Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Révélations > Partage sur les lectures d’Edgar CAYCE – Avril 2017

Partage sur les lectures d’Edgar CAYCE – Avril 2017

mercredi 26 avril 2017, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Partage sur les lectures d’Edgar CAYCE – Avril 2017

A la lecture du livre «  Edgar Cayce et le destin de l’Homme  » par Lytle W. Robinsin aux éditions « J’ai Lu – L’aventure mystérieuse », J’ai été amenée à converser avec Yosuel et de Lui demander des révélations sur ce qu’annonçait Edgar lors de ses lectures, car Il y avait des incompréhensions avec ce que Tobias Nous a dit à une certaine époque, mais aussi certaines révélations d’ Edgar remettaient en question ce que Moi-même J’avais cru selon ce qui était dit dans ce que J’avais pris connaissance et que J’avais besoin de réajuster à d’autres niveaux.

J’honore Edgar Cayce dont les révélations dans ces « lectures » Nous ont permis de comprendre les choses autrement que ce l’On Nous a toujours dit, et ce fut un Être grandement inspiré par des « Consciences » qui Lui insufflaient une vérité souvent décriée, surtout à son époque et encore de nos jours. Il a eu beaucoup de courage pour continuer à dire et à transmettre ce qui Lui était dit dans ses moments d’hypnose. Il n’a jamais remis en question « la source » de ces révélations, ni leur contenu.

Merci de tout Cœur Edgar pour tout ce que Tu Nous as apporté, Je T’honore et T’en suis reconnaissante.

Je vais donc reprendre des extraits des écritures d’ Edgar et laisser Yosuel s’exprimer entre chaque extrait, ce qui apportera une réalité plus complète. Il est bien évident que ces révélations ne doivent pas Nous troubler et Nous empêcher d’être Nous, ici en incarnation, en conscience "d’Être", et de Nous réaliser selon ce que Nous sommes venus faire sur cette Terre, et d’être pleinement Nous dans la Joie « d’Être ».

Avec tout mon Amour,

Ma

Pages 37-38-39  : L’Esprit se déplaça et en sortant de Lui-même, Il créa une vibration séparée, une manifestation différente. Ainsi, dans cet océan de vibrations paisibles et harmonieuses surgit Amilius, la Lumière, l’expression première de l’Esprit, le premier Fils émanant en esprit de la Source, comme une belle pensée est créée ou une idée nait. Ce fut la première création. Nécessairement, Amilius fut doué de raison et de libre arbitre, sinon Il serait resté une part du « Tout », soumis à la volonté du « Tout ». Tout en étant une partie de la Source, et conscient de son identification avec la Source, Il était une Entité séparée consciente de sa propre individualité tout en faisant « Un » avec le Créateur par l’esprit.

-  Ma  : Cela ne Vous rappelle t-il pas ce qui Nous est enseigné dans les sessions : - « Vous êtes le Maître, Vous êtes « Vous-La Source » qui Vous réalisez individuellement tout en étant « La Source », mais en Vous réalisant en tant que Maître incarné.

Ce fut Amilius qui provoqua l’arrivée d’autres Âmes dans ce monde électro-spirituel, car toutes les Âmes furent créées au commencement, jamais aucune plus tard. Grâce à leur raison et à leur libre arbitre, Elles existaient en tant qu’Enfants dans un état de perfection en plein accord avec la volonté Divine de leur Source. Ces innombrables manifestations asexuées de l’Esprit étaient les parfaits Rejetons d’un Père bien-veillant, jouissant d’une vie spirituelle réelle dans un monde spirituel réel. En plein accord avec la volonté Suprême, comme Amilius, Elles étaient les Compagnons du Père, comme Il l’avait voulu, Elles étaient une partie du « Tout », mais avaient conscience de leur individualité. Comme chacune de ces Entités était douée de libre arbitre, leur première pensée, leur première réaction et leur expression première furent légèrement différentes. Ainsi, chaque idée individuelle, chaque réalisation, chaque mobile devint une partie de l’Entité. Elle découvrit son caractère propre, et se forma grâce à sa pensée. Chacune devint ce qu’Elle voulait devenir. La volonté des Âmes s’écarta bientôt de la volonté de la Source. Elles se livrèrent à des expériences, fascinées par le pouvoir de leur propre individualité créatrice. Le désir et l’orgueil donnèrent naissance aux forces destructrices, à tout ce qui est opposé au Bien, à la bonté de la volonté Divine. En exaltant leur propre volonté et leur indépendance, Elles découvrirent l’égoïsme. Ce fut cette opposition à la volonté de Dieu qui provoqua la séparation, la fin de l’état de perfection. Ce fut la révolte des Anges, la chute de l’Homme.

-  Yosuel  : Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’à ce moment là, Amilius est venu pour exprimer ce que Vous êtes maintenant à comprendre et de ressentir, puisque Vous savez que Vous êtes des Emanescences de «  La Source  » qui pouvez maintenant Vous réaliser.

Mais en réalité, toutes ces nouvelles Consciences ont évolué durant de longues périodes dans des espace-temps où Elles expérimentèrent bien des formes, bien des lieux, et surtout bien des aspects les confrontèrent à se mouvoir dans bien des situations qui, au fil du temps, s’est avéré être une autre approche de ce qu’Elles savaient de ce qu’Elles Etaient en réalité. Ce que Je peux simplement dire pour le moment, c’est qu’il a fallut prendre la décision de créer une Terre où Elles pourraient enfin expérimenter tout ce qu’Elles côtoyaient d’une certaine façon, mais sans pouvoir bien comprendre à quoi cela correspondait dans une réalité dépassant tout ce qui se jouait dans tous les aspects et les Mondes dans lesquels Elles évoluaient. Et c’est ainsi qu’il fut décidé que votre système solaire serait créé et que la forme humaine serait engendrée.

Maintenant, il est bon de préciser que bien des choses se sont passées entre le moment où ce système solaire fut créé et la 1ère venue des Humains sur la Terre, parce que cela a demandé beaucoup de temps de votre temps linéaire pour que cela puisse être possible, et surtout pour que cela puisse aboutir à ce que Vous êtes maintenant.

Ce qu’ Amilius fut, ce fut l’Emergence de la volonté de ce que J’étais à ce moment là : Yavéh , parce que J’ai participé à l’Emergence de cet Être qui devait venir pour apporter à cette Terre la reconfiguration du « Verbe » permettant à tous les Êtres de pouvoir rééquilibrer ce qu’Ils avaient déstructuré en s’adonnant à des pratiques qui compromettaient toute la création de l’évolution de tous les Êtres vers ce qui sera le retour à la conscience « d’Être », à la perfection de l’Humain en conscience « d’Être ».

Pages 39–40 : Quand les Âmes rejetèrent la volonté de Dieu pour servir la leur, elles se séparèrent de leur foyer spirituel, de leur patrie naturelle pour bien longtemps. Le lien avait été rompu par leur propre volonté et c’était seulement par leur volonté qu’il pouvait être renoué. Bientôt il ne fut plus question de faire marche arrière ; l’état de perfection dans lequel elles étaient nées était devenu trop difficile à atteindre. Une évolution autonome débuta. Les âmes se détournèrent de plus en plus de la volonté divine, jusqu’à ne plus avoir le moindre espoir de battre en retraite et de regarder leur véritable foyer. Amilius compris ce qui se passait. Un plan fut conçu, pour permettre aux âmes « perdues » de se sauver. En intervenant en leur faveur, il accepta volontairement le fardeau du monde à venir, une tâche d’une amplitude écrasante. Ce fut le premier d’une longue suite de sacrifices. Le plan prévoyait la création de la matérialité, car la matière était essentielle pour démontrer physiquement la séparation de l’esprit, afin que les âmes prennent conscience de leur chute ; la terre ne fut cependant pas créée uniquement pour l’homme. Les systèmes solaires, les planètes et la terre prirent forme, créées par les mêmes vibrations de pensée et la même essence de vie émanant de l’esprit de Dieu. Les pôles – le positif et le négatif autour desquels tourne le monde – étaient les clefs de voûte. L’atome, formé d’électrons négatifs tournant avec des protons positifs, fut la pierre d’angle. Chaque atome, chaque cellule est un monde en soi, motivé par le même esprit dispensateur de vie, non pas le Créateur mais la manifestation du Créateur.

-  Yosuel  : Ce que Vous avez à comprendre, c’est qu’en des temps très anciens Vous avez été amenés à faire des choix subjectifs parce que Vous ne vouliez pas admettre que Vous n’étiez plus à même d’être portés par la Conscience Globale, au point que Vous avez oublié en partie ce qu’est d’être dans la pleine conscience « d’Être », ce qui a eu pour résultat une incompréhension de ce que Vous étiez à même de concevoir dans une autre dynamique, et Vous n’avez pas eu la perception de rester dans le ressenti de ce qui perdurait encore en Vous de ce que Vous Etiez à l’origine.

Et c’est ainsi que petit à petit au fil du temps, pour parler dans votre langage et dans votre temps linéaire, Vous en êtes venus à accepter qu’il Vous faille vivre alors ce qu’est l’expérience de tout Être qui ne se reconnaît plus et qui se cherche dans tout ce qu’Il peut concevoir et créer pour se nourrir des énergies des Autres, au point qu’Il ne pouvait plus Lui-même être en conscience de ce que cela engendrait et qui a évolué vers, comme le dit Edgar Cayce , la pensée d’un nouvel Univers comprenant votre Cosmos, et surtout comprenant tous les possibles aux vues de faire l’expérience de Vous-mêmes dans la matière, puis dans la densité de la matière, puis dans la recherche en l’Autre de toutes les facettes de ce qu’est la non conscience, de ce qu’est le manque d’Amour de Soi, de ce qu’est la dualité sous toutes ses facettes, pour en arriver encore plus en profondeur, dans la conscience altérée aux infinis paroxysmes de la déchéance telle que vécue au fil du temps sur cette Terre, et c’est ce qu’est en quelque sorte l’expérience dans l’involution.

Pages 40-41-42 : Le Cosmos fut construit suivant les principes connus par la suite sous le nom de musique, arithmétique, géométrie, harmonie, système, équilibre. En changeant la vitesse des vibrations – la fréquence et la longueur d’ondes, pour ainsi dire – divers mouvements, schémas, formes et substances furent créées. Ce fut le commencement de la loi de diversité qui fournit à l’infini des formes pour le patron universel. Chaque projet portait en lui-même son propre plan de croissance et d’évolution, correspondant au son d’une note musicale.

-  Yosuel  : Il ne s’agit pas de notes musicales comme vos notes de musique, mais des harmoniques ressemblant plus à des insufflations d’ordre vibrales.

Les notes s’unissent pour former des accords, les accords deviennent des phrases, les phrases se transforment en mélodies, les mélodies se mêlent et se confondent pour créer une symphonie. Ainsi l’esprit de Dieu jouait sur le clavier de l’univers. La matière bougeait et changeait, assumant sa forme selon ses propres vibrations et maintenant son activité grâce à la loi d’attraction et de répulsion, le positif et le négatif. Toutes les choses qui voyaient le jour étaient un aspect de la pensée de l’esprit de Dieu. Toute matière contient un esprit, et sa fonction est électrique, se manifestant sous des formes différentes provoquées par divers ordres de vibrations ou de vitesse. Toutes les conditions existant sur le plan matériel possèdent leur contrepartie et leur schéma sur le plan cosmique ou spirituel. Toute force est Une. Les choses de l’esprit et celles de la matière sont d’une essence identique, tout en différant par leurs manifestations ou leurs expressions. La terre n’est qu’un atome dans l’univers des mondes. Le système solaire comprend d’autres dimensions ou d’autres états de conscience de l’être. Si chaque dimension a ses propres lois, une même force gouverne à la fois la terre, les planètes, les étoiles, les constellations, car elles sont toutes maintenues dans l’espace par l’éternelle loi d’attraction et de répulsion. La terre représente la troisième dimension, c’est le laboratoire d’essais de tout le système cosmique. Les autres plans – Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, Saturne, Neptune, Uranus – devaient jouer leur rôle dans le plan d’évolution de l’âme, mais d’une façon quelque peu différente de celle que l’on supposait. « Le plan terrestre, formé au début d’une masse de chaleur vibrante d’où s’élevait une brume effervescente, se stabilisa finalement en tant que monde dans l’univers des mondes. Quand la terre entama sa rotation naturelle, elle s’approcha lentement du Soleil, dont elle reçut les impulsions nécessaires à l’éveil des éléments stimulateurs de la vie sous toutes ses formes. » (cas N° 364-6)

-  Yosuel  : Ce qui a été compris comme un loi d’attraction et de répulsion n’est autre que la création de quelque chose qui aura un jour à trouver sa propre résolution dans sa forme reflétée en son expression de sa propre invalidité. Et c’est ainsi.

Page 43 : Amilius fut chargé de gérer la sphère terrestre. Les minéraux, les plantes et les animaux y vivaient bien avant l’évènement de l’homme. Ils étaient gouvernés par les lois immuables déjà instaurées. Les Âmes, qui étaient encore de purs esprits, furent attirées par la matière et se précipitèrent en nombres croissants vers ces nouveaux domaines. La Terre n’était qu’une des nombreuses sphères qu’elles rencontraient et vers lesquelles elles étaient attirées. Ces âmes, toujours sous leur forme spirituelle, observèrent sur la terre les diverses formes de vie animale et leurs unions charnelles. Elles contemplèrent l’abondance de la végétation sur la planète encore tropicale et en cours de refroidissement. Elles virent les fruits de la terre et voulurent y goûter ; elles considérèrent la vie sexuelle des animaux et rêvèrent de la connaître. L’envie et le désir les poussa à chercher une expression dans la matière, et de plus en plus elles se plongèrent dans cet environnement purement physique.

-  Yosuel  : Amilius est venu pour rétablir une compréhension sur ce qu’est l’attraction entre deux Êtres qui divergent et ce qu’Ils croyaient être une réalité d’attraction selon ce que les espèces animales vivaient, et Leur démontrer que les Êtres pouvaient vivre entre Eux sans se fourvoyer uniquement dans le désir charnel.

Il y a eu un long temps avant que les Êtres ne viennent sur cette Terre, mais lorsqu’Ils arrivèrent Ils n’étaient pas encore capables de pouvoir vivre en ce milieu, c’est ce qui a fait qu’Ils se sont petit à petit astreints à la densification et donc à tous les attraits de cette planète dans son contexte du moment. Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a eu un long temps pendant lequel les Êtres se sont petit à petit immergés dans cette densité, au point qu’à un moment donné Ils n’ont plus pu avoir recours à leur propre facultés à pouvoir vivre à la fois dans leur conscience et dans la pleine latitude de se mouvoir sous différentes formes, mais d’être contraints de vivre dans une forme de plus en plus dense et limitée, c’est ce qui a fait qu’Ils se sont imprégnés de ce qu’Ils croyaient être maintenant leur véritable aspect, alors qu’Ils étaient normalement des Emanescences autrement plus libres que dans cette réalité qui allait de plus en plus Les maintenir dans l’attraction et l’interaction entre le monde de la matière et le monde de l’antimatière.

Page 45 : La première Femme, l’ébauche d’Eve, s’appelait Lilith. En même temps qu’Elle, apparut sur la Terre une population de monstres : cyclopes*, satyres*, centaures*, sphynges* et bien d’autres formes animales, évoquées dans la mythologie, avec des corps de bête et des têtes humaines. Les Âmes qui avaient plané sur Terre, et qui, éperdues de curiosité, avaient influencé et dirigé une certaine création, vinrent habiter des corps qui n’étaient que les projections de leurs fantaisies mentales, et elles engendrèrent une race de monstres. Leurs corps étaient leur propre création et non pas celle de Dieu. Ce furent les Filles des Hommes, les géants de la Terre dont parle l’Ancien Testament. Ainsi vit le jour un état étrange et corrompu, qui allait présager d’une nouvelle période d’évolution de l’Âme, la longue lutte de l’esprit contre la matière.

-  Yosuel  : Il y a eu effectivement des croisements qui ne correspondaient pas à la race humaine choisie pour accueillir toutes les Consciences qui devaient venir en incarnation dans cette « Université de dualité », comme l’a appelé ce cher Métatron . Mais cela a été impulsé par les Consciences qui ressentaient une possibilité de vie entre ce qui était déjà présent sur cette Terre, l’attrait de la relation physique encore non-connue, et le désir de certains Êtres de se développer sans comprendre ce qu’il adviendrait.

Alors, cela a été une incohérence, et cela a engendré bien des Êtres qui ne pouvaient pas se développer, et même cela a aspiré l’Emanescence venue pour équilibrer ce processus, qui était le Conscience révélatrice de cette incohérence, et qui n’a pas su se maintenir dans ce qu’Elle Etait. Et c’est ainsi que Lilith a dû Nous revenir et se réajuster pour revenir sans ne plus être à nouveau aspirée, mais les choses ont évolué comme Vous le savez maintenant, avec cette chère Isis . Et il en est ainsi.

***

* Les cyclopes forment une espèce de créatures fantastiques dans la mythologie grecque. Ce sont des géants n’ayant qu’un œil au milieu du front. Leur nom vient du grec ancien κύκλωψ / kýklôps, formé de κύκλος / kýklos (« roue », « cercle ») et de ὤψ / ốps (« œil »), que l’on pourrait traduire par « œil rond ». Selon Hellanicos, ils tirent leur nom de leur père, Cyclope, fils d’Ouranos.

* Le satyre (en grec ancien σάτυρος / sáturos, en latin satyrus) est une créature de la mythologie grecque . Les satyres, associés aux Ménades , forment le « cortège dionysiaque », qui accompagne le dieu Dionysos . Ils peuvent aussi s’associer au dieu Pan . Ils peuvent également accompagner les nymphes, qui sont des créatures féminines de la mythologie grecque antique. A l’époque archaïque , les premières représentations des satyres en font plutôt des hybrides mi-hommes, mi-bouc, souvent ithyphalliques.

* Dans la mythologie grecque, un centaure (en grec ancien Κένταυροι / Kéntauroi) est une créature mi-homme, mi-cheval, que l’on disait issue soit d’Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie. Yosuel : Ces créatures étaient la projection non matérialisée d’Êtres et donc ne pouvaient permettre une procréation.

* Sphynge : C’est la représentation d’un être mythique, la désignation féminine du Sphinx, un être composite (corps de lion, buste de femme, ailes d’oiseau), dont l’origine mythologique est grecque, introduite, par les échanges commerciaux, dans la culture de leur période archaïque.

(wikipédia)

***

Pages 46–47-48 : Amilius, aidé par les Âmes restée spirituelles, les Entités des autres domaines, les « Fils du Très Haut », intervint dans cette évolution baroque que l’Homme terrestre avait provoquée. Amilius descendit donc sur Terre, s’enroba de matière et devint Adam, un Homme de chair et de sang, le premier individu de la race parfaite, le premier des Enfants de Dieu, opposé aux « Filles des Hommes », ces monstres issus des Hybrides.

Adam était un individu, et bien plus encore ; Il symbolisait toute l’Humanité, les cinq races de l’Homme. Eve fut crée pour être la compagne idéale d’Adam, à cause de la division de la nature spirituelle de l’Homme, le positif et le négatif. Ainsi Eve symbolisa « l’autre moitié » de la nature humaine, chez toutes les races. Elle fut la dernière des créations importantes. Car au commencement, les Fils de Dieu, les Âmes, étaient androgynes, combinant en un seul Être les principes mâle et femelle. La première compagne Lilith, était une projection du règne animal, un moyen d’assouvir les désirs naissants. Le renversement des plans du Créateur et le retour aux impulsions créatrices nécessita la création d’Eve, en tant que compagne et aide dans la longue lutte vers le retour à Dieu. Grâce à Eve, le complément parfait d’Adam, la race parfaite put se reproduire. Caïn naquit de parents physiquement parfaits. Adam et Eve, et leurs contemporains, étaient des créations spéciales et non pas des évolutions dérivant de ce qui avait déjà été créé. « L’Homme ne descendit pas du singe », et n’a jamais eu avec lui d’ancêtre commun. Sur Terre, tout avait été préparé pour l’arrivée de l’homme. Les lois immuables de la nature avaient été établies pour sa vie et sa subsistance. Grâce aux lois de la relativité, le positif et le négatif, l’homme et la femme connurent la Terre, la nuit et le jour, le chaud et le froid, le bien et le mal, tout cela reconnu par les 5 sens physiques à travers le raisonnement de l’Esprit. La projection de la race parfaite dans la matière ne se produisit pas seulement dans le Jardin d’Eden – qui selon les lectures de Cayce aurait été situé en Iran et dans le Caucase – mais dans 5 parties du monde en même temps.

-  Yosuel  : Ce que Vous n’avez jamais pu comprendre et qui a été dit, mais retiré et annulé, au point qu’il n’y a plus eu trace de ce qui s’est réellement passé, c’est qu’ Amilius est venu pour rétablir une incohérence qui ne devait pas perdurer pour les futures Générations venant en incarnation pour faire l’expérience de l’involution jusqu’à la période de l’évolution Les ramenant à la source-même de ce qu’Ils Sont, et pouvoir ainsi se réaliser en tant que Maîtres incarnés. Et c’est en cela qu’Amilius est venu et a décidé, tout en étant pleinement le Maître incarné, d’engendrer avec Lilith , qui était issue des Hybrides, une Fille, qui Elle-même n’était pas totalement Humaine mais s’en rapprochait, et quand Celle-ci atteint l’âge de pouvoir engendrer à son tour un Être, Amilius et Elle donnèrent naissance à un autre Être avec Lequel Il engendra à nouveau un Être, qui cette fois-ci était totalement Humaine, ce qui amena Lilith et leur Fille à ne pas pouvoir l’accepter et à Nous revenir dans la peine de ne plus être la Favorite de ce qu’Elles ressentaient en Amilius comme un Être d’une grande Puissance dans l’Amour et la pleine créativité.

Alors, cette dernière Fille fut ce que Vous avez appelé «  Eve  », et Nous Vous révélons comme Isis . Maintenant, lorsqu’ Isis fut à même d’engendrer un Être, Celui-ci fut un Garçon qu’Ils prénommèrent Adam , et lorsqu’ Adam atteignit l’âge adulte, alors Amilius se retira, son œuvre étant accomplie. Et il en est ainsi.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi