Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Session n° 13 - Votre propre expansion - Phase 1 - Initiation > Transcription de la session n° 13 à Mirabel et Blacons du 12/11/2016 - Votre (...)

Transcription de la session n° 13 à Mirabel et Blacons du 12/11/2016 - Votre propre expansion - Phase Initiation

mercredi 25 janvier 2017, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 13 à Mirabel et Blacons (Drôme – 26)

« Votre propre expansion »

Animée par Yosuel

Intervention de Marie

canalisés par Maalaweh

Samedi 12/11/2016

1ère Partie  :


- > Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

-  Ma  : Alors Navoael , le principe maintenant c’est vraiment : Je ne suis plus dans la tête, Je suis là en Moi, en mon Cœur, sans penser, sans rien chercher à comprendre, mais laisser « La Source » T’impulser ce que Tu es à même de ressentir au-delà des ressentis Humains. C’est vraiment la porte de toutes les compréhensions subtiles, sans que le mental n’interfère, parce que lui cherchera toujours des solutions dans le mental, dans l’intellect, au niveau du cerveau, au niveau de la conscience de masse, et Tu n’auras jamais la compréhension subtile de la réalité de quelque chose de bien déterminé. Cela Nous sera toujours donné à d’autres niveaux, donc tout ce qui Nous est dit dans le sens : - « Je ne pense pas, Je ressens, mais Je ne cherche pas à ressentir, Je suis là, en mon Cœur, et par les insufflations qui vont M’être données, Je vais pouvoir ressentir à d’autres niveaux… »… Ca c’est important. Là Vous êtes deux, mais quand il y a plus de monde et qu’Il fait œuvrer quelqu’un, c’est vraiment aussi de Nous permettre de le ressentir en Nous : - « Je suis là, en mon espace, sans penser, et Je ressens au-delà des mots ce qui est dit pour en avoir une compréhension subtile que jamais mon mental ne pourra comprendre et M’en donner l’exacte réalité. »…

Donc c’est très, très important de toujours se permettre de ressentir en sa profondeur ce qui Nous est insufflé sans chercher à comprendre avec le mental, et sans vouloir l’interpréter à sa façon. Je vais Vous envoyer une transcription de la session du mois de Mai n° 8 qui est terminée, et dans laquelle à un moment donné, Yosuel fait œuvrer un Participant, et Toi, Tu as eu une réaction, et alors Il T’a dit que Tu ne T’étais pas permis de ressentir. Cela veut dire que ton cerveau s’est tout de suite mis en branlebas, et tout de suite il a réagi en fonction de ce qui était dit. C’est ça qui est important, c’est vraiment le mental, la personnalité humaine prennent le dessus comme Nous le vivons dans le quotidien, alors que maintenant, Nous allons vraiment réapprendre à ressentir au niveau de notre Emanescence et « La Source » : - « Je Me permets de lâcher mon mental, et Je Me permets de ressentir ce qui M’est insufflé sans chercher à comprendre ce qui est dit, et ainsi de pouvoir accéder à ce que mon mental ne pourra jamais ni comprendre, ni Me donner la réponse dans sa juste réalité. »… Et alors là, ça n’a plus rien à voir avec toute notre façon de penser comme Nous la vivons, c’est vraiment à d’autres niveaux, et ça Nous ouvre une grande, grande voie sur comment vivre, être, créer et appréhender tout ici dans cette 3D, dans ce monde et bien au-delà !

-  Navoael  : Je crois que Je commence à être conscient de ce fonctionnement que Je dois lâcher !

-  Ma  : Oui, c’est très, très important... Alors, c’est une joie pour Moi d’accueillir cet immense Groupe formé par un couple, mais oh combien grandiose, quel que soit là où Vous en êtes, parce que Vous avez cette volonté, cette volonté d’être là, cette volonté d’aller au-delà de tout ce que Vous avez vécu, d’aller au-delà de ce que Vous vivez pour Vous permettre de vivre encore autre chose, pour Vous permettre de ressentir en Vous-mêmes ce que Vous Êtes afin de créer une autre réalité.

Donc c’est une joie pour Moi d’animer cette session et d’être avec Vous, de cheminer ensemble et individuellement.

Vous Vous laissez aller……... Vous Vous détendez complètement…… détente complète, sans s’endormir…… Présence en son Cœur……..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes……..et Nous expirons très, très lentement……… Présence………

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience ………en étant dans la Lumière que Nous Sommes…et Nous expirons très, très lentement……… Dans ma Présence « Je Suis »….. « Être » simplement sans aucune interférence du mental ou de la personnalité humaine………

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes……et Nous expirons très, très lentement………..… « Être », sans chercher à Être………… Présence dans l’instant présent, dans l’instant de tous les instants….. « Être » simplement…………

….. Pause …..

-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue.

-  Amanayah  : Namasté Yosuel  !

-  Yosuel  : Je T’honore !

-  Navoael  : Namasté Yosuel  !

-  Yosuel  : Oh mon Ami, comme Tu M’amuses, mais Je T’honore de ta présence, Tu as beaucoup de courage, et Je T’accompagne.

-  Navoael  : Merci Yosuel  !

-  Yosuel  : Alors ce que Je voulais dire, c’est qu’une fois de plus, Je M’avance pour un Groupe de grande importance. Bon, Je ne ferai pas comme Adamus qui s’est amusé à mettre des peluches à la place des Absents…

-  Navoael  : Il a fait ça ?

-  Yosuel  : Quoi que Ma en a quelque unes.

-  Amanayah  : Moi, J’en porte une sur Moi !

-  Yosuel  : Mais ce qui est important, c’est de comprendre, que quel que soit le nombre, ce qui se passe, amène une expression grandiose, et même si Vous n’êtes que trois, et Je le dis, à toute cette Humanité. Alors il Vous faut comprendre une chose : Vous êtes ici, non pas pour Vous glorifier de quelque chose, non pas pour Vous faire prévaloir auprès des Autres, non pas pour chercher la pierre philosophale ou pour transformer toute chose en or, mais pour comprendre à bien des niveaux la Puissance que Vous Êtes qui va Vous amener à vivre autrement, autre chose, sans ne plus perdurer dans tout ce que Vous avez expérimenté, dans tout ce que Vous avez vécu, que ce soit dans cette vie-ci, ou bien des vies antérieures.

Il fallait que Je M’amuse à Vous le dire, car dans cet amusement, il y a une grande vérité, c’est que Vous n’êtes déjà plus ce que Vous avez cru Être, et que Nous dansons ensemble. Vous n’avez pas encore atteint la subtilité de ce que Je peux Vous insuffler, mais Vous êtes déjà dans un ressenti qui n’a plus rien à voir avec ce que les Humains sont, et ma chère Amanayah , Tu le côtoies au quotidien. Tu sais maintenant que ce que Nous Vous disons, Tu peux le voir et le ressentir dans l’état d’être de tous Ceux que Tu côtoies, et cela change radicalement toute une façon d’être dans laquelle Tu œuvrais et dans laquelle maintenant Tu fais en sorte de ne plus œuvrer. Alors bien sûr, Tu as encore un bon chemin à faire, mais déjà Tu en perçois la grande différence, et cette grande différence, elle T’amène à ressentir que finalement ce que Tu as cru être n’est déjà plus ce que Tu Es et que les Humains sont vraiment dans une inconscience que Toi-même Tu n’aimerais plus retourner.

-  Amanayah  : On non !

-  Yosuel  : Alors cela M’amène à Vous dire : qu’est-ce qui Vous perturbe encore ? Qu’est-ce qui Vous empêche de Vous permettre d’Être et de rester pleinement Vous au point de pouvoir être dans une joie permanente ? Parce que lorsque l’on ne se laisse pas interférer par des pensées suggestives, lorsqu’on se permet de se laisser aller, d’être présent à Soi, de ne pas donner d’intérêt à toutes ces pensées suggestives, alors on peut ressentir la joie, la joie d’Être, la joie dans l’instant. Qu’est-ce qui Vous en empêche, qu’est-ce qui Vous perturbe, qu’est-ce qui Vous retient, qu’est-ce qui Vous amène à ne pas Vous permettre d’Être simplement ?............ Mon Ami Navoael , laisse-Toi aller………. Lâche ton mental……..en Toi Tu Es……. Ressens………. Laisse émerger ce qui doit l’être……et justement, peux-Tu Nous répondre ?

-  Navoael  : Oui…

-  Yosuel  : Attention, Je ne veux pas de mental ! Je ne veux pas quelque chose qui vienne de ton intellect. Je veux que Tu ressentes ce qui émerge…

-  Navoael  : Alors, ce que Je ressens et que J’ai ressenti dans les propos de Yosuel il y a quelques secondes, d’être invité à être dans le silence intérieur. Pour l’instant, quand Je suis dans cette tentative, Je n’ai pas encore goûté à la joie d’être dans le silence, mais là, J’ai besoin d’aller vers mes lectures, mes petits communiqués de presse scientifiques, des documentaires scientifiques. Alors Je vais lâcher le mot, c’est probablement pour ne pas être dans une forme de solitude, et cette forme de solitude, elle est peut-être possible, parce que Je n’ai pas encore goûté à la joie réelle que Tu viens de décrire et qui émerge du silence et des cadeaux du silence, voilà, parce que J’aime bien compris que les ressentis qui vont pouvoir émerger de ce silence vont être des cadeaux. C’est un schéma que Je donne, peut-être que Je donne du mental, Je n’en sais rien, mais Je crois que J’ai répondu en disant la solitude, Je ne veux pas aller à la masse, mais Je reste accroché à ce qui se dit dans des sphères où on n’est pas dans le stupide…voilà ! Je fais encore ce choix-là. Même si c’est grossier ou maladroit ce que Je dis, c’est le ressenti que J’ai eu en T’entendant Yosuel  ! Je n’ai pas encore goûté à ce cadeau des ressentis qui font que Je pourrai lâcher toute activité cérébrale. Voilà !

-  Yosuel  : Bien, mon Ami… donc laisse-Toi aller……… Permets-Toi de ressentir à d’autres niveaux… : - « Je Suis et Je l’accepte… « Je Suis », et Je Me permets de le vivre… « Je Suis » et Je ne cherche plus rien… « Je Suis », et en mon cœur, en mon espace, Je laisse ma propre Conscience s’exprimer. »…

Alors, qu’est-ce qu’Elle Te dirait ta propre Conscience ?... Elle Te dirait : - « J’ai pas beaucoup de place pour M’exprimer, le passage est un peu étroit, parce que la personnalité humaine prend encore beaucoup trop de place, mais en même temps, J’arrive à Me frayer un passage. »…

Ce qui veut dire : Tu as la possibilité, non pas à cherche de tout comprendre, non pas d’étoffer en permanence des justifications, mais de Te permettre d’être enfin Toi, naturel, qui aime faire des choses, qui aime lire les revues scientifiques, et ça c’est une bonne chose, qui aime s’occuper à des choses qui sont tout à ton honneur. Ne crois jamais que Tu Te dois d’une certaine façon au Divin, que Tu ne dois pas faire ci, ou que Tu ne doit pas faire ça, ou que Tu dois Te contraindre à ci, ou Te contraindre à ça, c’est comme si Tu rentrais dans le dogme du Divin. Lâche tout mon Ami……….. : - « Je prends une profonde respiration….. et Je lâche tout. »………

Entre vivre tout ce que Tu as envie de vivre ici sur cette Terre et de le faire en étant présent à Toi, dans l’instant, en Toi, dans le rire, la joie, il y a une grande différence. Qu’est-ce que Tu vas chercher à Nous plaire ou à plaire à Je ne sais Qui, ou à Je ne sais quoi de notre côté. Tu es « la Source », Tu es Amour, Tu es Puissance de la Lumière, il n’y a rien que ne Te soit interdit, il n’y a pas de contraintes, il n’y a pas de formules, il n’y a pas de : - « Je dois être comme-ci ou Je dois être comme-ça. »…

Il y a à être Toi, mais sans ne plus souffrir de tout ce que Tu as vécu, de toutes tes limitations, de toutes tes croyances, de tous tes interdits, de tous tes préceptes, valeurs, de toutes tes conceptions de la vie, de ce qu’il faut être, de tout ce qu’on Vous a inculqué. Tu ne dois pas T’en remettre à Qui que ce soit, Tu ne dois pas être dans l’obligation de quoi que ce soit, Tu dois accepter enfin de Te re-trouver, Toi avec Toi, Toi avec Nous, Nous avec Toi, Toi en Toi, mais pour Toi : - « Je Suis, Je fais ce que Je veux, Je pense comme Je veux, mais Je ne Me laisse pas gérer par un mental qui se nourrit de la conscience de masse. »…

Peux-Tu enfin ressentir la différence ?..... : - « Je n’ai pas à M’impliquer dans ce que les Autres vivent. Je n’ai pas à Me devoir aux Autres. Je n’ai pas à répondre aux Autres comme Ils veulent que Je sois. J’ai à être Moi, à M’exprimer au niveau de mon Cœur, à accepter d’être en Amour de Moi-même, à accepter d’être dans l’instant présent, à vivre dans ma propre joie qui est au-delà de la joie humaine, c’est l’instant de tous les instants, sans soucis, sans rien qui Me préoccupe. « Je Suis » et Je le vis. « Je Suis » et Je M’aime. « Je Suis » et Je vis pour Moi, sans rejeter Quiconque, sans médire sur Quiconque, sans avoir peur de quoi que ce soit, sans avoir peur de ce que ce monde est, sans avoir peur de Me re-trouver en Moi, tel que « Je Suis » en réalité. Je n’ai plus à répondre à Qui que ce soit dans ce que l’on attend de Moi, mais à M’exprimer, à M’exprimer Moi dans ce que Je ressens, à M’exprimer pour Moi, tout en étant parfaitement en conscience de ce que l’Autre émet. Je peux élaborer toute conversation, sans rentrer dans aucun jeu, mais en laissant mon Cœur s’exprimer, et cela fait toute la différence. Je n’ai plus à croire que Je suis séparé de quoi que ce soit, de « La Source », de mon Moi Divin que Adamus appelle « le Maître », mais à comprendre et à ressentir qu’en Moi, Je suis les deux qui n’en font qu’Un. Je ne Me laisse plus prendre au piège d’un mental qui cherche à ce que ma conscience humaine fasse les choses selon ses directives toujours basées sur le passé, les peurs, le conditionnement. »…

Et J’en passe et des meilleurs, mais d’accepter que ta conscience humaine puisse être ce qu’elle est, avec tes particularités, avec tes fantaisies, avec ta façon d’être qui T’est propre, et en même temps, d’être une Conscience qui a à cœur d’expérimenter ce qu’Elle est dans sa toute Puissance au travers d’une conscience humaine pour simplement exprimer ce que sa Puissance de créativité peut L’amener à créer au-delà des limitations de la conscience humaine, via, bien sûr, la conscience de masse.

Mon Ami, est-ce que Tu T’es permis de ressentir ce qui vient d’être dit à d’autres niveaux, sans penser ?

-  Navoael  : Je crois !

-  Yosuel  : Tu fais des progrès !

-  Navoael  : Je l’espère !

-  Yosuel  : On n’espère pas, on Est ! Espérer, c’est chercher quelque chose dont on est jamais sûr qu’on l’obtiendra : - « Je Suis, Je crée, et Je n’en doute pas ! »

-  Navoael  : Ah, la foi !

-  Yosuel  : Nous, on ne parle pas de foi !

-  Navoael  : Au sens laïc !

-  Yosuel  : Je ne sais pas ce que c’est le laïc, et cela M’importe peu !.... : - « Je suis Moi, Je suis Puissance de la Lumière, et la Lumière a à cœur de s’exprimer dans son expression, dans son expansion. »…et c’est tout !

Et maintenant mes Amis, comment Vous sentez-Vous après ce qui vient d’être dit, ce qui vient de Vous être insufflé et qui est la clé de la réalisation………… Où en es-Tu dans tout ça ma chère Amanayah  ?

-  Amanayah  : Alors, pendant que Tu parlais à Navoael

-  Yosuel  : A Toi aussi, et à tous Ceux qui écoutent ou liront cette session !

-  Amanayah  : Oui… Je rectifie effectivement. J’ai ressenti quelque chose au niveau de ma poitrine, J’avais le sentiment que ça… Je ne sais pas comment l’expliquer, mais ça tremblait. Toute ma poitrine à l’intérieur tremblait, chauffait, mais Je n’ai pas de mots. Je ne sais pas si c’est un ressenti, ce que ça pouvait exprimer…

-  Yosuel  : Ma chère Amie, et ressens aussi mon cher Navoael, tout ce que Nous disons à un Être, si Tu Te permets de le ressentir, Te permet d’aller au-delà de là où Tu en es…..

Alors ma chère Amie, Tu as voulu ouvrir quelque chose qui est déjà ouvert. Permets-Toi simplement d’Être, ne cherche rien : - « Je n’ai pas besoin de ressentir quelque chose de spécifique pour Être. Il y aura des moments où Je ressentirai des choses spécifiques. »…mais ce sera une communion entre Nous, mais en général sois simplement Toi.

Ce que Tu as ressenti, c’est ta Présence, c’est aussi nos insufflations, mais Tu dois aussi Te permettre de ressentir ce qui peut être dit, sans chercher à le comprendre, mais à laisser l’émergence de la compréhension subtile de ce que cela veut dire pour que cela soit une réalité que Tu peux décider de vivre.

-  Amanayah  : Je crois qu’il y a une peur…il y a une peur là…

-  Yosuel  : Laisse-la émerger……. Permets-Toi de la ressentir……. Elle Te dit quoi cette peur ?

-  Amanayah  : Je ne veux pas savoir, Je ne sais pas faire, Je ne vais pas y arriver…

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu en penses ?

-  Amanayah  : C’est faux ! C’est faux, mais Je Me laisse encore piéger par ça !

-  Yosuel  : Accepte cette peur qui comprend tous ces paramètres, et laisse-la intégrer ta propre Conscience, et ne lui laisse plus jamais de crédit : - « Si Je ne suis pas un Humain et que Je suis une Emanescence Divine, tout ce blabla n’est pas la réalité. C’est simplement ce dans quoi J’ai trempé, et J’en suis imprégnée comme un baba au rhum ! »…

-  Navoael  : C’est vraiment dur pour l’Humain. J’aime bien le baba au rhum !

-  Yosuel  : … : - « Je n’ai plus à M’en laisser imprégner. »…

Ne Te cherche plus auprès de ce qui émerge. Accepte-le, intègre-le, transcende-le : - « Je ne suis pas un Être limité. Je n’ai plus à avoir peur de ce que « Je Suis », car Je sais que cela M’amènera toujours à vivre bien au-delà de cette réalité limitée, et que Je pourrai vivre des choses grandioses, Je pourrais créer ma propre réalité au-delà de tout ce que J’ai vécu dans un certaine enfermement. Je n’ai plus à en avoir peur, mais d’accepter d’être Moi dans la joie dans l’instant présent. Je n’ai plus à Me leurrer sur tout ce qui se fait ou qui se dit d’une certaine façon, mais de Me re-découvrir dans ce que « Je Suis » en réalité dans ma propre Puissance, et en cela, Je laisse ma propre Conscience Divine faire l’expérience de ce qu’Elle Est à travers ma conscience humaine, dans ce qu’Elle veut exprimer, expanser et créer selon ce que le Soi, avec ses particularités, a à cœur de vivre ici sur cette Terre. »…

Pouvez-Vous ressentir encore un peu plus en profondeur ce qui vient d’être dit…….. C’est ce qui va Vous amener à vivre la maîtrise du Maître. Nous y reviendrons encore et encore autant de fois qu’il le faudra jusqu’à ce que ce soit une vérité qui soit la vôtre, et ceci sans rien chercher, sans Vous poser de questions, sans laisser le mental prendre le dessus, Être ! Et c’est ainsi les Amis !

-  Navoael  : Merci !

-  Amanayah  : Namasté !

-  Yosuel  : Alors les Amis, lorsque Vous Vous laissez aller pleinement, Vous Êtes…il n’y a pas de pensées, Vous êtes là, Vous êtes Vous………que se passe-t-il ?

-  Navoael  : Il y a de la joie !

-  Yosuel  : Je croyais que Tu ne connaissais pas !

-  Navoael  : Ah, J’ai le droit de temps en temps à l’éprouver… Dans ce qui a été dit, Je crois que Je l’ai bien vécu. Alors le petit malaise qui subsiste en Moi, et c’est pour ça que Yosuel l’a dit si généreusement : - « Je reviendrai, Je reviendrai autant de fois que ce sera utile. » On est à la quête d’un état… Je n’ai pas de mot, Je vais dire de Grâce…accepte, même si c’est impropre…

-  Yosuel  : Absolument pas ! La grâce, c’est ce que Vous Êtes !

-  Navoael  : Bien, alors tant qu’on n’a pas mis vraiment…alors, Je vais lâcher un autre mot : tant qu’on n’a pas goûté à l’ébahissement, c’est-à-dire être touché par la Grâce et dans la joie de la grâce, on cherche et on ne sait pas où on est, donc il faudra revenir, mais il y a du bonheur en dedans parce qu’on va continuer, et c’est pourquoi il y a eu cette envie d’échanger par un rire qui alors là, Je vais trébucher sur un mot qui montre qu’il y a du vivant derrière ça, J’allais dire le mot espoir, mais en provocation, voilà !

Ce qui a été dit à Amanayah , M’a autant servi que ce que Toi Yosuel Tu viens de Me dire, et on le partage tous les trois ensemble, et avec Yosuel et il y a eu cet envie d’échanger un grand sourire, il y avait de la joie ! C’est un état après lequel, on voudrait l’attraper quoi, même si la route est encore longue, mais il reviendra !

-  Yosuel  : Alors déjà, ne pense pas que la route soit longue, parce que la route ne s’arrêtera pas. Alors pense déjà que dans l’instant présent, Tu peux Te permettre de vivre autrement, d’être Toi, d’être présent à Toi, d’être dans la joie « d’Être », d’aimer la vie, de la vivre comme Toi Tu as envie de la vivre, de faire ce que Toi Tu as envie de faire, de Te libérer de toutes les croyances, de toutes les contraintes, et de comprendre qu’en étant en conscience, qu’en étant Toi, Tu peux tout faire, Tu peux tout créer en laissant ta propre Conscience s’exprimer, sans Te devoir à Qui que ce soit ou à quoi que ce soit. Nous on est là pour T’accompagner et non pour Te dire ce que Tu dois faire ou ne pas faire, mais T’aider à ressentir, intégrer et dépasser ce qui T’empêche « d’Être ». Ce n’est pas la même chose de Te dire ce que Tu dois faire ou ne pas faire.

Mon Ami, Tu viens de percevoir le tout début de quelque chose que Tu avais de la difficulté à percevoir tellement Tu Te contraignais à vouloir comprendre les choses…

-  Navoael  : Par le mental…alors que c’est un état ! Voilà…

-  Yosuel  : …surtout par ta constante impression que rien ne peut être ressenti si le cerveau ne s’y met pas.

-  Navoael  : Oui, il faut qu’il ait son mot à dire lui !

-  Yosuel  : Laisse-le, il ne va plus Te servir à grand-chose !

-  Navoael  : Je l’ai posé là, Je l’ai oublié !

-  Ma  : Je ne sais pas si Vous Vous rappelez un des derniers Shoud d’ Adamus où Il disait : prenez votre cerveau, Vous le posez parterre et pfftt Vous shootez dedans…

- Navoael : Je suis en plein dedans, oui…

-  Ma  : Et Je Lui ai dit : - « Qu’est-ce que Tu va Nous chercher ! » Il a de ces sorties !

-  Navoael  : Il y a de la lutte !

-  Yosuel  : Plus de lutte, le Maître ne lutte pas !

-  Navoael  : Non, Je veux dire qu’il y a de la résistant pour le cerveau, il veut toujours avoir son mot à dire : - « Attends, Je vais T’expliquer… »…

-  Yosuel  : Et bien apprends justement à lâcher, et à être Toi !..... Mes Amis, ce fut très intense, l’avez-Vous ressenti ?....

-  Navoael  : Majeure, c’est vraiment…

-  Yosuel  : C’est pour cela, mon cher Ami, que Tu as besoin du café avec un morceau de gâteau !

-  Navoael  : C’est dommage, ce n’est pas le printemps, on chanterait : - « Il y a de la joie… Bonjour, bonjour les hirondelles, il y a de la joie ! »…

-  Yosuel  : Pourquoi mon Ami, as-Tu besoin du printemps pour cela ?

-  Navoael  : Et cette chanson de Trenet M’est venue à l’esprit : « Il y a de la joie ! »

-  Yosuel  : Et bien, permets-Toi de la chanter, sans Te limiter au fait qu’elle ne se chante qu’au printemps !

-  Navoael  : Mais ça M’est venu il y a déjà 10 minutes !

-  Yosuel  : Et bien, lâche-Toi……sois comme l’Enfant !

-  Navoael  : Je suis à l’intérieur comme ça ! D’ailleurs, si on rit, c’est qu’il y a un climat qui est là ! Merci Yosuel  !

……Eclats de rire général !.........

-  Yosuel  : Bon, et bien perdurez dans cet état d’être pendant votre pause goûter, et Je Vous retrouve ensuite !

-  Amanayah  : Avec plaisir !

-  Yosuel  : Et Je Vous aime et Je Vous accompagne…

-  Navoael  : Plein d’Amour Yosuel .

-  Tous  : Namasté Yosuel  !

************* Pause Goûter************

2ème Partie  :

-  Ma  : Vous Vous laissez aller…… Vous Vous détendez…… Vous êtes Vous, en Vous………. Présence, sans penser, sans aucune interférence……………..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ……..…en étant dans la Lumière que Nous Sommes…….et Nous expirons très, très lentement……… Présence………

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience ………en étant dans la Lumière que Nous Sommes…..et Nous expirons très, très lentement……… Présence à Soi en conscience, dans la joie d’Être, dans l’instant présent……...

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience ……en étant dans la Lumière que Nous Sommes….et Nous expirons très, très lentement………. Conscience « Je Suis »………. « Être » simplement…………

…..Pause………

-  Yosuel  : Alors mes Amis, Je Vous retrouve. Votre conversation a été des plus intéressante durant votre pause goûter. Maintenant tant de choses sont à découvrir, et ce que Vous avez échangé n’est qu’un milliardième de la Connaissance qui va bien au-delà de ce que Vous avez émis. Mais pour Vous, le plus important c’est de pouvoir être conscients de ce que Vous Êtes en réalité, et de pouvoir vivre cette réalité bien bien au-delà de ce que l’Humain croit qu’Il est. Vous avez la possibilité de Vous ouvrir bien des portes et de ressentir bien des réalités qui ne sont même pas encore accessibles aux Humains qui ne sont pas en conscience de « Qui Ils Sont », mais là, Je Vous attends ! Vous le permettrez-Vous ? Y arriverez-Vous ? That is the question !....et c’est ainsi !

Alors dans l’instant, on s’occupe de là où l’on en est, et de là où l’on en est mes chers Amis, ce n’est que le début, et ce début est encore empreint à pas mal de choses qui doivent être déblayées, et surtout à votre volonté de Vous permettre d’être en Conscience. D’être en Conscience, cela demande de lâcher, non seulement tout dans l’Humain, toutes vos conceptions, mais surtout, et Je dirai, de ne plus Vous référer à quoi que ce soit pour découvrir le nouveau qui en réalité n’en est pas un, mais que Vous avez occulté, mais qui pourtant est en Vous. A Vous de Vous permettre de découvrir ce que Vous Êtes au-delà de toutes les réalités émises.

Alors mes Amis, il Nous faut continuer à déblayer le terrain, il Vous faut continuer à comprendre qu’est-ce qui interfère, pourquoi y a-t-il encore des anicroches, pourquoi y a-t-il encore des empêchements sur ce chemin que Vous avez entrepris de prendre pour votre retour à Vous-mêmes, ce chemin qui en réalité n’en est pas un, mais c’est une métaphore pour mieux comprendre ce qu’est la décision de vouloir réapprendre ce que Vous Êtes. C’est ce que Je peux dire en l’instant.

Alors, quelles sont les premières anicroches ?......... Vous êtes Vous… Vous Vous laissez aller… Vous êtes dans le ressenti en profondeur, sans chercher à comprendre, Être simplement………

Qu’est-ce qui Vous empêche de vive en Conscience ?.............. Mon Ami Navoael , peux-Tu Nous répondre en fonction de ce que Tu as laissé émergé et ressenti ?

-  Navoael  : Qu’est-ce qui peux M’empêcher ? Alors, ce qui peut…M’est venu quand le thème a été abordé, est monté en Moi cette notion de flou parce que Je ne sais pas ce que Je cherche, encore que J’en ai parlé à la fin de la première partie. Il y a du flou…si J’avais goûté au fruit, miam, miam, J’y retourne, Je connais le goût, Je connais le chemin. Alors est-ce que Je M’évade en disant ça pour éluder la question… Je ne crois pas, Je ne crois pas… Je vais en rester là !

-  Yosuel  : mon Ami, ressens…… : - « Je Suis… en mon espace « Je Suis »… En mon espace Je n’ai plus à Me chercher… En mon espace Je suis Moi. »…

Et à partir de là tout Te sera impulsé… Ce flou, il réside dans le fait que Tu ne Te permets pas d’être Toi, Toi-même, en ton centre, sans rien chercher, simplement Être. Alors le mental imagine ce qu’il veut, et surtout cela T’empêche d’accéder à ce qui peut être ressenti d’une toute autre façon, mais Tu commences à percevoir par moment quelque chose à laquelle Tu n’avais pas accès auparavant. Il Te faut maintenant lâcher l’inconditionnel compréhension de ce que Toi Tu veux comprendre avec l’intellect. Il faut se laisser aller, se permettre d’Être, et le moment venu tout est révélé, tout est impulsé lorsque justement l’Être se permet d’Être, sans rien chercher. Mais cela demande de vivre en conscience, cela demande d’accepter de pouvoir ressentir à d’autres niveaux, au-delà des ressentis humains, au-delà de ce que Vous aviez l’habitude de ressentir simplement avec le mental.

Tu ne peux pas atteindre des compréhensions les plus subtiles lorsque Tu cherches à comprendre au niveau de ton intellect tout ce que Tu peux élaborer, tout ce que Tu peux imaginer, tout ce que Tu peux controverser, alors que d’autres réponses sont disponibles. A Toi de Te permettre de ressentir au-delà de tes anciennes facultés, ces facultés bien limitées. Maintenant, il est vrai que cela demande de lâcher une façon d’être que Tu as utilisée en permanence. Alors ne Te fait pas de soucis, ne T’en inquiète pas, Tu as déjà fait de grands pas en avant, persévère, et le moment venu, Tu ressentiras encore à d’autres niveaux, mais ne Te pose plus autant de questions, apprends à Te re-trouver, apprends à être simplement Toi, dans l’instant, en Toi, avec Toi, et ressens ce qui se passe sans y mettre de mental et sans Te poser de questions.

Et maintenant les Amis, Nous allons aborder un sujet attractif……… Laissez-Vous aller, Vous, en Vous……

Lorsque Tu Te sens Toi, mon cher Navoael , est-ce que Tu n’as pas l’impression que les choses peuvent être ressenties différemment que lorsque Tu es totalement immergé dans toutes les pensées suggestives ?..........

-  Navoael  : Voilà, J’ai une chose à dire et en préambule : J’ai la chance de ne pas baigner dans la conscience de masse. Pour Amanayah , Elle est obligée de le faire à tout moment, et alors, lorsque Je parviens les rares fois où Je suis Moi en Moi avec la conscience d’être Moi, il y a un seul mot qui vient, et pour Moi, il est puissant. Je suis libéré, parce qu’en même temps, Je sens que mon corps est moins souffrance, et que Je n’ai pas besoin de parler. Voilà, simplement il y a le mot : « libéré » qui est là, même si c’est fragmentaire, superficiel, il est là ! Je crois que J’ai dit vraiment ce qu’il y avait au fond de Moi.

-  Yosuel  : Alors mon Ami, Je Te dirai : Tu aimes ces moments. Ils sont comme Tu les appelles, magiques, mais Tu peux Te permettre de les vivre en permanence, à la différence que pour le moment, Tu cherches encore trop de réponses, Tu cherches encore trop à savoir par le biais de ton intellect…

-  Navoael  : Ah, Je voudrai dire quelque chose : dans ces moments où Je suis libéré, il y a en même temps comme une culpabilité d’être là dans le non-faire, voilà, il y avait ce parfum de fainéantise qui était là, et que Je n’ai pas rapporté, voilà !

-  Yosuel  : Merci mon Ami pour cette complémentarité ! Je Te disais donc, que Tu peux Te permettre de vivre en permanence, d’être pleinement Toi, mais Tu cherches trop à savoir les choses à d’autres niveaux que ce que Toi Tu es à même de ressentir en Toi, sans ne plus Te poser de questions.

Alors bien sûr, il y a en Toi plusieurs paramètres, comme celui que Tu viens d’invoquer, et qui est le paramètre : on ne doit pas se laisser aller, on ne doit pas se poser, on ne doit pas prendre du bon temps, on ne doit pas s’octroyer des moments à ne rien faire, parce que le travail doit être accompli, parce qu’il ne faut pas penser à Soi, parce qu’on n’a pas le droit de s’arrêter, parce qu’il faut trimer en permanence.

Alors bien sûr, cela est de moins en moins imposé, heureusement dans votre présent actuel, il est concevable de pouvoir se poser, se détendre. Mais Tu fais partie d’une génération où cela était inconcevable, et c’est ce que vos Parents, votre société Vous ont inculqué il y a déjà un certain temps de cela, mais cela reste gravé en Toi : - « Je ne dois pas M’arrêter, Je ne peux pas Me poser, ne rien faire. »…

Accepte que c’est un concept qui Vous a été inculqué pour que Vous ne puissiez jamais Vous re-trouver, pour que Vous puissiez jamais penser à Vous, pour que Vous ne puissiez jamais être en Amour de Vous-mêmes, mais de Vous redevoir aux Autres, de Vous sentir utiles et non laxistes, de Vous sentir impliqués et redevables à une société qui Vous prend sous sa protection si Vous savez bien travailler, si Vous savez bien trimer, si Vous savez bien donner de Vous-mêmes, sans penser à Vous, même si à l’heure actuelle ce n’est plus d’actualité, beaucoup sur cette planète sont encore impliqués dans ces croyances, dans ce qu’on Leur a imposé. Accepte enfin que Tu puisses Te poser, que Tu puisses vivre pour Toi, que Tu puisses prendre du bon temps, que Tu puisses faire des choses pour Toi qui ne corresponde à aucune activité auxquelles Tu Te dois……… Accepte que Tu puisses, comment on dit dans votre expression, que Tu puisses larver…….. C’est quelque chose que Tu as eu de la difficulté à Te permettre, accepte que Tu puisses Te le permettre……

-  Navoael  : Surtout que c’est facile pour Moi, qui ne suis plus dans le monde du travail…

-  Yosuel  : Mais c’est quelque chose qui restait encore une croyance très profonde. Il Te faut l’accepter, l’intégrer, la dépasser…. : - « Cela ne Me concerne plus, et jamais plus Je ne culpabiliserai sur le fait de M’octroyer le temps que J’ai envie de passer pour Moi, sans forcément faire quelque chose. »…

Maintenant Tu as aussi peur que l’on Te juge. Cette peur, elle n’est pas ce que Tu Es. Accepte que si on Te juge de ne rien faire ou de Te poser, cela est émis par des Êtres qui ne se le permettrai pas, qui ont peur d’être jugés et qui ont aussi cette croyance en Eux qu’il ne faut pas s’octroyer du bon temps et que l’on ne peut pas se poser à ne rien faire……….. Accepte que Tu n’as plus à culpabiliser et Tu n’as plus à croire que l’on Te juge………. Mais sois-Toi, et surtout ne cherche plus la réponse à quoi que ce soit au travers des Autres, c’est en Toi que cela se passe, et uniquement en Toi, c’est de Toi dont il s’agit, et laisse les Autres Être, laisse ce monde être ce qu’il est, et participe au renouveau, participe à la grandiosité du Nouveau, mais surtout ne T’implique plus dans tout ce que Tu entends, dans tout ce qui se dit, et sois conscient de la Puissance que Tu Es, de ta Puissance de créativité, de ta Puissance à changer ce monde sans ne plus T’impliquer.

Et ce que Je Vous ai fait ressentir tout à l’heure, surtout au niveau de la première partie de cette session, c’est que lorsque Vous êtes Vous, en Vous, sans penser : - « Je suis en ma Présence, Je suis là, ma conscience humaine avec mes particularités, avec mes petits travers, avec ma façon d’être d’une certaine façon, peut Me permettre de M’occuper dans tout ce qui est dans cette matière en laissant ma propre Conscience, à travers elle, créer ma réalité selon ce que J’ai envie de faire, selon ce que Moi Je veux créer, selon ce que Moi Je veux vivre : - « Alors, J’impulse ce que Je veux voir se manifester et Je laisse ma propre Conscience s’exprimer dans l’expansion de ce que « Je Suis », pour que tout puisse répondre, sans M’impliquer dans ce qui se passe dans cette 3D. « Je Suis », J’impulse… Dans ma Lumière « Je Suis », Je M’expanse… Dans mon expansion Je suis dans la joie, dans mon expansion Je suis Moi, dans mon expansion il n’y a pas la place pour tout ce qui est jeux à tous les niveaux de la dualité qui se jouent dans cette 3D. Je suis Moi, en mon cœur « Je Suis », en mon espace « Je Suis », Je Me permets de ressentir que Je suis à même de vivre ma propre expansion sans avoir peur de ce qui va se passer, sans avoir peur de mes manifestations, sans avoir peur des Autres. Je suis Moi, Je suis ce que « Je Suis ». Je suis la Lumière incarnée, et Je ne peux vivre que ce que « Je Suis ». »…

-  Navoael  : Et dans cette joie, Je veux montrer aussi dans la créativité…

-  Yosuel  : En fait mon cher Ami, lorsque Tu Te laisses aller, lorsque Tu ne penses pas, lorsque Je Vous dis que dans ce que Vous Êtes et au travers de votre conscience humaine, Vous impulsez ce que Vous voulez voir se manifester ce que Vous voulez vivre et faire, c’est la créativité ! Permets-Toi de le ressentir, permets-Toi de lâcher le fait de ne pas Te laisser aller pour aller au-delà de tout ce qui est dit en Te permettant de le ressentir.

Ce que Tu viens de dire est une réalité que Je Vous amène justement à ressentir. Lâche tout conditionnement à vouloir ressentir au niveau des ressentis humains pour Te permettre de ressentir à d’autres niveaux : - « Je suis là, Je ne pense plus, Je ne recherche rien… Je suis là, et Je Me permets de ressentir à d’autres niveaux… Je suis là, et rien ne M’interfère… Je suis là, et Je crois en Moi… Je suis là, et tout s’en vient à Moi… Je suis là, et Je peux « Être » véritablement… Je suis là, et Je peux Me permettre de vivre pour Moi… Je suis là, et Je n’ai plus peur de ce que « Je Suis »… Je suis là, et Je lâche tout conditionnement… Je suis là, et Je vis autrement et différemment que tout ce que J’ai vécu auparavant… Je suis là, et Je Me permets de le vivre, de le ressentir, et dans mon expression, au niveau de ce que J’impulse de ce que Je veux vivre, Je comprends que c’est ma propre expansion et que Je peux donc envisager de vivre autre chose. Et c’est ainsi ! »…

-  Navoael  : Namasté Yosuel  !

-  Yosuel  : Comment ça se passe pour Toi Amanayah  ?

-  Amanayah  : Ca était très fort, surtout à la fin où…Je ne sais pas si Je vais arriver à le redire, mais J’ai pris conscience de tout ce que ça peut changer dans ma vie, le simple fait d’être Soi et de Me permettre de le vivre, et que là, effectivement tout peut s’en venir à Moi, tout est autrement, tout est plus facile et c’est comme si, Je crois, une part de Moi qui ne l’avait pas touché du doigt. J’ai senti que là il y avait quelque chose qui s’était ouvert ou comme explosé ou Je ne sais pas comment dire, mais ça, c’était très fort. C’est la permission, la permission de le vivre…

-  Yosuel  : Et si Je Te disais qu’en réalité, Tu as eu peur de Te le permettre !

-  Amanayah  : Oui, Je suis d’accord !

-  Yosuel  : C’est tellement ce que Tu veux vivre, mais où cela va-t-il Te mener, alors que Tu sais par expérience que Tu as déjà vécu ?

-  Amanayah  : Oui, il y a une part de Moi qui l’a vécu et qui a envie de le revivre, et effectivement il y a cette grande peur…

-  Yosuel  : Accepte-la……….elle n’est pas ce que Tu Es, elle n’a plus à T’empêcher d’être, et Tu sais que Tu peux vivre ce que Toi Tu as envie de vivre, sans ne plus avoir peur de ce que sera demain, de là où ça va T’emmener, parce que Tu sais maintenant que Tu peux créer une autre réalité, tout en étant ici, tout en côtoyant les Autres, sans ne plus rien subir, et là cela fait une grande différence, et Tu sais que Tu n’as plus à avoir peur de ce que Tu Es, de ce que Tu peux engendrer, de ce que Tu peux vivre pour Toi, de ce que Tu peux manifester, parce que l’on Vous a trop dit qu’il fallait Vous devoir à ce monde, aux Autres, de correspondre aux Autres, et cela a eu un tel impact à différents niveaux très profonds, que quoi que Vous puissiez ressentir et manifester, cela revient au grand galop.

Décide que plus rien ne peut T’empêcher de Te permettre d’Être et de le vivre, et que quoi qu’en disent les Autres, quoi qu’il se passe dans ce monde, quoi que pensent les Autres, Toi Tu vis ta réalité dans ce que Tu sais maintenant être ta Puissance, ta grandiosité, sans faire ambages bien sûr de quoi que ce soit, sans vouloir imposer quoi que ce soit, mais vraiment d’aller au-delà de tout ce qui se pratique encore et de jouir pleinement de la vie à chaque instant. Et il en est ainsi !

-  Amanayah  : Merci Yosuel  ! Si Je peux Me permettre, Je voudrai juste ajouter que Je crois depuis peu, Je Me suis rendue compte qu’effectivement Je peux être Moi, rayonner ce que J’ai envie de rayonner, et ce que les Autres peuvent penser ou vivre Me touche moins, et finalement ça ne M’empêche en rien d’Être Moi.

-  Yosuel  : C’est déjà une belle avancée, c’est déjà un premier pas dans ta réalisation, n’en déroge pas, maintiens le cap, maintiens-Toi en Toi dans ce que Tu Es, et n’aie plus peur de tous les tourbillons auxquels Tu peux être confrontée, car ce n’est plus ton problème, ce n’est pas ce que Tu Es et Tu n’as plus à Te laisser T’y engouffrer. Sois-Toi mon Amie, sois ce que Tu Es et Nous T’accompagnons. Tu n’es pas seule, et cela veut dire que Tu es Toi dans ta Puissance, et ta Puissance est ta meilleure Amie, Celle qui ne Te trompera jamais, Celle qui ne T’abandonnera jamais, Celle qui ne Te trahira jamais, et en cela Tu n’es pas seule !

-  Amanayah  : Merci !

-  Yosuel  : Mes Amis, Je vais clôturer cette session. Elle Vous a à nouveau amenés en conscience de votre Puissance, de comment Être, et pour reprendre avec amusement l’expression de mon Ami Adamus  : 1 : 2 = 1. Vous savez maintenant que Vous pouvez être Vous, conscience humaine avec vos particularités et Vous le Divin qui crée dans cette réalité ce qu’Il a à cœur d’expérimenter au travers de votre conscience humaine, sans que Vous ne l’en empêchiez. C’est le début d’une grande découverte, c’est ce à quoi Nous allons Nous appliquer, et c’est parti les Amis !

-  Navoael  : Youpi !

-  Amanayah  : Oui, attachons nos ceintures !

-  Yosuel  : Ne Vous laissez pas démonter par tout ce qui pourrait émerger, Nous Vous l’avons dit à maintes et maintes reprises, ne Vous laissez pas embarquer dans des controverses, mais posez-Vous, ressentez, acceptez, intégrez, transmutez, laissez-Nous œuvrer à travers Vous et retrouvez-Vous dans votre joie, dans votre Conscience, dans l’instant présent, dans ce que Vous Êtes. Et c’est ainsi !

Je suis très présent à Vous, Je vais continuer cette soirée avec Vous.

-  Amanayah et Navoael  : Super !

-  Yosuel  : Et serai toujours à votre service, si c’est votre choix, à travers Ma . Et il en est ainsi !

-  Amanayah et Navoael  : Namasté Yosuel  !

-  Yosuel  : Je Vous adombre de toute ma Lumière, de tout mon Amour…………….et Je Vous aime !

-  Navoael  : Merci !

-  Amanayah  : Je T’aime Moi aussi, Je T’aime !

-  Ma  : Namasté Yosuel  !

-  Navoael  : Namasté à Toi Yosuel  ! Namasté à Toi Ma .

-  Ma  : Yes !

….. Pause …..

Laissez-Vous aller……….. Vous êtes Vous en Vous sans penser… Présence… permettez-Vous de ressentir à d’autres niveaux… Présence à Soi..…

….. Pause …..

-  Marie  : Mes Amis, mes chers Amis, comme Je Vous aime, comme Je suis présente à Vous, comme Je Vous prends la main, Moi Marie votre amie ! Je suis ce que Je Suis Marie , mais plus la Marie qu’on Vous a rabâché et rabâché…

-  Navoael  : Non, non, c’est fini ça !

-  Marie  : …qu’Elle était une Sainte. Je ne suis pas plus Sainte que Vous, d’ailleurs Je n’adhère pas à ce mot « Sainte ». Cela Me met sur un piédestal et cela Vous rabaisse, alors que Vous savez que Nous sommes Tous de la même « Source » et que Nous sommes unis dans le même Amour, l’Amour de Nous-mêmes, l’Amour des Autres, l’Amour de « Tout Ce Qui Est », l’Amour en Christ en Nous, l’Amour en Christos qui est l’Amour de toutes choses et de « Tout Ce Qui Est ».

Alors mes chers Amis, J’ai tenu à venir M’avancer pour Vous dire : Vous avez ressenti en quelque sorte une ébauche de la Puissance de Créativité. Permettez-Vous de le revivre, permettez-Vous à nouveau de le ressentir, permettez-Vous d’être dans cette Conscience, dans cette Puissance de Créativité, sans Vous empêcher d’être Vous à tout moment, d’être Vous dans l’instant présent, dans votre joie et surtout ne Vous retournez plus en arrière, Amusez-Vous, riez de Vous-mêmes, et ne tombez plus dans le jeu des peurs, dans les jeux du qu’en dira-t-on, dans les jeux de la médisance, dans les jeux du rejet de Soi-même et des Autres, mais de Vous accueillir. Accueillez-Vous les Amis ! Accueillez-Vous dans la joie. Accueillez-Vous en Amour de Vous-mêmes. Accueillez-Vous avec tout l’Amour que Vous Êtes, et accueillez-Vous sincèrement sans ne plus Vous jouer à Vous-mêmes, et cela a une subtilité où bien des Êtres se disent : - « Je suis en conscience et J’ai un savoir où on ne peut plus Me dire que Je Me rejette. »… Mais lorsqu’une simple pensée de médisance envers Qui que ce soit est émise, c’est une forme de rejet de Vous-mêmes. N’en déplaise à Ceux qui se croient déjà arrivés d’une certaine façon en conscience d’Être. Et il fallait que cela soit dit !

Vous ne pouvez pas dire « Je Suis » et médire sur Qui que ce soit, Vous ne pouvez avoir que de la compassion pour Vous-mêmes et les Autres. Vous ne pouvez être que Vous, en Amour de Vous-mêmes et dans la joie d’être. Vous ne pouvez que ressentir cet Amour de Vous-mêmes et de « Tout Ce Qui Est » et des Autres, sans bien sûr subir Qui que ce soit. Et c’est là que Nous allons appuyer un peu plus pour comprendre ce qu’est l’alchimie de l’Amour et de le vivre sans ne plus jamais Vous rejeter, ni rejeter Qui que ce soit, mais de comprendre la subtilité de l’Amour dans tout acte que Quiconque pourrait émettre, et de Vous permettre d’être au-delà dans la compassion, dans la joie d’Être, dans l’expansion de votre Lumière, dans l’accompagnement, sans ne plus jamais rien subir, sans ne plus jamais médire, mais de comprendre toutes vos parties, de comprendre tout ce qui est émis dans le ressenti subtile de l’alchimie de l’Amour qui transcende tout à bien des niveaux.

Et il fallait que Je l’exprime, il fallait qu’à travers Ma , Je puisse exprimer ce que J’avais envie de dire à bien des Êtres, à Vous-mêmes et à toute cette Humanité.

Je Vous aime, soyez bénis, Nous sommes en joie ensemble, Nous cheminons ensemble, et Je Vous adombre de tout mon Amour………. Allez, soyez en paix, vivez dans l’instant présent ce que Vous avez envie de vivre dans la joie d’Être. Et Je Vous souhaite une bonne soirée ! Et il en est ainsi !

-  Navoael  : Merci Marie  !

-  Amanayah  : Namasté Marie  !

-  Navoael  : Namasté Marie  !

-  Ma  : Namasté Marie  !

-  Marie  : Namasté à Vous les Amis !

….. Pause …

=> Musique de fin de session : Michaël HOPPE - n° 1 – The Majestic Land (Le pays Majestueux)

**********

Transcription : MaAna

 Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la retranscription de cette session n° 13 à Mirabel et Blacons du 12/11/2016.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi