Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > A - Partage de ce que Je veux exprimer par Ma > Partage de notre séjour aux Saintes Maries de la Mer du 09 au (...)

Partage de notre séjour aux Saintes Maries de la Mer du 09 au 11/09/2016

lundi 3 octobre 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Partage de notre séjour aux Saintes Maries de la Mer du 09 au 11/09/2016

Namasté,

J’ai à cœur de partager avec Vous notre séjour à Ama Luna et Moi aux Saintes Marie de la Mer.

Je n’ai pas l’intention d’écrire ou de réécrire l’histoire, mais chaque fois que Je suis guidée pour aller dans un lieu précis qui correspond à ce que Moi-même, avant mon incarnation, J’ai accepté d’apporter un rééquilibrage et permettre à des Consciences de transmuter ce qu’Elles sont à même de transmuter par le biais de ma présence ici sur Terre, et aussi de Me permettre en même temps de transcender ce qui M’empêche de Me réaliser, car ce qui est transcendé par ces Êtres Me permet aussi de pouvoir transcender mes propres parties, alors Je participe aussi en quelque sorte à des révélations sur un pan d’histoire que Je transmets.

A Chacun de ressentir en son Cœur sans interférence de son mental, de sa personnalité humaine, et bien sûr de toutes les énergies qui peuvent Nous traverser dans la dubitativité, les peurs, les incompréhensions et l’indignation.

A chacun de ressentir ce qui Lui correspond et d’aller au-delà de toutes confrontations, dans l’Amour qu’Il Est.

Vendredi 09/09/2016, jour d’anniversaire d’ Ama Luna , mais aussi, 9 ans après, c’est le même jour du Saut Quantique du 09/09/2007, Je prenais Ama Luna à la gare de Crest à 10 h 50 en Lui remettant l’enveloppe de son cadeau d’anniversaire qu’Elle a accueilli avec joie et émotions. Puis Nous avons pris la route pour La Camargue dans la joie, le partage, et le ressenti profond d’un séjour peu commun et puissant, mais sans Nous poser de questions, dans l’instant présent Nous vivions chaque instant pour Nous.

Nous Nous sommes arrêtées une première fois prendre un café et Nous détendre, il faisait très chaud : 33°, et à 23 kms environ des Saintes Maries de la Mer, une deuxième fois pour déguster un bon repas…

Nous sommes arrivées en début d’après-midi à l’hôtel situé entre la plage et le centre du village. Nous Nous sommes reposées, détendues un moment, puis : vamos à la playa ! pour un bon bain rafraichissant.

En fin d’après-midi, après une bonne douche, Nous Nous sommes promenées dans le village et Nous avons fini à la terrasse d’un bon resto pour déguster une paëlla. Ama Luna a pris des photos du clocher de l’Eglise qui comporte 4 cloches alignées et une au-dessus, et à son sommet 3 croix usées par l’érosion du climat méditerranéen et qui ressemblent bien plus à des croix des Templiers. Sur les photos au-dessus du clocher sont apparus des points lumineux de couleurs bleues et bleues-or. Yosuel Nous dit qu’il s’agit de plusieurs Consciences. Et c’est alors que l’Une d’Elles s’est exprimé à travers Moi :

- « Notre rôle est d’amener la forme d’Essence électromagnétique aux Humains en conscience, et c’est pourquoi Vous Nous voyez, ce qui ne peut pas être le cas pour Ceux qui ne sont pas en conscience. Nous tempérons toutes vos zones électriques pour les amener à être relevées de toutes les interférences dans votre champ Mer-Ki-Va. Je suis Planys , Maître du Consortium Intergalactique au service des Humains. Cette Lumière bleue est en réalité notre Conscience de Groupe de ce qu’est notre Consortium qui comprend 24 Maîtres Intergalactiques. Salue à Toi. Mahé Wiah qui veut dire : Paix en ton Cœur comme Nous Nous sommes en paix. C’est un salut intergalactique. Et c’est ainsi. »…

Puis Nous avons fait une ballade nocturne, et une fois à l’hôtel Je suis allée seule dans le petit jardin aménagé où J’ai salué les Elémentaires présents dans l’arbre sous lequel J’écrivais. Métatron M’a indiqué les 4 lieux de notre prochain voyage en Afrique du sud, et Il M’a donné ses premiers messages concernant la Puissance énergétique de ces lieux qui seront envoyés à tous Ceux qui y participeront et que Je mettrai en ligne dans mon site.

Samedi matin, après un bon petit déjeuner dans le jardin ombragé, Nous sommes parties pour l’Eglise et le Musée. Dans l’Eglise Yosuel et Métatron Nous ont demandé de Nous positionner dans le Chœur sous le dôme de pierres, et Nous sommes restées un long moment pendant lequel Ils œuvraient à travers Nous. Et c’est là que Maître Arivael , qui fut le 1er Fondateur des Templiers impulsé par Saint-Germain-Elayeh , s’est adressé à Moi pour Me dire que Je devais participer, en expansant ma Lumière, à libérer des énergies de souffrances, car ses Amis ont été décimés, et que cette Eglise résonne encore de leurs incompréhensions à ce qui Leur était arrivé. Moment émouvant dans la compassion, mais aussi dans la pleine conscience de ce qui peut être transcendé dans l’Amour, en l’instant, en étant consciente de ce que toutes ces Consciences intègrent de ce qui n’a plus lieu de persister.

Puis Yosuel M’a demandé de lâcher tout ce que Moi Je retenais encore de peurs « d’être », parce qu’en permettant la transmutation des énergies d’incompréhensions émises par les Templiers, J’œuvrais aussi pour mes propres énergies subsistantes.

Et enfin, Métatron est intervenu pour ensemencer une forme d’encrage afin que ce lieu ne puisse plus jamais être interféré par des énergies duelles. Et c’est ainsi. La veille Métatron M’avait averti que Nous devions aller dans la Chapelle située en haut des remparts, sous les cloches et au-dessus du Chœur de l’Eglise, en Me disant : - « Sois courageuse, car il y a une absolution que Tu devras émettre en ton Cœur pour libérer tous les Templiers qui ont donné leur vie pour quelque chose que tous ne comprenaient pas, mais surtout pour tous Ceux qui se sont sacrifiés pour un Dieu dont Ils ne savaient pas qui Il était en réalité. Il peut y avoir des retours de l’ombre qui va vouloir T’en empêcher. Ama Luna Te soutiendra, et Nous serons là. Et Tu en auras fini. »…

Il ne M’a pas dit ce qui Nous attendait autre…

Puis Nous sommes descendues à la Crypte où Nous avons œuvré pour libérer bien des énergies de supplications, de souffrances, de peine et d’imploration. Il M’a été révélé qu’il y avait autre chose qui ne serait pas découvert parce qu’il ne le fallait pas concernant les Templiers.

Quand à Ama Luna , Elle s’exprime dans ce qu’Elle a ressenti à ce moment là : - « " Dans la crypte, une fois avoir œuvré avec Ma, et laissé les Êtres de Lumière œuvrer à travers Nous, J’ai ressenti d’aller derrière l’autel, accompagnée par la magnifique Lumière de Christ (Je Me suis placée derrière un tableau de Christ avec son Cœur rayonnant des lumières de l’arc-en-ciel qui n’en font qu’une : la pure Lumière, cette force qui Nous accompagne de tout temps), Je Me suis alors reconnectée à cet Amour et ce lien puissant que J’avais avec les Templiers, mes Amis, mes Amours, mes Compagnons de route que J’ai aimés, servis et accompagnés en ce lieu qu’est les Saintes-Maries-de-la-Mer, dans un autre espace-temps, et J’ai ressenti que J’étais là pour Les aider à se libérer de toutes les souffrances, les incompréhensions, depuis leur extermination…il était temps. J’ai ressenti d’une telle puissance tout cet Amour que J’avais pour Eux, et la libération s’est faite…par la Lumière, par les pleurs de libération, par ce pur Amour qui ne s’éteint jamais. Je Les aime, Je Nous aime, et maintenant Chacun poursuit son chemin, dans « Tout Ce Qui Est », sans jamais être tout à fait séparés. »…

Dans l’Eglise, au-dessus de la Crypte et du Chœur, au centre de l’arc de voûte du plafond, il y a une ouverture, comme une porte ou une fenêtre intérieure, Arivael Me dit : - « C’est une porte qui donnait sur l’excavation d’une pièce (la Chapelle en haut des remparts) où Je Me retirais et rencontrais Elayeh . Personne d’autre que Moi n’y avait accès. »… Plus tard, dans l’après-midi, Je vais apprendre que cette ouverture donne dans la Chapelle.

Ensuite, Nous sommes allées voir la charmante personne au service de cette Eglise pour Nous inscrire à la visite guidée de la Chapelle à 16 h (et quelle visite guidée !) qu’Elle-même guide.

Et de là, Nous sommes montées jusqu’aux remparts de l’Eglise dont l’accès est un escalier en colimaçon en pierres et tellement très étroit qu’une personne corpulente aurait de la difficulté à l’emprunter. Et Je pensais à ce moment-là aux Templiers qui devaient être de grands Gaillards costaux, et Arivael M’a dit : - « Je l’ai tellement monté cet escalier. » J’ai ressenti une certaine émotion mais sans y prêter d’attention, tant J’étais concentrée à monter ces marches hautes et étroites. Et en soirée Yosuel M’a dit qu’à travers Moi Arivael était ému. Arrivées en haut sur les remparts la vue est magnifique sur la mer et à perte de vue. Nous sommes restées un bon moment là, puis Nous sommes redescendues de l’autre côté par un autre escalier du même genre, et Nous Nous sommes rendues un peu plus loin comme indiqué par Métatron , Yosuel et Arivael au Musée « Baron Baroncelli », fermé pour travaux, et Nous avons œuvré le dos à l’un des murs extérieurs en laissant les Êtres de Lumière œuvrer à travers Nous afin de libérer des énergies d’incompréhensions vécues par Ceux qui aimaient ce lieu et en ont été anéantis. Yosuel et Arivael Me révèlent qu’à cet emplacement, au XIIème siècle, il y avait une auberge et une écurie, et les Templiers venaient se retrouver pour boire un coup. Tout a été détruit lors de la construction du 1er hôtel de ville.

Après un léger repas dans le jardin de notre hôtel, Nous sommes allées Nous baigner et Nous détendre car Nous savions que quelque chose de costaud Nous attendait à la Chapelle à 16 h. Et donc, à 16 h un groupe de Personnes plus Nous-mêmes et la Guide sommes montées à la Chapelle toujours par le même escalier en colimaçon, jusqu’à un porte épaisse en bois rouge. Avant d’entrer la Guide Nous a donné quelques consignes et quelques explications sur le lieu, puis Elle Nous a ouvert la porte. C’était sombre, seule une bougie devant l’icône de Jésus était allumée. Elle Nous a demandé de Nous asseoir sur les bancs situés à gauche devant l’autel où étaient exposés plusieurs tableaux relatant la vie des 3 Saintes.

Il faut dire que pour Nous, Elles ne représentaient pas des Saintes, mais bien des Êtres qui ont eu le courage de vivre une époque où Elles ont été contraintes de fuir leur pays et de venir vivre ici en Camargue qui de par leur présence s’est appelé « Les Saintes Maries de la Mer ». Je suis toujours admirative devant l’art de la peinture lorsque celle-ci exprime d’une façon parlante ce que le Peintre a voulu transmettre.

La charmante Guide Nous a demandé d’être dans le recueillement avant d’allumer les lumières ainsi qu’une rangée de bougies sur la table de l’autel. Nous sommes restées plus d’une heure dans la Chapelle où la Guide relatait la vie des 3 Saintes : Marie Jacobé , Marie Salomé et Sara en fonction de chaque tableau et ce qu’Ils représentaient, ainsi bien sûr de la souffrance de Jésus . Elle avait une telle conviction de ce qu’Elle croyait être la vérité, qu’Elle l’exprimait avec joie et condescendance au point qu’Elle transmettait parfaitement ce que les Personnes présentes s’en faisaient comme certitude dans l’affliction.

Je ressentais combien ces Personnes y compris la Guide étaient prises dans les croyances basées sur des écrits, sur la religion, et surtout sur des données que Certains ont Eux-mêmes tenues de Ceux qui ont interprété à leur façon l’histoire de ces 3 Saintes, parce que la réalité est toute autre, mais ce n’est pas à Moi de Vous la révéler, car Je pense, et cela est déjà commencé depuis quelques années, qu’au fil du temps, tout sera révélé selon ce que les Êtres de Lumière révèleront petit à petit.

Pendant le moment de recueillement, J’étais en canalisation avec Arivael qui ressentait cette pièce où Lui-même avait vécu des moments de grandes communications avec le Maître Elayeh (Saint-Germain) , et Il M’expliquait ce qui était pour Lui son implication en ces temps de grandes turbulences. Quand les Lumières se sont allumées, J’examinais cette pièce de toutes les façons que Je pouvais, et en même temps, Ama Luna et Moi expansions notre Amour et notre Lumière, Nous n’étions pas seules, il y avait Je pense, beaucoup de Consciences qui Nous accompagnaient.

J’avais de la compassion pour tous Ceux qui étaient présents, et surtout pour une Femme, assise en face Moi, qui pleurait, et Je sentais combien Elle portait la croix de Jésus , et combien Elle vivait des souffrances dont Elle ne sait même pas qu’Elles n’ont pas été vécu par le Maître Yeshua et qu’elles ne sont pas les siennes non plus.

Alors, pendant toute l’heure où la Guide racontait, en suivant les représentations des tableaux, la vie des 3 Saintes, la résurrection de Jésus et de bien des dogmes enseignés, J’ai eu tour à tour : Sara, Marie Salomé, Marie Jacobé, Arivael, Marie, Yeshua, Yosuel et Métatron .

Donc, au fur et à mesure que notre Guide relatait la vie des 3 Saintes, Chacune s’est présentée à Moi.

D’abord Sara pour L’aider à intégrer une quantité non négligeable d’énergies qui ont été émises par tant d’Êtres durant toute cette période des 2 millénaires passés, Elle Me dit : - « Et Je voulais que Tu M’accompagnes dans ces intégrations, tant il y a une implication qui M’empêchait d’atteindre la matière et d’en extraire l’attraction puissante émise par tous Ceux qui Me sont dévoués et qui ne comprennent pas combien leurs émissions d’énergies dans la peur, la souffrance, la dévotion, les croyances, influent sur ma propre Conscience au-delà de cette réalité. Et ceci a pu se faire grâce à ta présence et celle d’ Ama Luna parce que Vous êtes les Petites Mères qui avaient la Puissance de Mère Divine et la Force de Métatron qui conjurent tout ce que l’ombre peut vouloir encore attirer comme énergies de soumission et d’hypnose dans la nourriture énergétique qu’elle a besoin pour subsister. Merci à Toi et à Ama Luna . Merci de votre implication dans l’équilibre énergétique que les Humains ne comprennent pas. Merci de Me libérer de ce qui M’empêchait de poursuivre ma voie dans la Lumière. Et c’est ainsi. Je T’aime. »

- Moi, Ma  : Je T’aime Sara , et Je suis pleinement avec Toi dans la Conscience « du Tout » où Nous Nous mouvons.

Puis, c’est Marie Salomé s’est présentée pour…Me dit-Elle : - « Pour que Je puisse enfin être en présence, ici sur cette Terre, de toutes les convergences qui M’ont obligée à étendre ma propre Conscience dans chacune des conditions que l’on M’infligeait au vue de répondre à ce que l’on M’attribuait. Et c’est en cela que ta présence était nécessaire, parce que Tu es la seule qui pouvait admettre que tout soit fait selon un processus dans lequel Tu ne T’es pas impliquée, dans lequel Tu n’as pas pris de position, dans lequel Tu as ressenti l’Amour, la compassion et la Lumière nécessaire à la transmutation de tout ce que J’avais besoin de M’alléger, et cela fut fait. Et Je T’aime. Et c’est ainsi. Et Je vais pouvoir maintenant faire autre chose dans la continuité de mes expériences. »

- Moi, Ma  : Je T’aime aussi. Merci.

Et enfin notre 3ème Amie, Marie Jacobé qui s’est exprimée, et Je ressens que c’est la plus affectée, et Je L’accompagne avec compassion, en émettant la Lumière L’enveloppant ainsi que ce lieu et sa région, J’émets beaucoup de Joie et Je L’accueille : - « J’ai beaucoup souffert d’être en ce lieu, Je voulais rentrer chez Moi, Je voulais vivre dans mon pays, et mes Amis Me manquaient, surtout la présence de Yeshua . J’ai souffert de toutes les servitudes auxquelles Je Me devais, et bien sûr de ne pas pouvoir Me prononcer parce que cela ne servait à rien, et qu’il Me fallait être simplement la Servante en ce lieu et pour le reste de ma vie. Alors, J’ai émis de ne plus revenir jusqu’à ce que Je puisse enfin ressentir en mon Cœur la douceur de l’Amour qui permet à toute Conscience de pouvoir accepter ce qu’Elle ne s’est pas permis de ressentir, L’amenant à aller au-delà d’une immense peine non résolue, et c’est ce qui s’est produit. Maintenant, il y a aussi tout ce que les Êtres depuis mon départ ont émis et qui a alourdi mon Âme, parce que les Gens ne comprennent pas que tout ce qu’Ils émettent a une incidence sur tout, sur toutes les Consciences, sur toutes les fractales, sur tout le déroulement de « La Création », et en ce qui Me concerne, J’ai dû aussi supporter tout un lot d’énergies qui M’ont été infligées sans même qu’Ils ne sachent ce qu’Ils faisaient. Maintenant, Je suis soulagée, Je peux émettre d’autres possibilités d’expériences allant dans le sens que J’ai envie d’expérimenter. Et c’est ainsi. Je Te laisse, et T’enveloppe de toute ma gratitude et de tout mon Amour, et Je T’aime. »

- Moi, Ma  : Merci de tout Cœur Marie Jacobé , Je T’aime, et mon Cœur est en joie.

-  Yosuel  : Ces chers Êtres sont toutes les 3 des expressions d’Isis venue expérimenter la vie dans la compréhension d’être près d’un Maître et de ne pas pouvoir Le suivre, mais de ressentir de ne pas remettre leur pourvoir en l’Autre, et c’est ce qu’Elles ont dépassé. Et c’est ainsi.

Dans cette Chapelle, posé sur l’autel il y avait une sorte de petit cercueil de verre dans lequel, Nous dit la Guide, ont été déposé des petits bouts d’os des 3 Saintes. Dans la pleine conscience de la Lumière que « Je Suis », pour Moi, il est inconcevable que l’on puisse encore vouloir, à notre époque, exposer des restes humains, alors que Nous passons vraiment à d’autres réalités, et surtout Nous concevons maintenant que Nous ne sommes pas que des Humains, et même qu’avec notre propre Conscience Divine pour pouvons voyager dans d’autres mondes et être en contact avec bien d’autres Êtres, et qu’il n’y a plus de relation entre l’expression unique en cette vie et toute « la Création » telle que cela a été entretenu jusqu’à présent.

Sur notre droite, il y avait une sorte de belle et grande armoire sculptée, et notre Guide l’a ouverte en Nous expliquant que le grand coffre qui se dévoilait, contenait les reliques des 3 Saintes, et que le toucher était très important, comme les Gens touchaient la robe du Christ, et qu’il était important pour Nous d’aller toucher le coffre et de recevoir ainsi la Grâce dont les 3 Saintes avaient reçue. Ama Luna et Moi sommes restées assises pendant que les Personnes, avec un certain recueillement, se levaient pour aller toucher le coffre.

J’ai eu beaucoup de compassion pour tous ces Êtres et Les enveloppais de mon Amour et de ma Lumière tout en laissant les Êtres de Lumière œuvrer à travers Moi. Compassion, parce que les Êtres ne comprennent pas qu’Ils sont Eux-mêmes des Êtres Divins et qu’Ils n’ont pas à vouloir la Grâce qu’Eux-mêmes sont, qu’Ils n’ont pas à remettre leur pouvoir dans un soi-disant pouvoir Divin extérieur.

Il est bon de le rappeler, car Marie s’est déjà exprimé en ce sens, c’est que plus il y a d’Êtres qui vouent un culte à un Être, et plus Ils empêchent cet Être d’être pleinement Lui, dans la Lumière, et de pouvoir se réaliser en totalité en que Maîtres. Cela paraît incroyable, mais tout est une question d’énergies, ce que les Humains ne comprennent pas. Et J’ai à cœur de remettre le message de Marie qui est approprié dans ce contexte :

Présence de Marie - Guidance du 06 Février 2016
- « Mes Amis, Il y a déjà un petit moment que Je ne Me suis pas exprimée à travers Ma . Bien des choses se passent en Elle, et il Me fallait La laisser Nous retrouver après que Nous ayons fait le point sur notre relation. Ceci dit, et comme Elle le sait, Je ne M’exprime plus en tant que Celle que Vous avez glorifiée, mais bien en étant l’Emanescence, tout comme Vous, de « la Source ». Alors chers Amis, il Vous est révélé de plus en plus que Vous êtes dans une Ere où Vous pouvez Vous re-trouver et être à nouveau ces Emanescences Divines que Vous avez toujours été et serez à jamais. Mais voilà, il y a encore beaucoup de croyances qui ne Vous permettent pas d’accéder à votre réalité, et c’est pourquoi Je vais M’exprimer un peu plus dans ce sens. Vous ne pouvez plus perdurer dans tout ce qui a fait que Vous Vous en remettiez à des Êtres que Vous avez qualifié de « Divins », et même sacralisés. Savez-Vous que toutes vos créations dans ce sens ont eu un tel impact, que Moi-même Je suis revenue de nombreuses incarnations après avoir été la Mère de Yeshua pour que Je puisse vivre l’expérience de tout ce que Vous M’avez collé. Il va s’en dire que cela M’a permis, non seulement de comprendre toutes vos implications, mais surtout de faire l’expérience d’une Mère qui était adulée sans même pouvoir vivre pour Elle. Alors mes chers Amis, acceptez maintenant de Vous libérer de toutes vos croyances et de revenir en votre Cœur, à votre propre réalité, sans ne plus Vous appuyer sur une Divinité qui ne Vous amènera jamais ce que Vous en attendez d’Elle. Sachez que maintenant tout converge vers votre propre réalisation si Vous acceptez de ne plus Vous en remettre à des Êtres qui sont venus de tout temps pour préparer cette période du retour à Vous-mêmes. Puissiez-Vous Vous permettre, en votre Cœur, de ressentir mon message et de faire le choix conscient, pour Vous, de Vous re-trouver Vous-mêmes dans ce que Vous Êtes et que Nous Sommes Tous. Et il en est ainsi. Marie, Ama Santia Ama Luna (son nom-chant Divin), à votre service dans la mesure où Vous faites le choix de re-venir à votre réalité. »

Puis Marie s’est présentée à Moi pour Me dire combien Je pouvais maintenant vivre en pleine conscience, sans avoir peur de « Qui Je Suis », sans avoir peur de M’exprimer, sans avoir peur d’aller au-delà de toutes mes croyances sur ce qui doit se faire et ne pas se faire. Et Marie de rajouter : - « Je T’ai insufflée ma Puissance afin que Tu ne sois pas démunie face à ce que Tu es amenée à transmettre, mais surtout Tu ne dois plus Te croire dans l’obligation de quoi que ce soit envers Qui que ce soit, parce que Tu es maintenant au-delà de tout ce que ce monde est, et Tu es venue pour Te réaliser et vivre en tant que Maître sans ne plus Te laisser influencer par tous Ceux qui essaient d’une façon ou d’une autre de se nourrir de Toi et d’obtenir ce que Tu ne peux pas Leur donner, tant Ils ont à faire le choix de se re-trouver et de trouver la source de ce qu’Ils Sont en leur Cœur. Tu es la Mère de l’Annonciation, et en cela Tu as à révéler ce qui doit l’être sans que cela ne Te perturbe. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Je T’accompagne pleinement dans ce que Nous Sommes : l’expression même de la toute Puissance de la Lumière. Et il en est ainsi. »….

Puis ce fut Yeshua qui s’est présenté à Moi, et Il M’a demandé d’exprimer de la compassion pour tous les Êtres, pour tous Ceux qui perpétuent le dogme du « Fils de Dieu ». Il a aussi participé à M’aider à Me libérer de toutes mes peurs, même inconscientes, d’être pleinement ce que Je Suis. Et J’ai ressenti ce qui subsistait, et dont Je ne M’accordais pas en totalité le ressenti pour l’intégrer et le dépasser. Et Yeshua de rajouter : « -Veux-Tu être ce que Tu Es, et être ainsi Celle par qui l’Amour sera compris d’une toute autre façon, même si beaucoup ne voudront pas l’admettre. Sois-Toi mon Amie, et laisse tout ce que ce monde veut encore expérimenter, car le moment est venu pour que Tu puisses maintenant aller dans ta propre réalisation, et envisager de passer à la conscience « d’être » bien au-delà de ce que Tu l’imaginais d’une certaine façon. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Sois-Toi, et Nous Te portons. Je T’aime, et Je M’exprime maintenant à travers Toi pour tous Ceux qui veulent enfin comprendre une réalité qui Leur échappe encore. Et il en est ainsi. »…

C’est en ce lieu que cela devait se faire, et Métatron et Yosuel M’ont aussi soutenue pour aller au-delà de ce que maintenant Je peux Me permettre de vivre en tant que Maître incarné réalisé.

J’ai posé la question à Yosuel  : pourquoi, ici aux Saintes Maries de la Mer, Je devais Me libérer en totalité de la peur « d’être », et surtout de la peur de Me réaliser ? Yosuel Me dit : - « Parce que c’est ici que beaucoup d’énergies ont été soumises à l’influence exacerbée de la conscience de masse par le biais de la soumission à Ceux qui ont perpétré des croyances affligeant tant d’Êtres, au point de Les contraindre à souffrir Eux-mêmes de quelque chose qu’Ils ne comprenaient pas et qu’Ils s’infligeaient. »… Et c’est en Me libérant Moi-même, en permettant à Marie Jacobé, Marie Salomé et Sara, à Arivael , que Je pouvais accéder Moi aussi à ces Energies d’absolution pour Me permettre d’être en corrélation avec ma propre réalité et mon désir de réalisation. Et c’est ainsi.

J’ai aussi émis de la compassion pour Moi et pour toutes les Personnes de tout temps et actuellement, et bien sûr Celles qui étaient présentes, surtout une Dame en face de Moi que Je sentais affligée par les souffrances des 3 Saintes et de Jésus. Je ressentais qu’Elle portait la croix de Jésus et pourtant Il n’a jamais portée, cela n’a pas été sa réalité. Elle portait ainsi ses propres souffrances sans même savoir ce qu’Elle portait.

A un moment donné Ama Luna s’est levée pour aller voir où donnait cette ouverture quand l’armoire est ouverte, parce qu’en réalité l’armoire, avec le coffre dedans, donne sur cette fameuse petite porte que l’on voit d’en bas dans l’Eglise sous la voûte du plafond. Elle M’a dit que la vue était magnifique de ce point de vue, mais J’étais tellement en ma Présence à œuvrer, et cette fois-ci, avec Arivael qui à travers Moi a intégré et transmuté sa peine et ses souffrances qu’Il n’avait pu, avant sa transition, libérer et intégrer concernant la perte de tous ses Compagnons Templiers. Il s’est exprimé pour Me dire : - « Je n’ai jamais pu accepter que les choses en arrivent là, et en même temps, Je le savais. Le Maître Saint-Germain avait ressenti ce qui allait être en réalité une main mise pour mettre un terme à une importante organisation qui échappait en totalité au Pape et au Roi. »

Arivael Me confiait aussi que les Templiers étaient plus implantés en Arles qu’aux Saintes Maries de la Mer, et en même Ils reliaient plusieurs implantations afin d’avoir un regard sur tout ce qui se passait dans les différentes contrées.

Nous avons quitté ce lieu avec des vibrations puissantes qu’il Nous fallait ajuster au niveau de notre corps.

La journée s’est terminée très paisiblement par une promenade, une détente au jardin de l’hôtel, un petit resto au cœur du village, jusqu’à la rentrée à l’hôtel où Je Vous écris ce récit empreint de beaucoup d’Amour, de compassion, de joie, dans la conscience « d’être » et de vivre ma réalisation telle que Je suis venue l’expérimenter.

Demain dimanche, Je pense qu’avant de repartir Nous ferons une dernière baignade en mer.

Et c’est ainsi.

Avec tout mon Amour,

Ma


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi