Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Retranscription de la session n° 9 à Strasbourg - 05/11/2011 - Dansez avec (...)

Retranscription de la session n° 9 à Strasbourg - 05/11/2011 - Dansez avec "Tout Ce Qui Est"

mardi 13 décembre 2011, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session de Strasbourg - 9

YOSUEL avec l’intervention de Kuthumi

Canalisés par Ma Nanda Aweh le 5 novembre 2011

Partie II (la partie I n’a pas pu être enregistrée, dû à une fausse manœuvre que J’ai faite. Ma Nanda Aweh ) :

Ma Nanda Aweh  : Laissez-Vous aller, apprenez à être Vous sans penser, à être simplement là dans votre présence, à être dans votre Cœur, afin qu’en dehors de vos moments de pause, Vous puissiez par Vous-mêmes être dans le Cœur de votre Être, à chaque instant, quelles que soient les activités que Vous faites, quel que soit ce que Vous faites, pour qu’un jour ce soit naturel.

Pause…..

Yosuel  : Que ressentez-Vous ? Est-ce que Vous avez l’impression d’être en contact avec votre Conscience Luminique ? Féollah , ressens-Tu Féollah  ? Séfaliah , ressens-Tu Séfaliah  ?…

Chantal-Séfaliah  : Oui, Je Lui ai demandé si Elle était bien présente et Elle m’a répondu……

Pause……..

Yosuel  : Que pensez-Vous de Vous ?

Ma Nanda Aweh  : Je répète que Vous faites Tous le même travail.

Yosuel  : Florence, que penses-Tu de Toi ?

Florence  : Je ne M’aime pas.

Yosuel  : Crois-Tu que cela puisse T’aider à être ?

Florence  : A pouvoir aimer les autres.

Yosuel  : Si Tu commençais par T’aimer Toi. Si Tu commençais à prendre conscience de « Qui Tu Es ». Tu T’es toujours basée sur l’humain que Tu as cru être, alors que Tu es un Être merveilleux. Tu es une Conscience Luminique d’un grand Amour. Cet Amour qu’il Te faut apprendre à ressentir, à ne plus laisser ton mental rentrer dans le jeu du déni de Soi. Tu as fonctionné ainsi parce que l’On T’a toujours dit que Tu ne pouvais pas être un Être qui pouvait être aimé comme Il est, et cela, Tu l’as acquis comme quelque chose de vrai. Il est temps de l’accepter avec tout ton Cœur et de T’en libérer. Laisse-Toi aller dans le Cœur de ton Être, et laisse-Nous Te dire combien Tu es un Être d’Amour, d’une grande beauté lumineuse et que Tu ne dois pas T’arrêter à un simple aspect physique, mais à ressentir que ce que Tu Es est bien au-delà de ce que Tu as toujours cru être. Il est temps pour Toi de ressentir les choses différemment, de ne plus croire en tout ce que l’On T’a dit, car Tu as œuvré à l’écoute des Autres, Tu as œuvré ce que les Autres émettaient, Tu as œuvré pour pouvoir plaire, Tu as œuvré pour pouvoir prendre ta place, Tu as œuvré pour être dans la reconnaissance des Autres, Tu as œuvré pour que l’On T’aime comme Tu es…cela ne peut pas fonctionner de cette façon là, cela est une illusion et amène chaque Être à vivre dans la souffrance, dans le déni de Soi et d’être dans la contrainte d’être comme les Autres veulent que l’On soit, et cela amène chaque Être à ne pas se voir dans sa beauté intérieure, dans sa véritable beauté intrinsèque, et cela amène chaque Être à se renier d’une certaine façon, et de ne pas accepter à ce que son Cœur est à même de Lui dire… ( Isabelle se met à tousser)...

Yosuel avec humour… Cher Être Isabelle , cela Te dérange ce que l’On dit ?

Isabelle  : hum,hum...

Yosuel  : Accepte-le aussi avec tout ton Cœur. Accepte que Toi aussi Tu peux vivre dans l’Amour que Tu Es et de Te voir différemment.

Pause……

Yosuel  : Maintenant, cher Être Florence, peux-Tu accepter avec tout ton Cœur de Te connaître, d’apprendre à ressentir cet Amour que Tu Es, et enfin à Le vivre pour Toi sans ne plus tenir compte de ce que dise les Autres, ce que sont les Autres, mais d’apprendre à rayonner, d’apprendre à aller au-delà de ce que l’humain est, d’apprendre à T’observer. Il est temps pour Vous de comprendre que c’est en Vous regardant, en comprenant votre façon d’être, que Vous allez comprendre comment Vous fonctionnez, quelles sont vos limites, quelles sont vos croyances, quelles sont toutes les facettes du déni de Soi, car Vous avez œuvré sans Vous donner le droit d’être, et cela a forgé votre vie, et cela surtout ne Vous a pas permis de Vous estimer à la juste valeur de votre réalité Divine, de votre réalité intrinsèque, à ce que Vous Êtes en réalité. Vous Vous êtes toujours retranchés derrière ce que les Autres voulaient que Vous soyez. Il est temps pour Vous maintenant de Vous libérer de cette soumission. C’est une soumission à l’Autre, c’est une soumission à ne pas vouloir se voir en réalité tels que Vous Êtes, et tels que Vous Êtes est bien loin de ce que Vous voyez quand Vous Vous regardez dans une glace, car votre réalité Divine est bien au-delà de l’entendement humain.

Mais lorsque Vous ressentez cet Amour que Vous Êtes, alors Vous pouvez ressentir les choses bien au-delà de cette réalité humaine, et Vous allez Vous voir à un moment donné danser dans l’Energie du « Tout », danser dans l’immuable Beauté de ce que le « Tout » Est. Et cela est pour maintenant si Vous en faites le choix. Le « maintenant » est multidimensionnel, le « maintenant » Est, et selon le choix que Vous faites de vivre en conscience d’être, alors tout ce que Vous imaginez dans votre Cœur, Vous pouvez le ressentir comme déjà accompli, et Vous pourrez voir arriver dans votre vie ce qui Vous correspond, parce que cela correspondra à l’expansion de votre propre expression dans l’assurance que ce que Vous imaginez est une réalité que rien n’interfère, et que rien ne peut empêcher de se manifester.

Yosuel à Florence : Cher Être, peux-Tu accepter avec tout ton Cœur que Tu es bien autre chose qu’un humain, et qu’il n’est plus temps pour Toi de T’arrêter à cette façade humaine, en sachant que Tu as la possibilité d’aller à la rencontre de Toi-même qui est bien autre chose que ce que Tu as cru être jusqu’à présent. Sois en paix, sois Toi-même, accepte que Tu as la possibilité de vivre autrement de ce que Tu vis, et de T’estimer à ta juste valeur Divine. Ne crois plus ce que l’On T’a dit, ne rentre plus dans le jeu des Autres, ne rentre plus dans le jeu de l’humain, mais élève ta conscience, élève-Toi dans la vibration qui est la tienne, élève ta conscience à cette vibration afin que Tu puisses ressentir ce que Tu Es, bien au-delà de ce que Tu as cru être. Et c’est ainsi que Nous Te parlons, et c’est ainsi que Nous avons à cœur de Te voir de Te réaliser pour qu’un jour Tu puisses vivre bien autrement de ce que Tu vis sans ne plus être dans les contraintes d’aucune sorte, et sans ne plus jamais rentrer dans le déni de Soi. Accepte l’Être Divin que Tu Es, accepte notre présence comme une aide, une guidance afin de T’aider, de Te maintenir dans ta vibration, afin de T’aider à Te voir telle que Tu Es en réalité, et il en est ainsi.

Yosuel au groupe : Pouvez-Vous comprendre que Vous n’avez jamais accepté d’une certaine façon de Vous voir dans votre réalité profonde, que Vous n’avez jamais voulu d’une certaine façon Vous voir dans votre réalité profonde, dans votre réalité Divine. C’est ce qui fait que Vous tergiversez entre le Divin et l’Humain, c’est ce qui fait que Vous Vous accrochez à des parties dans l’Humain. Il est temps pour Vous maintenant de lâcher ces parties, et surtout de Vous donner le droit d’être, de Vous donner le droit d’aller au-delà de ce que Vous vivez, et surtout de ne plus chercher ailleurs ce qu’il y a en Vous, ce que Vous êtes en réalité. Vous avez la possibilité de vivre au-delà de ce que Vous vivez si Vous acceptez d’être enfin d’être Vous, si Vous acceptez enfin de ne plus Vous laisser gérer par votre mental, et si Vous acceptez enfin d’écouter votre Cœur et de Nous laisser œuvrer à travers Vous.

Vous Vous demandez toujours comment y arriver, et Nous Vous le répétons sans cesse, inlassablement : laissez-Vous aller dans le Cœur de votre Être, laissez-Vous être, laissez votre partie Divine s’exprimer. Laissez le ressenti de la profondeur de votre Être émerger afin que dans la joie d’être Vous puissiez ressentir l’Amour que Vous Êtes, et que dans cet Amour Vous puissiez Vous voir tels que Vous Êtes dans ce ressenti de l’Amour. Vous êtes bien autre chose qu’un humain. Vous êtes bien autre chose qu’un simple être limité parce que vous avez la possibilité de créer à l’infini dans l’illimité. Mais cela demande de lâcher en totalité l’Humain. Cela vous demande de reconsidérer entièrement tout ce que vous avez cru que vous étiez et cela vous demande surtout de ne plus jouer le jeu de l’Humain. Vous êtes confrontés à cette réalité de dualité, mais en vérité, Vous avez la possibilité de ressentir que cette dualité n’est pas votre réalité, n’est pas ce que Vous Êtes, n’est pas ce que Vous avez à vivre, et que Vous pouvez aller au-delà sans ne plus souffrir de tout ce qui a fait de Vous un Humain, sans ne plus souffrir de ce que Vous avec cru Vous devoir aux Autres en Vous oubliant, en ne voulant pas vivre pour Vous, et surtout en ne croyant pas en vos capacités Divines. Acceptez enfin d’être autre chose qu’un humain.

Acceptez enfin d’apprendre à Vous écouter et surtout à ressentir tout ce qui peut émerger de la profondeur de votre Être et qui Vous donnera toutes réponses à ce que Vous voulez voir se manifester dans votre vie, et à ce que Vous Êtes en réalité. Qu’est ce qui Vous empêche d’être ? Qu’est qui Vous empêche de comprendre que Vous êtes autre chose qu’un humain et que Vous avez des capacités Divines illimitées, Féollah ?

Féollah  : Hum………..

Yosuel  : Ne cherche pas, cela doit remonter tout seul… Peux-Tu l’exprimer ?

Féollah  : Non , mais J’accepte ton aide, c’est approprié.

Yosuel  : Tu as encore peur de Te devoir aux Autres. Tu as encore peur que ta place auprès de Ceux qui T’entourent Te limite dans ta réalisation, dans ton expansion. Il est temps pour Toi maintenant que Tu comprennes que Tu dois œuvrer pour Toi, sans ne plus tenir compte des Autres car c’est en Te réalisant que les Autres bénéficieront de ce que Tu Es, de ce que Tu émanes, de ce que Tu rayonnes, de ce que Tu vis. Or, Tu as l’impression que c’est le contraire, tout le paradoxe est là ! Et il est temps que Tu lâches ton devoir aux Autres. Il est temps que Tu lâches ta peur qu’en Te réalisant Tu ne puisses plus être avec Ceux qui T’entourent comme Tu l’as été jusqu’à présent. Il est temps maintenant que Tu œuvres pour Toi. Il est temps maintenant que Tu acceptes de ne plus Te devoir aux Autres, et il est temps maintenant de cheminer dans ta réalité Divine. Accepte avec tout ton Cœur de ne plus Te limiter, de ne plus chercher en les Autres ce que Tu ne veux pas voir en Toi, de ne plus que les Autres Te limitent quelle que soit leur réaction, quelle que soit leur façon d’être, ne T’y attarde pas, ne T’y attache pas, cela ne Te concerne pas. Tu as besoin d’aller de l’avant, Tu as besoin de Te réaliser, Tu as besoin d’imaginer en ton Cœur ce que Tu veux faire, vivre et créer pour Toi sans ne plus avoir aucune interférence qui empêche l’Energie d’être libre, et surtout de pouvoir co-créer avec Toi ta réalité. Accepte l’Être Divin que Tu Es. Accepte de ne plus Te limiter d’aucune sorte, et accepte maintenant de vivre pour Toi.

Féollah  : Oui, de tout mon Cœur.

Yosuel  : Ne cherche plus à comprendre les choses. Ne justifie pas tout ce que Tu vis, tout ce que Tu as mis en place, parce qu’alors Tu freines ta réalisation. Lâche ton côté humain qui veut toujours justifier les choses, et lâche toutes improbabilités quand à ta réalisation. Et maintenant, dis-Nous si ce que Nous Te disons Te correspond.

Féollah  : oui, oui.

Yosuel  : Cela résonne t-il en Toi ?

Féollah  : Oui, oui, c’est subtil. J’en avais pris conscience, bien sûr, d’une certaine façon.

Yosuel  : Mais Tu avais de la difficulté à l’exprimer.

Féollah  : C’est ça, c’est surtout ça, parce que à la maison, Je M’en suis rendue compte, et J’ai avancé à ma façon, mais merci, parce que là, ça M’aide à complètement laisser aller. Merci infiniment.

Yosuel  : Sais-Tu que ce que Tu viens de prendre conscience va T’amener enfin à prendre des décisions, et ces décisions Tu ne dois pas les retenir, Tu ne dois pas les freiner, mais les accueillir avec tout ton Cœur en Nous laissant œuvrer à travers Toi. Et maintenant accepte à nouveau l’Être Divin que Tu Es, et saches que Nous avons à cœur de Te guider à Te réaliser, mais Tu dois être consciente que Tu ne dois plus émettre de pensées de limitations, et surtout de peurs envers les Autres, envers ce que Tu Te dois aux Autres, et envers la réaction des Autres, car c’est une limitation non réelle mais qui devient réelle dans cette limitation, et c’est ainsi….. Prenez une grande respiration profonde en lâchant de ne plus Vous devoir aux Autres, dans la conscience de ne plus vous devoir aux Autres……… Elisabeth, qu’est-ce qui T’empêche d’être pleinement toi ?

Ma Nanda Aweh  : Je rappelle que tout le monde fait la même chose en Soi.

Elisabeth  : Aujourd’hui, Je crois avoir compris quelque chose.

Yosuel  : Qu’est-ce que Tu as compris, peux-Tu Nous l’exprimer ?

Elisabeth  : Oui, Je peux l’exprimer, cela Me semble assez claire pour Moi, c’est qu’il y a quelque chose qui a changé en mon Cœur. Il y a une Lumière et surtout, peut-être pour la première fois, Je ressens le droit d’exister, le droit d’être, et c’est comme un mouvement qui Me fait un bien fou. J’avais toujours une crainte de ne jamais y arriver ou de pas…oui, de pas pouvoir y arriver, et là cette crainte est partie, et pouf ! Là Je Me sens bien…J’ai envie……..

Yosuel  : Nous allons Te dire une chose. Tu as encore la peur qu’il y est toujours quelque chose qui entrave le bon déroulement de ta réalisation.

Elisabeth  : Ah, ça c’est vrai……

Yosuel  : Accepte cette peur avec tout ton Cœur.

Elisabeth  : J’accepte.

Yosuel  : Et laisse-Nous Te dire combien Tu es à même de Te réaliser et de ne plus avoir peur de ton devenir. Ne cherche plus ailleurs ce qu’il y a en Toi. Ne cherche plus les réponses dans des choses extérieures qui ne T’amèneront jamais à ressentir de ce que Tu es à même de ressenti dans la profondeur de ton Être comme cela s’est passé aujourd’hui. Tu comprends combien, lorsque Tu laisses émerger les choses de la profondeur de ton Être, combien Tu peux atteindre une compréhension subtile et grandiose que jamais quelque chose de l’extérieur ou même ton mental, ton intellect, ta personnalité humaine seraient à même de Te dire. Alors, apprends à Te laisser aller dans la profondeur de ton Être et à Nous laisser œuvrer à travers Toi. Apprends à ressentir en permanence l’Amour que Tu Es, et n’imagine plus des choses allant à l’encontre de ta réalisation, de tes facultés Divines et de cette possibilité de ressentir les choses dans la profondeur de ton Être. Et c’est ce que Nous voulions Te dire. Sois en paix cher Être, Je Te bénis et Je Te dis à très bientôt dans d’autres sessions.

Elisabeth  : Merci.

Yosuel  : Tu es merveilleuse et Nous sommes très proche de Toi.

Elisabeth : Merci.

Yosuel  : Tu le sais maintenant, Tu Nous ressens.

Elisabeth  : Récemment, est ce que c’est Eux qui M’ont pris par la main ?

Yosuel  : Nous Te prenons toujours par la main, Nous sommes très présent à Toi, laisse-Nous Nous exprimer au Cœur de ton Être, n’ai plus peur de Nous entendre car Tu as lâché beaucoup de choses et Tu as permis à toutes les connexions non appropriées de ne plus T’interférer. Alors sois dans la paix de ton Coeur pour Nous accueillir pleinement. Et il en est ainsi.

Pause………

==> Elisabeth accueille avec joie et émotion ce qui vient de Lui être dit et Féollah La prend dans ces bras dans ce partage grandiose…

Ma Nanda Aweh  : Il y a une puissance qui s’est mise là, et surtout, Elle est à même de Les entendre afin d’aider les Autres, pour guider les Autres, c’est surtout ça. C’est ce qui s’est débloqué.

Elisabeth à Féollah  : Nous Nous sommes retrouvées.

Féollah à Elisabeth  : Ce que J’ai ressenti dans mon Cœur, c’est que Nous avons à échanger et à partager.

Yosuel  : Je Vous aime, et quand Vous aurez fini, Je pourrai continuer (amusement de Yosuel ).

...Tout le groupe rit…

Féollah  : Pour une fois que Je dis quelque chose, Nous apprécions d’autant, merci beaucoup, (rires de Féollah ) !

Yosuel  : J’apprécie mais Je peux aussi M’exprimer (amusement de Yosue l).

Féollah  : Ah, ben oui, totalement d’accord… Je T’en pris……

Yosuel  : Et maintenant cher Être Féollah , qu’est-ce que Tu ressens de grandiose en Toi…

Féollah  : Beaucoup d’Amour.

Yosuel  : Accepte que maintenant tout soit possible pour Toi.

Féollah  : Bien sûr, Je l’accepte.

Yosuel  : Accepte que Tu n’as plus à Te mettre de freins, et surtout envisage ton devenir dés à présent.

Féollah  : Ah mais oui, absolument.

Yosuel  : Dans l’instant présent, sans savoir ce qui s’en vient, mais de l’accepter avec tout ton Cœur.

Féollah  : Ho oui, Je l’accepte avec tout mon Cœur.

Yosuel  : N’ai plus peur du changement ……..

Féollah  : Oui, Je sens que c’est grand.

Yosuel  : Et ne cherche plus rien à justifier, et c’est ce que Je voulais Te dire.

Féollah  : Et Je Te remercie.

Yosuel  : Et c’est ce que Nous voulions T’exprimer. Tu es merveilleuse et Nous T’aimons comme Tu es.

Féollah  : Mais Je sais… Mais Moi aussi Je Vous aime aussi comme Vous Êtes (rires de Féollah )… Et comme Nous sommes et l’Amour que Nous Sommes…

Kuthumi (intervenant) : Je suis ce que Je Suis, Kuthumi dans sa plus grande grandeur.

Féollah  : Ho Kuthumi de mon Cœur !

Kuthumi  : Et dans sa plus grande grandeur et majestuosité… Mon Amie, écoute-Moi.

Féollah  : Oui, hum……

Kuthumi  : Tu as compris bien des choses au cours de cette session, surtout Tu les as ressenties à un niveau plus subtil, et maintenant Tu Me fais une petite place.

Féollah  : Ho oui alors, Je T’accueille de tout mon Cœur.

Kuthumi  : Alors, Je vais Te demander de Te laisser aller. Je vais Te demander d’accepter de M’entendre sans peur de ce que Je pourrais Te dire.

Féollah  : D’accord.

Kuthumi  : Ne cherche pas la solution à ce que Je Te dis, abandonne-Toi totalement…et maintenant, qu’est-ce que Je Te dis, et peux-Tu l’exprimer à l’assemblée ici présente.

Féollah  :…………..

Kuthumi  : Dis-Moi cher Être, Tu M’entends ?

Féollah  : Pas vraiment.

Kuthumi  : Qu’est-ce qui Te retiens de M’entendre ?

Féollah  : Heu, hum……

Kuthumi  : Lâche ton mental et mets ta conscience de côté, dans ton Cœur… Ecoute-Moi, J’ai voulu Te montrer qu’il y a une partie de Toi qui coince, cette partie de Toi Te dit : - « Si Je Le laisse s’exprimer, va-t-Il vraiment Me dire ce que Je veux entendre ? »

Féollah  : Ha bon, alors, c’est subtil.

Kuthumi  : Mais Je Te le dis.

Féollah  : Ha oui, Je l’accepte…..

Kuthumi  : Il manquerait plus que ça ! (amusement de Kuthumi )

Tout le groupe rit….

Féollah  : Ca promet, hein…..

Khutumi  : Tu sais combien Je suis direct.

Féollah  : Oui, oui.

Khutumi  : Et pourtant mon Amour est grand.

Féollah  : Oui, Je sais.

Kuthumi  : Mais avec Vous les humains, On ne tergiverse plus. On vous aime comme Vous êtes, mais il est hors de question que l’On joue au jeu de l’humain.

Féollah  : Tu me mets au parfum (Féollah rit)….

Kuthumi  : Je Te mets plus qu’au parfum.

Féollah  : Mais tout va bien. J’accepte.

Kuthumi  : Je Te mets au conditionnel présent.

Féollah  : Au conditionnel présent, hum, hum…..

Kuthumi  : Et cela veut tout dire. Maintenant, Je suis avec Toi d’une certaine façon, n’est plus peur de M’entendre. Certes, Je Te taquinerai avec joie, avec humour, pour T’aider dans ta réalisation. Rien que je puisse Te dire ne pourra T’empêcher d’être, ne pourra T’empêcher de vivre pleinement ce que Tu as envie de vivre, et surtout n’ai plus peur de ce que Je peux émettre…Tu sais, On sera comme deux vieux Copains.

Féollah  : Je sais…

Kuthumi  : Maintenant mon Amie, Je vais retourner à mes autres occupations, parce que Je peux Vous dire qu’avec Vous les choses sont bien plus faciles qu’avec d’autres groupes (rires de tout le groupe) où Je Me tire les ficelles de mes Energies pour savoir comment Je vais Me débrouiller. Y’en a qui sont coriaces, mais en réalité, Vous êtes merveilleuses, et surtout mon Amie (à Féollah ), attends-Moi, c’est incessamment sous peu que Je viens à Toi.

Féollah  : Oui, Je le ressens, hein…

Khutumi  : Tchao à tout votre groupe, finissez bien cette session.

Féollah  : Merci d’être venu.

Khutumi  : Et malgré que Je M’en vais suer avec les autres groupes, comme Je suis pleinement avec Vous. Je Vous aime et Je Vous dis : arrivederci. (Tout le groupe rit)…

Féollah  : Quel comique !

Kuthumi  : Mais mon expression préférée est : Namasté. Et il en est ainsi.

Yosuel  : Et Moi maintenant Féollah , Je n’ai plus rien à dire.

Féollah  : Yosuel  ? Il n’a plus rien à dire !

Ma Nanda Aweh  : Ben oui, Kuthumi a pris le relais, voilà…….

Yosuel  : Mais Je vais quand même Te dire….

Féollah  : Je suis toute ouïe…

Yosuel  : Ne cherche pas à comprendre les choses, laisse-Toi aller, accueille-Nous sans aucune peur.

Féollah  : D’accord.

Yosuel  : Et c’est ainsi.

Féollah  : Et c’est ainsi, et tout est accompli.

Yosuel  : Tout est dans l’ordre Divin.

Féollah  : Tout est dans l’ordre Divin.

Yosuel (avec amusement) : Mais tout est aussi accompli…

Féollah  : Tout est accompli, et c’est ainsi (jouant le jeu avec Yosuel), et c’est ainsi…

Ma Nanda Aweh  : On peut continuer longtemps (rires étouffés)

...Tout le groupe rit....

Féollah  : C’est la danse de l’Amour. C’est la danse des canards aussi… Ben oui, Je les sens très présents.

Yosuel  : Mon amie nouvelle, Florence…

Flo  : Yes !

Ma Nanda Aweh (avec amusement)  : Il a dit Florence , il n’a pas dit Fl o.

Flo  : Ha merde alors !

...Tout le groupe rit....

Yosuel (avec amusement) : Je bénis ton expression, bientôt, Tu vas concurrencer Adamus . Je disais donc mon Amie nouvelle Florenc e, comment Te sens-Tu à l’instant présent.

Florence  : Le cœur allégé.

Féollah  : Ca se voit déjà, son visage a changé.

Yosuel  : Qu’est-ce qui se passe en Toi à ce moment précis.

Florence  : Je me sens bien, Je ne Me pose pas de questions.

Yosuel  : Alors, continue à ne pas Te poser des questions, mais apprends à être Toi dans le Cœur de ton Être, surtout apprends à ressentir ce qu’il se passe en Toi, à ressentir l’Amour que Tu Es et à ne plus avoir peur de ton devenir. Tu as un apprentissage à faire, cela va Te demander du temps mais Nous T’accompagnons, et les choses peuvent dès maintenant commencer à bouger pour Toi. Surtout ne Te décourage pas. Cela va Te demander d’avancer petit à petit, mais dans une toute nouvelle réalité. N’en ai pas peur, saches que Tu n’es pas seule, mais que Tu es responsable de ta façon d’être et de penser. N’ai plus peur des Autres, car Chacun a à comprendre ce qu’Il Est, ce qu’Il vit, et cela ne Te concerne pas. Elève ta conscience au-delà de cette réalité humaine, au-delà de ce que les Autres sont. Tu vas commencer à comprendre combien les humains fonctionnent en leurs propres peurs, et surtout dans cette dualité qui les mène à ne pas être Eux-mêmes. Tu commences à le ressentir et à le comprendre, et c’est ce qui va T’amener à avoir confiance en Toi, à croire en Toi et à ne plus T’impliquer dans ce que sont les Autres. Et si quelque chose ne va pas en Toi, ne rentre pas dedans, prends une grande respiration, accepte ce qui se manifeste et laisse-Nous œuvrer à travers Toi pour T’aider à le transmuter ou à le dissoudre, mais ne laisse plus ton mental T’interférer par des pensées qui ne Te correspondent pas, qui ne sont pas ce que Tu Es. Laisse ce mental s’exprimer sans rentrer dedans. Ne le combat pas, mais ne laisse pas la valeur de ces pensées prendre le dessus en Te permettant de les alimenter.

C’est ce que Je voulais Te dire. N’alimente plus tes pensées, laisse-les aller, surtout apprends à être Toi et laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Ne cherche plus ailleurs ce qu’il y a en Toi, apprends à Te connaître. Apprends à écouter ton Cœur. Apprends à être dans le silence de ton Cœur, et laisse ta Conscience Luminique s’exprimer. Elle a cœur de s’exprimer et de se réaliser dans ce qu’Elle est venue faire sur cette Terre. Tu apprendras le moment venu à être en harmonie avec Elle. Elle est ce que Tu Es et Tu es ce qu’Elle Est. Et c’est ce que Nous voulions Te dire. Sois en paix, et surtout laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Et il en est ainsi, Flo , cher Être.

.....(rires du groupe)…

Flo  : Ca c’est Moi.

Yosuel (avec toute sa poésie) : Flo , comme l’eau qui coule, comme l’Amour qui est un peu comme un fleuve en mouvement dans toute ta fluidité… Comme Je Me plais à être poétique… Dis-Nous ce que Tu ressens à l’instant même.

Flo  : Beaucoup d’enjouement. Ha, y’ a encore un truc……Intéressant.

Yosuel  : Ca veut dire quoi ? Peux-Tu l’exprimer…

Flo  : C’est une peur, un doute, un peu comme la paranoïa, mais en fait, il y a des moments où Je Me dis : - « Si tout ceci, c’est Moi qui l’ai imaginé ». Je doute parfois de la réalité et pourtant Je le vis… C’est fort…….

Yosuel  : Alors, laisse-Toi aller dans le Cœur de ton Être. Ce que Tu viens d’exprimer est une manifestation de ce que Tu as créé en reprenant le chemin de ton Cœur, parce qu’une partie de Toi essaye de Te dire qu’il n’y a que dans l’Humain que Tu trouveras la solution à tous tes questionnements, et que c’est dans l’Humain que Tu peux créer ta réalité, parce que l’humain est une vérité concrète et que le Divin est totalement de l’abstrait. Ceci se manifeste maintenant, et Tu le ressens. Accepte-le avec toute la sincérité de ton Cœur, et laisse-Nous Te dire : ce doute ou cette peur de la paranoïa sont simplement le reflet de ce que l’humain a peur d’aller en totalité dans sa vérité Divine, dans sa réalité Divine et dans sa réalisation, et dans le fait d’abandonner tout contrôle par rapport à sa vie. En vérité Nous Te le disons : Tu sais queTtu es une puissance qui peut manifester les choses bien au-delà de l’entendement humain, et Tu en as eu quelques petites manifestations. Il te faut simplement lâcher cette partie de Toi qui se manifeste et apprendre à être Toi dans le Cœur de ton Être et de laisser le ressenti de la profondeur de ton Être s’exprimer dans tout ce qui peut être dit pour que Tu ressentes les choses autrement que ce que ton intellect est à même de Te faire ressentir. Tu vas devoir lâcher la partie de Toi que Tu affectionnes et qui Te dit : Je suis un Humain sur Terre et Je ne peux ne pas le prendre en considération. Ca c’est l’Humain dans toute sa splendeur, mais l’Humain est en quelque sorte ce que Vous êtes amenés à vivre dans cette réalité terrestre, en sachant toutefois que Vous avez la possibilité maintenant, comme jamais auparavant, de laisser la partie Divine s’exprimer dans ce corps humain, et de vivre cette réalité terrestre bien au-delà de ce que Vous viviez auparavant. La différence, elle est là ! Et la différence, c’est que l’Humain par Lui-même, tout seul, ne pourra jamais atteindre les niveaux de conscience que sa partie Divine est amenée à le faire vivre. Ce qui est en Toi est une force incommensurable, immuable et non définissable. C’est à Toi de le ressentir, c’est à Toi de ne plus laisser ta partie humaine Te dire le contraire. Et il en est ainsi. Sois en paix, sois Toi-même et permets-Toi d’être, et Nous sommes là avec Toi bien présents pour T’accompagner et Te guider. Tu es merveilleuse et Tu Nous amuses beaucoup. Tu es naturelle, Tu es vivante, reste-le, mais en vivant pleinement ta Conscience Divine avec Nous, en osmose, et laisse-Nous co-créer avec Toi. Et c’est ainsi.

Flo  : Et c’est ainsi.

Yosuel  : Séfaliah , où es-Tu ?

Séfaliah  : Avec Vous, et en Moi.

Yosuel  : Et en Toi, c’est une grande chose….

Séfaliah  : Oui, grande.

Yosuel  : Ne change pas, mais pourquoi pleures-Tu ?

Chantal ( avec émotion) : Parce que c’est bon.

...Tout le groupe rit…

Yosuel  : J’ai à cœur d’exprimer votre expression humaine : Jean qui rit et Jean qui pleure.

Féollah  : C’est tout à fait ça.

Yosuel  : En vérité, Tu ressens ta réalité, Tu ressens ce que Tu aimerais ressentir en permanence, mais cela viendra un jour. Pour le moment, continue à être Toi par Toi-même. Tu sais que Nous sommes là, Nous T’accompagnons, mais Tu as besoin de ne plus Te laisser gérer par ton mental, par des parties de Toi qui parfois Te taquinent et pourtant, elles ne sont pas ce que Tu Es. Il est temps pour Toi de Nous laisser œuvrer entièrement à travers Toi, de croire en ta réalisation, sans ne plus émettre la moindre pensée d’incertitude. Cette incertitude Te ramène toujours à une réalité qui n’est pas ta vérité mais qui T’empêche de ressentir ce qui est déjà une vérité, ce qui est déjà ta création, et ce qui est déjà ce que Tu peux manifester. Ne cherche plus à comprendre les choses, ne cherche plus à mettre des mots sur les choses, ne cherche plus à justifier ce que Tu vis par moment ou ce que l’On peut être amené à Te dire, ou sur ce que d’autres Êtres peuvent T’amener à Te dire. Lâche toutes justifications, sois simplement Toi dans le ressenti de la profondeur de ton Être, et laisse cette profondeur s’exprimer, laisse cette profondeur Te dire les choses autrement que ce que Tu veux les dire avec ta personnalité humaine. Maintenant saches que Tu n’as plus à avoir peur de ce qui s’en vient, mais apprends à vibrer l’Amour que Tu Es sans rechercher de manifestations spécifiques de notre part. La vibration de l’Amour peut être une sensation de Joie et de paix intérieure sans aucune interférence, et là Nous pouvons œuvrer à travers Toi pour T’aider à maintenir ta vibration, même sans un ressenti spécifique. Peux-Tu ressentir ce que Nous Te disons ?

Chantal  : Oui.

Yosuel  : Et surtout accepte avec la sincérité de ton Cœur. Sois Toi-même, sois ce que Tu Es, et imagine en permanence ce que Tu veux vivre, faire et créer, et ne joue plus le jeu de désenchantement, et c’est ce que Je voulais Te dire.

Chantal  : Merci.

Yosuel  : Et il en est ainsi… Cher Être Isabelle qui veut vivre dans l’Amour qu’Elle Est. Que s’est-il passé en Toi au cours de cette session ?

Isabelle  : Beaucoup de choses, mais Je sens que Je suis rattrapée par le quotidien… Dans mon cas qui compte beaucoup, les Enfants qui sont à la maison, mon Mari qui doit arriver. Je sens que Je suis en retrait, c’est lié, et c’est ce qui m’a beaucoup dérangé. Sinon, J’ai reçu beaucoup d’Amour.

Yosuel  : Peux-Tu accepter avec tout ton Cœur qu’il va Te falloir apprendre à être Toi sans ne plus chercher à comprendre les choses, sans ne plus T’en remettre aux Autres, mais de ressentir les choses pour Toi. Cela ne veut pas dire que Tu dois faire abstraction aux Êtres qui T’entourent et qui Te sont chers, mais d’apprendre à ne plus Te devoir aux Autres, mais il y aura toujours une solution pour les Autres afin de Te permettre de vivre pour Toi et d’être Toi, mais il faut que Tu l’acceptes, il faut que Tu acceptes d’aller de l’avant sans ne plus vivre dans les contraintes, et sans ne plus croire que Tu ne puisses plus penser à Toi, que Tu ne puisses pas penser à Toi pour Te permettre de vivre pleinement ce que Tu as envie de vivre, de faire ce qui Te tiens à cœur, en Te devant aux Autres. Tu as la possibilité de changer le cours de ta réalisation en vivant une autre réalisation bien plus grandiose si Tu acceptes maintenant de vivre autre chose de ce que Tu vis, et surtout qu’il existe une autre réalité pour Toi que Tu n’avais même pas imaginée. Et cela Te demande maintenant de lâcher toutes tes peurs concernant ton devenir, concernant tes attachements, concernant tes contraintes et tes devoirs aux Autres.

Isabelle  : J’ai l’impression d’être quelqu’un qui Me doit aux Autres. J’ai l’impression de n’être rien si Je ne suis pas pour les Autres.

Yosuel  : Alors Nous allons Te dire : peux-Tu accepter que ce que Tu viens d’émettre est exactement ce qui T’empêche d’être Toi, accepte-le avec tout ton Cœur. Laisse-Toi aller un moment en ton Cœur sans penser, afin que Nous T’aidions à dissoudre cette croyance.

...Pause…..

Yosuel  : Qu’est-ce qui se passe maintenant en Toi ?

Isabelle  : Plus rien, une tranquillité.

Yosuel  : Permets-Toi d’être, permets-Toi de vivre pour Toi, permets-Toi de ne plus avoir peur, de T’émanciper, d’aller au-delà de se devoir aux Autres, de ne plus rechercher dans les Autres ce qu’il y a en Toi, ce que Tu Es. Apprendre à T’écouter, ressentir l’Amour que Tu Es, et surtout à Nous laisser œuvrer à travers Toi. Cela va Te demander du temps pour comprendre petit à petit tout ce qui T’a empêché d’être pour être Toi-même, pour vivre pour Toi, et surtout de ne plus dépendre des Autres. Cela ne veut pas dire de T’isoler au fond d’une cabane, au fond d’un bois, cela veut dire être Toi dans la Joie d’être avec Ceux que Tu affectionnes, mais en pensant à Toi sans ne plus dépendre de leur bon vouloir, mais de pouvoir Te positionner dans ce que Tu aimes faire, dans ce que Tu veux vivre pour Toi, ne plus avoir peur de T’exprimer quand à ce que Tu veux émettre, de ce que Tu veux vivre pour Toi. N’ai pas peur de prendre ta liberté, la liberté ne veut pas dire abandonner les Autres, ça veut dire : - « Je fais enfin ce que J’ai envie de faire sans ne plus M’oublier, sans ne plus passer après les Autres, sans ne plus faire plaisir aux Autres en ne Me faisant pas plaisir à Moi ». Cela veut dire : ne plus chercher à être aimée des Autres, mais à ressentir l’Amour que Tu Es, et que cet Amour T’amènera toujours à Te respecter tout en respectant les Autres, à T’aimer tout en vibrant l’Amour pour les Autres, àT’estimer sans ne plus chercher la reconnaissance des Autres, mais à Te reconnaître Toi. Tu as fait tout le chemin inverse parce que c’est ainsi que Tu as cru que Tu serais aimée et acceptée, mais en réalité, Tu souffrais de cette condition, et il est temps de T’en libérer, il est temps d’être Toi, il est temps de vivre pour Toi, de ne plus chercher à être aimée, parce que plus Tu ressentiras cet Amour que Tu Es, plus Tu Le vibreras, Le rayonneras, et plus On T’aimera comme Tu Es. C’est là toute la différence, et c’est ce que Nous voulions Te dire. Sois Toi-même, sois ce que Tu Es, vis pleinement pour Toi, et n’accepte plus de passer après les Autres, mais de T’aimer, mais de vivre avec les Autres comme Tu aimerais vivre avec Toi-même. Et il en est ainsi… Odile , chère Odile , comment Te sens-Tu à présent ?

Odile  : Je Me sens très bien, mais J’ai au niveau du chakra du Cœur, de la poitrine, comme si il y avait un bouclier en métal, comme si il y avait quelque chose qui voulait s’ouvrir, et pour l’instant, c’est encore un petit peu bloqué.

Yosuel  : Ce bouclier en métal est exactement ce que Tu viens de manifester pour T’empêcher de voir ce que Tu as ressenti dans ce que Nous avons dis à ce cher Être Isabelle. Ce bouclier en métal, il représente la peur de lâcher les Autres, et surtout Ceux que Tu affectionnes, Ceux que Tu aimes, de peur de ne plus être aimée en tant que Mère, et c’est là que Nous Te disons : accepte cette peur avec tout ton Cœur, accepte que ce ne soit pas une réalité, et plus Tu seras Toi-même dans l’Amour que Tu Es, plus Tu vibreras cet Amour que Tu Es, plus Tu rayonneras, et plus ces Êtres T’aimeront et T’accepteront comme Tu es. La Mère que Tu étais n’était pas dans un Amour véritable, mais un amour de dépendances affectives, un amour d’épanchement dans l’Autre, un amour se nourrissant des énergies de l’Autre. Or Tu sais maintenant que ce n’est pas ainsi que Tu peux partager l’Amour que Tu Es, et ce n’est pas ainsi que Tu peux être aimée. Alors lâche en totalité ce bouclier, laisse-le se fondre, laisse-le se dissoudre, et accepte que l’Amour que Tu Es amènera bien plus à tous Ceux que Tu côtoies, à tous Ceux qui Te sont chers, que l’amour des dépendances affectives. Tu es un Être qui rayonne l’Amour et La Lumière, et cela amène bien plus à tous Ceux que Tu côtoies et à l’humanité en général. Maintenant, accepte que Tu puisses vivre pour Toi… Accepte que Tu puisses ressentir les choses dans la profondeur de ton Être pour que Tu puisses aider Ceux qui en ont besoin en Nous laissant œuvrer à travers Toi, sans ne plus T’impliquer dans ce qu’Ils vivent, parce que Tu as à cœur de prendre sur Toi ce que les Autres vivent, que ce soit Ceux que Tu côtoies, ou que ce soit tes proches. Tu dois Les accepter comme Ils sont et comprendre ce que Eux aussi ont à comprendre ce qu’Ils vivent, ce qu’Ils traversent, ce qu’Ils ont à libérer, et surtout ce qu’Ils veulent vivre pour Eux-mêmes. Ne T’implique plus en émettant des énergies qui ne Leur permettent pas d’être face à Eux-mêmes et de comprendre ce qu’Ils traversent dans ce qu’Ils vivent. Accepte-Les comme Ils sont, et accepte qu’à travers Toi, si Tu ne T’impliques pas d’aucune sorte, Nous puissions Leur insuffler l’Amour dont Ils ont tant besoin, afin de Les aider à traverser ce qu’Ils ont à comprendre. Ne cherche plus à comprendre les choses au niveau de ton mental et de ta personnalité humaine, mais apprends à Te laisser aller dans le Cœur de ton Être et à laisser la profondeur de ton Être exprimer toutes compréhensions au-delà des compréhensions humaines. Accepte l’Être Divin que Tu Es… Accepte d’être Toi. Laisse les Autres être, ne T’implique pas dans ce qu’Ils vivent même si cela T’affecte en quelque sorte, ressens l’Amour que Tu Es, et laisse-Nous œuvrer à travers Toi. Ne cherche plus à comprendre les choses avec ton intellect, mais laisse émerger toute compréhension de la profondeur de ton Être. Et il en est ainsi.

Odile  : Merci.

Yosuel  : Mer chers Amis, cette session prend fin. Ce fût une Joie pour Moi d’être ici présent en ce lieu que J’affectionne, d’être votre guidance, d’être dans le partage de l’amusement que Nous pouvons émettre par moment.

Vous êtes aimés, Vous êtes accompagnés, surtout Nous Vous suivons de très près. Soyez Vous, soyez dans l’Amour que Vous Êtes, et laissez-Nous œuvrer à travers Vous. Je Vous salue, Je suis très présent à Vous dans votre Cœur, Je Vous insuffle tout mon Amour, et J’ai à cœur de Vous réaliser. Ceci est ma dernière parole de cette session, mais Je peux intervenir à tout moment, et Vous le savez.

...Rires du groupe…

Yosuel  : Donc, comme Certains savent le dire, à tout bientôt.

***

==> Merci à Chantal-Séfaliah pour la retranscription de cette guidance, Je T’honore. Avec Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi