la différence que cela ne sera jamais une fin en Soi, puisque la découverte sera infinie d’une certaine façon, et Nous y reviendrons.

Alors mon cher Ami, accepte d’être pleinement Toi………. Accepte de ne plus Te laisser avoir par ton ego……… Accepte de vivre pleinement ce que Tu Es……….. Et laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Et si Tu es en accord, le moment venu, Nous Nous exprimerons d’une façon où Tu pourras communiquer avec Nous, selon ta capacité à Nous percevoir, ou selon ta capacité à vouloir être seulement dans le ressenti intuitif. Nous y reviendrons.

Maintenant saches que Tu T’es longuement cherché, Tu as fureté un peu partout, Tu as mis ton nez dans bien des choses, il Te faut maintenant comprendre que c’est à Toi qu’appartient le choix d’aller à la découverte de Toi-même en ton Cœur, et uniquement en ton Cœur. Bien des choses se disent, bien des choses sont transcrites, et bien des choses sont des leurres, et bien des choses sont des communications à des niveaux où Ceux qui les transcrivent ne sont même pas conscients de « Qui Ils Sont », ne sont même pas conscients de ce qu’Ils disent, et transmettent. Cesse de Te chercher et ressens en Toi ce que Tu Es. Ressens en Toi ces effusions sans en avoir peur…….. Ressens en Toi que Tu es la pleine Lumière…….. Et prends tes décisions dans ton Cœur, affirme-Toi. Vois-Toi vivre dans ton Cœur ce que Tu as envie de vivre ou de créer, n’y mets pas d’attention ni d’attente, n’y mets pas de « comment », « quand », mais ressens que c’est déjà ta réalité, et laisse faire les choses dans la certitude que c’est déjà accompli. Alors Tu verras des choses étonnantes s’en venir à Toi, et Je n’en dirai pas plus. Si c’est ton choix de continuer à ce que Nous Te guidions, à ce que Tu puisses Te permettre, mais c’est ton choix, il n’y a aucune obligation il n’y a aucune contrainte d’assister aux sessions qui Te permettrons de comprendre toujours un peu plus ce que Tu Es, et ce que Tu es à même de dépasser pour ne plus être pris dans certains engrenages et surtout certaines retenues. Ne cherche pas à aller plus vite, car Tu aurais plus d’interprétations désabusées…

-  Adamantah  : Déconvenues… C’est désabusement.

-  Arzael  : Désabusement ? Hum…

-  Jean-Charles  : Désillusions ?

-  Arzael  : En quelque sorte ! Parce que cela engendre des énergies contradictoires, alors qu’en avançant à ton rythme, en restant Toi-même, en étant conscient de « Qui Tu Es », dans la Joie d’être, les choses pourront se faire petit à petit, lorsque Tu es à même de percevoir à bien des niveaux ce que Tu as mis en place et que Tu dois ressentir dans la compréhension de ce que cela T’amène à dépasser pour l’accueillir dans l’Amour et dans la compréhension subtile de ce qu’est cette expérience. C’est ainsi que tout peut être dépassé dans ce ressenti profond, au-delà des ressentis humains, de ce que toute expérience est dans l’Amour pour Vous-mêmes de ce que Vous Vous êtes donnés d’expérimenter.

Je sais, c’est un peu complexe, mais comment expliquer quelque chose avec des mots très limités de ce que Tu seras à même de ressentir, et que beaucoup ici ont vécu, phase après phase. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Persévère d’être en Toi Ressens l’Amour que Tu Es… Cet Amour que Tu es à même de Te donner, de ressentir pour Toi, de L’accepter enfin, sans ne plus Te croire un Être à part, sans ne plus Te croire un Extra-terrestre, mais vraiment un Humain qui incarne la Lumière qu’Il est Lui-même de toute éternité. Et c’est ce qui devait être dit, et Je Te salue…

-  Jean-Charles  : Merci.

-  Arzael  : Alors mes Amis, qu’est-ce-que Vous en avez compris de cette explication un peu…

-  Exclamation de Nous toutes  : « Alambiquée ».

-  Arzael  : Merci les Filles…..(Rires)…

-  Ma  : On devrait tous se réunir en « Une »…..(Rires)…

-  Arzael  : Car vos mots étant limités, c’est vrai que nos explications peuvent paraître, un peu parfois, très alambiquées. Alors, qu’est-ce-que Vous en avez ressenti ? Et ça c’est important… Elémah , ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Une Participante  : Emaliah .

-  Arzael  : J’ai bien dit : Elémah ….. ( Anne vient de recevoir son nom Divin)

-  Adamantah  : C’est pour Anne  ?

-  Ma  : Mais ! (en s’amusant…)

-  Adamantah  : Ben excuse-Moi……(Rires de Nous toutes)…… Bonjour Elémah …… (Rires)…

-  Anne  : Bonjour Elémah .

-  Une Participante  : Bonjour Elémah .

-  Ma  : Bonjour Elémah .

-  Anne  : Je suis heureuse d’avoir un nom qui arrive comme ça, euh…hum, hum. En fin de compte J’ai été touchée, et J’ai beaucoup de mal à intellectualiser, quoi, J’ai heu…

-  Arzael  : Alors mon Amie, surtout ne l’intellectualise pas, car là Tu entres dans le jeu total du mental, alors que Nous Vous apprenons à ressentir en votre Cœur, au niveau de votre propre Conscience. Demande à ta Conscience Elémah , de T’insuffler ce qu’Elle est à même de T’insuffler, et laisse ton mental. Tu crois que Je Me suis adressé à Toi pourquoi ? Parce que plus on Vous dit : ne cherchez pas à comprendre, et plus Toi Tu intellectualises……

-  Elémah  : Ah non ! Je ne cherchais pas à l’intellectualiser, au contraire. C’est difficile de mettre des mots, donc, J’en mets pas. J’ai dit : J’ai été touchée, et Je sens comme quelque chose de fort qui se… qui s’est ouvert au niveau du Cœur.

-  Arzael  : Et si Je Te disais : J’aime ta réponse ? .....…(Rires de Nous toutes)…… Et c’est ce que Tu avais à répondre. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que si on essaie de Te piéger, Tu T’affirmes.

-  Elémah  : J’aime ce mot ! ……(Rires de Nous toutes)…… Tournez autour de Moi, alors…et voilà.

-  Arzael  : Et si Tu T’affirmes, c’est que Tu as envie de dépasser quelque chose que Tu avais peur. Ce quelque chose que Tu avais peur est : - « Comment puis-Je être Moi, M’affirmer, sans rentrer dans le positionnement des contrôles pour Me protéger, mais d’accepter que Je peux Me positionner en étant Moi dans mon Cœur, et en ressentant pour Moi, et sans cet ego exacerbé, ce que Moi-même Je peux ressentir et dire. »

Peux-Tu, dans ta profondeur, ressentir ce que Nous Te disons, afin de déloger les derniers éléments, à extirper au niveau de certaines protections que Tu Te mettais de peur que l’on Te manipule, de peur que l’on Te contraigne, de peur que l’on Te contrôle, et de peur que l’on T’impose ce que l’Autre attend de Toi…………. Cela a été une de tes conditions à ne pas pouvoir Te réaliser, à ne pas pouvoir être Toi, et à Te mettre de grosses barrières, par rapport aux Autres, par rapport à ce monde tel qu’il est, par rapport à ta propre vie, par rapport à tes relations, par rapport à ce que Tu as toujours eu peur que l’on T’inflige : - « Je ne suis pas tout cela. Je ne suis pas ce que tous les Autres veulent M’infliger. Je ne suis pas tous ces contrôles de protection, et Je ne suis pas les peurs en général. Je suis Moi, pleinement Moi, en conscience, « Je Suis », et Je Me permets maintenant de le vivre. Je Me permets maintenant d’accueillir les Autres, sans peur que l’on M’afflige, sans peur que l’on M’impose quoi que ce soit. Mon Cœur saura toujours dire ce qui doit être dit. Mon Cœur M’amènera toujours là où Je dois aller, et mon Cœur est la réponse à toute solution. »

Alors chère Amie, prends-Toi en main, n’aies plus peur de ce que Tu Es, ne fais pas ambages de ce que Tu Es, ne force pas les Autres lorsqu’Ils ne veulent pas aller, laisse-Les être, aies de la compassion pour Eux, et vis pleinement ce que Toi Tu as envie de vivre, tout en étant naturelle avec les Autres, et en Les acceptant dans ce qu’Ils sont, dans ce qu’Ils vivent, dans ce qu’Ils émettent. Et c’est ainsi.

Je Te salue bel Être, et Tu es en bon chemin, prends en conscience, et surtout ne lâche pas d’un iota.

Alors mes Amis, J’en ai fini pour Moi, ce fut une joie, il y a eu un gros déballage d’énergies et une compréhension profonde et subtile, que Chacun, Chacune a bénéficiée, qu’il en soit ainsi pour Ceux qui écouteront ou liront cette session.

A bientôt mes Amis, Je Vous suis de très près et Je Vous aime comme Vous êtes.

-  Elémah  : Merci Arzael .

-  Ma  : Prenez une profonde respiration …………….. Laissons-Nous aller sans penser…

….…Pause…….

-  Elabel  : Mes Amis, quand Arzael et Ma auront fini de papoter, Je pourrai peut-être M’exprimer……. Ah ! Ça y est, c’est à mon tour. Je Vous salue, et Vous adombre de tout mon Amour. Je suis ce que Je Suis, Elabel et Vous le savez, qui fut…

-  Toutes ensemble  : Le Roi Arthur  !

-  Elabel  : Le Roi Arthur … Alors dans ma précédente vie qui fut le Roi Arthur , Je Vous en ai dit un petit peu, et J’en dirai un petit peu plus, et après on recollera les morceaux…J’ai été un amalgame de beaucoup de Consciences, mais en même temps, J’avais une conscience humaine, en même temps J’avais des désirs, J’avais des joies, J’avais des déconvenues, J’ai eu des souffrances, il M’est arrivé de pleurer plus d’une fois, mais J’étais toujours dans cette perspective de ne jamais lâcher ce que J’étais en réalité. Mais Vous voulez que Je Vous dise, Moi qui Vous suis de très près, Je peux Vous dire que Vous qui êtes là, et Certains qui entendront ou liront cette session le ressentiront, Vous avez été au-delà de vos souffrances, de vos découragements, de toutes désapprobations, de vos peurs, de vos incertitudes, de vos doutes. Vous avez tenu bon, et pourtant que de larmes versées, et en même temps que d’espoirs entretenus. Alors Vous savez qu’à un moment donné, lorsque l’Être persévère, lorsque l’Être ne lâche pas, lorsque l’Être va au-delà de tous les inconvenus, de toutes les incompréhensions, il ne peut y avoir que la joie dans une certaine réalisation.

Pourquoi « certaine » réalisation ? Cela veut dire une réalisation qui se fera selon certains choix, selon certaines réalités que Vous créerez, mais Tous n’arriverez pas à l’Ascension dans cette vie, et est-ce que cela Vous importe ? Si Je Vous dis que de toute façon Vous reviendrez, et comme l’a dit Kryeon , Vous reviendrez en conscience, Vous ne reviendrez plus avec les attributs duels. Vous ne reviendrez plus avec toutes vos souffrances de vies passées, Vous ne reviendrez pas avec cet absurde karma, et Vous ferez des choses grandioses que Vous pouvez commencer à faire dans cette vie. Est-ce que cela Vous encourage ?

-  Adamantah  : Et bien c’est tout à fait ça.

-  Elabel  : Alors cessez de Vous croire limités. Cessez de croire que Vous ne pourrez pas changer votre vie. Cessez de croire que Nous sommes la cause de votre non-manifestation de ce que Vous voulez voir se manifester pour Vous…… Alors quand J’étais le Roi Arthur , il M’est arrivé de Me dire : pourquoi parfois Je fais des choses extraordinaires au point de faire peur à la populace du moment, et d’avoir l’admiration de bien d’Autres ? Je Me disais : mais qu’est-ce que Je suis pour vivre des choses intenses, pour vivre des extases extraordinaires, et parfois de Me retrouver seul, face à Moi-même, sans pouvoir parfois faire des choses si simples, tout simplement ? Parce qu’en étant un amalgame J’avais la puissance de «  la Source  », J’avais la puissance de tous Ceux qui œuvraient à travers Moi pour une cause bien déterminée, et Nous en reparlerons. Mais lorsque ces Chéris ne M’impulsaient pas, J’étais face à ma propre conscience humaine, et cela était parfois difficile, et Vous voulez que Je Vous dise ? C’est ce que Vous avez décidé de traverser pour Vous affirmer en étant Vous, sans être insufflés par «  la Source  », jusqu’au moment où Vous-mêmes serez dans une telle certitude de ce que Vous Êtes, que insufflés ou pas, rien ne Vous empêchera d’aller au-delà de toutes interférences, de toutes manifestations intérieures par Vous-mêmes ou extérieures, et de Vous dire fermement « Je Suis », et quelque soit ce que Je vis, Je le proclame, et tout ce qui peut interférer n’est pas ce que « Je Suis »s, ne doit pas M’empêcher d’être, ne dois pas M’empêcher de manifester ce que Je veux voir se manifester. Et quelque soit ce qui est émis, ce n’est pas ce que Je Suis, et ce que Je Suis, infusé ou pas, est la Puissance de la Lumière, de la Force, et de ma propre créativité.

Alors à ce moment-là, Vous émettez quelque chose de puissant, et ce quelque chose de puissant génère des Energies qui vont se mouvoir dans leur propre conception, dans leur propre configuration, et elles vont engendrer, avec des Energies similaires, ce qui deviendra votre réalité. Et cela devait être dit.

C’est mon intervention, et Je Vous salue.

Soyez bénis chers Amis, Vous êtes grandement accompagnés, affirmez-Vous dans ce que Vous Êtes, et c’est dans ce positionnement ferme et clair que tout Vous parviendra, et ensuite Vous serez insufflés à l’infini, et Vous n’aurez plus besoin de faire d’efforts quelconques.

Soyez Vous, et Je Vous adombre à l’instant même de toute ma Puissance et de tout mon Amour.

Et il en est ainsi…

…….Pause…..

-  Ma  : Prenons une profonde respiration ………………….. Laissons-Nous aller……………….

……..Pause…..

-  Saint-Germain  : Oyez ! Oyez ! ………. (Rires)…

-  Jean-Charles  : Gentes Dames…

-  Elémah  : Et Damoiseaux………… (Rires de certaines d’entre Nous)…..

-  Jean-Charles  : D’un oiseau.

-  Saint-Germain  : Tu n’es pas Moi mon Ami, mais J’apprécie ton intervention, salut mon Pote ! ………..(Nouveaux Rires, surtout d’ Elémah )……..

-  Jean-Charles  : Ah d’accord…… (Rires de Nous toutes)…… Je L’imaginais avec le chapeau et la plume…

-  Adamantah  : Mais c’est tout à fait ça, Saint–Germain , voyons...... (Eclats de rires de Nous toutes)…….

-  Jean-Charles  : Moi, l’image que J’en avais, c’est dans les dessins animés avec…… (Nouveaux rires)…….

-  Adamantah  : Oh ! Ça, ça lui plairait peut-être moins.

-  Saint-Germain  : Je T’arrête mon Ami, ne continue pas ! » ......(Petits rires)…..

-  Adamantah  : Ça n’est pas le…

-  Jean-Charles  : D’accord. Non, le renard c’était…

-  Saint-Germain  : Alors gentes Dames… (Hummm…assentiment de notre part)… Et Messire Jean-Charles …..(Rires)….

-  Ma  : Oh, et Je Le vois bien faire…

-  Certaines d’entre Nous  : On a droit au baisemain ?.... Aaahhh !!! Exclamations de Nous toutes…hein ?

-  Saint-Germain  : Ça Vous dit Mesdames ?

-  Toutes  : Oui.

-  Saint-Germain  : Alors tendez vos mains…..(Rires)……. Je ne baise pas les mains des Hommes…

-  Nous toutes  : Ooohhh !

-  Ma  : De ces Messieurs, pardon, Il a dit : « de ces Messieurs »…

-  Nous toutes  : Merci… (Et grands éclats de rires)……

-  Saint-Germain  : Les Messieurs, Je Leur fais juste une petite révérence… Et ensuite Je Les regarde droit dans les yeux… Et les Dames Je Leur fais le baisemain, et ensuite Je Les regarde droit dans les yeux.

Alors mes Amis, donc Je suis ce que Je Suis, Saint–Germain , le grand Maître de tous les temps, parce que savez-Vous que l’on s’amuse beaucoup avec cette dernière apparition en tant que «  Comte de Saint-Germain  », mais combien de vies J’ai vécues, combien de vies J’ai empruntées dans des corps ? Alors Ma , combien de corps J’ai empruntés dans ma…

- Grands éclats de rires de Nous Tous.

-  Saint-Germain  : …Combien de corps J’ai empruntés dans bien des vies ? Mais pour le moment, dans la conscience universelle des Humains, Je reste l’énigmatique Comte Saint-Germain . Le temps viendra où J’apprécierai que l’on M’appelle par mon chant Divin…

-  Ma  : Voilà… Je crois que c’est …faudra que Je regarde, parce qu’Il Me l’a déjà dit, mais Je n’arrive pas à l’entendre…

-  Ama  : Emanayeh ?

-  Ma  : Pas du tout…

-  Ama  : Pas du tout.

-  Ma  : En plus ça se fini par « l ».

-  Saint-Germain  : Mon Amie T’es pas toute seule, il y en a qui T’impulsent, et c’est Eux que Tu ressens…

-  Ama  : D’accord.

-  Saint-Germain  : Car Celui que Tu as nommé est très présent.

-  Ama  : Bienvenue !

-  Saint-Germain  : Donc Nous n’allons pas épiloguer, car J’ai des choses à dire… Alors Je vais M’exprimer très directement, parce que Vous savez que ma Puissance est grandiose, Je suis très présent à Vous tous, et J’ai à cœur que Vous dépassiez certaines choses qu’il est temps que Vous dépassiez et que Vous ne perduriez pas à alimenter. Alors ces choses sont, 1 : - « Qu’est-ce que Je M’enquiquine à ne pas rester Moi et à alimenter des conversations stériles ? »... Gente Dame Corinne peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Et Nous faisons tous la même chose en Nous, car Nous sommes Tous concernés.

-  Corinne  : C’était quoi la dernière phrase ? Parce que J’y étais dessus mais…

-  Saint-Germain  : J’ai demandé : pourquoi avez-Vous de la difficulté à rester Vous-mêmes et à alimenter des conversations stériles ?

-  Corinne  : Hum, alors, Je partirai sur des contraintes, le mot "contraintes" Me vient, et après, sinon, c’est le sentiment de culpabilité.

-  Saint-Germain  : Peux-Tu ressentir en Toi…

-  Corinne  : Le sentiment de culpabilité ?

-  Saint-Germain  : Non, non, lâche ton mental, lâche ton mental : - « Je prends une grande et profonde respiration… Je lâche le mental et la personnalité humaine, Je suis dans mon Cœur. »……………………………………………

Et maintenant peux-Tu ressentir à un niveau plus profond, à un niveau plus non-mental, que ce que Tu viens de dire est simplement la peur de ne pas être conforme aux Autres, de ne pas répondre aux besoins des Autres, de ne pas pouvoir être au même niveau des Autres lors de conversations. C’est une stupidité, mon Amie, cela Te maintiens dans la conscience de masse, cela Te maintiens dans les basses fréquences, cela T’empêche d’être pleinement Toi, et de ressentir qu’en réalité, tout est basé dans un certain conformisme, dans un certain devoir aux Autres, dans un certain devoir d’alimenter des choses pour plaire aux Autres, pour être acceptée. Alors qu’en réalité, Tu sais qu’au fond de Toi, Tu n’alimentes que des énergies de peurs, de dénie de Soi, d’abnégation de Soi, de rejet, de critique, et de mensonges galopants. Cela n’est plus de ton ressort. Tu es maintenant en droit de faire des choix selon ce que ton Cœur Te dit, selon ce que Tu as envie d’être, selon ce que Tu as envie de dépasser, selon ce que Tu n’as plus envie de vivre, et de Te dire enfin : - « Je Suis, Je Me positionne, J’apprends à être Moi, J’apprends à Me re-connaître en mon Cœur. J’accepte les Autres comme Ils sont, Je ne Les dénigre plus, Je ne Les rejette plus, Je ne Les fustige plus, mais Je ne M’implique plus, Je ne prends plus rien sur Moi, Je ne Me nourris plus de leurs énergies, mais dans la Joie d’être, Je laisse mon Cœur s’exprimer, et si cela ne plaît pas, cela n’a aucune importance, Je n’ai plus à jouer aucun jeu, Je n’ai plus à rentrer dans ce que Je ne suis pas, Je n’ai plus à vivre aux dépends des Autres, Je n’ai plus à vouloir être à la hauteur des Autres, dans les basses fréquences. J’élève ma conscience en ma propre Conscience, en mon Cœur. Je décide enfin de vivre pour Moi, je décide enfin de faire mes propres choix, non dictés par le mental ou mon égo, mais par l’Amour que Je Suis, par l’Amour de Moi-même, par l’Amour de « Tout Ce Qui Est », sans ne plus rien rejeter. Je Suis, Je M’aime, Je le vis, et Je décide enfin pour Moi, Je décide « d’être », Je décide de dépasser tout ce que J’ai été, Je décide de lâcher toutes mes retenues, mais Je décide d’aller au-delà de ce que J’ai eu peur de dépasser. »

Parce qu’en vérité, Tu as des ressentis profonds, mais que Tu ne cherches pas à développer. Cela veut dire en ressentir la profondeur dépassant ce que ton mental veut en conclure. C’est se permettre de ressentir sans rien faire d’autre que de ressentir pour laisser émerger à des niveaux plus profonds une vérité dépassant l’entendement humain, dépassant la compréhension humaine, dépassant l’intellectualisation, dépassant ce que le cerveau peut amener à vouloir rechercher dans ses programmes ce qu’il peut Te faire ressortir comme réalité basée sur la compréhension humaine.

Alors, écoute-Moi chère Amie, Tu as des capacités énormes en Toi, et Tu n’as pas voulu les développer, Tu n’as pas voulu les laisser émerger, Tu les as même en partie rejetées, parce qu’il y a une partie de Toi, que Tu peux laisser émerger maintenant, si c’est ton choix : - « J’ai peur de Me découvrir. J’ai peur de découvrir ce que Je ressens depuis longtemps, mais qui Me fait peur. » Alors pourquoi en as Tu peur ? Tout simplement, parce que Tu aimes Te faire prévaloir auprès des Autres, au niveau de ce que les Humains sont, mais si Tu atteins le niveau d’Amour, en ton Cœur, Tu n’auras plus à Te faire prévaloir auprès de Qui que ce soit, puisque l’Être Divin est Amour dans l’humilité, pas l’humilité basse, l’humilité Je Suis, sans faire ambages de quoi que ce soit, mais en rayonnant dans la joie, ce qu’Il Est. Tu cherches une valorisation, que Tu ne trouveras jamais d’une certaine façon, car Tu le sais, les Humains s’émerveillent de ce que un Être peut vouloir démontrer qu’Il est, et ensuite Le jeter comme une vieille chaussette. Cela a toujours été, et sera toujours dans la condition humaine. Alors qu’un Être qui rayonne, qui est en conscience, n’a pas besoin de se faire prévaloir auprès de Qui que ce soit, dans l’humilité qu’Il est, dans la Joie d’être, dans son rayonnement, Il attirera toujours les Êtres qui auront envie de partager avec Lui, qui auront envie de comprendre comment se fait-il qu’Il soit toujours dans la joie, et qu’est-ce qu’on est bien auprès de Ceux qui ne s’immiscent dans rien, mais qui rayonnent, qui accueillent, et qui sont simplement. Et c’est ce que Je voulais Te dire.

Accepte maintenant d’être Toi……….

Accepte d’aller à la rencontre de Toi-même………

Passe des moments en introspection en ton Cœur, n’aies pas peur de ce qui émerge, même si cela ne Te plaît pas, accepte-le, intègre-le, transcende-le, dépasse-le, afin d’aller toujours encore plus dans la pleine Conscience de ce que Tu Es. Et Tu verras qu’il y aura des choses qui s’ouvriront pour Toi, il y aura des compréhensions sur ce que certains Êtres vivent, sur ce que l’Humanité est en général. Tu auras des compréhensions sur ce que l’on attend de Toi et auquel Tu ne voudras plus répondre, sur ce que l’on attend de Toi dans ce système, et que le moment venu Tu pourras changer. Tu comprendras ce qu’est la réalité d’une conscience au-delà de ce voile, et Tu comprendras surtout ce que Toi Tu ne veux plus vivre, ce que Toi Tu ne veux plus perdurer dans bien des faux semblants, dans bien des illusions. Et c’est ainsi, chère Amie.

-  Corinne  : Merci.

-  Saint-Germain  : Alors chers Amis, Vous tous ici présents et présentes, dans ce qui a été dit à cette chère Amie Corinne, Vous avez encore compris quelque chose. Il Vous semblait pour Vous, que c’était déjà dépassé depuis longtemps, et pourtant Vous avez ressenti quelque chose qui va Vous permettre dans la maîtrise du Maître, de comprendre une chose importante : tous les Êtres doivent être accueillis, quoi qu’Ils fassent, quoi qu’Ils disent, quelle que soit leur façon d’être, même s’Ils Vous semblent dans la noirceur, même s’Ils Vous semblent laids, même s’Ils Vous semblent affligés, même s’Ils Vous semblent des rebus de la société, Vous devez être en Amour avec Vous-mêmes, Vous devez avoir de la compassion pour Eux, expanser votre Amour et votre Lumière. Vous n’êtes pas obligés de Les côtoyer, Vous n’êtes pas obligés de Les prendre dans vos bras, Vous n’êtes pas obligés de Vous accoquiner avec Eux, mais ne Les rejetez pas, ne rentrez pas dans le jeu de la critique, ne rentrez pas dans l’abjuration totale, mais acceptez qu’il y ait beaucoup d’Êtres qui vivent dans des conditions difficiles, et qui sont très pris dans des consciences altérées, et Je n’en dirai pas plus.

Soyez Vous, soyez en Amour avec Vous-mêmes, parce qu’être en Amour avec Soi-même, c’est être en Amour avec « le Tout » et avec « Tout Ce Qui Est », et comme Ma l’a fait en bien des circonstances, regardez-Vous dans vos réactions, dans votre façon d’être, dans votre façon de Vous exprimer, face à des Êtres que Vous ressentez, soit dans des énergies lourdes, soit dans une certaine dépravation, soit dans certaines déconvenues. Qu’êtes-Vous à même de dire entre Vous, sincèrement ?.....… Qu’êtes-Vous à même d’exprimer simplement en Vous face à ces Êtres quels qu’Ils soient ?.......

Soyez clairs, soyez honnêtes. Et si quelque chose Vous empêche d’émettre votre pleine Lumière, dans l’Amour que Vous Êtes, alors c’est qu’il y a un dépassement à faire. Où se situe ce dépassement à faire ?… Et bien dans, encore une fois, un manque d’Amour de Vous-mêmes en totalité, parce que Vous avez des moments, lorsque Vous êtes en Vous, dans votre Cœur, ou même à d’autres moments, il y a des moments, où Vous êtes pleinement en Amour avec Vous-mêmes et Vous le ressentez. Et puis il y a des moments où selon la situation, selon vos conversations, selon ce que Vous êtes amenés à échanger, Vous n’êtes plus totalement dans cet Amour de Vous-mêmes, dans la Lumière que Vous Êtes, et Vous pouvez alors très facilement rejeter un Être, en Le jugeant avec des yeux du non-Amour-inconditionnel, et non du non-Amour de Vous-mêmes, et rentrer dans le jeu de la critique, alors que Vous-mêmes êtes déjà des Êtres qui émanez la Lumière, et qui émanez l’Amour de Vous-mêmes, quand Vous Vous le permettez.

Alors Je Vous dirai que cette tergivergence il fallait en prendre conscience, il fallait quelle Vous soit amenée sur un plateau, afin que Vous compreniez que plus Vous serez en permanence en Amour avec Vous-mêmes, Vous émettrez des Energies qui ne permettront plus à l’ombre de jouer le jeu du vampirisme, le jeu de la cruauté, le jeu de la guerre, le jeu de la dualité exacerbée, le jeu du plein pouvoir, le jeu de la manipulation, et donc le jeu de l’hypnose. Et il en est ainsi, les Amis.

J’en ai fini pour ma part, Je Vous laisse, Vous savez maintenant que Vous êtes grandement accompagnés, et qu’il y aura toujours notre appui, notre soutien, notre Amour Vous enveloppant.

Je Vous salue gentes Dames et Messire Jean-Charles , et Vous dis à une prochaine fois. Et surtout avant d’atteindre des temps plus lointains, une certaine maîtrise à Vous nourrir de l’Energie Cristalline, et bien profitez d’un max de votre soirée et Nous trinquerons avec Vous……

……(Petite pause)……

Et c’est ainsi que Je Me suis exprimé, et c’est ainsi que J’ai à cœur d’intervenir dans vos sessions, et surtout d’être avec ce groupe très puissant, en France, et Je le dis. Vous êtes vraiment un groupe qui émettez une Puissance à l’instant même……

…..(Petite pause)……

-  Ma  : Restez Vous-mêmes en votre Cœur, et vivez pleinement le ressenti de cette belle musique…..

Fin de session avec la Musique de Ludovico EINAU DI – Primavéra

***

Transcription : Emaliah et Amayah

 Merci de tout Cœur à Vous Emaliah et Amayah pour la retranscription de cette session à Mirabel et blacons.

Je Vous honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi