Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Retranscription de la session n° 1 à Mirabel et Blacons le 12/09/2015 - A la (...)

Retranscription de la session n° 1 à Mirabel et Blacons le 12/09/2015 - A la rencontre de Vous-mêmes

mercredi 30 septembre 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 1 à Mirabel et Blacons (Drôme – 26)

« A la rencontre de Vous-mêmes »

Animée par Yosuel - avec la participation de Marie

canalisés par Ma Nanda Aweh

Samedi 12/09/2015

1ère Partie  :

Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

Introduction de Ma Nanda Aweh  : Vraiment, c’est une joie pour Moi de Vous accueillir tous les deux. J’avais à cœur de débuter cette session n° 1 qui Vous sera très bénéfique, justement pour réajuster des choses en Vous et Vous re-connecter à ce que Vous Êtes, pour réapprendre à Vous re-connaître dans ce que Vous Êtes, dans ce que Vous avez toujours été, et qui est en Vous.

Alors bien sûr, Nous en avons parlé tout à l’heure, reprendre conscience de « Qui On Est » en son Cœur et uniquement en son Cœur, tout se passe en son Cœur, ne veut pas dire adhérer à quelque chose, adhérer à un groupe, adhérer à tout ce qui se pratique dans tous ces mouvements New-Age sous la bannière de la spiritualité. Non, on a besoin d’être guidé. Moi, Je fais avec passion ces enseignements, Je ne suis pas plus que Vous, Vous n’êtes pas plus que Moi, il n’y a aucun Être qui est supérieur, et même de l’autre côté, Vous êtes autant qu’Eux.

-  Raoul  : On n’entre pas dans une chapelle !

-  Ma  : Voilà ! Nous allons apprendre que Nous sommes bien autre chose qu’un Humain, et bien que Nous avons vécu une très, très, très longue période sans savoir « Qui Nous Etions », et cette période, elle a pris fin avec le passage de 2012 et Nous sommes rentrés dans ce nouveau cycle que Métatron a appelé « Le Retour sur Soi » où l’on rentre dans une autre longue période, mais différente, une période de réapprentissage à être à nouveau en conscience.

Réapprendre « Qui On Est », réapprendre nos facultés Divines, on en a parlé tout à l’heure, c’est de vivre cette réalité dans cet hologramme sans ne plus en subir les conséquences, sans ne plus le vivre comme Nous l’avons vécu. Alors ça demande un chemin intérieur, ça demande de la persévérance, de la volonté et beaucoup, beaucoup de courage, parce que beaucoup d’Êtres ont entrepris ce retour sur Soi, mais beaucoup ont abandonné en cours de route, parce qu’il faut du courage, parce que Nous avons créé durant toute cette grande période de quatre Humanités, Nous rentrons dans la cinquième, Nous avons créé beaucoup d’aspects. Nous Nous sommes éclatés en pas mal de parties. Nous avons été dans bien des interfaces, des interstices, des inter-dimensions, et il va falloir tout regrouper, tout intégrer.

Il faut du temps, mais comme l’a dit notre Ami Tobias en premier, puis Adamus en second, ce qu’on va faire en deux, cinq, dix ans, il Nous faudrait plus de cinquante vies pour y arriver, et on va le faire en l’espace de quelques années. Mais le chemin, il est difficile dans la mesure où Vous allez parfois être confrontés à des choses qui vont remonter, qui vont Vous amener des incompréhensions, de la colère, de la réaction violente, mais c’est un aspect de Vous qui se présente, et la grandeur de la chose, c’est que quand Vous le ressentez, c’est parce qu’une situation Vous met face à ce que Vous n’avez pas encore dépassé, et si Vous en êtes conscients sans rentrer dedans et que Vous avez à cœur de le libérer, alors Vous êtes prêts à l’intégrer.

A ce moment là, ne rentrez pas dedans, posez-Vous, Vous respirez profondément, Vous acceptez cette partie, sans mental, sans interférence de la personnalité humaine, Vous laissez la subtilité, la compréhension subtile Vous dire à quoi elle correspond, et dans l’Amour de Vous-mêmes, Vous pouvez en percevoir cette expérience. A ce moment-là, dans l’instant Vous Vous en libérez. Mais si Vous rentrez dedans, comme ça a été le cas pour certains Êtres à un moment donné qui sont rentrés dedans et qui ont pris peur ou qui sont rentrés en réaction, sans même savoir à quoi Ils avaient à faire, alors Ils sont de nouveau attirés dans un tourbillon, Ils sont aspirés dans une conscience altérée et ne se retrouvent plus en totalité dans ce qu’Ils avaient commencé à percevoir d’une certaine façon de ce qu’Ils étaient.

Alors que quand ça se présente, aussi difficile que ce soit, acceptez que Vous pouvez le dépasser et ne pas rentrer dedans, ne pas se laisser prendre au piège de ce que le mental va essayer de Nous attirer, acceptez que Vous pouvez Vous en libérer en l’instant. Et il faut savoir que Vous allez comprendre les choses dans lesquelles Vous avez œuvré, des choses difficiles, des choses qui ne sont pas Vous, et que Vous n’avez plus à vivre, alors acceptez de ne plus jouer leurs jeux et de les dépasser, mais souvent ce n’est qu’une racine, et il y a bien d’autres petites racines, il y en a d’autres ailleurs et qui correspondent à cette aspect-là, à plusieurs facettes, et il va falloir ne pas se laisser prendre au piège de ces facettes et également les intégrer. Alors il y a parfois une compréhension quand le mental ne s’y met pas, quand Vous ne Vous laissez pas aller dans le tourbillon, il va y avoir une compréhension subtile à des niveaux d’Amour et de Lumière qui font que Vous allez pouvoir Vous libérer de beaucoup de facettes d’un coup. Ok !

Il y a une émergence de beaucoup de choses qui va se produire, et c’est là qu’il Vous faut Vous poser dans l’instant où que l’on se trouve, çà c’est très, très important !

-  Sylvie  : Ne pas se laisser happer !

-  Ma  : Non, parce que ça va très, très vite ! Il fut savoir également que dans le fait de se re-trouver, il n’y a pas trente six alternatives, il n’y en a que 2 : être dans le Cœur, en Soi, dans cette ouverture, où être dans le mental et la conscience de masse. Ok !

Donc, il faut savoir accepter là où Vous en êtes, accepter que Vous jouez dans la conscience de masse, que Vous servez l’ombre, acceptez-le, parce que ça fait partie du chemin ! Dans mes quinze ans d’évolution, Je prenais de plus en plus conscience de « Qui J’Etais », tout en servant l’ombre, parce que c’est le chemin, mais il faut l’accepter. Il faut savoir que si du jour au lendemain Vous intégriez totalement la Lumière que Vous Êtes, Vous exploseriez ! Vous ne resteriez pas. Ce ne serait pas possible.

Chaque fois qu’on va libérer quelque chose, qu’on va l’intégrer, eh bien on va intégrer un taux de Lumière, et ça ne peut se faire que progressivement, et petit à petit, un Être à la fois…

-  Sylvie  : Et on a un corps physique, et il faut aussi que ce corps il s’adapte !

-  Ma  : Donc au fur et à mesure de votre cheminement, Vous allez avoir des perturbations, par exemple du sommeil ou peut-être tanguer, avoir des vertiges, etc…, c’est le corps qui doit se rééquilibrer. Un jour, il y a déjà quelques années de cela, Je Me promenais avec une Amie qui Elle aussi était en chemin, et puis on traversait la même chose en même temps, Nous Nous promenions sur une esplanade formée d’autobloquants avec des dessins, c’était très joli, et là, Elle M’agrippe le bras et Me dit : - « Je ne Me sens pas bien, il y a les autobloquants qui dansent. » Et Je lui dis : - « Ne T’inquiète pas, Je vis la même chose, mais Moi, ça va. » En fait on a l’impression que le sol bouge et Tu le vois onduler, ça fait un drôle d’effet, mais cela a duré quoi, cinq minutes et c’était fini. Voilà, on passe à autre chose, il y a un rééquilibrage.

Ca M’est arrivé de vouloir descendre un trottoir, Je ne savais plus où était le trottoir, ni sa dimension. Alors Tu as un trottoir et Tu fais un pas normal et là, Tu mets ton pied et Tu dis : - « Où il va atterrir mon pied ? » C’est très, très bizarre, et il ne faut pas prendre peur, rester là (en son Cœur), demander l’aide en son Cœur aux Êtres de Lumière, et ça passera. D’accord !

Donc, reprendre le chemin en son Cœur, c’est vraiment décider d’être là (en son Cœur) en permanence, et ne rien chercher à l’extérieur. Rien de l’extérieur, aucune pratique, tout ce qui se fait ne Vous y amènera. Alors bien sûr, tout ce qui se pratique, Je trouve que ça amène beaucoup de choses aux Êtres, ça va Leur permettre d’être plus dans la joie, d’être moins dans le stress, d’être moins agressifs, d’être moins dans ses peurs, c’est très approprié, mais ça n’amène pas l’Être à comprendre « Qui Il Est ». Donc tout ce qui se pratique à l’extérieur, Moi Je trouve que c’est une très bonne chose, jusqu’au moment où l’Être décide de vraiment se re-trouver. A ce moment-là, Nous comprenons que Nous sommes une Puissance de créativité qui peut changer le cours de notre vie en créant ce que Nous aspirons à vivre. Bien sûr, il y a des choses que Nous aimerons toujours faire comme la danse, du Qi Gong, des chants, et bien d’autres choses, ça fait partie de notre réalité, on aime ça, et Nous Nous faisons plaisir et cela amène aussi à expérimenter ce que Nous sommes dans l’Humain et que Nous pouvons faire et c’est très bénéfique. Mais il y a tellement d’autres pratiques qui se font et qui peuvent dérouter certains Êtres, Moi, J’ai eu des Gens en entretiens particuliers où Je rattrapais des choses qui se faisaient ailleurs et ça déboussolait complètement des Êtres.

C’est en Vous que cela se passe, comme Je l’ai dit : apprendre à Être dans votre Cœur, sans tomber dans l’obsession, J’apprends à être là (en son Cœur), et si Je suis dans la conscience de masse, c’est mon chemin, Je l’accepte, Je continue, ne pas se décourager, ne pas tomber dans la dé-concertation, mais passer des petits moments tous les jours pour Vous poser sans penser, parce qu’on va apprendre à ne plus penser. Dans un premier temps, Je dirai, que le mental fait partie de notre état d’être ici sur Terre, mais Nous allons apprendre à penser à un autre niveau. Donc, ne plus laisser notre mental Nous entraîner dans des choses qui Nous maintiennent dans la peur, dans le déni de Soi, le jugement et tout ce que comporte la dualité. Apprendre à ne pas se nourrir de tout ce qui est dit, mais vraiment apprendre à impulser avec notre Conscience Divine, en notre Cœur, ce que Nous voulons voir se manifester pour Nous, ce que Nous voulons vivre. Dans cette immense Lumière que l’On Est, eh bien on peut tout imaginer, tout créer, tout transmuter, tout transcender, tout transformer.

On va apprendre petit à petit « Qui Nous Sommes », et comme le dit Adamus  : - « Le Maître ne demande pas ! Cessez de vouloir demander, lorsque Vous arrivez au parking, d’avoir une place. Le Maître sait que quand Il arrive, Il a sa place ! » Ca change tout, ça change tout complètement.

-  Raoul  : Ah oui ! Ca c’est une révélation ! Ca va changer des choses dans ma vie…

-  Ma  : Tout à fait. Le Maître sait que son corps n’est pas ce qu’Il Est, mais est une partie de Lui, et que dans la Lumière son corps est parfait, les cellules vibrent la Lumière, donc on peut tout rééquilibrer en Nous, mais c’est un chemin à faire.

Donc ne pas adhérer à quoi que ce soit, ne pas suivre quoi que ce soit, mais Nous avons besoin d’être guidés, guidés pour retrouver nos facultés Divines, guidés pour comprendre ce que l’on Est, guidés pour intégrer tout ce que l’on doit intégrer, Nous libérer de tout ce que Nous avons à libérer, Nous acheminer vers notre Souveraineté, notre liberté. Et la liberté, ce n’est pas dire : - « Je n’adhère pas à ci ou ça. » La Liberté, c’est la conscience du Maître qui sait que tout ce qu’Il veut vivre, Il le vit. Et cela va bien au-delà de la notion de liberté des Humains en ont, bien, bien au-delà. Alors bien sûr il faut avoir ce courage parce que notre mental va Nous desservir beaucoup de pensées. Eh bien à Nous de ne pas leur donner de l’importance.

Le mental, on lui a donné une force, donc petit à petit, plus Tu vas être dans ton Cœur et plus le mental va redoubler, redoubler, redoubler, il va devenir actif à 100% pour dire : je ne veux pas perdre mon pouvoir.

A un moment donné, J’avais un mental qui était tellement actif, Je Me suis posée, et J’ai dit : - « Déballe tout, Je t’écoute, Je ne fais pas attention, Je ne te donne pas d’importance, déballe, allez déballe, de toute façon ce n’est pas ce que Je Suis, alors vas-y ! » Et à un moment donné, il s’est calmé !

-  Sylvie  : Oui, parce que Tu lui as donné cet espace-là ! Tu lui a permis ça.

-  Ma  : Il faut surtout faire très, très attention car Nous créons à chaque instant, que voulons-Nous créer ?

Donc une pensée, elle ne va rien créer, elle restera une pensée si Tu ne lui donnes pas d’importance, mais si Tu lui donnes de l’importance, si Tu émets de l’émotion, du sentiment, là elle va créer. Si ton mental Te dit pour Toi-même : - « Je suis nul, mais oui, on Me l’a toujours dit et Je n’ai jamais rien fait de ma vie. » Là, si Tu y crois, si Tu joues le jeu de la non-estime de Toi et que Tu rentres dans l’émotionnel, Tu rentres dedans, Tu lui donnes de l’importance, alors là…chplafff…Tu T’abaisses et c’est fini ! Tu es dans le déni de Toi-même, Tu es dans l’abnégation. Là, il faut faire bien attention, une pensée ne crée pas si Tu ne lui donnes pas d’importance. Donc, c’est tout un apprentissage, parce que Nous pensons continuellement, et petit à petit on va apprendre à ne plus penser. Alors, même si ça dure que quelques secondes, posez-Vous…

-  Raoul  : Moi, il faut que Je surveille quelque chose : - « Je suis vieux, Je ne peux pas ! T’as vu comme Je suis vieux. » Je peux le dire à Sylvie … Je ne dis pas ça comme ça, mais là, voilà, c’est comme si J’étais rattrapé par une réalité qui est un peu torturante, quand même….

-  Ma  : Et si Tu changeais ce programme ? Parce que ce programme : - « Je suis vieux, Je vais avoir des difficultés de plus en plus à Me mouvoir, à faire des choses… » C’est une façon de ne pas comprendre combien Nous pouvons concevoir que tout peut être rééquilibré si Nous acceptons de Nous libérer de tout ce qui Nous a causé les perturbations dans notre corps, et qu’à partir de là Nous pouvons changer le déroulement du processus de vieillissement, et ne plus tomber sous la croyance : Vous naissez, Vous allez avec le temps, et Vous allez vers la mort. Vous pouvez alors penser : - « Je viens en incarnation pour faire une expérience, mais Je suis immortel, la mort n’existe pas, et Je vais faire en sorte de Me libérer de tout ce que J’ai accumulé et qui perturbe mon corps, et Je vais réapprendre à parler à mes cellules pour qu’elles puissent à nouveau s’équilibrer. »

-  Raoul  : Je vais écrire ces phrases et Je vais les retrouver…

-  Ma  : Mais, il faut faire attention, Moi, J’en ai écrit beaucoup des phrases et c’est très bien de les écrire. J’ai d’ailleurs suggérer de prendre un grand cahier et d’écrire, d’écrire ce que l’on ressent, d’écrire nos ressentis au-delà des ressentis. Nous lisons beaucoup de choses dans un certain ressenti, et six mois, un an, deux ans, trois ans après, on va relire ces lectures, et on va en comprendre tout autre chose dans des ressentis encore plus subtils. Et bien, écrivez ce que Vous ressentez dans l’instant, puis plus tard, Vous reprenez vos écrits et Vous allez ressentir à d’autres niveaux ce que Vous aviez écrit à un certain moment donné. Et quand ce cahier sera fini, Vous le relirez et puis Vous changerez encore des choses, et puis, à la fin il aura une certaine subtilité, une certaine contenance qui fait que ce sera peut-être votre premier livre et que Vous lui donnerez un titre. Voilà, c’est bien d’écrire, mais quand Tu relies et que Tu veux T’imprégner de ce qui est écrit, il ne faut pas que ce soit mental, Tu vas apprendre à le ressentir à d’autres niveaux.

-  Raoul  : Mais c’est la phrase que Tu as dite que Je vais recopier, sans commentaire, et que Je vais lire à ce niveau-là, c’est tout ! Essayer de lâcher les chevaux qui s’emballent très vite…

-  Ma  : Alors reprendre conscience de « Qui On Est » va Nous amener petit à petit, tout au long du chemin, si c’est votre choix, parce que personne ne peut Vous imposer quoi que ce soit, de Vous obliger quoi que ce soit, ne peut pas Vous changer, c’est Vous, et c’est individuellement que cela se passe. Comme entre Vous, Vous allez échanger des choses, mais ne Vous cherchez pas l’Un dans l’Autre, ne cherchez pas à faire comme l’Autre fait. Vos échanges Vous enrichissent, mais c’est individuellement que cela se passe. Votre chemin est différent à tous les deux, et Vous allez cheminer à votre rythme, et il n’y a pas de course, mais les échanges sont excellents pour Vous enrichir, mais c’est en Vous, individuellement que cela se passe.

-  Raoul  : Ce qui fait qu’il n’y a pas besoin qu’il y ait synchronisation dans l’évolution…

-  Ma  : Non ! pas du tout. Passez des moments à respirer, à Vous poser, à être dans le calme, sans penser, et à Vous permettre de ressentir, ressentir ce qu’il se passe en Vous, ressentir cette ouverture, ressentir que petit à petit Vous allez avoir des ressentis que Vous n’aviez pas auparavant. Ne passez pas des heures en méditation, parfois dix minutes, un quart d’heure vont suffire, et des fois Vous Vous sentirez tellement bien, et bien Vous passerez une demi-heure en disant : - « Ah J’ai l’impression qu’il y a deux minutes… » parce qu’il y a quelque chose qui se passe en Vous.

C’est aussi important de se déconnecter un petit peu de la vie turbulente des villes ou de tout ce qui se passe. Donc ces moments-là privilégiez-les en allant dans les bois, les forêts, la nature, et à ce moment-là, ressentez, ressentez ce que la nature Vous dit, ressentez ce que les oiseaux chantent, ressentez la beauté que Vous voyez dans une fleur, même parfois dans les toutes petites, petites, petites fleurs dans la nature, écoutez le vent, écoutez ce que cette nature Vous dit, ce que ces montagnes Vous disent, ce que ces roches Vous disent. C’est très, très important d’être là sans penser et de ressentir. Et puis aussi dans vos promenades, collez votre dos à un arbre et ressentez, ressentez l’Energie qui passe entre Vous et cet arbre.

Alors ce chemin demande de ré-apprendre à être dans son Cœur en permanence. Respirez profondément le plus souvent possible. Ne Vous cherchez plus l’Un dans l’Autre ou dans les Autres. Ne plus Vous laisser parasiter, ne plus Vous laisser aspirer par les Autres, par ce que l’on Vous dit. Il faut savoir que les Autres sont dans ce dôme, c’est une métaphore pour dire dans l’enfermement dans lequel Ils sont, dont Je Vous ai parlé.

Réapprenez à, et c’est le plus important Je dirai…à Vous aimer ! C’est le n° 1, réapprendre à s’aimer, à le ressentir et à le vivre, parce qu’en s’aimant, eh bien on n’adhèrera plus à rien, on acceptera les Autres comme Ils sont, on aura du recul, on comprendra ce qu’Ils vivent, ce qu’Ils font, dans quoi Ils sont, on comprendra également que tout a sa raison d’être, que rien n’est jugeable, rien n’est critiquable, mais que tout doit être compris et vécu selon ce qui doit être vécu jusqu’à ce qu’un Être décide par Lui-même de changer et de dire : - « Je Suis certainement autre chose, il y a certainement autre chose, il ne peut pas y avoir que cette réalité, il y a certainement autre chose. » Ca va être aussi apprendre à ne plus gérer l’Autre, ne plus Lui imposer quoi que ce soit, à accepter l’Autre comme Il est, à ne plus se confondre dans l’Autre, à ne plus chercher l’Amour de l’Autre ou des Autres, et apprendre à s’aimer justement, ça va Nous permettre d’être dans le détachement.

Cheminer, ça va Nous permettre aussi de Nous libérer de tous karmas : karma familial, ancestral, tribal, sociétaire, mondial. On va libérer petit à petit toute notre lignée. Moi, J’ai 4 Enfants, J’ai un petit fils, il y en a un deuxième qui est en route, Je Me suis libérée de tout attachement envers Eux. Je Les considère comme mes Enfants biologiques, c’est-à-dire comme des Êtres qui ont vécu beaucoup de vies, qui ont eu beaucoup de familles, qui ont eu beaucoup de Papas, beaucoup de Mamans, beaucoup de Frères et Sœurs et qui auront d’autres liens avec d’autres Papas, d’autres Mamans, d’autres Frères et Sœurs dans d’autres vies, et en même temps, Je sais qu’Ils sont proches, et Je Les aime comme Ils sont.

J’ai compris que J’avais permis à des Êtres de passer par mon corps et de pouvoir venir dans cette réalité pour expérimenter ce qu’Ils n’ont pas compris de leurs vies passées, mais aussi pour faire l’expérience de ce qu’Ils se donnent le droit de vivre, et peut-être de se donner le droit de se re-connaître ou de ne pas se re-connaître. Je suis là pour Les aimer et Les accompagner, et Je Les aime avec mon Cœur dans l’Amour de Moi-même et plus comme une Mère possessive, et Je suis prête à répondre à leur demande lorsqu’Ils vivent des difficultés, mais surtout lorsqu’Ils sont en demande, et alors Je vais Les aider, Je vais Les guider, et Je Les laisse faire leurs expériences, et d’une certaine façon Je Les accompagne en ayant de la compassion et en Les enveloppant de ma Lumière. Donc, on est dans un respect, on est dans un autre Amour, on est dans autre chose, mais qui est bien plus profitable, bien plus gratifiant, bien plus vrai qui Les aide, qui Les sert !

Il faut savoir que chaque fois que Vous avez un Membre de votre Famille qui vit quelque chose et que cela Vous afflige, Vous émettez des énergies qui Le maintiennent dans ce qu’Il est, dans ce qu’Il traverse, et Vous ne Lui permettez de pouvoir être simplement être face à Lui-même et de faire le choix de vouloir aller au-delà de ce qu’Il se permet d’expérimenter et d’en trouver une sortie. Voilà, ça c’est aussi très difficile pour la majorité des Êtres à admettre, et surtout à ressentir, et pourtant c’est comme cela que l’on permet que les choses se libèrent.

Donc on va se libérer de toutes implications envers tous les Membres de notre Famille, et ne plus croire que ce que Nous avons cru, et cela Nous l’avons implanté comme une vérité, c’est que nos Ancêtres, nos Parents, sont ce que Nous allons aussi perpétué, et cela implique également toutes formes de croyances concernant l’hérédité et tout ce qui incombe à notre soi-disant Lignée, comme certaines maladies qui sont vécues de générations en générations et dont Nous croyons qu’elles font aussi partie de nos gènes. Alors que lorsqu’on se libère en totalité, définitivement de cela, non seulement on ne va plus avoir cette hérédité, mais on libère nos Enfants et tous les Enfants à venir, c’est terminé ! Ca, il faut le savoir. On n’est pas nos Ancêtres et on n’a pas à subir ce qu’Ils ont vécu, que ce soient leurs souffrances, que ce soient leurs maladies, donc se libérer de toutes nos Lignées qui ne sont pas Nous. Ok, ça c’est très, très important !

Et aussi on va comprendre, et Nous en avons parlé, que ce monde est en transmutation, et ce sont tous les Êtres qui reprennent conscience de « Qui Ils Sont » qui vont le changer. Nous ne sommes pas les Sauveurs du monde, mais en Nous changeant Nous-mêmes, Nous changeons ce monde. C’est de Nous dont il s’agit, et uniquement de Nous, individuellement.

Donc, apprendre à s’aimer, apprendre à créer pour Soi, apprendre à vivre pour Soi, uniquement pour Soi, tout en sachant que cela sera bénéfique à l’ensemble. Alors, il est bon de comprendre aussi que lorsque Nous sommes Nous, que Nous rayonnons, que Nous Nous permettons « d’être », que Nous sommes dans cet Amour de Soi, Nous allons alors pouvoir L’échanger avec l’Autre, et à ce moment-là, la relation va être complètement différente. On Nous a inculqué que Nous devions vivre selon une règle qui est de fonder une famille et de vivre selon ce que cette société attend de Nous. C’est en grande partie ce qui est préconisé pour être valorisés et que Nous devions faire notre devoir en se devant l’Un à l’Autre, qu’on devait servir l’Autre, et ça, c’est un implant qui ne permet pas aux Êtres d’être Eux-mêmes, de vivre ce qu’Ils ont envie de vivre et de faire des choix qui Leur appartiennent.

Il est important de comprendre que la notion du couple telle qu’on Nous a fait croire qu’elle était va complètement changer, et de comprendre également qu’en étant dans le « Je Suis », en s’aimant, en étant pleinement Soi, en conscience, et en se permettant de vivre l’Amour que Nous Sommes, en Nous, pour Nous, alors Nous allons pouvoir échanger dans un tout autre contexte, avec un Être, parce que Nous comprenons que Nous sommes des Êtres entiers en Nous-mêmes, et que Nous pouvons alors concevoir une relation basée sur le respect, sur l’Amour de Soi et en tout Être, et Nous ne Nous cherchons plus en l’Autre, mais ce que Nous ressentons peut être perçu par un autre Être avec Qui Nous allons alors vivre une interaction dans l’expectative de Nous unir dans cet Amour de Nous-mêmes en acceptant que l’Autre puisse aussi vouloir Le partager, et ainsi Nous pouvons vibrer à l’unisson sans Nous confondre dans l’Autre et sans Nous chercher au travers de l’Autre, et à ce moment-là la relation est authentique, elle est harmonieuse et elle est dans le respect, ce qui n’était pas une réalité auparavant.

-  Raoul  : Pas de respect !

-  Ma  : D’ailleurs on le voit bien, un couple se forme au départ par une attirance où l’appel du Cœur est émis, c’est à ce moment là que les Êtres pourraient alors se permettre de ressentir que cet appel est une résonance de l’Amour d’Eux-mêmes, mais Ils ne le comprennent pas, et très vite Ils se laissent accaparer par leurs propres aspects qui émergent, et ensuite s’ensuit tout un processus duel dont Ils ne comprennent pas toujours la source qui est simplement tout ce qu’Ils non pas libéré et que l’Autre Leur reflète. Voilà, il n’y a plus d’harmonie, il n’y a pas de respect, parce qu’on se cherche dans l’Autre, parce qu’on exige de l’Autre ce que l’on attend de Lui, parce qu’on est pas dans l’Amour de Soi, et quand on n’est pas dans l’Amour de Soi, on ne peut pas échanger cet Amour de Soi…

Il y a aussi le fait de se libérer de toutes nos souffrances passées dans notre enfance par rapport à nos Parents. Nos Parents, Nous devons Les accepter comme Ils sont et Les respecter dans ce qu’Ils sont. Ils ne sont pas en conscience « de Qui Ils Sont », mais Eux-mêmes ont énormément soufferts dans leur enfance. Ils ont vécu des choses dont on n’est pas conscient, que Nous ne savons pas, et Ils ont subi bien des choses. Comment pouvaient-Ils Nous aimer avec leurs propres souffrances et sans s’aimer et sans s’accepter. Et Nous, on a cherché leur Amour et on en a souffert. Alors on va apprendre à se libérer de tout ça, et vraiment aller voir avec du recul et d’une autre façon ce qu’Ils sont sans ne plus Les juger, et surtout sans ne plus tomber dans le jeu émotionnel de l’Enfant insatisfait, et en notre Cœur, Nous pouvons sincèrement Leur dire : - « Oui, Je Vous aime, parce que Je comprends « Qui Vous Êtes ». Je Vous honore de M’avoir permis de venir en incarnation et de Me permettre, Moi, de Me réaliser et de comprendre « Qui Je Suis », mais aussi d’être en conscience que tout est une question d’Amour de Soi et de vivre en conscience que Nous sommes bien au-delà de cet Humain que J’ai cru être. » Et permettons-Nous d’aller au-delà de toutes ces expériences que Nous avons vécues. Ok ?

Je pense qu’en gros, J’en ai fait le tour pour une première approche de comprendre « Qui Nous Sommes ». Donc, Je vais Vous demander de Vous laisser aller dans le Cœur de votre Être.

Vous Vous détendez en totalité…………. Vous êtes en Vous, en votre Cœur, sans penser, sans interférence de votre mental………………

……Pause…….

Nous prenons une autre profonde et lente respiration ………. et Nous expirons très, très lentement…… On se détend…… on est en son Cœur, en Soi….. Présence…..

On prend une deuxième et profonde et lente respiration ………. et on expire très, très lentement…… Vous êtes Vous, en Vous…….. Présence……..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……….et Nous expirons très, très lentement…… Détendez-Vous, laissez-Vous aller…………

……Pause….

Nous acceptons la présence des Êtres de Lumière en notre Cœur et en ce lieu……….

Laissez-Vous aller…….. Vous êtes Vous….… Permettez-Vous de ressentir…ne cherchez rien, ne contrôlez rien……. Être simplement… Être là, en Soi…

S’aimer, c’est vraiment ressentir en Soi que rien ne Nous interfère, on ne se dévalorise plus, on n’est plus dans l’abnégation de Soi, dans le déni de Soi. On Est ! C’est s’aimer, mais c’est aussi s’accepter et ne plus se chercher au travers de l’Autre, et ne plus vouloir se nourrir des énergies de l’Autre, parce qu’à ce moment là, Nous savons que Nous sommes autre chose qu’un Humain, et qu’il y a en Nous quelque chose de puissant qui est bien au-delà de ce que Nous avons cru être.

Alors, pour apprendre à Vous aimer, en plus de passer de petits moments à être avec Vous, en Vous, individuellement, sans penser, Je Vous propose aussi d’apprendre à Vous caresser : commencer par la tête…..le visage….le cou……le corps……les bras, Vous Vous prenez individuellement dans les bras….. vraiment….sincèrement……puis Vous descendez, Vous Vous caressez le sexe….les fesses…..les cuisses…..les genoux…..le bas des jambes……les pieds…..jusqu’aux orteils…..oh, mes orteils, comme Je les aime……

Faites-le quand Vous Vous détendez, faites-le sous la douche, faites-le le soir avant de Vous endormir, le matin au réveil, surtout le matin au réveil, ne dites pas : - « Oh, là, là, une nouvelle journée difficile qui commence ! » Non, prenez une, deux ou trois profondes respirations, caressez votre corps, prenez quelques secondes pour être en Vous, et dites par exemple : - « Cette journée va être naturelle, en conscience, Je Suis. »…

Laissez-Vous aller…………… Je vais maintenant laisser Yosuel s’exprimer pour Vous guider dans cette première approche à être en conscience de ce que Vous Êtes…..

…..Pause…..

-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue et Je Vous honore d’être là. Je Vous honore parce qu’une partie de Vous Vous a parlé. Une partie de Vous Vous a dit : - « Il faut que Je comprenne ce que Je Suis, il faut que Je comprenne ce qui se passe en Moi. Qu’est-ce que Je suis par rapport à ce monde, à cet Univers, à tout ce qui se passe ici et dans ce cosmos. Suis-Je réellement ce que Je crois être ? » Alors, mes Amis, Vous avez répondu à un appel intérieur, pas à un appel de votre simple conscience qui veut comprendre, mais à un appel dans votre Profondeur, dans votre propre Emanescence, dans votre propre Essence « Je Suis ». Alors cet appel, il a plusieurs chants : le chant de l’Amour, de l’Amour de Vous-mêmes, le chant de la Divine Matrice qui a à cœur de Vous sortir de la matrice terrestre, qui a à cœur de Vous sortir de l’enfermement dans lequel Vous étiez, et surtout le chant de votre propre émergence de ce que Vous Êtes, de ce chant qui résonne partout, qui résonne dans « Tout Ce Qui Est », qui résonne dans le chant harmonique de « Tout Ce Qui Est », qui résonne dans la symphonie de l’Intelligence infinie « du Tout ». Alors ce chant il Vous permet de ressentir, non pas ce que Vous êtes, mais ce qui Est, et dans ce qui Est, Vous Êtes, dans ce qui Est, Vous êtes en résonance avec tout ce qui vit, avec tout ce qui se meut en Tout, partout, en tout temps et en tout lieu…

Alors, chers Amis, bien sûr comme Vous l’a dit Ma , il y a un chemin à faire. Ce chemin il correspond à ce que Vous, Vous décidez de revenir à la Source même de ce que Vous Êtes, à la Source même de « Tout Ce Qui Est ». Cela ne Vous empêche pas de vivre pleinement cette vie comme Vous avez envie de la vivre. Ne rentrez pas dans le jeu des croyances : - « Il faut que Je sois comme ci, il faut que Je sois comme ça, il faut que Je Me prête à telle cérémonie ou tel rituel. » Non, non, mes Amis, ça ne marche pas, ça ne marche pas du tout comme ça ! Vous avez à apprendre à être Vous, dans votre joie, en Amour avec Vous-mêmes, et de vivre pleinement ce que Vous avez envie de vivre, mais sans ne plus tomber dans le jeu, et même dans tous les jeux que les Humains vivent dans l’enfermement de ce qui est cette matrice terrestre.

Vous n’avez pas à Vous croire dans des obligations. Vous n’avez pas à Vous croire de répondre à ce que Nous Voulons que Vous soyez, c’est Vous les Maîtres, c’est Vous qui créez votre réalité, c’est Vous qui changez le processus de tout ce que Vous avez vécu, et Nous Vous accompagnons.

Alors à la suite de tout ce qui a été dit, Je Vous dirai simplement : Vous ne devez plus Vous croire des Êtres inférieurs, Vous ne devez plus Vous croire incapables de changer votre réalité, Vous ne devez plus Vous croire que Vous devez subir encore et encore tout ce que Vous avez expérimenté, mais de prendre conscience que c’est dans votre Cœur que Vous allez petit à petit ressentir ce qui est votre propre Puissance et la Force à tout transcender, à tout transmuter, et à changer une réalité qui ne Vous correspond plus, qui ne correspond pas à ce que Vous prenez conscience de ce que Vous Êtes.

Alors mes Amis, il va Vous falloir accepter que si Vous êtes ici sur cette Terre en incarnation en cette période de grands changements, Vous allez devoir aller au-delà de tout ce que Vous avez cru être, de toutes vos croyances, mais surtout de tout ce qui a fait de Vous un Être qui ne comprenais pas « Qui Il Etait », et qui se conformait à ce qu’on attendait de Lui, qui se conformait à une matrice hypnotique qui a été voulue pour que les Êtres restent une nourriture énergétique de tous Ceux qui ont créé cette matrice terrestre.

Alors il va Vous falloir beaucoup de courage, parce que Vous allez rencontrer des impondérables, Vous allez être confrontés à bien des choses, mais surtout à des aspects de Vous-mêmes que Vous devrez accepter, intégrer, dépasser. Mais si Vous en avez la volonté, si Vous êtes sincères avec Vous-mêmes, si Vous êtes dans votre propre clarté, alors Nous Vous accompagnerons et Nous Vous guiderons, mais Nous n’interférerons pas dans votre vie pour Vous dire les choses telles que Vous attendez que Nous Vous les disions. Nous serons toujours là pour Vous soutenir, pour Vous montrer ce que Vous avez de la difficulté à dépasser, et même parfois que Vous retenez. Il y aura des moments difficiles, mais il y aura des moments de joie, il y aura des moments d’incompréhensions, et des moments de grandes euphories, tant, qu’à chaque fois que Vous dépasserez quelque chose que Vous n’avez plus à vivre, Vous ressentirez une allégresse, une joie, une légèreté….

Alors, mes Amis, ce que Je pourrai rajouter, c’est que Vous ne devez pas avoir peur de « Qui Vous Êtes », Vous ne devez pas à avoir peur d’aller à la rencontre de Vous-mêmes, Vous ne devez plus croire que ce que Nous Vous disons est une utopie, et de cesser de Vous jouer à Vous-mêmes. Vous devez prendre conscience qu’il existe une autre réalité, et que cette autre réalité elle est en Vous. Alors surtout ne Vous amusez pas à chercher des explications à droite ou à gauche, même si parfois certains enseignements que Nous émettons, que Nous diffusons vont grandement Vous aider. Ce que Je veux dire par là, c’est que Vous êtes à même de ressentir ce que Nous Vous insufflons pour Vous donner une compréhension plus élargie, plus subtile de ce que Vous êtes à même de comprendre, au moment même où cela se passe.

Alors, pouvez-Vous comprendre qu’en réalité, Vous êtes bien autre chose qu’un Humain, Vous êtes la pure Lumière, et la pure Lumière que Vous Êtes a à cœur d’expérimenter de qu’Elle Est, ici en incarnation, mais tout en Vous permettant d’être Vous dans cette réalité terrestre, tout en Vous permettant de vivre pleinement ce que Vous avez envie de vivre, sans ne pas chercher à aller là où Vous ne devez pas aller.

Pouvez-Vous accepter, sans chercher à le comprendre, que Vous êtes la pure Lumière, et que Vous pouvez Vous permettre de vivre autrement et autre chose dans l’acceptation que Vous êtes la pure Lumière………...

Que croyez-Vous que Nous Vous disons ? Vous êtes une Puissance qui peut Vous amener à vivre autre chose si Vous Vous permettez d’être Vous, en Vous, et de réellement ouvrir votre Cœur, de réellement vivre en conscience, et comme le dit notre cher Adamus , Conscience consciente ! Alors, qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire : - « Je Suis, et Je reste Moi… Je Suis, et Je Me fais confiance… Je Suis, et Je ne cherche rien d’autre qu’à « être »… Je Suis, et Je Me permets de le vivre… Je Suis, et Je ne cherche plus à l’extérieur ce qu’il y a en Moi… » Vous Êtes, acceptez-le !.......... Vous Êtes, permettez-Vous de le vivre.

Et là, mes Amis, Je Vous dirai : en Vous se trouve la réponse à ce que Vous Êtes, se trouve la réponse de votre propre existence. Existence ne veut pas dire « identité ». Existence, c’est la Vie qui se meut, la Vie qui créé, la Vie consciente. Vous êtes la Vie consciente. Vous êtes la Vie éternelle consciente. Vous êtes exactement ce que « le Tout » Est, il n’y a pas de séparation, il y a eu oubli, mais jamais séparation. Et cet oubli, à l’instant même, décidez-Vous, pour Vous, de reprendre conscience de « Qui Vous Êtes » et de ne plus être assujettis à cet oubli ? Votre Cœur doit l’exprimer, pas la peur, pas une condition quelconque, pas un vouloir à savoir ce que cela signifie, mais vraiment un appel de votre Cœur sincère : - « Oui, Je veux réellement reprendre conscience de « Qui Je Suis ». » Emettez-le individuellement dans votre Cœur, si Vous êtes réellement sincère avec Vous-mêmes, en Vous, pour Vous…………..

…..Pause…..

Alors, mes Amis, Je vais Vous dire : votre Cœur a parlé. Alors un grand changement va se produire et Vous ne devrez pas le contrecarrer. On ne peut pas faire un choix et contrecarrer ce que le changement peut amener, eut égard à ce choix. Vous ne pouvez pas tergiverser, Vous ne pouvez que Vous acheminer vers ce qui est maintenant votre réalité, qui en vérité a toujours été là, mais que Vous n’étiez pas conscients.

Alors mes Amis, il va Vous falloir être courageux pour ne pas rentrer dans le jeu de votre mental et de toutes les suppositions qu’il va Vous dire. Vous ne devez pas chercher la correspondance de ce que Vous Êtes au travers des Autres et par toutes sortes de choses à l’extérieur. Il Vous faut prendre conscience maintenant que Vous avez fait un choix, que ce choix Vous devez en être responsables. Alors cela en passe par ne plus croire que Vous êtes dans l’incapacité de créer votre réalité autrement que celle que Vous vivez. Bien sûr cela ne va pas se faire du jour au lendemain, et cela est votre capacité, cela est maintenant votre ouverture, et Vous devez en être conscients. Ne tombez pas dans la peur de : - « Qu’est-ce qui va M’arriver ? Est-ce que J’ai fait le bon choix ? Est-ce que Je ne Me fourvoie pas dans quelque chose qui va Me demander de ne plus être ce que Je suis. »

Mes Amis, ne tombez dans aucun piège que votre personnalité humaine va Vous suggérer et Vous amener sur un plateau d’argent, parce que Vous avez vécu tant de choses, Vous Vous êtes cherchés tout azimut, Vous avez adhéré à des choses croyant que c’était une solution, croyant que cela Vous donnerait la réponse à votre propre recherche. Vous avez cherché des combines, Vous avez essayé plusieurs choses, et maintenant Nous Vous disons : il n’y a qu’en Vous, en votre Cœur que Vous comprendrez réellement « Qui Vous Êtes » et nulle part ailleurs. Alors votre mental va s’ébranler, il va sonner toutes les sonnettes d’alarmes, il va essayer de Vous émouvoir, il va essayer de Vous détourner de votre réalité Divine, et ce sera à Vous de Vous positionner, d’être fermes, d’être intègres, de ne pas tergiverser, et de ne pas succomber à tout ce qu’il va Vous suggérer. Alors si Vous restez Vous-mêmes, si Vous ne dérogez pas à ce que Vous Êtes en réalité, Nous serons là pour Vous soutenir et Vous accompagner et Vous aider dans tous les dépassements. Et il en est ainsi !

Alors mes Amis, comme Vous l’a dit Ma , il va Vous falloir Vous libérer de bien des choses, d’intégrer bien des parties, de ne plus Vous laisser prendre au piège de la conscience de masse, et surtout de ré-apprendre à être Vous, en Vous, en Amour avec Vous-mêmes. Alors dans un premier temps, il y a des choses que Vous pouvez libérer maintenant, et Nous allons Nous y atteler…

 Qu’est-ce que Vous ne comprenez pas que Vous Êtes ?

Ne cherchez pas, laissez émerger la réponse de votre Profondeur, pas de votre intellect, mais du ressenti en votre Profondeur……………. Sylvie , qu’est-ce qui émerge ?

-  Ma  : Tu fais la même chose Raoul  !

-  Sylvie  : J’ai déjà une sensation physique qui est au niveau du…Je ne sais pas si c’est le plexus solaire, mais il y a un point chaud, ça irradie, mais autrement il y a des peurs en Moi…

-  Yosuel  : Nous y voilà, quelles sont ces peurs ? Qu’est-ce qui a émergé ?

-  Sylvie  : Ca tremble même…c’est toujours la vieille peur de ne pas savoir, de ne pas Me faire confiance… Je nie le fait que pour Moi, Je sais. Si Je vais en Moi, Je sais. Je suis toujours allée vers l’extérieur, et J’ai toujours beaucoup de mal à aller à l’intérieur, croire que…savoir que…Je sais, en Moi… Donc, Je vais chercher tous les subterfuges pour avoir la solution, qu’on Me donne la solution…

-  Yosuel  : Qu’est-ce que cette peur signifie ?

-  Sylvie  : Je ne suis pas capable….

-  Ma à Raoul  : Fais la même chose en Toi… Tu travailles la même chose en ton Cœur. Tout ce qu’Elle dit, voilà…laisse émerger… Oui, Sylvie , pardon, qu’est-ce que Tu as dit ?

-  Sylvie  : Je ne suis pas capable !

-  Yosuel  : Et pourquoi Tu ne serais pas capable ?

-  Sylvie  : C’est des croyances ! C’est une croyance….

-  Yosuel  : Cette croyance, d’où crois-Tu qu’elle provient ?

-  Sylvie  : Elle provient de Moi, ou c’est ce qu’On a voulu Me faire croire !

-  Yosuel  : Qui « On » ?

-  Sylvie  : Mon entourage…dans mon enfance…ou c’est ce que les Autres projettent sur Moi, et c’est ce que Je crois du coup !

-  Yosuel  : Est-ce que Tu le crois réellement ?

-  Sylvie  : Non !

-  Yosuel  : Alors, libère t-en à l’instant !

-  Sylvie  : Oui…………..

-  Yosuel  : Dis sincèrement avec tout ton Cœur : - « Je ne suis pas ces croyances… Je ne suis pas ce que l’On M’a inculqué… Je ne suis pas tout ce que cet enfermement a voulu que Je sois… Je suis Moi… Je suis ma toute Puissance… Je suis la Lumière incarnée… Je suis la Divine Matrice… Je suis « Tout Ce Qui Est », et Je n’adhère plus à rien d’autre… Je crois en Moi, J’ai confiance en Moi, Je ne Me retourne plus sur tout ce que J’ai vécu… Je suis consciente de ce que « Je Suis » dans l’instant, dans le présent, dans l’instant de tous les instants, et Je l’accepte, et Je Me permets d’Être… Je Me permets de vivre enfin pour Moi, en conscience dans ce que Je Suis. »………….. Que se passe-t-il en Toi ?

-  Sylvie  : Ouf…ça rayonne…. Je sens comme des vibrations…

-  Yosuel  : Peux-Tu accepter qu’en libérant cette partie de Toi, Tu as intégré au taux de Lumière qui Te permet d’être un peu plus Toi-même, un peu plus ce que Tu Es……….. Et c’est ce que Tu es venue chercher ! Je T’honore et Nous T’accompagnons. N’aie plus peur de ce que Tu Es. Accepte-le……… Permet-Toi d’Être, permet-Toi de le vivre…

-  Sylvie  : Namasté !

-  Yosuel  : Je T’honore…. Maintenant mon Ami Raoul , que s’est-il passé en Toi ?

-  Raoul  : Et bien, tout d’abord, Je vais Te dire… Je suis les yeux ouverts, car sinon Je risque de décrocher, ça M’est arrivé dans les ¾ de l’entretien, et J’ai dit : non !…les yeux ouverts, et à l’instant…

-  Yosuel  : Justement, quand Tu décroches, c’est qu’une partie de Toi prend conscience de quelque chose !

-  Raoul  : Oui, Je vais y arriver… Je vais Te dire quelque chose Ma que J’ai constaté à l’instant pendant que Tu parlais à Sylvie , quand Tu L’as interpellée et que c’était véritablement le Maître qui parlait, Tu as grandi. Pour Moi ton corps avait vingt centimètres de plus. Je parle de la partie assise. Tu as été transfigurée dans la dimension, dans la Force… Alors, J’en arrive….

-  Ma  : Et Je dirai que chaque fois que Tu vois ce genre de chose, eh bien, c’est Toi aussi !...parce qu’il n’y a jamais un Être plus grand que l’Autre. Quand Tu vois la grandeur d’un Être, Tu Te vois Toi ! C’est ça, on est là ensemble pour échanger…

-  Raoul  : Bien…Alors, bien sûr Je suis pris de court dans tous les domaines que Tu as survolés, parce qu’on est jamais allé aussi loin…

-  Ma  : On en est au début !

-  Raoul  : Oui, mais pour Moi, c’est déjà loin !

-  Ma  : Mais c’est déjà, par rapport à la majorité de l’Humanité, c’est déjà très loin !

-  Raoul  : Voilà… bon, Je vais dire que c’est loin… c’est très difficile ce que J’ai à dire parce que ça M’est jamais arrivé, ça ne dépend pas, ça découle de ce que Tu as dit, de ce que le Maître a dit. Tout à l’heure J’ai entendu Sylvie parler de peurs… Je Me suis regardé… Je Me suis dit : cette peur, Je ne sais pas…ce sont des peurs chez Moi, mais le risque, le risque et Je l’ai visité tout à l’heure, c’est la limite de la Force… Ma demande de grandir, et Je pense qu’elle est sincère, véritable, qu’elle est profonde, mais J’ai des limites, les limites de ma résistance, et comme Je suis plutôt d’une nature un peu faible, que Je ne sais pas, mais depuis dix ans depuis que le cœur a Je ne sais pas trop quoi… bref…

-  Yosuel  : Mon Ami, Je T’arrête… Cesse de parler de cette façon-là, c’est ce que Tu as expérimenté, c’est ce que Tu vis, c’est ce qui est pour le moment. Ne l’alimente plus : - « Je ne suis plus faible. »… Descends voir ton cœur, là… Tu descends en Toi, M’est-Toi dans ton cœur, le cœur qui bat, pas le Cœur de l’Être, le cœur qui bat, va le voir… dis-lui que Tu l’aimes…..

-  Raoul  : Alors, s’il y a une peur, c’est la peur de ne pas être constant, c’est pas la peur de tout lâcher…

-  Yosuel  : Lâche cette peur……et lâche à l’instant ton mental !....... Tu es Toi, Tu ne penses plus…. Tu descends en Toi……..et Tu vas voir ton cœur….. Tu peux même le prendre dans tes mains, l’embrasser…… - « Je T’aime, mon cœur… Je T’ai mal traité, mais Tu es ce que « Je Suis » dans l’infini « du Tout »…. Peux-Tu répondre maintenant à mon désir que Tu sois fort et que Tu battes dans ma poitrine la chamade de la Vie… Je sais que Tu as toutes les ressources… »….

-  Raoul  : J’ai l’impression que Je n’ai plus de force, et ça, ça Me fait souci…

-  Yosuel  : Mon Ami, lâche ton mental……. Tu es avec ton cœur… Tu le tiens dans tes mains… Tu l’aimes… et Tu lui dit sincèrement : - « Retrouve-toi dans ton intégrité, retrouve-toi dans ta force, dans ta vitalité et répond à ce que maintenant J’ai à cœur de vivre et d’être ici dans cette réalité terrestre, et Tu dois Me servir pour ce que Je veux vivre. »… Maintenant laisse-Toi aller… Sois Toi pleinement au cœur de ton Être, sans mental….

-  Raoul  : Alors, c’est venu tout à l’heure, comme un sourire de l’Âme : Je peux le faire.

-  Yosuel  : Alors, accepte-le et permets-le……….. Maintenant il existe en Toi une source insoupçonnée, comme l’Âme, comme ta Conscience, qui s’appelle « l’innéité »…

-  Raoul  : Ca s’écrit ?

- Yosuel : Tu es terrible mon Ami !..... Laisse-Toi aller… lâche ton mental !..... : - « Je Suis »….et donc Je reprends : Tu as en Toi une source qui s’appelle « innéité » i n n é i t é… ça Te convient ?

-  Raoul  : Ca Me convient !

-  Yosuel  : Cette innéité elle est la source de tout ce qui se passe en ton corps, elle a répondu jusqu’à présent à tout ce que Tu lui infligeais. Peux-Tu lui dire maintenant de se déprogrammer totalement et définitivement : - « Tu es la source même de ma régénération cellulaire… Tu es la source même en qui maintenant Je peux demander de répondre… »....

-  Raoul  : Je Me déprogramme totalement, définitivement pour être….

-  Yosuel  : …dans ce que Je lui ai inculqué avant….

-  Raoul  : …dans ce que Je lui ai inculqué avant….

-  Yosuel  : …dans tout ce que Je vivais….

-  Raoul  : …dans tout ce que Je vivais….

-  Yosuel  : Maintenant demande-lui de se reprogrammer dans la conscience d’être un Être Divin.

-  Raoul  : Maintenant Je Me reprogramme pour vivre dans la conscience…

-  Ma  : Ce n’est pas Toi que Tu reprogrammes, c’est ton innéité, mais ça ne fait rien. Tu peux le dire dans ton cœur, parce qu’on fait tous la même chose…. Tu demandes à ton innéité de se reprogrammer dans la conscience de l’Être Divin que Tu Es…

-  Raoul  : Maintenant Je Te demande de reprogrammer dans la conscience de l’Être Divin que « Je Suis »….

…Un téléphone sonne….

-  Yosuel  : De nouveau Tu es dans le Cœur de ton Être et en ton cœur, sincèrement…

-  Raoul  : Oui, en mon Cœur, très sincèrement…

-  Yosuel  : …Tu demandes à ton innéité…

-  Raoul  : …à Toi, mon innéité, Je Te demande de Me reprogrammer…

- Yosuel : Non, Tu ne Te reprogrammes pas Toi, Tu Es ! Tu es un Être divin, Tu ne Te reprogrammes pas Toi, c’est ton innéité… Tu lui demandes…

-  Raoul  : Je Lui demande de se reprogrammer dans l’Être Divin que Je Suis…

-  Yosuel  : Alors, mon Ami, Tu es un Être Divin. Tu es une Emanescence de « la Source », et Tu n’as pas besoin d’être reprogrammé, mais par contre, Tu as programmé ton innéité qui a répondu à toute ta façon d’être dans ce que Tu étais, dans ce que Tu as vécu dans cette vie et toutes tes vies précédentes. Donc on change maintenant cette programmation, afin que ton innéité maintenant réponde à l’ouverture de ta conscience d’Être. Ressens en Toi, en ton Cœur que Tu puisses lui dire qu’elle peut demander maintenant à toutes tes cellules de retrouver….

-  Raoul  : Je demande à toutes mes cellules de retrouver leur état originel, leur fonction originelle et la joie d’être vivantes !...

-  Yosuel  : …et d’être ce qu’elles sont à l’origine !....

-  Raoul  : …d’être telles qu’elles sont à l’origine…

-  Yosuel  : Et maintenant mon Ami, cesse de penser « maladie », mais réapprends à être Toi dans la joie, dans ta Lumière…

-  Raoul  : Maintenant Je cesse de penser à mes maladies, et Je Me pense dans la joie et la Lumière !

-  Yosuel  : - « …que Je Suis ! »……

-  Raoul  : …que Je Suis !

-  Yosuel  : Bien mes Amis, Nous avons fait une bonne avancée, ça n’a pas été simple, mais ça c’est fait ! Alors Vous méritez largement votre pause goûter, et Nous Nous retrouverons ensuite !

- Tous : Merci !

********************** Pause goûter *********************

2ème Partie :

-  Ma  : Vous Vous laissez aller……….. Vous êtes Vous, en Vous, en votre Cœur, sans penser, sans mental, sans interférence de votre personnalité humaine……… Vous Vous détendez en totalité…….

…..Pause….

On prend une profonde et lente respiration ………et on expire très, très lentement…… Présence…… Instant présent…..

Prenez une deuxième profonde et lente respiration en conscience ……….et Vous expirez très, très lentement……

Prenez une troisième profonde et lente respiration en conscience …………et Vous expirez très, très lentement……

…..Pause….

- Yosuel : Mes Amis, Nous Nous retrouvons… Alors ce fut un goûter appréciable, un goûter bien plus en conscience que Vous n’avez l’habitude d’être, car mes Amis Vous avez tendance à laisser votre mental s’exprimer. Là, Vous étiez déjà plus en Vous, plus à Vous exprimer au niveau de votre Cœur. C’est déjà une première approche. Ne Vous croyez pas démunis par rapport à votre façon d’être, mais décidez le changement, décidez de vivre plus en conscience, d’être plus Vous-mêmes, en Vous, dans vos ressentis profonds, dans une autre expression, dans une expression non empreinte de peurs, et surtout de dualité.

Apprenez à tout exprimer, mais au niveau de votre Cœur. Cela va Vous demander un réapprentissage dans votre propre expression. Ne Vous croyez jamais démunis par rapport à ce que Vous êtes, dans l’instant de ce que Vous êtes, car Vous êtes bien autre chose, et bien au-delà de toutes ces turpitudes dans lesquelles Vous vivez. Vous allez réapprendre comment s’exprimer sans ne plus jouer dans la conscience de masse, sans ne plus Vous chercher au travers des Autres, mais dans la propre expression de votre Cœur. Et c’est ce que Je voulais Vous dire. Soyez-Vous chers Amis. Soyez ce que Vous Êtes en réalité.

Pouvez-Vous Vous laisser aller un instant, en Vous, sans penser, sans rien chercher…« Je Suis »…………

….Pause……

Qu’est-ce qui se passe réellement en Vous ?... Sylvie , chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Sylvie  : C’est comme si, l’espace d’un instant, il y avait le sentiment d’entrevoir une paix, quelque chose de paisible, et puis tout de suite après derrière, le cœur qui se met à battre, et c’est encore l’expression d’une peur, d’un jugement….

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller…..

-  Ma  : Tu fais la même chose en Toi Raoul  !

-  Yosuel  : Accepte maintenant cette peur d’être : - « Si Je suis Moi, que va-t-il se passer ? Si Je Me laisse aller en totalité, est-ce que Je ne vais pas perdre tous mes moyens ? Si Je Me laisse aller en totalité, est-ce qu’on ne va pas Me mettre le grappin dessus ? Est-ce que Je ne vais plus être conforme à ce que les Autres attendent de Moi, et est-ce que Je ne vais pas passer à côté de quelque chose qui ne Me permettra plus d’être au niveau des Autres ? » Cette peur, c’est la peur d’Être, c’est la peur de Te re-trouver, c’est la peur de ne plus pouvoir contrôler les choses, c’est la peur de ne plus être comme les Autres veulent que Tu Sois. A Toi de décider ce que Toi Tu veux être !

-  Sylvie  : Je veux être Moi !

-  Yosuel  : Alors, vis-le, et n’accepte plus ce genre de suggestions ne ta personnalité humaine, elle ne veut pas que Tu changes, Tu lui as donné trop de pouvoir, Tu l’as instruite pour pouvoir survivre en ce monde, pour pouvoir vivre d’une certaine façon, pour pouvoir Te placer dans cette société, et elle répondait à tous tes besoins, à toute ta façon d’être, et maintenant elle comprend que Tu vas la lâcher, alors elle va redoubler d’intensité, et elle va essayer de Te maintenir dans tes peurs. N’en prends pas ombrage, mais accepte qu’il va Te falloir dépasser tout ce que Tu lui as suggéré, tout ce que Tu as mis en place en lui inculquant tout une façon d’être que Tu vas devoir lâcher. Alors cette peur, Tu l’as ressentie, accepte-la………et laisse-la intégrer le cœur de ton Être, sans contrôler, sans rien faire d’autre que de permettre cette intégration, et Nous T’accompagnons……….

…..Pause…….

Maintenant accepte sincèrement avec tout ton Cœur que Tu puisses vivre pour Toi………

Accepte de ne plus rentrer dans le jeu des Autres, mais sans Les contrarier, sans Te faire prévaloir de quoi que ce soit, mais d’être Toi, dans l’Amour de Toi-même, sincère et claire……….

Et c’est ainsi….

Alors mes Amis, Vous comprenez combien il peut être difficile d’être Soi-même en permanence, combien cela va Vous demander d’être vigilants par rapport à ce que votre personnalité humaine va Vous suggérer par le biais du mental, et surtout pas la force de la conscience de masse. Surtout ne Vous découragez pas ! Ne rentrez pas dans le jeu de ces suggestions, à Vous d’être fermes en Vous, de Vous positionner clairement en Vous, dans ce que Vous Êtes. Alors, Nous serons toujours là pour Vous guider. Nous serons toujours là pour Vous insuffler ce qui Vous correspond et ce que Vous êtes à même de dépasser.

Alors mes Amis, acceptez enfin d’être Vous……………

Acceptez enfin de Vous prendre en main, et de décider clairement ce que Vous voulez vivre pour Vous……

……Pause……

Mon Ami Raoul , que se passe-t-il en Toi ?

-  Raoul  : Alors c’est probablement…ça M’a surpris…les respirations profondes que J’ai faites pour prendre de la distance par rapport aux tohubohus de la vie, aux turpitudes, Je ne sais plus quel mot Tu as pris, tout d’un coup, J’ai pris comme du recul, et Je Me suis retrouvé comme dans une route enlacée où il y a un parapet, et là, face à ça Je voyais à l’horizon, et là, la turpitude d’être en bas, mais c’est la vie qui est comme ça ! Moi, Je suis là, voilà, et J’ai eu le sentiment, ce sera intéressant de voir si Je ne Me suis pas trompé dans ce que Je remarque. J’ai eu le sentiment que J’avais un peu décroché, mais est-ce que c’est de l’imaginaire, voilà, bon, voilà, c’était ce phénomène d’avoir pris du recul et de regarder d’en haut le tohubohu ou turpitude, Je ne sais plus…

-  Yosuel  : Mon Ami, laisse-Toi aller………… Sois-Toi, en Toi…….. Alors Je vais Te dire : il y a des compréhensions qui émergent, mais il y a aussi une partie de Toi qui veut comprendre, et Je vais Te dire : lâche toutes demandes de compréhensions…..… Ne cherche pas à savoir si Tu Es ou si Tu n’Es pas, ne cherche pas à savoir si Tu peux être Toi ou pas, ne cherche pas à savoir, dans ce que Nous disons, quelle est ta réalité. Lâche toutes demandes de compréhensions………..et reste Toi, en Toi, sans rien faire d’autre qu’Être. C’est ce que Je peux Te dire pour le moment !

-  Raoul  : Merci…merci !

-  Yosuel  : On prend une profonde et lente respiration ………on expire lentement, et on lâche tout !.........

…….Pause…….


— > Alors, qu’est-ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes et de vivre en conscience que Vous êtes un Être Divin ?

La première chose  : Nos peurs… Mes Amis, quelles sont vos peurs les plus tenaces ? Ne cherchez pas, Vous êtes Vous, en Vous, Vous laissez émerger ce que sont vos peurs les plus tenaces…….

…….Pause…..

Sylvie , qu’est-ce qui a émergé ?

-  Sylvie  : La peur d’être rejetée !

-  Yosuel  : Pourquoi as-Tu peur d’être rejetée ?

-  Sylvie  : C’est de ne pas être comme les Autres !

-  Yosuel  : Pourquoi voudrais-Tu être comme les Autres ?

-  Sylvie  : Hum…

-  Yosuel  : Parce qu’il y a une partie de Toi, et Tu l’as ressentie, accepte-la et laisse-la intégrer le Cœur de ton Être, cette partie, c’est : - « Je ne suis pas une bonne Mère. Je ne suis pas un Être que l’on peut admirer. Je ne suis pas un Être que l’on peut prendre en considération. Je ne suis pas un Être qui a été voulu. Je ne suis pas un Être que l’on a aimé. Je ne suis pas un Être désiré. Je suis un Être qui essaie de prendre sa place tant bien que mal. Je suis un Être qui vit tant bien que mal dans ce monde, et en même temps, Je sais qu’il y a au fond de Moi une Puissance qui Me permet de ressentir que Je ne suis pas ces peurs, ces croyances. Alors J’accepte enfin de Me valoriser…….. J’accepte enfin de ré-apprendre à M’aimer…….. Et J’accepte enfin de vivre pour Moi……… Je n’ai pas à chercher l’Amour dans les Autres, car en M’aimant, on M’aimera. Je n’ai pas à chercher à être valorisée par les Autres, car en Me valorisant Moi-même, on Me valorisera. Je n’ai pas à croire que Je n’ai pas été désirée, mais Je suis venue dans ce monde dans un moment difficile, et ce que mes Parents ont vécu ou ressenti ne M’appartenait pas, mais Je l’ai compris comme étant non-désirée. J’accepte que ce n’ai pas la réalité, et que leurs inquiétudes ne Me concernaient pas, mais concernaient ce qu’Ils vivaient, concernaient leurs propres problèmes et leurs propres peurs de ne pas pouvoir Me donner la pleine satisfaction d’une vie, tant leurs moyens étaient difficiles……… J’accepte maintenant cette vie……… J’accepte que J’y ai ma place…….. J’accepte que J’ai choisi de venir……….et J’honore mes Parents de l’avoir permis, J’honore mes Parents d’avoir pu Me permettre de venir M’incarner pour dépasser tout ce que Je n’ai pas compris dans ma vie passée, et dont maintenant J’en ai la possibilité. Je Les honore, Je Les aime, et Je Leur demande pardon pour ce que J’ai cru qui n’était pas la vérité, qui n’était pas la réalité. Et c’est ainsi ! »

-  Sylvie  : Merci !

-  Ma  : Alors, la deuxième chose qui Nous empêche aussi d’être Nous-mêmes et de vivre en conscience que l’on est un Être Divin…c’est par tout ce que Nous avons vécu dans notre passé avec nos Parents, notre entourage, par notre approche de la vie, par tout ce qu’on Nous a inculqué……

-  Yosuel  : Et là, mes Amis, Je vais Vous dire : qu’est-ce qui Vous a le plus marqué pour cette approche de la vie, telle qu’on Vous l’a inculquée ?...............

…..Pause….

Mon Ami, Raoul , peux-Tu Nous répondre ?

-  Raoul  : C’est clair, c’est le yoyo la vie, voilà. C’est vraiment les hauts et les bas, et Je suis toujours pantois quand Je vois les hauts et les bas que J’ai traversé, voilà…

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui T’a le plus marqué et qui T’empêche d’être Toi actuellement, et Toi en conscience de l’Être Divin que Tu Es ?

-  Raoul  : Oh, Je crois qu’il y a eu…ce n’est pas que Je crois, il y a eu des fracas…

-  Yosuel  : Quel genre de fracas ?

-  Raoul  : Alors…il y a eu à la fois fracas sentimental et fracas frauduleux. C’est pas racontable, c’est comme si J’avais été poignardé, au moins dans deux phases de ma vie professionnelle, voilà ! Je ne sais pas exprimer ça, et Je ne veux pas exprimer ça ! Ce sont des fracas, voilà…

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller dans ton Cœur……….. Tu as exprimé ce qui T’empêche d’être Toi : - « J’ai été poignardé… »… Peux-Tu as le courage en ton Cœur de Te voir dans ces cas-là……et Toi comme Tu es aujourd’hui…. Tu Te vois à côté de Raoul vivant ces fracas….et le Raoul que Tu es aujourd’hui est à côté… Tu regardes le Raoul dans ses fracas………… Tu ne fais rien d’autre que d’émettre de la compassion en regardant Raoul dans ses fracas…….. Tu es debout à côté………. Tu émets de la compassion…… Tu es Toi en ton Cœur…ne cherche rien d’autre… Tu regardes Raoul vivre ses fracas……..et le Raoul que Tu es, en Amour avec Toi-même, émet de la compassion pour ce Raoul de ces moments difficiles et douloureux……….

……Pause….

Maintenant, accepte de tout ton Cœur, mais surtout ne cherche pas à comprendre, Tu es dans l’acceptation sincère, si c’est ton choix, de dépasser ce qui T’empêche d’être Toi-même : - « J’accepte ce que J’ai vécu parce que Je ne Me suis jamais estimé…. Je n’ai jamais cru que Je pourrais y arriver…… Je n’ai jamais cru en ma possibilité de développer quelque chose par ma propre conscience de Créateur….. Bien sûr, J’avais envie de créer, bien sûr J’avais envie de faire des choses, mais Je Me suis toujours senti inférieur et non prolifique…. J’ai toujours cru qu’on Me mettrait des bâtons dans les roues, et que la vie était si difficile qu’on ne pourrait jamais se réaliser pleinement dans ce qu’on avait à cœur de créer. »……

C’est une expression de Toi que Tu as expérimenté par ce biais-là pour accepter enfin que Tu puisses croire en Toi, en tes capacités de Créateur, et de ne plus vivre la souffrance de ne pas être compris, de ne pas être accepté, et surtout d’être rejeté dans tous tes aspects créatifs, prononce sincèrement : - « Je le reconnais, Je l’accepte, Je Me pardonne. J’accepte maintenant d’être Moi, de croire en Moi, de ne plus Me retourner sur mon passé, de ne plus juger Qui que ce soit, et J’honore mon expérience qui n’est pas ce que « Je Suis », mais qui M’a permis de comprendre dans cette expérience ce qu’est le dénigrement total de Soi-même…… Et Je Me libère à l’instant même de toute abnégation de Soi……….et J’accepte enfin de Me valoriser et de croire en ma propre Puissance de Créateur qui est ce que « Je Suis » en réalité. »…………..

……Pause…….

Maintenant mes Amis, que concluez-Vous par rapport à ce que Vous venez de ressentir, de comprendre en Vous qui Vous empêche d’être Vous-mêmes ? Je ne vais pas Vous demander de répondre, Je vais Vous demander de Vous laisser aller en Vous, en votre Cœur, et de ressentir maintenant ce que Vous pensez de Vous. Ne Vous jouez pas à Vous-mêmes, soyez sincères. Vous Vous laissez aller, sans penser, sans rien chercher. Vous êtes là, en votre Cœur, face à Vous-mêmes. Sincèrement : que pensez-Vous de Vous ?.....

……..Pause……

Maintenant, que croyez-Vous qu’il se passe ?......... Sylvie comment Te sens-Tu ?

-  Sylvie  : J’ai le sentiment qu’il y a plus d’espace…

-  Yosuel  : Alors, Tu T’ouvres…

-  Sylvie  : Comme si l’horizon était plus grand…

-  Yosuel  : Alors Tu Es !

-  Sylvie  : Et que Je vais pouvoir aller dans cet horizon…

- Yosuel : Il n’y a pas d’horizon, il y a l’infini « du Tout » dans lequel Tu baignes, et Tu peux créer pour Toi !

-  Sylvie : Et c’est comme si…il y a des possibles…que c’est possible…pour devenir réalité…

-  Yosuel  : Effectivement tout est possible à l’Être qui ne rentre plus dans aucun jeu, qui croit en Lui, qui s’aime, et qui ne se laisse plus prendre dans aucun piège. Et c’est ainsi !

-  Sylvie  : Et que Je suis la Créatrice de cela et que ce ne soient pas les Autres…

-  Yosuel  : Alors accepte maintenant d’Être…

Alors, toujours dans la continuité de : qu’est-ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes et de vivre en conscience ce que Vous Êtes… Nous abordons la troisième chose  : il y a le fait que Nous n’acceptons pas de Nous être trompés . Alors, qu’est-ce que cela veut dire ? Et Je Vous demande de le ressentir sans chercher à comprendre, pas de mental.

• Vous avez toujours cru que ce que l’on Vous a inculqué était la seule voie et maintenant Vous comprenez que Vous Vous trompés….

• Vous avez cru que ce que Vous mettiez en place pour vivre dans ce monde, pour Vous retrouver d’une certaine façon, pour prendre votre place, pour être comme on attend de Vous ce que l’on attend de Vous, n’est pas la réalité et que Vous Vous êtes trompés…..

• Que ce que l’on Vous a dit par rapport à une certaine éducation, par rapport aux valeurs, aux préceptes, par rapport à toute une façon d’être qui Vous permet d’être acceptés dans ce monde et par les Autres, Vous comprenez maintenant que ce sont de facéties et que Vous Vous êtes trompés….

• Vous comprenez qu’en cherchant l’appui des Autres, en essayant d’être aimés, d’être valorisés et surtout de Vous faire accepter, n’est pas la réalité et que Vous Vous êtes trompés….

• Que tout ce que l’on Vous a dit par rapport à la société, à ce monde, surtout dans vos religions, lorsque Vous devez être, lorsque Vous devez Vous affirmer dans ce concept de société, est en réalité un enfermement et que Vous Vous êtes trompés….

Vous Vous êtes trompés sur toute la ligne par rapport à tout ce qui Vous a été inculqué de A à Z dans ce monde. Alors acceptez que Vous Vous êtes trompés……….. mais acceptez aussi que cela a été bénéfique pour Vous montrer qu’on ne peut plus être conformes à une réalité tronquée et que Vous pouvez décider pour Vous, de créer pour Vous, de vivre pour Vous, et de changer votre réalité……….

Alors le fait que Vous Vous êtes trompés Vous amène à concevoir les choses différemment, à Vous prendre en main, et à Vous dire : - « Oui, Je veux maintenant vivre pour Moi. Je veux maintenant vivre autre chose et Je le décide. Et il en est ainsi ! »

Alors il y a un autre aspect de ce qui Nous empêche d’être Nous-mêmes et de vivre en conscience que l’on est un Être Divin, c’est la quatrième chose  : c’est parce que Nous ne comprenons pas que tout vient de Nous. Nous n’avons pas à reporter la faute sur les Autres, ce sont les expériences que Nous Nous donnons le droit de vivre.

Alors là les Amis, Je vais Vous demander simplement de Vous laisser aller…..et d’accepter sincèrement avec votre Cœur, sans chercher à comprendre, sans interférence de votre mental, et encore moins de votre personnalité humaine : - « Tout ce que J’ai vécu n’est pas la faute des Autres, mais des expériences que Je Me suis donné le droit de vivre pour comprendre toutes les parties de Moi que Je n’ai pas comprises dans le déni de Soi, dans l’abnégation de Soi, dans la souffrance du rejet, dans la souffrance et la peur de ne pas être accepté, de ne pas être créatif, de ne pas pouvoir vivre pleinement ce que J’ai envie de vivre, de ne pas pouvoir vivre autrement que ce que les Autres vivent et que ce monde Nous impose. »……..

Alors pardonnez-Vous d’en avoir voulu à tous Ceux qui ont sillonné votre vie et vos vies antérieures et qui Vous ont amené à vivre des difficultés, qui ont participé à Vous faire vivre ces difficultés, ces souffrances……….qui Vous ont amenés à vivre des douleurs, et surtout des rejets de Vous-mêmes….. Honorez ces Êtres…….. Ne cherchez pas à comprendre, ayez de la compassion pour Vous-mêmes…… Accueillez-Vous………. Accueillez ce que Vous Êtes……… Maintenant permettez à votre propre Essence, à votre propre Conscience Divine d’être présente en Vous, en votre Cœur, en ce corps, ici en incarnation……….. Et c’est ainsi !...

….Pause….

Mes Amis, tout commence pour Vous, maintenant à cet instant, car le pas de la remise sur l’Autre de tout ce que Vous avez vécu est dépassé, et Je Vous en honore !

Maintenant acceptez de réapprendre à Vous aimer, d’être avec Vous. Réapprenez à avoir confiance en Vous, de croire en Vous, sans ne plus jamais Vous retourner……………

Maintenant chers Amis, acceptez que Vous pouvez Vous réaliser et changer votre vie…………….

Acceptez que chaque pas que Vous ferez pour Vous libérer de tout ce qui n’est pas Vous, Vous amènera de plus en plus dans votre Profondeur et dans la compréhension subtile de ce que Vous Êtes, et Vous amènera de plus en plus à vivre enfin pour Vous. Et il en est ainsi !....................

-  Sylvie  : Merci !

-  Yosuel  : Alors mes Amis, que se passe-t-il en Vous ?..............

……Pause….

Mes Amis, Vous ne devez plus croire que ce que Nous Vous disons est une utopie. Beaucoup d’Êtres avant Vous ont compris qu’Ils étaient autre chose, et ont repris le chemin de leur Cœur. Beaucoup vivent une autre vie, beaucoup créent leur réalité, et Vous ne devez pas attendre de manifestations extérieures de la part de Ceux qui ont repris conscience de « Qui Ils Sont », mais bien de ressentir en Vous que Vous êtes des Êtres qui pouvez créer pour Vous si Vous ne Vous laissez pas surprendre par toutes les turpitudes de cette vie et de ce que les Autres vivent…

Je Vous salue mes Amis, ce fut un honneur pour Moi de Vous avoir guidés en Vous permettant de libérer bien des énergies, en intégrant des parties de Vous qui devaient l’être, et surtout de comprendre un peu plus en profondeur ce que Vous Êtes. Soyez bénis. Je Vous adombre à l’instant même de tout mon Amour et de ma Puissante Lumière………… Et il en est ainsi. Je Vous retrouverai, si c’est votre choix, dans vos papotages lors de votre soirée….

-  Tous  : Merci !

-  Ma  : Prenons une profonde et lente respiration en conscience ………et expirons lentement, très lentement…… Laissez-Vous…… Présence en votre Cœur……

……Pause….

-  Marie  : Mes Amis, Je Me présente : Je suis Marie , votre Amie. J’ai à cœur de Vous parler, J’ai à cœur de M’exprimer pour Vous dire combien Je ressens en Vous-mêmes une volonté d’aller plus en conscience que Vous ne l’avez été.

Alors mes chers Amis, ne Vous découragez pas, ressentez ma Présence…….. Ressentez mon accompagnement…………..

Vous ne pouvez pas ne pas changer les choses dans votre vie si Vous persévérez à vouloir être ce que Vous Êtes en réalité, et à Nous laisser Vous accompagner. Nous Vous aimons tels que Vous êtes. Vous n’avez pas à être d’une certaine façon comme Vous croyez que Nous Vous le demandons. Soyez simplement Vous, mais sans ne plus Vous croire démunis par rapport à tout ce que Vous avez vécu, par rapport à ce que Vous croyez encore être inférieurs par rapport à Nous, par rapport à ce que ce monde est.

Mes Amis, Moi, Marie , Je Suis ce que Vous Êtes, et Vous Êtes ce que Je Suis. Alors cessez de Vous fustiger, cessez de faire des incantations pour avoir nos bonne grâces, ce n’est pas ce que Vous Êtes. Vous êtes Divins, Vous êtes Puissance, Vous êtes Lumière comme Je le Suis, et il va Vous falloir l’intégrer, et il va Vous falloir le ressentir, l’accepter, et le vivre. Vivre dans la joie, vivre ce que Vous avez envie de vivre, et ne plus Vous retreindre, ne plus Vous limiter, ne plus tomber dans le jeu des croyances.

Mes Amis, Je suis Marie , et Je Vous parle dans ma vérité. Acceptez que cela soit aussi votre vérité……….

Et ne tombez plus dans aucun piège, quel qu’il soit, et que beaucoup vont essayer de Vous attirer. Positionnez-Vous, affirmez-Vous. Soyez-Vous, et acceptez cette vie dans un tout autre contexte que tout ce que Vous avez vécu.

Je Vous béni….. Recevez ma Grâce…….mon enveloppement dans ma propre Lumière, dans ma propre Puissance. Et il en est ainsi !

Je Vous salue, et Je Vous dit certainement à une prochaine fois dans mon accompagnement, et dans l’Amour que Nous Sommes. Et il en est ainsi !

-  Tous  : Merci !

……Pause….

-  Raoul  : Je peux poser une question ?

-  Ma  : Oui…

-  Raoul  : Est-ce que Tu as vu Marie  ?

-  Ma  : Ah non…

-  Raoul  : Elle T’a parlé et Tu ne l’as pas vue !

-  Ma  : Non. Je n’ai encore vu aucun Être. Il y en a qui Me disent qu’Ils vont venir et M’apparaître, mais pour l’instant, non. J’ai des manifestations de Lumière, ça M’est arrivé souvent ! Ah oui, de leur Présence, oui… Ecoutez la musique en la ressentant dans votre joie et avec votre Conscience…..

=> Fin de la session par l’écoute de la musique : YANNI —> Nightingale (le rossignol)

*************

Transcription : MaAna

 Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la retranscription de cette session à Mirabel et Blacons.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi