Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Ma-YAWAEH - Transcriptions des Sessions animées par les Elohim Yosuel et (...) > Retranscription de la session Rencontre/discussion-Questions/réponses à (...)

Retranscription de la session Rencontre/discussion-Questions/réponses à Piégros la Clastre du 31/05/2015

samedi 29 août 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session Rencontre/discussion-Questions/réponses à Piégros la Clastre (près de Valence – 26 Drôme)

Animée par l’Elohim Yosuel

Canalisé par Ma Nanda Aweh

Dimanche 31/05/2015

==> Après les accolades, les présentations, les retrouvailles, tout le monde s’installe….

-  Ma  : Vous Vous laissez aller complètement…………

Nous prenons une profonde et lente respiration ………….et Nous expirons très lentement……..

Présence, pas d’interférence du mental et de la personnalité humaine…..

Nous prenons une autre profonde et lente respiration ……..et Nous expirons très lentement……… Conscience consciente……….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration ………..et Nous expirons très lentement……..

……Pause…..

-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue, alors c’est une joie pour Moi de Vous retrouver pour cette session que Vous appelez « Questions-Réponses ». Et comme Vous le savez, Je Me fais un plaisir de répondre à vos questions, qui ne doivent concerner que Vous-mêmes. Et c’est ainsi.

-  Ma  : Une question ?...... Oui, Ama .

-  Ama  : Alors J’ai...enfin, c’est une réaction physique que Je ressens, que J’ai ressentie ce matin, que Je ressens là présentement, ça Me prend le coronal et la tête, comme si Je...comment on appelle ça...comme-ci ça tanguait, comme-ci ça...J’ai une sensation de perte de....enfin au niveau physique de perte de repère ou de...ça va, ça tangue, c’est pas agréable du tout, ça M’le fait de temps en temps, mais là ça Me l’a refait deux ou trois fois, y compris en fermant les yeux.
-  Yosuel  : Alors mon Amie, Je vais simplement Te dire : ne cherche pas si Tu Es. Ne cherche pas si ce que Nous Te disons, ou ce que Nous disons, est ce que Tu Te permets « d’être ». Ne cherche pas à savoir si Tu es bien Toi dans ce que Tu veux être, pour correspondre à ce que Nous Vous disons. Ne cherche rien, sois Toi, et alors Tu trouveras ton équilibre, qui en réalité n’en est pas un, mais qui pourrait être la forme la plus appropriée de la Conscience consciente. Tu cherches, et ça Te déséquilibre, Tu cherches et Tu ne Te permets pas d’être. Laisse-Toi aller, et permets-Toi simplement de T’accorder d’être ce que Tu Es, sans savoir si Tu es bien comme Tu crois que Nous Vous le demandons, comme Tu crois de ce que Nous attendons de Vous. Laisse aller cette interprétation, laisse aller toute demande de ta part, lâche tout. Et c’est ainsi……

-  Ama  : Merci.

-  Ma  : Une question ?

-  Anne  : (Rires)….euh...donc l’autre jour avec Toi Ma , J’ai eu une conversation au téléphone, concernant les Enfants et ce que Je vivais avec Eux, et donc voilà il y avait : qu’est-ce que Je ressentais et où est-ce que ça pouvait aussi M’emmener, donc il y avait un rendez-vous pour…. (Rires)…..aujourd’hui pour continuer à éclairer un peu mon chemin ou à confirmer ce que Je peux ressentir.

-  Yosuel  : Alors écoute Moi ma chère Amie, c’est que Tu as une faculté en Toi que Tu as la possibilité de développer, ou même de dépasser dans un autre contexte. Ce que Je ressens en Toi, c’est qu’il y a une aptitude dans l’échange, mais à différents niveaux, sur ce que Tu aurais à cœur de partager dans une forme de créativité, dans une forme de joie, dans une forme d’enfantillage, dans une forme de plaisir, dans une forme de passion, mais que Tu ne T’es jamais permise de ressentir tant Tu T’es focalisée sur quelque chose qui était surtout basée sur la prise en charge des Autres, sur la prise en charge de l’Humanité, sur la prise en charge des Êtres incapables de s’auto prendre en charge, de vivre par Eux-mêmes.

Accepte de laisser émerger ce que Tu aimes réellement faire pour Toi…….. Et accepte toutes les possibilités qui pourraient se présenter……….sans les rejeter, mais en ressentant ce que Tu aimerais faire avec joie et passion pour Toi, sans ne plus T’en sentir incapable, sans ne plus T’en sentir démunie, sans ne plus Te sentir incompétente, et Tu sais de quoi Je parle.

-  Anne  : La la la la la…(petit air musical).

-  Yosuel  : Tu n’as plus à T’auto fustiger, mais réellement à T’écouter, réellement à ressentir, et réellement à vivre enfin pour Toi, sans Te sentir dans aucune obligation, sans ne plus être le Sauveur du monde, sans ne plus T’attarder à tout ce qui se pratique, et d’aller au-delà de tout ce qui se fait pour créer un renouveau dans ce que Toi Tu ressens que Tu es à même de faire. N’écoute plus les Autres, n’écoute plus tous les conseils, n’écoute plus ce monde tel qu’il est en train de tourner d’une certaine façon vers quelque chose qui est une remasterisation de tout ce qui s’est pratiqué pour en trouver une solution tronquée, mais qui finalement n’aboutira pas totalement dans une véritable réalisation. A Toi de dépasser tout cela, à Toi de Te positionner, et surtout de ressentir par Toi-même et pour Toi-même pour participer à ce renouveau, tout en Te faisant plaisir, tout en vivant quelque chose pour Toi dans la passion. Et c’est ce que Je peux Te dire pour le moment, mais Nous y reviendrons, car Tu as à cœur d’aller au delà de tout ce que Tu as vécu, Tu as à cœur de comprendre ce que Tu ne Te permettais pas de comprendre et de dépasser. Tu as cette volonté, et Nous sommes très présents à Toi. Et c’est ainsi.

-  Anne  : Hum, merci beaucoup.

-  Ma  : Une question ?

-  Une Participante  : Je voulais savoir s’il y avait quelque chose à intégrer par rapport à tous les problèmes gynécologiques que J’ai depuis mon enfance et qui ont créé au cours des années un véritable blocage sexuel, et qui M’ont amené des difficultés dans mes relations sexuelles… Et Je Me suis tellement épanchée là-dessus pendant des années et des années que...voilà, J’ai mis ça complètement de côté et on a rediscuté avec mon Amie dans la voiture, et c’est Elle qui M’a conseillée d’évoquer ce sujet, dans les questions-réponses.
-  Yosuel  : Alors mon Amie, Je Te répondrai que cela vient d’une croyance que Tu as vécu de tout temps, et pas simplement dans cette vie, mais dans d’autres vies. La Femme était l’objet de l ’Homme, la Femme devait se soumettre, la Femme devait répondre aux impulsions sexuelles de l’Homme sans Lui demander son avis, sans prendre soin d’Elle et même parfois d’une façon brutale. C’est quelque chose qui est ancré dans la majorité des Femmes de ce monde, il Vous faut l’accepter, intégrer cette croyance en la laissant émerger……..

Maintenant, Je dirai ma chère Amie : ne cherche pas à comprendre, mais ressens par Toi-même que Tu puisses vivre maintenant pour Toi, en acceptant de Te faire plaisir, en acceptant de ne plus jouer le jeu du virus de l’énergie sexuelle, de ne plus y répondre, et même de le rejeter en totalité : - « Je ne suis pas ce virus, Je ne l’accepte plus, et Je ne veux plus qu’il M’affecte. »….

Et c’est dans la fermeté que Vous Vous prononcez. Vous ne devez plus le subir, mais bien réapprendre à Vous aimer, à être en phase avec Vous-mêmes, à être en Amour avec Vous-mêmes, et de dire : - « Oui, Je veux Me faire plaisir. Je veux ressentir ces pulsions pour Moi, dans la joie, dans l’Amour, sans que rien ne vienne Me perturber. Je laisse le flux de la Lumière couler en Moi, et Je ressens dans tout mon corps la Puissance de l’Amour que « Je Suis », la Puissance de la Lumière qui circule, la Puissance de la joie de vibrer, et de M’accorder cette vibration. « Je Suis », et Je peux le vivre. « Je Suis », et Je Me le permet. « Je Suis », et J’accepte enfin ma féminité. J’accepte le masculin en Moi. J’accepte d’intégrer ce masculin que Je rejetais. J’accepte de l’unir à mon féminin. J’accepte de dépasser cette union masculin-féminin pour ne plus être sujet à des polarités, mais de vibrer à la pleine Lumière que « Je Suis », sans ne plus jamais rien subir. Je vis ma Présence, Je vis ma faculté à M’octroyer du plaisir, et à ne plus rien rejeter de Moi-même. Je M’aime, et Je le vis. Je M’aime, et Je Me fais plaisir. Je M’aime, et la joie « d’être » Me submerge. Je M’aime, et J’accepte enfin une relation harmonieuse sans ne plus rien subir de l’Autre. Je suis à même de ne plus subir que l’on Me fustige, que l’on Me relègue à un rang inférieur, que l’on Me considère comme une Esclave soumise aux bonnes volontés de ce que certains Êtres n’ont pas compris qu’Ils se rejetaient Eux-mêmes dans l’Amour d’Eux-mêmes et dans leur principe féminin. Je ne joue plus aucun pouvoir, et n’accepte plus le pouvoir de l’Autre et des Autres sur Moi-même. Je n’accepte plus de Me martyriser et de Me couper de ce que Je suis à même de vivre dans le plein plaisir que Je peux Me donner, dans le plein plaisir que Je peux partager, dans le plein plaisir que Je suis à même de ressentir. Je n’accepte plus de Me fourvoyer en l’Autre en Me laissant désabuser par ce que l’Autre peut M’amener à vivre : une certaine faculté dans la non-responsabilité de ce que Je ne Me permettais pas réellement de vivre pour Moi. Je n’accepte plus de répondre à l’Autre pour Me sentir en sécurité quel que soit le domaine de cette sécurité. Je peux maintenant Me prendre en main. Je peux maintenant vivre pour Moi. Je peux être responsable de Moi-même, de ma vie, de ce que Je veux vivre, de ce que Je veux faire, sans ne plus M’épancher dans ce que l’Autre peut M’attirer pour répondre à ses besoins, et par peur que Moi-même Je ne puisse pas vivre par Moi-même. J’accepte enfin de Me libérer de toutes les croyances, de tous les implants qui M’ont été imposés, et Je demande maintenant la libération totale et complète de ces implants, pour ne plus être sujet à des tas de controverses ne M’amenant pas à vivre ce que Je suis en droit de vivre, librement, dans la joie d’être, et dans la pleine conscience de ce que Je Suis. » Alors mes Amis, il n’y aurait rien d’autre à dire, si ce n’est : ne Vous cherchez plus jamais en l’Autre, n’acceptez plus jamais de compromis, ne croyez-Vous plus Vous devoir de répondre aux besoins de l’Autre par peur de ne pas Vous satisfaire par Vous-mêmes, par peur de ne pas subvenir à tous vos besoins. Cela a été une très grande condition de la Femme d’être dans la soumission, par peur de ne pas se subvenir à Elle-même……..

Maintenant acceptez que Vous puissiez vivre ce que Vous avez envie de vivre et de manifester toutes choses pour Vous maintenir dans liberté et dans tous les choix que Vous ferez pour Vous, et de vivre enfin une autre réalité que tout ce qui a été vécu depuis si longtemps sous le joug de l’autorité, du pouvoir, de la soumission, de l’Homme sur la Femme, et parfois même de la Femme sur l’Homme, de la Femme sur la Femme, de l’Homme sur l’Homme. Et c’est ainsi.

Alors Je Te dirai cette chère Amie : octroie-Toi maintenant le droit de pouvoir avoir des relations sexuelles dans la joie, pour Toi, sans rien chercher en l’Autre, et s’en ne plus Te soumettre à l’Autre. Redonne à ton corps la vibration qu’il est en droit d’émettre, de vibrer dans la pleine extase de ce que Tu es à même de vivre pour Toi. Et cela commence bien sûr par ne plus culpabiliser par tout ce que Tu as vécu, par tout ce que l’on T’a fait subir, par tout ce que Tu Te devais de Te devoir à l’Autre. Il n’y a plus lieu de s’épancher sur un passé révolu, mais de prendre la ferme décision, maintenant, de vibrer en ton corps, pour Toi-même, dans la joie du plaisir retrouvé. Et c’est ainsi.

-  Ma  : Une autre question ?

……Long silence………

-  Yosuel  : Alors mes Amis, votre silence en dit long, et Je vais maintenant Vous poser une question, Chacune, et ce sera ainsi que Nous clôturerons cette session des questions-réponses.

-  Ma  : Alors, Je Vous rappelle que cela Nous concerne Toutes, et Nous oeuvrons en notre Cœur, Toutes, à chaque question.

-  Yosuel  : Ma chère Ama …. (Rires…)….que penses-Tu de Toi par rapport à une relation probable avec un autre Être ?

…..(Rires de Toutes…)….

- Ama  : Ce que Je pense de Moi !... Je dirai que Je pense que « Je Suis », que Je ressens...Mais Je pense pas que Je ressens, Je ressens que J’ai bougé, que Je suis un peu plus prête.
-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu appelles : être plus prête ?

-  Ama  : Dans le ressenti et l’acceptation de ce que Tu évoquais tout à l’heure, dans la relation à l’Autre, dans le fait d’être pleinement Soi, dans le fait de ne rien attendre de l’Autre, et d’être à sa propre écoute dans l’échange et le partage. C’est dans ce sens là que Je parle. Et d’accepter l’Autre dans sa différence et dans sa complémentarité dans ce qu’Il est.
-  Yosuel  : Et Toi dans tout cela ?

-  Ama  : Et Moi...
-  Yosuel  : Comment Te sens-Tu par rapport à ta propre relation sexuelle ?

-  Ama  : Je Me sens différente.
-  Yosuel  : Alors, Je vais simplement Te dire, comme Ma l’a exprimé pour Elle : être dans la joie du partage en se faisant plaisir et en découvrant la joie du plaisir dans le flux de l’énergie de la Lumière, tout en découvrant ce que l’Autre peut Vous amener aussi à vibrer, mais sans rentrer en Lui, mais dans une danse harmonieuse. Et Nous serons là ! …….(Rires)…….. Et il y aura du monde !

…….(Eclats de rires)…..

-  Ama Luna  : Bien ! La découverte.

-  Ama  : Ça se fera en plein air quoi !

-  Yosuel  : Là, c’est ton choix.

…….(Eclats de rires)…..

- Ama Luna : En communion.
-  MaA  : Euh, ben, c’est à peu près ça !
-  Yosuel  : Pensiez-Vous qu’il en soit autrement ?

-  Ama  : Oui, la relation à l’intimité a changé !

-  Ama Luna  : Oh ben elle n’a jamais été l’intimité...
-  Yosuel  : Elle n’a jamais changé.

-  Ama  : Dans ma...dans ma propre croyance !

-  Yosuel  : Vous n’avez jamais été coupés de quoi que ce soit, et si Vous pensez être deux, c’est un leurre.

-  Ama Luna  : Deux ?

-  Yosuel  : Être que Deux.

-  Ama  : Ah oui oui oui oui, non Je pensais... Oui !
-  Yosuel  : Je dirai même qu’il y a tout l’Univers qui y participe.

…..(Rires de Tous)….

-  Ma  : Eh oui, quelque part...
-  Yosuel  : Et cela devait être dit.

-  Annie  : Au secours !

-  Ama Luna  : Au secours, Moi J’adore Annie avec ses « au secours ! »… (Eclats de rires)…. S.O.S ! - Help !

-  Ma  : Dans ces moments là, Tu ne penses même pas, mais par contre Tu ressens, et ça porte.

-  Annie  : C’est pas « Au secours ! », c’est….

-  Ama Luna  : Bienvenue !

……(Rires de Tous)……

-  Ma  : Bonjour pour la transcription, hein !

……(Rires de Tous)….

-  Ama  : J’ai ressenti des choses... J’ai ressenti tout à l’heure quand Tu exprimais au niveau des Femmes… personnellement, J’ai ressenti une libération, mais bien plus profonde, bien plus lointaine, de toutes les Femmes que J’ai pu être et...la perception de cette relation de Soi à Soi, dans l’Amour que l’On Est et que l’on transmet à travers...le retour à l’Amour de Soi...dans une vibration, et le fait d’être…de demander à son corps d’être en interaction avec Soi même à d’autres niveaux…dans l’expression de ce que Tu as dit tout à l’heure, c’est...J’ai ressenti plein de choses.
-  Yosuel  : C’est en réalité la libération d’un plan formulé par des autorités de la haute instance de l’ombre pour l’expérience de la soumission et de la non-expérience de la Lumière dans le plaisir personnel… Mon Amie Anne

-  Anne  : Oui, c’est Moi….. (Rires…)
-  Yosuel  : Peux-Tu exprimer au plus profond de ta profondeur, ce que Tu penses de Toi dans ta relation aux Hommes ?

-  Anne  : J’entends le mot « relation », mais global, pas spécifique à la relation sexuelle.
-  Yosuel  : Dans les deux sens.

-  Anne  : Il y a le mot « solaire » qui Me vient, et...
-  Yosuel  : Pourquoi le mot « solaire » ?

-  Anne  : Parce qu’il y a beaucoup de Lumière, enfin il y a très souvent une manifestation de Lumière.
-  Yosuel  : Et qu’est-ce que ça signifie pour Toi ?

-  Anne  : Peut-être il y a une circulation, voilà, ça circule, et c’est relativement joyeux aussi.
-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu attends dans cette circulation ?

-  Anne  : Ben, pour Moi c’est un... Qu’est-ce que J’attends dans cette circulation ? J’attends rien. Il y a du partage, il y a…
-  Yosuel  : Tu cherches une raison à comprendre comment l’Energie peut circuler en Toi, et en même temps, Tu T’es fourvoyée dans l’Autre. Quel est le résultat de cette controverse ?

-  Anne  : Tu veux dire qu’il n’y a pas assez de conscience, et du coup il y a une soumission qui est ré-informée ?
-  Yosuel  : Cela veut dire que Tu ne T’es jamais octroyée le droit de vivre pleinement la Lumière que Tu Es, de vivre pleinement pour Toi, de Te faire plaisir dans la relation à Toi-même, pour Toi-même, et d’avoir toujours eu peur de ne pas pouvoir subvenir à tes besoins, au point de laisser une impulsion qui est la pure expression du virus de l’énergie sexuelle à entrer en contact avec l’implant de la soumission. Maintenant que décides-Tu pour Toi ?

-  Anne  : Ben de vivre pleinement l’Être que « Je Suis ».
-  Yosuel  : Et de ne plus Te fourvoyer en l’Autre quel qu’Il soit…

-  Anne  : Hum.
-  Yosuel  : ….et de laisser ton Cœur s’exprimer, et ne plus jamais jouer le jeu des énergies de l’ombre, de Ceux qui gouvernent ce monde, mais d’être la pleine Lumière que Tu Es, et de vivre enfin une relation lorsque ton Cœur l’exprimera dans l’Amour que Tu Es, dans la joie de partager en restant Toi-même, sans ne plus céder un seul instant à des pulsions qui ne sont pas ce que Tu Es, qui ne Te correspondent pas, et que Tu pourrais renouer avec le virus de l’énergie sexuelle. Ton Cœur saura toujours Te dire si l’Être avec Lequel Tu veux échanger est l’Être avec Lequel Tu peux être en harmonie, Toi-même, en Amour avec Toi-même, dans la joie d’être, et le plaisir de l’échange. Et c’est ainsi.

-  Anne  : Merci.
-  Yosuel  : Alors ma chère Amie Ama Luna , que ressens-Tu en Toi, pour Toi, maintenant que Tu acceptes de vivre enfin dans ton propre ressenti « d’être » ?

-  Ama Luna  : La première chose que Je voudrais exprimer, c’est : eh bien tout comme Ma , aujourd’hui dans l’expression de ce que Je veux vivre dans une relation, c’est tout pareil. Donc inutile de revenir dessus, c’était parfaitement en résonance avec ce que Je veux vivre. Maintenant, dans le ressenti de ce que J’ai dans le corps…J’ai mon Cœur qui bat la chamade, et J’ai une sorte de « pfou » pulsion…Je ressens, c’est quelque chose que J’ai à libérer parce que c’est quelque chose que J’ai ressenti dans la relation à l’Autre, c’est…euh…à l’Homme, c’est la peur. La peur de Me laisser complètement aller. Ah, après ce qu’il y a derrière... Mais Tu vois là ça « pfouuuuu »… Il y a un gros truc qui remonte et qui Me...

- Yosuel : Alors ce qui vient d’émerger, c’est que Tu as peur d’être soumise à ton insu. Alors qu’en Te laissant aller, Tu serais dans une confiance totale en ce que Tu Es et en ce que l’Autre est, et c’est là que Tu as peur, et cette peur Te dit : - « Peut-être pourrait-Il en profiter, peut-être pourrait-Il à nouveau Te submerger, T’accaparer, T’enchaîner, et ainsi de vivre une longue expérience difficile où Tu ne saurais plus comment T’en extirper. » Alors cela est une croyance qui remonte à une vie très lointaine où Tu as vécu d’être prisonnière d’un Être qui faisait toutes ses volontés, et surtout qui s’octroyait le droit sur les Femmes, sans qu’Elles n’aient rien à dire, sans qu’Elles aient la possibilité d’émettre la moindre suggestion, de se libérer de Lui, de Lui-même.

Et ce sont comme des chaînes énergétiques que Tu as vécues, ressenties, souffert, et cela est une expérience que Tu n’as plus à vivre, et Tu es venue pour le comprendre au niveau de l’Amour de Toi-même, au niveau de ce qui se pratique, au niveau de ce virus de l’énergie sexuelle, au niveau de ce qu’est l’Amour au plus profond de Soi-même, au niveau de ce qu’est ta propre Puissance et de ta propre Force pour en ressentir l’impact que cela a eu sur les Femmes, sur l’impact que cela a sur le monde en général. Tu n’as plus à le subir maintenant.

Accepte de vivre pour Toi………. Accepte que dans ce monde il y ait des Êtres qui soient en accord de partager avec Vous, sans ne plus être pris dans ce tourbillon du pouvoir, de la soumission, de la propriété d’un Être…………. Accepte que Tu n’as plus à croire que cela est introuvable, parce que Tu Te limites, et que Tu ne crois plus pour Toi en une relation, comme Tu l’as exprimée, dans ce que Tu veux vivre……….. Lâche toutes tes croyances…….. Et lâche ta croyance et ta peur qu’il y aura toujours un coup tordu avec un Être pour Lequel ton Cœur émettra ce que Tu as envie d’échanger…………….. Accepte enfin d’être en Amour avec Toi-même…………… Et accepte que Tu puisses vraiment échanger avec un Être en toute liberté, en toute harmonie, et dans ta pleine autonomie, dans ta pleine Souveraineté………..

Et c’est ainsi.

-  Ama Luna  : Merci.

-  Yosuel  : Maintenant mon amie Emaliah ….

-  Emaliah  : Oui !
-  Yosuel  : ….pourquoi ne lâches-Tu pas tout ce qui T’a blessée dans la relation aux Hommes pour Te garder dans une certaine protection ?

-  Emaliah  : Pourquoi ? J’en sais rien ! J’voudrais bien, mais J’peux point, comme dit Annie Cordy , mais si J’ai le désir.
-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu penses de Toi par rapport à ta relation aux Hommes ?

-  Emaliah  : Je crois que Je Me sens toujours dans un certain complexe.
-  Yosuel  : Le complexe de quoi ?

-  Emaliah  : D’infériorité.

-  Yosuel  : Après tout ce qui T’a été dit, tout ce que Tu as ressenti sur l’Être Divin que Tu Es, de ta Puissance, de ta Force, qu’est-ce qui fait que Tu en es encore là ?

-  Emaliah  : Peut-être un manque de confiance en Soi...
-  Yosuel  : La non-confiance en Soi est la non-acceptation de ce que Tu Es en réalité. Pourquoi veux-Tu perdurer dans quelque chose qui n’est même pas ce que Tu Es ?....

-  Emaliah  : Oui.

-  Yosuel  : ….Que Tu ne crois même pas, mais qui est un jeu. Pourquoi aimes-Tu ce jeu ? Pourquoi Tu Te complais dans ce jeu ? Pourquoi d’une certaine façon Tu le maintiens, alors que d’une certaine façon, Tu Te permets de ressentir ce qui se passe en Toi, et donc de ressentir que Tu es bien autre chose qu’un Humain limité et conditionné. Pourquoi aimes-Tu ce jeu ?

-  Emaliah  : Est-ce que c’est la peur de ne...la peur de ne rien trouver ?
-  Yosuel  : De ne rien trouver dans quoi ?

-  Emaliah  : D’être dans un certain vide.
-  Yosuel  : Et qu’est-ce que ça représente pour Toi le vide ?

-  Emaliah  : Peut-être le néant.
-  Yosuel  : Et le néant ça veut dire quoi pour Toi ?

-  Emaliah  : C’est un peu tourner en rond, c’est...y’a rien, vraiment rien...

-  Yosuel  : Est-ce que Tu es sûre que Tu es dans le néant ? Est-ce que Tu es sûre que Tu T’achemines vers le néant ? Est-ce que Tu es sûre que Tu va rien trouver en Toi, ce sera une forme de perdition, qu’il n’y aura plus rien de ce que Tu avais cru qu’était la vie à travers de ce monde, à travers de cette Humanité, à travers de tout ce que Tu as vécu, de tout ce qui se vit encore ? Qu’est-ce que Tu ressens, réellement ?

-  Emaliah  : Comme un gros morceau à venir.
-  Yosuel  : Alors laisse-le émerger, accueille-le en disant sincèrement avec tout ton Cœur : - « Je ne suis pas cette peur. Je ne suis pas la limitation. Je ne suis pas la mort. Je ne suis pas la pleine conscience du rien, au contraire Je suis « Tout » ! Et dans ce « Tout », tout est possible, et dans ce « Tout » Je crée ma réalité, et dans ce « Tout » Je n’ai plus peur de l’Autre. Dans ce « Tout » Je suis ma pleine Puissance, Je suis la Force, et dans cette Force, Je peux Me permettre de ne plus être soumisse, de ne plus subir quoique ce soit, de ne plus être prise au piège de l’infini conditionnement, de l’infinie soumission, de l’infinie fustigation, de l’infinie hypnose dans lequel on Nous a fait croire que Nous ne pouvions pas en déroger, que Nous ne pouvions pas en sortir, et qu’il fallait absolument trouver sa place pour pouvoir vivre et ne pas mourir. »

Alors ce qui a émergé et que Tu avais de la difficulté à libérer, à dépasser, c’est : - « Je ne peux pas vivre pleinement pour Moi, Je serai toujours dépendante de Qui que ce soit ou de quoi que ce soit, alors J’essaie de trouver ma place, J’essaie de Me trouver quelque part, J’essaie de comprendre d’une certaine façon ce que « Je Suis », mais surtout, il faut que Je reste consciente de ne pas perdre pieds pour ne pas tomber dans le néant, pour ne pas être engloutie, pour ne pas être asservie, pour ne pas être fustigée, pour ne pas être prise dans l’engrenage de tout un système auquel Je n’adhère plus, mais dont Je sais qu’il a un certain fonctionnement dans lequel Je peux œuvrer et trouver ma place. »

Et c’est ce qui Te maintenait d’une certaine façon dans la non-conscience d’être pleinement ce que Tu Es. Et cela T’a menée toujours à jouer des jeux, à Te chercher au travers de l’Autre, des Autres, d’essayer de comprendre au travers des Autres ce que Tu Es, sans jamais Te permettre d’être pleinement Toi, pleinement ce que Tu Es, et de le manifester dans la joie, dans la liberté, dans l’harmonie et dans la pleine conscience « d’être ».

Alors mon Amie accepte cette partie qui est un aspect de Toi, que Tu as longtemps refreinée pour ne pas avoir en face une certaine réalité, qu’il y a longtemps que Tu as compris cela, mais refreiné………… Accepte maintenant de ne plus jouer avec elle, et de décider enfin qu’en étant en conscience de ce que Tu Es, Tu pourras T’imposer, d’une certaine façon, dans l’Amour et la Lumière que Tu Es, sans ne plus subir Qui que ce soit, mais sans ne plus rejeter Qui que ce soit, mais en étant en amour de Toi-même, et dans cet Amour de Toi-même, Tu pourras accueillir tout Être, où qu’Il soit, quoiqu’Il fasse, sans ne plus Le subir, sans ne plus T’immiscer dans ce qu’Il est………….. Décide fermement maintenant pour Toi, d’être pleinement ce que Tu Es sans ne plus en avoir peur, sans ne plus croire qu’« être » représente le néant, mais c’est le « Tout » dans lequel Tu va pouvoir T’amuser, créer pour Toi, sans jamais Te limiter, sans jamais ne plus avoir peur de ce que Tu Es, sans ne plus jamais avoir peur de Te prendre pour un Être démuni face à une réalité que Tu ne ressentais pas au niveau le plus subtil pour l’embrasser et le vivre à ta façon, dans vraiment ce que Tu as envie de vivre pour Toi………….. Et c’est ainsi.

-  Emaliah  : Merci Yosuel .
-  Yosuel  : Ma chère Amie Annie , comment Te sens-Tu, après que Nous ayons répondu à cette fameuse Être, qui a émit sur un bout de papier quelque chose qui Te ressemble, enfin qui Te ressemblait, Je dirai avec amusement.

-  Annie  : Ah, J’ai...Je crois que depuis...Je sais pas si Je vais bien répondre à la question, mais Je crois que depuis plusieurs mois, Je Me suis rendue compte que J’avais vécu sur plein de fausses…sur plein de croyances qu’étaient fausses, enfin qu’étaient pas...qui M’induisaient dans des comportements qui n’étaient pas ce que J’avais à vivre, ni à faire vivre à d’Autres, d’ailleurs. Je pense que le premier comportement c’est que Je Me suis toujours dit qu’en…J’en arrive, oui, J’admets…et Je suis contente de pouvoir reconnaître ça, car ça va M’aider à avancer, que J’avais la croyance qu’un Compagnon pouvait M’empêcher d’avancer sur mon chemin spirituel. Je pense que c’était une forme d’orgueil de Me comparer par rapport à Lui, et que maintenant Je suis capable de Me dire que J’ai mon chemin, et que personne n’est moins bien ou mieux que Moi et que Nous avons...voilà, J’ai mon chemin à faire, indépendamment de la Personne qui peut être à mes côtés ou pas, et que J’accepte cette Personne telle qu’elle est, et qu’Elle n’a pas à M’influencer sur mon chemin.

Ensuite, Je pense que Je Me suis fourvoyée dans le sens où vivre avec quelqu’un, enfin vivre avec quelqu’un...ou Je vivais au travers du regard de mon Compagnon, et que J’étais dans un tel déni de Moi-même, de ce que J’étais, que J’avais besoin de Lui pour Me supporter, pour supporter ma vie. Et Je pense que maintenant J’ai pris conscience de ça, et que Je suis capable de Me regarder en face et de Me dire que Je suis capable de vivre ma vie sans vivre au travers du regard de l’Autre et de ce qu’Il peut Me renvoyer, et que Je suis capable de M’aimer et de M’estimer, voilà.

Et ensuite, il y avait un troisième point : J’ai toujours cru qu’une relation entre un Homme et une Femme…que l’Amour qu’un Homme et une Femme pouvaient partager, ça devait être quelque chose d’exceptionnel qui passait par la passion et par la fusion de l’Un dans l’Autre, et que c’était pfeuuu...des ressentis extraordinaires. Et comme Je n’ai pas vécu ces ressentis que J’estimais devoir être comme ça, J’ai toujours cru que J’étais incapable d’éprouver des sentiments pour un Homme, et Je Me rends compte que J’avais une idée totalement fausse de ce qu’est l’Amour entre deux Personnes, et que Je n’aie surtout rien à attendre en particulier, mais juste à être, et puis à être dans la complicité de quelqu’un, et même dans une tendresse, qu’à pas forcément besoin d’être une passion, ou une fusion, ou quelque chose que Je Me suis mise en tête et qui M’a pourrie la vie jusqu’à présent, et qui a faussé tout mes rapports. Donc Je pense que maintenant Je vais pouvoir avancer différemment. Voilà.
-  Yosuel  : Alors Je dirai simplement : Tu as exprimé, ce que Tu ne voulais pas admettre, et maintenant c’est dépassé. Ton expression est en fait le ressenti de ce que Tu devais émettre pour ne plus jouer avec. Il n’y a rien d’autre que Je puisse Te dire. Sois-Toi, vis pour Toi, et crois enfin que Tu es un Être merveilleux qui peut, si c’est ton choix, échanger avec un autre Être dans la grandiosité de ce que Vous Êtes, individuellement. Et c’est ainsi.

-  Annie  : Merci.

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Je vais clôturer cette session des « Questions/réponses », et Je peux Vous dire qu’une grande libération s’est faite et que Vous êtes vraiment dans une conscience plus élevée et plus conscientes de ce que Vous Êtes. Ne cherchez rien d’autre qu’à être Vous, Conscience consciente, Présence, et c’est tout ! Tout ce que Vous impulserez en votre Cœur se manifestera si Vous n’y mettez aucune interférence, si Vous restez Vous-mêmes, « être » au delà de "être", Conscience consciente. Et c’est ainsi.

Je Vous laisse, et ce fut une joie de partager avec Vous ces moments intenses, sublimes, merveilleux, Et Nous sommes très nombreux dans cet accompagnement. Et c’est ainsi.

-  Toutes  : Namasté.

****

Transcription : Elémah  Merci de tout Cœur à Toi Elémah pour la retranscription de cette session à Piégros la Clastre.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi