Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > MA-YAWEH - Transcriptions des Sessions + Rencontre discussion-Questions/réponses > Retranscription de la session à Noisy-sur Oise du 15/02/2014

Retranscription de la session à Noisy-sur Oise du 15/02/2014

lundi 28 avril 2014, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Session de Noisy-sur Oise du 15/02/2014

YOSUEL

Intervention de Kuthumi et de l’Archange Ariael

1ère partie  :

Après les présentations, les embrassades, tout le monde s’installe le plus confortablement possible….

Ma Nanda Aweh  : Voilà…donc Vous Vous laissez bien aller dans le Cœur de votre Être…et Je Vous accueille avec tout mon Cœur et mon Amour, et c’est vraiment une joie pour Moi que Nous puissions à nouveau Nous retrouver, ici en ce lieu entre Amis qui avons ce désir d’aller de plus en plus dans notre profondeur et d’être de plus en plus en conscience……

Donc, laissez-Vous aller dans le Cœur de votre Être…………. Vous êtes Vous, avec Vous, en Vous…………. Vous ne pensez plus…Vous êtes simplement …………………

Nous accueillons en notre Cœur et en ce lieu, les Êtres de Lumière, les Anges, les Archanges, les Maîtres ascensionnés …………………………………………

……Pause………

Je vais maintenant laisser Yosuel s’exprimer……..

Yosuel  : Mes Amies Je Vous Salue. En ce jour béni, Je suis très présent avec Vous. Vous êtes ce que Vous Êtes, et Nous sommes ce que Nous Sommes. Alors chers Êtres ce que Je veux Vous dire, c’est qu’il y a en Vous une demande, mais une demande qui parfois est reléguée à l’arrière plan parce que Vous avez des peurs, ces peurs, elles sont caractéristiques de ce que Vous vivez dans votre quotidien, de ce que Vous avez côtoyé en permanence, et surtout de ce que Vous ne Vous accordez pas d’être. Il y a une grande différence entre vouloir « être », et surtout être dans votre quotidien. Alors cette grande différence, elle se situe à plusieurs niveaux.

Le premier niveau représente le devoir aux Autres, le devoir d’être conformes à ce que l’on attend de Vous, le devoir de paraître, le devoir d’être ce que les Autres attendent de Vous… Et là, Je vais toucher un point sensible pour Certains, mais c’est ce que Vous Nous demandez… Vous Nous demandez : - « Mais comment puis-Je dépasser tout ce qui ne Me permet pas d’être pleinement Moi, d’être pleinement dans ma réalité Divine, de dépasser ce que Je dois dépasser » ?

Alors, Je vais Vous dire une chose, Vous ne pouvez pas être et Vous devoir à Qui que ce soit, parce que ce n’est pas ce que Vous Êtes en réalité, ce n’est pas ce que Vous-mêmes pouvez vivre réellement pour Vous. Vous ne devez plus chercher la raison de votre existence, Vous devez accepter que Vous êtes bien au-delà de ce que Vous avez cru être, et cela Vous demande de lâcher déjà en premier tous vos devoirs à Qui que ce soit. Alors bien sûr cela ne va pas être toujours aussi simple pour Vous, mais déjà prenez en conscience, prenez conscience de ce « devoir aux Autres », prenez conscience de ce qui Vous amène à Vous devoir aux Autres. Et, là, Je vais Vous demander à Chacune de Vous laisser-aller, d’être pleinement Vous, surtout de ne pas chercher à comprendre les choses, et dans ce laisser-aller total, Vous laissez émerger de votre profondeur la partie la plus importante qui Vous demande de Vous devoir aux Autres………………………..

………Pause………

Marie , chère Amie, peux-Tu Me dire ce qui a principalement émergé par rapport à « Te devoir aux Autres » ?

Ma  : Nous faisons Tous la même chose, en Nous, ça Nous concerne Tous.

Marie  : Hum… ce qui a émergé en premier, le besoin d’être aimée et après derrière, il y a la trahison.

Yosuel  : Ma chère Amie, pourquoi as-Tu ce besoin d’être aimée ?

Marie  : C’est une question difficile (après un silence).

Yosuel  : Ne cherche pas, laisse-Toi aller, ressens….

Marie  : Partager, c’est ce qui vient, c’est le mot qui Me vient.

Yosuel  : Peux-Tu comprendre une chose ? Tu ne peux pas vouloir que l’On T’aime, Tu dois ressentir que, ce que Tu Es, est déjà l’Amour que Tu Es. Cet Amour Tu dois Te permettre de Le Ressentir, de Te Le Donner et de Le Vivre. Chaque Être est un Être complet, c’est un Être d’une grande Puissance qui n’a pas besoin qu’on L’Aime, qui a juste à être, et dans cette faculté à être, Vous pouvez alors ressentir que Vous Vous suffisez à Vous-mêmes, et que ce que Tu as dit, de vouloir partager, et bien justement, lorsque Tu es Toi, lorsque Tu es Toi-même, lorsque Tu ressens l’Amour que Tu as, lorsque Tu vis cet Amour pour Toi, alors Tu es à même de Le Partager ; et, comme Tu n’es plus dans l’attente, les Êtres qui auront à cœur de partager ce que Tu Es, s’en viendront à Toi, c’est toute la différence. Tu ne peux pas vouloir exiger de Qui que ce soit ce que Toi-même Tu ne Te donnes pas.

Donc, la première chose dans la re-connaissance d’un Être à être ce qu’Il Est, c’est d’abord d’accepter qu’Il est d’abord un Être qui peut se suffire à Lui-même, un Être qui se donne le droit d’être et qui ressent qu’Il peut : s’aimer, s’accepter, se bénir, s’estimer, être pleinement Lui, dans la Joie d’Être, dans la joie de vivre. Dans la Joie d’être sans jamais plus se confondre en Qui que ce soit, sans ne plus Se Nourrir des énergies de Qui que ce soit, sans ne plus être dans la demande envers Qui que ce soit. Alors cet Être peut enfin se permettre d’être pleinement Lui, de rayonner, de vivre dans l’Amour, et d’avoir une conscience plus élevée sans ne plus se chercher au travers des Autres…

Ce que Tu as ressenti ensuite, la trahison, c’est parce que justement Tu es dans une telle demande par rapport aux Autres, que Tu sais parfaitement que lorsque l’on est en attente des Autres, les Autres peuvent vivre des choses qui Les amèneront tôt ou tard à ne plus être en adéquation avec ta propre demande, et donc d’agir d’une façon qui peut être une forme de trahison. Tu n’as pas à vouloir attendre quoique ce soit envers Qui que ce soit. Alors Tu comprendras que ce que Tu vis pour Toi, ce que Tu Te permets enfin de ressentir en ton Cœur, cet Amour que Tu Es, que Tu Te donnes sans ne plus le chercher en Autrui, T’amènera à côtoyer des Êtres avec qui Tu pourras échanger, avec qui Tu pourras partager, avec qui Tu seras en Osmose sans ne plus T’identifier à Eux, sans ne plus chercher quoique ce soit en Eux, mais d’être pleinement ce que Tu Es, et cela changera le cours de ta vie, de tes perceptions et du regard que Tu avais sur les Autres.

Il Te faut avoir le courage de vouloir aller au-delà, de dépasser ce besoin d’être aimée, et de décider enfin d’être avec Toi-même. Alors, les choses changeront dans ta vie et, le moment venu, Tu comprendras ce que Nous Te disons maintenant…. Acceptes de ne plus Te chercher au travers des Autres……. Acceptes de ne plus rien attendre des Autres…….. Acceptes de vivre enfin pour Toi…….. Acceptes de Te permettre de ressentir en ton Cœur ce que Tu Es, un Être qui peut vivre autre chose et autrement que tout ce que Tu as vécu, et de ressentir en ton Cœur que Tu es bien autre chose, et que dans ce ressenti il y a un immense Amour dans lequel Tu peux Te mouvoir, sans ne plus jamais être tributaire de Qui que ce soit, alors Tu comprendras que les Autres s’en viendront à Toi, que Tu auras beaucoup de sollicitude, que l’On aimera être avec Toi, et que l’on aimera Te servir…et là, il y a une grande différence. AToi de Te le permettre, à Toi d’aller à la rencontre de Toi-même pour en comprendre, et surtout pour en ressentir la subtilité. Et il en est ainsi .

Mon Amie Isabelle , Toi qui a voulu T’exprimer, Je Te demande de Nous dire ce que Tu as ressenti et que Tu as voulu exprimer………

Isabelle  : Au tout début Je n’ai rien ressenti de grand-chose, J’étais dans un lâcher-prise sans beaucoup de pensées, juste sensation de profond bien-être, détente…et, plus tard, là tout récemment, il M’est venu une pensée qui occupe mon esprit depuis quelques mois qui est d’accepter d’être dans la dernière partie de ma vie, et d’être, Je dirais, d’accomplir ce qui Me reste à accomplir tranquillement.

Ma Nanda Aweh  : Bien, Nous faisons toutes la même chose en Nous, cela Nous concerne Tous d’une certaine façon.

Yosuel  : Mon Amie, Je vais simplement Te dire, Tu n’as pas ressenti réellement ce que Je voulais Vous amener à ressentir sans interférence du mental, et surtout de la personnalité humaine Ce que Je voulais T’amener à ressentir, comme pour les Autres, était : quelle était la partie la plus importante de Vous qui Vous amène à Vous devoir encore aux Autres ? Ce qu’il se passe en Toi, c’est que Tu as de la difficulté à Te laisser aller sans penser, sans chercher quoique ce soit…mais être simplement Toi en ta Présence sans ne plus penser, sans ne plus être prise par tout ce qui T’amène à vouloir comprendre les choses, surtout ce qui T’amène à vouloir mettre des mots sur certaines choses qui Te traversent. Alors, maintenant Je vais Te dire une chose : acceptes d’être Toi. Acceptes de ne rien chercher. Acceptes d’aller au-delà de toute Ta façon d’être dans laquelle Tu crois que Tu trouveras les réponses, et dans laquelle Tu es persuadée que c’est ainsi que Tu puisses Te retrouver, que c’est conforme au chemin que Tu T’es donné, comme étant ce que Tu dois vivre et qui correspond à ce que Tu crois être le retour à Toi. Ce n’est pas ainsi mon Amie, Tu as besoin de lâcher en totalité tout ce que Tu as cru être, tout ce que Tu as mis en place, tout ce que Tu as cru qu’il Te fallait suivre d’une certaine façon dans l’établissement d’une autre condition de vie qui Te parait mieux adaptée à ce que maintenant Tu veux vivre. En réalité, Tu sors de quelque chose pour rentrer dans autre chose.

Et c’est là que Nous Vous disons à Toutes : lâchez toutes vos demandes de vouloir « être conformes » à une soi-disant Spiritualité, à un soi-disant « chemin » plus conforme à l’ouverture de votre Cœur, parce que Vous ne comprenez pas que Vous Vous laisser aller dans d’autres contrôles en lâchant certains contrôles…Vous ne comprenez pas qu’il Vous faille lâcher totalement toutes investigations, toutes demandes d’être comme ci ou comme ça, toutes recherches quelles qu’elles soient et, Je le répète et Nous le répèterons indéfiniment, ici de notre côté : tout chercheur cherchera et ne trouvera jamais --- C’est votre réapprentissage à être Vous, en Vous, sans rien faire d’autre qu’à être Vous, en Vous, en votre Présence, rien d’autre ne Vous amènera à ressentir ce que Vous Êtes bien au-delà de vos ressentis humains et bien au-delà de ce que Vous avez cru Être.

Alors, surtout mes Amies, pas de panique, si Vous êtes là, c’est parce que Vous êtes en demande de comprendre « Qui Vous Êtes » et Comment être, et Nous Vous y guidons.

Maintenant, chère Être, par rapport à ce que Tu as dit, Je dirai une chose qui est primordiale, non seulement, et cela est valable pour Vous Toutes, Tu n’es pas dans la dernière partie de ta vie, c’est comme si Tu comptais tes années à vivre en rapport à un âge que Tu peux Toi-même balayer. Ce n’est pas l’âge qui importe, alors qu’il a pris une place très importante dans ce que l’on Vous a inculqué, mais c’est ta Conscience ; lorsque Tu vis pleinement ta Conscience, alors, le temps n’existe plus, le temps n’existe pas. Tu prends simplement conscience que Tu peux vivre autre chose, autrement, que Tu peux Te Réaliser, que Tu peux être Toi, que Tu peux changer le cours de ta vie, que Tu peux changer le cours des choses, que Tu peux tout transcender, jusqu’à ce que Toi-même Tu décides de Nous revenir. Et c’est ainsi.

Sois ce que Tu Es. Apprends à être Toi sans penser, sans rien chercher, sans rien remettre dans des cases alors que Tu en vides d’autres, lâche tout. Permets-Toi d’être, permets-Toi de vivre ce que Tu as envie de vivre. Permets-Toi de vivre enfin ce que Tu Es, et ne laisse plus ton mental T’en mener dans des plans où Tu côtoies d’autres Chercheurs. Sois Toi, balaye tout ce qui est conventionnel, tout ce que « le nouvel âge » a mis en place, tout ce qui se dit pour être dans une nouvelle vague qui, sans s’en rendre compte, se positionne déjà dans quelque chose dans lequel Ils s’enferment, même si ce quelque chose est plus rayonnant, plus beau, plus joyeux et moins conditionné ; mais, c’est aussi un conditionnement.

L’Être Divin EST. L’Être Divin vit ce qu’Il Est, et c’est dans le ressenti que cela se passe, mais Nous y reviendrons, Nous Vous y amènerons si c’est votre choix. Nous Vous tenons la main, Nous Vous amenons…si Nous ressentons que c’est votre volonté à vouloir être Vous tout en dépassant tout ce qui se fait, tout ce qui s’est fait, et tout ce qui essaie de se faire…alors, Vous traverserez bien des strates où Vous serez amenés à ressentir tout ce que ce monde est, tout ce qu’il a été, tout ce que Vous Êtes, et tout ce que Vous êtes à même de dépasser pour aller au-delà. Et il en est ainsi.

Maintenant mes Amis, laissez-Vous aller, soyez simplement Vous, si des pensées Vous traversent, laissez-les aller, ne Vous y arrêtez pas, ne leur donnez pas d’importance, les pensées ne sont pas quelque chose qui peut Vous perturber, qui peut Vous amener à créer quelque chose que Vous ne voulez pas, mais elles peuvent Vous emmener à aller là où votre personnalité humaine veut que Vous alliez et ainsi à côtoyer des énergies de pensées comme des égrégores….où alors Vous ressassez ce que ces mêmes pensées veulent justement Vous amener à penser, alors à ce moment là Vous entrez dans un jeu qui peut Vous amener des émotions, et ce sont ces mêmes émotions qui créent votre réalité. Ce ne sont pas les pensées du moment, c’est ce que Vous en faites qui crée cette même réalité………

………..Pause……………….

Prenez une profonde respiration ………….. laissez-Vous aller……….. soyez simplement Vous, en Vous dans votre Présence …..Être simplement …

……..Pause……..

Ce que Vous Êtes, les Amis, ce n’est pas simplement un Être Humain qui vit ici, sur cette Terre, comme je l’ai dit la dernière fois, Vous êtes une Emanescence de nos propres Emanescences. Vous êtes une Emanescence qui a décidé de vivre cette expérience en incarnation ici sur cette Terre pour que Vous puissiez pleinement Vous retrouver en étant conscientes de « Qui Vous Êtes », en étant conscientes que tout est expérience, et que rien de tout ce que Vous avez vécu n’est votre réalité, et que maintenant que Vous avez fait toutes ces expériences, Vous pouvez Vous élever en conscience dans la Conscience de ce que Vous Êtes, sans ne plus Vous retourner, sans ne plus avoir peur de ce que Vous êtes, et sans ne plus jamais Vous croire démunies par rapport à tout ce qui se joue. Il Vous faut simplement réapprendre à être Vous, en Vous, à réapprendre que Vous êtes une Puissance qui peut générer toutes choses sans ne plus Vous substituer à ce que Vous croyez être….

Vous Vous cherchiez à travers quelque chose qui n’est pas ce que Vous Êtes, qui n’est pas votre réalité, mais dans laquelle Vous avez œuvré depuis si longtemps, au point qu’il Vous est difficile d’accepter et surtout de Vous permettre, que ce n’est pas ainsi que Vous êtes en réalité, et que ce n’est pas ainsi que Vous pourrez avoir toutes les réponses à ce que Vous-mêmes Vous voulez maintenant Vous permettre de vivre pour Vous et qui est Vous.

Alors Nous sommes là pour Vous guider et Vous réapprendre à ne plus Vous laisser perturber par tout ce qui se joue et par la multitude d’énergies avec lesquelles Vous êtes confrontées, en commençant par vos propres pensées dans lesquelles Vous ne devez plus Vous identifier. C’est un sacré défi, et Nous sommes là pour Vous accompagner si Vous-mêmes Vous Vous permettez de dépasser tout ce que Vous avez vécu, tout ce que Vous avez expérimenté, et tout ce qui a fait de Vous des Êtres qui ne comprenaient pas qui Elles étaient en réalité…

Alors, mes Amies que se passe-t-il à l’instant même en Vous par rapport à tout ce qui vient d’être dit, par rapport à ce que Vous Vous êtes permises de ressentir en fonction de ce qui a été dit ? Que se passe-t-il en Vous présentement ? Mon Amie chèrie Féolah , peux-Tu Nous répondre ?

Féolah  : Et bien, présentement, à l’instant Je Me sens sereine, en paix et dans la Joie d’être…

Yosuel  : Il n’y a rien qui émerge par rapport à tout ce qui a été dit ?

Féolah  : Euh, tout à l’heure par rapport à laisser émerger…par rapport à la question qui a été posée : laisser émerger ce qui encore Nous amenait ou Nous faisait Nous devoir aux Autres…euh…là J’ai eu…par contre, oui, J’ai eu quelque chose qui a émergé, une situation un peu délicate par rapport à ma Maman et au fait que y’a beaucoup d’énergies de différents Êtres, puisque Nous sommes cinq enfants, y’a quelque chose qui a été mis en place pour que Chacun s’occupe d’Elle et…bien que Je prenne du recul ; J’ai pris beaucoup de recul, Je sens que y’a encore quelque chose qui Me…et en même temps J’ai senti que ça s’estompait…quelque chose qui ne Me permet pas…enfin, Je ne Me permettais pas d’être encore neutre par rapport à la situation et par rapport à la question qui a été posée de se devoir aux Autres, il y a encore quelque chose, J’ai senti qu’il y avait encore quelque chose.

Yosuel  : Et ce quelque chose c’est quoi ?

Féolah  : …Ohouo pff, de toute façon ça a trait, de toute façon à la peur et peut-être…euh…plus précisément….

Yosuel  : Justement cette peur ?

Féolah  : Oui, une culpabilité peut-être, justement…que M’insufle ma personnalité humaine dans le sens… mais ce n’est…

Yosuel  : Cette peur l’as-Tu ressentie ? Quelle est-elle ?

Féolah  : Waou ! c’est…ce qui Me vient c’est, ben, c’est ce genre de phrase qui peut être du style d’être une « Fille indigne » parce que Je ne fais pas les choses, peut-être telles que les Autres attendent de Moi ou, que Je ne suis pas telle que les Autres voudraient que Je sois.

Yosuel  : Et si Tu acceptais enfin que Tu puisses être Toi sans T’occuper de ce que les Autres disent ou pensent ?

Féolah  : Absolument.

Yosuel  : Mais d’être clair en Toi, de rayonner ce que Tu Es, et surtout de comprendre que cet Être qui est Ta Mère biologique, Elle peut trouver tout le confort et l’aide qui Lui sont nécessaires sans que Tu aies à T’impliquer.

Féolah  : Oui.

Yosuel  : Et, que Toi, ton rôle, c’est d’avoir de la compassion pour Elle, c’est d’expanser ton Amour et ta Lumière envers cet Être en Nous laissant œuvrer à travers Toi. Et c’est le plus beau rôle que Tu puisses Te donner.

Féolah  : Oui.

Yosuel  : Et les Autres s’occupant d’Elle physiquement et Toi T’occupant d’Elle au niveau de son Âme…

Féolah  : Ah oui ! Avec joie.

Yosuel  : C’est donc très complémentaire, et c’est ce que Eux seraient incapables de faire.

Féolah  : Oui, ha, mon Cœur a envi de chanter ! Merci.

Yosuel  : Donc, laisse les choses être ce qu’elles sont, ne Te préoccupes pas de ce qui peut être dit…

Féolah  : Oui.

Yosuel  : ….parce que c’est exactement ce qu’Ils Te renvoient par rapport à cette culpabilité, par rapport à cette peur et que si Tu les acceptes…

Féolah  : Bien sûr.

Yosuel  : …Si Tu les dépasses, alors Tu n’auras plus ce genre de désagrément et de réflexions. C’est ainsi que toutes les choses s’harmonisent et trouvent leur résolution.

Féolah  : Oui.

Yosuel  : Quand Toi-même Tu comprends que Tu n’as plus à jouer le jeu de tes peurs ; de ce que ton mental et surtout ta personnalité humaine essaient de Te dire et de T’entrainer dans ce que Tu n’es pas, Peux-Tu ressentir la compréhension dans la subtilité de ce qui peut se faire à tous les niveaux dans une configuration donnée……

Féolah  : Ah Oui !

Yosuel  : Alors qu’il en soit ainsi, et ne T’implique plus…

Féolah  : Oui.

Yosuel  : …dans quelque chose qui n’a plus rien à voir avec une certaine réalité, mais qui peut prendre une autre dimension dans une autre réalité. Et c’est ainsi.

Féolah  : Merci.

Yosuel  : Ne pense plus à ce que Tu as pensé, à ce que Tu as été, ne cherche pas à ressasser les choses, sois simplement Toi dans la plénitude intérieure. Ne cherche plus à justifier quoi que ce soit, ni ta situation, ni ce qui se joue, ni ce qui se fait, mais être Toi, simplement dans l’instant de tous les instants, dans la paix intérieure, dans la plénitude de ton Cœur, sans penser. Être et rayonner. Être et vivre pour Toi, car plus Tu Es, plus Tu rayonnes, et plus Tu expanses la Lumière qui éclaire toutes zones d’ombres, qui éclaire tout ce qui se joue, et qui amène toutes choses à trouver sa résolution sans que Tu n’ais rien d’autre à faire qu’être et de rayonner.

Féolah  : Merci.

Yosuel  : Rappelez-Vous toujours que quoiqu’il se présente à Vous et qui sont l’émergence de vos peurs, elles ne sont pas ce que Vous Êtes, elles sont simplement ce que Vous avez crée et qu’aucune peur ne peut Vous empêcher d’être si Vous-mêmes Vous les acceptez, Vous les regardez, Vous les intégrez. Vous êtes une Conscience qui peut dépasser tout ce que Vous avez été dans toutes vos expériences. Ne jouez plus le jeu de vos peurs, ne jouez plus le jeu de ce que Vous n’êtes pas, et ne cherchez plus dans vos peurs la raison de votre existence, car alors Vous Vous permettez de jouer le jeu de la non-conscience d’être qui obligatoirement Vous entraine dans l’abnégation de Soi.

Prenez une profonde respiration ….en relâchant toute implication dans le jeu des peurs……

……Pause………

Les Amies, que croyez-Vous que Vous êtes venues faire ici, sur cette Terre ?............. Martine , peux-Tu Nous répondre ?

Martine  : Me réaliser, alors ça c’est clair, c’est....c’est arrivé tout de suite ; seulement J’ai un problème...

Ma Nanda Aweh  : Si seulement y’en avait qu’un !

…..( rires général )….

Martine  : Quand on a commencé, Je ne sais pourquoi, y’a un entonnoir qui s’est mis comme ça (Martine dessine l’emplacement sur Elle)....ça permettait de respirer plus profondément, mais c’est très gênant.

Ma Nanda Aweh  : Je Vous rappelle que Nous faisons Tous la même chose en Nous.

Yosuel  : Alors,mon Amie….

Martine  : Attends !

Yosuel  : Oui.

Martine  : Je finis parce que...quand Tu as demandé tout à l’heure ce qui émergeait, il y avait "toc"... "toc"... "toc"... des petites têtes toutes noires qui émergeaient sur la pente de l’entonnoir ; donc y’a pas qu’une seule chose qui émerge, c’est une bonne dizaine.... Après J’ai vu un tout petit point blanc de Lumière, alors Je l’ai soufflé sur ces têtes un peu comme dans les baraques foraines où Je ne sais quoi, et ça c’est...elles ont…elles sont pas parties mais elles sont...elles se sont couchées...et puis T’as parlé avec Féolah et là, ça M’a...

Féolah  : Ca touche…

Martine  : Oui beaucoup, ça m’a aidée à...disons que la queue de l’entonnoir c’est un peu décrispé, mais sinon Je crois que J’avais envie de vomir et J’arrivais plus à respirer, et c’est encore...c’est mieux, mais c’est encore douloureux.

Yosuel  : Bien, alors mon Amie, Tu as pris conscience de plusieurs choses, et Nous allons T’aider, non seulement à les dépasser, à les intégrer, mais à T’en libérer définitivement. Ne cherche pas à comprendre, laisse-Toi aller……. Sois dans l’acceptation, et permets-toi……….. Comme dit mon Ami Adamus : se permettre est une clef pour être enfin ! Laisse-Toi aller…………………. Cet entonnoir, il représente pour Toi une issue, mais qui est encore quelque chose d’enfermant….

Martine  : Oui, c’est ça... Exactement ça !

Yosuel  : …C’est une issue pour pouvoir sortir de quelque chose, mais en retenant bien d’autres choses. C’est pour cela que c’est une issue - une issue illusoire. Surtout ne cherche pas à comprendre, laisse-Toi aller en totalité……….. Sois Toi..... Permets que les choses puissent se libérer, les transcender.....et sois dans l’acceptation……. Tu as très peur de lâcher en totalité tout ce que Tu as créé pour Te donner "bonne conscience", toutes ces petites têtes, elles représentent ce que Tu as voulu être en étant « le sauveur du monde », et c’est là que Nous allons Te demander : et si Tu acceptais enfin de vivre pour Toi...........et que Tu lâches en totalité cette demande de sauver les Autres........ Cette demande de Te devoir aux Autres...... Cette demande de Te confondre dans les Autres…... Cette demande de prendre sous ton aile le maximum d’Êtres en Te disant : - "ce sera toujours ça de fait sur cette Terre par rapport à l’Humanité ». Tu ne pourras jamais Te réaliser si Tu ne lâches pas toutes ces parties. Et si enfin Tu Te permets d’émerger de tout ce miasme chaotique que représente toutes tes souffrances de tous les Êtres qui vivent leurs propres expériences, quelque soient ces expériences, parce que tout a sa raison d’être et que tout est dans l’Ordre Divin.

C’est ce que beaucoup d’Êtres n’arrivent pas à admettre tant cela peut être considéré comme de l’indifférence et surtout un manque de responsabilité par rapport à la prise en charge des Autres. Alors cette conception nouvelle, ce que Nous Vous révélerons de ce qu’est votre réalité terrestre, de tout ce qui se joue, de tout ce que les Humains se sont donnés le droit d’expérimenter à tous les niveaux, Tu vas devoir le ressentir pour pouvoir T’en libérer, si c’est ton choix, et d’accéder à un autre niveau de conscience ne T’amenant plus à Te devoir aux Autres, ne T’amenant plus à être le sauveur du monde, ne T’amenant plus à vivre aux dépends des Autres et de vouloir prendre sous ton aile un maximum d’Êtres pour avoir "bonne conscience" de ce que Tu auras pensé avoir réalisé en venant dans cette vie. Ce que Tu dois comprendre, c’est que Tu as besoin de Te retrouver, mais véritablement en étant Toi, en Toi, sans ne plus Te référer à tout ce que Tu as vécu, sans ne plus Te chercher encore de ce que Tu as voulu faire pour ce monde, sans ne plus vouloir imposer quoique ce soit à Qui que ce soit, car tout ce que Tu imposes à Qui que ce soit est ce que Tu T’imposes à Toi-même.

Il va être temps maintenant que Tu lâches bien des choses et que Tu penses enfin à regarder les choses autrement et que Tu Te vois, Toi, autrement, et cela va Te demander d’aller en introspection afin de Te voir différemment, afin de ressentir les choses autrement, et afin de T’ouvrir enfin à ta pleine Lumière sans qu’il n’y ait plus de limites, de couloir comme cet entonnoir, mais que tout soit clarté, Beauté dans l’Illimité.

Peux-Tu Te regarder sans rien chercher, regarde-Toi au Coeur de ton Être. Ne cherche rien, ne Te mets plus de limites, regarde comme ton entonnoir éclate, il n’existe plus......... Regarde comme toutes ces têtes disparaissent........et comme Tu Te permets d’être Toi, Lumineuse...... Ne cherche rien, sois ! Ne cherche rien, permets-Toi d’être….. Ne cherche rien, permets à ta Conscience Divine d’être pleinement là !.......

Acceptes enfin que l’Emanescence de ta propre Conscience soit pleinement dans ce Corps, sur cette Terre.......... Ressens comme tes pieds sont pleinement ancrés sur cette Terre…………. Ressens comme l’émanation du Cœur Cristallin de la Terre entre en interaction avec ce que Tu Es, ta Conscience, ton Corps, comme si, en ressentant que Tu es pleinement ancrée, en étant à la fois ancrée ici sur cette Terre tout en étant « Un » avec « le Tout ». …………… Ne cherche rien, car en étant simplement Toi, Tu peux tout ressentir sans rien enfermer dans quoique ce soit en étant tout simplement...........

Maintenant, acceptes de ne plus Te confondre dans les Autres…… Acceptes de vivre enfin pour Toi…... Ne Te crois plus redevable à Qui que ce soit, mais accueille en T’écoutant, en Te respectant, et en ayant du recul sur tout ce qui se joue………….. Apprends à être Toi, à Nous laisser œuvrer à travers Toi, à ressentir les choses à un autre niveau, simplement en étant Toi !.....

Prenons une profonde respiration ………. simplement en étant Nous, simplement être, et rien d’autre........... Maintenant vis enfin pour Toi et ne Te pose plus de questions.......

Mes Amies, Je vais Vous permettre, et Je M’amuse, de pouvoir bénéficier de votre temps de pose et de votre goûter. Laissez-Vous aller….

Ma  : Je vais Vous demander avant la pose de Vous laisser aller dans votre Cœur, d’écouter Monique Bertrand Nous chanter : "Sois le seul Maître de ta vie" …

— > Paroles de la Chanson de Monique Bertrand :

- Sois le Seul Maître de ta vie,

- Tu auras la paix et l’harmonie,

- Aime vraiment avec ton Cœur,

- Tu récolteras le bonheur.

- > Il existe en Toi un grand Ami,

- Qui T’aidera tout au long de ta vie,

- Tu n’as qu’à lui faire Confiance,

- Car,Il lit tout ce que Tu penses,

- Il sait ce qui T’es bénéfique,

- Ecoute-Le, Il est magique,

- Tes buts deviendront des réalités,

- Car en Toi Tu peux tout créer !

Refrain

- Sois le seul Maître de va vie,

- Tu auras la paix et l’harmonie,

- Aime vraiment avec ton Cœur,

- Tu récolteras le bonheur.

- > Penses ce que Tu fait, ce que Tu dis,

- Il n’existe ni bien, ni mal,

- Aide-Toi et sois sincère,

- Alors Tu aimeras tous tes Frères,

- Donne sans jamais attendre rien en retour,

- Aie confiance en Toi, chaque jour,

- Vis le présent avec Amour et Joie,

- Heureux et vainqueur Tu seras.

Refrain

- Sois le seul Maître de ta vie,

- Tu auras la paix et l’harmonie,

- Aime vraiment avec ton Cœur,

- Tu récolteras le bonheur.

- > Regarde autour de Toi,

- Comme tout est beau,

- Les Gens, les fleurs, le Soleil tout là-haut,

- Il n’y a plus ni peurs, ni peine,

- Quand tout au fond du Cœur on Aime,

- Ne garde pas pour Toi tes émotions,

- Tes craintes, tes culpabilités,

- Marche plutôt vers ton évolution,

- Ta plus belle richesse c’est d’aimer.

Refrain

- Sois le seul Maître de ta vie,

- Tu auras la paix et l’harmonie,

- Aime vraiment avec ton Cœur,

- Tu récolteras le bonheur………

…..Pause goûter………..

2ème partie  :

Ma  : Prenons une profonde respiration ……….. Nous sommes pleinement Nous, en Nous, dans notre Présence, sans penser, être, simplement être…….

Yosuel  : Mes Amies, voilà que Je Vous retrouve….. Alors, il faut comprendre une chose, Je ne suis pas là pour Vous faire vivre des moments difficiles, Je suis là parce que Vous êtes en demande, et parce que Vous l’avez énoncé de vouloir comprendre « Qui Vous Êtes », de vouloir dépasser tout ce qui Vous empêche d’être Vous-mêmes et d’accéder enfin à ce que Vous n’avez pas pu accéder depuis des éons déjà et qui est votre propre Conscience d’ être.

Ce monde est en transmutation. Tous Ceux qui s’accrochent à l’ancien, aux anciennes méthodes, quelles qu’elles soient, ne pourront pas comprendre, et surtout ressentir, ce vers quoi ce monde s’achemine.

Certains Êtres parviendront dans cette vie à accéder à une plus grande conscience et à pouvoir se réaliser dans autre chose, dans la Joie d’être, mais beaucoup d’Êtres n’y parviendront pas tant Ils s’accrocheront à l’ancien, tant Ils ne trouveront pas dans le nouveau, dans la conscience d’être ce qu’Ils croient être leur raison d’être au niveau des énergies de basses fréquences de cette 3ème dimension. Mais tout est approprié, et tout a sa raison d’être.

Alors ce que Je veux Vous dire, c’est qu’il Vous faut prendre conscience, et c’est l’une de vos plus grandes difficultés, c’est que Vous n’êtes pas simplement un Humain tel que Vous l’avez toujours conçu, Vous êtes bien au-delà, et cela doit être pour Vous le choix conscient de vouloir aller en introspection en Vous, de vouloir dépasser tout ce que Vous, Vous avez été, et d’accepter que tout ce que Vous avez vécu, tout ce que Vous avez mis en place n’est pas votre réalité, mais que Vous pouvez encore envisager de vivre pleinement ce que Vous avez envie de vivre, de créer dans le nouveau, de créer une autre réalité, de créer ce que Vous avez envie de faire, mais sans Vous accrocher à l’ancien.

Alors cela ne veut pas dire : ne pas faire des choses comme Vous aimez les faire, mais de les faire autrement, d’une autre façon, dans une autre conscience sans ne plus vouloir jouer le jeu du pouvoir, de l’imposition, et surtout à travers un ego qui se veut, non pas ce que Vous Êtes, mais qui se veut être une autre confrontation entre la Conscience Divine et la conscience d’un « Je Suis » qui se substitue au « Je » du Moi Divin.

Alors pour certaines d’entre Vous, il va Vous falloir accepter de ne plus rentrer dans le jeu de l’ego, mais de ressentir en Vous votre propre Puissance, votre propre Lumière, et de décider pour Vous de vivre enfin tout ce que Vous avez envie de vivre, quelque soit la méthode que Vous adopterez, mais en sachant que cela n’est pas Vous qui apportez aux Autres le rééquilibrage nécessaire, mais Nous-mêmes qui œuvrons à travers Vous. Et cela va changer complètement la conception de ce que Vous avez mis en place afin que Vous ressentiez en Vous-mêmes, dans votre Profondeur, que ce que Vous faîtes avec passion, Vous le faites en premier pour Vous, et en second dans le laisser-aller pour que Nous puissions à travers Vous émettre ce que Vous êtes à même de transmettre pour le rééquilibrage de Ceux qui viendront à Vous.

Vous avez à être Vous, à vivre pour Vous, sans ne plus Vous impliquer dans quoique ce soit, sans ne plus prendre en charge Qui que ce soit, mais de ressentir que ce que Vous êtes à même de transmettre c’est en réalité « la Source » qui œuvre à travers Vous pour expanser la Lumière qui doit permettre à chaque Être de pouvoir accéder, Lui aussi, à ce que Vous Vous êtes permis d’accéder.

Maintenant, il Vous faut aussi accepter que Vous pouvez dépasser tout ce que Vous avez crû que Vous deviez faire pour changer ce monde, car en réalité, mes Amies, ce monde qui est déjà en transmutation, ne peut évoluer et aller vers son Ascension que si Vous-mêmes Vous êtes Vous, en conscience d’être, en vivant pour Vous, en faisant les choses pour Vous, en étant dans la Joie d’être, pleinement conscientes de votre incarnation, pleinement conscientes de ce que Vous êtes venus faire sur cette Terre, pleinement en conscience de créer par Vous-mêmes et pour Vous-mêmes, sans ne plus Vous occuper de tout ce qui se passe, mais en créant votre réalité dans l’expectative de vivre autrement et autre chose dans le contexte même où Vous vous trouvez. Cela va indubitablement changer toutes vos perspectives, tout ce que Vous avez conçus, et même votre réalité de votre propre état d’être. Et Nous en reparlerons à chacune des sessions afin que cela soit de plus en plus ressenti et compris à différents niveaux.

Cela est la constituante de chaque Être qui s’éveille et qui ensuite passe à la maîtrise, maîtrise de d’être Soi, maîtrise de la conscience d’être, maîtrise d’un renouveau qui Vous confère d’être les nouveaux Maîtres dans ce que ce monde sera et qui est déjà.

Alors ceci pour Vous dire : qu’est-ce que Vous avez crû être ? Peut-être que cela est encore flou pour Vous, peut-être que cela ne Vous parle pas encore ? Mais si Chacune a la volonté de persévérer et de vouloir aller à la rencontre de Vous-mêmes, alors s’éclaircira au fur et à mesure de votre élévation de conscience dans la Conscience même de ce que Vous Êtes, la réalité même de ce que Vous avez toujours su que Vous Etiez. Car, en réalité, Vous êtes une Conscience qui sait déjà ce que Vous Êtes. Vous avez toute « la connaissance » en Vous. Vous savez exactement d’où Vous venez, ce que Vous Êtes, mais Vous n’en n’êtes pas conscientes dans cette réalité, parce que cela a été le chemin que Vous Vous êtes donné le droit de vivre et d’expérimenter pour dépasser tout ce qu’un Être Divin est à même de se donner le droit de vivre et d’expérimenter pour en comprendre toutes les facettes de ce qu’est qu’un Être qui vit dans l’oubli de ce qu’Il Est et qui peut l’amener. Et c’est ce que Vous avez fait à vivre de multiples vies dans l’expérience du déni de Soi, de l’abnégation de Soi, dans la souffrance, les peurs, les limitations, les croyances, et tout ce qui a à trait à la dualité.

Ce temps est révolu, mais le retour à Soi demande de ne plus se retourner, de ne plus se confondre dans toutes ces expériences, et d’accepter enfin de vivre pleinement en conscience de ce que Vous Êtes, tout en étant en incarnation. C’est là un des plus grand défi que Vous avez à cœur de vivre, mais qui demande beaucoup de courage, beaucoup de renoncement, et surtout un changement radical qui ne peut pas être remis en question parce que l’Être Divin que Vous Êtes n’a plus rien à voir avec l’Humain tel que vécu au travers de toutes ces expériences, mais d’être un Humain dans la conscience d’être, ce qui demande un changement radical de toutes vos conceptions, de toutes vos façons d’être, et de tout ce qui se joue encore sur cette Terre, c’est de dépasser tout ce que Vous avez vécu et qui se vit encore, c’est vivre, ici sur cette Terre en Vous mouvant dans ce monde sans ne plus Vous immerger et en allant au-delà de tout ce qui se fait.

Et là, Je peux le dire : beaucoup voudront s’y acheminer mais peu y parviendront. Pourquoi ? Parce que le renoncement total à tout ce que Vous avez vécu ne peut pas toujours être perçu lorsque l’Être retient de grandes parties qu’Il ne veut pas lâcher par rapport à son désir de se maintenir au niveau de ce que ce monde est.

Alors ne Vous découragez pas, parce que même si Vous ne parvenez pas à la maîtrise mais que Vous avez la volonté de vivre autrement tout en restant Vous-mêmes en votre Cœur, Vous pourrez en grande partie Vous réaliser mais sans vivre dans l’état d’être. Cela Vous conférera de revenir, mais d’être plus à même de pouvoir vivre beaucoup moins de difficultés, et de vivre une vie plus emprunte dans votre propre Conscience d’Être.

Ceci pour Vous dire : ne Vous prenez pas la tête. Ne luttez pas en Vous avec Vous. Ne luttez pas avec toutes vos retenues. Ne luttez pas avec le monde extérieur, mais acceptez ce que Vous Vous donnez le droit de vivre. Acceptez votre cheminement. Acceptez ce que Vous-mêmes décidez pour Vous, et acceptez de ne pas rentrer dans le jeu de la non-conscience par rapport à vos choix. Car, Heureux est Celui qui accepte ses choix et en prend la responsabilité tout en sachant qu’il peut à tout moment décider de lâcher ce qu’Il retient.

Soyez dans la perspective que tout peut être transcendé si un moment donné Vous ressentez que Vous stagnez et que ce que Vous vivez ne Vous correspond plus.

Nous sommes pleinement là pour Vous aider dans chaque pas que Vous ferez, dans chaque pas que Vous déciderez de dépasser, et c’est ce que Je voulais Vous dire.

Alors, mes Amies, il y a une chose qu’il est bon que Vous preniez conscience : c’est que Vous vivez beaucoup de peurs, et comme Je l’ai dit, ces peurs ne sont pas ce que Vous Êtes, mais ces peurs émergent et elles Vous attirent dans leur propre jeu, dans leur propre condition d’être, car ce sont des énergies qui sont émises, non seulement par Vous-mêmes, mais par la grande majorité de l’Humanité. Et c’est ce qui nourri Ceux qui sont dans le pouvoir, Ceux qui managent ce monde, mais aussi beaucoup d’Entités qui se nourrissent de ces peurs. C’est une nourriture qui Leur permet d’exister. Et le jour où les Êtres n’alimenteront plus aucune peur, où les Êtres n’auront plus peur de leurs peurs, alors cette nourriture se tarira et ces êtres qui se nourrissent de toutes ces peurs n’auront plus lieu d’exister. Soit ils s’éteindront d’Eux-mêmes, soit Ils partiront sous d’autres latitudes jusqu’au jour où l’Univers résonnera en totalité dans la Lumière qu’Il Est. Alors, il n’y aura plus de zone d’ombre et cet Univers passera entre chaque son. Mais pour cela, Vous devez passer dans l’instant de votre réalité à la c,onscience de ce que ces peurs n’ont plus à Vous gérer et que le mieux est que lorsque Vous ressentez une peur, c’est de l’accepter sans Vous impliquer dans ce qu’elle est et de la voir en face, de l’intégrer pour certaines peurs, et de la transcender pour d’autres.

Il Vous faut avoir le courage, non pas de la fuir, non de la combattre car, comme cela a déjà été dit : combattre une peur c’est lui donner de la force, de la puissance, mais bien de Vous positionner en tant que Maître qui n’a plus à subir ce qu’elle est : une énergie qui joue avec votre propre non-conscience. Lorsque l’Être est en conscience de « Qui Il Est », Il sait qu’aucune énergie n’a de pouvoir sur Lui. Il sait qu’une énergie peut être transcendée, intégrée, dépassée. Alors il faut prendre conscience que toutes vos peurs Vous pouvez décider de ne plus jouer leur jeu, de ne plus Vous identifier à elles, et de ne plus leur donner d’intérêt. Ne croyez pas que cela soit impossible, Vous avez cette capacité à pouvoir dépasser toute peur si Vous ne Vous laissez pas prendre à son piège.

Pouvez-Vous Vous laissez aller un instant……. Être simplement Vous, en Vous, Vous permettre de ressentir ce que Vous Êtes sans rien chercher…….. Être simplement, et accepter que Vous pouvez vivre pour Vous, sans ne plus Vous identifier à aucune peur, sans avoir peur de ce qu’elles représentent, de ce qu’elles peuvent émettre en intensité, et que cette intensité est un jeu d’elles-mêmes pour Vous intimider et pour Vous attirer dans son énergie afin que Vous ne puissiez pas être Vous-mêmes, afin que Vous ne puissiez pas Vous permettre de ressentir votre Puissance et la Force qui Vous animent pour pouvoir la transcender………….

Laissez-Vous aller un instant, permettez-Vous de ressentir ce que Vous êtes sans aucune interférence. Être simplement.............

……Pause……

Que ce passe t-il réellement en Vous ? Amélie , peux-Tu Nous répondre ?

Ma  : Et Nous faisons Toutes la même chose en Nous.

Amélie  : J’ai pas compris la question.

Yosuel  : Que se passe-t-il en Toi ?

Amélie  : Ben, pour l’instant pas grand-chose ; ce que je vois c’est des...comme une sorte de quelque chose...un animal qui tourne en rond.

Ma Nanda Aweh  : Quel genre d’animal ?

Amélie  : Je sais pas.

Yosuel  : Peux-Tu accepter une chose ? Laisse-Toi aller… Ne cherche rien… Ne cherche pas à voir quelque chose de spécifique… Laisse-Toi aller….. Laisse-Toi aller en Toi…….. Descends en Toi…….. Sois Toi, avec Toi….. Ce que Tu as vu, cet animal, c’est Toi-même qui Te cherches, mais Tu es encore incapable de Te voir dans ta pleine Lumière, de Te voir telle que Tu Es au point que Tu cherches une identification quelle qu’elle soit. Peux-Tu regarder cet animal en face, et lui dire : - « Tu n’es pas ce que Je Suis, tu n’es pas la représentation de ce que Je Suis, tu es simplement une fourberie pour Me tromper afin que Je ne Me vois pas réellement dans ce que Je Suis. »…. Puis laisse aller…. Ne cherche rien….. Apprends à être Toi, simplement Toi, sans rien chercher, simplement Te laissant aller. Laisse-Toi aller……… Ne cherche aucune représentation………. Maintenant peux-Tu Nous dire ce qui se passe en Toi ?

Amélie  : Ben, pas grand-chose.

Yosuel  : Comment Te sens-Tu ?

Amélie  : Ca va, J’ai le mental qui fait le youyou.

Yosuel  : Ce mental laisse-le aller…….. Ne donne pas d’importance aux pensées, accepte enfin que Tu puisses ressentir les choses autrement, à d’autres niveaux, ne Te pose pas de questions, ne cherche pas à comprendre les choses. Accepte enfin d’être Toi, en ton Cœur sans rien émettre d’autre qu’être Toi, simplement Toi, sans Te fourvoyer dans toutes les pensées, sans Te fourvoyer dans une recherche quelconque, mais en acceptant que Tu puisses enfin Te connaître autrement que tout ce que Tu as vécu, autrement que ce que Tu Te crois limitée dans ta vie présente. Il est temps que Tu acceptes enfin que les choses puissent s’ouvrir pour Toi, que Tu puisses Te permettre d’aller à la rencontre de Toi-même, et que Tu puisses enfin Te connaître autrement. Ne crois pas que Tu Te doives à Qui que ce soit, et que Tu doives être comme on veut que Tu sois. Il est temps que Tu ressentes en Toi ce que Tu Es en réalité, mais sans avoir peur d’aller à la rencontre de Toi-même d’une façon différente de ce que Tu croyais Te connaître. N’en aies pas peur. Accepte enfin de vivre autrement . Accepte de passer du temps tous les jours pour être avec Toi, en Toi, sans rien chercher, sans Te poser de questions, mais être là simplement, être simplement en Toi, avec Toi. Pour le moment, c’est la seule chose que Tu puisses faire pour dépasser ce que Tu n’arrives pas à accéder et qui est simplement l’ouverture de ton Cœur, l’ouverture de ta Conscience, l’ouverture à une autre réalité. Accepte de T’octroyer tous les jours des moments de pause, à être Toi, avec Toi, sans rien faire d’autre, sans laisser ton mental Te submerger, sans laisser tes pensées T’entraîner là où Tu n’as plus à aller. Cela va être pour Toi la première condition afin de T’ouvrir à ce que Tu Es, si c’est ton choix. Et c’est ainsi.

Mes Amies, que se passe-t-il en Vous d’après ce qui vient d’être dit à ce cher Être Amélie  ? Féolah , peux-Tu Nous répondre ?

Ma  : Et Nous faisons Toutes la même chose en Nous, en notre Cœur car cela Nous concerne à différents niveaux.

Féolah  : Y’a pas vraiment de réponse...Y’a pas de mots…et après...pour expliquer...Je Me suis sentie comme en mode alpha, c’était très bon !

Yosuel  : Qu’est-ce qui s’est passé en Toi par rapport au fait de rester toujours Soi-même en Soi, sans ne plus chercher ?

Féolah  : Oui, évidemment, y’a une subtilité là…

Yosuel  : Je Te le concède.

Féollah  : (Rires)…. Je Te vois venir, parce qu’il y a encore une partie de Moi qui sort son périscope de temps en temps, bien que Je n’en ai pas toujours conscience vraiment…

Yosuel  : Ce périscope, il cherche à voir quoi ?

Féolah  : Bonne question !

Yosuel  : Surtout ne prononce pas la petite phrase qui T’amènerait directement à aller au coin !

Une intervenante  : Aux toilettes ?.... (rires)

Yosuel  : Je ne voulais pas M’exprimer dans les termes d’ Adamus , Je l’exprimais différemment.

Féolah  : Je n’en avais pas l’intention.

Ma Nanda Aweh  : Alors pour tous les Êtres Je fais une petite aparté pour Celles qui ne pourraient pas comprendre ce que cela veut dire, dans ses enseignements Adamus ne permet pas aux Êtres de dire : - "Je ne sais pas.", parce qu’Il dit que tous les Êtres savent, il suffit simplement de se laisser aller et de laisser émerger de sa Profondeur la Connaissance, donc Il dit : - "Si il y a un Être qui dit : Je ne sais pas, Je L’envoie s’enfermer dans les toilettes."…..(Rires)…. Voilà il fallait remettre les choses dans la compréhension ...Alors ?

Féolah  : Alors, ce qui Me vient, c’est que c’est un jeu que J’ai affectionné pendant longtemps.

Yosuel  : Quel jeu ?

Féolah  : D’aller voir, de sortir le périscope et de Me chercher en fait…ce jeu là.

Yosuel  : De chercher quoi exactement ?

Féollah  : Merci…

Yosuel  : Laisse-Toi aller dans ta Profondeur, sans rien chercher à comprendre…….. Ton périscope il Te dit...et là maintenant ton périscope Tu peux le prendre et le voir en face…

Féolah  : D’accord... Complètement...

Yosuel  : …. : - « Est-ce que Je suis à même de voir la réalité de ce que Je Suis, de le ressentir et de le vivre. » C’est comme si une partie de Toi disait : - "Je suis en chemin, Je ressens et Je vois beaucoup de choses, mais suis-Je vraiment ce que Je Suis ?" Et là, ton périscope il Te sert pour observer en Toi et autour de Toi à chaque instant : - "Est-ce que Je suis bien ce que Je Suis ?"Alors regarde-le en face ton périscope…

Féolah  : Oui…

Yosuel  : …Et dis-lui : - " Tu n’as plus lieu d’être, Je te dissous "….

Féolah  : Oui, absolument.

Yosue l : ….Expanse ta Lumière…….. Ta Lumière l’enveloppe, et comme Elle est Puissance...

Féolah  : Oui…

Yosuel  : ….Il se dissous dans la Lumière, dans la Puissance de ta Lumière………. Maintenant, Tu es pleinement Toi, en Toi……. : - « Je sais que Je suis ce que Je Suis, et Je ne Me pose plus la question : suis-Je bien ce que Je Suis, et Je Me permets de le ressentir, et Je Me permets de l’être et de le vivre sans ne plus jamais douter un seul instant de ce que Je Suis. J’accepte de ressentir ma Puissance, et dans cette Puissance Je Me permets enfin de vivre ce que Je Suis sans rien chercher d’autre, sans chercher à M’identifier à quoique ce soit, sans chercher ma réponse en Pierre, Paul ou Jacques, sans chercher à l’extérieur ce qui est réellement Moi, mais en M’acceptant enfin en ma Présence, en mon Cœur ce que Je Suis. Il n’y a plus aucune raison que Je cherche la réponse à ce que "Je Suis" dans ce que les Autres émettent et sont, et même au-travers de Ma. J’accepte enfin d’être Moi, en Moi, pour Moi, et de M’accorder des instants chaque jour pour ressentir ce que "Je Suis" sans aucune recherche, mais en étant là, avec Moi, dans la conscience que ma propre Puissance peut générer toutes choses rien qu’en émettant la pensée adéquate au niveau du Cœur, sans douter un seul instant que ce que J’émets ne peut se manifester ».

Accepte de ne plus Te chercher au travers de Quiconque, et même au travers de Nous-mêmes, même au travers de Celui qui peut se manifester en Toi pour Te guider. Tu n’es pas ce qu’Il Est tout en étant ce qu’Il Est. Ca c’est une subtilité qu’il va Te falloir ressentir pour accepter enfin que Tu puisses être Toi tout en étant « le Tout ». Cela est ce que Tu es à même maintenant d’élever en ta Conscience et Te permettre de le ressentir, et d’être enfin Toi sans ne plus Te confondre en Qui que ce soit ici sur cette Terre ou de notre côté, tout en sachant que Nous oeuvrons Tous ensemble, sans que Tu aies à Te fourvoyer dans la Puissance de ce que Tu crois que puisse être un Être, mais d’accepter enfin ta propre Puissance, et que cette Puissance est celle que Tu peux utiliser avec ta propre Conscience, tout en sachant quelque part qu’Elle est la Puissance de « Tout Ce Qui Est » et de ce que Nous Sommes. Sois ce que Tu Es. Et c’est ainsi.

Féolah  : Merci.

Ma : Prenons une profonde respiration dans le ressenti de ce qui vient d’être dit……………..

Yosuel  : Y a t-il une partie de Vous qui entre en réaction par rapport à ce qui vient d’être dit ? Marie est-ce que cela Te concerne ?

Marie  : Je dis non, cela ne Me concerne pas.

Yosuel  : Pourquoi ?

Marie  : Parce que depuis la première question, enfin le début de cette séance, Je ressentais de plus en plus l’importance : "oui, c’est ça...c’est le passage, c’est la Présence à Soi-même », et là il y avait quelque chose qui était à la fois le ressenti d’une Force Intérieure qui est faite de force mais aussi de douceur de quelque chose et de beaucoup de Joie et au fur et à mesure…voilà, c’est là, la clef, elle est là, et à l’intérieur, c’est !

Yosuel  : Et cela T’amène à penser à quoi au niveau du Cœur par rapport à cette réalité, à cette réalité humaine ?

Marie  : La réalité humaine par rapport à la Présence à Soi ?

Yosuel  : Mmm…

Marie  : C’est un test .....

Yosuel  : Alors Je vais simplement dire, et cela Vous concerne toutes et tous les Êtres en évolution : Vous devez lâcher la peur de lâcher votre identité humaine. Cela veut dire que Vous devez rester pleinement Vous, pleinement ce que Vous Êtes mais sans ne plus avoir peur de ne plus être l’Humain que Vous étiez, de ne plus Vous confondre dans l’identité humaine telle que Vous l’avez vécue, mais d’ accepter que Vous puissiez être Vous autrement, tout en étant ici pleinement en incarnation, tout en étant Vous, naturelles, comme Tu l’as dit, dans la Joie, la conscience d’être, et tout en vivant parmi tous les autres Êtres sans peur de ce que Vous Êtes, sans peur que l’on Vous rejette, sans peur de ne plus pouvoir vivre parmi les Autres, sans peur de ne plus être acceptées, sans peur de Vous accepter Vous dans une autre réalité. Vous avez juste à réapprendre à être Vous et tout se passera pour le mieux. Vous avez juste à être Vous dans votre réalité Divine, Vous avez juste à être Vous en conscience d’être.

Peux-Tu donc accepter, chère Être, que Tu viens de ressentir que quoique Tu décides de vivre, Tu peux enfin le vivre en étant Toi, dans la joie, la plénitude intérieure, sans ne plus avoir peur de quoique ce soit. Et c’est ainsi !

Alors, mes Amies, prenez une profonde respiration ………dans l’acceptation d’être pleinement Vous……

Où en êtes Vous maintenant, en Vous, après tout ce qui s’est dit, après tout ce que Vous avez ressenti, après tout ce que Vous avez accepter de lâcher ? Isabelle , peux-Tu Nous répondre ?

Ma  : Et Nous faisons Toutes la même chose en Nous.

Isabelle  : C’est très étrange....Je crois que Je suis maintenant dans un état intermédiaire entre une présence à Moi, et en même temps Je suis un peu guidée pour entrer dans une autre zone que Je ne connais pas. Dans une sorte d’état intermédiaire, d’abord J’ai dormi, cela M’arrive quasiment jamais quand Je suis présente. Dormir, c’était pas un sommeil normal, J’entendais probablement très bien ce qui était dit sans en avoir conscience, et Je Me suis lâchée complètement. Je sais que Je suis dans une sorte d’état intermédiaire, prête à entendre autre chose, à aller ailleurs. Je sens ça comme ça, c’est très bizarre. Je Me sens bien, très calme. Cet "Ailleurs" c’est d’être dans…de relâcher totalement mes...Je dirais le "Moi » pour être plus dans le Soi intérieur, présente... Ca doit être ça, Je sais pas trop, Je laisse venir, Je n’ai pas de projet, juste disponible, et Je laisse les paroles prononcées entrer en Moi et M’emporter, M’emmener. Je suis en accord avec ce qui est dit, Je le sens. C’est bizarre comme sensation, comme si ma volonté ou ma personnalité était mise de côté pour être juste disponible sans rien d’autre, même dans les sensations physiques, Je sens très peu mon corps tout en étant très consciente qu’il est là, plein, et là. C’est très étrange.

Yosuel  : Ce que Je vais Te dire, ma chère Amie, c’est que Tu as pris enfin conscience de ce que Tu voulais Te maintenir d’une certaine façon pour être. C’est ce que Tu avais imaginé pour être en conscience que Tu es un Être Divin, et en même temps pour pouvoir Te maintenir dans ce que Toi, Tu croyais être ta réalité, conforme à ce que Tu pensais, être une certaine conscience d’être, et en ce jour Tu as permis d’élever ta conscience au point de ressentir qu’il ne fallait plus que Tu retiennes ce que Tu croyais être ta vérité, ta réalité, mais de passer maintenant à autre chose.

Isabelle  : Oui, c’est ça.

Yosuel  : Et cet endormissement, c’est comme la partie de Toi qui en prend conscience mais qui ne voulait pas le voir en totalité en étant pleinement consciente sans T’échapper quelque peu, pour être pleinement en phase avec ce que Tu venais de ressentir. Alors Je Te dirai simplement : accepte pour Toi le changement. Accepte enfin d’être. Ne Te préoccupe pas de ce que cela veut dire. Ne Te préoccupe pas de savoir si ce que Tu as mis en place est valable ou pas, car tout ce que Tu feras, tout ce que Tu décideras de faire, si Tu le fais maintenant en conscience d’être Toi, sans préjuger de quoique ce soit, sans prendre un air de quoique ce soit, sans Te sentir obligée d’être d’une certaine façon, mais d’être simplement Toi, en Toi, dans ta Présence, alors tout ce que Tu feras sera ta propre expérience, sans ne plus être dans une non-conscience d’être, mais au contraire d’être pleinement Toi et de faire les choses pour Toi avec passion sans ne plus Te devoir aux Autres, sans ne plus être conforme à quoique ce soit, mais d’être simplement Toi dans la Joie d’être, dans ta vérité , dans la légèreté , la fluidité, la joie de vivre, la joie de créer pour Toi, autrement. Et c’est ce que Je voulais Te dire. Et il en est ainsi !

Mes Amies, Vous avez permis, en ce jour béni, de pouvoir Vous délester de bien des énergies, d’élever votre conscience en Vous-mêmes dans votre propre Conscience. Vous avez permis de transcender certaines choses, et Vous avez permis de comprendre les choses dans une subtilité que Vous n’aviez pas accès dans cette compréhension subtile. Vous êtes à même maintenant d’être, et de faire des choix plus en conscience. Ne Vous posez plus de questions, ne cherchez plus à comprendre les choses, mais acceptez d’être Vous, en Vous. Et c’est ainsi que toutes réponses émergerons de votre profondeur sans même que Vous ayez quoique ce soit à Vous poser comme question. C’est la beauté de votre grandiosité, c’est la beauté de votre conscience d’être.

Je Vous bénis, Je termine cette session, et Je suis toujours présent avec Vous, et Je pourrais toujours répondre à vos questions au travers de Ma , tout au long de votre soirée, si Vous le choisissez.

Soyez Vous. Soyez pleinement Vous, et ne Vous attardez plus maintenant à ce qui ne Vous correspond pas.

Et c’est ainsi !

….. Pause………

Kuthumi  : Je suis, olé ! Olé ! Ce que Je Suis, et Je Suis le Vénéré. Y’en a pas beaucoup qui m’annoncent ! Je répète : "Je suis le Vénéré ...."

Féolah  : Vénéré ? Vénérable, j’aurais compris, Vénéré c’est encore autre chose…

Kuthumi  : Vénéré, J’ai bien dit…

Martine  : Kuthumi .

Féolah  : Vénéré ?

Martine  : Mais oui, par moi !

……(Rires)….

Kutumi : Alors là, mon Amie, il va falloir refaire la session de mon Ami Yosuel.……(Eclats de rires )…. Là T’as rien compris…

Martine : Si, si.

Kuthumi  : Je suis le Vénéré Kuthumi parce que Je Me vénère Moi-même !......(Rires)….. Mais si Tu commences à dérouler le tapis rouge et à T’agenouiller devant Moi, Je pars en courant.

Féolah  : Reviens Léon…

Ma Nanda Aweh  : ...J’ai les mêmes à la maison.

…..(Rires)….

Kuthumi  : Alors mes chères Sœurs...

Féolah  : Mes biens chères Sœurs.... Il a envie de plaisanter là, Je le sens bien !

Kuthumi  : Mais c’est tout à fait ça !

Féolah  : Il a envie de chanter : - "Répéter avec Moi Tous en Cœur….."

…..(Rires)…..

Kuthumi  : Est-ce que Je peux M’exprimer ?

Féolah  : Oh ! Mais Tu T’exprimes !

Isabelle  : A qui Tu parles ?

Ma Nanda Aweh  : à Kuthumi, bien sûr !

Isabelle  : Qui veut s’exprimer ?

Kuthumi  : Mon Amie atterrit !

……(Rires)…..

Martine  : Allez, Nous sommes toutes ouïes !

Kuthumi  : Décidemment, y’en a qui comprennent pas toujours l’humour et sont à des pôles opposés à ce qui est émis dans la joie et l’humour…. Alors mon intervention, elle va être directe, Je ne vais pas M’éterniser, mais c’est un réel plaisir pour Moi de M’exprimer pour Vous dire : il y a tant d’Êtres qui n’en sont pas là où Vous en êtes. Qu’est-ce qu’on s’amuse au club des Maîtres Ascensionnés, parce qu’on Vous sonde Tous, tout autour de cette Terre, et il y en a qui ont longtemps dépassé déjà la recherche de ce qu’ Ils Sont, mais, il y a ce foutu mental qui Vous retient toujours à vouloir Vous faire stagner dans la non-compréhension subtile de ce que Vous pouvez vivre maintenant.

Ecoutez-Moi les Amies, Vous pouvez faire le choix maintenant de dire : - « Ce mental de merde, Je n’accepte plus…. (J’intercepte Kuthumi intérieurement pour son expression, tout en ressentant, amusée, qu’Il sait que Martine est allergique aux gros mots. Ma )….. Effectivement, mon Amie, Je viens de dire que c’était un clin d’œil à mon Amie préférée ici, affalée dans son canapé…(en parlant de Martine )….

Féolah  : Qui attend un bisou de ta part…. Ha ! Non pardon.

……(Rires)…..

Kuthumi  : Qui doit surtout lâcher sa prétendue…...

Féolah  : Vénération ?

Kuthumi  : Mais cesse de vouloir trouver les mots à ma place !

……(Rires)….

Ma Nanda Aweh  : Il a dit le mot : sa prétendue...et J’ai été distraite, Je n’arrive plus à l’entendre…Tu sais Celle qui veut pas entendre les gros mots ?

Martine  : Euh....

Marie  : Sainte Nitouche ?

Martine  : Non mais !

…..(Rires)…..

Kuthumi  : Mon Amie, Je n’irai pas jusque là !

……(Rires)…..

Isabelle  : Pudibonderie !

Kuthumi  : Je Te l’accorde, ce n’est pas le mot que J’aurais dit, mais Je Te l’accorde. Je dirai une certaine fierté mal placée. Lâche-Toi un peu et Tu verras Tu Te sentiras beaucoup mieux !.... (Rires)….. Tu sais, si Tu veux, Je T’accompagne, Tu vas au sommet d’un mont et Tu hurles tous les gros mots de la Terre et Je les hurlerai avec Toi, mais avec un plaisir ! Et Tu verras que Tu Te sentiras beaucoup plus légère ! Et que Tu Te sentiras à même d’affronter Ceux qui se disent puritains, c’est le mot que Je voulais sortir…. Ma l’a sorti !

Isabelle  : Moi aussi, c’est le mot que Je cherchais.

Kuthumi  : Et Tu pourras à ce moment là T’en amuser. Alors ce que Je Vous disais, ce que Je disais, c’est qu’il est temps de Vous accorder de ressentir les choses sans ne plus laisser votre mental Vous signifier que Vous ne pouvez pas vivre pleinement en conscience d’être. Il est temps maintenant que Vous marchiez sur cette Terre dans la fierté de ce que Vous êtes, dans la fierté du ressenti de votre Puissance, dans la fierté d’être enfin dans la reconnaissance de ce que Vous avez attendu si longtemps et dont J’ai fait l’expérience, parce que Vous en avez cette capacité, parce qu’il est temps pour Vous de balayer tout ce qui Vous a empêché d’être, tout ce qui Vous a enfermé dans ce foutu monde tel qu’il est encore d’une certaine façon, et de Vous élever afin d’être les Etendards d’une nouvelle émergeance dont Vous pouvez Vous-mêmes peindre vos étendards pour balayer tous les étendards de ce monde tels qu’ils sont érigés et qui correspondent, non seulement à la soumission de Ceux qui Vous dirigent, mais qui correspondent aussi à l’inébranlable......à l’inébranlable action de l’hypnose sur Vous qui Vous contraint d’être exactement ce que l’on attend de Vous !

Alors, il est temps maintenant de Vous manifester dans ce que Vous êtes et de ne plus jouer le jeu de soi-disant peurs, qui en réalité, ne sont que le subterfuge que Vous Vous donnez encore le droit d’expérimenter,…

Isabelle  : Je l’avais…j’ai pas osé le dire.

Ma Nanda Aweh  : Ah si, Tu peux !

Kuthumi  : …parce que Vous Vous jouez à Vous-mêmes .Est-ce que Vous voulez réellement continuer à jouer de Vous-mêmes ? Répondez-le honnêtement en Vous, face à Vous, et rien qu’avec Vous…et Je Vous entends et Je suis là. Ne répondez pas par rapport à la peur d’une réponse devant Moi, mais avec la sincérité de votre Cœur, pour Vous-mêmes. Et c’est ainsi……..

Mon intervention a été cette prise de conscience. Soyez pleinement Vous, mes Amies. Vous êtes tellement cette belle Lumière qui maintenant éclaire ce monde. Mais ces Lumières ont tendance à clignoter et à s’éteindre parfois… (Rires)……. alors que Vous pouvez tourner le bouton définitif pour Les laisser rayonner en permanence.

A tutti les Filles…. (Rires)….. Recevez toutes mes Bénédictions, et Je Vous observe !

Martine  : Je l’espère.

Kuthumi  : Je Te l’accorde, ma Bien-Aimée.

Martine  : Ah voilà, Je suis comblée !

Kuthumi  : Sois surtout comblée par l’Amour que Tu Te donnes. Sois surtout comblée dans le ressenti de ce que Tu Es. Alors, Nous danserons ensemble le Folk Lumineux…

Martine  : Au sommet de la montagne où...

Kuthumi  : Non, non, non ,non, non ! Pas au sommet de la montagne comme Tu as compris…ça c’était autre chose ! ……(Rires)…….. Il faut vraiment qu’à ma Bien-Aimée Je Lui débouche les oreilles.…..(Rires)…… Je Vous salue.

Isabelle  : J’ai une question, c’est trop tard ?

Kuthumi  : Bon, Je reviens. Que veux-Tu dire chère Être, chère Amie, chère Sœur ? Chère Bien-Aimée aussi !

Isabelle  : J’arrive à ce véritable Amour à Moi-même, de présence à Moi-même, c’est quelque chose d’infiniment bon, et J’en arrive à ce moment là à ne pas avoir envie de garder ça uniquement pour Moi. A ce moment là, il y a le Cœur qui s’ouvre, et Je pense que c’est une fois qu’on est arrivé à ça…Moi c’est ce qui M’arrive parfois…ce dont J’ai envie c’est d’irradier cet Amour autour de Moi. Là, J’entends que Tu dis d’être vraiment présente à Toi, mais quand on y est vraiment arrivé, je crois, enfin J’y suis pas tout le temps, mais quand J’y suis vraiment c’est le besoin de laisser "s’expanser", voilà c’est : "expanse", de répendre, voilà.

Kuthumi  : Mon Amie, Tu ne T’écoutes même pas. Je vais Te dire : si Tu irradies en Toi, forcément Tu irradies à l’extérieur, et forcément tout le Monde en bénéficie. Ressens ce que Tu Es sans rien chercher, sois Toi, et Tout ce que Tu Es, la Lumière que Tu Es, irradie tous les Êtres que Tu côtoies….

Isabelle  : J’ai compris. Merci.

Kuthumi  : …..mais aussi tous les Êtres de la Planète, et bien au-delà ! Tu es un Amour et Je Te remercie.

Isabelle  : Merci à Toi.

Kuthumi  : Soyez Vous les Filles ! Et restez bien Vous-mêmes. Soyez naturelles. Soyez olé holé. Soyez vivantes. Soyez Créatives. Soyez Vous-mêmes, et Je Vous Salue.

Et c’est ainsi.

………..Pause………..

Archange Ariael  : Mes chères Amies, Je suis un Nouveau c’est pour cela que Ma voulait le noter… (Quand Il s’est présenté, Ma a inscrit son nom sur un papier)…

Je Suis, et Je suis un des plus beaux Archanges, Ariael . Nouveau pour Vous dans cette réalité, mais pas nouveau pour Vous dans votre Conscience d’Être, car Vous Nous connaissez Tous, Vous Nous avez pensés. Vous Nous avez pensés pour que le moment venu, Nous soyons Tous présents à Vous afin de Vous aider à Vous re-trouver, quelque soit les difficultés, et chacun de Nous a un rôle spécifique au niveau de ces difficultés.

Alors, Moi, Ariael , Je suis Celui qui, lorsque Vous jouez les victimes, va Vous montrer de pleine face ce à quoi Vous jouez en poussant le bouchon un peu plus loin, jusqu’à ce que Vous disiez : - "Stop, J’ai plus envie de jouer ce jeu, il n’est pas ce que Je Suis. J’admets, aussi douloureux que ce soit, que ce fut un jeu pour moi". Il est pas beau mon rôle ? Et en même temps, Je suis un Être d’Amour. Je Vous enveloppe de mon éternelle Lumière, et Je Vous Aime dans tout ce que Vous êtes.

Alors, ce que Je veux Vous dire c’est qu’il est temps pour Vous, si c’est votre choix, de lâcher tous les jeux de victimisation et de Vous voir pleinement dans ce que Vous Êtes, sans ne plus Vous croire une victime née, une victime à répétition, une victime indissoluble de ce que cette vie est. C’est du baratin, c’est de l’illusion, c’est de l’enfermement. Vous pouvez décider d’être Vous, en Vous, et comme Vous avez été amenées à le ressentir, d’être pleinement votre Puissance, votre Lumière, et que dans cet état de conscience, Vous pouvez dépasser tout ce que Vous avez joué en tant que victimes et de créer enfin pour Vous, ce que Vous voulez réellement vivre en Conscience d’Être. Et c’est l’objet de mon intervention…. Oui, c’est bien, respirez profondément….et Lâchez tout ce jeu de victimisation.

Je suis pleinement avec Vous. Je Vous accompagne et Je Vous dis « soyez », ne jouez plus à toutes vos expériences de victimes, de souffrances, mais décidez maintenant de faire l’expérience du Divin en Vous, ici, sur cette Terre, en incarnation...

Mes chères Amies en incarnation, Je Vous bénis. Recevez mes bénédictions dans l’Amour que Je Suis, et sachez que Vous n’êtes jamais seules. Nous Vous accompagnons et Nous Vous aidons à chaque pas que Vous faîtes pour que l’on puisse se retrouver en Unité dans votre réalisation, ici, sur cette Terre, en étant le Maître que Vous Êtes, qui marchez maintenant vers un renouveau, vers une nouvelle Alliance , vers un nouveau Monde.

Et c’est ainsi.

…..Musique de Fin….

***

Retranscription : Marie

Merci de tout Cœur à Toi Marie pour la retranscription de cette session à Noisy-sur Oise. Je T’honore. Avec tout mon Amour et mon indéfectible gratitude.

Ma Nanda Aweh


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi