Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > transcription de la session n° 5 à Chaponost du 07/01/2017 - Être Soi - Phase (...)

transcription de la session n° 5 à Chaponost du 07/01/2017 - Être Soi - Phase 1 Initiation

samedi 30 juin 2018, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 5 à Chaponost (Rhône – 69)

« Être Soi »

Animée par Yosuel

canalisé par Yaweh

Samedi 07/01/2017

1ère Partie  :


— > Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….

-  Yaweh  : Namasté à Vous Tous !

-  Tous  : Namasté !

-  Yaweh  : C’est une joie pour Moi d’être avec Vous, à nouveau, de se retrouver dans ce cheminement que Nous faisons ensemble et individuellement, dans la joie d’échanger, dans la joie d’Être, dans la joie de partager, d’être entre Nous dans cette harmonie entre Amis célestes.

Vous Vous laissez aller…….. Vous êtes Vous, en Vous, sans penser, sans aucune interférence du mental et de la personnalité humaine, Vous, en Vous simplement……...

…....Pause…….

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ….et Nous expirons très très lentement…….. Présence à Soi ……

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ….et Nous expirons très très lentement…….. En ma Présence, « Je Suis »……...

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ….et Nous expirons très très lentement…….. En l’instant présent Je suis en Conscience, conscience d’Être, Être simplement…….

…....Pause…….

Nous accueillons en notre Cœur et en ce lieu la Présence des Êtres de Lumière, des Maîtres Ascensionnés, de certains Maîtres Dragons Sacrés, de certains Maîtres Galactiques et Intergalactiques , et Nous honorons tous Ceux qui Nous suivent de très, très près, et de toutes les Consciences qui Nous accompagnent pour que tout soit en concordance avec ce que Nous Sommes et être en parfaite corrélation entre l’Humain et notre Mouvance dans « La Source ».

……… Pause………

-  Yosuel  : Alors mes Amis, comment Vous sentez-Vous ?... Je suis ce que Je Suis Yosuel , l’Élohim le plus valeureux. Alors pourquoi valeureux ? Parce qu’il faut s’armer pour pouvoir Vous amener à aller au-delà de ce à quoi Vous Vous accrochez le plus… (humour cosmique)…Bon, il n’y a pas eu de réactions…

-  Jean-Louis  : S’accroche à quoi ?

-  Yosuel  : Alors mon Ami, si Je Vous disais tout ce à quoi Tu T’accroches…

-  Jean-Louis  : Pas de souci, pas de souci !

-  Yosuel  : …On y sera encore demain ! Mais bon, Tu as quand même déjà fait un grand bond en avant ! Où est ton humour mon Ami ?

-  Jean-Louis  : Je l’ai laissé au placard ce matin !

-  Yosuel  : Quel dommage, parce que c’est ce qui fait bouger les énergies.

-  Jean-Louis  : Humour, viens ici !

-  Yosuel  : Bon, ben on va demander à Amayah qu’Elle prenne le relai, Tu T’y connais bien en humour !

-  Amayah  : Non, du tout !

-  Yosuel  : Comment ça ?

-  Amayah  : J’aime bien rigoler, mais Je n’ai pas trop d’humour !

-  Yosuel  : Ah !

-  Yaweh  : Ils vont T’apprendre petit à petit à Te dérider…

-  Jean-Louis  : Ils vont faire monter la mayonnaise…

-  Yosuel  : Avec Toi mon Ami, on n’en a pas besoin !... Alors mes Amis, où en étions-Nous ?… C’est calme ! Ca se pose…….. Alors quand Vous arrivez à Vous poser, à être calme, à être Vous, en Vous, Vous le ressentez ?……… Qu’est-ce qui fait que Vous n’y restez pas en permanence au quotidien tout en Vous amusant ?…….. Parce que Vous Vous turlupinez les méninges ! Docteur Jean-Louis , qu’est-ce que les méninges ?

-  Jean-Louis  : C’est un truc pour faire le nettoyage, quand il y a de grands ménages on appelle ça… Oh pardon !

-  Yosuel  : Oui, eh bien le grand nettoyage ça se fait quand ça se présente, Je suis en accord ! Mais entre temps, pas besoin de faire de nettoyage… Être, être Soi, en Soi, en sa Présence, dans la joie…est-ce que c’est si difficile ?…

-  Jean-Louis  : Oui…

-  Yosuel  : Voilà mon Ami, merci de ta réponse, et Je Te dirai : pourquoi ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Yosuel  : Est-ce si difficile de répondre ?…… (toujours pas de réponse)…….. Qu’est-ce qui T’empêche de T’exprimer ?

-  Jean-Louis  : Ah, mais c’est à Moi que Tu parles, pardon…

-  Yaweh  : Mais Il T’a dit : pourquoi ?

-  Jean-Louis  : Pourquoi ? Je ne sais pas, parce qu’on part dans notre tête, dans nos méninges, parce qu’on a envie que ça aille plus vite, parce qu’on ne sait pas vraiment ce qu’on veut…

-  Yosuel  : Eh bien, justement mon Ami, et là Je vais Te demander de le ressentir…….. Vraiment d’être Toi, en ta Présence, là (Cœur) et non là-haut (tête)………. Plus Tu vas Te poser des questions, plus Tu vas chercher, et plus Tu vas Te triturer les méninges, cela veut dire que Tu Te laisses aspirer dans l’attraction des pensées de la conscience de masse, et là le cerveau disjoncte. Tu ne peux rien, absolument rien obtenir de cette façon-là.

C’est vraiment en réapprenant à être Toi, en ton Cœur, en ta Présence, que tout émergera d’une toute nouvelle façon que Tu n’aurais pas imaginé. Plus Tu chercheras et moins Tu trouveras, et Tu ne peux pas aller plus vite que ce que Toi-même Tu es à même de ressentir ce que Tu Es en réalité, de graduer, graduation après graduation. Il Te faut accepter que les choses se fassent un pas après l’autre, car si Tu cherches à aller trop vite, Tu risques à un moment donné d’imploser, et là, soit Tu pètes les plombs ou soit Tu Nous reviens.

Un Être ne peut pas aller plus vite que ce qu’Il est à même de pouvoir graduer en intégrant un taux de Lumière à chaque graduation, ce qui ne Vous empêche pas, si Vous ne Vous laissez pas aspirer dans les pensées de la conscience de masse, de voir les choses bouger pour Vous, mais acceptez d’être Vous à chaque instant, acceptez de laisser émerger ce qui doit l’Être, mais à bien d’autres niveaux, sans rien chercher, sans rien contrôler, sans ne plus Vous poser de questions, sans ne plus chercher la correspondance dans l’Humain, et cela est très important.

En fait, plus Vous accédez, même à votre rythme, même un pas après l’autre, à la conscience plus approfondie de ce que Vous Êtes, Vous pouvez voir des choses grandioses s’en venir à Vous. Ce qui Vous freine, ce sont vos pensées, vos peurs, vos limitations, et surtout la peur de se voir autrement, de changer radicalement en devenant un Humain-Divin. Pouvez-Vous Vous permettre de le ressentir ?…………

…….Pause…..

Maintenant mes Amis, il Vous faut aussi accepter une chose : Vous ne pouvez pas vouloir Être et Vous confondre dans tout ce qui se passe, Vous chercher les Uns, les Autres, Vous demander si Vous Êtes ou si Vous n’Êtes pas, vouloir tout analyser, vouloir absolument comprendre les choses sans Vous permettre d’Être, et Je pourrai en dire encore long. En réalité, tout est là, tout peut Vous parvenir, mais il Vous faut lâcher le mental et toutes les pensées qu’il draine pour Vous amener inlassablement dans cette conscience de masse.

Alors Je le dis et Je le redis, c’est en Vous que cela se passe, et il est important pour Chacun, Chacune de prendre, comme le dit Yaweh , des petits moments dans la journée juste pour Vous poser, être dans votre Présence sans penser, et le reste du temps, ne donnez pas de crédit à vos pensées, laissez-les aller, ne les combattez pas, ne rejetez pas d’un revers de manche le mental, il est partie intégrante de ce que Vous Êtes, mais Vous lui avez permis d’avoir du pouvoir et de Vous gérer et ce n’est pas son rôle.

A Vous d’accepter maintenant qu’il n’est pas votre dominateur, c’est Vous le Maître. Le mental, Vous le laissez être, sans ne plus donner de crédit aux pensées qu’il émet. Il doit reprendre ses fonctions premières, qui sont de Vous permettre d’être ici sur cette Terre et d’être dans un certain équilibre, et puis également il va Vous permettre d’avoir des pensées créatrices d’Amour ou de ce que Vous avez envie d’échanger mais qu’au niveau de votre Conscience, de « La Source », de votre Cœur. Vous pouvez émettre des pensées de créativité, mais ces pensées n’ont plus rien à voir avec toutes celles qui sont dans le dédale de la conscience de masse, et il fallait que cela soit redit.

Acceptez de Vous re-trouver, acceptez de ne plus penser, et quoi que Vous fassiez, quelle que soit votre activité, Vous la gérez en laissant émerger de votre Profondeur, ce que Nous-mêmes sommes à même de Vous impulser pour que les choses soient faites et dites différemment que ce que l’on Vous a appris. Alors Vous ressentirez à bien des niveaux que les choses se passent d’une toute autre façon, qu’il y a une Puissance, une Puissance dans ce que Vous émettez, dans ce que Vous faites, dans ce que Vous transmettez. A Vous de le réapprendre sans en avoir peur, sans croire que Vous ne serez plus Vous, parce que déjà Vous n’êtes plus le Vous d’avant, Vous êtes déjà un Vous différent, et Vous serez toujours Vous en quelque sorte, mais d’une façon différente, et il Vous faut l’accepter afin de le vivre, non pas avec réticence et peur, mais avec joie, harmonie, en étant le Créateur que Vous Êtes.

Alors mes Amis, comment Vous sentez-Vous à l’instant même ?………….. Mon Amie Amayah peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Amayah  : J’ai vraiment envie de ça, de ce changement, parce que depuis plusieurs mois Je sens que Je suis différente et que ces différents sont beaucoup mieux. J’ai une bonne humeur, chose que Je ne connaissais pas avant, même si J’ai encore des inquiétudes, J’ai vraiment une sorte de joie de vivre qui est nouvelle pour Moi. Donc oui, Je veux vraiment aller vers ça, changer.

-  Yosuel  : Tu es déjà dans le changement mon Amie, comme Tu l’as dit, Tu n’es plus Celle que Tu étais, et Tu sais qu’il T’a fallu tout ce temps pour y arriver, là où Tu en es aujourd’hui. Cela a été un long parcours, mais nécessaire. Alors ne crois pas qu’il Te faille autant de temps pour arriver encore à un meilleur. Je dirai qu’il faut un long et bon parcours pour arriver à un certain niveau de conscience.

Lorsqu’on arrive à un certain niveau de conscience, comme Tu viens de l’émettre, alors Tu prends conscience que le retour en arrière n’est plus possible, ni souhaitable, alors Tu prends conscience du changement, alors Tu prends conscience qu’il y a autre chose, et qu’en Toi Tu es autre chose que ce que Tu as cru Être. Alors quand on en arrive à ce niveau de conscience, avec une joie retrouvée, avec, comme Tu l’as dit, ressentir que l’on peut aimer la Vie et vouloir la vivre, car à ce moment-là on n’est plus en mode survie, on est en mode : - « Je veux enfin vivre ce que Je n’ai pas connu de ce qu’est la Vie. »…

Et la Vie est bien au-delà de l’interprétation que Vous en avez, Elle est le changement radical de toutes choses, Elle est la continuité de « Tout Ce Qui Est », Elle est la perpétuité de tout ce qu’il est possible de créer, d’expanser et de vibrer dans cette vie.

Alors ma chère Amie, quand on en arrive à ce niveau de conscience, il Te faut prendre la décision de vivre sans ne plus T’attarder à tout ce que Tu as vécu, à ton passé, à tout ce qui se passe, à tout ce que Tu peux ressentir, à tout ce que Tu comprends que ce monde est, à tout ce que les Autres émettent, mais de décider enfin pour Toi, de pouvoir impulser ce que Tu as à cœur de voir se manifester, et surtout de prendre la décision de rester en permanence en conscience, en ton centre et de ne plus y déroger.

Nous allons accentuer sur le fait de ressentir de plus en plus ce qu’est la conscience d’Être, alors les choses vont s’accélérer de plus en plus, car là où Tu en es, Tu peux Te permettre de ressentir à des niveaux où Tu n’avais pas accès à ces ressentis, Tu peux Te permettre d’être en conscience de certaines révélations qui peut-être T’auraient déroutées, découragées ou fait peur, mais là où Tu en Es dans le ressenti profond de ton Être, Tu accueilleras, et Tu comprendras à bien d’autres niveaux et Tu pourras ressentir que cela n’était pas accessible tant que l’on a pas élevé sa conscience, si Je puis M’exprimer ainsi pour le moment, à cette ouverture qui demande de lâcher bien des choses, comme Tu les as lâchées, et il fallait que cela soit dit.

Maintenant à l’instant même, Tu ressens en quelque sorte cette Présence, ce que Tu Es………. Est-ce que Vous Vous le permettez à l’instant même ?…………

-  Yaweh  : Alors si Vous Vous le permettez, Je dirai : ouvrez les yeux ! Est-ce que Vous arrivez à garder ce même ressenti…….. Amayah  ! Est-ce que Tu ressens à l’intérieur, est-ce que Tu peux les yeux ouverts le vivre ?

-  Amayah  : Ca dépend des moments ! Quand Je suis seule, tranquille, oui.

-  Yaweh  : Décide que cela soit possible à chaque instant, Je le permets !

-  Amayah  : Je le permets, Je l’accepte.

-  Yaweh  : Je prends une profonde respiration ………Je le permets……. En gardant les yeux ouverts, Je le permets !

-  Amayah  : Je le permets…

-  Yaweh  : Voilà, ce que Je ressens là, Je le permets ! C’est ainsi que, c’est une première approche, mais si Vous ressentez bien ce que cela veut dire, là dans l’instant, eh bien Vous pourrez toujours le retrouver, Vous permettre de le retrouver chaque fois que le mental va Vous entraîner.

-  Amayah  : C’est être dans le Cœur tout le temps.

-  Yaweh  : Oui, mais sans forcer, sans vouloir être d’une certaine façon, c’est ressentir que c’est notre état naturel, sans rien faire de spécifique, et c’est ça qu’à un moment donné on avait besoin de tout ce cheminement et de comprendre les choses, mais là maintenant, au jour d’aujourd’hui surtout avec tout le cheminement que Tu as fait depuis cinq/six ans…

-  Amayah  : 15 ans !

-  Yaweh  : Non, ensemble depuis la première session, Tu as cheminé tout le temps, tout le temps, Tu en as voulu, et au jour d’aujourd’hui, Je dirai que tout ça c’était nécessaire, Tu as dépassé bien des choses, Tu as intégré au jour d’aujourd’hui dans ton quotidien Tu n’as plus rien à faire que d’être Toi naturelle, sans mental, sans Te poser de questions : - « Être pleinement Moi dans ma Lumière. »…

On va en parler dans la session de « La Lumière incarnée », quand Adamus dit : - « Vous n’avez plus rien à travailler. » Il ne faut pas confondre, il y a un amalgame, c’est que dans le quotidien, on a à être Soi comme on vient de le ressentir, sans chercher quelque chose de spécifique, on n’a pas à le travailler, c’est vraiment reprendre son état naturel.

Par contre, on ne peut pas vivre d’un claquement de doigts la pleine Lumière comme Yeshua la vivait. Pour cela il Nous faut persévérer à ressentir en Nous les choses en Profondeur qui va Nous amener dans notre quotidien à Être. C’est ce qui fait par exemple, quand Je lis une session, que Je réécoute une session, Je ne la lis pas ou Je ne l’écoute pas pour l’écouter ou pour la lire. Je vais peut-être lire un petit chapitre, une phrase et la ressentir, ressentir ce que cela veut dire pour Moi, afin que si ça M’amène quelque chose dans l’Humain que Je n’ai pas dépassé, Je peux Me permettre de le ressentir à d’autres niveaux, et qui va Me permettre, à ce moment-là, dans le quotidien où on n’a rien de spécifique à faire à être naturel. Tu vois, il y a une petite subtilité là-dedans ! J’avais à cœur de le dire et de le redire, et qui est nécessaire dans notre cheminement.

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience …..… Nous Nous laissons aller…. Être simplement……..

-  Yosuel  : Alors mes Amis, il y a, comme le dit parfois Yaweh , des petits schmilblick dans votre état d’Être au quotidien. Qu’est-ce que sont ces schmilblick ? Permettez-Vous de ressentir sans rien chercher… : - « Qu’est-ce qui M’empêche d’être Moi au quotidien, en conscience sans ne plus Me laisser prendre au piège de mes pensées et donc du mental ? »… Clotilde , ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?……..

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Clotilde  : J’ai conscience qu’au quotidien, dans la journée, effectivement, régulièrement, J’ai mon mental qui prend le pouvoir sur Moi, et Je Me laisse parfois entraîner dans le jeu des Autres, c’est mon propre jeu, c’est mon propre piège aussi. Donc c’est des formes d’aller-retour… J’ai conscience que Je pars, des fois Je n’en ai pas conscience et Je prends conscience après, où J’essaye de revenir dans la conscience. Quelque fois c’est évident et quelque fois ça ne l’est pas.

-  Yosuel  : Est-ce que Tu peux accepter une chose, en Te permettant de le ressentir, sans chercher à le comprendre, mais simplement en étant Toi, en Toi, simplement : - « J’ai à cœur d’Être. J’ai à cœur de vivre autre chose. J’ai à cœur de vivre dans la joie et d’être au-delà de tout ce qui se passe, d’être au-delà de tout ce que J’ai été, d’être au-delà de tout cet imbroglio dans lequel les Humains tournent en rond, dans lequel Ils se nourrissent les Uns, les Autres, dans lequel Ils se cherchent dans les Uns, les Autres, et surtout dans lequel Ils veulent une certaine liberté mais Ils ont peur de la vivre pour Eux, pour Eux-mêmes et par Eux-mêmes, et c’est en cela qu’Ils ont peur de tout lâcher dans l’Humain, car le pouvoir de la conscience de masse Leur fait croire, d’une certaine façon, qu’Ils sont en sécurité, une sécurité dans laquelle Ils ne comprennent pas qu’on se nourrisse d’Eux, qu’on Les maintient sous le joug de Ceux qui Les gèrent dans le pouvoir. »…

Et en cela, Tu aimerais Te libérer de tout cela, mais Tu Te demandes si le fait de lâcher l’Humain ne va pas T’amener à ne plus vivre réellement le contact avec les Autres, à ne plus pouvoir faire l’activité que Tu as à cœur de faire, à ne plus pouvoir échanger avec les Autres, à ne plus pouvoir Te reconnaître d’une certaine façon, à ne plus savoir où Tu es, à ne plus comprendre quelle est ta réalité, à ne plus vouloir être d’une certaine façon dans ce monde. Il Te faut lâcher le mental qui Te gère par bien des pensées que beaucoup émettent en cette période où bien des Êtres voudraient changer leur vie, voudraient vivre autre chose, voudraient se re-connaître d’une certaine façon, mais Ils sont rattachés à cette conscience humaine, Ils sont liés les Uns, les Autres dans cette conscience de masse qui représente pour Eux une sécurité, qui est une gageure, mais comme Ils ne comprennent pas bien ce qui se passe, Ils veulent la liberté, mais la freine des deux pieds.

Ce que Je veux Te dire, c’est que Tu prends de plus en plus conscience que quelque chose est en Toi, que quelque chose est autre chose que l’Humain que Tu as cru être, que l’Humain auquel Tu T’es référé, et que plus Tu seras en conscience, plus Tu Te permettras d’Être, et plus Tu auras du recul sur tout ce que Tu peux ressentir qui se joue et qui n’est plus ce que Tu as à vivre, qui n’est pas Toi en réalité.

Accepte enfin de Te re-trouver et de réapprendre à être Toi, en Toi, en confiance totale en ce que Tu Es et qui est bien autre chose que l’Humain que Tu as cru être à une certaine époque : - « Je suis une Puissance qui Me permet de vivre autrement, autre chose, et Je ne Me laisse plus impressionner par toutes les pensées suggestives que mon mental essaie encore et encore de M’interférer pour ne pas perdre le pouvoir que Je lui ai donné. Je sais que Je l’écoute, Je sais qu’il est très présent, Je sais que parfois il Me fait tourner en bourrique, mais sans basculer dans une certaine folie douce. Je prends conscience de combien il Me gère et de combien Je lui ai donné du pouvoir. Alors, lorsqu’il émet des pensées, Je ne les combats pas, Je ne leur donne pas d’importance, Je les laisse aller. »…

Et petit à petit le mental va lâcher les pensées, ne Te laisse plus impressionner par ce qu’il peut émettre, et sans jouer le jeu du combat, Te permettre d’Être et de ne pas tomber dans son piège. Et c’est ainsi !

Alors qu’est-ce que Vous avez compris de tout ce qui vient d’être dit ?… Chaque fois que J’émets quelque chose, que Je Vous pose une question, et même dans votre quotidien, apprenez à ressentir sans mental….. Tiens mon Amie Céline , peux-Tu Nous répondre ?………..

-  Céline  : C’est quoi la question : qu’est-ce que J’ai compris, qu’est-ce que J’ai retenu ?

-  Yaweh  : Oui !

-  Céline  : Qu’il fallait être présent à Soi, en son Cœur, tout le temps dans notre quotidien, sans être rattrapé par son mental…

-  Yaweh  : …et par toutes les énergies environnantes aussi.

-  Céline  : …ressentir, ressentir à chaque fois que c’est possible de le faire.

-  Yosuel  : Est-ce que cela Te fait peur ?

-  Céline  : Non !

-  Yosuel  : Est-ce que cela T’empêcherait d’Être, d’être Toi simplement ?

-  Céline  : Non… J’ai envie de dire non !

-  Yosuel  : Tu es devant des Amis, il y a des discussions à tout-va, on Te prend à partie, on Te demande ton avis, est-ce que Tu rentres dans le jeu de la personnalité humaine et du mental pour trouver des réponses ou est-ce que Tu Te permets, même s’il doit y avoir un blanc avant la réponse, est-ce que Tu Te permets de ressentir pour que ce que Tu as à émettre puisse se faire à d’autres niveaux en étant Toi, sans ne plus rentrer dans aucun jeu. Est-ce que cela Te semble compliqué ? Est-ce que Tu en as peur ? Là était surtout ma question.

-  Céline  : Non, Je n’en ai pas peur. Après aujourd’hui, Je ne le fais pas de manière systématique.

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui T’en empêche ?

-  Céline  : Parfois Je n’y pense pas !

-  Yosuel  : C’est là, mes Amis, et Je Te remercie ma chère Amie de ta réponse, qu’il Vous faut prendre conscience que Vous êtes aspirés dans cette conscience de masse qui Vous empêche d’être Vous, alors qu’en réapprenant à être Vous en permanence, en votre Cœur en ce que Nous appelons pour le moment, votre espace, eh bien Vous pourriez le vivre au quotidien, mais Vous avez besoin de rentrer dans ce que les Autres émettent, dans ce que les Autres disent, dans ce que les Autres attendent de Vous.

Vous avez besoin d’analyser ce qui est dit, d’analyser les choses, et bien souvent de les contrôler, et là Nous en venons au dernier chapitre de cette première partie de session, c’est justement de lâcher les contrôles.

Lorsque Vous Vous cherchez dans les Autres c’est une forme de contrôle pour comprendre où Vous Vous situez, comment Vous allez orchestrer par rapport à ce qu’Ils sont, ce qu’Ils émettent, et surtout de pouvoir analyser tout ce qui est dit, tout ce qui est émis, tout ce que Vous ressentez ; l’analyser afin de mieux gérer la situation, de mieux la contrôler. Vous aimez contrôler votre vie, contrôler chaque détail, contrôler toutes choses, contrôler chaque point de vue des Autres, contrôler ce que les Autres sont, contrôler le quotidien en général, et cela Vous amène dans des tourbillons où Vous ne Vous retrouvez pas, où Vous Vous mettez des barrières, des protections, et surtout où l’ego a une place prédominante.

Vous ne Vous permettez pas d’Être et surtout de ressentir, ressentir ce qui se passe, ressentir ce qui se joue, ressentir ce que Vous êtes à même d’émettre, sans ne plus jouer aucun jeu, sans ne plus prendre à partie Qui que ce soit, sans ne plus Vous impliquer dans quoi que ce soit, sans ne plus Vous laisser aspirer dans quoi que ce soit, sans ne plus vivre aux dépends de Qui que ce soit, sans ne plus Vous confondre dans Qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Lorsque Vous lâchez les contrôles, Vous allez avoir un moment de flottement où il n’y a plus de repères, il y a une sorte de vide, de rien, c’est juste un passage où Vous allez comprendre qu’en réalité tout trouve sa résolution lorsque l’Amour et la Lumière se déploient. Et il fallait que cela soit dit !

Alors mes Amis, Vous avez bien avancé, Vous Vous êtes permis de ressentir les choses à d’autres nivaux. Cela Vous a propulsé d’une graduation, alors on souffle un moment avec des petits gâteaux, un bon café, n’est-ce pas mon cher Ami Jean-Louis  ?

-  Jean-Louis  : Une petite ricoré !

-  Yosuel  : Jean-Louis a compris et ressenti certaines choses, va-t-il se permettre de ne pas interférer ?...

-  Jean-Louis  : Suite au prochain numéro !

-  Yosuel  : …pour pouvoir aller au second degré de ce ressenti et si Tu Te le permets mon Ami, Je T’accompagne, et alors Tu auras une autre compréhension plus subtile. Je suis là avec Toi, Je ne Te lâche pas si Tu ne Te joues pas à Toi-même.

Bon goûter les Amis et Je Vous retrouve dans un moment.

-  Tous  : Merci – merci !

-  Yaweh  : Namasté Yosuel  !

*****************Pause Goûter*************

2ème Partie

-  Yaweh  : Vous Vous laissez aller…… Vous Vous détendez….. Présence à Soi dans la joie d’Être, en son Cœur…..

Vous prenez une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Vous Êtes ………et Vous expirez très très lentement….. Être soi, en Soi, sans penser, sans aucune interférence du mental……….

Vous prenez une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Vous Êtes ………et Vous expirez très très lentement….. Présence à Soi dans l’instant présent de tous les instants…..

Vous prenez une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Vous Êtes ………et Vous expirez très très lentement…..…... Présence « Je Suis », conscience d’Être….être Soi simplement……….

……Pause….

-  Yosuel  : Alors mes Amis, où en étions-Nous ?….. A votre Présence, à votre conscience d’Être…mais qu’est-ce que cela veut dire ?…….. En avez-Vous une idée ?….. Marie , ma chère Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Marie  : Je ne suis pas sûr d’en avoir une définition très claire…

-  Yosuel  : Au-delà de la définition, qu’en ressens-Tu ?

-  Marie  : la Présence.

-  Yosuel  : Ça veut dire quoi pour Toi ?

-  Marie  : Ça veut dire que Je Me sens, physiquement, Je Me sens à l’intérieur de Moi-même et que J’y suis bien. Pour Moi, c’est ça la Présence.

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu penses de ta conscience d’être humaine ?

-  Marie  : Ma Conscience d’être humaine, en rapport avec ma conscience d’être Divine ?

-  Yosuel  : Qu’est-ce qui émerge ?……. Alors Je vais Te dire mon Amie, ne cherche pas, ouvre-Toi aux ressentis, apprenez à lâcher le mental : - « En ma Présence Je Suis, Je ne cherche pas, Je ne laisse pas le mental le définir, Je ressens. Je ressens que « Je Suis » qui est au-delà des cinq sens humains. Je ressens sans rien chercher, Je ressens en étant là, et Je M’ouvre à ce que « Je Suis ». »…

Et qu’est-ce que « Je Suis » ?...

Cela ne se définit pas, cela se vit, simplement : - « « Je Suis » et Je ne suis plus dans le mental. « Je Suis » et rien ne M’interfère. « Je Suis » et Je le vis sans aucune pensée interférente. « Je Suis » et tout se conjugue pour que ce que « Je Suis » Je puisse le vivre sans ne plus Me poser de questions, mais en sachant que tout est là. »…

………..Pause………..

Alors mes Amis, ce « tout est là » Vous le définiriez comment ?….. Mon Ami cher Ami Jean-Louis , peux-Tu Nous répondre ?

-  Jean-Louis  : Une espèce de recul par rapport aux pensées qui Me traversent l’esprit. Tu Es, Tu as ton mental qui T’envoie des infos, ou Tu as des tendances à réagir et à rentrer dans la conscience de masse et comme Tu Es, Tu n’y rentres pas, et à la limite, ce qui se passe autour, Te faire rire, ou pas, mais on n’est plus en réaction, on est juste en spectateur, on ne se laisse pas entraîner en tous les cas….

-  Yosuel  : C’est déjà un bon aperçu.

-  Jean-Louis  : …et après on arrive même à envoyer de l’Amour…c’est plus dur !

-  Yosuel  : C’est plus dur, parce qu’il y a encore une partie de Toi qui n’accepte pas d’être totalement en Amour de Toi-même. C’est un cheminement qui va T’amener à ressentir qu’en étant en Amour de Toi-même, Tu peux concevoir que tout est expérience et que rien de ce qui est vécu au niveau de cette 3D, n’est ce que Tu Es, mais que tout est en interaction avec tout ce que les Êtres émettent, jouent et se considèrent les Uns, les Autres, comme des Êtres qui doivent se prémunir, qui doivent se nourrir des Uns, des Autres, qui doivent se protéger des Uns, des Autres, qui doivent avoir du pouvoir sur les Autres, qui se rejettent les Uns, les Autres, et surtout qui ne s’aiment pas.

Lorsque Tu es en Amour de Toi-même, Tu comprends alors que Tu n’es pas un Humain, mais quelque chose de puissant, quelque chose qui n’a plus rien à voir avec ce que les Humains sont, et qu’en cela, Tu peux Les honorer de tout ce qu’Ils vivent, car ce sont des jeux très difficiles à vivre, très durs dans l’inconscience, très durs dans le rejet de Soi-même et des Autres, et cela amène toutes les turpitudes possibles et inimaginables, au point que les Êtres Eux-mêmes peuvent s’entre tuer entre Eux et même parfois s’entre tuer dans leurs propres Fratries.

Ce sont tous des inconditionnels de la non-conscience, et cela Les fait vivre comme des Esclaves. Lorsque Tu es en Amour de Toi-même, Tu ne peux avoir que de la compassion et même Les envelopper de tout ton Amour, en sachant que Tu ne vis plus dans ces jeux, mais qu’Ils y sont enfermés et que le seul moyen d’en sortir, c’est de se re-trouver en Soi, dans le point de fusion où « La Création » inspire sa propre réalité, permettant ainsi à tous les Êtres d’émerger du point de fusion dans le fin fond de l’involution.

Cela est ce que Nous allons maintenant Vous exprimer, afin que Vous le ressentiez comme quelque chose qui ne doit plus être vécu dans l’incompréhension, mais dans l’expectative de Vous amener à aller de plus en plus dans votre Profondeur, de plus en plus en Amour de Vous-mêmes, pour que Vous ne puissiez plus, non seulement Vous rejeter, rejeter les Autres, mais tomber en Amour de Vous-mêmes, dans l’Amour de Christ en Vous, dans l’Amour de Christos dans « Tout Ce Qui Est ».

Alors mon Ami, Je Te dirai : accepte d’aller un peu plus en introspection en Toi-même, de ne plus émettre de pensées d’aucune sorte envers Qui que ce soit, mais de lâcher définitivement le mental, afin de ressentir à bien d’autres niveaux ce que Tu es à même de ressentir en étant dans l’Amour de Toi-même. Alors non seulement Tu ne rentreras plus en réaction d’aucune sorte envers Qui que ce soit, mais Tu auras un tel Amour envers Toi-même, que Tu auras à cœur de L’expanser afin que Tous en bénéficient, sans écarter Qui que ce soit. Alors déjà, Tu Te seras extirpé du point de fusion de l’involution pour Te permettre d’être Toi dans le point de fusion de tout ce qu’il est possible maintenant de laisser émerger de la Puissance de Créativité, de la Puissance algébrique de l’Amour, qui va bien au-delà de la définition de l’Amour que Vous en avez, et Nous y reviendrons encore et encore.

Alors, tout cela pour Vous dire : en Vous il y a une Puissance qui peut être vécue maintenant si Vous ne dérogez pas à la conscience que Vous êtes une Impulsion de « La Source », une Impulsion qui devait faire toutes les expériences au Cœur-même de ce qu’Elle Est quand Elle inspire et quand Elle expire.

Je ne vais pas M’étaler dessus pour le moment, mais sachez que Vous pouvez, déjà maintenant, Vous permettre de décider d’Être, de Vous re-trouver, et d’aller toujours plus en introspection au cœur-même de ce que Vous Êtes.

Alors, si Je Vous dis « Vous êtes une Emanescence de « La Source » primordiale », à quoi Vous référez-Vous ?……et c’est là que Je Vous dirai mes chers Amis : Vous n’êtes pas un Humain !...mais Vous faites l’expérience de l’Humain, et en cela Vous devez tout lâcher dans l’Humain et accueillir le Maître en Vous pour que Vous puissiez Vous réaliser pleinement, ici sur cette Terre en incarnation, tout en étant la Puissance de « Tout Ce Qui Est », et permettre à la Force de Créativité de s’exprimer à travers Vous dans tout ce que Vous émettrez au niveau de votre Cœur, sans aucune interférence, quelle qu’elle soit, c’est la source de votre réalisation, il faut que Vous en preniez conscience, et surtout que Vous ne Vous cherchiez plus, mais que Vous acceptiez enfin d’Être, être Vous, pleinement Vous, et ne plus Vous référer à tout ce que Vous étiez ou que Vous avez cru être.

Vous vivez des passages difficiles parce qu’il est difficile pour Vous de ne plus Vous identifier à l’Humain que Vous avez cru être, mais de vivre maintenant dans une conscience où tout peut être ressenti différemment en étant ici dans un corps, en étant l’Humain-Divin. Et c’est en cela que beaucoup ne comprennent pas, ne perdurent pas dans leurs demandes à comprendre « Qui Ils Sont », parce que cela les affecte à différents niveaux car Ils ne veulent pas lâcher l’Humain dans Lequel Ils s’identifient, dans Lequel Ils se reconnaissent, dans Lequel Ils se retrouvent d’une certaine façon. Et encore une fois c’est une inconscience d’Être, parce que ces croyances les amènent à perdurer dans l’expectative de vivre encore et encore d’éternels rebondissements dans la recherche d’Eux-mêmes et dans toutes les peurs y afférentes. Et il fallait que cela soit dit.

Vous n’avez pas à Vous isoler dans une grotte et à méditer pendant des heures, mais à prendre la décision de Vous octroyez tous les jours des moments pour Vous, des temps de pause à être en Vous pour ressentir de plus en plus ce que Vous Êtes et de Vous permettre de le vivre au quotidien, tout en aimant faire ce que Vous aimez faire, tout en vivant pleinement cette vie, tout en ayant à cœur de Vous réaliser, sans Vous mettre de barrières, de définitions, de limitations et surtout d’impondérables injonctions par rapport à se devoir aux Autres : - « « Je Suis » et Je décide de l’Être. »…

………..Pause………..

Maintenant mes Amis, que ressentez-Vous ?…….. Y a-t-il quelque chose qui Vous dérange dans ce que Vous ressentez ?………. Amayah peux-Tu Nous répondre ?

-  Amayah  : Non… Je sens qu’il y a quelque chose qui doit émerger au niveau du plexus, c’est quelque chose que Je connais bien et qui souvent se rapporte à des peurs…

-  Yosuel  : Justement !

-  Yaweh  : Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Yosuel  : Tu as des peurs qui ont émergé. Ne cherche pas, reste bien Toi-même. Laisse-les émerger………et dans le ressenti, sans y mettre aucune pensée, permets-Toi de ressentir ce que cela représente…. : - « J’ai bien entendu ce qui est dit, Je sais que Je dois prendre la décision maintenant d’être Moi, de ne plus rien contrôler, de ne plus Me chercher, de ne plus chercher à comprendre les choses, de ne plus rien analyser, de ne plus Me mettre de barrières. Est-ce que Je suis à même de vivre cette Conscience d’Être ? »…

Parce que Tu as peur de ne plus Te re-trouver, Tu as peur d’échapper à quelque chose, quelque chose que Tu pourrais vivre dans l’Humain et qui T’amènerait à vivre plus de joie dans l’Humain, qui T’amènerait à vivre plus de choses dans l’Humain, qui T’amènerait à être plus en conscience, tout en restant dans l’Humain. Ce sont des peurs que Tu as créées parce que Tu as peur de lâcher l’Humain en totalité. N’écoute pas ces peurs, elles ne sont pas ce que Tu Es, elles n’ont plus lieu de Te gérer, et surtout elles ne doivent pas T’empêcher d’être Toi, en Conscience, et de Te permettre de ressentir ta Puissance où rien ne peut interférer, la Puissance où tout est possible, la Puissance de créativité par Elle-même, en Elle-même, dans l’exploration de ce qu’Elle Est, dans de nouveaux paradigmes, dans de nouvelles façons d’Être, dans de nouvelles façons de concevoir la vie dans la Vie, au-delà de cette vie.

Alors mon Amie, accepte ces peurs………ne Te laisse plus impressionner par ce qui émerge, et accepte enfin de vivre pour Toi : - « Je peux Être ! Je peux vivre ma réalité bien au-delà de cette réalité limitée et souffrante. Je peux M’extirper de toutes souffrances, sans rien rejeter, mais en comprenant que tout peut être modulé, transmuté, dans une autre réalité où Je Me re-trouverai, où Je serai dans la joie de ma propre créativité et où Je pourrai surfer sur la vague de cette 3D, tout en étant multidimensionnelle, tout en créant ma propre réalité, tout en côtoyant bien d’autres réalités. »…

N’aie pas peur de ce que Nous Te disons, c’est le début d’une grandiosité dans laquelle Tu vas pourvoir T’amuser et dans laquelle Tu Te re-connaîtras. Tu n’auras plus jamais à cœur de vivre ce que Tu as vécu jusqu’à présent, mais Nous y reviendrons. Et il en est ainsi !

………..Pause………..

Mes Amis, dans ce qui vient d’être dit, qu’est-ce qui Vous interfère ?……….. Marie , peux-Tu Nous répondre, ma chère Amie ?…….

-  Yaweh  : Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Marie  : Je suis confrontée à un côté rebelle que Je connais bien chez Moi, qui refuse tout, qui ne veut rien, qui rejette, et qui n’a surtout pas envie d’être dérangée.

-  Yosuel  : Alors il est temps que Tu ailles à la rencontre de cette façon d’être. Ne la cherche pas, elle a émergé, laisse-la s’exprimer et maintenant dis-lui : - « Ce qui Me dérange, c’est que Je Me suis installée dans un certain conformisme où Je crois que d’être d’une certaine façon est plus concevable pour vivre une vie meilleure que de tout lâcher dans l’Humain. »…

C’est là qu’il Te faut accepter que Tu ne peux plus Te jouer à Toi-même et de tergiverser entre ce que Tu Es en réalité, une Emanescence de l’Atome Primordial et l’Humain que Tu n’es pas. Tu n’as plus à Te conformer à ce que Tu as mis en place d’une certaine façon pour ne pas être dérangée à des niveaux qui Te font peur et où pour le moment Tu ne Te reconnais pas. Ne cherche pas à savoir ce dont il s’agit, mais permets-Toi enfin d’être Toi, permets-Toi d’aller à la rencontre de Toi-même, permets-Toi de ressentir ce que Tu Es, sans ne rien rattaché à l’Humain, sans ne plus Te croire incapable de vivre cette fameuse conscience d’Être : - « Je n’ai plus à tergiverser, car alors Je ne saurai même pas « Qui Je Suis », car dans l’Humain Je ne M’y reconnais plus, et dans le Divin Je n’ai pas encore accès à la compréhension subtile de ce que c’est. Il Me faut Me permettre d’Être, et dans l’instant présent d’être Moi, dans la Joie, dans la joie de vivre, dans l’instant présent, toujours cet instant présent dans la permanence. « Je Suis », et c’est le plus beau cadeau que Je puisse Me faire de Me re-trouver dans ce que « Je Suis » qui va M’amener à concevoir la vie différemment, à concevoir que tout est expérience, à concevoir que tout est possible, à concevoir que tout peut être vécu autrement. Et c’est ainsi ! »…

Alors mes Amis, ne Vous laissez plus désabuser par ce qui pourrait émerger et qui n’est plus Vous, qui ne Vous concerne plus. C’est dans l’instant présent, en Vous, que tout se passe, et que Vous pouvez Vous permettre de ressentir, vraiment et réellement ce que vous Êtes, sans ne plus Vous retourner, sans ne plus Vous chercher, mais de décider de vivre pleinement ce que Vous, Vous avez envie de vivre en impulsant avec votre Cœur ce que Vous voulez voir se manifester pour Vous, sans ne plus douter un seul instant en ce que Vous Êtes, en votre propre Puissance, en l’Emanescence de « La Source » que Vous Êtes. Et il en est ainsi !

………..Pause………..

-  Yosuel  : Mes Amis, ce que Je voulais Vous dire, c’est que plus Vous allez Vous permettre d’être Vous, de ne plus Vous jouer à Vous-mêmes, de ne plus rentrer dans le jeu des peurs, et plus Vous laisserez émerger en Vous-mêmes la compréhension de ce que sont toutes ces expériences que les Humains vivent, que Vous Vous êtes permis de vivre, et Vous comprendrez combien Vous pouvez être Vous maintenant, et combien ce que Vous avez à cœur de vivre est en Vous, et que Vous pourrez décider de mettre en place tout ce que Vous aspirez à vivre avec Amour et passion. Et il fallait que cela soit dit.

Ne Vous sentez plus comme des victimes, mais comme des Êtres venus sur cette Terre pour aller au-delà de toutes les expériences vécues dans tout le contexte de l’involution, et vivre pleinement pour Vous, en conscience du Maître que Vous Êtes, dans l’émergence-même de ce que Vous Êtes, dans l’émergence-même de toute « La Création ». Vous êtes venus Vous réaliser et passer à autre chose que tout ce que Vous avez vécu durant des millénaires à expérimenter la dualité.

Alors permettez-Vous de Vous éveiller à ce que vous Êtes, ne tombez plus dans aucun piège, croyez en Vous, ayez une confiance totale en ce que Vous Êtes, soyez dans l’intégrité, dans l’intégrité-même de ce que Vous Êtes qui est bien au-delà de ce que l’Humain est. Et Je Vous accompagne et Je Vous aime. Et il en est ainsi !

Je Vous salue, ce fut une joie pour Moi d’avoir animé cette session et d’avoir ressenti combien il y a une émergence en Vous qui Vous a permis de dépasser là où Vous en étiez, et ainsi d’intégrer un taux de Lumière Vous permettant d’être bien plus Vous-mêmes.

Je Vous bénis, Je Vous adombre à l’instant-même de tout mon Amour, soyez-Vous, pleinement Vous dans l’instant présent, et permettez-Vous maintenant de vivre autrement que ce que Vous avez vécu jusqu’à présent, et Je Vous dis à bientôt les Amis. Et il en est ainsi !

-  Tous  : Namasté Yosuel  !

-  Yaweh  : Permettez-Vous de ressentir la musique pour Vous, en votre Cœur.

 => Musique de fin de session : Yanni - n° 2 – Adagio in C Minor

* * * * * * * * * * * * *

Transcription : MaAna  Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la transcription de cette session n° 5 à Chaponost du 07/01/2017.

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yaweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi