Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Ma-YAWEH - Transcriptions des Sessions animées par les Elohim Yosuel et (...) > Retranscription de la session Rencontre/discussion-Questions/réponses à (...)

Retranscription de la session Rencontre/discussion-Questions/réponses à Mirabel et Blacons du 27/12/2015

mercredi 2 mars 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session Rencontre/discussion-Questions/réponses à Mirabel et Blacons (près

de Valence et Crest – 26 Drôme)

Animée par l’Elohim Yosuel

Canalisé par Ma-Ama Arayah Manayah

Dimanche 27/12/2015

Après les accolades, les présentations, les retrouvailles, tout le monde s’installe….

-  Ma  : Vous Vous laissez aller totalement et complètement en Vous, en votre espace, sans penser, sans aucune interférence………….

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience .................et Nous expirons très, très lentement……. Présence….. Présence dans une détente totale….. Vous Vous détendez……….

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience .................et Nous expirons très, très lentement……. Vous êtes Vous, en Vous, dans votre espace, un espace qui n’en est pas un, un espace infini, sans penser……….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience .................et Nous expirons très, très lentement……. Vous êtes Vous dans la Lumière, dans votre Lumière….. « Je Suis », « Je Suis », J’existe…. « Je Suis », et Je le vis…………

Et maintenant Je laisse Yosuel s’exprimer…….

…..Pause………

-  Yosuel  : Mes Amies, Je Vous retrouve. Je Vous salue, et Je Vous honore pour ce que Vous Êtes. Je Vous honore d’être là. Je Vous honore pour tout ce que Vous vivez, et Dieu sait si cela n’est pas facile, et Dieu sait si Je Vous accompagne…….. Ah oui, Dieu , c’est Moi….

……Rires de Tous…..

-  Ama Luna  : Je Me disais, mais c’est quoi cette expression qu’Il emploie ?

-  Yosuel  : Oh, ne T’étonne jamais !........ Je suis Dieu et Vous l’Êtes aussi.

-  Ma  : Il Me fait penser à Adamus …quand Il sent que les énergies sont un peu trop tendues, Il va faire de la distraction pour alléger, et puis ouhhhh ! Pour que ça circule différemment……..

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Je Me prête à vos questions, et Vous le savez, qui ne doivent concerner que ce que Vous vivez, que ce qui Vous empêche d’être Vous. Et c’est ainsi !

-  Ma  : Une question ?.........

-  Amayah  : Qu’est-ce que Je n’arrive pas à digérer depuis quelque temps, et est-ce que ca à voir avec mes sinus ?

-  Ma  : Alors Je Vous rappelle qu’à chaque question, Nous faisons tous la même chose en Nous, car cela Nous concerne tous à différents niveaux. Et également Vous êtes Vous, en Vous, dans votre espace, dans la Lumière que Vous Êtes. Ne cherchez pas à comprendre, Vous laissez tout émerger au niveau de votre Emanescence Divine, et Vous êtes dans l’acceptation : - « J’accepte… J’intègre… Je transcende… Je transmute. »… Ok.

-  Yosuel  : Alors mon Amie, Tu n’acceptes pas encore de pouvoir respirer pleinement la vie pour Toi. Il y a des impondérables que Tu côtoies qui sont de ta création, mais en même temps, que Tu n’as plus à vivre : - « Je veux voir les choses se manifester pour Moi, mais en suis-Je capable ? Je veux voir les choses d’une autre façon, mais en même temps, Je pense qu’il y a trop de difficultés qui M’empêchent de vivre pleinement ce que Moi J’ai envie de vivre pour Moi, sans soucis, sans tracas, sans exagérations. Je n’arrive pas à respirer pleinement la vie pour Moi, parce que Je pense que Je ne suis pas un Être qui peut atteindre un niveau de conscience où Je verrai réellement les choses s’en venir à Moi, comme si J’étais Moi-même une baguette magique. C’est quand même de l’utopie, non ? Il y a des vérités de manifestations, mais de là à manifester comme un Maître, Je ne pense pas que J’en suis capable ! »…

Alors mon Amie, il Te faut aller au-delà de toutes suggestions. Il Te faut lâcher tous les contrôles, et surtout toutes les croyances : - « Je Suis, et c’est en prenant conscience qu’en Moi, en mon espace, dans la pleine Lumière que « Je Suis », sans ne plus être assujettie à toutes les pensées humaines que Je vais encore M’amuser dans leurs émergences, et Je sais quelque part qu’elles ne sont pas ce qui peut Me permettre vraiment d’être Moi, vraiment de ressentir dans ma propre Puissance ce que Moi Je suis à même de pouvoir manifester pour Moi. Je cesse de Me jouer à Moi-même. Je cesse de vouloir contrôler les choses pour ne pas justement qu’elles arrivent, et Me dire : ben, J’avais raison, Je ne peux pas être ce grand Maître, Je ne suis qu’une toute petite Annie dans ce monde si difficile à vivre, si difficile à gérer, si difficile à mener à chaque instant. »…

Alors cesse d’avoir ce genre de suggestions, cesse de Te sous-estimer, cesse de Te croire inférieure à ce que Nous Sommes et à ce que Tu crois qu’est un grand Maître, parce que si Tu Te voyais de notre côté, ici même sur cette Terre Tu Te taperais la main sur le front en disant : - « Mais qu’est-ce que Je suis nulle. »…parce que Tu verrais ta grandiosité, Tu ressentirais ce que Tu Es, et surtout Tu verrais ce qu’Est la pleine Lumière.

Alors mon Amie, prends Toi en main. Accepte de respirer enfin la vie pour Toi……….sans T’en remettre à Nous-mêmes ou à Qui que ce soit : - « Je suis une Puissance, et en mon Cœur, en mon espace, J’accepte de vivre la pleine Lumière que « Je Suis », et J’impulse dans mon espace-temps ce que Je veux voir se manifester pour Moi, sans ne plus M’en remettre à quoi que ce soit, sans ne plus Me chercher au travers de Qui que ce soit, et surtout sans ne plus jamais Me sous-estimer, quel que soit ce que Je vis, quel que soit là où J’en suis. »… Et c’est ainsi.

-  Amayah  : Merci.

-  Ma  : Une question ?.........

-  Raoul  : Alors, Je suis un peu dans le même registre sur Moi. Yosuel a eu la bonté de Me tracer un schéma sur un challenge que Je dois relever dans l’année 2016, et comme J’en suis au tout début de mon cheminement, il va falloir que Je commence sans être aguerri, sans avoir fait l’accomplissement qu’il aurait été bon de faire pour arriver dans une situation difficile…

-  Yosuel  : Mon Ami, Je T’arrête !

-  Raoul  : Oui, mais Je voudrais préciser une chose ! La question est de savoir si le fait de travailler sur l’Être Divin qui est en Moi, qui est balbutiant encore, est-ce que c’est une étape déjà qui donne à la fois, la circonspection, la prudence, la bienveillance vers Autrui, et qui permet d’aborder des personnages parfois difficiles… Voilà…

-  Yosuel  : Ce que Je voulais Te dire mon Ami…laisse-Toi aller dans ton Cœur, ne pense pas, ne cherche pas à comprendre, et n’interprète pas les choses d’une certaine façon. Apprends à ressentir à d‘autres niveaux. Laisse-Toi aller…………… Ouvre-Toi à autre chose que ce que Tu émets en permanence. Il va Te falloir lâcher en totalité toutes contraintes, toutes idées par rapport à : ce que Je dois « Être », ce que Je dois faire. Et il n’y a pas de temps mon Ami, il n’y a pas de but, il n’y a pas d’inconditionnelle remise en cause dans le contrôle : - « « Je Suis ». J’ai des choses à dépasser. J’ai des choses à œuvrer en Moi, mais Je ne Me mets pas de contraintes, Je ne Me mets pas de limites. J’œuvre en Moi pour comprendre et ressentir ce qui M’empêche d’être Moi, ce qui M’empêche de Me voir tel que Je Suis, ce qui M’empêche de pouvoir aller de l’avant sans que Je Me heurte à des impondérables, sans que Je Me laisse aspirer dans tout ce qui se joue et au niveau de cette densité. « Je Suis ». « Je Suis » dans l’instant présent. Je ne Me formalise pas pour ce que J’ai à faire. Je réapprends à être Moi. Je réapprends à ressentir qu’en Moi tout est possible, qu’en Moi il y a de grandes capacités, et que Je peux aller au-delà de tout ce qui se joue. »…

Alors c’est à Toi de ressentir, et cela Te demande de persévérer à chaque instant à être Toi, en ton Cœur, en cet espace, à laisser pleinement ton Emanescence s’exprimer. Pour le moment Tu es dans des demandes. Tu ne sais pas ce qui va se passer, Tu ne sais pas si Tu es à même de Te confronter à des Êtres qui T’ont spolié. Tu ne peux pas pour le moment préjuger de quoi que ce soit. Tu as le droit de faire ce que Tu veux ! Je ne suis pas là pour T’empêcher de faire des choses irréfléchies, cela T’appartient. Maintenant Je Te montre là où Tu en es, ce qui se passe en Toi, mais Je Te mets face à certaines parties avec lesquelles Tu joues, avec lesquelles Tu n’es pas encore en accord, avec lesquelles Tu Te laisses encore aspirer dans la conscience de masse. C’est notre rôle, mais pas pour Te dire : à tel moment Tu feras ci, à tel moment Tu feras ça, à tel moment Tu rencontreras telle Personne. Non, mon Ami ! A Toi de cheminer en Toi, à Toi de ressentir à d’autres niveaux ce qui T’empêche d’être Toi, ce qui T’empêche d’être dans la Sagesse, en Amour avec Toi-même, ce qui pourrait T’amener dans la réaction, dans la dualité, et encore une fois de plus, dans l’animosité.

A Toi de ressentir si Tu es à même de confronter certains Êtres, là où Tu en es, ou si Tu as à cœur de T’exprimer pour démontrer ce que Tu Es, pour démontrer tes valeurs et ce qui s’est passé. C’est ce que Je peux Te dire en l’instant. Il ne faut pas que Tu tombes dans le jeu de : - « Je vais être amené à pouvoir prendre le dessus et à sortir victorieux d’une situation difficile et que Je veux maintenant que Me reviennent mes droits. » Cette situation que Toi-même Tu T’es attirée pour comprendre ce qu’un Être doit vivre pour Lui, en confiance, dans l’estime de Soi, dans sa propre valeur, et se positionner dans l’Amour et la Lumière, afin de pouvoir exprimer ce qu’Il pense être juste pour Lui, sans se sentir dévalorisé, et surtout démuni de ses propres créations. C’est ce que Tu T’es donné le droit d’expérimenter pour en arriver à comprendre ce qu’est vraiment l’estime de Soi, ce qu’est vraiment la valeur de Soi sans la chercher à l’extérieur, et que dans la joie, Tu puisses exposer quelque chose sans mettre d’intention sur Qui que ce soit, mais dans ta propre Lumière. Être dans la certitude que cela sera apprécié. Alors bien sûr en face il y a aussi le pouvoir, il y a l’ombre dans tous ses aspects, et bien des Êtres avant Toi ont subi d’être effacés, ont subi d’être spoliés, on subi d’être déshonorés, et même parfois éliminés. Alors Je ne Te dis pas que la partie est facile, Je Te dis qu’il y a une expérience vécue pour dépasser ce que Toi-même Tu pensais de Toi-même, ce que Toi-même Tu rejetais des Autres, ce que Toi-même Tu rejetais bien des choses dans « le Tout », et qui ne pouvait pas T’amener aux résultats escomptés…

Alors maintenant, à Toi de cheminer en Toi, à Toi de ressentir les choses à d’autres niveaux et vraiment d’apprendre à Être pleinement ce que Tu Es en ton espace la Lumière incarnée. Alors seulement Tu pourras ressentir les choses à d’autres niveaux, Tu pourras créer dans ton espace-temps ce qui Te correspond, et peut être que cela prendra une tournure que Tu n’imagines même pas maintenant...une tournure grandiose, une tournure d’appui, d’aide. Mais là, encore une fois, ce sont des potentiels qui restent pour le moment des potentiels. Je ne peux Te dire les choses autrement, c’est Toi le Créateur, c’est Toi le Maître en incarnation, c’est Toi qui doit dépasser bien des choses pour en arriver à vraiment ressentir ce que Tu Es, sans ne plus rien rejeter, sans ne plus jouer aucun jeu dans la dualité. Et il en est ainsi.

-  Raoul  : Merci.

-  Ma  : Une question ?.........

-  Elémah  : J’ai besoin d’un coup de pouce parce qu’il y a quelque chose qui se libère au niveau de ma gorge, mais J’ai l’impression d’avoir comme un collier, quelque chose qui Me sert…

-  Ma  : Alors Je Vous rappelle qu’en Vous, à chaque question Vous faites le travail intérieur, hein ! Ca Vous aide à libérer bien des choses…

-  Yosuel  : Mon Amie, qu’est-ce que Tu n’arrives pas à exprimer ?

-  Elémah  : Ma joie !

-  Yosuel  : Pourquoi cette joie est-elle bloquée ?

-  Elémah  : Si Je le savais !!!

-  Yosuel  : Tu as peur que l’on ne Te permette pas de T’exprimer, et même que l’on Te rejette. Tu as peur de ne pas trouver ta voie dans ce que Tu ressens déjà que Tu Es. Tu as peur qu’il y ait des impondérables qui T’empêchent de Te voir dans ce que Tu Es en réalité. Accepte de lâcher ces croyances…………….

Accepte enfin de vivre pour Toi…………

Vivre pour Soi, c’est vraiment ressentir l’Amour de Soi-même, et dans sa pleine Lumière impulser ce que l’on veut vivre et voir se manifester pour Soi, sans s’en remettre à Qui que ce soit : - « C’est de Moi dont il s’agit. Je crée pour Moi, Je ne mets personne d’autre dans mes créations. Je crée totalement ce que Je veux vivre tout en étant dans la joie, tout en étant dans ma pleine expression. Alors Je ne pourrais plus subir Qui que ce soit, quoi que les Autres pensent, quoi qu’Ils vivent, quoi qu’Ils émettent et là où Ils en sont. Je n’ai plus à M’en faire pour les Autres, Je n’ai plus à Les inclure dans mes créations, tout en sachant qu’en œuvrant pour Moi dans ma Puissance de créativité, tous Ceux avec qui J’apprécierais d’échanger s’en viendront à Moi, tous Ceux qui seront à même de M’aider, s’en viendront à Moi, mais même ça, Je n’y pense même pas. »...

C’est simplement pour Te dire de lâcher en totalité tout ce que Tu pourrais retenir de vouloir faire les choses en incluant les Autres : - « Je crée en mon espace ce que Moi J’ai envie de vivre pour Moi, et rien ne M’empêche d’être dans la joie, parce que tout ce que Je vais vivre pour Moi, tout ce que Je vais créer pour Moi, concernera aussi bien des Êtres, mais cela se fera d’une façon naturelle sans que Je M’en préoccupe, sans que Je Me doive à Qui que ce soit, sans que Je prenne en charge Qui que ce soit, sans que Je fasse des choses pour plaire à Qui que ce soit. Je prends enfin conscience que tout est une question de créativité en chaque Être, individuellement, et que lorsque l’Être est en Amour de Soi-même, dans la pleine conscience de la Lumière qu’Il Est, tout se meut sans que Je M’en préoccupe pour que la création évolue dans l’Amour de tout Être, dans l’Amour de « Tout Ce qui Est ». »…

Cet Amour est bien au-delà de l’Amour que Vous concevez, c’est l’Amour de la Lumière expressive dans sa propre expansion, dans sa propre créativité. A Toi de le ressentir à d’autres niveaux, sans rien contrôler, sans Te poser de questions, mais bien d’être là, dans ton « Je Suis » : - « Je suis la Puissance qui peut créer toute chose sans que Je Me préoccupe de quoi que ce soit. J’impulse, et dans mon espace-temps, J’attire toutes les Energies qui vont répondre à ce que Je viens d’impulser. Je Me permets de le ressentir, afin que Je puisse le vivre, sans ne plus être aspirée par tout ce qui est cette 3D. »

Alors mon Amie, permets-Toi d’Être, permets-Toi de T’exprimer, ne T’occupe pas de ce que les Autres vivent, sois dans ta propre joie, sois dans ta propre expression, sois dans ta propre Lumière, et permets au flux et au reflux de circuler sans qu’il y ait obstruction au niveau d’un de tes Chakras, comme actuellement au niveau de celui de la gorge. Et il en est ainsi.

-  Elémah  : Merci.

-  Ma  : Prenez une profonde et lente respi ration…..à chaque fois que Vous êtes dans l’acceptation quand Yosuel Vous aide à comprendre ce que Vous devez permettre et lâcher, comme si Vous laissiez tout aller… Alors Emaliah ta première question !

-  Emaliah  : Alors ma première question : ça fait déjà depuis plusieurs jours, quand Je Me couche, que Je mets ma tête sur mon coussin, parce que Je dors à plat ventre, J’ai des douleurs de chaque côté du cou. Quand Je suis d’un côté, c’est un côté qui Me fait mal, si Je Me retourne de l’autre côté, c’est l’autre côté qui Me fait mal…et assez profond…des tensions assez profondes. Voilà, pourquoi ?

-  Yosuel  : Là mon Amie, il Te faut accepter de ne plus Te croire dans aucune obligation, de pouvoir être Toi, telle que Tu Es, sans croire que l’on va Te juger à chaque geste et fait, et permets-Toi de Te tourner dans tous les sens, sans peur que l’on Te juge, sans que l’on ne Te permette pas de faire les choses comme Tu penses les faire. Maintenant aussi de Te voir dans ta façon d’Être : - « Est-ce que Je fais les choses un peu tête baissée, parce que J’ai une idée, il faut que Je la fasses, mais Je le fais sans prendre le temps de le faire en Me regardant de la façon dont Je le fais, mais surtout de la façon dont Je ne M’octroie pas de faire les choses en douceur. Je lève enfin la tête, et avec calme et sérénité, Je peux pleinement regarder d’une côté et de l’autre, et partout à la fois. Si J’ai une idée de faire quelque chose, est-ce que Je ne le fais pas d’une certaine façon sans contrarier l’Autre, sans permettre à l’autre d’être. J’ai le droit de M’exprimer. J’ai le droit de faire les choses pour Moi, mais Je ne les fais pas tête baissée en disant : Je fais, c’est mon ressenti, on ne Me contrarie pas ! »

Tu vois la différence ? Elle est dans le respect de Soi-même, mais elle est aussi dans l’échange, elle est aussi dans le respect de l’Autre. Tout peut être harmonie lorsqu’on ne se cantonne pas à croire : - « Je dois Me respecter, donc Je fais. » Respirez mes Amis, soyez-Vous, ouvrez-Vous, rayonnez, et cessez de Vous mettre des conditions où d’un côté Vous croyez faire les choses pour Vous, mais en réalité, elles sont comme une obsession pour ne pas faire les choses pour Vous dans la simplicité, la douceur, la joie et le partage. Regardez-Vous, vivez pour Vous, mais sans faire le ménage autour de Vous.

Vivez pour Vous en osmose avec « Tout Ce Qui Est », et Vous verrez une grande différence dans votre façon d’être, d’accueillir, de partager. Bien sûr que Vous devez Vous respectez, mais le faites-Vous vraiment dans le respect de Vous-mêmes ? Où Vous mettez-Vous ? S’agit-il pour Vous de correspondre à un état d’être que Vous croyez être correct, alors qu’il s’agit simplement de nouvelles suggestions, entrant dans une autre catégorie de non-Amour de Vous-mêmes.

A Toi mon Amie de le ressentir et de vivre pour Toi sans peur de ton expression, sans peur de Te voir de tous les côtés, sans peur de voir les Autres de tous les côtés, sans peur de voir la vie de tous les côtés : - « Je Suis, et en ma Lumière Je M’exprime en Amour de Moi-même, mais sans rejeter Qui que ce Soi, et sans Me forcer à être dans une attitude pour qu’on ne M’empêche pas de faire ce que J’ai décidé de faire. » Alors à Toi de Te mouvoir dans la simplicité en Amour de Toi-même, sans ne plus Te mettre des œillères sur quelque chose qui T’empêche pleinement de pouvoir Toi-même Te mouvoir dans ce que Tu Es, et sans limitation. Et il en est ainsi.

-  Emaliah  : Merci. La deuxième, c’est une petite piqure de rappel. Jeudi soir chez ma fille, et quand Je Me suis couchée J’étais à la limite de la crise d’asthme. Je sifflais, voilà.

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui Te contrarie dans ce que Tu vis, dans ce que Tu Es, dans ce que Tu as de la difficulté à T’exprimer quand Tu es en contact avec des Êtres dont Tu sais qu’Ils ne sont pas en conscience. Qu’est-ce que Tu n’arrives pas à dépasser ?

-  Emaliah  : Je pense que c’est encore des peurs, la peur de l’Autre, la peur de leur jugement….

-  Yosuel  : Surtout la peur que l’on ne Te comprenne pas et que Tu ne puisses rien faire pour Eux. La peur de ressentir qu’il va y avoir de plus en plus un écart, comme un grand fossé, entre Toi et Ceux que Tu affectionnes. Il va Te falloir accepter, non seulement de vivre pour Toi, d’accepter pleinement cette incarnation, de respirer la Vie, même au-delà de cette vie, et d’accepter le choix de Chacun, sans ne plus rien prendre sur Toi, mais de Les regarder avec ton Cœur, avec Amour, d’avoir de la compassion pour Eux, et surtout de ne plus T’en faire, parce qu’alors Tu émets des énergies qui ne Leur permettront pas de pouvoir ressentir les choses si Eux-mêmes se permettent de les ressentir, car alors Tu Les maintiens dans la non-indépendance, et Toi-même Tu es dans le pouvoir. Alors bien sûr, pas le même pouvoir que Ceux qui ont le pouvoir sur les Autres, mais c’est quand même une forme de pouvoir.

Tu dois décider d’être pleinement Toi dans ta Lumière, et dans ta pleine Lumière Te permettre « d’Être », car lorsque Vous êtes Vous, dans la pleine Lumière que Vous Êtes dans cet espace, Vous pouvez ressentir combien chaque Être a à vivre ce qu’Il se donne le droit de vivre, sans ne plus Vous y impliquer, mais rien que le fait d’être Vous, Leur apporte beaucoup. Vous ne pouvez pas vouloir changer les Autres, Vous ne pouvez pas Leur imposer quoi que ce soit, et en plus si Vous n’êtes pas Vous-mêmes, alors Vous jouez encore le jeu de la dualité. Le jeu de la dualité a tant et tant de facettes. Dans ces facettes de la dualité, il y a l’attachement, la peine de ne pas pouvoir changer les Autres, la peine de ne pas pouvoir Les secouer en Leur disant : - « Mais il y a autre chose ! Vous pouvez vivre autrement, Vous pouvez ne plus souffrir. »

Mon Amie, cela n’est pas possible. Alors bien sûr, en étant Toi, dans ta pleine Lumière, en rayonnant, sans vouloir changer les Autres, Tu peux dire, si le moment est propice, et si cela peut être compris d’une certaine façon : - « Eh bien voyez-Vous, Moi J’ai compris combien Je pouvais vivre autre chose que toutes les souffrances que J’ai vécues. J’ai compris qu’en Me libérant de toutes mes croyances, Je pouvais enfin apprendre à M’aimer, à vivre pour Moi. C’est un chemin intérieur et il est donné à Chacun de faire le choix de reprendre ce chemin intérieur. »

Ne cherche plus à changer les Autres en Leur disant : - « Vous n’êtes pas comme ci, Vous n’êtes pas comme ça, Vous devriez faire ci, Vous devriez faire ça… » Mais apprends plus à exprimer ce que Toi Tu vis, ce que Toi Tu as vécu, ce que Toi Tu ressens, s’il y a une demande d’échanges, comme : - « Je vis enfin pour Moi, parce que J’ai ressenti et compris combien Je ne devais plus dépendre de Qui que ce soit. J’ai appris à M’aimer, et dans cet Amour de Moi-même, Je peux envisager bien des choses qui ne sont plus dans le jeu de la souffrance. » Et Je pourrais Te donner encore bien des exemples…

Cesse de croire que Tu es incapable de respirer la vie parce que les Autres ne Te comprennent pas, parce que les Autres souffrent, parce que les Autres ne veulent pas que Tu puisses Leur dire les choses qui pourraient Les amener à changer. Accepte enfin de vivre pour Toi………et ressens-le. Libère-Toi de toutes tes contraintes, et permets à ton innéité de pouvoir T’amener au rééquilibrage de toute ta structure cellulaire. Et c’est ainsi.

-  Emaliah  : Merci.

-  Ma  : Une autre question ?

-  Amélah  : Même si J’ai un petit peu la réponse, par rapport à ce qui a été dit à la dernière session sur le fait qu’on pouvait envisager d’avoir son réservoir qui reste plein. Alors, Je l’envisageais très bien, mais ça n’a pas marché.

-  Yosuel  : Mon Amie, Nous Vous amenons petit à petit à ressentir ce que Vous êtes à même de pouvoir manifester. Alors Je n’ai pas dit que Tu en étais capable dans l’instant. Il Te faut cheminer en Toi pour vraiment ressentir ta pleine Puissance dans la Lumière que Tu Es. Lorsque Vous ressentez cette pleine Puissance en Vous, que Vous Vous maintenez en permanence dans votre espace, dans votre Lumière incarnée, et que Vous ressentez que dans votre espace-temps qui Vous parcourt, qui Vous traverse, Vous pouvez tout impulser, mais sans être perturbés une seule seconde par ce qui Vous maintient dans l’Humain. Alors le fait même d’avoir un réservoir plein, ne sera même pas pour Toi une demande, mais une évidence, car dans la Lumière tout répond, tout est là, tout se crée, mais il Vous faut être Vous, pleinement Vous, sans jamais émettre le moindre doute, sans jamais croire un seul instant à votre incapacité à manifester toutes choses.

Nous Vous accompagnons dans ce cheminement, et ce mot cheminement est une incompréhension pour Vous, mais en réalité il n’y a pas de cheminement, parce que Vous Êtes, parce que tout est là. C’est ainsi que Nous Vous accompagnons à faire vos pas sur votre propre chemin, à reconsidérer ce que Vous avez cru Être, ce que Vous croyez Être. Et c’est ainsi….

-  Amélah  : Merci.

-  Ma  : Une autre question ?.........

-  Caro  : Oui, Moi J’en aurai une.

-  Ma  : Alors exprime-Toi bien clairement, parce que Je Vous rappelle que lors d’une transcription il a fallu que Je mette au plus fort le haut-parleur, et dire : mais qu’est-ce qu’Elle dit ?

-  Caro  : Alors c’est savoir par rapport à ces douleurs…. En général, Je Me sens bien physiquement, et ces douleurs qui de temps en temps arrivent brutalement au niveau articulaire…en général c’est au niveau de la hanche, ça arrive des fois au niveau de l’épaule, et savoir, voilà à quoi elles correspondent parce que c’est très brutal.

-  Ma  : C’est toujours du même côté ?

-  Caro  : En général oui, ca démarre à gauche, ça peut être après à droite mais en général c’est du côté gauche, et pratiquement 5 minutes avant Je n’ai pas mal.

-  Yosuel  : Alors mon Amie, il va Te falloir accepter, sans remettre en question ce que Tu commences à ressentir de ce que Tu Es au-delà de l’Humain que Tu as cru être. Tu aimes ce que Tu fais, Tu aimes la vie, Tu aimes côtoyer les Autres, Tu aimes faire bien d’autres activités. Tu aimes T’amuser, Tu aimes les Êtres en général, mais Tu ne veux pas lâcher le fait que Tu es un Humain qui doit s’impliquer en grande partie dans l’Humain, et ne pas lâcher du tout ce que Tu crois être une réalité en T’investissant au niveau de cette 3D, au niveau des Autres, au niveau de la conscience de masse, au niveau de Ceux que Tu affectionnes, même si Certains Tu aimerais bien qu’Ils se secouent un peu et qu’Ils voient une autre réalité en leur Cœur, mais Tu as compris ce que Nous avons dit auparavant.

Il y a une partie de Toi qui s’immisce dans ce que les Autres vivent, et Tu as envie de rentrer dans ce que Tu ressens qu’Ils vivent pour Te mettre à leur portée, et ton corps ne le supporte plus, ton corps a déjà envisagé, dans le ressenti de ce que Tu Te donnes le droit parfois de ressentir, ta Puissance Divine, de subir encore et encore cette implication pour Te dire : - « Je Me sens être responsable sur cette Terre, J’ai à cœur de M’impliquer, Je veux être au niveau des Autres, Je ne veux pas Les lâcher, Je veux Les comprendre, Je veux Leur amener mon savoir, Je veux aussi d’une certaine façon vivre pour Eux. » Et là mon Amie, Il va Te falloir faire un choix, et ce choix T’appartient. Tu ne peux pas vouloir être ce que Tu Es, une Emanescence Divine qui a des capacités, non seulement à régénérer ta biologie, à vivre pour Toi, à créer pour Toi, et Te maintenir au niveau des basses fréquences, au niveau de ce que tous les Êtres vivent dans leur réalité humaine, car il y a une incompatibilité qui peut T’amener des désagréments bien plus lourds que ce que Tu vis, que ce que Tu ressens.

A Toi de décider d’être pleinement ce que Tu Es, et que Tu as déjà ressenti d’une certaine façon, et lâche toutes tes croyances : - « Je peux être l’Être Divin dans sa toute Puissance en mon espace, dans ma Lumière, tout en faisant ce que J’aspire à faire, mon Shiatsu, mes massages avec légèreté, fluidité, dans ma pleine Lumière, en faisant tous les mouvements que J’ai envie de faire sans jamais être affectée, mais Je ne M’implique pas dans ce que ces Êtres vivent, dans ce que Je ressens en Eux. Cela Leur appartient, mais ma Lumière Leur permet de Les alléger. «  La Source  » œuvre en Moi, Je suis dans le détachement total, et Je peux échanger avec Eux, et Je suis Moi, en Moi, Je ne rentre dans rien. A ce moment-là, Je Me permets de ressentir que Je peux Leur apporter beaucoup, sans rien faire, sans M’impliquer, sans rien prendre sur Moi, sans rentrer dans leurs souffrances, parce que Je serai à même de ressentir que c’est Chacun qui doit prendre ses responsabilités et décider de ce qu’Il veut vivre. »…

Quant à Ceux qui T’entourent, ne Les protègent plus, car Tu ne Leur permets pas d’être face à Eux-mêmes. Expanse ta Lumière, enveloppe-Les de ta Lumière. Aie de la compassion, et sois avec Eux simplement, simplement Toi, sans peur d’être ce que Tu Es, sans peur de T’exprimer, mais sans vouloir imposer quoi que ce soit. Libère-Toi de tous liens familiaux qui T’empêchent vraiment de vivre pour Toi……….

Accepte enfin de vivre ce que Toi Tu as envie de vivre, tout en étant présente……….

Il y a une grande subtilité que Tu peux Te permettre de ressentir à d’autres niveaux. Quant à tous Ceux que Tu côtoies de l’extérieur, mais sois Toi, sois naturelle, sois dans ta légèreté, en Amour de Toi-même. Echange, exprime-Toi au niveau du Cœur et ne T’implique plus, ne cherche pas à être à leur niveau, mais aime la vie, respire-la, permets-Toi de faire des activités que Tu aimes faire, permets-Toi d’aller à des spectacles, permets-Toi de vivre tout ce que Tu as envie de vivre, mais ne T’implique plus au niveau des basses fréquences. Sois-Toi. Vis pour Toi, et Tu verras des choses se transformer, Tu vivras une vie bien meilleure, et ton corps se maintiendra dans ce qu’il est, sans ne plus souffrir de tergivergences que Tu lui imposes. Il Te faut accepter d’être Toi.

Être Soi cela ne veut pas dire se restreindre, au contraire, c’est vraiment vivre ce que Tu as envie de vivre, mais sans ne plus Te laisser aspirer dans des énergies qui ne sont pas ce que Tu Es, de ne plus T’impliquer dans ce que les Autres vivent, mais de rayonner ta Lumière, de rayonner ce que Tu Es, et de vivre enfin pour Toi ! Alors Tu pourras Te mouvoir partout, en tous lieux et en toutes circonstances, mais dans un autre état d’Être. Et si Tu Te le permets, alors Tu ressentiras ce que Nous Te disons, et Tu ressentiras pour Toi ce qui Te correspond. Apprends à être pleinement Toi, en ton espace, dans ta Lumière, sans ne plus émettre aucune pensée qui ne soit pas ce que Tu veux vivre, et permets-Toi dans ton espace-temps d’impulser ce que Tu as envie de vivre pour Toi. Laisse les Autres être, et sache que ta Présence, ton rayonnement Leur apportent bien plus que le fait de vouloir Te maintenir à leur niveau, car s’en T’en rendre compte, d’une certaine façon Tu T’auto-dégénères. Fait le choix de permettre à tes cellules de se régénérer, et de retrouver leur plein équilibre. Tu en as cette Puissance et cette capacité. Et c’est ainsi.

-  Caro  : Merci, merci !

-  Ma  : Une autre question ?......

-  Sylvie  : J’ai en fait deux problèmes. Le premier, c’est mon pied droit. Cet été Je Me suis tordue la cheville et puis ça c’est réparé doucement, et là, depuis peut-être 15 jours, le soir, peut-être parce que J’en suis plus consciente le soir que la journée, mais le soir, J’ai des douleurs à nouveau qui irradient dans la cheville et J’aimerais comprendre ce qu’elles viennent Me dire…

-  Ma  : Tu Te laisses aller…….. Ne cherche pas à comprendre, Tu es dans l’acceptation, l’intégration et le dépassement…

-  Yosuel  : Mon Amie, tes cellules ne se sont pas régénérées en totalité, parce que le message de cette foulure, c’était : - « J’ai peur de mon devenir. J’ai peur de marcher sur un chemin où Je vais comprendre que Je Me suis trompée, fourvoyée, où Je ne trouve pas ma joie, mon équilibre, ma réalisation. »

Accepte sincèrement avec tout ton Cœur : - « Je peux vivre pour Moi. J’accepte de ressentir ce que mon chemin est, et Me permettre de faire des virages à 380° si Je ressens qu’il y a quelque chose sur mon chemin qui pourrait faire une obstruction. Je Me permets le changement. Je Me permets de M’exprimer. Je Me permets de faire tous les virages qu’il faut si Je ressens qu’il y a quelque chose qui ne Me correspond pas. J’accepte d’être pleinement debout, de marcher, d’être flexible, et de pouvoir aller là où Je veux aller, de pouvoir donner un coup de pied dans ce qui s’en vient et qui ne Me correspond pas. Je M’affirme. « Je Suis »…dans ma pleine Lumière Je prends conscience que Je n’ai plus à subir Qui que ce soit ou quoi que ce soit, mais vraiment d’apprendre à M’aimer, de faire mes propres choix, de M’écouter, de pouvoir M’exprimer au niveau de mon Cœur, sans ne plus rentrer dans aucun jeu duel, mais d’être Moi, d’aimer la vie, d’accepter cette incarnation et de la vivre enfin au-delà de tout ce que J’ai vécu, au-delà de toutes les souffrances, de toutes les contraintes, de ne plus être dans l’abnégation de Moi-même, et de ne plus être ans le déni de Moi-même, et de M’autoriser enfin à être Moi, de vivre pour Moi, et de ne plus M’impliquer dans ce que les Autres vivent, de Les laisser faire leurs expériences, et J’ai de la compassion pour Eux. Je Me permets d’être Moi. Je Me permets de marcher pleinement sur mon chemin qui M’appartient, mais qui correspond à mes propres choix. Je Me permets de vivre ce que J’ai envie de vivre sans ne plus Me devoir à Qui que ce soit, mais Je peux échanger avec l’Autre dans mes choix, et si mes choix ne correspondent pas au choix de l’Autre, eh bien de voir ce qui peut être fait en harmonie, sans que l’Un ou l’Autre ne subisse l’Un ou l’Autre. J’accepte « d’Être ». J’accepte de vivre dans le ressenti de ce qui Me correspond. Je réapprends à être pleinement Moi dans ma Lumière, et d’impulser en mon Cœur ce que Je veux voir se manifester pour Moi dans mon espace-temps. Et c’est ainsi. »

Et de la même façon, Tu vois ton corps dans la Lumière…….. Tu demandes à ton innéité de permettre à tes cellules de retrouver en totalité leur pleine fonction originelle, leur pleine vibration au niveau de la Lumière que Tu Es………

……Pause…..

-  Ma  : Tu avais une autre question ?

-  Sylvie  : C’était la même que celle d’ Anne … C’était par rapport à mes sinus, parce que la journée ça va, mais la nuit c’est très difficile, et Je ne sais pas quoi faire…

-  Yosuel  : Mon Amie, as-Tu ressenti ce que Nous avons dit à ce cher Être Amayah  ?

-  Sylvie  : Oui.

-  Yosuel  : Tu as Toi-même de la difficulté à respirer pour Toi, à respirer la vie, à respirer pleinement ce que Tu as envie de vivre pour Toi, parce que Tu ne Te permets pas « d’Être », parce que Tu veux être conforme aux Autres, parce que Tu veux que les Autres T’apprécient, mais est-ce que Tu T’apprécies Toi-même ? Tu veux que les Autres Te congratulent, mais est-ce que Tu Te congratules Toi-même ? Tu veux qu’on Te fasse des compliments, mais Te complimentes-Tu Toi-même ? Tu veux que l’on T’aime, mais T’aimes-Tu Toi-même sincèrement ? Es-Tu vraiment en Amour de Toi-même ? Comment veux-Tu respirer la vie si Tu ne Te permets pas d’être Toi dans tout ce que cela veut dire ? S’aimer Soi, aimer la vie, se permettre d’Être, être dans la joie, ne plus s’impliquer dans quoi que ce soit, se permettre de danser, de rire, de jouer comme un Enfant, de jouer dans tout ce qui est joie, de ne plus jouer aucun drame, aucune affliction. Et si Tu Te regardais… Et si Tu acceptais enfin tous tes travers… Et si Tu acceptais enfin de respirer pleinement pour Toi….

…. (Ronflements de Raoul et rires de Tous)……

Mon Amie, Je terminerai en disant : Aime-Toi et vis pour Toi et respire la vie. Et c’est ainsi.

-  Sylvie  : Merci.

-  Yosuel  : Et vois-Toi dans la Lumière respirer pleinement…..

-  Ma  : Et laisse tes sinus se régénérer, se libérer de tout ce qui les encombre… Une autre question ?........

-  Aline  : Pendant la session d’hier, à un moment donné dans la première partie, J’ai senti mon corps complètement se détendre, plus aucune douleur… J’ai senti bouger dans…ah, Je ne sais pas comment l’expliquer, c’est comme une danse intérieure, et surtout plus aucune douleur, parce que bon J’ai une douleur qui persiste dans les cervicales et là, J’ai eu en partie la réponse…et l’épaule…c’est un peu comme une danse, et à la fin c’est comme si Je faisais du cheval à toute vitesse…J’étais très, très légère… Donc, bon après quand Je suis revenue, J’ai ressenti de nouveau mon corps se bloquer un peu, mais quand même allégé, et Je voudrai savoir ce que J’ai ressenti en fait, parce que c’était, voilà…pas vouloir vraiment comprendre, mais juste…voilà…

-  Yosuel  : Mon Amie, Tu as fait la question et la réponse. Tu sais que Tu dois être Toi, ne plus Te faire de soucis, cesser de Te poser des questions, cesser de Te promener dans la conscience de masse, être en pleine confiance, confiance en Toi, confiance en la Lumière que Tu Es, et permettre à ton corps de résonner la pleine Lumière que Tu Es. Sois-Toi… Vis pour Toi… Ne quitte jamais, comme le dit mon Ami Adamus, cet espace de la pleine conscience que Tu Es.

Accepte de vivre autrement……….

Accepte de vivre pour Toi………

Accepte de ne plus T’en faire pour tout ce que les Autres vivent et émettent……….et crée ta propre réalité… Crée ce que Toi Tu veux vivre, toujours dans cet espace, dans la Lumière que Tu Es, en impulsant dans ton propre espace-temps ce que Tu veux vivre, mais en T’y maintenant ! Et si Tu Te voyais autrement que ce que Tu Te voyais auparavant. Et si Tu cessais de chercher définitivement, dans tout ce que Tu as vécu, encore et encore la faille où Tu peux dire : - « Mais oui, mais J’étais comme ci, mais J’étais comme ça, et on Me traitait comme ci et comme ça, et puis J’ai soufferts de ci et de ça, et puis on M’a imposé ci et ça. » Lâche tout ! : - « Je ne Me retourne plus. Je cesse de penser à la moindre idée de ce que J’ai pu vivre ou de ce qu’on a pu Me dire. Dans l’instant présent : « Je Suis ». Et tout ce que J’ai vécu n’est pas ce que « Je Suis ». Dans l’instant présent, dans mon espace, dans la Lumière que « Je Suis » Je crée ma réalité et Je vis pour Moi. Je vis pleinement pour Moi. Et c’est ainsi. »………

-  Aline  : Merci.

-  Amélah  : J’ai une question. Je voudrais savoir pourquoi est-ce que Je pars comme ça… Est-ce que J’ai quelque chose à libérer, parce que J’écoutais la réponse à Sylvie et on Me dit que Je faisais du bruit. Donc, ça veut dire que ma conscience était partie encore !

-  Ma  : Oui, mais il y avait deux réponses à Sylvie  !

-  Amélah  : Oui, Je sais !.... Je suivais !

-  Yosuel  : Mon Amie, cesse de Te poser cette question, Nous T’avons déjà répondu plusieurs fois. Lorsque Tu es dans ta Présence, lorsque Tu ressens les choses, pour pouvoir les comprendre d’une certaine façon, pour pouvoir les ressentir, il y a un processus, où petit à petit, Tu vas chercher les réponses à d’autres niveaux. Tu vas chercher les réponses dans une autre conscience, et cela T’amène à un état, ce que Vous appelez l’état Alpha, et de ressentir les choses différemment. C’est ainsi pour le moment. Et c’est ainsi.

-  Amélah  : Merci.

-  Yosuel  : Mes Amis, Je vais clôturer cette session, sauf si quelqu’un retient une question pour dire après : - « J’ai pas pu poser ma question. »…parce qu’en réalité Vous avez libéré bien des énergies, et Vous avez élevé encore une fois votre conscience, Chacun à son niveau, Chacun à sa façon, et Vous êtes bien plus en conscience avant de venir à ces sessions. Encore une fois, persévérez à être Vous, à Vous permettre « d’Être », à Vous permettre d’être dans l’instant présent, à être pleinement conscients de ce que Vous Êtes, sans Vous croire dans aucune obligation, sans Vous croire Vous devoir à Qui que ce soit, et surtout pas à Nous-mêmes. Vous êtes le Maître qui réapprenez ce que Vous Êtes en réalité, et Vous devez vivre ce que Vous Vous avez envie de vivre, ce que Vous Vous avez envie de créer pour être pleinement en Amour avec Vous-mêmes dans la joie « d’Être », dans votre propre créativité, mais sans ne plus Vous laisser aspirer dans la conscience de masse et dans les basses fréquences. Et il en est ainsi.

Alors vivez mes Amis. Amusez-Vous. Riez, riez encore et encore, mais restez Vous dans l’instant présent, dans votre propre Lumière, en conscience de ce que Vous Êtes. Et Je Vous suis. Je Vous adombre de toute ma Lumière et Vous accompagne. Et il en est ainsi.

-  Raoul  : Merci.

-  Tous  : Merci… Namasté.

-  Ma  : Namasté Yosuel .

***

Transcription : MaAna

 Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la retranscription de cette session à Mirabel et Blacons.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi