Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Transcription de la session n° 11 à Mirabel et Blacons le 27/08/2016 - Vous (...)

Transcription de la session n° 11 à Mirabel et Blacons le 27/08/2016 - Vous êtes des Créateurs

mardi 20 décembre 2016, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 11 à Mirabel et Blacons (près de Valence et Crest – 26 Drôme)

« Vous êtes des Créateurs »

Animée par l’Elohim Yosuel

Intervention du Maître Dragon Sacré Oartz

canalisés par Ma Anarayah Yaweh

Samedi 27/08/2016

1ère partie  :

Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….


- Introduction de Ma Anarayah Yaweh  : Alors mes chers Amis, on est un petit Groupe, une trilogie, et Je Vous honore d’avoir fait la route et d’être présents. C’est une joie pour Moi d’échanger avec Vous, et dans votre cheminement à travers Moi que Vous soyez guidés pour aller un peu plus en profondeur dans ce que Vous Êtes.

Vous Vous détendez………… Vous Vous laissez aller complètement, pas de mental… Vous êtes en Vous…….. Présence………

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes…….et Nous expirons très, très lentement……… Présence……… Conscience « d’Être » en cette Présence…..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes…et Nous expirons très, très lentement……… Vous êtes Vous, en Vous, sans que rien ne Vous interfère……… En votre espace, Vous êtes Vous…….……

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes……et Nous expirons très, très lentement………..… Présence « Je Suis », Je suis ce que « Je Suis » une Emanescence Divine…..…

…..Pause………

-  Yosuel  : Mes Amis Je Vous salue. J’ai beau regarder dans tous les coins, il n’y a pas grand monde ! Mais grands Personnages présents, Nous sommes nombreux à être présents.

-  Ma  : Le Maître Dragon Oartz dit : - « Moi, Je suis toujours là ! ».... Oh Be Ahn à Toi Oartz  !

-  Amanayah  : Oh be Ahn à Toi Oartz  !

-  Ma  : On T’aime, merci de ta présence, de ta guidance !

-  Oartz  : Je suis honoré d’être là, J’aurai bien des choses à dire à ces Êtres, mais Je ne sais pas si Yosuel le permettra !

-  Yosuel  : Je ne sais pas si Je vais Te prendre dans mon temps !

……Amusement cosmique entre Maîtres…….

-  Amanayah  : Un petit peu !

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Nous allons commencer cette session par un peu de respiration, de respiration consciente, cela va Vous détendre. Laissez-Vous totalement aller, ne penser pas….. Suivez votre respiration, vivez-la, soyez-en conscients, cela Vous permet de faire bouger les énergies :

Vous êtes dans le Cœur de votre Être, dans votre espace, sans penser, acceptez l’Être Divin que Vous êtes……….

Maintenant laissez-Vous aller comme si rien ne Vous empêchait d’être, comme si Vous voguiez dans l’espace/temps de « Tout Ce Qui Est »……..….

- «  Je respire profondément et lentement en conscience …. Je Me laisse aller…

Je suis conscient de ma respiration…..

Je respire profondément en conscience . »…..….

Respirez profondément ….

Comme cela vient d’être dit, respirez profondément ……comme si Vous voguiez dans l’espace/temps de « Tout Ce Qui Est », comme si votre corps n’était plus quelque chose qui Vous limite………

Respirez en conscience …. En Vous, Vous êtes….

Respirez profondément en conscience …. Laissez-Vous aller simplement.....

Respirez profondément en conscience …… ne cherchez pas à contrôler les choses…. Accompagnez votre respiration….

Respirez profondément en vivant votre respiration….

Respirez profondément ……. Acceptez simplement « d’Être »….

Respirez profondément en conscience …… Acceptez « d’Être »….

Respirez profondément en conscience …… Laissez-Vous aller en totalité….

Maintenant mes Amis, comment Vous sentez-Vous ?..........

-  Navoael  : Détendu.

-  Yosuel  : Alors lâche ton mental mon Ami, sois-Toi, présent en Toi……. Ne cherche rien, sois présent, simplement……..

Alors mes Amis, Je Vous dirai simplement : Vous vivez encore bien des retors dans votre quotidien, mais ce n’est plus autant catastrophique qu’avant, même si Raoul en bave encore un peu !

Alors justement, il va être temps de prendre conscience, surtout pour ce cher Raoul , que Vous Vous adonnez encore et encore aux turpitudes de la vie, de vos pensées, de tout ce qui passe, Vous l’accrochez, Vous le prenez, et Vous en remettez une couche. Ce n’est pas ce que Vous Êtes ! Vous jouez à l’Humain restrictif, limité, souffrant, alors que Vous savez que Vous êtes bien autre chose. Vous savez qu’il y a en Vous une Puissance qui peut Vous amener à dépasser tout ce que Vous vivez. Vous n’avez plus à vivre de cette façon-là, Vous n’avez plus à Vous prendre dans les filets de toutes ces pensées, car la majorité ne Vous appartiennent pas ! Elles sont comme des émanations émises de tout temps par beaucoup d’Êtres, et qui ont formées au fil du temps ce que Nous appelons « la conscience de masse » ou « le voile ». Chaque fois que Vous ne Vous laissez pas aller en Vous, en conscience, Vous êtes attirés par ce flot énergétique de pensées, et là Vous êtes complètement perdus.

Imaginez…c’est une métaphore, que Vous baignez dans un bain de jouvence, Vous êtes légers, dans une belle Lumière, Vous faites tout ce que Vous avez envie de faire, tout est beau, tout est joyeux………………et puis il y a un souffle venant d’ailleurs que Vous reconnaissez, qui n’est pas ce que Vous Êtes, mais Vous ne savez pas pourquoi, Vous Vous laissez aspirer par ce souffle, et là, Vous Vous retrouvez dans un dédale boueux, noirâtre, qui n’a plus rien à voir avec votre bain de jouvence et de Lumière. Là, Vous êtes lourds, Vous êtes englués, et Vous ne savez plus quoi faire…….

Est-ce qu’il Vous faut une autre métaphore ou est-ce que Vous avez compris ?

-  Tous  : Non pas d’autres !

-  Yosuel  : Alors ce bain de jouvence est en Vous, en votre espace, en votre Cœur, là où rien ne Vous interfère, et dans le calme intérieur sans penser, Vous pouvez ressentir ce que votre propre Conscience Vous insuffle sur votre réalité, sur votre vérité, sur ce que Vous Êtes. Elle Vous insuffle parfois les réponses dont Vous avez besoin sans que Vous n’ayez rien d’autre à faire qu’être Vous. Et c’est ainsi que même lorsque Vous êtes amenés à penser, comme Vous êtes Vous en votre Présence, en cotre Cœur, tout ce que Vous êtes amenés à penser pour Vous servir, émane au-delà du mental humain, mais bien plus de ce que Nous avons appelé « le mental Divin ».

Alors bien sûr, il n’y a pas deux mentals, mais lorsque Vous êtes Vous, lorsque Vous Vous permettez de ne plus penser, alors le mental humain qui ne comprend pas ce que Vous Êtes, et qui n’a pas accès à ce que Vous Êtes, mais comme Vous ne Lui permettez pas de s’exprimer avec sa façon d’être dans les pensées de la conscience de masse, il peut alors percevoir et Vous transmettre ce que votre propre Conscience Vous permet de penser à d’autres niveaux.

Alors bien sûr, Vous n’en êtes pas là, mais Vous pouvez le décider, Vous pouvez décider de cesser de jouer à Vous-mêmes, n’est-ce pas mon Ami Raoul  : - « Je cesse définitivement de Me dévaloriser. Je cesse définitivement de Me croire soumis à l’Autre, aux Autres, à Nous-mêmes, à tous Ceux que Tu côtoies. »…et à bien des choses que Tu cherches à renouer. Il est temps que Tu lâches tout. Il est temps que Tu cesses de jouer aux jeux de l’Être qui ne veut pas admettre qu’Il a quand même des faiblesses, qu’Il est quand même petit par rapport aux Autres, qu’Il est quand même assujetti à se devoir aux Autres, qu’Il est quand même assujetti à ne pas pouvoir s’exprimer pleinement, et à être pleinement ce qu’Il Est.

C’est parce que Tu as peur d’être Toi, et être Toi, ça n’est absolument pas le Raoul que Tu as cru être, et ce Raoul là, Il est entrain de mourir ! Mais pour mourir définitivement, Il a des soubresauts, et ces soubresauts c’est Toi qui les alimentes, parce que Tu n’as pas envie que Raoul meurt. Tu veux encore Lui donner un petit peu d’importance, parce que même si Tu n’es pas bien avec Lui, et c’est là que c’est une controverse, c’est que Tu Te sens vivant. Tu as toujours vécu dans le déni de Toi-même, et Tu l’as tellement alimenté, Tu T’es tellement abaissé que Tu en as fait une façon de vivre. Je dirai même de survivre, et ça Te paraît une bonne façon de vivre, de Te sentir vivant, alors Tu aimes bien l’alimenter : - « Oh, pauvre de Moi. Oh comme Je suis faible, d’ailleurs Je l’ai toujours été, faible, mais là, Je Me dis : allez avec mon âge, Je peux prendre toutes mes faiblesses et les laisser être, et combien Je suis accablé parce que ces faiblesses elles se sont accumulées et Je les ressens. Je suis encore plus petit qu’avant. Je suis encore moins que rien qu’avant, et Je suis Celui qu’on doit plaindre. »…

Eh bien détrompe Toi mon Ami, Je vais être très clair : Tu as une charmante Compagne qui n’a pas du tout envie de Te plaindre, alors soit Tu Te reprends et Tu cesses d’alimenter toutes ces complaintes, et Tu Te dis : - « Merde, maintenant J’ai envie de vivre. J’ai envie d’être pleinement Moi. J’ai envie d’être debout. J’ai envie de laisser Raoul , Il peut mourir, ce n’est pas ce que « Je Suis » ! Je ne Le rejette pas, Il M’a permis de faire de grandes expériences. Il M’a permis d’être ici sur cette Terre. Il M’a permis de traverser bien des choses, et Je l’honore. Mais maintenant J’ai envie de vivre ce que « Je Suis » en réalité : Navoael  ! »…

Mais pour cela, Tu ne peux plus tergiverser entre l’Humain et le Divin. Il Te faut prendre la décision qui T’appartient de vouloir être Toi, pleinement Toi dans ta Force et ta Puissance, sans ne plus jamais T’accabler d’aucune sorte : - « Je ne suis pas toutes mes faiblesses accumulées. Je suis une Force qui ne connaît pas l’accablement, la faiblesse, le déni de Soi, la victimisation, la soumission, l’incompréhension de la Vie, l’incompréhension du « Je Suis », l’incompréhension dans tout ce qui se joue. Je suis Lumière. Je suis Emanescence Divine. Je suis le Un et Je suis « le Tout », Je suis « Tout » et Je suis « Rien ». Je suis « Tout », et Je peux vivre en conscience que tout peut se moduler, tout peut être changé, tout peut être transcendé, en étant simplement Moi, en ma Présence, et en insufflant avec ma propre Conscience ce que Moi-même Je veux vivre, sans ne plus rien n’émettre d’autre, sans ne plus chercher à savoir : quand, comment, mais être dans la certitude que ce que J’émets avec ma propre Conscience est ma réalité. »…

Mon Ami, qu’est-ce qui se passe à l’instant même en Toi ? Ne cherche pas, apprends à « Être » sans interférence de ta personnalité humaine…

-  Raoul-Navoael  : J’ai bien entendu…

-  Yosuel  : Il faut apprendre surtout à ressentir, en allant au-delà des mots !

-  Raoul-Navoael  : Oui… Alors ce que J’ai ressenti, déjà physiquement, J’ai l’impression qu’il est sur une zone plus large que la zone du sternum. J’ai ressenti que ma démarche soit très simple, accepter être dans ma Conscience de l’Être Divin, point ! Et s’en remettre à l’Energie Divine qui est là…..

-  Yosuel  : Qui est ce que Tu Es.

-  Raoul-Navoael  : Qui est ce que « Je Suis »…..

-  Yosuel  : Ne le dissocie pas !

-  Raoul-Navoael  : Oui… Pendant que Yosuel parlait, J’avais une petite voix derrière qui disait : oui, Tu oublies tes douleurs, Tu oublies tout ce qui Te ramène dans la conscience de masse, avec même cette métaphore de cet espace de boue, de noir, mais ça, Je ne suis pas revenu, ce n’étais pas la peine. Je crois qu’il faut simplement, pour Moi, au niveau de ce que Je ressens, c’est que J’accepte pleinement la notion d’émergence de la Conscience de «  La Source  », ça, ça Me va bien, mais que J’accepte tout simplement : Je suis un Être Divin, voilà. Et que si Je suis bien installé dans cette réalité, que c’est vraiment la réalité, et que Je puisse l’étouffer, l’élargir, non, c’est même pas ça, parce ça c’est des mots, mais simplement la ressentir de plus en plus profondément. Je vais Me ternir à l’écart de toutes ces tentations de retomber si facilement….

-  Yosuel  : Mon Ami, on ne se tient pas à l’écart de quoi que ce soit. On est Soi, en Soi, on ne cherche rien, on ne ressasse rien, on ne cherche pas les solutions, « On Est ». Si quelque chose interfère, Tu laisses aller, Tu ne lui donnes pas d’importance, Tu ne T’en occupes pas !

-  Raoul-Navoael  : Oui, alors ça c’est peut-être plus facile à aborder quand c’est une émotion qu’on peut mettre en mots. Là où c’est un peu plus pervers, c’est quand Je M’envoie des douleurs, voilà ! Parce que tout de suite Je peux dire : oui, c’est encore des peurs, T’es pas dans ton chemin, T’es pas un Être Divin, T’es pas dans ta Lumière, voilà. Je suis capable aussi de…Je suis peut-être meilleur à Me secouer les puces avec un peu de verdeur qu’à Me faire des compliments. Je vais dire ça comme ça !

-  Yosuel  : Et si Tu changeais cette façon d’être ? Cesse de Te dire : - « Parce que J’ai une douleur, Je ne suis pas dans le Divin, Je ne suis pas Moi-même. »… Et si Tu Te disais plutôt : - « Mon corps Me parle, et Je l’accepte dans ma pleine Lumière…

-  Raoul-Navoael  : Et ça, Je ne le fais pas !

-  Yosuel  : …Je sais que Je n’ai pas à vivre cette douleur. Je prends une profonde respiration ….et le Maître que « Je Suis » permet au corps de le dépasser. Je n’ai plus à Me sous-estimer, Je n’ai plus à dire : parce que quelque chose se manifeste, Je ne suis pas dans mon Divin, Je ne suis pas Moi, Je ne suis pas l’Être merveilleux que « Je Suis ». »…

Rien que ça déjà, Tu alimentes la conscience de masse.

-  Raoul-Navoael  : Alors, Je suis obligé de dire que lorsque Je veux réagir, Je ne réagis pas avec cette clarté si belle, Je suis entre deux eaux, voilà… Et c’est facile à ce moment-là que des trains de douleurs apparaissent : tient qui Me pique ici, tient quelque chose qui fait mal là, voilà. Je reconnais que parfois Je réagis, mais il n’y a jamais cette…ce n’est même pas de la détermination, parce que la détermination serait du mental…la force du Cœur n’est pas comme une haute vague qui empêcherait les vaguelettes noires de venir, voilà !

-  Yosuel  : Mon Ami, laisse-Toi aller……… On ne parle pas de force du Cœur…

-  Raoul-Navoael  : Je parlais de la Puissance, quand Je dis « force du Cœur ». Je suis un Être Divin, J’exprime ma Puissance, c’était à ce niveau-là.

-  Yosuel  : C’est bien ce que Je dis aussi, ce n’est pas la Force, la Puissance du Cœur, c’est la Puissance et la Force de ce que Tu Es. C’est en ton Cœur, en ta Présence, que Tu La connectes. Il est temps que Tu apprennes à ne plus mettre de mots sur les choses, mais d’apprendre à ressentir, ressentir en étant Toi : - « Qu’est-ce que Je ressens à l’instant même, sans penser, sans y mettre de mots ? »…

-  Raoul-Navoael  : Toute cette partie du corps est comme s’il y avait une Lumière qui chauffe à l’intérieur, et là, Je sais que Je suis dans le présent, et ça diffuse vers les épaules…

-  Yosuel  : Accepte d’être Toi. Ne cherche aucune correspondance, car petit à petit Tu vas apprendre, non seulement à être Toi, mais à ne plus chercher de correspondance dans quoi que ce soit : « Je Suis » !

-  Raoul-Navoael  : Oui, « Je Suis ».

-  Yosuel  : « Être » : c’est être Soi, sans rien chercher, sans rien contrôler. : - « Je Suis, et même…

-  Raoul-Navoael  : Il n’y a pas de place pour autre chose !

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller………… Ne cherche pas à comprendre, laisse-Toi totalement aller…………. « Être », c’est quand Tu es pleinement Toi, en ta Présence, en ton espace, et que même si rien ne se passe, même si Tu ne ressens pas quelque chose de spécifique, mais que Tu es Toi sans aucune pensée, sans aucune interférence, que Tu Te sens bien, que Tu es dans la joie intérieure, simplement, alors Tu Es ! C’est simple, c’est Toi qui complique les choses. Il n’y a pas à chercher à être d’une certaine façon, il y a simplement à « Être » ! Il T’arrive parfois de faire des choses où Tu ne penses pas, Tu es bien, il y a une certaine joie en Toi, il n’y a rien qui se passe de spécifique, et bien à ce moment-là, Tu Es, Tu es en conscience, Tu es l’Être Divin que Tu Es, mais pourtant cela Te semble pas être ça, parce que pour Toi, être en conscience de l’Être Divin, c’est quelque chose qui doit manifester quelque chose de grandiose, ça doit être un ressenti fulgurant, un Lumière qui Te transporte, quelque chose d’inhabituel !

- Raoul-Navoael : Si ce n’est pas exalté, ce n’est pas la juste mesure, voilà ! Je suis toujours dans le trop !

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller mon Ami………..ton mental interfère. Laisse-Toi aller……….et permets-Toi de ressentir ce qui T’est dit, pour aller au-delà des mots et Te permettre de ressentir. Tu as de la difficulté à ressentir sans chercher à comprendre les choses, sans chercher une correspondance, une explication avec ton mental.

Alors Je continue, ressens……. « Être » n’a jamais été de vivre des fusions puissantes en permanence, ça, cela peut arriver lorsque Tu es pleinement Toi en détente et que Nous T’insufflons, ainsi que ta Conscience, un moment d’extase, mais dans le quotidien, il n’y a rien de spécifique à ressentir. Plus Tu rechercheras quelque chose d’extraordinaire, de fulgurant, et moins Tu seras Toi ! « Être » est simplement en Conscience, en sa Présence que Tu es autre chose qu’un Humain, que Tu es Toi, simplement, dans la joie, en Amour de Toi-même, et c’est tout !

Accepte de ne plus Te chercher au travers de ce que Tu crois qu’est le Divin, parce que Tu ne Te permettras jamais « d’Être » simplement, simplement Toi, sans chercher quelque chose de spécifique, et Nous y venons petit à petit : - « Je lâche tout….. Je lâche toutes mes conceptions de ce que J’ai cru être le Divin…... Je lâche toutes mes conceptions de ce que Je crois que Je dois ressentir……… Et Je Me permets d’être simplement Moi… Présence….. Conscience « d’Être », sans rien faire d’autre « qu’Être ». » Et c’est ainsi !

Alors mes Amis, tout ceci pour Vous dire : Vous êtes autre chose qu’un Humain, mais il Vous faut le vivre simplement, en votre Présence, en lâchant le mental, sans le rejeter, il fait partie intégrante de ce que Vous Êtes. Par lui Vous pensez, mais Vous ne devez plus Vous laisser attirer dans les pensées de la conscience de masse, mais Vous permettre d’être Vous, et d’avoir des pensées au niveau du Cœur, dans l’Amour que Vous Êtes, des pensées de joie, des pensées de créativité, des pensées d’abondance, d’équilibre, de joie de vivre.

Laissez-Vous aller………. Soyez, simplement « Être »……….

Mon Ami, lâche toutes tes peurs….. : - « Je ne suis pas ce qu’elles sont, Je n’ai pas à les subir. Je ne suis pas un moins que rien. Je ne suis pas mes faiblesses vécues….. Je ne suis pas la sous-estimation que J’ai alimentée durant toute cette vie et que J’ai vécue durant beaucoup de vies. J’accepte cette expérience, elle Me permet de comprendre que Je n’ai plus à M’en remettre à Qui que ce soit, que Je n’ai plus à Me soumettre à Qui que ce soit, et que Je n’ai plus à avoir peur de Qui que ce soit…… Je n’ai plus à Me croire faible. Je n’ai plus à rentrer dans le jeu du mental et surtout de la personnalité humaine qui Me ressasse que Je ne suis pas un Être intéressant. »…

D’ailleurs ma chère Amie Amanayah , que fais-Tu avec Lui, Toi qui commence à ressentir ta gloire, ta Présence et ce que Tu Es ? Qu’est-ce que Tu fais avec un Être qui se dévalorise autant ? Mais oui mon Ami, Tu ne T’es pas posé la question dans ce sens ! Tu ne T’es pas posé la question : - « Si Sylvie a décidé de vivre une relation avec Moi, c’est que Je ne suis pas ce moins que rien que Je crois, c’est que Je dois avoir une certaine importance, à ses yeux Je dois représenter quelque chose. »…

Et Toi, comment Te vois-Tu vis-à-vis d’Elle ?

-  Raoul-Navoael  : Je crois qu’il y avait un petit peu de…un fil commun qui faisait une sorte de lien très facile, on se reconnaissait, Toi Tu es Moi et Moi, Je suis un peu Toi… Je ne sais pas !

-  Yosuel  : Ce n’est pas exactement ce que Je T’ai demandé !

-  Raoul-Navoael  : Ah, ce n’est pas ce que Tu M’as demandé ! Ah bon !… Tu reposes la question ?

-  Yosuel  : Si cet Être c’est intéressé à Toi, et si Tu reconnais que c’est un Être qui se valorise, comment Toi, Tu Te perçois par rapport à Elle ? Est-ce que véritablement, Elle a eu à cœur de partager son quotidien avec un moins que rien ? Le crois-Tu ?

-  Raoul-Navoael  : Non !

-  Yosuel  : Alors, qu’est-ce que Tu fais avec cette dévalorisation ?

-  Raoul-Navoael  : Je voulais la réparer avec Elle et Elle réparer la sienne avec la mienne !

-  Yosuel  : On ne répare rien du tout mon Ami !

-  Raoul-Navoael  : Je sais, Je sais !....... Je sais, Je sais !

-  Yosuel  : On prend conscience de ce que l’on vit qui ne Nous correspond pas et on décide de le dépasser !

-  Raoul-Navoael  : Oui, oui !

-  Yosuel  : Tu ne Te permets pas de ressentir ce qui vient d’être dit, parce que Tu veux chercher à comprendre. C’est là que Je T’amène à apprendre à ressentir, sans rien chercher, sans y mettre de mots, sans compréhensions, sans mental. Ressentir en ta profondeur, au-delà des ressentis humains ! Si Tu n’y mets pas le mental, si Tu ne cherches pas à comprendre, en Toi, en ton Cœur, en ton espace, Tu aurais ressenti, sans que ton intellect interfère, Tu aurais ressenti : - « Je ne peux pas être moins que rien parce que sinon, un Être d’une valeur de Sylvie ne se serait pas intéressé à Moi ! » Pourquoi ne Te permets-Tu pas de ressentir en profondeur ce qui est dit, plutôt que de prendre les mots à la lettre pour les analyser avec ton intellect, parce que lâcher l’intellect pour un scientifique est inconcevable !

Alors maintenant Je vais Te révéler une chose, et Tu le sais déjà : les plus grands Chercheurs de ce monde n’ont jamais trouvé leur source d’inspiration par l’intellect, mais justement, quand Ils ne pensaient pas, et bien souvent dans leur sommeil, car cela venait d’une autre source, et que tous Ceux, et Ils sont nombreux, et la majorité qui cherchent et qui utilisent leurs connaissances, leur intellect pondent des théories qui vont toutes être bousculées. C’est là que Tu as de la difficulté à accepter que Tu puisses T’en remettre totalement à une autre façon d’être, à une autre conscience que ton cerveau, que ton intellect, que ton mental humain. C’est si difficile pour Toi, et pourtant Tu sais que Tu as accès à une autre conscience que Tu crois ne pas connaître, que Tu crois inaccessible et qui Te donne la possibilité de ressentir à d’autres niveaux ce que Tu es à même ensuite de retranscrire sur ta planche de travail. Il y a une incohérence totale en Toi qui est : - « Je sais qu’il y a des choses grandioses qui viennent de Je ne sais pas où, et Je sais que ça existe. » Et en même temps, il y a l’Humain qui veut tout contrôler, tout comprendre, et qui ne veut pas lâcher la façon d’être des Humains. Lorsque Tu Te permettras de ressentir cette incohérence, alors mon Ami, Tu feras un grand bond !

-  Raoul-Navoael  : Ha ! Je vais M’y atteler !

-  Yosuel  : Apprends à lâcher ta façon d’être et de concevoir les choses pour Te permettre d’être enfin Toi, en Toi, et ne pas chercher à tout contrôler et tout comprendre au niveau de ta conscience humaine. Et il fallait que cela soit dit, et il fallait que cela soit précisé !

-  Raoul-Navoael  : Je peux ajouter un mot ?

-  Yosuel  : Je ne sais pas !....... Je T’écoute mon Ami !

-  Raoul-Navoael  : Les images que J’ai reçues, que J’ai mises en forme, sans y mettre le moulin à grains, M’ont procurées du bonheur à en oublier que J’avais un appareil à faire pipi qui pouvait faire mal et qu’il n’y avait plus question d’aller faire pipi, il n’y avait plus rien qui allait mal, il y avait tout qui était bien, léger avec de la joie à l’intérieur, voilà. Et là Je vois très bien comment Je peux tomber du ciel dans la boue si J’y mets du mental !

-  Yosuel  : Alors Je vais Te dire mon Ami : cesse maintenant d’avoir ce genre de réflexion, cesse de Te comparer. Je Te dis simplement : apprends à être Toi, ne Te cherche plus, sois simplement Toi, apprends à ne plus penser, mais s’il y a des pensées interférentes, et c’est là que cela se joue, laisse-les aller, ne rentre pas dedans ! C’est très simple ! Tu ne dois pas Te dénigrer, Te culpabiliser si Tu as des pensées interférentes, laisse-les simplement aller. C’est en ne jouant plus avec, en ne leur donnant plus d’importance qu’elles diminueront. Je sais que cela n’est pas facile, mais Je vais Te dire : si à chaque fois Tu as des pensées interférentes, Tu T’en amusais, sans rentrer dedans, en restant simplement Toi, alors les choses changeraient très vite ! C’est parce que Tu leur donnes de l’importance, c’est parce que Tu T’affliges dedans. Accepte qu’elles ne sont pas Toi, et bien souvent Tu as beaucoup de pensées interférentes que Tu crois être les tiennes, alors qu’elles ne sont pas à Toi ! Beaucoup de choses Vous traversent qui ne sont pas ce que Vous Êtes. Alors laisse-les aller et réapprends à être Toi simplement comme Tu sais le faire parfois !

Mes Amis, ce qui vient d’être dit, Vous a servi à tous les deux. Je ne vais pas M’exprimer plus longtemps, cela était intense. Détendez-Vous, soyez-Vous dans l’instant présent, ne pensez pas, dans votre joie soyez, et Vous pourrez encore mieux apprécier votre pause goûter. Et il en est ainsi !

Je Vous retrouve dans un instant, soyez-Vous ! Et il en est ainsi !

-  Raoul-Navoael  : Namasté Yosuel  !

-  Amanayah  : Namasté Yosuel  !

-  Ma  : Namasté mon chéri Yosuel  !

************* Pause Goûter ************

2ème Partie  :

-  Ma  : Vous Vous laissez aller………..Vous êtes Vous, en Vous, sans penser…………..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes……et Nous expirons très, très lentement……… Présence……… Soi, en Soi, avec Soi………

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes……et Nous expirons très, très lentement……… En notre espace, Nous Sommes…….…… Présence « Je Suis »………….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……dans la Lumière que Nous Sommes……et Nous expirons très, très lentement………..… Présence « Je Suis », Je suis ce que « Je Suis ».…..…

…..Pause………

-  Yosuel  : Mes Amis Je Vous retrouve. Alors Vous avez été relativement sages pendant votre pause goûter, pratiquement pas de pensées interférentes, encore un petit peu avec Raoul qui blablate !

-  Raoul  : Je vais Me plaindre !

-  Yosuel  : Qu’à Toi-même mon Ami, personne n’est en cause ! A Toi de rester Toi, et cesse de chercher des réponses que de toutes façons Tu n’auras pas, que Tu n’obtiendras pas ! Elles sont en Toi, à d’autres niveaux, à Toi de les laisser émerger en étant pleinement Toi, comme Tu le fais quand Tu reçois les guidances pour ton œuvre. Et c’est ainsi !

Alors mes Amis, Nous allons faire une petite conscience que J’ai appelée : «  Conscience dans l’expansion de ce que Vous Êtes  ». Ressentez, allez au-delà des mots, ressentez sans penser. Et c’est ainsi !

Laissez-Vous aller en totalité………

Maintenant, Je vais Vous demander de ne plus Vous référer à ce que Vous êtes dans l’Humain et à tout ce que Vous retenez dans l’Humain, et d’accepter de lâcher en totalité toute référence humaine……..

Maintenant, acceptez l’Être Divin que Vous Êtes…… Ne cherchez rien, laissez-Vous aller en totalité………

Maintenant, expansez votre Lumière au-delà de ce corps…… Expansez-La à l’infini sans aucune limite, tout en restant Vous-mêmes au Cœur de votre Être……………

Maintenant, que ressentez-Vous ?…….. Vous êtes en expansion, sans savoir où se limite cette expansion… Vous ne le voyez pas, mais Nous Vous le disons…………… Que ressentez-Vous dans cette expansion illimitée ? Exprimez-le sans mots, mais dans le ressenti de ce que Vous êtes à même de ressentir………………

Maintenant, comprenez, sans mental, que Vous êtes au-delà de ce que Vous avez cru être…….…

Votre expansion s’expanse sans que Vous soyez conscients de son illimitation…………

Maintenant, dans son expansion, que ressentez-Vous ?…………………

Est-ce que Vous ressentez l’expression de Vous-mêmes ? ………………

Si c’est le cas, Vous êtes vraiment en conscience de l’expansion de votre propre expression, et que cette expression de Vous-mêmes est déjà l’expression de votre créativité dans laquelle Vous pouvez maintenant concevoir que tout peut se créer sans aucune interférence, mais surtout sans aucune peur de quoi que ce soit……………

Pouvez-Vous ressentir que Vous êtes même comme une danse dans une conscience où l’Energie est neutre, et que cette Energie peut Vous servir au moment, où dans votre Cœur, et avec l’impulsion de votre Conscience, Vous pouvez imaginer tout ce que Vous voulez vivre, faire et créer dans votre vie par Vous-mêmes et pour Vous-mêmes…………. Faites-le sans y mettre aucune intention pour Qui que ce soit, mais faites-le pour Vous. Et il en est ainsi…………………..

-  Ma  : Prenez une profonde et lente respiration en conscience ………… Détendez-Vous, soyez-Vous, et restez un instant simplement « Être »……..

-  Yosuel  : Alors mes Amis, qu’est-ce que cela Vous amené ?............ Chère Amanayah , peux-Tu Nous répondre ?

-  Ma  : Tu fais la même chose Raoul  !

-  Raoul  : Oui, oui !

-  Amanayah  : Une plus grande prise de conscience de « Qui Je Suis » dans cet exercice.

-  Yosuel  : Cela veut dire quoi pour Toi ?

-  Amanayah  : J’ai eu le sentiment d’approcher un peu plus la sensation de l’illimité, d’avoir un espace illimité, très vaste où il n’y a pas de fin, et plus dans les sensations.

-  Yosuel  : Est-ce que Tu en as peur ?

-  Amanayah  : En disant oui, ça vibre à l’intérieur de Moi.

-  Yosuel  : Qu’est-ce que cette peur Te dit ?

-  Amanayah  : Si Je pouvais être perdue…alors que c’est l’inverse !

-  Yosuel  : Alors qu’en réalité, cela va T’amener à concevoir que tout peut se créer, que tout peut se concevoir sans limitation, et que Tu peux avoir ce ressenti tout en étant ici, sans jamais Te perdre. Accepte enfin d’être Toi…….. Et surtout conçois maintenant que Tu peux créer ta réalité sans ne plus Te demander d’où cela vient, mais que c’est Toi-même qui dans cet illimité peut amener les Energies à bouger pour Toi, si Tu n’interfères pas, si Tu n’émets aucune pensées qui empêchent les Energies de Te servir. Et c’est ainsi !

-  Amanayah  : Merci !

-  Yosuel  : Ne Te crois jamais incapable de créer l’impensable. La Lumière ne connaît pas de limite, rien n’est trop beau pour la Lumière ! Qu’est-ce que Vous pensez de Vous en réalité ? Chacun l’émet en son Cœur…………..

Qu’est-ce que Tu répondrais à cela, chère Amie Amanayah  !

-  Amanayah  : Je suis un Être de Lumière.

-  Yosuel  : Tu en es sûre ?

-  Amanayah  : Oui ! Même si la réalité, ma vie fait que J’ai du mal à y rester, rester dans mon Être, mais Je La sens de plus en plus présente cette Lumière.

-  Yosuel  : Maintenant que décides-Tu pour Toi ?

-  Amanayah  : De vivre dans cette Lumière.

-  Ma  : Tu fais la même chose Raoul ….

-  Raoul  : Oui, J’ai mon ressenti, J’ai tous mes ressentis que J’ai gardé, oui, oui, ils sont différents, mais J’ai les miens ! J’ai écouté ce que Yosuel a dit.

-  Ma  : Et Tu réponds en même temps, Tu fais la même chose !

-  Raoul  : Oui, oui, oui….

-  Yosuel  : Mon Amie, il faut que Je Te dise une chose. Tu dois prendre conscience que lorsque Tu ressens ce que Tu Es, n’en ai pas peur, accepte-le, et permets-Toi de le vivre. Tu peux aller bien au-delà de toutes tes limitations. Tu peux aller bien au-delà de toutes tes contraintes, et ne tombe plus dans le jeu de Ceux qui voudraient Te dire que Tu n’es pas dans cette réalité, que Tu es inconsciente, car c’est Eux-mêmes qui sont inconscients, inconscients de ce qu’Ils sont en réalité, mais ça Ils ne veulent pas l’admettre, Ils ne veulent pas le concevoir, et pour Ceux il n’y a que cette réalité qui est sur cette Terre. Alors va au-delà, va au-delà de tout ce qui se dit, et ne perd pas pied quant à ce que Tu Es. Affirme-Toi, vis-le réellement en Toi, et surtout, n’aie plus peur de ce que sont les Autres. Tu n’es pas Eux et Ils ont leur chemin, et Tu as le tien.

-  Ma  : Laissez-Vous aller………… Détendez-Vous……… Prenez une profonde respiration ……et restez un instant en étant Vous, en Vous……………….

-  Yosuel  : Mes Amis, laissez-Vous aller……. Ne cherchez rien, toujours dans le ressenti, pouvez-Vous concevoir que Vous êtes la Puissance de créativité que Mère divine Vous a insufflée ?....... Pouvez-Vous concevoir que Vous êtes un Être grandiose………

-  Raoul  : A croire que J’ai du mal à entendre ça !

-  Yosuel  : Permets-Toi-le maintenant de l’entendre clairement !

-  Raoul  : Oui, oui, oui ! ’écoute bien….

-  Yosuel  : Ressens…

-  Raoul  : Je ressens………

-  Yosuel  : Pouvez-Vous accepter que rien dans l’Humain ne Vous amènera à créer votre réalité au-delà de ce que Vous le conceviez auparavant, mais que Vous avez en Vous une Force et une Puissance qui Vous permet de créer, en insufflant avec votre Conscience ce que Vous voulez voir se manifester dans votre vie. N’en doutez pas ! Ne remettez jamais en cause ce que Vous Êtes en réalité. Ne Vous laissez plus prendre au piège de votre mental et de votre personnalité humaine, mais affirmez-Vous : - « Je Suis, et Je Me permets de le vivre. « Je Suis », et tout est en Moi. « Je Suis », et Je vis ma réalité selon ce que J’impulse avec ma Conscience sans jamais douter un seul instant de ce que « Je Suis ». « Je Suis », et Je l’affirme. « Je Suis », et tout converge vers Moi sans que Je n’ai rien d’autre à faire « qu’Être », et Je n’émets rien d’autre en pensée. »…

Et maintenant mes Amis, que comptez-Vous faire ?............ Alors, comme Vous êtes si nombreux mes Amis, Amanayah peux-Tu Nous répondre ?

-  Amanayah  : Eh bien, Je peux créer, créer ce que Je veux vivre ?

-  Yosuel  : Comment T’y prends-Tu ?

-  Amanayah  : En étant dans mon Être et en Me voyant déjà en étant dans ce que Je veux créer, en ayant une grande conviction en Moi, une assurance comme quoi ça va arriver, ça arrive…

-  Yosuel  : C’est ce qu’on appelle « insuffler » avec ta Conscience !

-  Amanayah  : Et c’est là que J’insuffle sans pensées interférentes, sans rien….

-  Yosuel  : Alors Nous T’accompagnons.

-  Amanayah  : Alors, si Je puis Me permettre, ma difficulté, c’est qu’en fait, J’ai tellement peu eu l’habitude « d’Être » et de vivre pour Moi, c’est comme si Je sais qu’en Moi il y a quelque chose et Je ne sais même pas…presque Je vais dire…que Je ne sais même pas ce que Je veux pour Moi. Je n’arrive encore pas…..

-  Yosuel  : Et pourtant Tu le sais très bien ! C’est en Toi, et Je vais T’aider un petit peu !

-  Amanayah  : Ah, merci !

-  Yosuel  : Ressens…….. Si J’impulse que : - « Je déménage de mon travail. » Est-ce que cela Te correspond ?

-  Amanayah  : Oui !

-  Yosuel  : Alors ne dis plus de bêtises en disant : - « Je ne sais pas ce que Je veux pour Moi ! »...c’est tout ! Et il y a bien d’autres choses ! Ne Te limite pas, ne laisse pas ton mental interférer, car Tu sais exactement tout ce que Tu veux vivre, sans même que ce cher Être Raoul ne T’en empêche ! Ne Te limite pas dans tes créations par rapport à Lui, car sinon Tu n’es pas libre, Tu n’es pas le Maître. Tout doit se faire pour Soi et uniquement pour Soi, et le reste se module dans l’harmonie avec les Autres.

-  Amanayah  : Merci !

-  Yosuel  : Maintenant mes Amis, Nous allons aborder en complémentarité le chapitre que J’ai intitulé : «  Vous êtes les Créateurs dans l’expression de ce que Vous Êtes  »….

-  Ma  : Laissez-Vous aller…..

Pouvez-Vous comprendre et Vous permettre de ressentir que Vous êtes des Créateurs mais dans la continuité de « La Création », cela veut dire que ce que Vous voulez voir arriver dans votre vie est l’expansion de Vous-mêmes comme « La Création » s’expanse par Elle-même dans ce qu’Elle veut voir s’expanser selon le Plan Divin. Et c’est là que Vous allez comprendre combien Vous êtes Vous-mêmes ses expansions, et que Vous-mêmes Vous expansez ce que Vous Êtes. Et c’est là que Nous Vous disons : rien de l’extérieur ne peut être créé, mais tout peut être créé dans l’expansion de ce que Vous Êtes et dans l’expansion de ce que Nous Sommes, à la différence que ce que Vous voulez voir arriver dans votre vie doit être le reflet de ce que Vous Êtes, et non des désirs satisfaisant une volonté de posséder, mais de comprendre que tout ce qui Vous est nécessaire dans votre vie est simplement le reflet de ce que Vous Êtes pour pouvoir vivre dans cette dimension, et pour pouvoir Vous acheminer vers quelque chose d’autre que ce que Vous vivez.

Et c’est là que Nous Vous disons : ne cherchez plus ailleurs ce qu’il y a en Vous, parce que Vous êtes aussi ce que Nous Sommes, et Vous êtes aussi les Créateurs de ce qui doit être l’expansion de « Tout Ce Qui Est », et qui sera l’expansion de « Tout Ce Qui Est » », parce que « Ce Qui Est » s’expanse à l’infini et sera toujours « Tout Ce Qui Est » dans la Nouvelle Création, et sera à jamais « Tout Ce Qui doit Être ». Et c’est là que Vous allez comprendre que Vous êtes en réalité les détenteurs de la Nouvelle Création, à la différence qu’il Vous faut accepter que Vous n’êtes pas des Humains qui satisfaisez des désirs, mais bien des Êtres qui créez ce que sera demain la Nouvelle Création, et ce, dans l’Amour que Vous Êtes et dans l’Amour que Nous Sommes. C’est le plus bel exemple que Je puisse Vous donner….

Alors il est évident mes chers Amis qu’il ne faut pas laisser le mental prendre le dessus par rapport à ce qui vient d’être dit, parce que Vous avez aussi à Vous réaliser ici sur cette Terre, et que tout ce qui Vous est nécessaire, Vous pouvez Vous l’attirer. Quand Je dis que Vous n’avez pas à créer uniquement dans des désirs de satisfaire certains désirs humains, cela veut dire que Vous n’allez pas satisfaire de simples désirs pour un contentement limité et parfois inutile, mais que Vous pouvez Vous attirer ce que Vous voulez vivre sans limite, en sachant que tout sert « La Création ».

Si Vous voulez Vous attirer une belle maison, Vous devez concevoir qu’elle est votre propre expression, votre propre expansion, qu’elle ne doit pas satisfaire le simple désir d’avoir une maison, de la posséder, pour être à l’abri, pour avoir quelque chose à Soi, pour simplement se satisfaire, il faut en ressentir la subtilité, mais de Vous attirer la plus belle maison qui soit, la plus grandiose qui soit, et d’être pleinement en conscience que c’est votre expression et qu’elle sert l’ensemble dans la joie de vivre, non seulement ce que Vous Êtes, de vivre votre indépendance, de vivre la joie d’accueillir Ceux que Vous aimez, mais sans qu’on ne vienne piétiner vos platebandes. Est-ce que cette différence, Vous la ressentez ? Est-ce qu’elle Vous parle ? A-t-elle du sens pour Vous ?................... Navoael , est-ce que ça a du sens pour Toi ?

-  Navoael  : Oui pleinement, et c’est un continuum depuis qu’on a repris la session, on a commencé par la Conscience, et J’ai senti que c’était un espace qui pouvait être vide, mais totalement limité. Je pouvais expanser ma Lumière dans tous les sens, dans tous les axes. Alors, il y a eu un petit embrouillamini, il y en a un autre, des Autres, mais on ne se dérange pas, on a Chacun son champ. Et alors on en arrive donc à cette question primordiale, très large, qui vient d’être proposée sur les autocréations qui sont libres, qui jaillissent par la pureté, Je dirai ça comme ça, et alors Yosuel a été dans différentes façons de parler très…Je ne sais pas, Je ne pourrai pas tout redire, mais voilà, il faut que ce soit de la création qui donne le bonheur « d’Être » et non pas de posséder, le bonheur « d’Être », le bonheur d’être dans sa dimension, et si on conçoit par exemple la maison, Je crois même avoir entendu une maison grandiose, elle est simplement là pour faire du bonheur, que du bonheur, sans référencement à l’entourage, voilà, quelque chose qui vient du Cœur…

- Yosuel : Et qui est pour Soi !

-  Navoael  : Voilà, voilà ! J’allais y arriver. Et ce volet, Je dis oui, oui, oui, mais alors Je Me suis dit : pourvu qu’on ne M’interroge pas, parce que tout ce que Yosuel a dit, Je suis incapable de le reformuler.

-  Ma  : Mais on ne Te demande pas de reformuler !

-  Navoael  : Je l’ai ressenti !

-  Ma  : Voilà, c’est surtout cela !

-  Navoael  : Je l’ai ressenti ! Je suis reparti des premiers mots de cette reprise de la session, parce que pour Moi, c’était une suite très logique du projet Divin dans la Personne.

-  Yosuel  : Alors mon Ami, accepte une chose : ressens que si c’est ton choix, parce que c’est un exemple que Je Vous ai donné, par exemple d’avoir une très belle maison, ressens que Tu la crées pour Toi. Quand J’ai dit que cela ne devait pas être dans le besoin de posséder, cela ne veut pas dire que Tu n’en sois pas propriétaire…

-  Navoael  : Oui, oui, oui, J’ai bien compris, senti, ressenti les nuances…

-  Yosuel  : Cela veut dire : Je M’attire quelque chose que Je peux acquérir dans la joie de vivre ma propre expansion, ma propre expression, sans ne plus être dans le contingent de ce qui se fait, de tous Ceux qui s’approprient des biens, s’y enferment et s’isolent. A la différence que le Maître crée ce qui Lui correspond pour Lui, pour être à la fois loin du brouhaha quotidien, et à la fois de se permettre de recevoir dans la joie, le partage, l’Amour. Ce sont de grandes nuances, et Nous y reviendrons.

-  Navoael  : Merci ! Namasté !

-  Yosuel  : Mes Amis, pour ma part, J’en ai terminé. Je Vous ai amené à ressentir bien au-delà de là où Vous en étiez, certaines subtilités concernant ce que Vous Êtes, concernant votre réalité, concernant ce que Vous Vous permettez encore de vivre. Alors soyez-Vous mes Amis, ne Vous jouez plus à Vous-mêmes, allez au-delà de toutes les limitations humaines, permettez-Vous d’être dans la joie, permettez-Vous de croire en Vous, d’avoir confiance en Vous, de créer pour Vous, et ne Vous laissez plus aspirer dans cet immense dédale qu’est la conscience de masse. Vivez pleinement cette vie à chaque instant, amusez-Vous à chaque instant, riez de vos facéties, et ne tombez plus dans le jeu de la dualité, des limitations, des peurs. Ouvrez-Vous à ce que Vous Êtes en réalité, et vivez-le. Permettez-Vous de le vivre. Et il en est ainsi.

Je Vous retrouve à tout moment à travers Ma , et ce fut une joie pour Moi de Vous avoir guidés au travers de tout ce que Vous n’arriviez pas encore à dépasser. Et c’est ainsi ! A bientôt les Amis !

-  Tous  : Namasté Yosuel  !

-  Ma  : Laissez-Vous aller……… Soyez-Vous, pleinement Vous…….. On prend une profonde respiration ………

…..Pause………

-  Oartz  : Chers Amis, chers Amis chers à mon Cœur, combien Je Vous chéris, combien Je Vous suis, combien mes Energies sont restées de tout temps sur cette belle planète, mais il fallait qu’en tant que Maître Je n’y reste pas physiquement, mais Je suis présent auprès de Vous d’une certaine façon, et J’ai à cœur de Vous dire que Moi, Oartz , Maître Dragon Sacré, Je déploie d’une certaine façon ma magnificence. C’est comme si, énergétiquement, J’étais en Vous et auprès de Vous, et que d’une certaine façon Je survole le lieu où Vous êtes, dans toute mon envergure que J’avais lorsque Je vivais sur cette planète, qui était de 150 mètres d’envergure ……

-  Ma  : 150 mètres d’envergure, Je l’ai fait répéter trois fois, c’était des immenses Dragons, immenses, immenses !

-  Oartz  : …et Nous étions nombreux. Cela Vous étonne-t-il, alors que dans votre préhistoire, Vous avez eu des oiseaux immenses ! Nous les Maîtres Dragons Sacrés n’avons jamais été de petits Dragons ! Nous sommes des Êtres d’un grand déploiement.

Alors ce que Je voulais Vous dire, c’est que Vous aussi Vous pouvez Vous déployer, comme Yosuel Vous l’a fait ressentir, dans une certaine illimitation. Ne Vous ressentez plus jamais petits, déployez-Vous dans votre Lumière, déployez vos ailes Divines, déployez votre envergure illimitée. Et c’est ce que Je voulais Vous dire, et Je Vous salue, Je Vous accompagne. Et maintenant J’ai pris la décision d’être toujours présent à vos sessions.

-  Amanayah  : Chic !

-  Navoael  : Super !

-  Oartz  : Je Vous enveloppe de tout mon Amour, et Je le dis : tous Ceux, et écoutez bien : Vous ici présents, Ceux qui liront et entendront cette session, tous Ceux qui parviendront à vivre en tant que Maître sans ne plus tomber dans les pièges humains, mais de vibrer en permanence l’Amour qu’Il Est, la Lumière qu’Il Est, simplement, simplement, alors Nous irons faire une ballade, Vous sur mon dos au-delà des plus hautes cimes de cette Terre, dans les Cieux célestes. Et il en est ainsi !

-  Amanayah  : Vite, vite, vite !

-  Oartz  : Je Vous bénis, et Je Vous dis à une toute prochaine fois !

-  Navoael  : A bientôt !

-  Amanayah  : Namasté Oartz  !

-  Oartz  : Et il en est ainsi !

-  Navoael  : Namasté Oartz  !

-  Ma  : Namasté Oartz et Oh Be Ahn à Toi !

-  Amanayah  : Oh Be Ahn à Toi !

…..Pause………

Alors, Nous allons écouter une musique qui est faite par le groupe de Yoham

 ==> Musique de fin de session : YOHAM n° 11 – I Am That I Am (Je suis ce que Je Suis)

I AM THAT I AM with the Yoham Project - Crimson Circle : Gerhard Fankhauser (guitar, vocals), Einat Gilboa (vocals, rhythm) and Amir Ya’akobi (percussion) -

https://www.youtube.com/watch ?v=DOvgakrNxoc

(Merci de tout Cœur MaAna pour ce lien)

* * * * * * * * * *

Transcription : MaAna

 Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la retranscription de cette session n° 11 à Mirabel et Blacons.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi