Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Z - Adamus-Saint-Germain canalisé par Geoffrey Hoppe + Guidances en (...) > Adamus-Saint-Germain - 6ème histoire de son livre "Mémoires d’un Maître" : Le (...)

Adamus-Saint-Germain - 6ème histoire de son livre "Mémoires d’un Maître" : Le Dauphin

vendredi 30 juin 2017, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

-MEMOIRES D’UN MAITRE–

Adamus-Saint-Germain – Crimson Circle

6ème histoire

« LE DAUPHIN »

Histoire inspirée par quelqu’un qui a beaucoup de problèmes

Libre interprétation de AMA Nanda Yoaliah

2017

Le Maître était assis sous un parasol, appréciant l’atmosphère paisible et rafraîchissante de la plage. Au cours de cette belle après- midi ensoleillée il sculptait une pièce de bois flotté, travaillant le portrait d’un dauphin. Le Maître aimait la sculpture et passait beaucoup d’heures dans la joie de créer de belles petites sculptures. Tôt ou tard il finissait toujours par les offrir à ses étudiants en souvenir d’une leçon particulière qu’ils expérimentaient.

Aussi ce fut sans surprise, qu’assis sur une chaise confortable avec un Mai Tai et le petit dauphin, qu’il vit Stella, une de ses étudiantes, descendre la plage. Elle marchait très rapidement quasiment sans remarquer le Maître, avec un simple salut de la tête en passant près de lui hâtivement. Le Maître s’arrêta de sculpter et dit : - « Stella ! Arrête-toi un moment. Viens prends un siège et bavardons ». Troublée, elle s’interrompit et regarda le Maître. Mais étant dans une telle hâte elle ne pouvait tout simplement pas envisager de s’asseoir.

Le Maître dit : - « Où allez-vous dans une telle hâte ? ». Elle répondit : - « Maître ne voyez-vous pas les nuages là-bas ? Une tempête arrive ! » Le Maître remarqua que les nuages de l’orage étaient au moins à 30 km de là ; il n’était pas inquiet. Stella ajouta : - « A côté de ça je dois être prête pour le dîner ». Jetant un œil à sa montre le Maître dit : - « Mais Stella, c’est seulement 16 heures. Le dîner n’est pas avant 18h30 ce soir ; pourquoi cet empressement ? ».

- « Maître… » dit Stella, commençant par être ennuyée avec ses questions : - « J’ai beaucoup à faire pour être prête pour le dîner, et je ne veux pas me trouver prise par l’orage. Et tout aussi bien, vous devriez plier votre chaise et aller à l’abri. Cet orage pourrait devenir très mauvais ».

Le Maître sourit et dit - « Stella, stoppe et prends une profonde respiration …..pendant un instant. L’orage est tellement loin d’ici, et je ne pense pas réellement qu’il arrivera rapidement. En fait, il ira de l’autre côté et ne viendra pas du tout par ici. Et Stella… » ajouta t-il : - « Le soleil brille, l’air est calme et vous avez deux heures et demie avant le dîner. Arrêtez, détendez-vous, prenez un Mai Tai, et relâchez un peu. » Stella avait la bougeotte et il savait déjà qu’elle n’accepterait pas son invitation. C’était dans sa nature de se faire du souci à propos de tout.

- « Stella… » dit-il : - « Je vous ai observée, je remarque des choses. Et je peux voir cela, malgré cependant que vous étudiez et travaillez dur avec toutes ces choses spirituelles, vous êtes toujours en train de stresser, toujours inquiète à propos de quelque chose. De quoi s’agit-il ? » Stella continuait toujours à se sentir anxieuse et voulait partir, mais aussi elle ne voulait pas être impolie avec le Maître. Elle répondit : - « Bien Maître. Il y a toujours quelque chose pour s’inquiéter. Si je ne prends pas en main les choses ou ne gère pas tout correctement, cela pourrait s’effondrer. Si je ne vais pas au fond, je pourrais être prise par la tempête et tomber malade. Si je ne suis pas prête pour le dîner, quelque chose pourrait se produire et me retarder. Et je ne serai pas à la bonne place. »

Le Maître répondit : - « Stella vous vous tracassez à propos de tout ! Vous vous faites du souci même à propos du cancer. » Stella était un peu surprise, car elle n’avait jamais parlé à personne à ce sujet. - « Mais le cancer court dans ma famille, ce qui signifie que j’ai une bonne chance de l’attraper moi aussi. »

Le Maître dit : - « Stella », Vous Vous faites du soucis à propos de l’argent ». Maintenant elle était très ennuyée : - « mais c’est parce que je n’en ai jamais assez ! Je suis constamment en train d’imaginer comment je vais payer le loyer, comment je vais payer cette école stupide, pour la nourriture, toutes choses. Bien sûr que je m’inquiète pour l’argent, il le faut ».

Le Maître continua – « Vous êtes toujours inquiète à propos de vos pensées, toujours en train d’arranger vos pensées dans votre esprit ». Stella répondit, » oui bien-sûr j’essaye de gérer mes pensées ! Sinon j’ai tellement de pensées négatives qui arrivent et alors des choses négatives qui se mettent en route. Aussi, oui j’ai au moins essayé de contrôler mon esprit et mes pensées. »

Le Maître prit une profonde respiration …… Il dit - « Stella, vous vous faites de soucis à propos de beaucoup de choses qui ne se manifesteront sûrement pas, en fait elles n’apparaitront sûrement pas. Actuellement, je pense que vous aimez vous inquiéter. C’est devenu votre manière de vivre et vous ne connaissez rien d’autre. »

Stella n’aima pas vraiment ce dernier commentaire. Elle était habituée que les personnes lui disent des choses comme : - « Oh ma pauvre. Vous avez eu une vie si mauvaise, les choses sont si dures pour vous. » Et maintenant le Maître lui disait qu’actuellement elle « aimait » se faire des soucis. Cela n’avait aucun sens. Elle avait perdu suffisamment beaucoup de temps avec cette conversation ridicule et elle était décidée à s’en retourner quand le Maître lui dit : - « Stella c’est une sorte de compulsion addictive de s’inquiéter toujours pour des choses qui actuellement ne sont pas là. En réalité c’est une perte de temps et plus que toute chose, cela vous tient bloquée dans vos pensées, toujours à penser et vous tracasser à propos de tout, parce que vous pensez que vous devez le faire. C’est ainsi que vous pensez comment vous devez gérer toutes les choses ensemble ».

Maintenant, Stella était vraiment en colère après le Maître de la façon dont il lui parlait. Le Maître pouvait voir qu’elle était crispée et dit : - « Stella vous êtes tout le temps dans vos pensées. Bien que nous, dans cette école nous parlons sans arrêt à propos de la conscience, vous êtes toujours dans votre tête. Les pensées peuvent être terribles et peuvent vous amener à devenir obsédée, comme c’est le cas par moment. » Elle fronça les sourcils, mais le Maître continua.

- « Stella il y a une différence entre les pensées et la conscience. Les pensées peuvent vous conduire sur un chemin très linéaire et vous vous inquiétez pour toutes choses. Elles vous conduiront à vous faire du souci à propos du cancer, au sujet de l’argent, à propos d’être en retard pour le dîner –à propos de tout- et c’est ce qui limite grandement votre réalité. Mais la conscience, la connaissance c’est complètement différent. Par exemple, je ne me tracasse pas à propos de l’orage près d’ici, car je suis en conscience, ce qui est différent des pensées. Etre en conscience signifie, je ne pense pas à la prochaine tempête qui pourrait survenir, pas du tout. Cela peut venir ou pas, il peut pleuvoir, comme probablement pas. Ce n’est pas parce que j’oblige les nuages de changer de voie, mais simplement parce que je suis en conscience, plutôt que dans les pensées, ainsi je ne me fais pas de soucis à ce sujet. Vous, Stella, vous pensez tout le temps. Et toute cette énergie derrière les pensées va être la cause qui vous agrippera à toutes les tempêtes dont vous n’avez pas besoin. »

En dépit de son anxiété, Stella maintenant écoutait, et le Maître continuait : - « Je suis en conscience, et réellement maintenant la conscience est qu’il va y avoir une tempête, cela peu m’affecter ou pas. La conscience ce n’est pas de s’inquiéter pour tout, mais plutôt la compréhension que Je suis toujours absolument à la bonne place, peu importe ce qui se passe. Et cela Stella est la différence. Vous vous inquiétez de ce qui va arriver à cause de vos pensées. Je suis en conscience totale, pas du tout préoccupé au sujet de ce qui pourrait arriver, et qui habituellement ne le fait pas. Par le fait de toujours essayer de contrôler vos pensées, vous êtes actuellement en train d’attirer les énergies qui provoquent un tas de conflits, de stress, de tempêtes dans votre vie. Je ne suis simplement pas là-dedans. Stella vous pensez, que ma vie est bonne car Je suis le Maître. Vous pensez que je suis saint et que j’ai suffisamment de pouvoir pour écarter les tempêtes ; que je travaille à être en abondance et que je m’assure d’avoir des pensées qui évitent le cancer, mais cela n’est pas vrai du tout. Je n’ai pas besoin de faire tout cela. Je n’ai pas besoin de penser pour éviter le cancer, d’avoir de l’abondance, de faire changer les tempêtes ou toute autre chose. Je suis en conscience, I AM THAT I AM, I EXIST ( JE SUIS CE QUE JE SUIS, J’EXISTE ). Je suis ici et maintenant, dans une large variété de potentiels, mais je ne pense pas à eux. Et cependant, toute chose trouve sa résolution. »

Le Maître s’arrêta un moment, en regardant les réactions de Stella. Il pouvait voir la partie d’elle qui commençait à comprendre que peut-être elle pouvait réellement simplement vivre et être libre. Il continua : - « Vous savez Stella nous avons un panneau au Club des Maîtres Ascensionnés. Il est suspendu au-dessus de la porte de la salle de la Comédie. Et oui nous avons une salle de la Comédie, car chaque Maître Ascensionné avant a marché en tant qu’humain, allant dans chaque chose que vous traversez actuellement, et a tout dépassé. Alors nous allons raconter les histoires dans la salle de la Comédie, à propos de nos névroses, des peurs, et des limitations, et elles sont réellement très drôles. Cependant…. » dit le Maître : - « Il y a un très beau panneau au-dessus de la porte qui dit simplement : Il y a une solution pour tout. Vous voyez, Stella tout a sa solution et c’est ça l’histoire drôle !

Les Humains se font du souci à propos de toutes ces choses différentes, car ils sont inconscients, en dehors de la conscience, et dans leurs pensées. Ils oublient que tout a sa solution, et pas seulement pour les Maîtres Ascensionnés ; tôt ou tard, cela marche pour tout un chacun, s’ils le permettent. Je reconnais que cela est difficile à faire pour un humain, car ils se font agresser par des tas de choses, comme le fait qu’ils peuvent attraper un cancer, ou qu’ils peuvent être fauchés. Mais si vous êtes en conscience ; si vous êtes conscients dans l’instant ces choses ne se manifesteront probablement pas. Tout fonctionne. En fait, c’est déjà acté, parce que le temps et l’espace sont une illusion. Il n’y a pas de passé ni de futur. Il y a vous dans la salle de Comédie au Club des Maîtres Ascensionnés, racontant des blagues lorsque vous vous inquiétiez au sujet de choses comme les tempêtes qui ne se sont jamais manifestées, étant en retard pour le dîner, attrapant une maladie. C’était déjà résolu. Vous êtes déjà ici. »

Le Maître s’arrêta et prit une profonde respiration …… : - « Pourriez-vous faire simplement avec cela Stella ? Pourriez-vous lâcher vos inquiétudes ? Pourriez-vous vous sortir de ce modèle ? Pourriez-vous arrêter d’attirer à vous ce genre d’énergies dans votre vie ? Je sais que c’est un pas audacieux, mais pourriez-vous simplement vous permettre de comprendre que toute chose est déjà résolue ? »

Stella ayant tout oublié au sujet de la tempête réfléchissait à la question du Maître. Soudain, elle prit une profonde respiration …..et dit : - « Maître, j’y penserai, mais là maintenant je dois me préparer pour le dîner. »
- « Mais avant que vous ne partiez…. » dit le Maître : - « Permettez-moi de vous donner cette petite sculpture que j’ai faite. Remarquez que le dauphin sur son visage sourit un peu ; c’est parce qu’il est libre, et je le dis littéralement. Il y a très longtemps, quand vous êtes venue pour la première fois sur Terre, vous étiez un dauphin, simplement heureux d’être dans cette expérience de la vie et de la biologie. Je vous donne ce présent de ce dauphin sculpté pour vous rappeler qui vous êtes réellement : un être en expérience libre. » Stella remercia le Maître et partit hâtivement, soulagée finalement de pouvoir être prête pour le dîner.

*******

Chers Amis, tout est parfait. Sachez juste cela. Pourquoi avoir tout ce stress ? Pourquoi se faire du souci à propos de tempêtes qui ne surgiront probablement jamais ? Pourquoi avoir toute cette inquiétude à propos de l’abondance, qui vous conduit réellement dans la pénurie ? Pourquoi s’inquiéter à propos de maladies qui ne se manifesteront probablement pas ?

Parfois les humains se soumettent à d’étranges expériences comme avoir un cancer, mais pourquoi ? La raison est, c’est qu’ils apprennent à propos de la beauté de la vie à travers ces expériences. Quand la vie se retire, ils peuvent finalement expérimenter sa beauté. Mais vous n’avez pas à prendre ce chemin là. Vous n’avez pas besoin d’avoir du manque afin de comprendre l’abondance. C’est jours-là sont passés.

C’est vraiment une avancée lorsqu’un humain peut aller de ses pensées mentales dans la simple conscience. Comme le Maître l’a dit à Stella, penser à propos de tout limite simplement les potentiels et les énergies. Le Maître est dans la conscience plutôt que dans les pensées, et cela fait une différence énorme.

En conscience vous ne vous inquiétez pas à propos de la tempête ; en pensant vous êtes inquiète : - « Est-ce que la tempête va venir par là ? Est-ce que cela va inonder ma maison ? Est-ce que je vais être frappée par un éclair ? » Les énergies sont tellement et vraiment si différentes. Le Maître en conscience prend note de l’orage et continue à travailler le bois en faisant de petits dauphins pour les étudiants.

Dans la conscience, les pensées peuvent être là encore, car c’est « et ». Mais lorsque vous êtes en conscience –Je Suis ce que Je Suis, J’Existe ; je suis dans la joie – cela change tous les modèles et dynamiques ; cela change l’énergie qui vient à vous. En conscience vous êtes prêts à attirer beaucoup plus d’énergie sans vous soucier de cramer votre corps ou votre mental. Il n’y a plus besoin encore de filtrer ou de limiter ; vous êtes prêts pour cela, afin de le faciliter, les énergies se réalignent et se mettent en place.

Tout marche sans effort. Pas de travail ni de pensées sont requis. Il s’agit simplement de permettre.

Le Maître qui travaille le bois loin sur la plage, ne se soucie pas des tempêtes ou de l’heure du dîner ou même de comment marche son école, parce qu’il n’y en a pas besoin. Pourquoi s’inquiéter et stresser ? Laisser simplement les énergies entrer en réponse à la conscience. Au lieu d’avoir à s’occuper ou se soucier à propos de tout, le Maître permet. Par conséquent, les énergies sont naturellement alignées, en venant servir le Maître en accord avec la conscience.

Chers amis, laissez les énergies venir à vous, dans votre vie –énergie douce et belle- sans forcer. Il n’y a même pas à mettre une charge positive ou négative ; c’est juste l’énergie qui entre, remplissant votre corps et esprit, entrant dans toute votre vie. Permettez que plus rien ne vous tire encore en arrière, comme Stella avec toutes ses peurs. Lâchez toute résistance ; pas de si, et, ou mais ; pas de questionnement si vous le méritez. Bien sûr que vous le méritez ! Laissez toutes tracasseries que vous auriez pu faire quelque chose de mauvais avec cela, pas d’inquiétude que vous privez quelqu’un d’autre ; il y a beaucoup d’énergie pour chacun. Prenez simplement une profonde respiration ……..et comme cela vient à vous, Permettez.

Ne vous faites pas de soucis à propos de ce que vous allez faire avec toutes ces énergies. Vous avez simplement à nager en elles, danser en elles, ressentir, vivre l’expérience. Le Maître permet aux énergies de venir, sans se préoccuper de ce qui s’en vient après, parce que tout fonctionne. En fait c’est la liberté. La liberté c’est de laisser les énergies entrer dans votre vie et vous servir ; sans appel, manipulation ou force, mais en Permettant.

Le Maître a essayé d’aider Stella à comprendre que lorsque vous êtes sans arrêt en train de penser et de vous inquiéter à propos de tout, vous limitez de façon drastique les énergies qui sont disponibles pour vous. C’est là, et vous n’en êtes tout simplement pas conscient. Lorsque vous pensez constamment aux problèmes et ce qui s’en vient ensuite et le manque d’abondance et ce que vous devriez faire dans la vie, alors vous n’avez pas conscience des énergies qui sont déjà là. C’est une autolimitation. Ainsi que le Maître a dit à Stella, vous pouvez tout laisser aller. Soyez conscients, soyez le « J’Existe », et soyez dans la joie. Et tout d’un coup, vous réaliserez à quel point l’énergie est présente à vous ; et tout ce qui est présent. C’est à vous, sans travail, sans effort ou concentration de pensées, ou de méditation ou quoi que ce soit d’autre. Vous le permettez simplement et l’accueillez. Au Club de la Comédie des Maîtres Ascensionnés l’enseigne est : « cela marche tout seul », imaginez cela en vous ! Cela marche tout seul parce que vous le permettez.

Pendant un certain temps Stella était assez irritée après le Maître, tellement irritée en fait, qu’elle s’éloigna encore plus de son chemin pour se faire encore plus de soucis, simplement pour se prouver que c’est ce qu’elle devait faire. Elle se raconta que le Maître était tout simplement un vieux fou grincheux qui ne comprenait pas ses problèmes, et ce qu’il savait faire était d’user de vielles expressions et clichés. Mais quelques semaines plus tard, elle pensait - « Je suis fatiguée de courir après les orages, je suis fatiguée d’être toujours inquiète à propos de la prochaine maladie, ou d’un problème physique. Je suis si fatiguée d’être constamment préoccupée à propos de tout. » Elle reconnu finalement qu’elle était prise dans le jeu. C’était une sorte d’addiction, d’être toujours inquiète. Et plus qu’une addiction, c’était une excuse de ne pas être dans la vie. Chaque jour cela l’aida, elle voyait la sculpture du petit dauphin sur sa table de nuit, qui lui rappelait de vivre librement, que c’est simplement une expérience et que tout fonctionne parfaitement.

Un jour finalement elle prit son courage –ou peut être c’était par manque de fierté- pour parler à nouveau au Maître : - « Maître… » dit-elle… : - « Vous avez raison. Toute ma vie j’ai été préoccupée par des inquiétudes et du stress. C’est même pour cela que je suis venue à cette école, mais c’était une autre façon de se concentrer sur le stress, car j’ai essayé d’appliquer tous les principes spirituels à la peur, au stress et aux préoccupations. J’ai finalement réalisé que j’avais coupé tout le flot d’énergie. Je ne vivais plus. Maître je n’ai rien à faire de ce que cela prendra mais je vais lâcher tout cela. Actuellement je n’ai pas réellement beaucoup de problèmes et l’un d’eux est à propos des autres. Je suis prête à aller au-delà de tout cela et être un créateur d’énergie. Je suis prête à vivre. »

Le Maître sourit et dit : - « Cela va paraître un peu étrange maintenant. Chaque fois que votre mental reviendra en arrière dans des problèmes et inquiétudes, ce sera un peu étrange en premier de prendre une bonne respiration……..en étant en conscience plutôt que dans la peur. Cela demandera du courage de croire que tout fonctionne. » Stella répondit : - « Cela résonnera mieux que la vie plate et grise que je vivais, remplit de peurs, de doutes et de manques. Maître, à partir de maintenant, lorsque les peurs émergent, je prends une bonne respiration ………..et me souviens que tout fonctionne parfaitement. »


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi