Medidetente - Etre soi meme
Accueil du site > Z - Adamus-Saint-Germain - Mérabh à faire en détente - Et Autres.... > Adamus - Kaiko Mérabh

Adamus - Kaiko Mérabh

dimanche 11 janvier 2015, par martine

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Médidétente

Adamus - Kaiko Merabh

• Kaiko c’est la passion. Kaiko est cette passion qui est en vous. Kaiko signifie un profond désir.

Prenez une bonne respiration ………….et nous allons baisser la lumière dans la salle… Prenez une bonne respiration…….

…..(La musique commence : « Liquid Groove » de PremiumBeat. com)………

Je vais vous demander de ressentir ce feu, le feu de Kaiko. Au plus profond de vous. Il est là……………..

C’est cette chose qui dit : - « Rien d’autre ne compte que la liberté ». Pas d’excuses. Pas de compromis. Et aucune retenue à avoir…………………..

Kaiko………….

……..(longue pause)………

Vous n’avez pas à vous mettre en colère pour laisser ce Kaiko vous traverser. Parfois, ça aide. Vous devez simplement rester authentiques…………...

Ressentir. Être Conscient………………..

Tandis que la musique joue, je veux que vous ressentiez juste pour un moment combien vous avez étouffé cela. Ce feu. Cette passion. Et alors, au lieu de simplement y penser, je vous demande de faire un choix, de prendre une décision, une décision claire et concentrée……………..

Êtes-vous prêts à laisser ce désir intérieur profond, ce Kaiko, ce désir de liberté, entrer dans votre vie ?.............

Et ensuite laissez-vous le ressentir…………..

……(Longue pause)……………

Kaiko. C’est un feu brûlant en vous, une profonde passion brûlante en vous, un désir, une soif insatiable à l’intérieur de vous……………….

C’est une passion………………….

Mais cela peut être un feu qui ne brûle pas, un feu qui ne détruit pas ; un feu de transmutation de la complaisance dans la passion ; un feu qui déplace de l’énergie qui a été bloquée depuis si longtemps ; un feu qui brûle à travers le mental, mais sans brûler le mental ; un feu qui ouvre des choses qui ont été enfermées pendant une longue période ; un feu frais quand il doit être frais, un feu très chaud quand il doit être chaud…………………

Kaiko, cela peut être la passion. Il peut être ressenti comme de la colère parfois. Mais c’est concentré. C’est réel……..

Kaiko peut parfois ressembler à une tempête qui fait rage, mais en réalité, c’est aussi une douce et fine pluie…..

Kaiko peut ressembler à une énorme passion, mais sans le besoin du pouvoir ; avec tellement d’énergie, tellement de désir, mais pas d’avidité. C’est simplement ce désir de vivre, de ressentir et d’être libre de le faire………………

Comme il est aisé pour celui qui marche sur le chemin spirituel de se remplir de complaisance………………….

Comme il est facile pour quelqu’un sur le chemin de l’illumination de se distraire, de se diluer, de se tromper, d’oublier ce feu qui est au plus profond de nous, ce désir. Désir que certains d’entre vous appelleraient le désir de retourner à la maison, mais c’est vraiment le désir d’être à la Maison — d’être votre Maison. —………………..

Comme il est facile d’être submergé par toutes les règles, les contrôles et les perceptions de la vie……………….

Comme il est facile de négocier avec soi-même et de s’éloigner de l’illumination………………………………….

Les Maîtres, les quelques Maîtres qui sont venus avant vous, ont tous vécu cette expérience, pensant, croyant, percevant qu’ils étaient sur le chemin, et, effectivement, jusqu’à un certain point ils l’étaient. Mais le long du chemin ils ont transformé ce beau chemin spirituel en une route très humaine. En pensant tout ce temps qu’ils étaient sur un chemin spirituel jusqu’à ce que quelque chose de si radical, si énorme, n’entre dans leur vie…………………….

Et ce n’était pas une main extérieure, un être ou une entité extérieurs qui sont arrivés et ont secoué leur vie depuis l’extérieur. C’était leur propre Kaiko, ce désir intérieur profond. Il devait les déchirer — les déchirer et les éloigner de leur complaisance, — loin de leurs illusions, loin de, pourrait-on dire, leur paresse………………..

Ce Kaiko, Kaiko ne se soucie de rien. Il ne se soucie pas de savoir si vous êtes toujours incarné dans un corps physique. Il ne se soucie pas de combien d’argent ou de combien de problèmes que vous avez. Il ne se soucie pas de toutes les jérémiades et de toutes les râleries de l’humain………………………

Kaiko est cette passion — la passion de l’âme — qui se ressent et qui fait l’expérience d’elle-même. Qui ne se laisse pas gêner par ce sale petit gosse humain. Qui ne se laisse pas contrôler par ces aspects qui ne savent pas ce qu’ils veulent vraiment………………….

Kaiko est un feu éternel. Vous avez fait un boulot énorme en le réprimant, en l’ignorant, en lui tournant le dos, mais il est toujours là………………..

En même temps qu’il peut être cette flamme très brûlante, très chaotique, il peut aussi être une flamme froide. Il peut aussi être sa propre douceur. Il peut aussi être son propre cadeau………….

Votre Kaiko vous demande maintenant, ce désir profond en vous, vous demande si vous êtes prêts à avancer maintenant, prêts à aller de l’avant, même au-delà de la réalité et des perceptions, prêts à vous déplacer dans votre vérité profonde……………….

Prenez un moment pour ressentir cela………………..

Il est là. Êtes-vous prêts à faire tout, tout ce qu’il faut ?.................

………(Longue pause jusqu’à fin de la musique)…………..

 Extrait du Shoud 11 – Découverte 11 – La Série Découverte -

www.cerclecramoisi.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contactez-moi