Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > A - Partage de ce que Je veux exprimer par Ma Anarayah Yaweh > Partage du 21/04/2014 - Prise de conscience de la peur d’un Dieu qui (...)

Partage du 21/04/2014 - Prise de conscience de la peur d’un Dieu qui n’existe pas

lundi 21 avril 2014, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Partage du 21/04/2014

Namasté,

Ce que J’ai à cœur de partager avec Vous, c’est la compréhension que J’ai ressentie sur ce que «  Ma  » M’a insufflée et révélée, dans la mesure où Je n’arrivais pas à être pleinement Moi à l’approche de mon arrivée à la gare du terminus pour Moi, parce que Je savais que Je pouvais avoir la révélation en arrivant de l’endroit où Je Me destinais à aller pour vivre enfin ce que « Je Suis ». Mais voilà, vivre pleinement ce que Je Suis était encore embrumé d’un spectre que Je ressentais, mais que Je n’arrivais pas à définir et qui M’occasionnait une forme d’obstruction que Je ressentais et qui en parallèle M’incitait à Me détourner de ma certitude à pouvoir enfin connaître mon lieu de vie, et surtout là où J’allais dorénavant faire mes sessions.

Ce que Ma M’a fait ressentir…parce qu’il ne faut pas oublier que lorsque Nous sommes en conscience de notre source Divine, c’est notre Conscience qui Nous insuffle ce que Nous sommes à même de pouvoir comprendre et ressentir au niveau de notre « Puissance Intelligente », si toutefois Nous Nous permettons de La laisser s’exprimer, parce que c’est Elle qui est à même, et c’est là tout le paradoxe, de Nous révéler toutes choses si Nous n’avons plus peur de ce que Nous Sommes, et surtout de La laisser Nous dire ce qui Nous correspond, ce que Nous ne faisons pas de peur de ne plus rien contrôler, et surtout de peur de ne plus se sentir Nous. Alors, lorsque Je Me suis totalement laissée aller et que Je Lui est permis de s’exprimer, Elle a enfin pu Me dire que J’avais une très vieille croyance que J’avais créée dans mon adolescence et que Je retenais simplement parce que J’avais peur de passer totalement dans ma Conscience Divine.

Cette peur représente la croyance que si Je ne suis pas un Être qui est à la totale soumission du Dieu institué par la religion que mes Parents ont voulu M’inculquer, Je ne pourrais jamais être dans une réalité qui fait que tous les Êtres ont cru qu’Ils ne devaient pas croire en autre chose, et surtout qu’Ils ne devaient pas s’éloigner de cette directive sous peine de ne plus jamais être comme la réalité que l’on Nous enseignait.

Bien sûr Je n’étais plus dans cette croyance depuis longtemps qui M’a stupéfaite lorsqu’elle a émergé, mais elle représentait en quelque sorte un garde-fou que J’ignorais, tellement la peur de vivre en totalité la Divinité que Je Suis, et surtout de ne plus être à jamais l’Humain que J’ai cru être, a fait que cette stupide croyance Je l’avais, sans M’en rendre compte, alimentée, parce que Nous gardons toujours une croyance lorsque Nous devons faire le choix de ne plus jamais vivre ce que Nous avons été depuis des éons déjà, parce que ce n’est plus ce que Nous ressentons que Nous Sommes. Mais la peur de ce qui va se passer, la peur de ne plus profiter de la vie comme Je pensais d’une façon erronée dans ce que Je croyais être la vie d’une certaine façon, et surtout la peur de tout ce que Nous allons découvrir Nous emmenant dans d’autres réalités sans retour possible à la réalité de l’Humain dans sa conscience soumise à un système dont elle ne peut que être conforme et dont elle ne pourra pas se réaliser.

Alors ce que J’ai ressenti, c’est que Je devais accepter, sans ne plus jamais émettre de peurs et sans ne plus élaborer de compromis, d’être enfin Moi et d’aller dans ma voie qui la mienne et que J’ai vraiment créée pour vivre en totalité ce que maintenant J’aspire à vivre, sans retenues, et sans peurs de ce qui s’en vient, parce que Je sais maintenant que rien dans cette 3D ne M’amènera à vivre réellement ce que J’ai envie de vivre et que tout est une question de confiance en Soi, d’Amour de Soi, et surtout de croire en la Vie et en notre Puissance de créativité allant bien au-delà de ce que Nous avons vécu jusqu’à présent.

Et ce que Je tiens aussi à Vous dire, c’est que Nous ne pouvons pas rester indéfiniment dans un rôle qui n’est le nôtre, qui n’est pas ce que Nous Sommes et qui ne Nous amènera jamais à concrétiser vraiment ce que Nous aspirons à vivre ici sur cette Terre en incarnation, et que vraiment, comme le dit mon cher Ami Adamus , allons au-delà des pensées, traversons-les et ne Nous arrêtons plus à ce qu’elles essaient encore de Nous suggérer, mais laissons notre Cœur s’exprimer, laissons notre Conscience Nous insuffler ce qu’Elle est à même de Nous faire émerger de ce qui Nous correspond et de ce que Nous pouvons enfin créer pour Nous sans ne plus se laisser persuader de quoi que ce soit que Nous aurions retenu d’une façon ou d’une autre.

Alors permettez de Vous libérer de toutes vos retenues en laissant votre Conscience Vous dire ce que Vous ne vouliez pas admettre pour enfin Vous sentir Vous, en Vous, dans votre Puissance, dans votre Lumière, dans la possibilité de créer sans aucune limitation ce que Vous avez réellement envie de créer pour Vous dans l’Amour que Vous Êtes, en ressentant qu’en étant en Amour de Vous, TOUT EST POSSIBLE.

Maintenant, il y a aussi ce que J’ai ressenti et qui peut servir beaucoup d’entre Vous, c’est que l’on ne doit jamais s’en remettre à une autorité quelle qu’elle soit, et là Je parle aussi bien de nos Amis Ethériques et que des Humains, parce qu’alors on est en perpétuelle demande de ce qui pourrait Nous advenir, même si Nous voulons Nous réaliser par Nous-mêmes, à la différence que Nous ne pouvons pas œuvrer sans savoir que Nous sommes aussi « La Source » et que tout est inter-relié, mais c’est Nous qui décidons ce que Nous voulons vivre sans ne plus croire que Nous devons Nous en remettre à Eux, parce que Nous avons besoin de ressentir que ce que Nous Sommes est une Puissance avec laquelle Nous pouvons œuvrer dans notre pleine conscience d’être. Et c’est lorsque Nous ressentons que Nous sommes Nous, simplement, que Nous pouvons alors ressentir que Nous n’avons plus besoin de Nous en remettre totalement à ce que Nous avons cru qu’il fallait Nous en remettre, parce que Nous comprenons à un autre niveau que Nous ne sommes pas seuls, mais que le Maître que Nous sommes doit s’affirmer et décider pour Lui ce qu’Il veut réellement vivre en laissant notre pleine Puissance Nous servir, comme l’a dit ce cher Nézariel dans sa 14ème guidance.

Et il en est ainsi.

Avec tout mon Amour,

Ma


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi