Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWAEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Transcription de la session n° 16 à Mirabel et Blacons du 08/04/2017 - "Ce (...)

Transcription de la session n° 16 à Mirabel et Blacons du 08/04/2017 - "Ce que l’Autre Vous reflète" - Phase 1 - Initiation

jeudi 9 août 2018, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session n° 16 à Mirabel et Blacons (Drôme – 26)

« Ce que l’Autre Vous reflète »

Animée par Yosuel

Intervention de l’Archange Gériel

Canalisés par Yaweh

Samedi 08/04/2017

1ère Partie  :

==> Après les présentations, les retrouvailles, les embrassades, Chacun s’installe confortablement……….


- Introduction de Yaweh  : Alors mes chers Amis, Namasté…

-  Tous  : Namasté !

-  Yaweh  : C’est une joie que Nous Nous retrouvions, ce petit Groupe, ces Amis, pour cheminer ensemble et individuellement, ensemble et avec notre Conscience de Groupe Amalanael  ! C’est une joie d’être ensemble et échanger, échanger dans nos joies, échanger tout ce que Nous traversons.

Vous Vous laissez aller……... Vous êtes Vous, en Vous, en votre centre, sans penser, sans aucune interférence….. Vous Vous détendez complètement….. Présence dans la joie……

Nous accueillons en notre Cœur et en ce lieu la présence de Yosuel , ainsi que tous les Maîtres qui Nous suivent………….

…..Pause…..

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes …….et Nous expirons très, très lentement……… Présence à Soi dans l’instant présent……….

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ….et Nous expirons très, très lentement……… En ma Présence, « Je Suis »…….

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes ……et Nous expirons très, très lentement………. Présence "Je Suis", Je suis ici, dans l’instant présent……….. Conscience d’Être….... Vous êtes Vous, en Vous…..

Navoael es-Tu dans ta Présence, ici en ton Cœur, en ton centre ?..… Peux-Tu le ressentir ?… : - « Je suis là en mon Cœur, en mon centre, Je ne pense pas, il n’y a pas de mental….. Je suis là dans l’instant présent… Je suis là sans penser… Je ne cherche rien… Je suis dans une sorte de calme… Je suis présent… "Je Suis", Je permets à ma Conscience Divine d’être ici présente… Je suis là, Je ne pense pas… Je M’ouvre en totalité à ce que "Je Suis" au-delà de l’Humain que J’ai cru être… Je M’accueille… »…

Qu’est-ce que Tu ressens Navoael  ? Tu ne penses pas, Tu es dans ta Présence, Tu es dans l’instant présent, Tu es dans la joie, il n’y a rien…

-  Navoael  : Oui, c’est la vacuité totale, il y a comme un vide où tout peut se produire, tout peut venir à Moi. Je suis dans la chaleur du Cœur…

-  Yaweh  : Peux-Tu concevoir à ce moment-là d’apprendre à être ainsi en permanence…c’est la clé !

-  Navoael  : Je conçois, Je peux être comme ça tout le temps…

-  Yaweh  : Tout le temps ! Quand quelqu’un s’adresse à Toi, n’importe Qui, dehors, dans tes relations professionnelles, avec Anamayah , peux-Tu accepter que là ce que Tu Te permets d’être en l’instant, est un état naturel que Tu vas pouvoir vivre en permanence dans ta vie, en ayant les yeux ouverts dans le quotidien, et que ça ne doit pas que être qu’en ces moments-là…

-  Navoael  : Je l’accepte et Je le souhaite…

-  Yaweh  : On ne le souhaite jamais, on ne le souhaite pas, on le permet !

-  Navoael  : Je permets que ce soit dans cet état d’ouverture totale, voilà, et dans la Conscience et dans ce climat où il y a de la bienveillance où Je suis loin d’être l’Être Humain que J’ai été, voilà.

-  Yaweh  : Laisse-Toi aller maintenant.

-  Yosuel  : Mes Amis Je Vous salue. Je suis ce que Je Suis Yosuel dans la joie d’animer cette session.

-  Amanayah  : Namasté Yosuel  !

-  Navoael  : Namasté !

-  Yosuel  : Je Vous honore… Alors mon cher Ami Navoael , ce que Yaweh a voulu Te faire ressentir, car Personne ne peut T’y amener, c’est de Toi en Toi, en Toi….. C’est que Tu dois accepter que Tu puisses Être, être Toi, pleinement Toi, sans ne plus forcer, sans ne plus Te chercher, sans ne plus être d’une certaine façon, mais de réapprendre à être là (en son Cœur), et de T’ouvrir à d’autres ressentis de ce que Tu avais l’habitude de ressentir avec les ressentis humains. Cela a été très difficile pour Toi, parce que Tu fonctionnais avec un tel mental exacerbé que Tu avais de la difficulté à Te poser et à tout lâcher, lâcher ce mental conditionné, lâcher ta façon de penser intellectuelle, et surtout ta façon d’être comme Tu l’as été depuis de si nombreuses années.

Accepte maintenant que Tu puisses être simplement Toi, vivre ce que Tu Es en réalité, avoir tes petites façons d’être, tes manies, ton humour, ce qui Te caractérise et que Tu ne dois pas changer, mais tout en étant Toi, sans ne plus rien chercher, sans ne plus penser au niveau de la conscience de masse. Etre là (en son Cœur), et simplement laisser le « Toi, Maître, La Source » T’impulser ce que Tu es à même d’exprimer, et Tu verras que cela Te correspond toujours, que c’est toujours juste, que le Cœur chante, que la joie y est.

C’est toute la différence entre s’exprimer d’une toute autre façon et ce dont Vous aviez l’habitude de Vous exprimer avec le mental qui pioche dans la conscience de masse toutes les réponses, sans même savoir si cela ne va pas engendrer des énergies de confrontation. C’est ce que Vous ne comprenez pas lorsque Vous Vous exprimez. Vous émettez des choses dont Vous pensez que c’est la réponse que Vous devez émettre, mais sans savoir ce que cela va engendrer, parce que Vous ne voyez pas ce que les énergies peuvent se confronter les unes envers les autres et amener bien des distorsions.

Maintenant mon Ami, Tu as commencé à le comprendre. Tu en es au balbutiement des ressentis… persévère. Tu sais que tout peut être exprimé, mais sans ne plus y mettre la personnalité humaine. Cela a été difficile pour Toi, et maintenant là où Tu en es Tu peux le concevoir. Alors maintenant accepte d’être Toi, pleinement Toi, et ne Te fais pas de soucis : - « En mon Cœur "Je Suis", en mon Cœur Je Me permets d’Être, en mon Cœur Je lâche tout, Je lâche bien tout, Je lâche tout, tout, tout, tout ! »…

Et voilà, on Est ! C’est simple ! Mon Ami, mon cher Jean-Louis , qu’en penses-Tu ?

-  Jean-Louis  : Alors c’est tellement simple qu’on n’y arrive pas !

-  Yosuel  : Je ne Te le fais pas dire, parce que Vous avez été tellement embrumés, tellement pris, il Vous faut maintenant sortir d’un conditionnement qui va bien au-delà de ce que Vous pourriez imaginer, mais si Vous en avez la volonté, Nous sommes là pour Vous aider, pour Vous guider.

-  Jean-Louis  : Alors Je décide de sortir de mon conditionnement peau de saucisson devant les yeux et mental à fond !... T’es tranquille, Tu ne vois rien…

-  Amanayah  : Tu entends là !

-  Jean-Louis  : Même pas ! Qu’est-ce qui pourrait y avoir dans les oreilles ?

-  Yaweh  : Et bien justement dans un de ses Shoud, Adamus Nous a bien fait ressentir que finalement dans ce conditionnement on était habitué à beaucoup de bruit, beaucoup, beaucoup de bruit, au point de ne même pas être capable de ressentir en Soi un certain calme. On est tellement pris dans le bruit extérieur où il faut se dépêcher, courir, et même quand on est dans la terrasse d’un café on entend ceci, on entend cela, sans se permettre d’être Soi, en Soi, et de pouvoir ressentir la beauté du ciel, du Soleil, des fleurs, écouter les oiseaux. Il y a tellement de choses grandioses, magnifiques auxquelles on se coupe, et on croit vivre…

-  Amanayah  : C’est le paradoxe !

-  Yaweh  : Et Je dirai même que maintenant, il va Nous falloir Nous ouvrir parfaitement en Amour de Nous-mêmes à nos cinq sens : l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher, la vision pour apprécier, en Amour de Nous-mêmes pour Nous permettre d’être présents ici, et lorsqu’en Amour de Soi-même on est capable d’être dans la paix intérieure, on est capable de développer la sensualité avec les cinq sens, Nous allons pouvoir passer aux sens du Maître qui perçoit 200 000 autres sens existants, tout en en créant d’autres.

Donc déjà, réapprenons à développer la sensualité avec nos cinq sens, et lorsque Vous êtes pleinement en Conscience, lorsque Vous êtes en permanence dans votre Lumière, en Conscience, mais sans rien forcer, dans un état naturel, dans l’instant présent et que Vous Vous permettez de ressentir cette sensualité avec vos cinq sens, et bien en même temps Vous Vous ouvrez à d’autres sens, et Yosuel Me dit : - « Et maintenant Je peux parler, ce serait sympa ! » Et Je Lui dit : un Être de Lumière dit « ce serait sympa », et Il répond : - « Et pourquoi un Être de Lumière ne dirait pas « ce serait pas sympa » ?

-  Yosuel  : Mes Amis, cela Vous ramène à une chose : - « Je ne Me suis jamais permis d’Être. J’ai vaqué à des tas de choses, Je Me suis embrumé l’esprit. Je Me suis mis des peaux de saucisson devant les yeux et Je n’ai pas vu le temps passer, et Je n’ai rien vu, et J’étais comme hypnotisé dans tout ce que l’on Me demandait de faire, dans tout ce conformisme, dans tout ce que l’on attendait de Moi, et maintenant Je peux enfin M’ouvrir à autre chose. »…

Alors ce que Vous allez surtout ressentir, c’est que Vous êtes à même d’être Vous comme Vous ne l’avez jamais été, bien au-delà de ce que l’on pourrait imaginer qu’est « Être Soi ». Cela ne demande aucun effort, c’est un état naturel, et pourtant cela Vous est difficile tant il faut Vous sortir de la totale immersion dans la conscience de masse.

Alors les Amis, il Vous faut simplement décider : - « Qu’est-ce que Je veux vivre réellement, maintenant, pour Moi ? »…

Mon Amie Amanayah qu’est-ce qui se passe en Toi ?

-  Yaweh  : Et Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Amanayah  : C’est la grande question : qu’est-ce que Je veux pour Moi. Il y a la tête, le mental qui arrive…

-  Yosuel  : Alors mon Amie, Je ne Te comprends plus ! Laisse-Toi aller………. Tu as toujours su parfaitement ce que Tu voulais vivre pour Toi. Tu l’as déjà exprimé, c’est un bon début, parce qu’après plein d’autres choses peuvent être développées à l’infini. C’est là que Tu T’aperçois que Tu n’es pas totalement Toi dans le laisser-aller, dans le « Être »…

-  Amanayah  : Oui ! Je suis d’accord !

-  Yosuel  : Accepte de tout lâcher…. on prend une profonde respiration …. : - « Je lâche tout….. Je suis Moi, en Moi, pas d’interférence du mental….. Je suis Moi, pleinement Moi……. Je lâche tout….. Je ne pense plus, Je suis là…….. Je ne cherche rien, Je suis là »……. Et là, qu’est-ce qui émerge ?

-  Amanayah  : Et là, Je suis bien, « Je Suis ». Là, il y a une certitude, Je sais que "Je Suis", tout est possible, et il n’y a même pas de question, il n’y a rien…

-  Yosuel  : Alors, qu’est-ce que Tu attends pour le vivre en permanence, sans forcer ?

-  Amanayah  : Parce que là, il n’y a plus de question, il y a… c’EST…..

-  Yosuel  : Et c’est de là que tout peut émerger, et dans tes conversations, et dans tes échanges, et dans ce que Tu veux créer. Et là, il n’y a même plus à chercher à avoir confiance en Soi, puisque Tu es le Maître. La confiance en Soi est un passage dans l’Humain pour ressentir que l’on peut aller au-delà de toutes nos limitations, de toutes nos peurs. Mais lorsque Tu en es dans ce ressenti, la confiance en Soi n’existe même plus, puisque le Maître est Puissance, que rien ne l’interfère et qu’Il sait qu’Il peut tout créer, tout engendrer. Peux-Tu ressentir la différence ?

-  Amanayah  : Oui ! Donc le « Je Suis », c’est un état permanent, justement de confiance ; et la question ne se pose pas.

-  Yosuel  : La question ne se pose pas, parce que Tu es la pleine Puissance de Créativité, la pleine Puissance de l’Amour, où tout peut être compris au-delà de tout ce qui se pratique, de tout ce qui se joue. C’est dans l’Amour que tout se révèle, que tout peut être transcendé, rééquilibré et vécu différemment.

-  Amanayah  : Et c’est ce qui manque justement dans l’Humain !

-  Yosuel  : Ne Te préoccupe pas de l’Humain, mais de Toi-même ! Tu n’es déjà plus l’Humain que Tu étais, ne cherche plus de comparaison, apprends maintenant à T’affirmer, à Être.

Peux-Tu ressentir que dans cet état d’Être, Tu peux tout engendrer et laisser faire, sans même plus y penser, et surtout sans ne plus Te poser de question……….

Peux-Tu ressentir cette grande différence entre l’Humain qui se cherche, qui puise en permanence ses réponses dans la conscience de masse et le Maître qui Est, qui impulse ce qu’Il veut voir se manifester, qui impulse ce qu’Il veut vivre, et pour Lui c’est déjà sa réalité et Il ne se remet pas en question………..

Sois-Toi mon Amie, Tu le peux ! Lorsque Tu es un peu embrouillée, respire profondément ………. Lâche tout……… Respire profondément …….. Lâche tout……… recentre-Toi : - « "Je Suis", Je respire profondément ……… Je lâche tout, Je Me re-trouve. »…

Tu viens de ressentir et de comprendre comment Te re-centrer, comment Être à nouveau.

Alors bien sûr, dans ton quotidien, ça n’est pas toujours facile, mais Tu peux Te permettre de le faire quand même à la vitesse turbo ! Ne Te laisse plus jamais déstabiliser par tous les petits travers, par les émotions, par ce que Tu ressens, par ce qui émerge. Ce sont tous des passages maintenant que Tu peux traverser avec plus de facilité. Et il en est ainsi !

-  Amanayah  : Merci ! C’est vraiment ce que Je ne veux plus… Je ne veux vraiment plus tout ça !

-  Yosuel  : Et en même temps, permets-Toi de cheminer… Permets-Toi de faire un pas après l’autre, une graduation après l’autre, mais sans Te décourager par tout ce que Tu peux être à même d’être confrontée, et J’y reviendrai !

-  Amanayah  : Merci !

-  Yosuel  : Mes Amis, si Vous avez bien ressenti en Vous, en chaque instant, ce que Nous avons amené à cette chère Amanayah à ressentir pour comprendre la différence entre Être et ne pas se permettre de ressentir dans le Être. Alors si Vous Vous êtes bien permis de le ressentir en Vous, qu’est-ce qui s’est passé à ce moment-là ?......... Mon Ami Jean-Louis peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous. C’est important de vraiment ressentir tout ce qui Nous est enseigné, parce que cela Nous permet d’aller au-delà de là où l’on en est.

-  Jean-Louis  : (Raclements de gorge…) Diable !..... Diable ! Diable !...

-  Yosuel  : Celui-là, Je ne l’ai jamais côtoyé ! (humour cosmique !)

-  Raoul  : C’est une élocution verbale qui tombe mal ! (avec le Diable)

-  Yaweh  : Création humaine à 100%.

-  Jean-Louis  : Je perçois très bien, Je ressens très bien cette Puissance totale qu’on peut être, à laquelle on peut parvenir, simplement, en ce moment Je suis dans un marasme de justement ne pas savoir où Je vais, Qui suis-Je, ce que Je veux, donc ça contrebalance totalement cette Puissance parce que Je…en fait, Je ne sais même pas quoi en faire ! Je n’ose plus rien faire, J’ai plus envie…une grosse déprime quoi !

-  Yosuel  : Elle est excellente ta déprime ! C’est ce qui Te permet de prendre conscience de bien des choses auxquelles Tu n’étais pas totalement confronté et dans lesquelles Tu ne savais pas ce qu’est véritablement le ressenti au-delà de ce que Tu vis, au-delà de tes expériences, en en comprenant l’Amour dans une profondeur où Tu vas pouvoir enfin Te re-trouver et surtout réajuster le tir, en Te permettant de ressentir que dans l’Amour que Tu Es, tout peut trouver sa résolution.

Alors Je vais Te dire : Tu es confronté à un amalgame de choses, et surtout Tu ne sais même pas si Tu as ta place dans un contexte particulier, dans un contexte où Tu ne Te reconnais pas, dans un contexte dans lequel Tu n’as pas envie de vivre, dans un contexte qui ne Te correspond pas, et en même temps dans lequel Tu as à cœur de partager ce que Tu n’as plus envie de vivre seul.

Alors il va Te falloir dépasser certaines choses afin de pouvoir Te re-trouver et de comprendre ce qui T’appartient et ce qui n’est pas Toi, ce qui ne T’appartient pas. Il va Te falloir aller au-delà de tout un contexte dans lequel Tu vas devoir ressentir à bien d’autres niveaux, ce que cela signifie dans ce que Tu T’es permis d’expérimenter, non seulement dans cette vie, mais dans toutes tes vies, car Tu vis dans cette vie tout ce que Tu as vécu dans tes vies antérieures, mais à différents niveaux, de différentes façons, sans que Tu en sois réellement conscient.

Alors la première chose : il Te faut lâcher le mental, ne pas penser et ressentir en profondeur, laisser émerger ce qui doit l’être, l’accueillir et ressentir l’Amour que cela représente afin d’en ressentir la Sagesse, l’Amour de Toi-même dans la pleine Lumière que Tu Es. Tu n’as jamais accepté que l’on puisse Te contraindre à quoi que ce soit. Qu’est-ce que cela Te dit en réalité ? Ressens…….. Ressens sans mental, sans chercher, sans penser….

Cela Te dit : - « J’ai vécu tant de vies où Je n’ai pas pu M’exprimer, où l’on Me forçait à faire les choses, où même lorsque J’avais des bonnes idées, de bons ressentis, des vrais ressentis, on Me disait que ce n’était pas dans le contexte des choses et que Je fabulais. Alors Je Me suis retranché et Je n’ai jamais plus voulu M’exprimer à ma façon dans ce que Je pouvais Moi ressentir en mon Cœur, dans ma Profondeur. »…

Ne cherche pas…. Ressens……que Tu es un Être d’Amour, qu’en Amour de Toi-même, dans la Lumière que Tu Es, Tu peux parfaitement T’exprimer, Tu n’as plus à subir Qui que ce soit, et que tout peut être transmuté à l’instant même… - « Je suis un Être qui au-delà de cette condition humaine est un Être qui peut tout exprimer, sans même Me faire de souci quant à Qui J’ai en face de Moi, quant à ce que Je peux émettre, quant aux répercussions, quant à ce qui peut être émis de l’autre coté.

Dans ma pleine Lumière, J’exprime, en étant Moi, ce que J’ai à cœur d’exprimer et Je ne M’implique plus dans l’Autre, dans ce que les Autres sont, peuvent penser ou émettre. Cela ne Me concerne pas. Je ne rentre dans aucun jeu de peur, et en Moi "Je Suis". Je suis la Puissance Divine, Je suis ce que "Je Suis", et rien ne peut plus Me contraindre à quoi que ce soit, et encore moins à M’empêcher de M’exprimer.

Tout ce qui peut se jouer dans les basses fréquences ne sont pas ce que "Je Suis". Je l’ai assez expérimenté, Je M’enveloppe de tout mon Amour. J’expanse mon Amour à tous les Etres, à toute la Terre ; et Je Me reconnais en tant qu’Être Divin, Emanescence Divine, et Je M’accueille pleinement dans ce que "Je Suis", sans ne plus avoir peur de tomber sous la coupe que l’on Me contraigne à quoi que ce soit de la part de Qui que ce soit. Et là Je ressens que Je peux être Moi, et là Je ressens ce que Je veux vivre enfin pour Moi, sans Me sentir une pièce rapportée, sans ne pas Me sentir à ma place, sans ne pas Me sentir dans l’obligation de Quoi que ce soit, sans ne pas Me sentir Me devoir à quoi que ce soit ou à Qui que ce soit, mais dans la joie d’Être, dans ma pleine Lumière, avec mon humour, avec ma joie de vivre, d’avoir à cœur à partager, et quoi qu’il puisse se passer, Je ne M’y implique pas, mais Je Me permets de M’exprimer car J’ai le droit aussi de vivre pour ce que Moi J’ai envie de vivre, sans Me sentir dans des contraintes en quoi que ce soit.

Je n’ai plus à Me sentir dans l’incapacité d’être pleinement Moi, à chaque instant, de Me sentir en phase avec ce que « Je Suis », de ne plus Me sentir rejeté, d’être une pièce rapportée, et de ne même plus savoir ce que Je fous là. J’ai le droit d’Être où Je choisis d’être, et Je ne Me fais pas de soucis quant à ce qui se passe, mais en étant pleinement Moi, Je peux M’exprimer sans peur que cela ne soit pas compris ou qu’il puisse y avoir des retombées. Je lâche toutes peurs….. Dans ma pleine Lumière "Je Suis", dans ma pleine Lumière Je M’exprime, dans ma pleine Lumière Je vis ce que "Je Suis". Tout est dans le partage et la joie, et non les contraintes, les rejets et surtout le déni de Soi. »…

Tu n’as plus à croire que Tu es un Être que l’on rejette, que l’on n’accepte pas, car alors c’est une partie de Toi que Tu rejettes, que Tu n’acceptes pas. Il est temps que Tu T’accueilles, il est temps que Tu T’acceptes, il est temps que Tu sois en Amour de Toi-même. Dans cet Amour de Toi-même, Tu peux tout concevoir, Tu peux Être, Tu peux T’aimer, Te prendre dans tes bras, danser la vie, chanter la vie, et surtout être enfin libre, libre dans le ressenti profond que Tu peux vivre ce que Toi Tu as envie de vivre, sans blesser Autrui, sans pouvoir sur Autrui, et quand Je dis sans pouvoir sur Autrui, cela ne veut pas dire ne pas T’exprimer lorsque Tu juges qu’il est bon de T’exprimer lorsque les choses doivent être recadrées, et Tu sais de quoi Je parle.

Ne joue pas avec les mots, mais apprends à ressentir à d’autres niveaux, et cela sera parfaitement compris, non dans le rejet de Qui que ce soit, non avec des intentions sur Qui que ce soit, mais dans la juste expression qui englobe tout Être dans l’Amour et la Lumière que Tu Es. Et il en est ainsi mon Ami !

Nous T’accompagnons, il y aura bien des fois où Tu auras besoin de certains dépassements, mais Tu peux Te permettre d’Être, Tu peux Te permettre de ne plus Te laisser aspirer dans certains tourbillons Te déstabilisant. Tu as la Puissance en Toi pour T’affirmer, pour être Toi, sans ne plus Te laisser impressionner par tout ce qui se joue, par tout ce qui se passe, par la densité qui Te tire en arrière dans son attraction. A Toi de décider d’être dans la pleine Lumière et de vivre ce que Toi Tu as envie de vivre, tout en ayant de la compassion pour

Mes Amis, Vous avez ressenti à d’autres niveaux ce que Vous ne Vous permettiez pas de ressentir. Qu’est-ce qui se passe à l’instant même en Vous ?........ Ne cherchez pas, c’est là votre apprentissage à ne pas y mettre de mental, de pensées, un ressenti simple, émergeant de la Profondeur……

Mon Ami Navoael que se passe t-il en Toi après T’être permis de ressentir tout ce qui vient d’être dit pour Vous amener justement à dépasser ce qui doit l’être dans un ressenti profond…

-  Navoael  : Oui, voilà, alors, Je ne sais pas comment Je vais dire ça…

-  Yosuel  : C’est là que Je Te demande mon Ami si Tu as bien ressenti tout ce qui a été dit…

-  Navoael  : Ce que J’ai ressenti…

-  Yosuel  : …de laisser l’expression même de ta propre Conscience Te l’impulser.

-  Navoael  : Alors, ce que ma Conscience a impulsé, Je ne dis pas que Je peux l’appliqué à 100%. Le ressenti, lorsqu’il est fort, bon, le ressenti le vrai ressenti Nous dit : mais laisse tomber…laisse tomber…ça ne dit même pas laisse tomber. Le ressenti fait que d’un côté on jette, de l’autre côté on va…On avance comme on peut.

-  Yosuel  : Mon Ami Je T’arrête… Nous ne jetons jamais rien !

-  Navoael  : Lâchons !

-  Yosuel  : On va au-delà, on dépasse !

-  Navoael  : On dépasse ! J’étais dans lâcher, lâcher…

-  Yosuel  : Jamais rejeter !

-  Navoael  : Oui, ok, voilà. Bon voilà, le mot rejeter au lieu de lâcher, Je crois que tout est là. C’est la Puissance du ressenti qui permet d’avancer de manière claire, et puis c’est tracé et il n’y a que là qu’on va. On est dans le ressenti, le reste est périphérique… Voilà, on peut lâcher tout ce qui est inutile. Le cœur, le ressenti, c’est le GPS, on sait, c’est là où il faut aller, il n’y a que là où il faut aller, et là c’est beau, là c’est juste, c’est l’essentiel… On avance dans ce ressenti. C’est ma conviction à Moi, elle est dite avec quelques mots. Elle est abrupte comme ça, mais c’est ce que J’ai ressenti après les dires d’ Amanayah , après les dires de Jean-Louis , c’est fort, c’est ça. Le ressenti c’est la route.

-  Yosuel  : Mon Ami, comme Vous Tous… prends une bonne et profonde respiration ……et lâche tout………. : - « Je lâche tout et Je ne pense même plus à ce que Je viens de dire……. Je respire profondément , Je lâche tout…… Je suis Moi, dans ma Lumière "Je Suis", Je ressens simplement à l’instant présent la Puissance que "Je Suis ». Il n’y a rien d’autre à ajouter, il n’y a aucune dévalorisation quelle qu’elle soit. Je ne pense pas…dans la Lumière Je suis en Amour de Moi-même. Je ne pense pas. Dans l’instant présent "Je Suis ». Je ne pense pas, "Je Suis". Dans ce « Je Suis », Puissance, Je peux tout embrasser, tout ce que J’ai vécu et Me voir enfin dans ma pleine Lumière qui n’est pas toutes les expériences que J’ai vécues. Ainsi "Je Suis". En l’instant même "Je Suis". En l’instant même Je M’accueille, donc il n’y a rien à penser, "Je Suis" simplement. Tout ce que J’impulse est ma réalité dans la joie d’Être, sans rien contrôler, sans ne plus jouer aucun jeu de pouvoir, mais dans la Lumière tout Me sert sans que Je subisse quoi que ce soit. Je M’amuse, car Je suis au-delà de tout ce qui se passe, de tout ce qui se joue. Dans la pleine Lumière, en l’instant même, tout Me parvient… Je n’ai plus à croire que l’on puisse Me rejeter. Je n’ai plus à croire que Je suis moins que rien, que Je n’ai pas de valeur, que l’on ne Me considère pas, que l’on ne Me reconnaît pas, que l’on se joue de Moi en permanence, que l’on peut Me refouler en arrière, que l’on peut profiter de Moi, que l’on peut M’attaquer de cent façons, que l’on peut M’exclure, ne pas Me comprendre, ne pas M’aimer, ne pas M’apprécier, et surtout ne pas M’accepter. »…

Tout cela sont des souffrances humaines, ce sont des jeux dans les basses fréquences. Le Maître est Lui, le Maître est Puissance, le Maître est Lumière. Il n’est pas Energie, mais Il sait comment l’énergie peut le servir.

Mes Amis, soyez-Vous, acceptez enfin d’aller au-delà de tout ce que Vous Vous limitez. Permettez-Vous d’Être et de vivre ce que Vous avez envie de vivre, quoi qu’il se passe. Restez-Vous, soyez pleinement Vous, et Je reviendrai à Vous pour un autre chapitre, juste après votre pause goûter. Et il en est ainsi.

-  Tous  : Namasté Yosuel  !

-  Yosuel  : Recevez mon adombrement……… Recevez ma Puissance qui est aussi la vôtre…… Accordez-Vous d’Être, et Je Vous suis à chaque instant.

************* Pause Goûter************

2ème Partie  :

-  Yaweh  : Vous Vous laissez aller…… Vous Vous détendez complètement….. Vous êtes Vous, en Vous, sans penser…… Présence……. Être simplement…….…

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes …….et Nous expirons très, très lentement……… "Je Suis"…….. En mon centre, en l’instant présent "Je Suis"…….

Nous prenons une deuxième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes …..et Nous expirons très, très lentement……… Présence dans la joie d’Être en l’instant présent……..

Nous prenons une troisième profonde et lente respiration en conscience en étant dans la Lumière que Nous Sommes …..et Nous expirons très, très lentement……… "Je Suis"…… Je suis ce que "Je Suis" ici…le Maître ici dans l’instant de tous les instants…...………

…..Pause………

-  Yosuel  : Mes Amis ce goûter fut-il délicieux ?

-  Amanayah  : Hummm, tout à fait !

-  Yosuel  : La gente féminine se régale, la gente masculine est dubitative !... Alors mes Amis, il y a des choses que Vous devez accepter. Vous l’avez compris et en partie ressenti dans la première partie de cette session : - « "Je Suis", Je suis une Emanescence Divine, Je ne suis pas toutes les expériences que J’ai vécues, Je ne suis pas toutes mes limitations, mes peurs, mes croyances, et tout ce que J’ai pu émettre dans le déni de Moi-même, dans la non estimation de Moi-même. Je ne suis pas cet Humain soumis, peureux, bourré de croyances et de non estime de Lui-même. Je suis une Emanescence Divine qui peut se permettre maintenant de vivre au-delà de tout ce que J’ai expérimenté. »…

Pouvez-Vous Vous permettre de Vous laisser aller, et sans rien chercher, Vous permettre d’être là et de ressentir… : - « "Je Suis" et serai à jamais. Je suis la Puissance qui en l’instant présent, sans ne plus Me laisser aspirer dans le mental de la conscience de masse, peut émettre sa toute Puissance en l’instant même, sans ne plus Me référer à tout ce que J’ai vécu, sans ne plus Me faire de soucis pour ce que Je vis, sans ne plus croire que rien ne soit possible, sans ne plus M’attacher à quoi que ce soit, mais d’être dans la certitude qu’en l’instant présent, tout Me répond… Je n’ai rien à chercher, Je n’ai qu’à Être. Je n’émets plus rien au niveau du mental conditionné, limité, Je l’accepte pour ce qu’il est et J’émets maintenant toute pensée au niveau de mon centre dans la Puissance que "Je Suis". Je n’ai plus à croire que ce qui se passe autour de Moi peut M’empêcher d’Être, de Me positionner, d’être dans ma joie, de croire en Moi, de pouvoir M’attirer autre chose que ce que Je vis, autre chose que ce dans quoi Je suis limité, Je n’ai plus à M’y arrêter comme condition enfermante où il n’y a pas d’autres possibilités. »…

Cessez de Vous jouer à Vous-mêmes, acceptez d’aller au-delà de tout ce qui Vous a limité et d’être dans la conscience que ce que Vous impulsez au niveau de votre propre Conscience peut trouver l’exacte réalité dans laquelle J’ai à cœur de vivre. Ne Vous croyez pas démunis par rapport à ce qu’il se passe, par rapport à ce que Vous vivez encore, car Vous alimentez quelque chose qui Vous maintient dans cette façon de vivre, sans Vous permettre d’entrevoir autre chose, et surtout de ressentir que tout peut être transmuté quel que soit le temps que cela prendra. Ne Vous déconcertez pas, ne Vous démoralisez pas, acceptez de cheminer en Vous et de dépasser toutes les injonctions qui Vous maintiennent encore dans la non réalisation.

Et maintenant mes Amis, qu’est-ce qui se passe en Vous et que Vous ne voulez plus vivre ? Ne cherchez pas, Vous Êtes… Présence d’Être…et Vous laissez émerger ce qui doit l’être afin de l’accueillir pour l’intégrer, le transmuter, le dépasser. Laissez-Nous œuvrer à travers Vous, n’y mettez pas d’intentions d’aucune sorte…. Vous Êtes, Vous lâchez tout et Vous laissez émerger………

…..Pause………

Mon Ami Jean-Louis , peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons tous la même chose en Nous, Vous le savez.

-  Jean-Louis  : Tout ce qui remonte et que Je ne veux plus voir, plus sentir et plus l’être…ça va faire une longue liste !

-  Yosuel  : Dans le calme intérieur, sans rien chercher, qu’est-ce que Tu as ressenti qui a émergé ?

-  Jean-Louis  : La tristesse, la déprime, la fatigue…

-  Yosuel  : Bon, c’est déjà un bon trio !

-  Jean-Louis  : D’accord !

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller……. : - « "Je Suis"… "Je Suis" et Je ne suis pas la tristesse, la déprime, la fatigue. Je suis Celui qui prend conscience d’une réalité dans laquelle Il ne sait pas où cela va Le mener. »…

Accueille cette émotion……. Et maintenant accueille-Toi…… : - « Je peux M’amuser de toute situation, Je n’ai plus à M’immerger dans des situations conflictuelles, dans des situations qui ne Me concerne pas. Je peux être Moi à chaque instant, faire ce que J’aime faire, faire ce que J’ai envie de faire, sans Me préoccuper de tout ce qui se passe. A l’inverse, si quelque chose Me dérange, toujours dans ma joie d’Être, dans ma pleine Lumière, dans l’instant présent, sans laisser la personnalité humaine prendre le dessus, en laissant « ma propre Conscience, La Source » s’exprimer, alors Je dis les choses comme elles doivent être dites, sans Me sentir coupable ou dans l’ingérence. Je n’ai pas à croire que Je dois subir, car Je ne suis pas totalement chez Moi »…

Que conçois-Tu qui est ton chez Toi ?.............. Est-ce que c’est quelque chose que Tu amènes aux Autres, que Tu prends la décision Toi-même de prendre pour Toi, ou est-ce que c’est quelque chose qui peut être transitoire dans laquelle Tu peux Te sentir bien, non enfermé, non limité, mais qui Te permet de cheminer le temps de T’attirer ce que Toi Tu es à même de manifester lorsque Tu en seras capable dans le ressenti de ta propre Puissance. Peux-Tu ressentir ce que Nous Te disons……en sachant que c’est ta propre Conscience et Toi-même qui Te le dit, et que Tu n’arrives pas à Te stabiliser pour accueillir la vie, aimer la vie, la vivre dans l’instant, dans la joie, quoi qu’il se passe, quelle que soit la situation, mais en ressentant en Amour de Toi-même que cela n’est que provisoire, que ce n’est pas ce que le Maître a à vivre, mais que c’est l’expérience qu’Il s’est attiré pour justement ressentir toutes les parties de Lui qu’Il avait besoin de laisser émerger pour se donner le droit de les ressentir, même si sur le moment cela fait mal, n’est pas agréable, mais cela Te permet d’être face à Toi, cela Te permet de ressentir les choses dans le contexte où Tu Te permets de les ressentir et de les vivre, et de ressentir plus en profondeur ce que Tu es à même de concevoir de différent et de Te permettre d’Être sans ne plus Te limiter à ce que Tu vis, à ce qui se passe, mais bien de ressentir que dans ta Puissance, dans la Lumière que Tu Es, les choses peuvent bouger si Tu ne tombes pas dans le jeu de la déconcertation, du déni de Toi-même, de la non croyance en la Puissance que Tu Es et donc d’une certaine façon rejet de ce que Tu Es.

C’est ce que Tu étais amené à vivre pour Te permettre de ressentir que tout peut être vécu non dans les limitations, non dans la capacité à pouvoir trouver l’espace nécessaire en Soi pour se re-trouver et se permettre de ressentir que les choses peuvent être bien différentes lorsqu’on n’est pas totalement pris dans le tourbillon des pensées de la conscience de masse, dans le tourbillon de l’hypnose, dans le tourbillon de la croyance que rien n’est possible et que même les miracles n’existent pas.

Et en parlant de miracles, ce que Vous appelez miracles, ne sont absolument pas des miracles, mais justement la Puissance de créativité, la Puissance de la Lumière qui ne connaît aucune limitation. Ca ce sont ce que les Humains ont de la difficulté à admettre, tant on Leur a dit qu’Ils étaient petits et incapables e manifester quoi que ce soit au niveau de leur propre Conscience.

Alors mon Ami, ne Te laisse pas tirer en arrière par tout ce qui a émergé, par tout ce que Tu ressens, et par tout ce que Tu ressasses au niveau de l’attraction des pensées de la conscience de masse. Elles Te maintiennent enfermé, elles Te ligotent, elles veulent que Tu les alimentes, Elles ne veulent surtout pas que Tu les lâches. Il est temps que Tu comprennes, et surtout que Tu ressentes combien on peut être attiré dans une attraction où il est très difficile de revenir à Soi, de revenir en Conscience, de revenir dans sa propre Lumière, tant cette attraction est compressante, comme l’a dit mon Ami Adamus , compressante au point de rester au fond comme attiré par un aimant dont on ne peut pas se détacher de son attraction.

Peux-Tu le ressentir ?.............

Peux-Tu comprendre ce que cela veut dire ?................et de faire le choix conscient de ne plus Te laisser attirer par tout ce que cette attraction veut Te maintenir…….

Il est temps que Tu décides d’être enfin Toi : - « Je vis certes quelque chose qui ne Me correspond pas, mais Je l’ai choisi, et si cette cohabitation Me plait d’une certaine façon, alors Je sais que les choses peuvent bouger pour Moi, Je ne M’en fais pas, Je fais ce que J’ai à faire à chaque instant pour Moi, dans la joie. Je M’exprime quand cela doit l’être, Je ne Me sens plus rejeté et Je Me sens bien là où Je suis. »…

Sinon mon Ami, Tu prends tes clics et tes clacs et Tu T’en vas ! Ressens ce qui vient d’être dit, tout est possible……… Maintenant, que se passe-t-il en Toi ?

-  Jean-Louis  : Oui, tout ça ok, mais si Je prends mes clics et mes clacs, c’est une fuite, ce n’est pas une solution….

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu ressens ?......... C’est de Toi dont il s’agit, c’est Toi avec Toi face à Toi !

-  Jean-Louis  : Je vais réfléchir à ce que Je vais décider.

-  Yosuel  : On ne réfléchit pas mon Ami, parce que Tu es mental. Tu es en Toi…sans penser…Tu laisses émerger ce que ta propre Conscience, ce que Tu Es en réalité peut T’insuffler afin que Tu puisses enfin vivre en Conscience du Maître que Tu Es ici en incarnation, sans ne plus subir l’Humain que Tu as cru être. Cesse de Te jouer à Toi-même. Laisse-Toi aller…… : - « Je M’accueille…… "Je Suis", Je Me permets de ressentir à d’autres niveaux………. Je prends une profonde respiration ……….et Je lâche tout………….. « Je Suis", Je Me permets de ressentir à d’autres niveaux……… J’accepte ma propre connexion à ce que « Je Suis-le Maître– La Source ». J’accepte enfin de Me permettre de vivre ce que Moi J’ai envie de vivre, sans ne plus tomber dans le jeu de l’incapacité à pouvoir être Moi-même et à retomber dans le jeu de l’inconsidération de ce que Je peux prendre comme décision. »…

Lâche tes réflexions………. Ne permet pas à ton mental limité d’interférer… : – « "Je Suis", Je n’ai plus à Me chercher outre mesure, Je Me permets de ressentir à d’autres niveaux…… "Je Suis", et Je M’ouvre aux ressentis dont J’ai eu peur justement de ressentir. »…

Et là mon Ami, qu’est-ce qui émerge, sans que ton mental y prenne part ?

-  Jean-Louis  : …rien du tout… Je ne dois pas être connecté au bon endroit !

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller………… Justement dans ce rien du tout…

-  Navoael  : Tout est là !

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu Te permets de ressentir ?…… Dans ce rien du tout, qui est en quelque sorte ce que Tu Es, Tu peux Te permettre de ressentir justement sans interférence…qu’est-ce que Tu ressens ?

-  Jean-Louis  : Je suis un Créateur !... Je ne sais pas ce qu’il faut répondre !

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller……… Qu’est-ce que Tu ressens de ta condition de vie ?

-  Jean-Louis  : Nulle !

-  Yosuel  : En es-Tu sûr ?

-  Jean-Louis  : Oui ! Je M’emmerde à 100%...

-  Yosuel  : Parce que Tu es immergé dans quelque chose que Tu n’arrives pas à ressentir à un autre niveau et que Tu restes basé sur le conditionnement humain : - « "Je Suis"… Je lâche ce conditionnement humain. »…

-  Yaweh  : Nous prenons une profonde respiration ………et Nous lâchons ce conditionnement Humain.

-  Yosuel  : …- "Je Suis"… Je n’émets rien d’autre… "Je Suis", et Je descends en Moi-même en profondeur, Je ne cherche rien. »…

Dans cette Profondeur où Tu Te permets d’Être, il n’y a rien, Tu ne penses pas, Tu ne cherches rien…..que se passe-t-il ?

-  Jean-Louis  : Il y a un dragon à cinq têtes sur lequel Je monte !

-  Yosuel  : Ce dragon à cinq têtes représente quoi pour Toi ?

-  Jean-Louis  : l’Energie, la Puissance, la détermination…

-  Yosuel  : Pourquoi Tu ne Te le permets pas, qu’est-ce qui T’en empêche ?

-  Jean-Louis  : Me faire gronder par Papa ! Je ne sais pas… Je fais ma propre auto-connerie !

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu as envie d’en faire de cette propre auto-connerie ?

-  Jean-Louis  : Un coup de pied au cul !... rien, c’est navrant, c’est… Je la mets dans une petite boite et Je la fous dans un volcan !

-  Yosuel  : Accepte-la avec tout ton Cœur en Amour de Toi-même…….. Accepte-la…..et dis-lui que ce n’est pas ce que Tu Es, qu’elle n’a plus à Te gérer, que Tu n’as plus à T’en remettre à elle, et que Tu décides maintenant de prendre les rênes de ta propre Puissance, de ta propre vie, sans ne plus Te laisser déborder par tout ce qu’elle pouvait émettre : – « Je l’accueille, Je la laisse intégrer le Cœur de mon Être, dans ma propre Conscience, afin qu’elle fasse partie intégrante de l’Amour que Je suis, sans ne plus être une partie qui Me gère, une partie extérieure qui Me dicte ce que Je ne suis pas. »…

Maintenant mon Ami, descends un peu plus en profondeur…………… Laisse-Toi aller, ne cherche rien………………et dans cette profondeur comment Te sens-Tu ?

-  Jean-Louis  : Tranquille…

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu ne comprends pas ?

-  Jean-Louis  : Comment ça : qu’est-ce que Je ne comprends pas ?

-  Yosuel  : Qu’est-ce qu’il se passe en Toi dans cette profondeur où Tu es tranquille, qu’est-ce que justement Tu ne comprends pas de cet état d’Être ?

-  Jean-Louis  : Pourquoi Je n’arrive pas à casser ma coquille !

-  Yosuel  : Elle est où ta coquille ?

-  Jean-Louis  : Dans ma tête !

-  Yosuel  : Et pourquoi Tu es dans ta tête plutôt que dans ton espace intérieur, dans ton Cœur, dans ta profondeur ?

-  Jean-Louis  : Parce qu’il y a une force d’Amour colossale et Je ne sais pas, ça doit Me faire peur un peu…

-  Yosuel  : Cette forme d’Amour colossale, elle ne peut T’amener qu’à faire les choix qui Te correspondent, qu’à T’aimer, qu’à être dans la joie de vivre, qu’à T’amuser à chaque instant, qu’à impulser ce que Tu as envie de voir se manifester pour Toi, de ne plus T’en faire du tout pour quoi que ce soit, de ne plus T’impliquer dans ce qui ne Te correspond pas, qui ne T’appartient pas, d’être Toi dans la joie d’Être à chaque instant, d’être vivant, de vivre et de vibrer la vie. C’est ça dont Tu as peur ! Alors que décides-Tu, de rester dans ton marasme ou de T’ouvrir à autre chose ?

-  Jean-Louis  : M’ouvrir à la vie !

-  Yosuel  : Alors accepte-le, permets-le….. : – « Je Me permets enfin d’Être, J’émerge de ma prison où d’une certaine façon une partie de Moi aime jouer avec la déconcertation, la peine, la non joie de vivre, la dépression, parce qu’elle Me sert d’une certaine façon, et il y a une partie de Moi qui aime la vie, qui aime s’amuser, qui a de l’humour, qui veut aller au-delà de tout ce qui se vit, de tout ce qui se passe, de toutes les confrontations, les limitations, tous les jeux possibles et inimaginables dans lesquels les Humains s’immergent. »…

Alors mon Ami, Tu viens d’être face à Toi-même, face à deux façons d’être et Tu les as bien ressenties. A Toi maintenant de faire tes choix conscients, en Toi. Laisse-Toi aller…………. Descends dans ta profondeur, ne cherche rien…………et là que décides-Tu ?...

-  Jean-Louis  : Je décide de vivre la vie, de monter sur mon dragon à cinq ou douze têtes et Me marrer !

-  Yosuel  : Permets-Toi le….. : – « Je Me permets d’Être, Je Me permets de vivre enfin ce que Je ne M’autorisais pas à vivre. Je ne Me cherche plus dans tout ce qui se passe, et J’accepte enfin de vivre pur Moi. Lorsque quelque chose émerge, Je l’accueille, Je l’intègre, Je le transcende, Je le dépasse, et Je prends un moment pour que Vous M’aidiez dans ce dépassement. Sinon à chaque instant, Je suis Moi, en conscience d’Être, dans la joie d’Être. Je vis ce que J’ai envie de vivre, Je ne M’implique plus dans tout ce qui se passe, mais Je M’exprime lorsque Je dois M’exprimer, en étant ferme, en Me positionnant, mais en laissant mon « Moi-La Source »s’exprimer dans ce qui doit l’être, sans rentrer dans le jeu de la personnalité humaine ni du mental. »

As-Tu bien ressenti ce que cela veut dire ?

-  Jean-Louis  : Je l’ai entendu…ressenti peut-être pas !

-  Yosuel  : Maintenant mon Ami, pour que Tu comprennes un peu mieux, Je laisserai après la session Yaweh Te faire un sketch !

-  Jean-Louis  : Génial !... Merci !

-  Yosuel  : Ce que Je Te dirai, c’est que Tu viens de comprendre qu’il est très difficile à un Être qui ne se permet pas d’aller dans sa profondeur, d’être Lui-même, de pouvoir ressentir à bien d’autres niveaux et d’être constamment maintenu dans l’aspiration de l’attraction des pensées de la conscience de masse. Il fallait que Tu en sois conscient, il fallait que Tu Te permettes de ressentir les choses, afin de comprendre ce qu’est réellement le fait de se poser et d’aller à la rencontre de Soi-même, sans penser, sans interférences, afin que Vous puissiez de plus en plus ressentir ce que Vous Êtes et ainsi de plus en plus être en reconnexion avec la Puissance de la Lumière que Vous Êtes, avec votre propre Conscience, le « Vous, le Maître, La Source ». Et il en est ainsi !

Ne Te décourage pas, réapprends à être Toi, et c’est ainsi que Tu vas ressentir de plus en plus ce qu’il est impossible à un Humain de ressentir s’Il ne va pas à la rencontre de Lui-même et s’Il ne se permet pas de cheminer pour justement comprendre dans le ressenti subtil dans sa profondeur ce qu’Il Est ! Et il en est ainsi !

….. Pause……

Alors maintenant mes Amis, que se passe-t-il en Vous, dans votre quotidien lorsque Vous êtes confrontés à l’Autre ?........ Ne cherchez rien, Vous êtes Vous en Vous, pas de mental, laissez émerger de votre Profondeur ce qui doit l’être…….toute pensée ou interférence de la personnalité humaine ne Vous permettra pas de ressentir à d’autres niveaux ce que Vous êtes à même de ressentir et qui devra être ajusté……..

….. Pause……

Amanayah mon Amie, peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Vous faites Tous la même chose en Vous, en votre Profondeur.

-  Amanayah  : Ce qui est là pour le moment, c’est comme s’il y avait deux images qui se superposaient… enfin deux sensations. Il y a par moment de la paix et puis ensuite il y a comme un trouble, un bouillonnement, il y a de la peur, il y a quelque chose qui Me…là, plus J’en parle, plus ça monte…

-  Yaweh  : Accueille…

-  Amanayah  : La peur de l’Autre… Je sais que ce n’est pas Moi, que ça se passe…

-  Yaweh  : Ne cherche pas…

-  Amanayah  : Il y a un trouble, ça fait comme de l’ébullition en Moi et Je sens que ça à voir avec de la peur, parce que Je suis…ça Me trouble, oui ! Je ne suis pas bien…

-  Yosuel  : Alors mon Amie, laisse émerger…….. Ne cherche rien… : - « J’accueille… Je laisse remonter, Je ressens…. L’Autre n’est plus ce qu’Il a été lorsque Je l’ai rencontré, l’Autre n’est plus à même de Me donner la satisfaction de Me fondre en Lui, de M’en remettre en Lui, de M’épancher sur Lui, de représenter l’aide protectrice, la sécurité, l’Amant, l’Epoux, le Père. Tout cela vole en éclat…

-  Amanayah  : Chic !

-  Yosuel  : …car Je ne suis plus cet Être qui voulait se chercher en l’Autre, qui voulait la protection de l’Autre, qui voulait l’Amour de l’Autre, qui voulait être reconnu, apprécié, aimé, sans Me permettre d’être Moi-même. Maintenant, Je sais que ce n’est pas ce que "Je Suis". Je réapprends à M’aimer, à être en Amour de Moi-même, Je n’ai plus à Me chercher en l’Autre, Je n’ai plus à Me confondre en l’Autre. Je sais que Je peux être Moi, pleinement en conscience de ce que "Je Suis", de « Qui Je Suis », sans ne plus Me chercher en Qui que ce soit, sans ne plus croire que Je ne pourrai pas vivre rien qu’en étant en Amour de Moi-même. J’accepte enfin que c’est ce que "Je Suis" et Je Me permets de le vivre. Je peux partager avec l’Autre, si c’est mon choix, l’Amour que "Je Suis", et en même temps Je laisse l’Autre être, Je l’accepte comme Il est, Je n’ai plus à avoir peur de la différence, Je n’ai plus à Me chercher en Lui, Je n’ai plus à croire que la vie est impossible sans Lui. »…

-  Jean-Louis et Navoael  : Comment ! On n’est pas d’accord…les Hommes ici présents !

……Rires……..

-  Yosuel  : Vous les Hommes ici présents, accueillez votre Féminin en Vous, et permettez-Vous, en votre Cœur, de ressentir et de voir votre Masculin et votre Féminin s’embrasser, s’enlacer et faire UN………

Je continue, ressentez…….cela Vous concerne aussi : - « Je n’ai plus à Me croire incapable de vivre pour Moi si l’Autre ne subvient pas en partie à mes besoins. Je n’ai plus à Me croire incapable de pouvoir créer ma réalité telle que J’ai envie de la vivre, telles que J’ai à cœur de voir les choses bouger pour Moi. Je n’ai plus à croire que Je Me dois à l’Autre, parce que Je sais que Je suis et qu’Il est une Emanescence Divine libre, et que rien ne Nous lie, et que Je suis à même d’aller au-delà de tout ce que l’on a bien voulu Nous faire croire dans ce qu’on Nous lit le jour du mariage. Ce sont des liens énergétiques dans lesquels Je ne Me reconnais plus et que Je libère en l’instant. Je choisis Moi-même ce que J’ai envie de vivre, et de partager avec l’Autre, si c’est mon choix, ma vie au quotidien, tout en Me permettant d’être Moi, dans ma joie d’Être, en pleine conscience de l’Être Divin que "Je Suis", et Je ne M’en fais plus pour ce que l’Autre est, Je ne rentre plus dans ces jeux, mais J’accepte de M’exprimer en mon Cœur, dans tout ce que J’ai à exprimer, sans ne plus rentrer dans aucun conflit, dans aucune peur, car Je ne suis pas ces peurs, elles sont des limitations, elles sont des fers à mes chevilles. Je n’ai pas besoin d’être restreinte, enchaînée, et de ne pas être libre. Tout peut être vécu autrement, tout peut être compris à d’autres niveaux, tout peut être perçu différemment, et tout peut être dans la joie de vivre, dans la joie d’échanger dans l’harmonie. Tout est une question d’Être en l’instant du Maître que "Je Suis", de la Puissance que Je Suis, sans aucun pouvoir sur Qui que ce soit, mais bien de M’amuser dans mes propres créations. Et il en est ainsi ! »…

-  Amanayah  : Merci, merci !

-  Yosuel  : Comment Te sens-Tu au plus profond de Toi-même ?

-  Amanayah  : Ah, c’est beaucoup plus lumineux, léger, il y a de la liberté, de l’espace…

-  Yosuel  : Alors n’aie plus peur de ce que Tu vis, n’aie plus peur de l’Autre, n’aie plus peur des Autres, n’aie plus peur d’une certaine condition de vie, mais accepte enfin de T’accorder d’être Toi, en l’instant présent, en Amour de Toi-même. Ce qui veut dire que : - « Plus rien ne M’interfère et que Je peux être Moi à M’enlacer, à M’aimer, sans ne plus Me mettre de barrières d’aucunes sortes, ni de dénigrement, ni quoi que ce soit qui ne soit pas dans l’Amour. Je M’aime et Je l’affirme. Je M’aime et Je le vis. Je M’aime et Je partage ce que Je vis dans l’Amour, sans conditions d’aucunes sortes, sans pouvoir, mais toujours dans la certitude que tout se manifeste pour Moi. Et il en est ainsi ! »…

-  Amanayah  : Est-ce que Je peux poser une question ?

-  Yaweh  : Oui, bien sûr !

-  Amanayah  : Pendant que Yosuel s’exprimait, J’ai mon mal de gorge qui est revenu. Est-ce que ce mal de gorge a à voir avec justement des moments où Je Me dénigre, où Je ne suis pas dans l’Amour de Moi-même…

-  Yosuel  : Laisse-Toi aller………… Ressens en profondeur…ne cherche pas…Tu sais maintenant faire émerger de ta profondeur pour accueillir…. : – « Je suis consciente de ce qui vient d’être dit, Je l’ai perçu, Je l’ai ressenti d’une certaine façon, mais est-ce que Je vais pouvoir M’exprimer et que l’Autre ne va pas rentrer dans un état d’être sans comprendre ce que Je M’exprime, et ainsi engendrer des conflits qui peut-être n’auraient pas lieu. »…

Cesse de croire que Tu ne peux pas être entendue, comprise, et si Tu perçois que l’Autre n’a pas compris ce que Tu dis, amuse-Toi à faire des sketches pour qu’Il comprenne. Amuse-Toi, et ne rentre plus dans le jeu des conflits. Ne crois plus que Tu n’es pas comprise, ne crois plus que l’échange ne peut pas être en harmonie, ne crois plus que Vous ne pouvez pas vivre en échangeant ce que Vous avez à cœur d’échanger, parce que le dialogue n’est pas possible, parce que le dialogue n’est que dans un seul sens, parce que le dialogue est contourné, interprété, et si l’Autre se joue à Lui-même, alors laisse-Le être. Si l’Autre interprète les choses autrement que ce que Toi Tu veux émettre, alors dis-Lui simplement que ce n’est pas ce que Tu as émis et laisse-le être. Quand Il se permettra de ressentir à d’autres niveaux, alors Tu Lui rediras les choses…et Je M’amuse.

Accepte de ne plus Te sentir incapable de pouvoir T’exprimer, et Je parle de ce cher Être Navoael , mais Je parle aussi de tous les Êtres que Tu es à même de côtoyer, et surtout dans le milieu de ton activité. Cesse de croire que l’on ne Te comprend pas, que l’on ne T’accepte pas, et si les Autres jouent des jeux, laisse-Les être. C’est toujours en étant Toi, en Amour de Toi-même, dans l’instant présent, dans ta Lumière, en conscience de « Qui Tu Es », que Tu pourras ressentir de plus en plus que Tu peux Te permettre d’Être et que Tu n’as plus à avoir peur de ce que l’Autre ou les Autres sont. Et il en est ainsi ma chère Amie !

-  Amanayah  : Namasté !

-  Yosuel  : Mon Ami Navoael qu’est-ce que cela T’a amené à ressentir, et là, Je vais être très clair… Je vais être très clair mon Ami…

-  Navoael  : Oui, alors là Je voudrai une pause… Je voudrai une pause…

-  Yaweh  : Ah, d’accord !

-  Yosuel  : N’en dit pas plus mon Ami, s’il Te plait !

….. Pause …

….. Retour de Navoael ………

-  Yaweh  : Nous sommes Nous, en Nous…… Voilà, Tu Te laisses aller, Tu es vraiment Toi en Toi, pas de mental !

-  Navoael  : Je n’ai rien lâché… enfin Je n’ai pas décroché… Le petit symptôme là, l’envie impérieuse de faire pipi, et en même temps un blocage du type blocage urinaire, ça répond à des situations où il y a de l’embarras. La relation à l’Autre a fait très fort, ça se soulage, il y a toujours des choses à aller visiter parce que Je ne suis pas dans l’Amour. J’oscille par des états où Je suis dans l’Amour profond avec Moi, et quelque fois Je dis mais maintenant, c’est super, et puis en fait dans la relation à l’Autre, maintenant Je Me défends avant même d’être le ressenti, d’être attaqué sur des points faibles que J’ai.

Donc Je suis très content d’avoir à répondre à ça, parce que c’est dans le champ de mon travail, et en même temps c’est très compliqué.

La première chose, Je ne suis pas constant dans l’Amour pour Moi. Je sais que si J’étais…le terme est impropre, Je vais le lâcher…verrouillé dans l’Amour pour Moi…bien installé, J’airai de l’humour, J’aurai tout ce qu’il faut, Je ne serai pas dans une situation de défense, Je serai dans une situation de liberté d’Être et même de paroles, simplement de bienveillance. J’ai parfaitement entendu tout ce que Yosuel a dit. J’ai trouvé ça extraordinaire comme description de tous les aléas de la vie.

Pour Moi, Je sais qu’il y a de petites choses qui changent, Je les mesure tous les jours les petits détails. Avant Je n’avais pas le temps, maintenant J’ai le temps de laisser un espace un peu plus nickel derrière Moi. Il y a des changements en profondeur sur les petits détails, Moi Je les vois, et Je vois aussi le reste de ma vie personnelle quand Je suis dans mon travail.

Bon, la relation à l’Autre…il faut que Je sois…il faut que Je cesse de décrocher avec l’Amour que Je commence enfin à éprouver, et parfois par des bouffées à éprouver pour Moi. Lorsque ça va être gagné, il n’y aura plus : - « Oh, Je vais aller voir Yosuel  ! Oh, J’irai le voir cet après-midi, Je n’ai pas le temps maintenant… » Je sais que Je ne suis pas dans le flux constant… Voilà, Je ne cherche pas à diluer, Je dis comment Je fonctionne, mais Je vais dire aussi pour terminer mon bavardage : Je suis sur le chemin et Je ne veux pas en sortir…voilà ! Comprenne Qui voudra ! Yosuel sait mieux que Moi ce que J’ai dit et d’où ça vient !

-  Yosuel  : Mon Ami, et Je M’adresse à Vous Tous, il fallait que Vous soyez face à Vous-mêmes, face à Vous-mêmes dans ce que Vous vivez, dans votre propre relation à Vous-mêmes et dans la relation à l’Autre.

Ce que Tu viens d’exprimer mon Ami, est un grand pas en avant, un grand bond. Tu sais parfaitement que Tu n’aurais pas pu T’exprimer de cette façon-là le jour où, d’une certaine façon, Nous Nous sommes rencontrés pour la première fois.

-  Navoael  : A 1 000 lieues !

- Yosuel  : Tu ne pouvais pas ressentir ni concevoir les choses que Tu es à même de mieux ressentir. Maintenant il Te faut effectivement persévérer à cheminer en Toi-même et faire tes choix, non plus selon la personnalité humaine, mais selon ce que ton Cœur émet. N’aie plus peur de la vie, n’aie plus peur des Autres, n’aie plus peur de l’Autre, permets-Toi de ressentir lorsque l’Autre s’exprime ce que Toi Tu en comprends. Si c’est juste, votre échange sera harmonieux et clair. Si Tu penses que Tu n’as pas bien compris ce que l’Autre dit, ou que Tu es prêt à rentrer dans le jeu d’une certaine interprétation, alors exprime-le : - « J’interprète ce que Tu Me dis de cette façon-là, est-ce que c’est cela que Tu veux Me dire ? »…sans ne plus Te sentir dévalorisé, sans ne plus Te croire démuni par rapport à ce que l’Autre émet.

Tu n’as plus à Te dévaloriser, à Te sous-estimer et à croire que Tu ne seras jamais compris. Fais tomber toutes tes barrières, elles ne Te sont plus utiles, et même elles ne Te permettent pas de respirer la vie pleinement : – « Je fais tomber ces barrières, elles ne Me servent plus, Je n’ai plus envie de les maintenir et Je Me permets de M’amuser à chaque instant, de M’ouvrir à la vie. »…

La vie étant de l’aimer à chaque instant en Amour de Soi-même, en étant dans la perception de tout ce qu’elle est à chaque instant, sans ne plus se laisser attirer par tout un amalgame de considérations qui ne Vous permettent pas de ressentir ce qu’est la vie dans l’instant présent, ce qu’elle peut Vous refléter, aussi bien intérieurement qu’extérieurement. C’est une ouverture, allant bien au-delà de ce que Vous viviez, allant bien au-delà de ce que Vous Vous permettiez d’être. Tout est joie de vivre lorsque l’on s’ouvre à ce qu’est la vie en réalité et bien au-delà de toutes nos œillères, de toutes nos conditions, de tout ce qui a fait que l’on a été conditionné pour ne pas vivre pleinement la vie et d’être enfermés dans des tas de jeux, non seulement de peurs, mais surtout de rejet de Soi-même.

Accepte enfin de Te voir différemment, accepte de ne plus réagir comme Tu le faisais, mais de Te permettre de ressentir, sans laisser certaines interférences prendre le dessus. Et il fallait que cela soit dit, mon Ami !

-  Navoael  : Merci Yosuel  !

-  Yosuel  : Alors mes Amis, qu’avez-Vous perçu de votre relation à Vous-mêmes, de votre relation à l’Autre et de ce que l’Autre Vous reflète ?........ Ne cherchez pas, laissez émerger…….. Mon Ami Jean-Louis , peux-Tu Nous répondre ?

-  Yaweh  : Et Nous faisons Tous la même chose en Nous.

-  Jean-Louis  : Ce que l’Autre Me reflète…notre problème intérieur…

-  Yaweh  : Quel est ce problème…du moment ?

-  Jean-Louis  : Si Tu n’as pas de problème, Il ne Te le reflète pas…Je suppose !

-  Yosuel  : Qu’est-ce que Tu penses de l’Autre quand Tu es Toi, en Amour de Toi-même, en ton centre, en Conscience, dans l’instant présent ?

-  Jean-Louis  : Je ressens sa douleur, et son côté porc-épic qui est du coup : pourquoi Il agit comme ça, en non conscience, en non respect de l’extérieur ?…

-  Yosuel  : Est-ce qu’il n’y a pas autre chose qu’Elle puisse Te refléter ?

-  Jean-Louis  : Je vais prendre un exemple concret. Un Enfant qui claque les portes, qui ne les ouvre pas doucement, qui les défonce au lieu de les ouvrir…à la base, ça M’énerve, après Je Me dis mais Elle ne se rend même pas compte qu’on peut faire avec douceur les choses, c’est plus agréable pour Toi, plus agréable pour les Autres. Comment remettre ce que Je viens de dire dans ce contexte-là… Je ne vois pas pourquoi… non, Je suis un peu larguer là… Pourquoi…qu’est-ce que ça Me reflète…

-  Yosuel  : Ce n’est pas ce que Je T’ai dit. Laisse-Toi aller…….. Alors déjà dans ton exemple que Tu viens de donner, c’est exactement ce que Tu es à même d’exprimer avec ton Cœur, mais en étant ferme. Je T’ai demandé ce que l’Autre, et Je parle de Celle qui partage ta vie…

-  Jean-Louis  : J’avais bien compris, mais J’essayais de faire l’anguille… Parce qu’en plus Elle va T’écouter…

……Rires…..

-  Yosuel  : Mais justement !

-  Jean-Louis  : Bisous Clotilde  !

-  Yosuel  : Justement ce qui peut être perçu, Chacun amène des compréhensions et des libérations…

-  Jean-Louis  : Donc Tu M’as demandé, ce que l’Autre…

-  Yosuel  : …pouvait Te refléter autre que ce que Tu pouvais percevoir comme douleurs ou autres… Est-ce qu’il n’y a pas autre chose que l’Autre peut Te refléter, quand Tu es Toi, en Toi ?

-  Jean-Louis  : …Je suis Moi, en Moi…qu’est-ce qu’Il Me reflète ? J’allais dire beaucoup d’admiration pour ce qu’Elle Est…

-  Yosuel  : Est-ce que Tu es en admiration à ce moment-là avec Toi ?

-  Jean-Louis  : Peut-être, mais c’est surtout Elle que J’admire quand Je vois ce qu’Elle fait, ce qu’Elle vit, ce qu’Elle analyse, ce qu’Elle interprète et puis ce qu’Elle fait autour d’Elle. Quand Elle rentre de son travail de Thérapeute, Je La vois et Elle n’est pas du tout pareille que quand Elle est partie. Elle est lumineuse, Elle est pleine de joie, Elle est transcendante, c’est du bonheur quoi ! C’est beau de voir un Être comme ça !

-  Yosuel  : Qu’est-ce qu’Elle Te reflète donc ?

-  Jean-Louis  : Il faut que J’arrête de faire l’anguille ? (Rires….) La même chose chez Moi sûrement !

-  Yosuel  : Le sûrement…

-  Jean-Louis  : La même chose chez Moi…certainement !

-  Amanayah  : Ahhhhh !

-  Jean-Louis  : Si Je le vois chez Elle, Je le vois chez Moi… Je suppose ! Non, Je ne suppose pas, si Je le vois chez Elle, Je le vois chez Moi !

-  Yosuel : Mon Ami, laisse-Toi aller……… : - « Ce que l’Autre Me reflète et que J’admire, n’est pas toujours ce que Je Me permets de ressentir pour Moi que "Je Suis" ! »… Peux-Tu Te l’accorder ?

-  Jean-Louis  : Oui !... Après chez Clotilde , Je peux voir une tristesse infinie, une espèce de peur profonde.

-  Yosuel  : Là, dans ces cas-là, il Te faut rester Toi, car si Tu émets la moindre pensée d’affliction envers Elle, la moindre pensée Toi-même de tristesse par rapport à ce que Tu ressens, ou d’émotion, Tu ne Lui permets pas de pouvoir être face à ce qu’Elle ressent et de le dépasser. Si Tu restes Toi, en conscience, dans l’Amour que Tu Es et que Tu ais de la compassion et que Tu expanses ton Amour et ta Lumière, Tu L’aideras grandement que si Tu rentres dans ces jeux de ce que Tu perçois. Laisse-là être… Echangez, Chacun étant Lui, en Lui, sans se confondre dans l’Autre.

Maintenant, ce que Je voulais T’amener à ressentir en ta Profondeur, c’est que Tu es un Être qui a des capacités et que Tu peux Te glorifier d’être un Être d’Amour…

-  Jean-Louis  : Il ne faut tout de même pas exagérer !

-  Yosuel  : Si Tu continues, Je M’arrête là et Je Te laisse !

-  Jean-Louis  : Non, non pardon !

-  Yosuel  : Je parle du Maître à Maître. Un Être ne se dévalorise jamais, Il est la toute Puissance illimitée. Alors Je vais M’amuser. Tu oses dire qu’il ne faut pas exagérer quand Je Te dis que Tu as des capacités et en plus Tu les limites à l’Humain, alors que le Maître que Tu Es est capable de créer un Univers entier. Alors tes petites limitations humaines…

-  Jean-Louis  : Coup de pied au cul !

-  Yosuel  : Cesse de Te jouer à Toi-même mon Ami. Tu as des capacités en Toi, et lorsque Tu perçois des capacités en l’Autre, ressens que Tu ne T’es pas attiré un Être pour Te sentir diminué, dévalorisé, mais que Tu Te l’ais attirée pour voir tes propres capacités que Tu ne Te permettais pas d’accepter et de voir en ta Profondeur. C’est ce que Je voulais que Tu Me dises !

Alors mon Ami, cesse de croire que la vie est un fardeau. Cesse de croire que Tu les accumules. Cesse de croire que Tu ne mérites pas ce que l’Autre Est. Cesse de croire que Tu ne peux pas partager avec l’Autre ce que Toi Tu as envie de vivre dans l’allégresse, la Grâce, la joie, l’humour et toutes tes capacités grandioses.

Il est temps que Tu Te valorises Toi-même, que Tu ressentes tes capacités grandioses, et en Amour de Toi-même de les partager, de ne pas avoir peur de les exprimer, et même de demander à l’Autre ce qu’Elle en pense, sans toutefois Te laisser influencer, mais toujours Te permettre de ressentir à d’autres niveaux, et de laisser ta propre « Conscience, le Toi, le Maître, La Source » T’impulser ce que Tu es à même d’exprimer, et ainsi ressentir de plus en plus en profondeur tout ce que Tu es à même de vivre et d’expanser. Et il en est ainsi !

Vis la vie mon Ami, vis-la et sois-Toi, ne T’arrête pas à des déconvenues, et ces déconvenues elles peuvent prendre une autre tournure si Tu sais enfin Te positionner et être Toi, et Nous y reviendrons.

Mes Amis, Je vais clôturer cette session, Vous l’avez compris, elle Vous a permis de ressentir bien des choses à d’autres niveaux, de lâcher bien des parties que Vous reteniez, et surtout de comprendre que Vous pouvez être de plus en plus Vous au-delà de ce que Vous étiez, et Je Vous honore. Et il en est ainsi !

Bonne soirée, Je serai présent à Vous, avec Vous, et Je Vous dis à une toute prochaine fois. Surtout soyez-Vous, surtout permettez-Vous de ressentir ce que Vous Êtes et de le vivre à chaque instant dans l’instant présent. Et il en est ainsi mes Amis !

-  Tous  : Namasté Yosuel  ! Merci !

-  Yaweh  : Namasté mon chéri Yosuel  !

Vous Vous laissez aller…………. Détendez-Vous…………

Nous prenons une profonde et lente respiration en conscience …. Nous Nous détendons…..et Nous Nous laissons aller dans cette détente en Soi…..

….. Pause …

-  Gériel , Archange : Mes chers Amis, mes chères Entités incarnées, Je suis ce que Je Suis, Gériel , Archange.

Alors J’ai à cœur de M’avancer, de M’exprimer, simplement pour Vous dire, et Je ne vais pas être très long, ce qui s’est passé au cours de cette session, Vous a amené à comprendre bien des choses sur vos attitudes, vos croyances, vos peurs, et surtout l’incapacité à ressentir les choses pour Vous, et à Vous demander toujours et encore : - « Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi Je vis tant de choses difficiles ? Pourquoi suis-Je dans le dénigrement de Moi-même, dans les peurs, dans le rejet, pourquoi Je n’arrive pas à être dans ma joie d’Être, dans ma joie de chaque instant, dans ma joie de vivre pour Moi ? »…

Alors Je Vous adombre à l’instant même de ma Puissance de rééquilibrage……….Vous permettant d’être plus en phase avec Vous-mêmes, si Vous-mêmes décidez d’être de plus en plus Vous, en Vous, en votre centre, et que Vous compreniez que c’est en votre centre que Vous trouverez toujours la faculté de Vous re-trouver, la faculté de ressentir ce que Vous traversez, ce qui se passe, la faculté d’être à même de pouvoir transcender, dépasser toute situation, sans Vous laisser embarquer dans un dédale d’énergies que Vous ne comprenez pas, mais qui Vous mettent à mal. Vous n’avez plus à le vivre. Ce qui se présente à Vous n’est pas agréable, Je le concède, mais Vous avez la faculté de Vous re-trouver et de le dépasser en l’instant.

Permettez-Vous de le ressentir pour ne pas Vous laisser engouffrer dans des énergies dans lesquelles Vous ne trouverez pas l’issue, sauf si Vous avez une volonté de cheval à y arriver. Mais là mes Amis, il faut avoir du courage, parce que lorsque Vous Vous laissez aspirer dans quelque chose de très lourd, cela peut Vous tirer très loin dans les profondeurs. Il faut que Vous en preniez conscience, car les énergies perturbantes actuellement sont telles, qu’il Vous faut être déterminant sur ce que Vous ne voulez plus vivre et ne plus Vous laisser aspirer.

Vous avez bien des choses à dépasser et cela peut Vous aspirer très loin, alors que Vous pouvez, et Je l’ai dit, Vous avez cette faculté-là, Vous permettre de le dépasser en l’instant même si cela est un moment non agréable. Nous sommes là pour Vous aider, pour Vous accompagner, Nous Vous l’avons dit, Nous Vous le redirons encore et encore. Il y a une myriade d’Expressions de « La Source »qui ne Vous lâche plus ! Ne Vous laissez pas perturber par ce qui émerge, parce qui émerge n’est pas forcément quelque chose de très lourd, de très douloureux, mais cela le devient par toutes les énergies que Vous côtoyez qui ne Vous appartiennent pas, qui ne sont pas ce que Vous Êtes, mais qui grossissent le rang des énergies qui émergent en Vous que Vous devez dépasser.

C’est comme si la source d’une petite rivière émerge, et plutôt que de la drainer dans l’Amour et de l’accueillir pour ce qu’elle représente afin d’en tirer la grâce de l’eau clair et fluide, Vous laissez le tsunami Vous emporter.

Mes Amis, il fallait que Je M’exprime de cette façon-là. Ce fut une joie pour Moi, Je ne l’ai jamais fait et c’est très joyeux ! Maintenant à Vous de Vous permettre de ressentir ce qui vient d’être dit et de ne plus Vous laisser aspirer dans ce que Vous n’avez plus à vivre. Nous Vous l’avons dit, Yosuel Vous l’a dit, le Seigneur Métatron Vous l’a dit, il y a des convergences qui sont prêtes pour Vous, pour Vous aider, pour que tous vos passages soient allégés. A Vous de Vous positionner, à Vous d’être en conscience du « Maître, la Source » que Vous Êtes, et Nous y reviendrons.

Nous les Archanges , Nous Nous impliquons de plus en plus et Nous Vous insufflons à Chacun notre Puissance. Soyez, soyez pleinement Vous. Et il en est ainsi !

Gériel à votre service ! Gériel qui prend son seau, son éponge et qui est prêt au nettoyage si Vous-mêmes le permettez, car le Maître est toujours servi quand Lui-même impulse sa propre Puissance dans la Lumière qu’Il Est ! Et il en est ainsi !

Je Vous aime les Amis, Je Vous suis de très près. Soyez-Vous, et ne Vous dévalorisez plus jamais les Amis ! Et à bientôt donc !

-  Tous  : Namasté Gériel  ! Merci !

-  Yaweh  : Namasté Gériel  !

-  Gériel  : Ha Thy Ah à Vous !

-  Tous  : Ha Lhy Ah à Toi !

-  Yaweh  : Détendez-Vous à l’écoute de cette musique en Vous permettant d’Être »…….

 => Musique de fin de session : RONAN Hardiman – Secret World (Le Monde Secret)

**********

Transcription : MaAna

 Merci de tout Cœur à Toi MaAna pour la transcription de cette session n° 16 à Mirabel et Blacons du 08/04/2017

Je T’honore.

Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Yaweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi