Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Z - Nouvelles : Physique, cosmologie, mécanique quantique, biologie, chimie, (...) > Georges VERMARD - Nouvelle révélation cosmique de la Grande Pyramise

Georges VERMARD - Nouvelle révélation cosmique de la Grande Pyramise

jeudi 14 avril 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Georges Vermard nous présente ses travaux et ses découvertes sur le site des grandes pyramides de Gizeh.

Nouvelle révélation cosmique de la Grande Pyramide...

www.youtube.com/watch ?v=dq_1fwag6OE

Conférence 30 Janvier 2013 George Vermard et Mathieu Laveau  : La grande pyramide, une révélation cosmique...

Pour Georges Vermard , le croisement des quatre étoiles du quadrilatère (les quatre étoiles autour du Baudrier d’Orion : α Orionis, γ Orionis, β Orionis et κ Orionis) forme un angle de 51°51’, celui de la pyramide de Khéops. Les distances des sept étoiles d’Orion cumulées réalisent 5 236 années-lumière. Or 52,36cm correspond à la coudée égyptienne et à Pi/6. L’angle de la pyramide de 51°51’14’’ étant lui aussi lié au nombre Pi (hauteur/base = 4/Pi), on constate ainsi que Pi est inscrit dans la position des étoiles. L’auteur avance bien d’autres coïncidences pour étayer cette correspondance entre la géométrie de la constellation et celle de la Grande Pyramide.

Sa théorie présente la pyramide comme un véritable « ordinateur minéral ». En superposant le dessin de la grande pyramide à celui de la constellation d’Orion (et Sirius), il élabore un schéma de base, qui, mis à l’échelle de la pyramide, permettrait de décoder de nombreuses données universelles : distances terre-soleil ; diamètres du soleil, de la terre, de la Lune, etc... Il va ainsi plus loin que ce que Robert Bauval et d’autres ( Virginia Trimble , par exemple) ont déjà avancé sur le lien Orion–Gizeh. Les coïncidences géométriques et numériques y seraient très nombreuses. C’est la raison pour laquelle l’auteur affirme que la pyramide a été construite en fonction d’Orion (associée à Osiris) et de Sirius (dédiée à Isis). Ces concordances permettraient, selon lui, de comprendre aussi l’emplacement précis des chambres et des couloirs. (wikipédia)

Après plus de 40 années de recherches, Georges VERMARD , ancien journaliste et réalisateur de film d’intérêt didactique, il nous interpelle sur les incohérences qui jalonnent l’histoire de la Grande Pyramide d’Egypte.

Accompagné, depuis 1995, de Mathieu LAVEAU , et avec le soutien précieux de Jean-François VERMOREL , il recueille de très nombreux éléments qui nous permettent aujourd’hui de mieux comprendre les pyramides.

Ces recherches représentent un nouveau paradigme concernant la destination finale de la Grande pyramide, dite de Khéops. Celle-ci est considérée non plus comme un tombeau, mais comme les bases cryptées d’une Tradition Primordiale, d’une science à caractère universel.

Cette approche inédite de par son étendue et ses recoupements innombrables, est axée sur les nombres, la géométrie, et l’astronomie. Vous découvrirez :

- la géométrie du site de Gizeh en lien avec le nombre d’or

- La confirmation du rôle d’Orion dans le contexte structurel et d’autres références astronomiques

- la raison d’être du positionnement des chambres

- un lien étroit avec la mythologie égyptienne et l’alchimie

- une vision singulière de l’aspect historique du monument

et bien d’autres révélations…

A travers les divulgations de ces découvertes, l’association Horizon 444 n’a aucun but lucratif, seulement la volonté de vouloir partager avec le plus grand nombre, ce qui constitue un patrimoine historique et spirituel de l’humanité.

En espérant que l’enthousiasme qui nous a accompagné, au cours de ces découvertes sera communicatif et vous permettra d’aller puiser dans la sagesse et la Connaissance des Anciens.

Ancien journaliste et réalisateur de documentaires, Georges Vermard va être à la base de découvertes sur la grande pyramide qui vont l’accaparer pendant près de 40 ans.

Interpellé par les incohérences qui jalonnent l’histoire de la Grande Pyramide d’Egypte, Georges Vermard décide de consacrer une partie de ses loisirs à l’étude paradoxale de cet édifice.

Accumulant patiemment ouvrages, documents et comptes rendus, il arrive à désavouer point par point les affirmations qui rendent ce système consensuel encore intouchable. A partir d’intuitions fortes, d’observations, de nombreux calculs, et de déductions, il établit une relation très précise entre la constellation d’Orion et la Grande Pyramide, à l’origine de tout un développement, qu’il propose de faire découvrir au grand public.

En 2005 il crée avec Mathieu Laveau l’association Horizon 444, "l’Horizon de Khufu", autre nom de la pyramide qui va se révéler entre autre par le 4. Cette association permet aujourd’hui de répandre les substrats de leurs travaux et de regrouper très vite quelques centaines d’esprits fureteurs que cette découverte stupéfiante stimulait d’espoir.

http://www.observatoire-reel.com/Georges-Vermard_a134.html


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi