Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Session n° 3 - Comprendre que tout est là - Phase 1 - Initiation > Retranscription de la session n° 3 à Mirabel et Blacons le 19/12/2015 - (...)

Retranscription de la session n° 3 à Mirabel et Blacons le 19/12/2015 - Comprendre que tout est là

jeudi 3 mars 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 3 à Mirabel et Blacons (Drôme – 26)

« Comprendre que tout est là »

Animée par Yosuel

Intervention de l’Archange Mikael

canalisés par Ma Nanda Aweh

Samedi 19/12/2015

1ère partie  :

Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

- Introduction de Ma Nanda Aweh  : Vous Vous laissez aller dans le cœur de votre Être………

C’est une joie pour Moi de Vous accueillir, d’animer cette session avec ce petit groupe qui est déjà quand même important. Ca Me fait très, très plaisir que Vous soyez là, que Nous partagions ensemble notre cheminement sous la guidance de Yosuel, et Je Vous honore vraiment d’être là et d’avoir pris la décision d’aller encore un peu plus loin que là où Vous en Êtes…..

J’accueille et J’honore Martine qui est là pour la première fois. Alors donc pour entamer au plus vite cette session, Je Me suis fait un petit topo de ce que J’ai dit les deux premières sessions, la n° 1 et la n° 2. Donc pour Martine, Je dirai que Nous sommes rentrés depuis fin 2012 dans l’ère du « Retour sur Soi », ce que Nous avons attendu depuis des millions d’années dans lesquels Nous avons fait de très, très longues expériences pendant de nombreuses vies où Nous avons tout expérimenté dans la souffrance, la dualité, l’atrocité, On est passé par tout ! Et ce fameux passage de 2012 qui avait été annoncé, Nous l’avons passé, grâce à la précession des équinoxes en 1987, grâce à une élévation de conscience d’un certain pourcentage d’Humains à travers le monde qui a permis cela.

Donc on a pu passer la fin de l’année 2012 et rentrer dans cette nouvelle ère, nouvelle ère de 26.000 ans. Métatron l’a appelé « Le retour sur Soi ». C’est-à-dire que tout est mis en œuvre, Nous sommes dans une conjoncture, où avant on était complètement dans l’oubli de « Qui On Etait » en réalité, et là il y a une ouverture, une ouverture qui se fait où Nous avons la possibilité de comprendre « Qui On Est » en réalité, et de Nous re-trouver dans notre propre Essence en Nous.

Alors bien sûr ce n’est que le début, Nous sommes à la fin de la 3ème année de cette nouvelle ère, mais les choses vont très, très vite. Le retour en arrière n’est plus possible, c’est terminé ! Toute l’Humanité doit aller dans le sens de cette évolution, vers son Ascension qui se fera dans une période encore plus ou moins longue, mais on y va ! Donc on en est qu’au tout début, mais cela s’accélère de plus en plus, cela va s’accélérer de plus en plus, et cela s’accélèrera tout le temps.

Donc ce monde est en transmutation, il y a des choses qui bougent, qui bougent, qui bougent, on le voit partout, ça remue chez les Êtres, et donc il y en a de plus en plus qui prennent conscience qu’il y a une évolution, que les choses bougent. On prend conscience de plus en plus qu’il se passe des choses en Nous,

qu’il se passe des choses sur cette Terre, qu’on a des possibilités d’ouverture dans de nouvelles technologies, qu’il y a des découvertes comme par exemple le biomimétisme qui va permettre d’utiliser la nature sans ne plus avoir recours à l’industrie chimique. Il y a beaucoup de choses qui évoluent.

Le Biomimétisme : Du grec bios, vie, et mimésis, imitation, observe et s’inspire de la nature pour produire des applications respectueuses de l’environnement.

Alors dans cette vie, c’est sûr que peu d’Êtres, très, très, très peu d’Êtres pourront atteindre le niveau de conscience de se re-trouver en totalité dans ce qu’Ils Sont. Il y en aura un peu plus dans la vie suivante et ainsi de suite, et ainsi de suite, et ainsi de suite…

Le retour sur Soi se fait uniquement en connexion en son cœur et nulle par ailleurs ! Rien de l’extérieur Nous y amènera, rien ! Nous n’avons pas besoin d’appartenir à quelque chose, on n’a pas besoin de suivre un Être, mais on a besoin d’être guidés, et la réalité, avec les quelques Channels véritables qu’il y a dans le monde, il n’y a que les Êtres de Lumière qui peuvent Nous y amener, ça c’est clair et net ! Par contre il faut avoir du recul, du discernement et être dans ses ressentis pour ressentir si le Canal est vrai ou pas, parce qu’il y a beaucoup d’Êtres qui canalisent et qui ne sont pas en connexion avec « la Source ».

J’ai la passion de faire ce que Je fais parce que Moi J’ai voulu en même temps depuis quinze ans, donc Je suis en connexion en permanence, et quant on est en connexion on est sur le front, on est les premiers en ligne, c’est pour cela que Je dis qu’un vrai Canal c’est Celui qui a évolué, qui a compris, qui a ressenti et qui vit ce qu’Il Est.

J’ai passé quinze ans très difficiles, très, très difficiles, ça n’a pas été de la tarte, et pour arriver à être Canal, il faut transmettre quelque chose que l’on vit, que l’on ressent, et que l’on peut transmettre, tant c’est quelque chose qui est en Nous.

Donc on n’a pas besoin d’appartenir à quoi que ce soit. Je dirai que tous les groupes que J’anime, il y a un échange, il y a une amitié. Il n’y a personne qui est plus que l’Autre. On est tous des Maîtres qui redécouvrons ce qui est en Nous et que Nous savons. Voilà, il n’y a pas besoin d’apprendre des tas de choses, mais par contre on prend conscience de choses qui peuvent Nous interpeler : - « Ah, Je ressens que là J’ai un aspect que J’ai à dépasser. » Prendre conscience de tout ce qui Nous empêchent d’être Nous-mêmes et en les dépassant, cela Nous grandir dans notre propre Conscience. Il faut du temps, ça ne se fait pas en un claquement de doigt, il faut plusieurs années, mais comme le dit notre cher Ami Adamus Saint-Germain , ce que l’on va re-découvrir, ce que l’on va vivre en conscience, que ce soit en 3, 6, 10 ans, il Nous faudrait plus de 50 vies pour y arriver. Donc Nous sommes déjà dans une ère rapide, très, très rapide. Il faut prendre le temps, ne surtout pas aller plus vite que l’on est capable d’aller. Il faut savoir que plus on va libérer tous nos aspects, tout ce qu’on a créé, toutes nos expériences, toutes nos vies passées, on va intégrer toutes nos parties éclatées, à chaque fois on intègre un taux de Lumière. Donc on ne pourrait pas intégrer la Lumière en totalité, sinon Vous exploseriez, donc ça se fait petit à petit, pas à pas, un Être à la fois.

Je dirai que, reprendre le chemin en son Cœur, reprendre conscience de « Qui On Est », cela demande de passer tous les jours du temps, ne serait-ce que des petits instants à être en son Cœur, dans sa Présence, sans penser. On ne cherche rien, on ne pense plus, on ne se pose plus de questions, on est là dans ce silence, et sans chercher, on se permet de ressentir, mais au-delà des ressentis humains, ce sont encore des ressentis subtils. On ouvre son Cœur, on ouvre sa connexion, on accueille ce que l’On Est, notre Conscience Divine, notre Emanescence, et on va faire en sorte que notre conscience humaine va petit à petit s’harmoniser avec notre Conscience Divine. Il va falloir accepter tous les aspects qui vont remonter.

Alors l’apprentissage c’est : Je suis Moi, Je ne cherche rien. J’apprends à être là, sans penser. C’est pour cela qu’il est important tous les jours de passer des petits moments à être dans sa Présence sans penser, pour que dans le quotidien dans ce qu’on vit en permanence, on puisse être là sans penser. Alors ça demande du temps, parce que Nous avons vécu de nombreuses vies avec un mental qui Nous a géré. Alors ce mental il fait partie de Nous, on ne doit pas le rejeter, mais va arriver à un moment donné où ce mental, et bien il va être intégré en totalité dans notre Conscience Divine, et il n’émettra donc que des pensées au niveau de notre Cœur, de l’Amour de Soi-même. Alors réapprendre à être en conscience de « Qui On Est » passe par, Je dirai en premier, apprendre à s’aimer.

Et apprendre à s’aimer ça ne plus dépendre de Qui que ce soit, ne plus être dans l’attachement de Qui que ce soit, que ce soit même nos Conjoints, nos Enfants, nos Parents. On s’en détache totalement. J’ai quatre Enfants et deux petits Enfants que J’adore, et on passe des moments absolument fabuleux, mais Je ne suis plus la Mère-poule qui avec peur Les emprisonnait, qui se nourrissait d’Eux, non, c’est fini ça ! Je Les accepte comme des Âmes qui ont vécu beaucoup de vies, qui en vivront d’autres, qui auront d’autres Familles, d’autres Frères, Sœurs, comme des Êtres en chemin, mais comme Ils sont passés par Moi pour cette incarnation, eh bien Je Les affectionne, et on a vraiment un échange de cœur à cœur, un échange vrai qui n’est plus, surtout à mon niveau, qui n’est plus dans le fait de Les diriger, de Les prendre sous ma coupe, mais par contre là où J’en suis, Je Les enveloppe de tout mon Amour et de ma Lumière en Les laissant faire leurs expériences, et là Je Les aide beaucoup, et c’est un autre niveau.

Apprendre donc à ne plus se nourrir des Autres, parce que tous les Humains se nourrissent des Uns des Autres, à aller au-delà de tous nos aspects dans la dualité, et Dieu sait qu’il y en a des couches et des couches et des couches. Alors ne rien chercher, Je dirai à vouloir libérer quoi que ce soit, on est là dans son Cœur, on apprend à s’aimer et à ne pas penser, et c’est là qu’on va comprendre qu’on est comme une bouteille de champagne, c’est qu’en étant simplement là, dans le moment présent, sans penser, il y a une bulle qui va remonter toute seule : un aspect. Et là on ne rentre pas dedans, parce que même si on ressent que ça Nous fait mal, cet aspect il remonte parce qu’on est prêt à ressentir à quoi il correspond, à l’accepter et à l’intégrer et on s’en libère dans l’instant.

Puis, il y a une autre bulle qui va remonter, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles dans la bouteille de champagne, et donc ça va durer un certain temps. Sachez que lorsqu’un aspect se manifeste par lui-même, ne pas rentrer dedans, parce qu’à ce moment-là on est aspiré dans la conscience de masse. Il faut savoir qu’il n’y a pas trente six alternatives, il n’y en a que deux : être dans le Cœur en ouverture de « Qui On Est », être en connexion avec « la Source » et notre Conscience Divine…ou être dans l’égrégore de la conscience de masse qui enveloppe la Terre où toutes les pensées de la dualité se côtoient, et donc on côtoie ça en permanence. Voilà. Alors ne jamais culpabiliser, jamais culpabiliser. Même s’il faut du temps en jouant encore le jeu de l’ombre et en jouant encore le jeu de la conscience de masse, c’est le chemin, et il faut l’accepter. Mais à partir du moment où on décide que l’on va se re-trouver en totalité, alors les choses elles vont s’intégrer, se libérer, être transmutées et transcendées petit à petit.

On va ressentir de plus en plus que toutes les expériences que l’on a faites font partie de l’ombre, de notre partie ombre et on l’accepte avec Amour cette partie « ombre », parce qu’elle fait partie de la Conscience Divine que l’On Est. Mais avant, on était simplement en conscience dans la Lumière et on ne connaissait pas notre partie ombre, c’est pour cela qu’on est venu sur cette Terre qui est, comme dirait Métatron , une université, une université où on va faire l’expérience de notre côté ombre, de la dualité. Alors bien sûr on est venu sur cette Terre pour faire l’expérience de toues les facettes de la dualité, mais à un moment donné ça a tourné un peu vinaigre, un peu plus sombre que ce n’aurait dû l’être, et il y a beaucoup de choses qui se sont faites, et c’est pour cela qu’il y a eu quatre humanités et on en est à la cinquième. OK !

Eh bien ne Nous retournons plus, ne Nous retournons plus ni dans cette vie, ni dans nos vies passées, maintenant c’est le moment présent, on a assez vécu des drames, des souffrances. Dans le moment présent, maintenant on va intégrer tous nos aspects, toutes nos parties éclatées, et puis on va se permettre enfin de s’acheminer vers notre liberté, notre autonomie et notre Souveraineté. Ré-apprendre ce que Nous Sommes, parce que Nous avons tout en Nous.

On a vécu tellement, tellement longtemps dans l’oubli de « Qui Nous Sommes » en réalité, on est tellement pris dans quelque chose qui Nous empêche de Nous tourner en notre Cœur, que le fait de ré-apprendre ce que l’on Est, c’est-à-dire : « Je Suis », Je suis la Lumière, va Nous demander beaucoup de courage, de persévérance, d’intégrité, parce que dans la conscience de la Lumière que Nous Sommes, dans l’Amour de Nous-mêmes et de « Tout Ce Qui Est », Nous allons petit à petit pouvoir côtoyer d’autres mondes : les Lutins , les Fées , par exemple, parler avec Eux, côtoyer des Êtres d’autres planètes… Tout ça on l’a vécu, au tout, tout début, on l’a déjà vécu, et pour Nous c’était quelque chose de naturel. Au jour d’aujourd’hui la majorité des Humains disent : - « C’est de la folie, ça n’existe pas ! » Non, on va ré-apprendre tout ça, on va ré-apprendre à chaque instant de créer notre réalité, mais en étant en conscience de la Lumière que l’On Est, en étant en conscience que Nous avons un espace-temps qui Nous est propre, et que cet espace-temps Nous traverse, et c’est dans cet espace-temps que notre Conscience va impulser tout ce que l’on veut vivre, et le créer. Nous sommes des Créateurs, et dans notre Puissance de créativité Nous créons pour Nous, Nous ne pensons qu’à Nous, Nous ne vivons que pour Nous, tout en étant dans la joie de participer avec tous les Êtres. Et Nous œuvrons sans qu’on ait une mission, sans être le Sauveur du monde. En vivant pour Nous en conscience, Nous aidons ce monde à changer, mais aussi tout cet Univers. Et lorsque tous les Êtres vivront en conscience de leur Puissance de créativité, et créeront en vivant pour Eux, il y aura une harmonie, une joie, une paix, des échanges. Ce sera l’Amour inconditionnel, la Lumière dans toute son excellence, sa grandiosité.

Or on Nous a appris le contraire, ne pas penser à Soi, s’occuper des Autres, se sacrifier. Tout ça a été mis en place il y a très longtemps pour que justement on n’ait jamais la possibilité d’entrer en conscience avec ce que Nous Sommes en réalité. Et donc il va falloir se libérer de toutes les croyances possibles et inimaginables.

Quand on est en Amour de Soi-même, on ne peut plus rejeter Qui que ce soit, car On sait que tout Être est un Être Divin, mais qui fait l’expérience de l’oubli de « Qui Il Est », et à ce moment-là on a de la compassion et de l’Amour, mais on n’a pas à subir Qui que ce soit. On comprend qu’on ne rejette plus personne, Qui que ce soit, même quelqu’un qui est très désagréable avec Nous, on ne Le rejette plus, mais par contre on s’affirme, on ose s’exprimer dans ce que l’On Est, on parle avec notre Cœur, et on n’a pas à Le subir. C’est toute la différence que l’on va apprendre c’est : au lieu de rentrer dans la dualité, c’est de se positionner, d’être fermes, d’être Nous, de ne pas avoir peur d’être ce que l’On Est. On n’a pas besoin de faire ambages de quoi que ce soit, on n’a pas besoin de monter sur un piédestal, mais on est debout et on s’affirme, on ne rampe plus, on n’a plus la tête baissée. Ressentir aussi que l’on peut s’exprimer en étant ferme, mais sans en dire trop, juste montrer que l’Autre ne Nous impressionne pas, que ce qu’Il émet quand Il Nous déverse des choses sur Nous, c’est ses propres souffrances. En déversant quelque chose sur Nous, ça Lui permet de ne pas se voir, et ça, on va le ressentir, et c’est pour ça qu’on va avoir un immense Amour et de la compassion. Donc on ne rejette plus personne, mais on n’a plus à subir Qui que ce soit !

Je pense que J’ai fait le tour. Donc l’Amour…apprendre à s’aimer, ça en passe par s’accepter, se voir différemment, ne plus se voir comme on se voyait en se regardant dans une glace. Maintenant Je sens que Je suis autre chose, Je M’honore d’avoir traversé tout ce que J’ai traversé, Je ne culpabilise pas, et lorsque Je fais une bourde, une erreur, où que Je retombe un petit peu dans la dualité, eh bien Je M’honore. On ne culpabilise pas, parce que si on ressent la déviance que l’on vient de vivre, et qu’on ressent que c’est un aspect de Nous, qu’on s’est laissé aller, eh bien Je l’accepte, Je ne culpabilise pas, Je l’accepte parce que Je le comprends et maintenant Je peux le dépasser, Je peux le transcender. Ne jamais culpabiliser. Le Maître ne culpabilise pas. L’Humain limité et qui se sous-estime, culpabilise, d’accord ! Mais toujours tirer la leçon de ce que l’on vit.

S’accepter c’est en passer par ne plus jamais avoir la possibilité d’émettre la moindre pensée de dénigrement, la moindre pensée de sous-estimation de Soi. Ce n’est plus possible, parce qu’on est vraiment en Amour de Soi, parce qu’on ressent « Qui On Est », on ressent qu’on n’est pas un Humain, mais une Particule de la Lumière, on est Lumière.

Et donc les bases, Je dirai qu’une partie, c’est respirer profondément, et Yosuel par rapport à la respiration Nous a dit : - « La respiration consciente permet à ce que Vous soyez Vous et en parfaite corrélation en conscience. La respiration consciente, elle Vous permet de lâcher tout ce que Vous vivez de tensions et surtout d’émotions. La respiration consciente amène chaque Être à ressentir en Lui sa Présence, et surtout sa capacité à être Lui dans le laisser-aller. La respiration consciente c’est le mouvement, c’est l’interaction entre la conscience de l’Être et « la Source ». La respiration consciente est bénéfique à chaque Être qui se permet d’être Lui sans aucune interférence et surtout sans penser.

Pourquoi sans penser ? Parce que le mental est dirigé par notre personnalité humaine. Cette personnalité humaine que Nous avons créée, forgée avec tout ce que l’on Nous a inculqué, que ce soient nos Parents, que Nous estimons, respectons, mais Ils Nous ont induits totalement en erreur, mais Ils l’ont fait avec leur Cœur, avec leur savoir, Ils ont fait comme on Leur a appris, Ils ont fait selon des principes, des valeurs, des préceptes, selon ce que cette société aussi Nous inculque, avec ce que l’on apprend encore actuellement dans les écoles, mais depuis quelque temps il y a de petites prises de conscience, il y a de petits groupes d’écoles qui se créent différemment, et il faudra encore un certain temps avant que ça change en totalité, et également par ce que les religions Nous ont inculqué…et donc on a forgé cette personnalité humaine avec l’égo, en Nous mettant des masques, des barrières…il faut être conformes, il faut se devoir aux Autres, il faut s’oublier…et plein de choses qui font que Nous ne Nous permettons pas de vivre pleinement pour Nous.

Donc cette personnalité humaine va émettre en permanence des choses que le mental récupère et qu’il Nous ressasse en permanence…et le mental Nous amène par ce biais dans des pensées dont Nous alimentons en permanence la conscience de masse. Voilà, donc apprendre à ne plus penser, en étant en Soi, dans son espace, et lorsqu’on va arriver à un niveau de conscience beaucoup plus subtil, on va s’apercevoir que l’on va avoir comme des flashs ou comme des instants de pensées, qui n’en sont pas, mais c’est très difficile d’exprimer en mots ce qui peut survenir au-delà de l’expression traditionnelle, si Je puis M’exprimer ainsi, que jamais notre mental, jamais notre cerveau, jamais nos ressentis humains ne pourraient Nous dire. C’est des choses qui remontent de notre profondeur, de notre Conscience Divine, et qui Nous donne une réponse, une explication, une compréhension en un centième de seconde, en l’instant, alors qu’il faudrait des phrases, et des phrases et des phrases pour le dire et là on a un wouah ! Voilà, c’est une forme de langage dans le non-penser, de la non-parole, et c’est en Nous. Voilà pourquoi on dit : apprendre à ne pas penser pour ressentir à bien des niveaux ce qui peut Nous être insufflé au-delà de l’expression humaine.

Donc la respiration consciente, elle se pratique en étant Soi, en Soi… On prend une profonde respiration par le nez …………donc on respire pleinement la vie, à plein poumons…l’air qu’on inspire emplit tout notre corps…et c’est une amplitude qui va bien au-delà de notre corps, et en même temps, on ressent que ça descend dans notre ventre qui se gonfle comme un gros ballon et on expire très, très, très lentement…notre ventre rentre, et l’air ressort par les poumons, et ce, toujours par le nez.

Alors cette respiration consciente, c’est bien de la faire tous les jours, par exemple le matin en se réveillant, on prend une, deux ou trois respirations conscientes, en disant par exemple : - « J’honore cette journée, cette journée qui est pour Moi une journée dans l’état naturel. » Le soir avant de s’endormir, quand on se promène, quand on se détend, ou quand on ressent qu’on est en présence de personnes où on sent que c’est lourd, alors on prend une grande et profonde respiration pour bien se centrer et ne pas se laisser aspirer dans ce que l’Autre émet. Ok ? Donc ça c’est important. Je pense que J’ai fait le tour de ce qui est à dire dans l’initiation du réapprentissage de « Qui On Est ».

Là, on va faire une petite révision sur la session n° 2. Je posais la question à Yosuel qui M’a répondu en direct : pour reprendre conscience de « Qui On Est », pour vraiment être Soi, ici en incarnation sur cette Terre et intégrer toutes nos parties, eh bien il faut être en totalité incarné, ce que la majorité de l’Humanité n’est pas ! parce que la majorité des Êtres ont peur d’être totalement présents dans leur corps, ici sur cette Terre, parce qu’il y a des mémoires de choses vécues dramatiquement, Ils ont peur que s’Ils sont totalement ici dans ce corps en incarnation, ça va leur retomber dessus ! De toute façon ça leur retombe dessus, parce que tout ce que Nous avons vécu dans nos vies antérieures, Nous le vivons dans cette vie-là ! Oh, bien sûr, pas de la même façon. Par exemple : un Être qui a fait souffrir des Enfants en Les maltraitant ou même en Les tuant, ou en faisant des choses horribles, eh bien Il va revivre ça dans cette vie-ci de différentes façons, pas physiquement dans le fait de refaire ce genre de choses, mais en voulant comprendre comment on peut être rejeté par des Enfants, et même pris à partie inconsidérablement, et donc Lui-même avoir un rejet pour les Enfants, et le jour où Il en viendra à se re-trouver et à comprendre ce qui s’est passé dans ses vies antérieures et qu’Il acceptera que ce n’est plus ce qu’Il a à vivre et qu’Il peut être Lui, en Amour de Lui-même, alors tout se rééquilibrera et l’harmonie sera à nouveau entre Lui et les Enfants. Voilà, mais ces intégrations ne sont possibles que si on est vraiment bien incarnés sur cette Terre, dans ce corps.

Je vais Vous demander de Vous laisser aller………de Vous détendre en totalité, d’être en votre Cœur, dans votre Présence, sans penser………..

…..Pause…..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience …………et Nous expirons très, très lentement………………

Nous accueillons la Présence des Êtres de Lumière en notre Cœur et en ce lieu………..

……Pause……..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience ……………..et Nous expirons très, très lentement………..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……….et Nous expirons très, très lentement………..

Ne cherchez pas à analyser ce qui est dit, ne pas conscientiser, ne rien contrôler. Laissez-Vous aller totalement dans votre Présence, sans penser… Laissez votre ressenti s’exprimer, sans rien chercher… Et maintenant Je vais laisser Yosuel s’exprimer.

…..Pause….

-  Yosuel  : Alors mes Amis… ( Ma  : J’aime bien, parce que Je Lui dis : - « Ah, Tu vas dire : « mes Amis »)… et bien non, puisque c’est ça, Je vais dire : Alors mes Amis…

Alors mes Amis, Je Vous salue, Je suis…Je suis ce que Je Suis, Yosuel , le plus grand de tous les Elohims, après les Autres diront ce qu’Ils voudront. Moi, Je M’exprime en mon nom, en mon Essence, et en ma grande faculté d’être « Tout ».

Alors Je Vous accueille, Je Vous adombre de tout mon Amour, et c’est une joie que Vous soyez là. Je Vous honore de votre présence.

Alors Nous allons poursuivre ce chemin, comme l’appelle Ma , d’initiation à Vous re-trouver, Je dirai de ré-apprendre ce que Vous savez déjà, mais qui est tellement recouvert de couches, qu’il faut faire un sacré ménage, et un simple balai ne suffit pas ! Mais Nous faisons aussi, Nous, office de Balayeurs, et Vous le savez. Nous ne sommes pas là pour Vous dire ce que Vous avez à faire, ce qui va Vous arriver, où tout ce que Vous aimeriez qu’on Vous dise. Nous sommes là pour Vous accompagner, pour Vous tenir la main, et si Vous êtes décidés à ne plus subir quoi que ce soit, alors de Vous montrer ce qui ne va pas en Vous, ce que Vous avez expérimenté pour que Vous en preniez conscience et que Vous décidiez de le dépasser.

Vous avez vécu tant de choses, Vous avez tant et tant soufferts, Vous avez tant oublié « Qui Vous Êtes » en réalité, que cela est un peu complexe pour Vous de revenir à la Source de ce « Que Vous Êtes ». Mais si Vous le décidez, si Vous en avez la volonté, c’est là que Nous rentrons en jeu, c’est notre rôle de Vous montrer tout ce que Vous devez libérer, afin d’être à même de pouvoir à nouveau vivre en pleine conscience, et de ne plus subir une expérience qui Vous amène dans la souffrance et dans la non-conscience d’être ce que Vous Êtes.

Alors mes Amis, il Vous faut faire un choix, et ce choix est : qu’est-ce que Je veux vivre ? Est-ce que Je veux perdurer dans tout ce que les Humains jouent, ou est-ce que Je veux enfin ressentir ma toute Puissance de créativité, ressentir ce que « Je Suis » et le vivre pleinement sans ne plus Me fourvoyer dans quoi que ce soit, sans ne plus jouer le jeu des Autres, sans ne plus soudoyer Qui que ce soit, mais enfin vivre pour Moi, vivre en Conscience, vivre la Lumière incarnée que Je Suis, tout en étant ici dans ce monde parmi les Autres, à la différence que Je pourrai faire ce que J’ai envie de faire, sans ne plus subir Qui que ce soit.

Alors, cela semble facile et en réalité ça l’est, mais ce que Vous avez mis en place, ça c’est complexe ! Et pour dénouer toute cette complexité, eh bien mes Amis, il Vous faut retrousser les manches ! Alors Je ne Vous dis pas cela pour Vous décourager, parce que dès que Vous décidez de revenir à la Source de ce « Que Vous Êtes », Vous êtes accompagnés et les choses s’éclaircissent, et Vous n’avez pas à vivre en permanence dans la souffrance, mais à décider d’être Vous, en Vous, sans ne plus Vous laisser aspirer par tout ce qui est suggéré au niveau de toutes les autres Consciences, au niveau de l’ombre, au niveau de tout ce qui tire cette conscience de masse dans plus de profondeur sombre, dans plus de noirceur.

Alors mes Amis, c’est simple, et en même temps c’est complexe. A Vous de faire le choix d’être Vous, en Vous, en votre espace, et de ne plus jouer aucun jeu pour ne rien alimenter d’autre, mais de commencer à intégrer ce qui doit l’être, à intégrer toutes les parties de Vous qui doivent être intégrées, ainsi que tous vos aspects, en sachant que Vous pouvez aussi décider d’être Vous en permanence dans l’instant présent de tous les instants, en votre Cœur et dans la Joie !

Ne créez pas la croyance : - « J’ai beaucoup de choses à déblayer, donc Je vais être en permanence dans la souffrance, la lourdeur. » Non ! : - « Je suis Moi, dans la joie, dans la joie « d’être », dans la joie de vivre. J’accepte cette vie. Je respire cette vie. Je suis Moi en conscience de la Lumière que « Je Suis ». Je vis pour Moi, Je suis en Amour de Moi-même et J’écoute ce que mon Cœur Me dit, ce que ma propre Conscience exprime dans ce qui Me correspond. Je ne Me laisse plus influencer par quoi que ce soit de l’extérieur, mais J’apprends à ressentir tout ce qui M’amène à aller de l’avant, tout ce qui M’amène à croire en mes capacités à générer toutes choses pour Moi, sans Me laisser influencer, même par des pensées venant de Moi, mais qui ne sont pas ce que J’ai à écouter.

Alors comment faire pour Vous écouter, pour ressentir ce qui Vous correspond ? Eh bien, laissez-Vous aller, ne pensez pas, ne réfléchissez pas, et dans le laisser-aller total Vous laissez émerger ce qui doit l’être, et là Vous ressentez si cela Vous correspond : - « Est-ce que c’est ce que Je veux vivre ? Est-ce que c’est ce que Je veux créer ? Est-ce que cela Me correspond ? » Et Vous ne permettez pas à vos pensées d’interférer. Vous prenez un moment pour Vous, et dans votre espace, dans la pleine Lumière que Vous Êtes, Vous Vous permettez de ressentir à d’autres niveaux, et si quelque chose Vous semble incohérent, ne tombez pas dans le jeu du mental, laissez-Vous aller : - « Est-ce qu’il n’y aurait pas par hasard une petite interférence ? Est-ce que quelque chose que Je ne veux pas voir se manifeste ? Est-ce qu’il n’y a pas quelque chose que Je Me suis voilé pour me donner bonne conscience et croire que c’est ma voie ? Et si maintenant Je M’écoutais en Me permettant de ne plus rien voiler, en acceptant que mes ressentis soient justes, mais dans le ressenti de l’Amour que « Je Suis », dans le ressenti que c’est vraiment ce qui Me correspond, dans le ressenti que Je suis à même de faire pour Moi maintenant ? Est-ce que Je suis en accord avec ce que Je pense créer, avec ce que Je pense vivre, où y a t-il quelque chose qui M’interpelle et que Je n’ose pas ressentir. »……………

Mes Amis, où en êtes-Vous dans ce qui vient d’être dit ?……….

-  Yosuel  : Aline , mon Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma Nanda Aweh  : Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous, ça Nous concerne à différents niveaux.

-  Aline  : C’est par rapport à mes choix…c’est ça ?

-  Yosuel  : As-Tu ressenti ce que Je viens de Vous dire ?

-  Aline  : Oui…

-  Yosue l : Alors ne Te pose pas de questions, ressens et laisse émerger ta propre réponse.

-  Aline  : En fait ce sont des choses qui sont remontées cette semaine, par rapport au fait que mon choix d’être Assistante-maternelle, et donc J’ai travaillé… J’ai mon Fils qui n’est pas à l’école, qui est scolarisé à la maison, donc On il a un rythme très particulier, un enseignement particulier, voilà…qui Nous correspond, et donc Je suis amenée à recevoir beaucoup d’Enfants à la maison…trois, quatre, et qui sont Tous scolarisés, et du coup, Je Me retrouve dans un rythme…obligée de suivre le rythme de l’école malgré mes choix personnels. J’aime vraiment beaucoup travailler avec les Enfants, J’aime beaucoup ces échanges avec les Enfants, mais du coup Je Me retrouve…

-  Yosuel  : Je Vous ai demandé si vos choix Vous correspondaient ?

-  Aline  : Oui, c’est un peu ça !... Je ne sais pas si Je M’exprime bien, mais…

-  Yosuel  : Est-ce que Tu ressens que Tu es en adéquation parfaite avec ce que Tu fais ?

-  Aline  : Non…parfaite, non…Je ne sais pas comment exprimer ça… Parfaite non… J’y tente… non, J’essaye d’aller vers quelque chose qui Me correspond, bien sûr, mais chaque jour Je comprends des choses, chaque jour et J’avance chaque jour, tous les jours en ce moment et ça va très, très vite….

-  Yosuel  : Ce que Je voulais dire, c’est : est-ce que ton choix Te correspond ? Est-ce que ton Cœur est en adéquation avec ce que Tu vis, avec ce que Tu fais ?

-  Aline  : C’est déjà mieux qu’avant, mais ce n’est pas encore parfait…parfaitement en adéquation…

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui manque ?

-  Aline  : De vivre à un rythme plus approprié…ah, Je ne sais pas comment dire ça…moins de cadre. Voilà ! Moins d’impératifs.

-  Yosuel  : Est-ce que Tu peux accepter une chose…

-  Aline  : Oui…

-  Yosuel  : …- « Je suis Moi, en Moi. Je ne cherche rien, Je suis dans ma Présence. »… Est-ce que Tu peux ressentir ta Présence ?

-  Aline  : Oui !

-  Yosuel  : Est-ce que dans cette Présence, sans émettre aucune pensée…Te voir dans la pleine Lumière, sans ne plus T’identifier à l’Humain : – « Dans cette pleine Lumière « Je Suis », c’est ce que Je Suis en réalité, Je ne Me fais plus de soucis, car la conscience de la pleine Lumière Me permet de ressentir ma Puissance, et de ressentir que Je peux tout transmuter en Me voyant totalement vivre pleinement ce que J’ai envie de vivre, sans rien n’émettre d’autre. » Tout le reste est de l’attraction que Tu Te permets d’expérimenter par l’alimentation constante de : - « On ne M’accepte pas. Je dois M’aligner aux horaires des écoles, Je dois conjuguer avec les Parents, Je dois Les accepter comme Ils sont et Me soustraire à Eux-mêmes. Je n’ai pas trop de choix, Je dépends de ce monde, Je suis en quelque sorte un rejeton de cette société, Je dois conjuguer en permanence avec tout ce qui est mis en place, et surtout Moi, Je ne vois pas comment Je peux vivre pleinement pour Moi dans de telles conditions. »

Et c’est là, mes Amis, que Vous ne comprenez pas encore ce qu’est la Puissance de la Lumière que Vous Êtes, parce que tout cela, Tu pourrais le vivre totalement différemment et en changer le cours, sans aucune intention sur Qui que ce soit, mais Toi, dans ton espace-temps, vivre en totalité ce que Toi Tu as envie de vivre, et alors, ce que Tu Es se manifeste. Alors ne Te décourage pas, Tu as la volonté d’aller toujours plus en profondeur pour en re-découvrir la Puissance, la Puissance que Tu Es. Emets moins de pensées, reste-Toi en ton Cœur, en ta Présence, dans l’instant présent. Ne Te décourage pas, émets moins de pensées dans le sens qui a été émis, et commence à vivre une autre réalité en Toi, ressens-là comme étant ta vérité, comme étant ta réalité que Tu aspires vraiment à vivre. Et Nous y reviendrons au fur et à mesure de ton cheminement jusqu’à ce que Tu comprennes et ressentes ce qui est réellement la transcendance, ce qui est réellement la Puissance de créativité. Et c’est ainsi.

Alors mes Amis, cela M’amène à Vous dire que Vous n’êtes pas ce que Vous croyez être. Vous êtes bien au-delà, bien autre chose, mais Vous Vous limitez encore, et surtout Vous ne croyez pas en Vous, Vous n’avez pas confiance en Vous, Vous n’avez pas confiance en cette Puissance que Vous Êtes et qui peut changer radicalement votre vie, votre façon d’être, votre façon de concevoir les choses.

Maintenant les Amis, où en êtes-Vous d’après ce qui vient d’être dit ?.................

…….Pause…..

Qu’est-ce que Tu ressens à l’instant même Sylvie  ?

-  Ma  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Sylvie  : Je sens que Je suis un peu perdue.

-  Yosuel  : Pourquoi Te sens-Tu un peu perdue ?

-  Sylvie  : Il y a des moments où Je…finalement Je prends conscience que Je ne sais pas ce que Je veux. Quand Tu parles de réalité…qui est ma réalité, qu’est-ce que Je veux qui est ma vérité… Il y a encore beaucoup de peurs. J’ai bien compris que c’était ma propre réalité à Moi et non pas celle des Autres, et c’était ce que Je veux…Je voudrais voir dans ma vie, dans mon espace-temps, mais il y a des moments où Je Me dis : - « Je ne sais pas comment faire ».

-  Yosuel  : Alors mon Amie, lâche tout procédé…………. Tu prends une profonde et lente respiration en conscience………… : - « Et Je lâche tout…….. Je Me retrouve en Moi, sans penser, sans rien faire d’autre… » Qu’est-ce que Tu penses de cet état d’être ?

-  Sylvie  : Là, maintenant ?

-  Yosuel  : Hum, hum…

-  Sylvie  : C’est bon !

-  Yosuel  : Pourquoi Tu n’y restes pas ? Qu’est-ce qui T’en empêche ?

-  Sylvie  : Je suis encore dans les sollicitations extérieures.

-  Yosuel  : Hum, hum… Ces sollicitations extérieures, elles Te disent quoi ?

-  Sylvie  : C’est comme si elles Me détournaient de cet état « d’être ».

-  Yosuel  : Et Tu sais pourquoi ? Parce que Tu as peur de cet état « d’être » !

-  Sylvie  : Oui !

-  Yosuel  : Et il ne correspond pas à l’Humain qui se fourvoie dans tout, mais qui vit. Et Tu as l’impression que d’être dans cet état « d’être » où il n’y a plus de pensées, il y a la joie, où il y a la possibilité de créer pour Soi, c’est trop bon, c’est trop beau, c’est incompréhensible, c’est même insondable, ça n’est pas contrôlable : - « Et qu’est-ce que Je vais devenir ? L’autre façon d’être ne Me correspond pas, mais celle-ci, Je n’ai pas les clés de contrôle, et là Je Me sens un peu perdue. C’est comme si J’étais au volant d’une voiture, que Je mets le siège en couchette et que Je dis : vas-y, on y va ! Je ne tiens plus le volant, Je ne regarde plus la route, mais Je sais que là où Je vais, c’est là où Je dois aller. Je sais que ma voiture va M’amener à créer tout ce qui Me correspond et sans que Je n’ai rien d‘autre à faire, et là ça Me perturbe, et là Je ne peux pas l’imaginer, et là ça Me contrarie. »

Cette impuissance à rester Toi, dans cet état « d’être » qui est ce que Tu Es, a pour origine l’inconscient collectif, celui dans lequel Tu as œuvré, où Tu T’es confondue, où Tu T’es identifiée, où Tu as cherché tes repères, où Tu as cherché à ce que l’on T’approuve, qu’on Te reconnaisse, où Tu as cherché l’Amour désespérément. Mais tout ce que Tu as récolté a été de longues et difficiles périodes de déceptions, de déni de Soi, de non confiance en Soi, d’abnégation de Soi-même, et surtout de rejet de Soi-même.

Alors cet inconscient collectif a beaucoup de ramifications, il va bien au-delà de ta réalité, il va bien au-delà de ce que Tu pourrais imaginer, et Nous allons Te demander d’accepter, si c’est ton choix, et avec toute la sincérité de ton Cœur : - « Je ne Me cherche plus dans cet inconscient collectif qui peut remonter à la nuit des temps, qui peut remonter même au-delà de la création de cette Terre. Je décide de rompre le lien maintenant, et définitivement, avec cet inconscient collectif. J’accepte de ne plus Me chercher dans mon passé, et d’être présente à Moi, d’être en Amour avec Moi-même, et de ne plus avoir peur de ce que « Je Suis », de M’accueillir, de M’aimer, d’être en permanence en Moi, en cet espace, dans mon « Je Suis ». J’aspire à le vivre maintenant, ici et à jamais ! Et il en est ainsi. »

Prenons une profonde et lente respiration …………..

-  Sylvie  : Merci !

-  Yosuel  : Je T’honore ! Maintenant chère Amie Sylvie, pense à Toi, vis pour Toi, tout en étant dans la joie, tout en T’amusant, sois l’Enfant qui se découvre à chaque instant, et ne tombe plus dans le jeu de l’Autre, des Autres. Et c’est ce que Je voulais Te rajouter !

-  Sylvie  : Merci, et je dis un gros : OUI.

…….Pause…..

-  Yosuel  : Mes Amis, pouvez-Vous comprendre une chose : Vous voulez vivre pour Vous. Vous êtes présents à Vous. Vous êtes dans la joie d’Être, et boum, une situation difficile se présente. Que se passe-t-il alors en Vous ?......

…..Pause …..

Martine , chère Amie nouvelle dans ces sessions, peux-Tu Nous répondre ?

-  Martine  : Et bien dans ce qui vient d’être dit là, et bien, c’est le grand bouleversement !

-  Yosuel  : Pourquoi ?

-  Martine  : Parce que Je ne vois pas la solution. Je connais un peu la possibilité d’en sortir, mais en même temps, J’ai beaucoup de peurs.

-  Yosuel  : Alors mon Amie, Je vais Te dire : Il y a en Toi une faculté à pouvoir ressentir ce qui T’amènerait de vivre autre chose dans ta vie, mais Tu es très prise dans une certaine conformité : - « Je dois être comme les Autres veulent que Je sois. Je ne dois pas perturber les Autres, Je ne dois pas Les contrarier. Je ne dois pas Me montrer différente. Je ne dois pas vivre simplement pour Moi, et encore moins le démontrer. Il faut que Je fasse les choses en douceur, que Je Me cache de ce que Je pense être, surtout ne pas rentrer dans la susceptibilité des Autres, ne pas Les bousculer, Les secouer, et encore moins Me Les mettre sur le dos. J’ai peur de tout ce monde qui grouille, J’ai peur de ce que Je ressens du changement et d’un certain chaos qui monte. J’ai peur de ce que les choses tournent mal. J’ai peur que l’on Me juge et que l’on Me trucide. » Et si le mot Te semble fort, mon Amie, Je dirai que ce n’est pas Moi qui le dit, c’est ce que Je ressens en Toi qui a toujours eu peur d’être prise comme cible et de ne pas pouvoir T’en sortir.

Alors Nous les Êtres de Lumière Nous Vous disons les choses telles que Nous les ressentons en Vous, ce n’est pas une interférence de notre part dans votre vie. Ce n’est nullement un jugement ! C’est ce que Nous ressentons qui Vous empêche d’être Vous et que Vous avez créé comme des carapaces, alors qu’il Vous est possible de les transcender, et de vivre autre chose et autrement, si Vous ne Vous laissiez pas prendre dans le tourbillon infernal de toutes ces peurs, ces croyances, ces dénis de Soi, abnégation de Soi, rejet de Soi, peur de ce monde, peur des Autres, peur de la différence, peur de tout ce qui se joue, peur de tout ce qui se dit, peur de ce que ce monde est en changement.

Alors mes Amis, Vous qui décidez de comprendre « Qui Vous Êtes », Vous qui avez à cœur d’aller au-delà de ce qui Vous empêche d’être Vous, qui avez à cœur d’aller au-delà des souffrances, des limitations et de tout ce que comporte la dualité, alors acceptez enfin de Vous tourner en Vous…………. Acceptez enfin que Vous êtes une Puissance qui peut aller au-delà de tout ce qui se joue………… Et de décider de vivre en conscience de cette Puissance, de décider de vivre pleinement ce que Vous Êtes, sans ne plus avoir peur de ce que ce monde est, car lorsque Vous êtes Vous, en Vous, en votre espace, que Vous ne Vous laissez plus interférer par aucune de vos pensées limitatives et de peurs, rien ne peut atteindre la Lumière que Vous Êtes.

Mes Amis, Vous avez fait un grand pas en avant. Vous avez libéré bien des choses. Vous avez intégré un taux d’Energie à la mesure de ce que Vous êtes à même d’intégrer. Vous avez dépassé la conscience de là où Vous en étiez, et Vous méritez bien votre pause-goûter. Et Je Vous retrouve dans un instant. Restez-Vous, en Vous, en Amour de Vous-mêmes, sans laisser aucune pensée Vous tirer hors de votre espace. Et il en est ainsi.

Je Vous salue, Je Vous béni, et Je Vous dit à tout de suite.

-  Le groupe  : Merci

-  Ma  : Namasté Yosuel .

************* Pause goûter******************

2ème partie  :

-  Ma Nanda Aw eh : Vous Vous laissez aller……….. Vous êtes Vous, en Vous, dans votre espace…………. Présence……….dans l’instant présent………………..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ………et Nous expirons très, très lentement…… Conscience consciente………

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience …………et Nous expirons très, très lentement…… « Je Suis »…….. Je suis ce que Je Suis………….…

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience …………et Nous expirons très, très lentement…… Je suis en mon espace la Lumière incarnée…….

…..Pause…..

-  Yosuel  : Mes Amis Je Vous retrouve. Alors, comment s’est passée votre pause goûter ?

-  Tous  : Enrichissante…très riche…

-  Yosuel  : Est-ce que Vous êtes restés Vous-mêmes en votre Cœur, en votre espace, sans ne jouer aucun jeu dans l’Humain ?............... Qu’en penses-Tu Sylvie  ?

-  Ma  : Nous faisons Tous la même chose, Je Vous le rappelle à chaque fois !

-  Sylvie  : Eh bien Je vais essayer… J’ai en tout cas pris plus conscience de rester dans cet espace, au moins au début… J’ai vu les pensées qui arrivaient…au moins au début…certaines…

-  Yosuel  : Mon Amie, et si Tu T’autorisais à « être » et ne plus essayer d’être. Je Suis, et Je le décide. Je Suis, et Je le vis…

-  Sylvie  : En fait, c’est comme s’il y a une part de Moi qui est toujours là, qui Me juge.

-  Yosuel  : Pourquoi Te juges-Tu ? Et si Tu acceptais enfin cette partie, elle n’est pas Toi ! Elle est ce que Tu as expérimenté, décide de le dépasser !

-  Sylvie  : Oui !

-  Yosuel  : …- « Je ne Me juge plus, J’apprends à être en Amour de Moi-même. »… En Amour de Soi-même, c’est être pleinement conscient que plus rien ne doit Nous interférer, que Nous avons juste à être Nous, en notre Présence, et de décider enfin de se voir autrement, autrement qu’un Humain limité, autrement qu’un Humain qui a souffert, autrement qu’un Humain qui est tributaire de bien des choses, alors que Tu es un Être qui aspire à vivre la Liberté, et la Liberté n’est en rien ce que Vous croyez. La Liberté c’est être Soi, sans ne plus vivre aux dépends de Qui que ce soit, sans ne plus se devoir aux Autres, sans ne plus se chercher dans les Autres, sans ne plus se voir un Être démuni par rapport à Qui que ce soit ou quoi que ce soit. C’est vraiment le « Je Suis » dans une autre réalité, qui en même temps peut être vécue ici sans ne plus souffrir de quoi que ce soit : - « Je Suis, et Je Me permets de le vivre. « Je Suis », et Je ressens que tout est là ! Tout est là, parce que ma propre Conscience, dans la Lumière « Que Je Suis », impulse à chaque instant ce que J’aspire à vivre et à manifester pour Moi. Je ressens que tout est possible, et dans cet espace du « Je Suis » en mon Cœur, Je Me permets d’impulser ce que Moi-même Je veux vivre dans cet espace-temps qui Me permet de vivre autrement, autre chose, allant même parfois au-delà de cette réalité humaine. Je peux concevoir les choses sans limitation. Je peux concevoir que ma Conscience créé, et ce que ma Conscience impulse, se manifeste. »….. Et c’est ce que Je voulais Vous dire !... Maintenant, que pensez-Vous de Vous-mêmes ?...............

…..Pause….

Elémah , peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Elémah  : Qu’est-ce que Je pense de Moi-même ? Je M’aime… J’accorde de plus en plus d’espace à…comme mon espace Divin…

-  Yosuel  : Qu’est-ce que pour Toi ton espace Divin ?

-  Elémah  : C’est reconnaître qu’à chaque fois qu’il y a un événement qui Me déséquilibre, Moi Je suis capable de revenir au centre de Moi…

-  Yosuel  : Et pourquoi Tu n’y restes pas en permanence, et que Tu y reviens à chaque fois qu’il y a un déséquilibre ?

-  Elémah  : J’appelle ça des grains de poussière, voilà… Il y a des…Je subis des influences des fois, pas directement, mais Je Me laisse plutôt envahir par mon environnement… l’air de rien.

-  Yosuel  : Pourquoi Tu ne décides pas d’être Toi maintenant, d’accueillir chaque Être en étant en permanence dans l’espace de la Lumière que Tu Es, et de ne plus Te laisser influencer par Qui que ce soit, mais de ressentir ce que Tu es à même de vivre pour Toi, ce que Tu es à même d’exprimer, ce que Tu es à même d’accepter, ce que Tu es à même d’avoir de la compassion, ce que Tu es à même de vivre en Amour de Toi-même, ce que Tu es à même de vivre la pleine Lumière que Tu Es en permanence.

Alors mon Amie, il faut que Je Te dise : Tu vis quelques contrariétés. Ces contrariétés, elles T’amènent encore à dépasser ce que Toi Tu ne veux pas admettre de ce que Tu Es. Oh bien sûr, Tu en es bien loin par rapport à la majorité des Humains. Tu as fait un beau travail de rapprochement de Toi-même, mais il y a des choses que Tu ne perçois pas par peur justement de les percevoir : - « Et si Je Me confondais dans quelque chose où Je ne Me retrouve pas… (Rires d’ Elémah )….et qu’en même temps Je découvre qu’il y a une vérité que Je ne voulais pas voir ! » Ca, c’est un sacré paradoxe !

-  Elémah  : ….Rires….Complètement, oui !

-  Yosuel  : Et Tu veux que Je Te dise : ton corps réagit. Pourquoi crois-Tu que Tu T’es attiré de vivre cette insuffisance respiratoire et cette toux impondérable…. (Rires…..)… : - « J’aime la vie et Je ne Me permets pas de la vivre en totalité. »…..

-  Elémah  : J’aime la vie et donc Je Me permets de la vivre en totalité !

-  Yosuel  : ….- « J’aime la vie, et Je Me cherche encore au travers de certains Êtres qui pourtant, Je sais, ne M’amèneront jamais la réponse à ce que Je veux vivre pour Moi. »…

-  Elémah  : Ah, ah…oui….

-  Yosuel  : Alors cesse de Te jouer à Toi-même. Accepte enfin de T’écouter………. Accepte enfin de vivre pour Toi, et ne Te dois plus à Qui que ce soit…………. : - « Je peux vivre autre chose, si réellement Je M’ouvre à mes ressentis, allant au-delà de mes impondérables, allant au-delà de mes croyances, allant au-delà de mes peurs, allant au-delà de tout ce que J’ai vécu, allant au-delà de ce que Je crois Me devoir encore à certains Êtres, allant au-delà de toute une faculté que J’ai cru qui était bonne pour Moi. Je lâche tout !........ J’accepte enfin de Me voir dans la Lumière que « Je Suis », et dans la Lumière que Je Suis, il n’y a plus rien d’autre que Moi, il n’y a plus rien d’autre que ce que J’impulse, il n’y a plus rien d’autre que la joie de vivre qui est bien au-delà de ce que Je pense qui est la vie. La Vie c’est le mouvement, c’est la créativité, c’est ma Puissance à créer dans cette vie qui est éternelle et qui se module à volonté selon ce que J’aspire à vivre si cela est en adéquation avec l’évolution de l’Intelligence « du Tout », sans Me croire, bien sûr, d’être conforme à quoi que ce soit ou Qui que ce soit, mais de vivre pleinement pour Moi, en Amour de Moi-même, dans tout ce que J’aspire à faire et à créer avec passion, dans la joie, en Amour de Moi-même. Et c’est ainsi ! »…………….

-  Raoul  : C’est insupportable d’entendre ça, parce que c’est trop beau. Voilà… C’est trop beau, et il M’arrive encore des cadeaux, Je n’ai pas encore eu le temps de Te le dire. Le Guide Me fait des dessins dans ma tête de ce qu’il faut faire pour des implications terrestres qui n’ont rien à voir avec le domaine spatial, parce qu’une voiture est en panne, on l’amène au garage…ça ne marche plus, ça devient dramatique, ça devient apocalyptique. Et là, J’ai oublié de le dire tout à l’heure, mon Guide M’envoie des images d’une application terrestre d’une pureté…c’est simple, c’est pur, c’est beau, voilà. Et bien voilà, J’ai peur, Je n’ai pas le droit au bonheur, voilà, c’est trop beau, voilà. Et ça c’est vraiment terrible, et ça va Me faire du bien, ça M’a fait du bien d’entendre, ça Me fera du bien de relire ce « questions-réponses », parce que J’ai à apprendre par Tous, çà a commencé avec Martine tout à l’heure, et maintenant c’est avec Toi, voilà. Il y a à accepter de s’aimer… mais, mais, mais…voilà… Mais, mais, mais…voilà !

-  Yosuel  : Je ne dirai pas mais, mais, mais… Mais et, et, et… : - « Et Je Suis…

-  Raoul  : …Et Je Suis…

-  Yosuel  : …Et J’accepte d’être en Moi…

-  Raoul  : …Et J’accepte d’être en Moi… Je suis Moi, en Moi…

-  Yosuel  : …Je ne Me sauve plus en dehors de mon espace. Je n’ai plus peur d’aller à la rencontre de Moi-même, car tout est là !...

-  Raoul  : Ca tape là (son Cœur)…

-  Yosuel  : …Et mon guide est aussi ce que « Je Suis ». Dans mon cheminement à Me re-trouver, Je vais ressentir petit à petit que Je suis toute « la Source », et que ce qui se passe de l’autre côté est aussi ce que « Je Suis ». Je suis Moi ici, et Je suis la Puissance qui M’impulse ce que J’ai à cœur de développer. »..…

Mais pour vivre pleinement ce que Tu as envie de vivre, commence par aller à la rencontre de Toi-même, en ton Cœur, en ton espace, et d’y rester, de ne plus penser au niveau du mental, mais de laisser émerger toutes formes de subtilité que Nous n’appelons pas pensées, mais qui peuvent être considérées comme des pensées, mais qui ne viennent pas de ton mental, et encore moins de ta personnalité humaine, mais de ce que Tu Es.

Ne Te faufile plus à travers tout un dédale pour chercher quelque chose que Tu ne trouveras jamais, qui Te déconcertera, qui Te fatiguera, et qui ne T’amènera pas les pleines réponses. Mon Ami, c’est en Toi, c’est en Toi que cela se passe, c’est en cet espace que Tu as peur d’aller et de rester, parce que ça remet en question tout ce que Tu as cru être, tout ce que Tu as vécu, tout ce que Tu as espéré, et Je Te le dis : il va falloir tout faire tomber comme un jeu de quilles ! Et le boulet, c’est ta propre Conscience qui va le lancer si Tu le permets.

Tu as toujours cherché à comprendre « Qui Tu Etais », ce que Tu étais venu faire sur cette Terre, mais Tu as joué beaucoup de jeux. Tu as cherché là où Tu ne trouveras jamais toutes les raisons de ton existence et de ce que Tu Te permettais de vivre. Il va Te falloir tout lâcher et Te re-trouver à nu en ton Cœur, en ton espace, sans ne plus rien faire d’autre « qu’être ». Être et ressentir que Tu es la Lumière incarnée, que Tu peux émettre cet Amour pour Toi-même et le vivre, sans ne plus Te confondre dans les Autres, sans ne plus Te chercher au travers d’un système qui n’est pas totalement ouvert à la nouvelle façon de voir les choses, à la nouvelle façon d’entrevoir les choses, à la nouvelle façon que ce monde s’ouvre, et en même temps, Tu dois accepter de ne plus Te chercher dans les anciennes technologies, et d’accepter qu’il y a un renouveau qui va encore améliorer ce que Tu perçois, mais ne contrôle rien, reçois, ressens, et mets en place.

Mais encore une fois, il Te faut apprendre à être Toi, en Toi, à lâcher tout l’ancien, à ne plus Te devoir aux Autres, à ne plus Te confondre dans les Autres, à ne plus être dans le pouvoir, à ne plus vivre aux dépends des Autres, à ne plus rien attendre des Autres, mais dans ta Lumière, dans ta Lumière Tu impulses ce que Toi Tu veux vivre qui ne doit comporter que ta passion, que ta joie « d’être », que ce que Tu veux créer, sans y mettre d’intentions sur Qui que ce soit, mais d’être clair avec Toi-même, d’être pleinement clair en ton Cœur, et de ne plus avoir d’animosité par rapport à un passé que Toi seul est en cause pour dépasser des expériences que Tu n’as pas accepté de dépasser dans tes vies passées. Tout est relié, mon Ami ! Tout a une incidence sur tout.

A Toi maintenant de suivre ton propre chemin, à Toi de décider les choses pour Toi, mais attention : ne tombe plus dans le piège de la réaction par rapport à tout un vécu, par rapport à un système, par rapport à ce que Toi Tu n’as pas accepté des Autres et de ce système, car ce système est en reconfiguration, et il y a des Êtres qui apportent des choses nouvelles, sans se triturer les méninges, sans avoir peur du système, mais en étant en conscience de ce qu’il est, mais en œuvrant à d’autres niveaux, en œuvrant dans l’espoir, et dans une autre conception qu’Eux-mêmes perçoivent en Eux, et cela fait toute la différence ! Lorsque Tu n’es plus emprunt dans la dualité, les choses s’éclaircissent, les choses se révèlent, les choses se manifestent, et surtout les choses peuvent être conçues différemment et totalement hors sujet par rapport à tout se pratique ou s’est pratiqué. Accepte maintenant, mon Ami, d’être Toi, de ne plus fuir ton espace intérieur, et d’accepter de ressentir ce que Tu Es, sans ne plus en avoir peur, sans ne plus le fuir, sans ne plus être en objection par rapport à ce que Tu vas comprendre, ressentir, et qui va T’amener à changer en totalité toute ta façon d’être. C’est ce à quoi Tu Te heurtes !

Mon Ami, lâche ta fierté, Elle est signe d’un ego surdimensionné et qui ne T’amène pas à ressentir dans une profondeur les choses, mais qui fait barrage dans un orgueil qui T’empêche d’être Toi, qui T’empêche d’être en Amour avec Toi-même, et qui T’empêche de concevoir que tout peut être vécu différemment dans la joie, l’Amour, l’humour, et la perception des choses à d’autres niveaux. C’est comme un enfermement dans l’attraction de l’espace-temps de la conscience de masse. Et il fallait que ce soit dit !

A Toi de décider maintenant pour Toi, ce que Tu veux vivre et d’être clair avec Toi-même, sans mental et sans interférence de la personnalité humaine. A Toi de faire les choix qui Te correspondent, et Toi seul peut y répondre et le décider ! Et c’est ainsi !

Alors mes Amis, il Vous faut prendre conscience d’une chose : Vous avez de grandes facultés en Vous, c’est en Vous que tout se passe, c’est en Vous que Vous pouvez ressentir ce qu’est la Lumière que Vous Êtes, mais pour cela il Vous faut dépasser toutes vos peurs, vos limitations, vos croyances qui Vous empêchent réellement d’être totalement ouverts aux ressentis de votre propre Puissance de créativité où Vous pouvez œuvrer pour Vous-mêmes en votre Cœur, dans votre espace-temps, sans ne plus avoir peur de ce que Vous Êtes, sans ne plus avoir peur de tout lâcher, sans ne plus avoir peur de Vous reconsidérer dans ce que Vous avez cru être. Et c’est ainsi !

-  Tous  : Merci !

……….Pause………

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Nous allons faire un passage important. Je vais Vous demander de Vous laisser aller……………d’être parfaitement Vous, en Vous, sans penser………….. Vous Vous détendez en totalité……….. Surtout Vous ne cherchez pas à comprendre, Vous ne conscientisez pas, Vous ne contrôlez rien, Vous Êtes…………….

Votre Cœur émet ce que votre propre Conscience impulse : - « Je Suis, et Je Me permets de le vivre…… Je Suis, et Je Me libère à l’instant même de tous liens avec ma famille terrestre………avec tous mes Ancêtres, qui en réalité n’en sont pas…………..avec toutes peurs que ces liens familiaux et ancestraux ont engendré comme processus de subir ce qu’Ils ont vécu, et de subir toute leur hérédité…………. Je demande à mon innéité de rééquilibrer tout ce que ce processus a engendré afin que chacune de mes cellules vibrent à nouveau la pleine conscience de « la Source » que « Je Suis », en libérant toutes formules, où toutes implications, qu’elles ont enregistrées pour que Je revive les mêmes schémas, les mêmes hérédités, les mêmes maladies…les mêmes incapacités d’évoluer individuellement dans la pleine conscience que Je Suis…………… Je Suis, et Je prends conscience de ma toute Puissance…et de la conscience que Je suis « la Source » qui est la Lumière qui ne connaît pas tout ce que les Humains ont engendré, créé et perpétué de vie en vie au travers d’une mise en place d’un karma qui n’a rien à voir avec ce que « Je Suis », et dont Je transcende à l’instant même tout processus M’y ramenant, M’y enfermant et M’obligeant à vivre d’éternelles recommencements dans ce que Je ne suis pas, dans ce que Je ne veux plus vivre. Et il en est ainsi ! ».........................

-  Tous  : Merci !

……….Pause………

Maintenant lâchez toutes formes de croyances par rapport à ce que l’on Vous a dit de vos Parents, Grands-parents et de toute la Famille en général………………. - « Je Suis » et Je Me réalise par Moi-même….. Je Suis et J’ai la faculté de rééquilibrer mon corps et d’amener mes cellules à vibrer la pleine Lumière que Je Suis dans la conscience que tout est une question justement de conscience. Et c’est ainsi »…..

……….Pause………

Mes Amis, J’en ai fini pour ma part. Je Vous laisse, recevez mon adombrement dans l’Amour que Je Suis………et Je Vous le dit : soyez Vous, pleinement Vous, en votre espace, en conscience de la Lumière que Vous Êtes. Et Nous Nous retrouverons si c’est votre choix. Et c’est ainsi !

-  Tous  : Merci !

……….Pause………

-  Ma  : Prenez une profonde et lente respiration .........et laissez-Vous aller…….

-  Mikael  : Mes Amis, Je Me présente à Vous, parce qu’il est temps que Je tranche certaines choses. Je suis ce que Je Suis, Mikael , Archange. Alors Je brandis mon épée….. Restez-Vous-mêmes, Je ne vais pas Vous trancher la tête !..... (Rires de Tous)….. Laissez-Vous aller…….ce qui doit être tranché et qui Vous encombre encore va l’être à l’instant même……. ( Raoul fait : ha !)…ce n’est qu’une partie, Je Te rassure mon Ami !...

-  Ma  : Il s’adresse à Raoul ….

-  Raoul  : Merci.

-  Mikael  : …Pouvez-Vous accepter, sans rien faire d’autre qu’être Vous, en conscience de « Qui Vous Êtes », que Vous ne pouvez plus subir tout ce que Vous subissez, parce que Vous Vous cherchez encore dans la conscience de masse……………

Moi, Mikael , Je romps les liens qui Vous retiennent en grande partie dans les limbes de la peur d’être Vous, dans les limbes de la peur de Vous concevoir dans ce que Vous Êtes en réalité, dans les limbes où Vous jouez à ne pas savoir « Qui Vous Êtes », alors qu’en Vous, Vous le savez. C’est ce qui Vous a été programmé en des temps très lointains pour Vous prémunir de l’oubli définitif de ce que Vous Êtes. Cela est maintenant rétabli, et cela en sera de même pour Ceux qui liront ou écouteront cette session, mais qui le feront en prenant le temps de vivre cette session en leur Cœur, en cheminant pas à pas dans tout ce qui a été dit, dans tout ce qui a été guidé, en étant en Amour d’Eux-mêmes, en leur espace, et uniquement pour Ceux-là ! Et il fallait que cela soit dit !

Mes Amis, Je Vous salue, recevez à l’instant même ma toute Puissance qui est aussi votre propre Puissance. Je Vous bénis, et Je Vous dis à une toute prochaine fois…

-  Tous  : Merci !

-  Ma  : Laissez-Vous aller et ressentez cette musique en la vibrant en votre Cœur en conscience…

— > Fin de session avec la Musique de RALPH n° 6 – Where the day takes You (où le jour Vous emmène-t-il ?)

*********

Retranscription : …………… MaAna

Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la retranscription de cette session à Mirabel et Blacons.

Je T’honore pour ton implication.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi