Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > A - Partage de ce que Je veux exprimer par Ma > Partage du 06/05/2013 - La réalité en Nous

Partage du 06/05/2013 - La réalité en Nous

mardi 7 mai 2013, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Partage du 06/05/2013

Omraam Mikhaël Aïvanhov dans sa conférence « Il existe une continuité entre l’Esprit et la matière » qu’Il a faite de son vivant, Nous parle de «  la forme, le contenu et le sens  ». Il dit : - « Le sens, plus élevé, plus caché et pas toujours clair pour la majorité… Le sens qui appartient aux Initiés… ». Et il a pris l’exemple d’un verre : le verre par lui-même = la forme. Ce que contient le verre = le contenu…. Et le sens est le ressenti profond au niveau de notre Conscience Divine, de notre Emanescence, et donc de La Source, ce qui signifie la grandiosité de la Conscience d’être.

J’ai lu des livres d’ Omraam il y a plus de 10 ans et cela M’a beaucoup aidé sur mon chemin mais Je n’étais pas prête du tout pour ressentir les choses comme Je peux les ressentir maintenant, et parvenir surtout à comprendre et ressentir « le sens » dont Omraam parle. Bien sûr, avec mes ressentis de là où J’en suis et de ce que Je peux ressentir en tant qu’Être incarné qui aura toujours les limitations de l’incarnation.

Quand J’ai écouté ce passage, J’ai ressenti en grande partie ce qu’Il voulait dire, mais cela restait encore une incompréhension non profonde et subtile, mais quelque chose de fort et puissant dont Je sentais qu’il y aurait une émergence. Et ce n’est que plus tard lors d’une pause à être là dans ma Présence, simplement, sans rien chercher à comprendre, mais en repensant à ce qu’un Ami qui M’est très cher M’avait dit plusieurs fois ces 4 dernières années, mais d’Autres aussi…que cela a surgi d’une façon grandiose (le fameux « sens ») sur ce que Je ressentais et dont Je ne savais de quoi il s’agissait, dans une subtilité que J’ai voulu garder un bon moment pour ne pas le perdre (c’est ce que l’on croit toujours), comme voulant l’imprimer en Moi, alors qu’en réalité tout ce que l’on ressent au niveau de la Conscience Nous pouvons le retrouver rien qu’en se laissant aller et en laissant émerger la réponse, le ressenti.

Il a dit à un moment donné que l’on pouvait comparer (métaphore) ce que Nous Sommes à des « poupées Russes ou gigognes », Je dirai maintenant, selon mon ressenti, comme des résonances d’un Cœur Cristallin dans un autre Cœur Cristallin, et ce à l’infini…

Je M’explique :

Lorsque l’on M’a dit : - « Tu n’es pas Toi, où est Martine dans ce que Tu exprimes, Toi Martine qu’est-ce que Tu penses. Pourquoi Martine (Celle d’avant) ne dit-Elle pas les choses comme à une certaine époque. Où est la réalité de Martine  ? »… Peut-être qu’ Omraam a été confronté Lui aussi dans son évolution à ce genres de réflexions, tout à fait appropriées, tout à fait compréhensibles lorsque l’on ne ressent pas ce qu’est la Conscience d’être au niveau de l’acceptation de l’abandon de sa personnalité humaine, parce qu’Il avait « un franc parler », Il ne se laissait pas impressionner par quoi que ce soit, ni Qui que ce soit, mais Il s’exprimer en Maître, et cela Il le faisait toujours au niveau du Cœur.

Et donc, Je dirai :

- Votre conscience humaine est la forme…

- Votre Conscience Divine est le contenu…

Lorsque la forme et le contenu s’emboîtent, cela veut dire que Vous ne pouvez plus (ou presque plus) émettre au niveau de votre personnalité humaine, car sinon votre conscience humaine sera toujours emprunte de cette personnalité humaine (même si Nous en garderons toujours une partie pour pouvoir rester en incarnation). Seule (ou presque) votre Conscience Divine ne peut s’exprimer, tout en étant Vous dans la Joie, dans ce que Vous aimez faire, dans la conscience de tout ce que cette belle Planète peut Vous apporter, dans tout ce que Vous aspirez à vivre et créer pour Vous, mais sans ne plus être emprunts d’une façon ou d’une autre par des pensées de ce que Vous avez été et qui n’est pas Vous. (Attention n’enfermez rien, tout est en expansion infinie)

- Votre conscience humaine emboitée dans la Conscience Divine est la forme…

- Votre mental est le contenu…

Ce qui fait que le mental est emboité dans vos Consciences, Elles-mêmes emboîtées. Alors Vous ne pensez plus au niveau de votre personnalité humaine (quoique encore un petit peu), au niveau de la conscience de masse, au niveau de l’inconscient collectif, au niveau de l’attraction psychique, mais au niveau du Cœur par l’impulsion de votre Conscience Divine et de La Source.

- Votre Conscience Divine est la forme…

- Votre corps est le contenu…

Ce qui fait que votre corps est Energie emboité dans votre Conscience Divine dans laquelle est emboitée votre conscience humaine et votre mental. Votre corps est alors une partie de ce que Vous Êtes, et en cela il peut répondre à ce que Vous émettez au niveau du Cœur, mais surtout au niveau de la pleine Lumière que Vous Êtes.

- Votre corps est la forme…

- Votre Âme est le contenu, mais aussi le contenu de la Conscience Divine…

Cela veut dire que l’Âme est une partie de Vous, mais surtout une partie de votre Conscience Divine, et en cela Elle est le relai entre votre conscience humaine et votre Conscience Divine.

Et comme le dit Adamus  : le corps, le mental, l’Âme, la conscience humaine, la Conscience Divine et « le Tout » ne peuvent être dissociés (il y a certains éléments qu’Il nomme différemment, mais cela n’a pas d’importance).

Maintenant, l’expression : la forme et le contenu en « emboîtage »…peuvent Vous amener à enfermer chaque partie. Cela était une métaphore pour Vous aider à comprendre et ressentir les choses à un autre niveau que ce que Vous les compreniez. Dans un ressenti plus profond, remplacez « emboîtage » par « résonance », sans vision particulière et dans l’expansion « du Tout » !

Chaque forme, chaque contenu a un Cœur Cristallin qui entre en résonance avec le Cœur Cristallin de chaque élément dans une expansion infinie, comme une perpétuelle résonance dans l’infini « du Tout ». Ce qui fait que votre corps, votre mental, votre Âme, votre conscience humaine, votre Conscience Divine sont partie intégrante de La Lumière, et chaque éléments entre en résonance avec le Cœur Cristallin de la Terre, des Cristaux, de la nature, des Êtres, de tout ce qui est Vie, du Cosmos, du Cœur Cristallin de la Galaxie, des Univers, du Soleil Central, des Êtres de Lumière, du Soleil, de la grille Cristalline, de votre Mer-Ka-Nah…de « Tout Ce Qui Est »… Et là Nous sommes dans une « non représentation »… Nous Sommes simplement… Dans la Conscience « du Tout » sans aucune représentation, être, être Soi ! Ceci est mon ressenti, il est une approche, puisse-t-elle Vous guider.

C’est ce que Je vis en partie, et parfois il M’arrive que ma personnalité humaine interfère, parce que Je suis encore un Être qui ne maîtrise pas ce que Je ressens, même si Je le vis grandement. Et la maîtrise est de le vivre d’une façon naturelle sans que plus rien ne Nous affecte, ce qui n’est pas encore mon cas, mais Je sens que Je suis dans une certaine maîtrise qui peut effectivement interpeler tous Ceux qui ne sont pas encore arrivés à ce ressenti profond, qui a un moment donné deviendra la nature simple et réelle de l’Être incarné en Conscience d’être.

Et c’est ce qui est parfois encore bien difficile pour la majorité (comme le dit Omraam ) d’appréhender ce que veut dire « Conscience d’être », parce que cela demande beaucoup de courage, et surtout d’aller au-delà de la peur de ne plus être Soi-même ou de perdre son identité, alors que dans cette Conscience d’être, et Nous sommes venus ici sur cette Terre en incarnation pour cela, Nous pouvons être Nous, créer par Nous-mêmes et pour Nous-mêmes, rire, Nous amuser et jouir de tout ce que cette belle Planète peut Nous offrir en étant en résonance avec Elle comme une fusion d’Êtres qui partagent ce qu’Ils Sont, mais dans un contexte différent.

Lorsque que l’on Me demandait où était Martine dans mon expression, Je ne savais pas répondre, parce que le ressenti que J’en avais était très difficile pour Moi à exprimer, mais lorsque Vous êtes prêts, on Vous met sur votre chemin la réponse. Et pour Moi ce fut ce passage d’Omraam. Sur le moment cela a fait tilt, mais sans plus. Puis plus tard cela M’est apparu dans un ressenti et une vision, une certaine vision bien entendu, et J’en ai eu la compréhension subtile que J’attendais depuis si longtemps.

Martine ne pourra jamais plus s’exprimer comme Elle était avant, parce que cela est simplement IMPOSSIBLE, sinon mes réponses seraient empruntes de ma personnalité humaine, et ce n’est plus ce que Je suis, même si parfois cela est encore un peu, ce qui est approprié, mais ce « encore un peu » est plus dans l’émotion que dans l’expression verbale. Martine pense dans le ressenti de ce qui est approprié d’exprimer, et ce au niveau du Cœur, et si Je cherche à répondre avec ma simple conscience Martine, c’est l’embrouillage, c’est l’incompréhension souvent dans une expression dont Je ne suis plus (ou presque) à même d’exprimer, et Je ne peux pas faire autrement, même si Je voulais satisfaire (et çà pour Moi c’est fini) Ceux qui sont en attente que Je sois d’une certaine façon. Et cela ne M’empêche pas quant Je casse quelque chose, quand Je Me cogne ou autre imprévu, de jurer dans un grand naturel : b…. de m…. ! Et c’est ainsi.

Il est évident que cela ne sera jamais ce que Nous pourrions ressentir lorsque Nous retournerons à « La Maison », mais c’est une approche…une simple approche. Merci de tout Cœur Anthériah d’avoir été le lien avec Omraam pour cette merveilleuse compréhension, que Je répète, n’est qu’une approche.

Avec tout mon Amour,

Ma Anarayah Yaweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi