Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Z - Nouvelles : Physique, cosmologie, mécanique quantique, biologie, chimie, (...) > Gabrieke ZAFFIRI - Les Pierres roulantes américaines

Gabrieke ZAFFIRI - Les Pierres roulantes américaines

dimanche 20 novembre 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Les Pierres roulantes américaines

Stargate magazine n° 2 Février/mars 2004

Par Gabrieke ZAFFIRI

Extraits du magazine :

La Death Valley est située à une centaine de mètres sous le niveau de la mer. …….

Le parc national de la vallée de la Mort, en anglais Death Valley National Park, est situé à l’est de la Sierra Nevada, en Californie, et s’étend en partie sur le Nevada. Avec plus de 13 600 km², ce parc de zone aride, intégralement situé dans le désert des Mojaves, est l’un des plus grands parcs nationaux américains.

Ces pierres sont disséminées sur une grande surface aride dite « Racetrack » ou « Circuit », une petite plaine aride de 5 kms de long environ, qui constitue le fond d’un lac asséché. Les pierres ont des dimensions très variées : des tous petits cailloux aux gros blocs de pierre. Apparemment, on dirait qu’il s’agit de cailloux communs, mais qui se déplacent continuellement, laissant derrière eux de longs sillons, peu profonds. Certains de ces sillons sont rectilignes, d’autres sont en zigzag, et d’autres encore sont courbes…

De toute façon, encore aujourd’hui le mystère reste entier. Comment est-il possible que de telles pierres se déplacent…

Ruines vitrifiées : Quand la première bombe explosa au Nouveau-Mexique, les sables du désert se transformèrent en verre fondu de couleur verte. D’après ce phénomène, on a établi que le silicium présent dans le sable se transforme, à cause de l’apport de chaleur, en une plaque de verre. Se basant sur ce fait, on peut en déduire que dans la plus haute antiquité des guerres atomiques se déroulèrent, précisément dans les lieux où il est possible de trouver des plaques de verre ancien et désertique. L’un des sites où l’on peut trouver des ruines vitrifiées est la Death Valley en Californie. Dans l’ouvrage littéraire intitulé « Secrets of the Lost Races », par René Noorbergen, et publié en 1977, il est dit textuellement : - « En 1859, le capitaine Ives William Walker, explorateur américain, fut le premier à voir quelques-unes des ces ruines, situées dans la Vallée de la Mort. Il découvrit une ville, longue d’un mille environ, avec les lignes des routes et la position des édifices encore visibles……

* René Noorbergen est né en 1928. René vit actuellement au Collegedale.

Un associé du capitaine Walker, qui suivit son expédition initiale, commenta : - « Toute la région comprise entre les fleuves Gila et San Juan est couverte de ruines. Les ruines de la ville que l’on peut trouver là-bas doivent être très étendues, et elles sont en partie brûlées et vitrifiées, pleines de pierres fondues et de cratères causés par des incendies, dont la chaleur fut tellement intense qu’elle fondit la roche et le métal. Il y a les pierres du pavé et les maisons déchirées par des lézardes monstrueuses… Comme si elles avaient été attaquées par une gigantesque charrue de feu. » Sur les parois du Titus Canyon avoisinant, des graffitis et des inscriptions ont été gravés par des mains préhistoriques inconnues…

Le Río San Juan est un fleuve du Nicaragua qui relie le lac Nicaragua à la Mer des Antilles dans l’océan Atlantique dans lequel il se jette par un delta marécageux. Dans son cours inférieur, il matérialise une partie de la frontière avec le Costa Rica.

La rivière Gila est un affluent du Colorado, long de 1 014 km, dans le Sud-Ouest des États-Unis.

Titus Canyon : Le site de Titus Canyon est constitué d’un canyon découpé dans un dépôt sédimentaire précambrien composé essentiellement de roches carbonées (principalement de calcaire). Ces sédiments ont été relevés, déformés (pour former des charnières anticlinales et des charnières synclinales) puis à nouveau repliés sur eux-mêmes. On a retrouvé des pétroglyphes dessinés sur la surface de certaines roches par les Indiens – en particulier auprès des sources et de quelques autres lieux remarquables. Dans un des virages du canyon on trouve différents types de fleurs dont la sacred datura.

Dans le livre « Weird America », écrit par Jim Brandon en 1978, on peut lire ce qui suit : « Les légendes de Piute parlent d’une ville située sous la Vallée de la Mort, qu’ils appellent Shin-au-av. Tom Wilson, un guide indien des années 20, affirmait que son grand-père découvrit ce lieu alors qu’il rôdait dans un labyrinthe de cavernes d’un mille de long, sous la surface de la vallée. Le natif arriva à une ville souterraine, où les gens parlaient un langage incompréhensible et portaient des vêtements en cuir………

Le mot Païute, parfois Piute, fait référence à deux groupes proches d’Amérindiens : les Païutes du nord qui vivaient en Californie, dans le Nevada et l’Oregon, et les Païutes méridionaux en Arizona, dans le sud-est de la Californie et du Nevada ainsi qu’en Utah. Tous parlaient des langues appartenant à la branche Numique des langues uto-aztèques.

Howard E. Hill affirmait que cette civilisation pourrait avoir son origine dans le fabuleux continent perdu d’Atlantide. Les cavernes contenaient des momies d’hommes et d’animaux ainsi que des ustensiles appartenant à une culture très avancée, ancienne d’au moins 80.000 ans. Il ajoutait que les 32 cavernes couvraient une superficie d’environ 180.000 milles carrés. Les experts du « Los Angeles country Museum » soulignèrent que les dinosaures et les tigres qui étaient couchés dans ces cavernes, les uns à côté des autres, apparurent séparément sur la Terre, à un intervalle de 10 à 13 millions d’années. Dans certains de ces creux, il y avait aussi des restes momifiés d’une race d’hommes hauts de huit à neuf pieds, portant des vêtements du type préhistorique, consistant en une fourrure de longueur moyenne, une veste et des pantalons arrivant jusqu’aux genoux. En outre, une autre caverne contenait les restes – bien conservés et placés dans des niches spéciales – de dinosaures, de tigres à dents de sabre, d’éléphants impériaux ainsi que d’autres animaux antiques et éteints.

***

Commentaires de Yosuel du 20/11/2016 : Il y eut de terribles explosions nucléaires à la fin de l’Atlantide. Les pierres roulent parce qu’il y a un magnétisme dû à des courants qui se déplacent comme des ondes dont le circuit très lent intervient à des périodes correspondant à ce flux et reflux d’un point à un autre, mais en réalité il s’agit d’une influence venant d’une source électromagnétique émise par des Cristaux Atlantes profondément enfouis. Des civilisations ont vécu là, d’autres se sont succédées, mais aucune vie n’a perdurée parce qu’il y avait trop de magnétisme, et surtout trop de radiations. Mais une civilisation a su se préserver et a vécu sous terre plusieurs milliers d’années en reconstituant une période vécue de l’Atlantide à l’émergence d’une nouvelle civilisation qui fut la préhistoire, alors qu’Ils vivaient Eux-mêmes avec les connaissances avancées des Atlantes. Puis Ils se sont éteints en laissant la place à une autre civilisation intermédiaire qui n’a pas perdurée parce qu’il n’y avait pas de quoi survivre à long terme. Une civilisation perdure actuellement, mais Elle est soumise à des conditions de vie où il ne Leur est pas possible de revenir en surface tant qu’Ils n’accepteront pas qu’Ils sont en réalité des Êtres qui doivent passer par une autre conscience en réapprenant à vivre dans l’acceptation que la vie s’est reconstruite depuis leur 1ère descente en conscience restrictive suite à la chute des Consciences de 4ème dimension en 2ème dimension et 3ème dimension après le déséquilibre de la Géométrie Sacrée de la planète.

Reprise de l’explication donnée à la session n° 27 du 22/10/2016 à Créon :

Il y a 13.000 ans que l’Atlantide a été engloutie (date arrondie).

 Entre la période faste et le choc de la météorite, des Êtres plus évolués parmi les Atlantes (au nombre de 7 selon Drunvalo, et que J’appellerai les Scientifiques de l’époque) et qui avaient la fonction de chercher à comprendre le mécanisme de la Géométrie Sacrée…ont décidé de mettre au point une Pyramide qui Leur donnerait l’exact compréhension de comment s’articule toute la Géométrie Sacrée entre Elle...à la différence qu’Ils ne pouvaient concevoir une telle compréhension, parce que cela requière de la Force et toute une conception à partir de ce que La Lumière est à même d’expérimenter pour que la Vie puisse s’articuler au niveau du vortex dont votre Univers a été impulsé, et surtout au niveau de l’atome même qui est générateur de toute votre création. Ce qui veut dire qu’en ce lieu « la Terre », Vous avez Vous-mêmes imaginé ce qui serait la propulsion de vos propres pensées pour que la Terre puisse devenir l’hologramme où se côtoieraient la matière, l’anti-matière et tout ce qui fait que ce monde existe tel qu’il est, mais surtout pour que chaque partie de cette Terre puisse être en résonance avec une réalité qui dépasse encore votre niveau de conscience, même pour vos plus éminents Scientifiques, parce que le moment n’est pas encore venu de pouvoir en comprendre l’exact réalité, parce que cela pourrait une fois de plus être l’objet de Ceux qui veulent la connaissance à des fins de pouvoir. Et c’est ainsi.

Donc ces Êtres ont voulu effectivement s’approprier un savoir qu’Ils ne maîtrisaient pas, mais surtout dont Ils ne savaient même pas l’implication que cela allait donner.

(Il est bon de préciser que tout est Géométrie Sacrée, et que tout est en résonance avec cette Géométrie Sacrée… Tout est émulsion de cette Géométrie Sacrée, ce qui fait que tout dérive de formes et de l’informe).

Ce qu’Ils voulaient faire c’était de créer un champ Kerkabique autre que le Champ Mer-Ka-Ba de l’Être, et ainsi s’en servir pour contrôler le champ électromagnétique de la Terre et asservir les Êtres en impulsant des données qui influeraient sur le Champ Mer-Ka-Ba de chaque Être. Mais cela n’est pas possible au niveau de conscience où Ils en étaient, car seuls Nous-mêmes (les Êtres de Lumière et toute La Source) avons cette Puissance…à la différence qu’Ils ne le savaient pas, et qu’Ils espéraient Eux-mêmes se créer un Mer-Ka-Ba plus expressive que la Mer-Ka-Ba des Êtres.

Lorsque ces Êtres ont créé cette pyramide, Ils s’est passé 2.000 ans pour que son effet incompatible et rétrospectif puisse atteindre le paroxysme de ce qui allait devenir une injonction irrémédiable à toute l’Humanité….

Et c’est ainsi que cette perturbation émise par cette pyramide a contraint des Êtres évolués de la 4ème dimension à être propulsés dans la 3ème dimension en investissant les corps des Atlantes qui ne comprenaient pas cette intrusion dans leurs propres corps (c’est en fait une possession), et surtout les Êtres évolués de la 4ème dimension de se retrouver dans une conscience qu’Eux-mêmes avaient dépassés en des temps très anciens remontant à 1 million d’années avant l’Atlantide (Drunvalo dit : - « Ce fut quelque chose de terriblement douloureux, et c’était un désastre planétaire. » C’est la fameuse chute !)

 Il fut décidé par les Nakkals et les Maîtres Ascensionnés de procéder à une rectification de ce qui avait été transcendé…en édifiant d’autres structures qui devaient rétablir le processus de la véritable configuration de ce qui permet aux Êtres de pouvoir évoluer sur cette Terre et dans les dimensions qui y sont liées.

Ce qui veut dire que lorsque le déséquilibre a eu lieu, la Conscience Unitaire ne pouvant plus permettre aux Êtres d’évoluer selon le processus pensé et naturellement évolutif, il s’est passé une interaction entre la Conscience de l’Atome Primordial et les Maîtres capables d’une réalisation…allant au-delà de toute conception fondamentale dans le processus de réunification…au point que seuls Ceux qui sont arrivés au point de fusion…et qui…au cœur même de l’Atome Primordial…avaient la faculté puissante de pouvoir émettre ce qui allait être reconfiguré pour rétablir un processus déjoué…ne permettant plus l’évolution de « la Création » de s’expanser…dans ce qu’Elle a impulsé…avant même que cet hologramme ne soit effectif…. Et donc ces 3 Maîtres Ascensionnés -Drunvalo cite leurs noms : Chequeter Arelich Vomalites (Thot), Ra (Yeshua) et Araragat (Elayeh –Saint-Germain)- puissent envisager l’activation d’un édifice qui allait émettre une telle puissance qu’il résonnerait avec 83.000 édifices qui alors émettraient une telle résonance que cela changerait totalement et définitivement la capacité énergétique de ces lieux en encodant une partie de ce qui a été déjoué, à la différence que cela demandera ensuite que ces lieux puissent, le moment venu, entrer en interaction avec toutes les conjonctures impulsées au fil du temps, et surtout par le réveil et l’activation des Maîtres Cristaux, ce qui a été effectif, comme Métatron Vous l’a révélé, chaque année de vos années 2001 à 2012 (à des dates triples comme le 09/09/2009 par exemple).

Maintenant que cela est a nouveau rétabli et que la Grille Cristalline est en place et active, plus jamais ce genre de détournement ne pourra avoir lieu. Il Vous faut donc accepter que Vous avez la possibilité de Vous réaliser en tant que Maîtres incarnés, et de décider de le vivre. Et c’est ainsi.

Et c’est ce qui fait que ces 3 Maîtres ont permis le ré-inversement de ce qui a été perturbé, de ce qui a été contrarié, au point que toute la structure énergétique de l’ensemble des édifices existants ait été décalé dans la grille inter-différentielle, permettant à tout votre système solaire de pouvoir être en permanence en résonance avec l’ensemble de la Galaxie, et par là même Nous-mêmes.

 Le principal édifice pensé et créé pour rétablir la connexion avec l’ensemble des structures…fut la Pyramide de Gyseh, dont Vous pouvez maintenant entrevoir l’importance, parce qu’Elle préfigure comme géométrie…dont l’implantation choisie en son temps était le lieu de prédilection de sa probable reliance avec tous les édifices, y compris les Maîtres Cristaux, mais surtout les points structurels de l’Intra-Terre. Et c’est ainsi.

Ce que Vous avez à comprendre, c’est qu’en réalité ces 83.000 édifices, dont Gyseh a été le point de départ, sont exactement la reconfiguration de ce qui a été contrarié…et qu’en cela Vous avez pu reprendre votre évolution… et bien sûr ces Êtres de 4ème dimension ont été à même depuis de revenir, d’une certaine façon, à se retrouver dans la conscience d’être ce qu’Ils étaient au moment où cela s’est produit, à la différence qu’Ils ont acquis une autre expérience, et qu’Ils ont tiré une véritable expression de ce qu’est un retour qu’Ils n’auront plus jamais à revivre, parce qu’une partie d’Eux a compris que tant qu’un Être ne vit pas totalement ce qu’Il Est, Il peut être sujet à n’importe qu’elle attraction. Et c’est en cela qu’Ils ont évolué dans une conscience supérieure, et qu’Ils s’acheminent maintenant vers une autre réalité Leur permettant de ne plus pouvoir être sujets à n’importe quelles émissions quelles qu’elles soient, et même d’émettre ce qu’Ils ont ressenti pour en faire bénéficier tous Ceux qui sont en chemin et qui ne sont pas totalement en conscience, quel que soit là où Ils en sont. Et c’est ainsi.

Lorsque la chute eut lieu, beaucoup de Sages ont reçu la conscience qu’Ils devaient transmettre que la réalité n’est pas ce qui est vécu, mais que le moment venu tout serait à nouveau dans le retour du Grand Changement. Et ces Anciens ont donc décidé d’être les Gardiens d’une connaissance qu’Ils transmettaient verbalement jusqu’à cette période faste où maintenant Ils s’expriment au plus grand nombre. Et c’est ainsi..

 Ils ont été les Gardiens et ont toujours permis aux Êtres de Lumière et à toute « La Source » d’être toujours en parfaite adéquation avec leur Conscience jusqu’au moment où Ils ont célébré la réintroduction de la Puissance de transmission, mais surtout le rééquilibrage de toutes les énergies dissolues en des points où tous les Portails ont permis d’être ré-initiés, et certains réactivés pour permettre maintenant la totale continuité de tous les facteurs inter-dimensionnels et intra-dimensionnels.

Les 83.000 édifices dans le monde sont toutes les Pyramides, les Temples, les Eglises, Mosquées, Synagogues et certains Châteaux. Tous ces édifices ont été placé en des endroits précis de la Terre et en modifient le flux énergétique interne de la Planète, mais surtout l’axe primordial de toute l’infrastructure de la Géométrie Sacrée… Ce qui veut dire que maintenant, et depuis l’Egypte, après que l’Atlantide est sombrée, Vous avez pu reconstituer la Grille Unitaire (comme dit Drunvalo : - « L’exacte grille naturelle que Nous avons perdue en Atlantide, la destruction de cette grille a fait sombrer l’Humanité dans l’obscurité et dans la densité du monde moderne… C’est la chute dont parle la Bible), à la différence que maintenant il Vous faut maintenir cette Grille Unitaire en élevant vos Consciences, jusqu’au jour où Vous serez amenés à unifier vos Consciences avec les Gardiens de la Conscience telle qu’Elle fut en ces temps très anciens détournée, parce qu’il Vous a fallu 4 cycles pour parvenir au 5ème cycle du « Retour sur Soi » qui est le précurseur de votre possible élévation de conscience en tant que Maîtres Ascensionnés.

En réalité, Vous êtes à nouveau en mesure de pouvoir Ascensionner et re-venir à la pleine Lumière, parce que maintenant Vous Vous éveillez et Vous émettez Vous-mêmes le désir de re-venir à votre Source, à votre pleine Conscience d’être.

(Drunvalo Nous précise que les 83.000 édifices forment un champ d’Energies électromagnétique et géométrique planétaire, mais aussi que Thot est lié aux Mayas parce qu’Il a été Roi en Atlantide, et Il a aussi été Scribe en Egypte. Il Nous révèle également que les cycles, dont Nous entrons dans le 5ème, sont de 25.625 ans)

***

DES VESTIGES D’UNE CIVILISATION INCONNUE DANS LA VALLEE DE LA MORT

http://koloborder.blog4ever.com/vestiges-d-une-civilisation-inconnue-dans-la-vallee-de-la-mort

Dans Secrets of the Lost Races, Rene Noorbergen analyse les éléments susceptibles d’être attribués à une guerre cataclysmique ancienne, menée avec des aéronefs et des armes qui auraient vitrifié des cités en pierre. « Dans le Nouveau Monde, les restes de vitrification les plus nombreux se trouvent à l’ouest des Etats-Unis. En 1850, un explorateur américain, le capitaine Ives William Walker, remarqua le premier ces ruines situées dans la Vallée de la Mort. Il découvrit une cité longue d’environ 1,5 km et dont on discernait encore le tracé des rues et l’emplacement des bâtiments. En son centre se trouvait un rocher gigantesque, haut de 6 à 9 mètres et surmonté des vestiges d’une énorme structure. Côté sud, le rocher et l’édifice étaient fondus et vitrifiés, ce que Walker imputa à un volcan. Mais la zone est vierge de volcan et en outre, une chaleur tectonique n’aurait pu liquéfier ainsi la surface du rocher. Un associé du capitaine Walker, qui l’accompagnait dans cette exploration, fit ce commentaire : « la région située entre les rivières Gila et San Juan est couverte de vestiges. Ces cités devaient être très étendues ; en parties calcinées et vitrifiées, elles sont remplies de pierres et cratères fondus créés par des feux assez chauds pour liquéfier roches et métaux. Les pavés, les maisons, présentent des déchirures monstrueuses… [comme s’ils avaient été] attaqués au moyen d’un allume-feu géant.

Les ruines vitrifiées de la vallée de la mort ont quelque chose de fascinant. Reste à savoir s’il s’agit bien de ruines…

L’existence, dans cette zone, de vestiges de civilisations anciennes ne fait aucun doute. Les parois du canyon Titus présentent des pétroglyphes et inscriptions tracés par des mains préhistoriques inconnues. Certains experts pensent que ces graffitis seraient dus à des hommes ayant vécu là bien avant les Indiens, car les Indiens survivants ne savent rien des glyphes et les regardent même avec une crainte superstitieuse.

Selon Jim Brandon auteur de Weird America , « les légendes des Piutes parlent d’une cité située au-dessous de la vallée de la Mort et appelée Shin – au – av. Tom Wilson, guide indien des années 1920, prétendait que son grand-père avait redécouvert cet endroit alors qu’il arpentait, sous le sol de la vallée, un interminable dédale de grottes. L’Indien finit par déboucher dans une cité souterraine dont les habitants parlaient une langue incompréhensible et portaient des vêtements de cuir. Wilson raconta cette histoire un jour où un prospecteur nommé White avait affirmé avoir traversé le plancher d’une mine abandonnée de Wingate Pass et être tombé sur toute une série de salles où White découvrit des centaines de momies humanoïdes vêtues de cuir. Des barres d’or y étaient entassées, comme des briques, dans des coffres. White prétendit avoir exploré à trois reprises ces cavernes, accompagné une fois par sa femme et une autre fois par son associé Fred Thomason. Mais aucun d’eux ne réussit à montrer l’entrée de la caverne au groupe d’archéologues qui souhaitaient visiter l’endroit. Il semble pourtant qu’un habitant du cru savait comment s’y rendre. Brandon rapporte que – Death Valley Scotty - , un excentrique qui avait dépensé des millions pour construire un château dans le secteur, était connu pour partir – en prospection – quand ses fonds étaient en baisse. Il disparaissait quelques jours dans les monts Grapevine tout proches et rapportait à son retour un or d’une qualité d’affinage suspecte, résultat, disait-il, de sa prospection. Beaucoup pensent qu’il tirait son or des barres entassées dans le complexe de tunnels situé sous la vallée de la Mort.

Les traces d’une civilisation disparue de la vallée de la Mort firent bizarrement surface dans un récit publié le 5 août 1947 par le Hot Citizen, un journal du Névada, où il était question de grottes et de momies :

Des squelettes de 2,70 trouvés par une expédition :

Un groupe d’archéologue amateurs a annoncé aujourd’hui avoir découvert dans des grottes californiennes une civilisation disparue dont les membres mesuraient 2,70 mètres. Howard E. Hill, porte-parole de l’expédition, a déclaré que cette civilisation pourrait être « la fabuleuse Atlantide ». Les grottes contiennent des momies d’hommes et d’animaux et des outils. Vielle de 80.000 ans, cette culture serait, selon Hill, « à certains égards plus avancée que la nôtre ». Hill ajoute que les 32 grottes s’étendent sur 465 kilomètres carrés dans la vallée de la Mort (Californie) et dans le sud du Nevada et estime que « cette découverte est peut-être plus importante que celle de la tombe du roi Toutankhamon.

Scepticisme des archéologues :

Le récit de Hill laisse sceptiques les archéologues professionnels. Les scientifiques du musée du comté de Los Angeles soulignent que les dinosaures et tigres, qui selon Hill, reposent côte à côte dans les grottes, sont apparus sur la terre à dix ou treize millions d’années d’intervalle. Hill affirme que les grottes ont été découvertes en 1931 par le Dr. F. Bruce Russel, médecin à Berverly Hill, qui tomba carrément dedans alors qu’il effectuait un sondage prospectif. « Pendant des années, il a essayé d’y intéresser les gens », dit Hill, « mais personne ne le croyait ». Après la guerre, Russel et plusieurs autres amateurs créèrent Amazing Explorations Inc. Et se mirent à creuser. D’après Hill, plusieurs cavernes contenaient les restes d’une « race d’homme hauts de 2,40 à 2, 70 mètres » qui « portaient une sorte de tenue préhistorique – un vêtement en poils de longueur moyenne, une veste et des pantalons arrêtés au genou ».

Un temple dans une caverne :

Une autre caverne, d’après Hill, contenait une salle rituelle avec des signes et des objets évoquant la franc-maçonnerie. « De ce temple, un long tunnel, conduisait dans une pièce où des restes bien conservés de dinosaures, de tigre à dents de sabre, d’éléphants impériaux et d’autres espèces disparues étaient appariés comme pour une exposition… Ce fut apparemment une catastrophe qui poussa ces hommes dans les grottes… On a retrouvé tous les outils qu’utilisait leur civilisation, y compris des ustensiles ménagers, et des fours apparemment alimentés par ondes radios. « Je sais », dit Hill, « que vous n’allez pas me croire ».

Source : Les technologies des dieux par David Childress. Ed. la Huppe, 2000

Commentaire d’Adama :

Ce texte montre bien, que nous avons des vestiges encore totalement inconnus et ignoré de la science officielle, sur le Continent Américain. Bien que le récit de Hill soit douteux, un élément étrange, ce « four » fonctionnant par ondes radios. C’est un four à micro ondes qui est décrit ici, or, en 1947, date de la découverte, qui connaissait les fours à micro-ondes ? Réponse : personne.

Des grottes recelant des vestiges, en Californie méridionale, des souvenirs indiens, des noms étranges qui sonnent comme de l’Hébreu : Shin-au-av. Une chose est certaine, l’archéologie du continent Américain reste à écrire, et cela, malgré déjà, des découvertes importantes, mais l’essentiel attend toujours son« inventeur ».

Dans l’une d’entre elle, un temple, qui rappelle la disposition d’une loge maçonnique. Tout cela nous rappelle que la Maçonnerie était bien implantée semble—il avant l’arrivée des colons blancs de la vieille Europe. Alors d’où viennent ces objets « maçonniques » et cette Maçonnerie des American Natives, pour l’instant nul ne le sait.

Nous transmettons cet article à K. Duane Erikson pour son avis, en tant que Président de la BMS Foudation.

==>REPONSE DE K. DUANE ERIKSON A PROPOS DE CETTE CIVILISATION INCONNUE :

(Traduction française en cours)

I know little of civilizations prior to Adam, however I am reading about some of them in the books, "Life and Teachings of the Masters of the Far East" by Baird T. Spaulding. Very interesting.

From my research and at the FIRST breaking up of the ROCK LAYERS OF THE EARTH TO FORM VALLYS AND MOUNTAINS OF GREAT HEIGHT, as in the Book of Mormon evidently great earth changes occured a that time in order to create total blackness and destruction down wind for a minimum of three days.

I feel these earth changes provided for the creation of Lake Bonneville which covered much of I believe five states. Then broke to the northwest with the second break southword to almost totally empty this massive water creating the Sea of Cortez. In the process, check the maps massive amounts of dirt and material was washed southward into the ocean both at the Sea of Cortez and across east to the Gulf of Mexico.

Seems very little would have remained, even of any earlier cities unless that activity was after 34 A.D.

Death Valley would have been right in the middle of all this destruction by water shortly after 34 A.D. Notice the land still has not recovered from Lake Bonneville’s flood.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi