Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Transcription de la session n° 4 à Chaponost du 05/11/2016 - Être présent à (...)

Transcription de la session n° 4 à Chaponost du 05/11/2016 - Être présent à Soi

dimanche 15 janvier 2017, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 4 à Chaponost (Rhône – 69)

« Être présent à Soi »

Animée par Yosuel

Intervention de Marie

canalisés par Yaweh

Samedi 05/11/2016

1ère Partie  :

 => Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….


-  Yaweh  : Et bien c’est une joie pour Moi d’être parmi Vous, d’être là, et de cheminer Ensemble, Ensemble pour comprendre « Qui On Est », Ensemble pour aller au-delà de tout ce qui Nous empêche d’être Nous, d’aller toujours de plus en plus en profondeur, ressentir cette Puissance que Nous Sommes. C’est « Ensemble » et « individuellement ».

Donc Nous Nous laissons aller…….. Nous Nous laissons aller dans un bien être, détente totale…….. Nous sommes dans notre présence, en Nous, sans penser………...

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ……et Nous expirons très très lentement…….. Présence à Soi en Soi……..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ……et Nous expirons très très lentement…….. En notre Cœur Nous Sommes, sans aucune interférence du mental ou de la personnalité humaine, être là, simplement…….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes… …et Nous expirons très très lentement…….. Présence « Je Suis », « Être » simplement…….

….Pause….

-  Yosuel  : Mes Amis, Je Vous salue, Je suis ce que Je Suis, Yosuel , un des plus beaux Élohim de tout cet Univers. Bon, Je n’ai pas beaucoup d’approbation…..

….Rires de Tous .....

Mon Ami Jean-Louis , Tu n’es pas très éveillé !... Bon Je continue, cela ne fait rien. Alors ce que Je peux Vous dire, et Je Vous honore Tous d’être ici présents, bien d’autres Êtres auraient dû être présents, mais il y a une très grande peur, une peur qui survient parfois dès le début, parfois quelques temps après, parfois longtemps après. C’est la peur de lâcher bien des choses dans l’Humain. Et lorsque les Êtres à un moment donné ont un sursaut de compréhension que ce qu’Ils ont cru qu’était une certaine réalité, qu’Ils vont devoir changer, lorsqu’Ils ressentent qu’Ils vont devoir faire un virage à 360°…

-  Jean-Louis  : Oui, mais à 360° Tu reviens sur Toi même, donc 180° c’est mieux, Tu fais un demi-tour !

….Rires de Tous .....

-  Yosuel  : Mon Ami ne Me contrarie pas ! Quand Je dis 360° ça veut dire vraiment « fffchiiiii »…ailleurs, d’une autre façon.

-  Jean-Louis  : Bon, Je Me rendors !

-  Yosuel  : Je Te suis mon Ami, Je ressens ce que Tu veux dire, mais ce n’est pas ce que Je veux dire. On va finir par s’entendre tous les deux.

….Rires de Tous .....

-  Jean-Louis  : C’est ça !

-  Yosuel  : Alors lorsque les Êtres ressentent en Eux qu’il va falloir qu’Ils modifient en totalité leur façon d’être, leur façon de se comporter, leur façon de concevoir les choses, eh bien Ils freinent des deux pieds et se trouvent toutes les excuses pour ne pas continuer, et Nous Les honorons et Nous Les regardons en Les laissant perdurer à vivre leurs expériences au niveau de la conscience de masse. Et il fallait que Je le redise, car beaucoup d’Êtres, par le courant énergétique qui afflue actuellement sur cette planète, vont vouloir comprendre ce qu’il se passe, comprendre « Qui Ils Sont », mais beaucoup n’iront pas très loin, Ils reviendront vie après vie, mais cela est approprié.

Alors Vous qui êtes ici mes Amis, J’ai envie de Vous dire : surtout ressentez en Vous que Vous pouvez aller au-delà de tout ce qui peut se manifester, de toutes les pensées interférentes, de tout ce que les Autres pourront ou peuvent Vous mettre comme pression, ne lâchez pas la barre, car le navire dans lequel Vous êtes montés Vous emmène tout droit vers votre propre Lumière, votre propre réalisation, et quoi que Vous fassiez, quoi que Vous disiez, quoi que Vous émettiez, si Vous êtes toujours en conscience, si Vous ne lâchez pas votre Lumière intérieure, si Vous faites confiance en ce que Vous Êtes, et que Vous décidez vraiment d’œuvrer pour Vous, alors Nous serons là pour Vous faciliter les choses, quel que soit la difficulté qui se présentera. Il fallait que Je le dise, il fallait que Vous l’entendiez, et il fallait que Ceux qui entendront cette session ou la lirons, puissent aussi en prendre conscience.

Les choses se bousculent, les choses sont amenées d’une toute autre façon, et cela amène les Êtres à ne plus savoir dans quel sens aller, au point même que Certains feront des choses qu’Ils n’auront jamais pensé faire, et qui n’est pas dans la tendresse. Ne soyez pas étonnés de l’attitude de certains Êtres, ne soyez pas étonnés de ce qui se passe en ce moment, et de ce qui va se dérouler encore durant cette fin d’année. Mais si Vous restez Vous, en Vous, en Votre Cœur, sans lâcher un seul instant, même si Vous dérivez, cela n’a pas d’importance, parce que si Vous ne lâchez pas la conscience « d’Être », Vous traverserez tout ce que Vous êtes à même de traverser sans jamais plus sombrer. N’est-ce pas les Amis ?... A travers Yaweh Je Vous vois…. (Rires)…. Je Vous observe… Ça va mon ami Jean-Louis  ?

-  Jean-Louis  : Super !

…..Rires de Tous …..

-  Yosuel  : Tu sais que Je ne Te lâcherai pas !

-  Jean-Louis  : Ah génial, c’est ce qu’il faut !

-  Yosuel  : Je n’en attendais pas moins de Toi. Et Tu sais pourquoi ?

-  Jean-Louis  : Non !

-  Yosuel  : Tu ne T’es pas permis de le ressentir !

-  Jean-Louis  : Mais J’essaye mais...

-  Yosuel  : Bon ça viendra, ne désespère pas ça viendra…

-  Jean-Louis  : Pourquoi, mais pourquoi ?

-  Yosuel  : Parce que Nous avons des choses à faire ensemble !

-  Jean-Louis  : Ah putain… (soupirs)… Il serait temps que J’M’y mette hein !

-  Yosuel  : Mais en fait, pas tant que ça, Moi ; il y en a d’Autres qui attendent.

-  Jean-Louis  : Zut !

-  Yosuel  : Comment ça « Zut » ?

-  Jean-Louis  : Ben il faudrait que J’Me bouge !

-  Yosuel  : Ah !... Alors mes Amis, il y a une chose importante qu’il Vous faut ressentir en votre présence : ne Vous croyez pas démunis par rapport à ce que Vous vivez encore, par rapport à ce que ce monde est, par rapport à ce que les Autres Vous reflètent. Restez en permanence dans votre Joie. Et Je le dis, Je le redis : chaque fois que quelque chose émerge qui soit une souffrance ou une situation délicate, posez-Vous, en votre Lumière Voyez-vous déjà dans la situation résolue. Dans votre Lumière Vous pouvez tout transmuter, tout transcender, sans stagner dans ce qui se présente. Et Nous Vous y aidons.

Mes Amis il y a de grandes convergences en ce moment pour aider tous Ceux qui ont la volonté de se re-trouver, de reprendre conscience de « Qui Ils Sont ». Vous n’avez pas à vivre dans le retranchement, Vous devez profiter de cette vie, Vous devez vivre ce que Vous, Vous avez envie de vivre, Vous devez être Vous et commencer à ressentir ce que c’est que de vivre pour Vous, en conscience, dans Lumière que Vous Êtes, sans ne plus subir ce que ce monde est. Et Nous allons Nous appuyer là-dessus au fil du temps, au fil de vos sessions.

Alors, Je vais Vous demander de Vous laisser aller……. Vous êtes Vous, en Vous, en votre présence, en votre Cœur sans pensées, sans rien chercher, sans rien analyser, Vous êtes là, dans le calme……... Qu’est-ce qui se passe en Vous ?........

……Pause…..

Marie peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous, à chaque fois tout Nous concerne à différents niveaux.

-  Marie  : Je Me sens habitée par la présence de mon Cœur, Je suis en conscience dans mes pulsations, dans…Je dirai c’est un état de présence.

-  Yosuel  : Alors ce Cœur, regarde-le : - « Mon Cœur Tu es le cerveau de mon corps, c’est Toi le principal cerveau. »… N’en déplaise à Ceux de la médecine qui écouteront cette session.

-  Jean-Louis  : Y’en a ? Non !!... Ah bon !

-  Yaweh  : Des scientifiques, des Êtres de toutes sortes.

-  Yosuel  : Donc regarde ton Cœur…….peux-Tu comprendre qu’Il est le centre de ton Univers intérieur ? Cet Univers intérieur est la reproduction exacte de tout cet Univers, à la différence que Vous voyez votre Univers avec vos yeux humains, avec ce que Vous avez programmé selon une certaine intelligence, une certaine vision, des satellites, des sondes, des télescopes… Vous voyez votre Univers au travers de tous ces engins, mais la réalité est autre, et Nous y viendrons petit à petit. Tant de choses sont à découvrir, tant de choses différentes de ce que Vous voyez. Et d’ailleurs Nous Nous amusons, parce que depuis un certain temps, Nous Nous manifestons sur vos photos, et Vous commencez à voir des choses que Vous ne voyiez pas auparavant. Cela va en étonner plus d’un, mais cela sera la conséquence de Ceux qui se sont permis de s’ouvrir à une autre vision que ce que leurs yeux Leur reflète.

Alors, pour en revenir à Toi ma chère Amie, ce Cœur Tu dois Lui impulser qu’Il peut battre la chamade de la vie, qu’Il peut T’apporter de vivre en paix, en bonne santé, mais surtout qu’Il peut impulser à tout ce corps, via le cerveau, ce que Tu es à même de Lui ordonner pour que les instructions soient redonnées à l’ensemble de ce corps, à toutes les cellules, à tous les organes. Maintenant c’est quelque chose que Tu as besoin d’entendre, de ressentir, comme une certaine Présence, comme une faculté à vivre. Alors bien sûr, ce Cœur Tu peux Le ressentir, Tu peux L’écouter, mais en même temps permets-Toi d’être présente en ton centre, sans ne plus rien chercher d’autre que d’être présente en ton centre.

Lâche tout maintenant…… : - « Je suis là… Je ne pense pas… Je suis là… Je vis ma Présence, Je ne cherche rien, surtout Je ne contrôle rien, Je Me permets d’Être. »……

Et maintenant que se passe t-il en Toi ?

-  Marie  : Je Me sens habitée dans tout mon corps. Je Me sens calme, vivante.

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui Te le fait dire ?

-  Marie  : Un certain état d’être…

-  Yosuel  : Comment est cet état d’être ?

-  Marie  : C’est comme si toutes ces pulsations que Je sens dans mon Cœur, en fait, rayonnent dans toutes les parties de Moi-même.

-  Yosuel  : D’accord, c’est déjà un bon point, maintenant on va passer à autre chose. Tu Te laisses aller… : - « Je suis Moi, en Moi... Je suis en mon Centre et rien ne se passe de particulier… Je suis en ma Présence, point !… Je lâche tout… Je suis en ma Présence, point !… Je ne cherche rien d’autre qu’être dans ma Présence. »……. Maintenant que se passe t-il en Toi ?

-  Marie  : Je rencontre des interférences, des peurs, des...comme si ça revenait parfois au mental, que ça redescendait…voilà.

-  Yosuel  : Toutes ces interférences, laisse-les aller…... : - « Elles ne sont pas ce que « Je Suis », et Je ne leur donne pas d’intérêt. Je Me re-trouve en Moi, en ma présence. Je peux Être, sans me chercher. Je peux Être simplement, sans peur de Me re-trouver, sans peur de savoir ce qui va se passer si Je lâche tout, si Je ne pense plus. Je suis en ma présence, et Je Me permets enfin d’Être. Je Me permets de ne plus rien contrôler. En ma présence « Je Suis ». »……. Et là que se passe t-il en Toi ?

-  Marie  : Je Suis !

-  Yosuel  : En es-Tu sûre ?

-  Marie  : Oui !

-  Yosuel  : Alors mon Amie ce n’est pas si compliqué ! Pourquoi ne Te l’ais-Tu pas permis, pourquoi Tu l’as fui, pourquoi Tu en as eu peur ? Tout simplement, parce que Tu voulais comprendre ce qu’est l’état d’Être. Tu ne peux pas le comprendre, Tu ne peux que le vivre, Te permettre de le vivre. Alors maintenant acceptes-le, permets-Toi de le vivre au quotidien, ne culpabilise pas si Tu n’y es pas en totalité, si Tu dérives, Tu sais maintenant, reviens à Toi simplement. C’est le début de la compréhension de ce que le Maître Est. Et il en est ainsi ma chère Amie.

-  Marie  : Merci !

-  Yosuel  : Ainsi que Vous Tous . Est-ce que Vous avez bien ressenti votre présence d’Être ?.......... Clotilde chère Amie peux-Tu Nous répondre ?

-  Clotilde  : Alors il y a… Je ressens une résistance, il y a une partie de Moi…c’est comme si il y a quelque chose qui tourne, Je M’approche de l’intérieur, Je goûte, et après pofff ça Me projette à l’extérieur, et ça revient, et Je sors, et ça revient, et Je sors. Quand Je goûte, Je Me dis « ah wouah Je suis bien ! », pofff le coup d’après ça repart…

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller……….. Ceci est un jeu, un jeu par peur : - « Je goûte… »…comme Tu viens de le dire, pour reprendre ton expression : - « …à ce qu’est en grande partie l’état d’Être, mais Je ne veux pas y rester parce que c’est complètement différent par rapport à ce que Je vis, par rapport à ce que J’ai été, par rapport à l’habitude d’être. »… Et c’est là que Tu vas comprendre, ma chère Amie, que dans cet état d’Être, tout Te sera insufflé, il y aura toujours la solution à quoi qu’il se passe.

Alors que Tu sais que dans l’état d’être dans lequel Tu as l’habitude d’être, est un état d’être conditionné, un état d’être dans la conscience de masse, un état d’être qui se cherche, un état d’être qui n’est pas naturel. Alors maintenant Je Te dirai : n’en sois pas démoralisée, Tu sais maintenant. A toi de Te permettre d’être de plus en plus dans cet état d’Être. Ne contrôle rien, donne-Toi le temps d’y arriver, mais Tu sais ce que c’est maintenant. Ne cherche pas à contrecarrer quoi que ce soit, ne lutte pas, apprends à être de plus en plus Toi, naturelle, dans la joie, dans l’instant présent, et cela fera son petit bonhomme de chemin, comme Vous le dites. N’y vois pas de perte de temps, ne donne pas de crédit à ce que ton mental pourrait Te dire. Accepte que même si cet état d’Être, Tu ne parviens pas à le vivre en permanence, jusqu’à ce que Tu y arrives, Tu peux quand même créer ta réalité autrement que ce que Tu vis…….. Ne vas pas créer d’autres croyances, d’autres aspects, d’autres peurs, maintiens-Toi bien dans la conscience que Tu es une Particule Divine, et que ce que Tu émets, avec ta conscience, dans le pur Amour que Tu Es, trouvera sa résolution. Et il en est ainsi, pour le moment.

Maintenant mes Amis, il Vous faut comprendre une chose, Vous avez eu beaucoup de difficultés à vivre cette vie, tant Vous avez été imprégnés de tant de choses, de tant d’aspects, de peurs, de conditionnements, et surtout de Vous devoir comme ce que l’on attend de Vous. Tout cela a eu un impact tellement violent, que pour revenir à une stabilité, à un équilibre, il Vous faut faire un grand ménage. Ce grand ménage, pour Ceux qui sont là depuis un certain temps, Vous avez compris qu’il Vous demandait, non seulement de tout lâcher, non seulement de réapprendre à être Vous, de ne plus Vous laisser aspirer par tout ce qui se promène d’énergies, et dieu sait s’il y en a ! Bon Ama Luna , Je M’amuse, Elle comprendra en écoutant cette session.

-  Yaweh  : Parce que lors d’une session de maîtrise du Maître, à un moment donné Yosuel s’est exprimé en utilisant les mots « oh mon dieu » ou « dieu... », et Ama Luna alors s’était esclaffée : - « Qu’est-ce qui Lui prend, qu’est-ce qu’Il Nous raconte ?! »… Je T’aime Ama Luna  !

-  Yosuel  : Alors mes Amis vous comprenez, que Vous avez un déblayage à faire. Nous Vous le disons, Nous Vous le redisons et Nous Vous le redirons. Mais ce que Je veux Vous dire, c’est que Vous pouvez décider maintenant d’être Vous, en Vous, de croire fermement en vos capacités à changer votre quotidien, et à vivre autre chose que ce que Vous vivez si Vous l’impulsez sans douter de Vous, fermement en Vous, pour Vous, dans la certitude de ce que Vous Êtes. Alors quel que soit le chemin que Vous avez à parcourir, quel que soit le déblayage à faire, Vous verrez les choses bouger pour Vous. Et c’est ainsi.

Mes Amis, d’après tout ce qui vient d’être dit, que croyez-Vous être ? Alors mon cher, mon très cher Ami Jean-Louis , peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous à chaque fois. Quand Il interroge quelqu’un, Nous faisons Tous la même chose en Nous, cela Nous concerne à différents niveaux.

-  Jean-Louis  : Une graine de Maître… Une graine de Maître têtue qui a du mal à avancer vers sa maîtrise…et pourtant J’avance, Je suis entre deux mondes, Je suis pressé de quitter celui-là et Je ne trouve pas l’autre...

-  Yosuel  : Et bien mon Ami, plus Tu chercheras moins Tu trouveras !

-  Jean-Louis  : Bon, Je vais aller boire une bière !

-  Yosuel  : Je T’accompagne !........(Rires)

-  Jean-Louis  : Cool ! Salut les filles...

-  Yosuel  : Moi principalement, Je ne suis pas du tout en accord avec ce genre de breuvage !

-  Jean-Louis  : Ben, Moi non plus...

-  Yosuel  : Mais…il n’y a pas mal d’Êtres Ascensionnés qui, Eux, se délectent, Ils se bousculent pour être en Toi et goûter… (Ahhhh !!!! de l’assistance)… Ils ont connu, Ils ont goûté, Ils ont apprécié. Moi pas et ce que J’en ressens « beurk »…...

-  Jean-Louis  : Je disais ça pour déconner, parce que Je n’aime pas la bière non plus, en fait.

-  Yaweh  : Non, mais ce qu’il y a, c’est très très rigolo parce qu’on ressent que entre certains Êtres qui habitent certaines planètes, entre des Êtres de Lumière et entre les Maîtres Ascensionnés qui ont vécu des vies, Saint-Germain adore le bon vin. Il y a des amusements entre Eux, c’est rigolo !

-  Jean-Louis  : Bon, alors Je cherche pas, donc Je trouve rien, non c’est pas comme ça que ça marche ?

-  Yaweh  : T’es rigolo hein !

-  Jean-Louis  : Ouais Je suis en forme !

-  Yaweh  : Ouais !

-  Jean-Louis  : Je cherche, Je trouve pas, Je cherche pas, qu’est-ce qui se passe...

-  Yaweh  : Et bien si Tu ne cherches pas, si Tu ne cherches pas mais que Tu Te permets simplement d’être là, de Te poser tous les jours pour être en Toi, sans pensées, dans le calme, à un moment donné il va se passer quelque chose, c’est obligé !

-  Jean-Louis  : Ça Je le fait de me poser sans pensées, mais, bon ben en attendant…

-  Yosuel  : Mon Ami, Je reprends la parole parce que c’est quand même ma session, mais Je trouve que l’on Me coupe souvent le sifflet….(Rires)…..si sifflet il y a. Lorsque Tu es Toi, en Toi, allez comme en ce moment, Tu es Toi en Toi…….. Que ce passe t-il ?...

-  Jean-Louis  : Et bien Je Me sens gai et puissant et en béton armé !

-  Yosuel  : Alors Tu lâches tout ça…. (Rires)

-  Jean-Louis  : Je ne suis pas gai !

-  Yosuel  : J’ai dit Tu lâches tout ça….. Cesse de Te jouer à Toi-même. On reprend : Tu es Toi en Toi, Tu ne penses pas…… Tu as tout lâché…..sans émettre aucune pensée : - « Je prends une profonde respiration, Je lâche tout.... »……… Que se passe t-il là maintenant ?

-  Jean-Louis  : Un rien qui va bien.

-  Yosuel  : Tu es un rien qui va bien ?

-  Jean-Louis  : Hum hum...

-  Yosuel  : Peux-Tu l’accepter ?

-  Jean-Louis  : Oui

-  Yosuel  : Peux-Tu accepter que ce « rien » qui n’en est pas un, est « la Source » de la conscience d’Être ? Vous cherchez tant de choses extraordinaires, un ressenti Vous emmenant au 7ème ciel, d’ailleurs on a beau regarder on ne sait pas où il est celui-là... Vous cherchez des sensations, presque d’extase infinie...

-  Jean-Louis  : Ça serait cool !

-  Yosuel  : Ça se sera pour tes moments de pause, Tu y arriveras. Mais dans ton quotidien, Tu peux être comme Tu es là et concevoir que c’est l’état d’Être, en étant en conscience de l’Être Divin que Tu Es. Cela peut paraître inacceptable car Vous Vous référez encore et encore à ce que certains Maîtres se sont montrés. Ils étaient insufflés en permanence afin de démontrer ce qu’est l’état d’être Lumière, sans être aspiré dans cette densité.

Dans votre cas actuel, Vous êtes les mêmes Maîtres, seulement Vous n’êtes pas insufflés en permanence, car Vous devez Vous réaliser par Vous-mêmes, même si Nous sommes là, même si Nous Vous accompagnons, même si Nous Vous insufflons à petites doses, comme Vous savez le dire « homéopathique » pour que Vous ressentiez d’Être simplement, sans choses extravagantes, ni extraordinaires, Vous pouvez vivre en conscience de la Puissance que Vous Êtes et de Vous réaliser par Vous-mêmes, c’est ce que tout Maître a à cœur de se réaliser. Et beaucoup de Maîtres qui sont venus de tout temps pour aider cette Humanité, pour ensemencer l’Amour et la Lumière, n’ont pas connu ce que Vous allez connaître, et Ils reviendront pour le connaître : être en conscience du Maître incarné que Vous Êtes, de la Puissance de la Lumière que Vous Êtes, tout en étant simplement Vous, sans rien de particulier, mais s’en ne plus être assujettis à tout ce que Vous avez vécu dans la densité, dans cette 3D, dans la dualité.

C’est un autre paradigme qui s’ouvre, c’est une autre façon d’être, c’est la Puissance de la maîtrise. Tu n’as pas à Te chercher outre mesure, mais accepte que Tu puisses être Toi, le vivre pleinement, et surtout ne plus Te chercher au travers de tas de pensées, de fabulations, mais vraiment d’être Toi, simplement. Alors les choses vont évoluer, et Tu comprendras combien « se chercher » ne mène à rien. Et il en est ainsi.

-  Jean-Louis  : Eh bien merci !

-  Yosuel  : Merci à Toi mon Ami de M’avoir permis de M’exprimer sur quelque chose qui touche la majorité des Êtres qui s’éveillent. Et c’est ainsi.

Alors mes Amis, lorsque Vous comprenez et ressentez enfin en étant simplement Vous, en Vous, en votre Présence, sans rien faire d’autre qu’Être, sans Vous chercher outre mesure, Être simplement, et bien à partir de là, avec votre Conscience Divine Vous impulsez ce que Vous voulez voir bouger dans votre vie, ce que Vous voulez vivre de différent, Vous le ressentez avec tout votre Amour comme étant votre réalité, puis Vous n’y revenez plus, Vous n’émettez plus rien d’autre, et surtout aucune pensée interférente. Et c’est ainsi que le Maître crée, et Nous y reviendrons encore, encore et encore. C’est le début de la conscience de ce que le Maître Est et est à même de vivre pour lui. Et il en est ainsi.

-  Yaweh  : Laissez-Vous aller….. Restez un moment en Vous, sans penser, juste « Être »……

…… pause……..

-  Yosuel  : Vous en avez profité pour bien Vous ressentir ?... Être avec Vous, sans rien chercher ?... Alors mes Amis ce que Je dirai de plus par rapport à ce qui vient d’être dit, c’est que lorsque Vous êtes conscients qu’en étant Vous, sans perturbation, en étant dans un pseudo état « naturel », Vous ne devez plus laisser votre personnalité humaine Vous gérer, prendre le dessus, Vous empêcher d’Être, parce que cette personnalité humaine, Vous lui avez donné tant de pouvoir qu’elle ne veut pas lâcher les choses comme ça du jour au lendemain, et pourtant Vous allez être amenés à l’intégrer en totalité dans votre propre Conscience. Cela ne va pas être si simple mais Nous sommes là pour Vous y aider. Commencez à percevoir les tours qu’elle Vous joue et n’y répondez pas, positionnez-Vous, soyez les Maîtres que Vous Êtes, affirmez-Vous. Ne combattez rien, la lutte ne mène qu’à la désillusion et à l’épuisement, à la grande fatigue. Et Vous savez quoi, Vous n’avez pas à dormir outre mesure et pourtant cela Vous fait beaucoup de bien parce que cela Vous permet de faire une pause dans votre lutte. Cessez de lutter avec Vous-mêmes et autorisez-Vous à « Être » simplement, et Nous y reviendrons encore et encore.

Alors il y a une chose que Je vais Vous demander : Vous Vous laisser aller, Vous êtes Vous, en Vous…………..

…… pause……..

Dans ce laisser-aller total, Présence…….. Acceptez avec toute la sincérité de votre Cœur, sans rien émettre d’autre, que Vous n’avez plus à être dans l’attachement de tous les Êtres de votre Lignée ancestrale………..

Acceptez de rompre tous liens qui Vous maintenaient encore, d’une certaine façon, avec tout Ceux de votre Lignée ancestrale : - « Je ne suis pas ce qu’Ils sont et en même temps Je suis « Tout Ce Qui Est ». Je ne suis pas ce que l’on M’a infligé de croire, Je suis Moi, Je suis « Tout » et Je suis rien, Je suis rien et Je suis « Tout », mais ici en cette incarnation, Je Me réalise individuellement, tout en sachant que Je sers l’Ensemble, tout en sachant que Je suis Un dans « le Tout » »...

Maintenant mes Amis ne Vous retournez plus sur votre passé, ne Vous cherchez plus dans tout ce que Vous avez vécu, mais acceptez que dans l’instant présent, tout peut être vécu différemment, tout peut-être conçu différemment, tout peut-être accepté sans ne plus s’impliquer dans quoi que ce soit et de ne plus se chercher dans quoi que ce soit : - « Je Suis, et Je vis pour Moi, tout en embrassant toutes choses, tout Être, toute la création. Je suis Amour, l’Amour ne se monnaie pas, ne se cherche pas, ne se vole pas, l’Amour Est ce que « Je Suis », et Je décide de Le vivre. »…

L’Amour est au-delà de ce que les Humains en conçoivent, l’Amour est l’Alchimie de tout ce qui s’est vécu de toutes les façons possibles et inimaginables pour en trouver la résolution au cœur-même de l’Atome Primordial.

-  Jean-Louis  : C’est un peu ésotérique tout de même, J’ai du mal à suivre.

-  Yosuel  : Ne cherche pas mon Ami, ressens….. Parfois au delà des mots, si Tu es Toi-même, Tu peux Te permettre de ressentir ce que Nous insufflons de ce que Nous Vous disons pour Vous permettre d’atteindre une compréhension bien au delà des mots. Cela n’a pas d’importance pour ce que Tu viens d’entendre, mais permets-Toi d’Être et d’accepter que d’une certaine façon, Tu l’as perçu à d’autres niveaux et qu’à un moment donné, peut-être à un moment où Tu ne T’y attendras pas, Tu auras une subtilité qui va émerger, et là Tu seras en joie, et là Tu Te diras : - « Je ne pouvais pas comprendre avec les mots, et là c’est grandiose. »… N’oublie pas mon Ami, Vous êtes dans le réapprentissage de la Puissance que Vous Êtes. Et il en est ainsi.

Mes Amis, Nous avons fait un bout de chemin, bien des choses ont été perçues, bien des choses ont été comprises et intégrées, et avant de continuer, Vous avez besoin de faire une pause.

Alors bonne pause goûter, mais n’en profitez-pas pour retourner à la conscience de masse. Restez-Vous, en votre Cœur, amusez-Vous, faites-Vous plaisir, soyez dans la joie « d’Être » dans l’instant présent et n’émettez rien d’autre.

Je Vous aime et Je Vous retrouve, à tout de suite. Et il en est ainsi.

Tous  : Namasté Yosuel  !

*****************Pause Goûter*************

2ème Partie

-  Yaweh  : Vous Vous laissez aller…… Vous êtes Vous, en Vous, en votre espace, sans penser, sans aucune interférence du mental ou de la personnalité humaine………..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience …….et Nous expirons très très lentement….. Présence à Soi…..

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience …..et Nous expirons très très lentement….. En notre espace, Nous Sommes……..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience …..et Nous expirons très très lentement…... « Je Suis »…en l’instant présent « Je Suis »…« Être » simplement……..

……Pause….

-  Yosuel  : Alors mes Amis, ce goûter fut-il frugal ?

-  Jean-Louis  : Presque ! Il manquait la bière.

-  Yosuel  : Ca, ça T’appartient mon Ami, mais Je Te comprends, mais Je Te dirai : chaque instant doit être vécu dans la joie, dans la sensualité de ce qui est goûté, dans la sensualité de chaque instant, la sensualité d’être avec Soi. Et c’est ainsi !

Alors mes Amis, qu’est-ce qui Vous amène à vouloir « Être » ?………. Mon Ami Jean-Louis , peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Jean-Louis  : J’ai passé plein de temps à vouloir ne pas vouloir Être, et il y a toujours un manque, donc ce n’était pas la bonne solution !

-  Yosuel  : Ce manque, il se situe où ?

-  Jean-Louis  : Ca, c’est une bonne question !

-  Yosuel  : Ressens……ne cherche pas, lâche ton mental : - « Je Suis »…En Moi, « Je Suis ». Je ne permets plus à mon mental d’interférer… Je Me permets de ressentir à d’autres niveaux, comme si les choses émergeaient d’elles-mêmes, dans une certaine profondeur. »…

-  Jean-Louis  : C’est le manque de mon Cœur.

-  Yosuel  : Ca veut dire quoi mon Ami ?

-  Jean-Louis  : Je ne sais pas trop…manque de joie, manque d’espace, d’expansion, de tout, de rien, de...

-  Yosuel  : Alors Je vais Te dire : Tu Te laisses aller….. : - « Je Me permets d’Être, en mon espace « Je Suis », Je ne pense pas, Je ne cherche rien, Je laisse mon ego de côté, Je suis Moi, Je Me laisse aller totalement. »...

Et là, que ressens-Tu ?……..

-  Jean-Louis  : La paix.

-  Yosuel  : Cette paix, elle T’amène à ressentir quoi ?

-  Jean-Louis  : La Joie…une joie sans raison, juste la joie « d’Être ».

-  Yosuel  : Alors lâche définitivement de vouloir « Être », de Te chercher : - « Je Suis », Je lâche tout…... »……

Tu peux respirer profondément en même temps … : - « Je lâche tout…….. Je ne contrôle plus rien, Je suis l’immensité « du Tout », dans cette immensité « du Tout » Je suis Moi ; dans cette immensité « du Tout » Je peux tout envisager, Je ne suis plus retenu dans cette 3D, et en même temps Je vais vivre ce qu’est d’être en Conscience d’être un Maître incarné, en étant ici sur cette Terre, en ne rejetant rien ni Personne, mais en Me permettant de vivre dans une autre conscience. « Je Suis », et Je l’ai toujours été. « Je Suis » et le serai à jamais, de toue éternité. « Je Suis » et Je lâche tout dans l’Humain, tout ce qui M’a retenu, tout ce qui M’a égaré, tout ce que Je n’ai pas voulu vivre, tout ce qui M’a interpellé, tout ce que J’ai rencontré comme souffrances, tout ce que J’ai vécu sans Me trouver, tout ce qui n’est pas Moi en réalité. Je ne peux continuer sur ce chemin et Me permettre d’être enfin Moi. Je ne peux continuer sur ce chemin et Me permettre d’aller de l’avant. Je n’ai plus rien à retenir, et même si J’ai peur de ce qui s’en vient, de ce que Je vais découvrir, Je sais que cela ne peux que M’amener à vivre ce que J’ai toujours voulu vivre. »....

Alors cesse de Te jouer à Toi-même, ne joue pas le grand Barjo, et accepte d’être Toi, simplement Toi, avec tes particularités, avec ta façon d’être, avec ton humour, mais lâche l’Humain qui a peur de tout ce qui est dans ce monde. Ce monde est en transmutation, ne le rejette pas, ne rejette pas Quiconque, mais accepte que Tu puisses participer au renouveau de ce monde et à l’émergence du Nouveau Monde qui est déjà en création. Tu peux faire des choses grandioses si Tu ne T’accroches plus dans ce que Tu retiens dans l’Humain. Ce n’est pas parce que Tu vas tout lâcher dans l’Humain que l’on ne va plus Te comprendre, que l’on va Te rejeter, que l’on va Te bannir, que l’on va T’insulter, que l’on va vouloir T’écraser, que l’on va vouloir Te dénoncer, que l’on va vouloir Te fustiger. Tout ça, c’est lié à une peur… : - « Je ne sais pas « Qui Je Suis » en réalité et si Je lâche en totalité l’Humain, Je ne sais même pas ce qui M’attends et ce que Je vais pouvoir vivre. »…

C’est une conscience altérée qui se manifeste. Cette conscience altérée elle T’attire dans ses filets, elle veut Te maintenir là où Tu es d’une certaine façon. Elle ne peut le faire, si Toi Tu décides fermement d’être enfin ce que Tu Es, sans ne plus jouer aucun jeux. La vie est faite pour être vécue et non pour la subir. La vie est joie, la vie est Amour, la vie est créatrice, la vie est liberté. A Toi d’en ressentir le sens, mais non avec tes perceptions humaines. Ouvre ton Cœur en totalité, ouvre-Toi à ce que Tu es en réalité, et laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Tu as tant de choses à redécouvrir, mais Tu en as peur, cette peur qui assaille tous les Humains qui veulent comprendre « Qui Ils Sont », c’est une peur légitime que Vous avez contactée en des temps très anciens et qui refait surface lorsque Vous voulez comprendre « Qui Vous Êtes ». Cette peur est liée à l’incompréhension de ce que Vous avez vécu comme grandes souffrances, comme rejet de Vous-mêmes et des Autres, comme cruautés en tous temps, comme cruautés physiques et psychologiques, comme abnégation de Soi, comme possession de Vous par les Autres, comme fustigations par les Autres, et surtout la soumission à des Êtres qui ne Vous ont jamais permis de Vous réaliser.

Tu as vécu beaucoup de vies dans ces conditions, à Toi de ne plus Te retourner, à Toi de décider d’être enfin Toi, et de ne plus avoir peur de ce que ce monde est, de ce que Ceux qui disent avoir le pouvoir sont. Tu peux aller au-delà, Tu peux créer dans le nouveau, Tu peux créer une autre réalité, il suffit que Tu le décides, il suffit que Tu lâches l’Humain, sans pour autant laisser tomber tous les Êtres, ce n’est pas ce qui Vous est dit ! C’est de vivre en étant Vous autrement, sans ne plus subir Qui que ce soit. Il y a une Puissance en Toi qui ne demande qu’à se révéler, qui ne demande qu’à ce que Tu la comprennes et que Tu puisses la vivre dans toute sa grandeur.

Alors mon Ami, accepte enfin de lâcher cette partie humaine qui T’empêche d’être Toi, de croire en Toi, de créer pour Toi, de vivre enfin ce que Toi Tu as envie de vivre, encore une fois, sans rejeter Qui que ce soit, mais sans ne plus subir Qui que ce soit. Tu as besoin de Te re-trouver, d’être avec Toi-même et d’accepter enfin que tout est possible au-delà de toutes tes contraintes, au-delà de tout ce que Tu T’infliges, au-delà de ce que l’on T’inflige aussi, mais d’accepter que tout peut être ressenti à d’autres niveaux, et transcendés sans ne plus avoir peur de quoi que ce soit ou de Qui que ce soit.

Ressens…………. Lâche ton mental…lâche tes impondérables…lâche ta peur d’Être…et laisse-Toi Être sans conditions……………. Et maintenant que ressens-Tu ?……...

-  Jean-Louis  : Je ne sais pas…un rien où tout est possible...

-  Yosuel  : Alors ne Te cherche plus, et accepte que Tu puisses T’ouvrir à autre chose, mais sans le contrecarrer par des pensées subreptices, par des pensées suggestives, par des pensées de renoncement. Et il fallait que cela soit dit ! A Toi de faire tes choix, à Toi enfin de vivre ce que Tu Es, à Toi de vivre selon ce que Toi Tu envisages, mais en sachant que tout est en corrélation avec la Puissance de « la Source », et que tout a un impact sur tout. Et il fallait que Tu le comprennes, que Tu le ressentes, afin de prendre tes décisions au niveau de ton Cœur, et non au niveau du mental-ego. Et c’est ainsi, et Je Te salue !

-  Jean-Louis  : Moi aussi, merci !

-  Yaweh  : Vous êtes Vous, en Vous, sans penser……… Dans la joie, Vous ne contrôlez rien, Vous ne faites rien de spécial, Vous êtes vraiment là, simplement, simplement Être…………. Maintenant ouvrez les yeux, gardez cet état d’Être……………. Ça va Clotilde  ?

-  Clotilde  : Oui…

-  Yaweh  : On se sert la main ?

-  Clotilde  : Tu veux qu’on se sert la main ?

-  Yaweh  : Tu es toujours dans cet état ?

-  Clotilde  : Oui, un petit peu…un petit peu….

-  Yaweh  : Est-ce que Vous comprenez que quand Vous êtes en Vous, Vous arrivez à Être, mais dès qu’il faut être dans le quotidien, faire quelque chose les yeux ouverts, ouhhhh ça dévie ! : - « Je suis là, Je ne pense pas, Je suis dans un état naturel, Je ne cherche rien, pas besoin d’être d’une certaine façon, Je suis là en conscience, c’est mon état naturel. »…

Bonjour Clotilde  !

-  Clotilde  : Bonjour Yaweh  !

-  Yaweh  : T’arrives à rester Toi en conscience simplement ?

-  Clotilde  : Ca part, ça revient… J’en ai conscience, donc ça c’est déjà bien !

-  Yaweh  : C’est déjà bien, il ne faut pas que ce soit obsessionnel, honore-Toi, sois toujours dans ta joie, mais Tu l’as compris, et c’est dans cet état d’Être…et en plus Vous pouvez Vous voir dans une belle Lumière, que face à n’importe Qui, quoi qu’il se passe, là dans votre Lumière, Vous pouvez Vous positionner, être dans l’Amour inconditionnel, pouvoir Vous exprimer, sans peur de l’Autre : - « Je Suis. Ce que « Je Suis » est une Puissance et il n’y a rien au-dessus, donc Je peux tout transcender, Je peux concevoir qu’il y a une solution Divine dans tout, parce que dans cet état d’être, simplement, sans chercher quelque chose d’extraordinaire, Être, dans l’impulsion de la Lumière tout a sa résolution. »...

Tu as ressenti ?..... Laissez-Vous aller……

-  Yosuel  : Maintenant mes Amis, Je vais Vous dire une chose, ce petit exercice était nécessaire et il est révélateur de ce que Vous-mêmes Vous ne Vous permettez pas d’être en conscience que tout peut être vécu différemment si Vous ne jouez aucun jeux et si Vous savez être Vous-mêmes…

Alors quelle différence y a-t-il entre Être naturellement et vivre dans la conscience de masse ?…………... Cathy , peux-Tu Nous répondre !

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Cathy  : Quand « Je Suis », la conscience de masse est là mais ne M’atteint pas…

-  Yosuel  : Je T’arrête mon Amie. Peux-Tu accepter une chose : lâche ta recherche !

-  Cathy  : …..Rires…..

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller…… : - « Je Suis simplement, Je ne cherche pas à savoir ce qui Est et ce qui ne l’est pas, Je Me permets d’Être. »…

Maintenant, lorsque Tu es dans la conscience de masse, Tu peux très facilement revenir en ta Présence. Ne cherche pas si Tu l’es ou si Tu ne l’es pas. Tu as juste à ressentir qu’en Toi, Tu Es, Tu es bien, Tu es dans une certaine joie, rien ne T’interfère. Si quelque chose Te dérange, ne va pas chercher à le comprendre justement dans cette conscience de masse : - « Cela Me dérange, oui… Je Me laisse aller, Je ne cherche pas, Je laisse émerger de ma Profondeur et ce qui Me déranger, Je vais pouvoir l’accueillir, plutôt que de rentrer dedans, de le vivre, d’être aspirée dans la conscience de masse et de perdurer dans un état d’être d’humeurs, d’émotions, de culpabilités, de réactions, et tout ce qui peut être vécu comme n’étant pas mon état naturel. Je Me laisse aller… Je laisse émerger de ma Profondeur ce qui Me dérange, Je l’accueille, Je l’accepte, et si J’arrive à en ressentir la compréhension, alors Je le transmute et Je passe à autre chose. »…tout en Nous laissant œuvrer à travers Toi.

Si Tu n’arrives pas à ressentir ce à quoi cela correspond, alors permets-Toi de Te re-trouver, d’être dans ta joie, en prononçant simplement avec tout ton Cœur : - « Ce n’est pas ce que « Je Suis », mais Je vais Me permettre de le ressentir et lorsque Je n’y attacherai pas d’importance, lorsque Je serai Moi, à un moment donné, cela émergera et J’en aurai la compréhension subtile. Et il en est ainsi ! »…

Pouvez-Vous ressentir mes Amis ce qui vient d’être dit……..afin que Vous ne tombiez dans aucun jeux qui ne soient pas ce que Vous Êtes, car alors Vous Vous laissez aspirer dans des tourbillons d’énergies dans lesquels Vous avez de la difficulté à en sortir, et là, cela demande beaucoup plus que ce qui vient d’être dit quand Vous Vous laissez aller, et même parfois cela demande notre intervention, car l’aspiration dans un tourbillon peut Vous entrainer dans bien d’autres choses dont Vous n’êtes pas conscients, et c’est là le piège.

Alors mes Amis, acceptez que Vous pouvez vivre autre chose…….même si ce n’est pas toujours facile au quotidien, mais Vous savez maintenant, Vous savez ce dans quoi les Humains vivent et que Vous vivez encore d’une certaine façon, mais décidez pour Vous que cela peut être facilité si Vous acceptez de ne pas rentrer dans ce qui émerge, dans ce que Vous êtes confrontés, dans ce qui Vous est balancé en pleine face. Vous savez que les Humains jouent en permanence des jeux tant Ils sont confrontés à leurs peurs, à leurs incertitudes, à leurs croyances, au déni de Soi-même, à l’abnégation de Soi-même, et surtout la peur de la différence. Alors, acceptez même pour Vous-mêmes cette peur de la différence, elle a un impact puissant….. : - « Si Je suis différent, alors déjà que les Autres n’acceptent pas la différence, mais si Moi-même Je suis différent, que va t-il se passer ? »…

Mais il va se passer ce que Vous, Vous croyez qu’il va se passer, alors que si Vous êtes Vous, naturels, dans votre joie, en Vous positionnant, sans rentrer dans aucun jeux énergétiques, dans votre Lumière laissez votre Cœur s’exprimer, laissez votre propre Conscience Vous dire ce qu’il doit être, sans avoir peur de quoi que ce soit ou de Qui que ce soit, et alors Vous serez appréciés.

Ceux vraiment qui ne Vous acceptent pas s’éloigneront et bien d’autres s’en viendront à Vous, bien des Êtres auront à cœur de côtoyer la joie, le fait de rayonner le rayonnement de votre Lumière, l’Amour que Vous émettez, la sincérité d’être Vous, la sincérité de votre expression est simplement ce que vous dégagez. Permettez-Vous d’Être à tout moment, ne jouez aucun jeux………

Maintenant, si Je Vous dis « Vous Êtes », que se passe t-il en Vous ?……… Marie , peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous…….

-  Marie  : « Je Suis » !

-  Yosuel  : Est-ce que Tu l’acceptes ?

-  Marie  : Dans l’instant oui !

-  Yosuel  : Est-ce qu’il n’y a pas une peur sous-jacente qui émerge ?

-  Marie  : Pas pour le moment !

-  Yosuel  : Alors Je vais Te dire : Tu acceptes d’Être, Tu arrives parfois à le ressentir et cela Te conforte, mais face aux Autres Tu as peur de Te montrer telle que Tu Es en réalité. C’est la peur sous-jacente à tous les Êtres, comme si on allait Vous regarder d’un drôle d’air, ne pas Vous comprendre et se demander si Vous n’êtes pas dans une conscience responsable, cela parce que Vous avez toujours été habitués à correspondre aux Autres, à répondre aux Autres, à Vous devoir aux Autres, et surtout à Ceux qui Vous aiment quand Vous répondez à ce qu’Ils attendent de Vous, et c’est là que de lâcher toutes ces parties peut Vous perturber… : - « Avant, Je rentrai dans le moule, avant J’essayais de Me faire aimer, de Me faire comprendre, de Me faire accepter, de Me faire intégrer, et maintenant Je vais être Moi, sans ne plus chercher à plaire, sans ne plus Me comporter parfois comme une carpette. Je ne vais plus chercher à ce que l’on M’accepte, Je ne vais plus demander la reconnaissance, l’estime, l’estimation, et surtout que l’on M’intègre. Je vais être Moi, sans chercher à contrarier Qui que ce soit, sans chercher à Me faire prévaloir de quoi que ce soit, sans chercher à faire ambages de quoi que ce soit, mais Je vais enfin M’exprimer en étant Moi, en laissant mon Cœur M’insuffler ce que Je suis à même d’exprimer, sans ne plus Me rejeter, sans ne plus Me chercher en les Autres, sans ne plus Me nourrir des Autres, mais Je n’ai plus peur de Me montrer telle que Je Suis, et si cela ne plaît pas cela n’a aucune importance, cela veut dire que de toute façon, ces Êtres M’auraient fustigé à un moment donné ou à un autre, et qu’en étant Moi, dans mon expression, Je peux enfin Me positionner, Je peux enfin M’exprimer, Je peux échanger, sans ne plus avoir peur de ce que l’Autre peut émettre, et même Je peux parfaitement comprendre avec du recul ce que l’Autre veut M’imposer, M’infliger, tout en ressentant qu’Il n’est pas Lui-même, qu’Il n’est pas en conscience et qu’Il n’est pas Celui qui peut Me diriger. »…

Peux-Tu ressentir ce qui vient d’être dit à d’autres niveaux, que de chercher à le comprendre avec le mental ?

-  Marie  : Oui, ça résonne…ça résonne à beaucoup de niveaux...

-  Yosuel  : Peux-Tu enfin dire : - « Je suis Moi, et en Amour de Moi-même Je m’exprime. Je ne rejette personne, mais Je n’ai plus à Me laisser diriger si ce qui est émis ne Me correspond pas. Je peux émettre mon avis en mon Cœur sans peur de mon expression. Et c’est ainsi ! »…

-  Marie  : Merci !

-  Yosuel  : Mes Amis, quelle est la peur sous-jacente que Vous avez ressentie ?……… Ne cherchez pas, laissez émerger…………… Céline peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Céline  : Je ne sais pas si c’est vraiment une peur, Je dirai une appréhension...

-  Yosuel  : Exprime-Toi !

-  Céline  : Elle se traduit sous forme physique en fait, une boule au ventre, une douleur à l’épaule, mais Je ne sais pas plus l’exprimer avec des mots…

-  Yosuel  : Mon Amie, laisse-Toi aller………….. Tu as peur de ne pas y arriver. Tu as peur de ne pas Te re-trouver. Tu as peur que les Autres Te dirigent sans que Tu puisses exprimer ce que Toi Tu as envie d’exprimer, ce que Toi Tu ressens dans la passion de ce que Tu aimes faire. Tu as peur que l’on Te mette des bâtons dans les roues. Tu as peur de ne pas être comprise. Tu as peur que les Autres soient toujours un frein à ta réalisation. Tu as toujours cru qu’il fallait répondre aux Autres dans ce qu’Ils attendent de Toi, et maintenant Nous Te disons : si ce que les Autres émettent n’est pas ta vérité, n’est pas ta réalité, exprime-le sans peur de ce que l’Autre pourrait réagir. Exprime-le en ton Cœur en ressentant que chaque mot exprime la joie, la passion, ce que Tu veux transmettre, sans rien imposer aux Autres, mais dans la joie de ce que Tu ressens de faire pour Toi avec passion, alors Tu écarteras bien des Êtres, quels qu’Ils soient et quel que soit leur niveau dans la hiérarchie. Ne Te crois pas inférieure quel que soit le titre de l’Autre, Tu es aussi son égal et Tu n’as pas à Te rabaisser, Tu as à Te positionner, Tu as à émettre ce que Toi Tu as envie d’échanger dans ce que Tu ressens qui est ta réalité dans la passion de ce que Tu aimes faire, dans ce que Tu ressens qui est juste, dans ce que Tu ressens qui est vrai.

Et il fallait que Tu l’entendes, permets-Toi de le ressentir, permets-Toi de ne plus en avoir peur, permets-Toi d’aller de l’avant. Ne Te retourne plus sur tout ce que Tu as vécu, ne Te retourne plus sur ce qui n’est pas Toi, mais accepte de vivre enfin autre chose en Te positionnant. Et il en est ainsi !

-  Céline  : Merci !

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui Vous empêche réellement d’Être Vous ?………… Ne cherchez pas, laissez émerger dans la paix intérieure, sans penser, laisser émerger…………… Mon Amie Clotilde peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et bien sûr, Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Clotilde  : Par rapport à ce qui a été dit tout à l’heure, c’est la peur de découvrir « Qui Je Suis » et que ça ne Me plaise pas…

-  Yosuel  : Est-ce que Tu es satisfaite de Qui Tu es en ce moment ?

-  Clotilde  : Non !

-  Yosuel  : Alors permets-Toi de découvrir « Qui Tu Es » autrement et Tu pourras faire la comparaison !

-  Clotilde  : Si Je peux faire la comparaison, c’est que Je sais comment Je peux être autrement, pour dire que Je n’aime pas comme Je suis aujourd’hui !

-  Yosuel  : Laisse-Toi Te découvrir, ne cherche pas. Lorsque Tu ressentiras véritablement ce que Tu Es, lorsque Tu ressentiras vraiment la Puissance de la Lumière que Tu Es, alors Nous en reparlerons !

Cette peur, elle a toujours été là, Tu l’as comprise, Tu l’as ressentie, Tu en as libéré des ramifications, mais il reste le tronc : - « Si Je Me permets de vivre pleinement « Qui Je Suis », qu’est-ce que Je vais faire de tous les contrôles dans lesquels Je Me trouve d’une certaine façon. Lorsque Je peux contrôler les Autres, ma vie, mes pensées, mes suggestions, tout ce qui a trait à mon devenir, tout ce que Je ressens d’une certaine façon, tout ce que cette vie es, si Je ne contrôle plus rien, Je suis rien, dans le sens : Je ne vais plus vivre ! »…

Et c’est là mon Amie que Tu Te leurre, c’est là que Tu Te laisses embobiner par ce que ton mental essaie de Te maintenir pour que Tu ne lâches pas tous ces contrôles, et que Tu puisses être simplement Toi comme Tu sais l’être dans les moments où on Vous le fait ressentir dans les sessions, comme tout à l’heure par exemple. Ces contrôles, c’est un moyen pour Toi de pouvoir voir où Tu vas, de pouvoir voir les choses d’une certaine façon, de pouvoir voir les Autres dans ce que Tu ressens qu’Ils sont et de contrecarrer si le besoin en est. C’est une forme de dualité, mais aussi une forme de pouvoir, pouvoir envers Toi-même et donc pouvoir projeté sur les Autres. Accepte de lâcher tous tes contrôles, de ne pas avoir peur de les lâcher…….. Accepte de pouvoir Te permettre de ressentir tout ce qui peut T’être insufflé et qui T’amènera à des compréhensions où Tu pourras moduler toutes situations, sans ne plus rien contrôler, mais en T’amusant…….. C’est un sacré défi, c’est un changement radical par rapport à tout ce que Vous avez vécu. Et il fallait que cela soit dit !

Alors ne Te fait pas de soucis, accepte que Nous T’y emmenons….. Accepte que Tu puisses vivre sans contrôle et que Tu peux vivre réellement autre chose……. Ne Te cherche plus à travers de tous ces contrôles, ne Te cherche plus au travers de tout ce qui est dit, et même dans tout ce qui Te paraît intéressant, aie du recul, ne cherche rien et permets-Toi de ressentir ce que Nous T’insufflons, alors Tu sauras toujours quoi faire, quoi dire, et prendre les décisions qui Te correspondent, sans Te lancer dans quelque chose dont Tu ne sais même pas où cela va aboutir, et où en sont les gens dans toutes ces présentations.

Il ne suffit pas d’adhérer à tout, il suffit de laisser cheminer les Autres, et de créer avec ta propre Conscience ta réalité. Tu peux échanger avec tous les Êtres, mais ne T’implique que si Tu ressens que Tu ne seras pas emmenée dans quelque chose qui n’est pas réellement ta conscience d’Être, la conscience du Maître incarné, qui Lui crée sa propre réalité en étant libre, tout en se mouvant dans ce monde en créant sa propre réalité et en côtoyant bien des Êtres, sans jamais se laisser enfermer dans quoi que ce soit.

Ressens ce qui vient d’être dit à d’autres niveaux, sans chercher à le comprendre avec le mental et donc dans l’aspiration de la conscience de masse. Et il en est ainsi !

-  Clotilde  : Merci !

-  Yosuel  : Mes Amis, Je vais clôturer cette session. Elle Vous a beaucoup apporté, elle Vous a permis de ressentir encore à d’autres niveaux, et Vous êtes courageux. Vous avez la volonté d’aller de l’avant, de ressentir toujours un peu plus en profondeur par rapport à là où Vous en êtes, et Je Vous honore, Je Vous aime.

Ressentez mon Amour que Je Vous impulse………. Je Vous adombre à l’instant même de toute ma Puissance………. Soyez-Vous les Amis, soyez ce que Vous Êtes, persévérez, ne lâchez pas, positionnez-Vous, et sachez que c’est en votre Cœur, en votre espace, que Vous pourrez toujours Vous re-trouver et Nous serons là. Et il en est ainsi ! Bonne soirée et à bientôt !

-  Tous  : Namasté Yosuel  !

………. Pause……….

-  Yaweh  : Vous Vous laissez aller, Vous Vous détendez, Vous êtes Vous, en Vous, avec Vous………..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience ……et Nous expirons très, très lentement………. En mon Cœur, en mon espace « Je Suis », Présence……….

…… Pause……..

-  Marie  : Mes Amis, mes chers Amis, Je Vous salue. Je suis et serai de tout temps votre Amie, mais pas de la façon dont Vous M’avez entrevue, pas de la façon dont Vous M’avez iconisé… Je le dis : iconisée. Je suis ce que Je Suis, Marie votre Amie. Bien sûr, J’ai été Celle qui fut la mère de Yeshua , mais mon rôle était de L’accompagner, mais pas d’être divinisée. Vous savez, Je suis comme Vous, Je suis venue en ce temps-là pour expérimenter ce qu’est d’être la Mère d’un Être d’exception, pas plus que Vous, pas plus que Moi, mais d’exception pour son époque, pour la conscience qui y régnait et qui était une conscience dure, difficile. Alors ce rôle Je l’ai accepté et Je l’ai tenu tant bien que J’ai pu, Je n’ai pas été aussi Sainte que l’on Me prédit, mais J’y reviendrai plus tard, Je M’exprimerai d’une façon plus nette, plus claire, plus vindicative.

Ce que Je peux Vous dire à l’instant, c’est que Vous n’avez plus à Vous croire inférieurs à Qui que ce soit. Ne remettez jamais votre pouvoir en Qui que ce soit, que ce soit quelqu’un sur cette Terre ou envers Moi-même ou envers Quiconque de notre côté. Vous êtes Source Divine, acceptez-le et vivez-le…… Ne Vous en remettez plus en Qui que ce soit, mais acceptez de vivre enfin pour Vous une réalité que Vous pouvez Vous amener à comprendre, à ressentir, pour Vous permettre de la vivre, vivre autrement que ce que ce monde est, vivre en conscience que Vous êtes bien autre chose qu’un Humain limité, conditionné, hypnotisé, soumis. Vous avez en Vous cette Puissance, ne La rejetez plus, ne Vous fustigez plus. Je sais qu’il y a des moments difficiles à dépasser, que Vous êtes soumis à des pressions. Mais mes Amis, Vous n’êtes pas seuls, mais c’est Vous qui prenez vos décisions, c’est Vous qui êtes responsables de vos choix, de votre vie, de vos créations.

Maintenant, il était pour Moi de M’exprimer afin que Vous Me ressentiez autrement, que Vous Me conceviez autrement, et que Vous acceptiez enfin que Nous puissions danser ensemble, que Nous puissions être dans la même vibration, que Nous puissions créer dans une tonalité où la Joie, l’Amour, l’Harmonie puissent être de concert dans une grande symphonie où Vous-mêmes jouez tous les instruments. A Vous de ressentir ce que Je Vous dis, sans chercher à le comprendre, mais de Vous permettre d’aller en Vous, en votre Profondeur, et d’en ressentir l’exacte vérité qui est la vôtre.

Je Vous salue mes Amis, Je Vous adombre de tout mon Amour……. Vous enveloppe de ma douceur………mais surtout de mon indéfectible gratitude pour avoir le courage de vivre en cette période votre retour à Vous-mêmes et de Vous permettre d’aller sur le chemin de la maîtrise du Maître. Je Vous accompagne, Je Vous aime et Je Vous dis à une prochaine fois. Et c’est ainsi !

Marie votre Amie de tout temps, ici et à jamais, pour l’éternité !

-  Tous  : Namasté Marie  !

-  Yaweh  : Permettez-Vous de ressentir la musique pour Vous…….

 ==> Musique de fin de session : Ralph – Thrift Shop Warrior

* * * * * * * * * * * * *

Transcription : Elimayah et MaAna


- Merci de tout Cœur à Vous Elimayah et MaAna pour la transcription de cette session n° 4 à Chaponost du 05 novembre 2016.

Paùtaka Ahùka.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yaweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi